« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Accepter d'être heureux [PV Makenzie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aloïs F. Legrand
Débutant
avatar
Féminin Messages : 195
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Cuisinier
Pseudonyme(s) : Mister Prince

Niveau : 30
Team active :
Marie
Skitty ♀ - Joli Sourire - Foufou

Ève
Chlorobule ♀ - Tempo perso - Prudent

Jasmine
Démanta ♀ - Glissade - Modeste

Belle
Rozbouton ♀ - Médic Nature - Calme

Maui
Mystherbe ♂ - Chlorophylle - Malpoli

Team spécifique :
Anna
Mistigrix ♀ - Infiltration - Timide


Ariel
Lokhlass ♀ - Absorb Eau - Doux


Aurore
Feunard shiney ♀ - Torche - Timide


Ange
Nymphali ♀ - Joli Sourire - Gentille


MessageSujet: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Sam 19 Avr - 3:06



Accepter d'être heureux


feat Makenzie

Aloïs Legrand



Depuis la mort de Judith, Aloïs semblait fuir, ou faire fuir le bonheur. Pour lui, il ne méritait pas d'être heureux. La moindre petite lueur d'espoir était aussitôt détruite. Il avait échoué sur pas mal de choses, à vrai dire, à commencé par son rôle de grand frère. La maladie avait emporté sa sœur mais il continuait d'être le seul responsable de sa disparition, alors qu'il avait s'agit d'une maladie génétique dont il avait miraculeusement pu s'échapper. Mais même s'il lui était arrivé de se distraire en boîte en buvant ou en draguant, il avait toujours subsisté ce vide dans son cœur. Il n'avait pas spécialement cherché à combler ce creux dans sa poitrine, mais le destin était venu le faire pour lui.
Par un jour de novembre tout à fait banal, il s'était baladé par hasard dans les rues d'Anula. Puis, il était tombé sur une peinture remarquable, certes non terminée, mais qui possédait déjà l'âme d'un futur chef-d'oeuvre. C'est en tombant sur cette toile qu'il était tombé par la suite sur la peintre en question; la plus merveilleuse femme qui lui avait été donné de voir. Ils avaient fait connaissance, s'étaient installé à un café, avaient parlé, puis s'étaient promené, comme deux tourtereaux. Sauf qu'ils étaient juste des amis, à ce moment-là. Mais malgré la distance, ils avaient gardé contact et ça avait été sur une brillante idée de la jeune femme qu'ils avait fêté Noël ensembles. A cette période, Aloïs avait pu avouer "être heureux". Il avait recommencé à rayonner.
Puis il y a eu la rafle, et ce fut le chaos pendant deux semaines. La libération ne fut pas de tout repos, mais une fois sa "mission" accomplie, il s'était libéré d'un poids immense. Mais ce n'est qu'après avoir revu Makenzie qu'il sut que sa vie allait être bouleversée à jamais, mais uniquement pour ne la rendre que plus radieuse encore.

Aujourd'hui, Aloïs attendait l'arrivée de sa petite-amie devant le Centre d'Anula. Il avait failli aller la chercher en voiture mais il s'était dit qu'il s'inquiétait peut-être un peu trop et qu'elle n'habitait pas aussi loin que ça de la ville. Mais dire qu'il stressait un peu était un euphémisme. Il n'avait jamais été aussi nerveux de cette façon. La seule fois où il avait été aussi tendu, c'était pendant les examens de sa cadette. Mais ce n'était alors que pour lui annoncer, au final, une nouvelle qui allait lentement le détruire. Cette fois-ci, non. Rien de bien mauvais à l'horizon, d'ailleurs. Mais le blondinet n'arrivait toujours pas à se dire qu'il allait... être papa. Ouais, être père était sans doute l'expérience la plus rude qu'il allait traverser. C'était assez étonnant, en fin de compte. Il s'était occupé de Judith depuis qu'elle était née. On se demanderait alors pourquoi un nouvel enfant lui poserait problème. Mais il trouvait que le contexte était totalement différent. Non, non, non; rien à voir avec une sœur. Là, il s'agissait de son enfant. Leur enfant; celui que portait actuellement la femme de sa vie. Admettre qu'il était tombé amoureux avait déjà été une sacrée épreuve, mais il ne pouvait plus se permettre la moindre erreur, désormais. Son épaule à présent guérie, il se jurait intérieurement d'être plus mâture à l'avenir. Enfin, le futur qui lui était réservé était bourré de surprises qu'il n'aurait jamais pu prévoir en ce moment même...

Alors qu'il faisait les cent pas, prenant de grandes inspirations pour se détendre, il la vit. La ravissante femme qui avait accepté de partager ses blessures et ses joies avec lui; et pour ça, Aloïs lui en sera toujours éternellement reconnaissant. Puis, il se figea. Une... moto ?... Elle était sur une moto ?! *Mais... mais... non ! Et si elle avait un accident ?... Et si... et si...*
Il fallait savoir que, si Aloïs pouvait parfaitement maîtriser son calme et se contrôler, l'amour l'emballait tellement quelques fois qu'il ne pouvait s'empêcher de s'affoler pour un rien. Surtout depuis qu'il avait appris que Makenzie était enceinte, le souvenir du cadavre de sa sœur lui revenait tellement de fois en rêve qu'il avait peur pour un rien en ce qui concernait l'hôtesse de pension et l'enfant qu'elle portait.
N'y tenant plus, il accourut vers elle dès qu'il la vit descendre de sa moto.
Aloïs la prit dans ses bras après qu'il l'ait fait tournoyer doucement dans les airs.

- Mak' ! Oh, Mak', je suis si heureux de te revoir !

Oui, il en faisait peut-être un peu trop, alors qu'ils s'étaient quitté il n'y avait pas si longtemps, mais il fallait comprendre qu'il pouvait être assez lunatique dans ce genre de situation.
Il détourna le regard pour se concentrer sur la moto et tâta -avec tendresse, cependant- le ventre de sa bien-aimée.

- Mais... mais la... la moto, c'est extrêmement dangereux ! Et si... et si tu avais eu un accident ?... Tu aurais dû m'appeler, je serais venu te chercher sur-le-champs !

Sa voix trahissait son inquiétude, mais il avait si peur de la perdre, elle aussi...

Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makenzie King
Débutant
avatar
Féminin Messages : 251
Date d'inscription : 20/10/2013

Âge du personnage : 24
Métier / Études : Fine Art (Beaux-Arts)
Pseudonyme(s) : Perle d'argent

Niveau : 30
Team active : - Noctali ♂ - Ezio - Synchronize - Hardi
- Mackogneur ♂ - Isaac - Annule Garde - Brave
- Voltali ♂ - Jules - Volt Absorb - Malin
- Phyllali ♂ - Yuum - Feuille Garde - Foufou
- Mentali ♀ - Capucine - Adaptabilité - Solo
- Pyroli ♀ - Ambre - Adaptabilité - Jovial
- Evoli ♀ - Elsa - Adaptabilité - Assurée
- Mystherbe♀ - Laila - Chlorophyle - Naïf
Caninos ♂ - Lusio - Torche - Brave
Apireine ♀ - Rubis - Cherche Miel - Joviale

Team spécifique : - Aquali ♀ - Mira - Absorb Eau - Douce
Ronflex ♂ - Oscar - Isograisse - Gentil
Baymax ♂ - Fist Bump - Jovial


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Lun 28 Avr - 0:49


♣ACCEPTER D'ÊTRE HEUREUX♣
Makenzie était en retard sur son horaire de la journée. Tout avait bien commencé, mais en travaillant sur un dossier, elle s’était endormie. Une quinzaine de minutes seulement, mais c’était suffisant pour faire chambouler son horaire. Elle n’avait pu que faire un ménage sommaire de la grange, puis cueillir les légumes frais et murs du jardin, laver le plancher de tout le rez-de-chaussée, préparer le repas de soir pour n’avoir qu’à le mettre au four à son retour et faire toute sa toilette. Décidément, elle n’avait pas pu faire grand-chose! Pour une personne normale, c’était beaucoup, surtout pour une femme enceinte. Mais pour Makenzie, c’était très peu. Malheureusement, avec quatre mois de grossesse, il y avait plusieurs tâches qui commençaient à devenir difficiles. Kenzie commençait à considérer à engager quelqu’un, même si l’idée ne lui plaisait pas. Lorsqu’elle accoucherait, elle aurait besoin de plusieurs jours voir semaine pour s’en remettre entièrement. Pendant ce temps elle ne pouvait pas refuser tous les contrats qui s’offriraient à elle. Elle devait garder la réputation de la Pension. Mak n’avait pas commencé à chercher, mais elle savait qu’elle devait s’y mettre sous peu. Elle devrait surement former  un apprenti car des gens déjà formé pour ce type de travail dans le coin se faisaient rare. Mais bon, pour l’heure, elle devrait vraiment partir!

Elle décida de prendre sa moto pour aller plus vite. Bien sûr, Makenzie était toujours une conductrice prudente. Elle ne voulait pas avoir d’accident enceinte ou pas! Elle avait fait une recherche quand même pour vérifier qu’il n’y avait pas de risque pour l’enfant. Le seul risque qu’il y avait, c’était la chute, au même titre que de prendre l’auto et d’avoir un accident. Elle s’imaginait déjà les yeux qu’Aloïs lui ferait. Elle aimait toute les attentions de son chéri, mais parfois elle le trouvait trop père poule. Ou elle était enceinte, mais elle n’était pas une poupée de porcelaine quand même! Elle ne disait rien car elle savait qu’elle devait se montrer raisonnable. Elle avait déjà perdu un enfant, et c’était déjà un de trop. Son petit garçon aurait maintenant quatre ans. Sa vie aurait été si différente si elle l’avait eu. Peut-être ne serait-elle jamais partie d’Angleterre. La pension à laquelle elle tenait tant aurait peut-être été vendue après le décès de sa mère… Au fond peut-être que ça fausse couche n’était pas arrivée pour rien… Lorsqu’elle arriva enfin, elle eut droit au fameux regard d’Aloïs. Elle sourit.

-Bien sur, tu serais venu me chercher. C’est exactement pour ça que je ne t’ai pas appelé!

Elle l’embrassa doucement et l’emmena à l’intérieur du bâtiment. C’était sa première vraie visite chez le gynécologue. Elle n’était allée que confirmer sa grossesse dès le lendemain de la découverte. C’était L’échographie. Ils pourraient peut-être découvrir le sexe du bébé. Makenzie avait hâte de savoir. Elle n’était pas assez patiente pour attendre à la fin de la grossesse lors de l’accouchement. Elle devait savoir maintenant! Elle tenait le coordinateur par la main. Sa présence était rassurante. Même si son côté protecteur était énervant, il était aussi plaisant. Elle profitait donc de ses moments. Elle devait aussi avouée qu’elle s’était ennuyé de lui. Leurs obligations respectives les forçaient à le parler au téléphone plutôt que ce voir en personne. La petite salle d’attente du bureau de médecins était pleine de femme enceinte. Certaine devait être à leur début, d’autre à quels jours d’accoucher. Il y avait des jeunes filles accompagnées de leur mère, mais aussi des dames donc la grossesse était tardive. Tant de diversité chez des gens qui au fond, était réunis pour la même raison. Une nouvelle vie qui de demandait que de l’amour. Le petit être dans le ventre de Kenzie en aurait beaucoup! Makenzie comptait être une de ces mères qui harcèle son enfant pour des câlins! Elle avait une main dans celle d’Aloïs et l’autre sur son ventre lorsqu’elle entendit :

-Makenzie King? Makenzie King?
-C’est à nous
.

Elle se leva avec l’aide d’Aloïs et ils se dirigèrent vers le bureau de la gynécologue.


(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloïs F. Legrand
Débutant
avatar
Féminin Messages : 195
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Cuisinier
Pseudonyme(s) : Mister Prince

Niveau : 30
Team active :
Marie
Skitty ♀ - Joli Sourire - Foufou

Ève
Chlorobule ♀ - Tempo perso - Prudent

Jasmine
Démanta ♀ - Glissade - Modeste

Belle
Rozbouton ♀ - Médic Nature - Calme

Maui
Mystherbe ♂ - Chlorophylle - Malpoli

Team spécifique :
Anna
Mistigrix ♀ - Infiltration - Timide


Ariel
Lokhlass ♀ - Absorb Eau - Doux


Aurore
Feunard shiney ♀ - Torche - Timide


Ange
Nymphali ♀ - Joli Sourire - Gentille


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Mer 14 Mai - 16:41



Accepter d'être heureux


feat Makenzie

Aloïs Legrand



Il cligna des yeux, confus. Qu'est-ce qu'elle voulait dire par là, exactement ? Il avait bien le droit d'être inquiet, quand même ! Pour une fois qu'il avait de nouveau quelque chose à protéger et une raison d'être vraiment heureux... Ce n'est pas qu'il s'était senti comme une coquille vide depuis le décès de sa sœur, mais un peu quand même. Les sourires qu'il affichait dans les médias étaient tout sauf des mensonges pour se montrer, en réalité, inintéressant, et faire croire aux journalistes qu'il avait une vie parfaite qui lui convenait et donc, pas de ragots croustillants à raconter pour ces pigeons de la télé qui ne pensent qu'à s'immiscer dans la vie privée des stars pour acquérir toujours plus d'audimat. Mais surtout depuis son mémorable combat avec Maxwell, le Champion Coordinateur avait, malgré sa défaite, fait forte impression et avait gagné en popularité. Malheureusement, avec un physique aussi particulier que le sien, se dissimuler dans la foule pour disparaître à la vue de ses fans et des photographes n'était pas chose aisée quand ils étaient en période des finales, lorsque les coordinateurs se pressaient pour gagner son ruban qui leur permettrait d'avancer dans la compétition.

Il ne tint plus compte des propos de l'hôtesse de pension lorsque cette dernière lui vola un baiser qui le fit frissonner de plaisir; il ne connaissait vraisemblablement pas de contact plus agréable que celui-là. Le blondinet se laissa ensuite entraîné à l'intérieur du bâtiment. Heureusement que la main de Makenzie tenait bien la sienne, sinon il aurait passé tout le trajet jusqu'à la salle d'attente à se tortiller les doigts ou mordiller ses ongles. Angoissé ? Pas qu'un peu. Cette expérience était vraiment nouvelle, pour lui. Enfin, il avait bien déjà assisté à l'échographie de sa mère lorsqu'elle était enceinte de Judith, mais il en avait gardé que de vagues souvenirs; et encore, c'était un contexte bien différent ! Là, il s'agissait de... son enfant. Leur enfant. Il mettrait probablement encore longtemps avant de s'habituer et de se dire qu'il allait être papa, mais cela lui paraissait encore extraordinaire. Un sentiment de malaise le parcourut soudainement lorsqu'il imagina l'ex petit-ami de la jeune femme effectuer les mêmes gestes, et prendre le même chemin que lui. Il avait bien du mal à admettre que Kenzie était sorti avec quelqu'un avant lui qui l'avait même mise enceinte; mais il devait faire avec et se dire que, de toute façon, elle était avec lui, maintenant, et qu'elle n'allait pas le quitter comme l'autre, même si elle faisait une fausse couche (ce qu'il n'espérait pas, d'ailleurs). Enfin... pas vrai qu'elle n'allait jamais le quitter parce qu'elle perdait le bébé une nouvelle fois, hein ?... *Oh, par Arceus, pourquoi est-ce que je pense à ça...*

Arrivés dans la salle d'attente, il fallut qu'ils patientent un peu avant qu'on ne se décide à les appeler. Aloïs ne fit pas attention aux autres femmes, mais il sentit sur lui se poser quelques uns de leurs regards brillants qui le dévisageaient avec curiosité et admiration. Ah, tiens, il avait oublié qu'il était Champion Coordinateur pour le coup, et que donc il ne passait pas forcément inaperçu partout où il allait. Enfin, il s'en fichait un peu; mais cela ne semblait juste pas plaire aux hommes des dites femmes enceintes qui n'avaient pas l'air d'apprécier cette apparition. Cependant ils se calmèrent bien vite en apercevant la belle hôtesse d'Anula qui l'accompagnait.
Une fois que le nom de Makenzie sortit, ils furent emmené dans un couloir où se trouvaient différentes pièces et s'arrêtèrent devant l'une d'elle. Ils entrèrent et furent accueillis par une jolie jeune femme souriante et des bidules électroniques situés dans la pièce qui firent monter l'anxiété du coordinateur. Il n'aimait pas beaucoup tout ce qui concernait les hôpitaux, et encore moins les instruments; cela n'était pas sans lui rappeler de mauvais souvenirs...
Mais aujourd'hui, c'était sans doute une bonne nouvelle que la doctoresse allait leur annoncer et le blondin avait soudainement envie qu'ils aient déjà terminé.

- Vous devez être Mademoiselle King, je me trompe ?... Enchantée. Je suis le Docteur Peters. C'est moi qui m'occuperait de l'échographie aujourd'hui. Oh ! Et vous, vous êtes... Mister Prince, non ? Le fameux Champion Coordinateur de Baguin, si je ne m'abuse...

La médecin serra doucement la main des deux futurs parents, une certaine gentillesse se dégageant de son côté rayonnant. Mais Aloïs tiqua et s'éclaircit la gorge, gêné. Il détestait son surnom à un point presque inimaginable. Il avait bien essayé de le changer, mais rien à faire. Il l'a depuis plusieurs années, maintenant, et les gens se sont accoutumé à celui-là. Mais par Arceus, il ferait n'importe quoi pour en choisir un autre. Ce surnom affectueux que des fans lui ont donné un jour suite à ce qu'il avait dit aux journalistes une fois lui rappelle de mauvais souvenirs qu'il préférerait oublier. On peut bien l'appeler comme on veut, mais c'est un nouveau coup dur à chaque fois qu'on le nomme "Prince".

- Appelez-moi Aloïs. Ici, je ne suis pas un Champion; juste un futur père pas encore tout à fait habitué, dit-il avec une pointe d'amusement dans la voix.

La gynécologue rit doucement face à l'attitude quelque peu inquiète du cuistot et invita Makenzie à s'allonger sur le lit installé au centre de la pièce.

- Ne vous en faites pas, cela ne sera pas long; et je suis sûre que tout va très bien se passer.

Aloïs offrit un sourire amicale mais il manqua de déglutir en apercevant la sonde et tout le système informatique qui allait avec. Il ne lâcha pas la main de Kenzie et croisa même ses doigts sur ceux de la jeune femme pour y chercher un peu plus de réconfort. Il laissa sa bien-aimée se mettre sur la couchette et s'empara quant à lui d'une chaise. La jeune femme commença par soulever le haut de Kenzie jusqu'en dessous de la poitrine pour dévoiler son petit ventre légèrement bombé. Elle appliqua ensuite le gel habituel sur la mince rondeur typique des grossesse et posa enfin la sonde.
Le Champion Coordinateur essayait de garder une respiration calme, malgré le stress. Ses yeux dérivèrent sur l'abdomen de sa petite-amie et il posa tendrement la main de cette dernière à ses lèvres pour essayer de se détendre. Lentement, des souvenirs lui revinrent en mémoire.

***

Ses yeux bleus se posèrent sur les images qui défilaient dans son livre. Il admirait les Pokémons merveilleusement bien dessiné et lisait dans sa tête les légendes racontées sur ces derniers avec un regard brillant. Mais, bientôt, il fut appelé par sa mère et dut sortir de sa rêverie.

- Aloïs ! Viens voir ta petite sœur !

Le petit garçon soupira. Il avait été contraint par ses parents à faire cette visite médicale pour la grossesse de sa mère; mais heureusement qu'il avait apporté son livre, car il se serait drôlement ennuyé, sinon. Il n'avait pas eu envie de venir, à la base. L'idée d'avoir une petite sœur l'énervait assez. Il n'osait pas répété cependant à ses parents qu'il pensait intérieurement que ce ne serait qu'un être inutile de plus sur cette planète déjà trop peuplée. Malgré son jeune âge, il sait très bien ce qu'est un bébé et un grognement s'échappe de sa gorge en pensant aux prochains cries de bambin qui n'allaient pas tarder à pourrir ses nuits.
Las, il regarda donc l'écran avec nonchalance. Puis, il haussa les sourcils.

- Quoi ? C'est ce truc, là ?... Mais... c'est juste une grosse tâche !

Autant dire que, dès les premières fois où il l'a vu sur cet écran, Aloïs détestait Judith, avant même qu'elle soit née. Ironique alors de penser que, plus tard, il dédierait sa vie entière à sa cadette et se donnerait corps et âme pour la rendre heureuse. Mais il ne savait pas à ce moment-là que, bien qu'il peinait à supporter cet être qu'il considérait comme futile, la fillette allait devenir sa seule source de lumière et de bonheur en ce monde et qu'il pleurera pour toujours sa mort inévitable.


***

- Vous êtes bien moins nerveux lorsque vous faites un Concours...

La voix de Madame Peters le tira de sa réminiscence et il porta son attention sur elle. Pas besoin d'être un génie après tout pour deviner l'angoisse qui se dégageait de lui et il avait un peu honte de s'être laissé démasquer aussi facilement. La remarque n'était pas un reproche, au contraire. Apparemment acclimaté aux jeunes pères stressés, sa sympathie le rendit moins tendu. Aloïs se contenta de sourire doucement.

- Mais les Concours et les échographies, c'est "légèrement" différent.
- Roooh voyons ! Ce ne sont pas d'adorables jumeaux qui vont vous faire peur !
- Oh, et bien... euh... QUOI ?! Des ju...

Les yeux écarquillés, la jeune femme rit devant l'air plus qu'étonné du coordinateur et lui montra l'écran vidéo. Bouche bée, il scruta plusieurs secondes, muet, les deux formes qui bougeaient en montrant avec des explications où se situaient les corps des fœtus pour qu'il soit possible de les distinguer. Le souffle coupé, Aloïs se leva et s'approcha un peu pour mieux voir. C'était bien non pas un mais deux bébés qui se trouvaient dans le ventre de l'hôtesse de pension et le cuisinier resta immobile, ému de voir pour la toute première fois leurs enfants. Après plusieurs secondes, qui paraissaient durer une éternité tant l'instant était magique, les pupilles océans du seul homme présent dans la pièce devinrent humide et il sécha rapidement les larmes qui commençaient à couler. Il s'assit sur le lit à côté de Mak et un sourire sincère et heureux se dessina sur ses lèvres.

- Ils sont magnifiques...

Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makenzie King
Débutant
avatar
Féminin Messages : 251
Date d'inscription : 20/10/2013

Âge du personnage : 24
Métier / Études : Fine Art (Beaux-Arts)
Pseudonyme(s) : Perle d'argent

Niveau : 30
Team active : - Noctali ♂ - Ezio - Synchronize - Hardi
- Mackogneur ♂ - Isaac - Annule Garde - Brave
- Voltali ♂ - Jules - Volt Absorb - Malin
- Phyllali ♂ - Yuum - Feuille Garde - Foufou
- Mentali ♀ - Capucine - Adaptabilité - Solo
- Pyroli ♀ - Ambre - Adaptabilité - Jovial
- Evoli ♀ - Elsa - Adaptabilité - Assurée
- Mystherbe♀ - Laila - Chlorophyle - Naïf
Caninos ♂ - Lusio - Torche - Brave
Apireine ♀ - Rubis - Cherche Miel - Joviale

Team spécifique : - Aquali ♀ - Mira - Absorb Eau - Douce
Ronflex ♂ - Oscar - Isograisse - Gentil
Baymax ♂ - Fist Bump - Jovial


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Ven 30 Mai - 16:41


♣ACCEPTER D'ÊTRE HEUREUX♣
En entrant dans le petit bureau d’examinait, Makenzie eut le souffle coupé pour quelques secondes. Les souvenirs des évènements d’il y avait cinq ans lui revenait en mémoire. Elle chassa ses pensées sombres. Ce n’était pas la même situation, ni la même vie. Elle s’était promis de rester positive. Mira qui l’avait accompagné sentir la jeune femme se tendre. Elle se frotta contre ses jambes pour lui donner du courage. Cela eut l’effet escompté. Makenzie ne voulait pas donner une raison de plus à Aloïs d’être papa poule. Elle allait bien la plupart du temps. Mais les impressions de déjà vue lui faisaient toujours mal. Elle ne voulait plus s’enfermer dans le passer, ou pire le refuser complètement. Elle essaya donc de penser à ses souvenirs avec une douce mélancolie et non avec une douleur extrême. Lorsqu’elle s’assit sur la chaise, elle avait retrouvé son calme.

La jeune maman trouva drôle la gynécologue. Elle parlait de façon si familière avec eux. Décidément elle n’avait pas le même style que celui qui l’avait occulté à Londres. Il fallait dire que sur Enola, dès que quelqu’un avait un minimum de renommé, ces gens devenaient de grandes vedettes. Avec une Île si petite, tout le monde était très au courant du monde Pokémon. Donc un champion comme Aloïs ne passait jamais inaperçue. Il avait un look si particulier, qui avait fait craquer Makenzie dès le début, qu’il était facilement reconnaissable. La jeune femme savait à quel point il détestait ce surnom. Elle trouva la réponse du coordinateur très mignonne. Un père. Oui elle oubliait souvent qu’elle-même allait devenir mère. Peut-être que lorsqu’elle aurait le ventre énorme et qu’elle aurait de la difficulté à marcher, elle comprendrait enfin qu’elle allait avoir un enfant.

Lorsque la femme mis le gel sur sa peau, elle se rappela soudainement à quel point c’était froid. Malgré tout elle était fébrile. L’échographie était une étape excitante et stressante. Elle ne savait pas s’il pourrait déjà voir le sexe du bébé. Parfois au quatrième mois c’était possible. Mais ce qui l’important le plus, c’était de savoir que son bébé était bien là, accroché à son utérus. Dr Peters plaça la sonde sur son ventre et observa le moniteur. Makenzie regardait ce qu’il s’y passait. Au début, elle reconnu l’embryon. Comme à son souvenir, c’était encore minuscule. Makenzie avait l’habitude des échographies. À la pension, il lui était déjà arrivé d’en faire sur des Pokémons mais surtout sur les œufs. Elle comprit donc rapidement ce qui se passait sur l’écran. Il n’y avait pas un, mais deux embryons. Deux!?! Le cœur de Makenzie se mit à battre rapidement. Elle s’était attendue au pire, mais pas à ça. Était-ce une bonne nouvelle? Oui, ce l’était, mais elle n’en restait pas moins terrifier. Elle avait maintenant deux vies à protéger. Sa famille doublait en quelques secondes.

Quand la nouvelle fut confirmée par la gynécologue, le cœur de la jeune femme se remit à battre normalement. Elle attendit avec calme qu’Aloïs digère la nouvelle. Elle se souvenait encore de sa réaction à la grossesse même. Au départ, le choc, mais suivi de l’acceptation. Elle se dit que ce serait surement la même chose. Elle le regarda donc avec un doux sourire. Il s’agrandit lorsqu’il vint s’assoir près d’elle. Ce n’était prévu dans leur plan, mais ils feraient avec. Le papa avait raison, ils étaient magnifiques. Elle l’attira vers elle et l’embrassa tendrement. Elle lui prit ensuite la main.

-Décidément, tout a fait pour qu’on ait un enfant ensemble, ria-t-elle.

Elle se tourna vers le docteur pour lui demander l’état de sa grossesse. Elle commença par la rassurer en lui disant qu’ils avaient une croissance normale. Ensuite, elle lui expliqua ce qu’il y aurait de différent avec une grossesse de jumeaux. Elle lui fit ses recommandations et les prudences qu’elle devrait prendre. Les jumeaux naissent bien souvent prématurément. Elle devrait donc, durant les derniers mois de grossesses, éviter tout ce qui pourrait la faire accoucher prématurément. Le fléau des grossesses avec plus d’un enfant. Elle écouta donc avec grande attention les conseilles de la dame. Elle regarda à nouveau les images des deux embryons. Deux petites vies qui prenaient forme en elle. Elle regarda Dr Peters avec espoir en lui demandant :

-Et pour le sexe, est-ce que vous le voyez?

La femme eut un petit sourire. Décidément, elle aimait son travail. Elle regarda une nouvelle fois avec attention son moniteur. Il était souvent difficile si tôt de le découvrir. Cela dépendait du bon vouloir des bébés. S’il n’était pas placer correctement, on ne pouvait pas le voir. Ou encore, les signes n’étaient pas encore assez distinctifs pour pouvoir l’affirmer. Mais par chance pour le jeune couple, il semblait que les bébés veuillent bien coopérer! Elle pouvait voir clairement le sexe chez les deux embryons. Elle prit son temps car elle savait qu’un  mauvais renseignement pouvait fâcher bien des parents. Elle ne voulait pas fâcher le fameux Mister Prince! Elle finit par se tourner vers les parents qui se tenaient toujours par la main.

-Eh bien, pas de déception aujourd’hui si vous aviez une préférence, car vous allez avoir un petit garçon et une petite fille!

Makenzie sourit. Elle pourrait acheter les vêtements pour garçon et pour fille qu’elle avait aimée en regardant dans les catalogues. Pas besoin de choisir! Elle n’avait pas de préférence pour le sexe, mais avoir les deux la comblait de joie. Elle se souvenait de son petit garçon. Elle avait tant rêvé de lui acheter plein de vêtement et de jouet. Elle se dit qu’elle devrait réviser l’aménagement de la chambre pour bébé. Mais cela ne la dérangeait nullement. La gynécologue lui remit du papier pour qu’elle puisse enlever la majorité du gel. La rencontre qui l’avait tant stressé était enfin terminer. Elle sortait de là si heureuse, qu’elle craignait qu’un malheur survienne pour compenser sa joie. Mais la douleur, elle l’avait déjà eu. Il était temps pour elle, pour eux, qu’ils acceptent d’être heureux.


(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloïs F. Legrand
Débutant
avatar
Féminin Messages : 195
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Cuisinier
Pseudonyme(s) : Mister Prince

Niveau : 30
Team active :
Marie
Skitty ♀ - Joli Sourire - Foufou

Ève
Chlorobule ♀ - Tempo perso - Prudent

Jasmine
Démanta ♀ - Glissade - Modeste

Belle
Rozbouton ♀ - Médic Nature - Calme

Maui
Mystherbe ♂ - Chlorophylle - Malpoli

Team spécifique :
Anna
Mistigrix ♀ - Infiltration - Timide


Ariel
Lokhlass ♀ - Absorb Eau - Doux


Aurore
Feunard shiney ♀ - Torche - Timide


Ange
Nymphali ♀ - Joli Sourire - Gentille


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Lun 16 Juin - 18:33



Accepter d'être heureux


feat Makenzie

Aloïs Legrand



Autre jour, autre heure, autre occupation. Depuis l'échographie, le champion coordinateur était devenu encore plus fébrile, plus impatient, plus stressé, et plus heureux à la fois. Si son cœur gonflait de joie à chaque fois qu'il se disait qu'il allait être papa de deux adorables jumeaux, il ne pouvait s'empêcher de ressentir également un peu d'angoisse. Sa relation avec Mak était allé vite, mais pour rien au monde il ne regrettait les conséquences de ce que cela avait engendré. Avec l'hôtesse de pension, il réapprenait à vivre et à retrouver le bonheur qui l'avait tant fui durant toutes ces années de solitude depuis la mort de sa cadette. Il ne savait pas s'il serait un bon père, mais il se promettait de faire tout son possible pour être un exemple et pour faire la félicité de sa petite amie.

Lui qui s'était joué des femmes (et des hommes) après sa première et dernière déception amoureuse il y avait de cela plusieurs années pendant si longtemps, se dire qu'il était en couple lui faisait toujours comme un drôle d'effet de temps à autre, mais il ne connaissait pas de situation plus plaisante que celle-ci. Aloïs était autrefois un séducteur; mais lorsqu'il tombait amoureux, ce n'était pas à moitié et il prenait toujours la chose très au sérieux en faisant son maximum pour plaire à sa copine. La première fille dont il était fou amoureux l'a laissé tombé après qu'il se soit mis en quatre pour elle et lui a brisé le cœur d'une façon cruelle qu'il n'oubliera jamais. Cette première et dernière relation, jusqu'à sa rencontre avec Makenzie, lui avait laissé croire qu'il ne tomberait plus jamais amoureux et il s'était mis alors à draguer et a utilisé des techniques insolites pour arriver à ses fins et faire tomber tous les malheureux qui tombaient dans ses filets diaboliques. Le plus drôle, c'est que toutes les personnes qu'il avait séduit ne lui en avaient jamais voulu. Pour la majorité, en fait, elles avaient rencontrés miraculeusement l'âme sœur après qu'il les ait rejeté. Bon nombre de ses prétendants se demandaient quand même s'il allait craquer et se poser un jour dans une relation sérieuse. A cela, le Prince leur riait au nez en finissant son verre d'Applejack et leur faisait bien vite oublier cette histoire par un baiser qu'ils n'arrivaient jamais à refuser. Certains journalistes eux-mêmes, assoiffés de ragots toujours plus croustillants, avaient eu vent de la réputation du champion coordinateur de Baguin et s'étaient demandé si une femme ou même un homme pourrait le faire changer.
Et la réponse était "oui". Son nom était Makenzie King, hôtesse de pension d'Anula et également celle qui avait réussi à faire chavirer le cœur du blondinet.

C'est justement elle qu'Aloïs était venu chercher en voiture luxueuse de sport aujourd'hui. Il était peut-être "un peu" con sur les bords, mais il avait bien remarqué que Mak' n'appréciait pas tellement sa manière de la surprotéger; et elle le lui avait bien faire remarqué la dernière fois ! Mais le ventre de la jolie brune avait encore grossi depuis l'échographie et Aloïs avait bien trop peur qu'il lui arrive quoi que ce soit en moto. Après tout, n'avait-t-elle pas failli se faire écraser lors de leur rencontre ?...
Il se rendait bien compte que sa réaction était un poil exagéré et qu'il s'inquiétait beaucoup trop. Mais il voulait également servir à quelque chose et aider Makenzie du mieux qu'il le pouvait. Le coordinateur avait toujours l'impression de ne pas la soutenir assez et même s'il savait "qu'elle n'était pas en sucre", il avait trouvé de nouveau quelqu'un a protéger et il avait peur que sa malchance vienne atteindre la jeune femme qu'il aimait tant.
Pour tenter de se faire pardonner, il avait donc pensé à lui acheter un joli bouquet de fleurs, le plus beau qu'il avait pu trouvé, dans l'espoir qu'elle veuille bien accepter ses plates excuses pour son comportement de "papa-poule".
C'est donc avec le pas assuré et un sourire tendre et compréhensif qu'il sonna à la porte. S'il avait prévenu Makenzie avant, pas sûr qu'elle aurait était partante. Mais il insistait, voulant à tout prix lui prouver qu'il pouvait être utile; car pour l'instant, il considérait qu'il n'avait pas fait grand chose, et il s'en voulait de ne pas être un meilleur petit ami pour elle.
Lorsqu'enfin elle ouvrit la porte, il posa un genou à terre et lui présenta son bouquet, petite attention de sa part.

- Oui, je sais, j'en fais beaucoup trop; mais cette fois-ci, j'insiste. Ça me ferait plaisir de t'accompagner et pas juste te retrouver là-bas.

Il ne savait pas si Makenzie aimait les sensations fortes, mais il n'avait pas voulu la décevoir en choisissant une voiture normale (celle qu'il utilisait pour passer inaperçu). Il avait donc voulu lui montrer qu'il pouvait être attentionné en allant la chercher mais qu'il savait également s'amuser. Si elle était à l'aise en moto, pourquoi pas dans une Lamborghini ?...


Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makenzie King
Débutant
avatar
Féminin Messages : 251
Date d'inscription : 20/10/2013

Âge du personnage : 24
Métier / Études : Fine Art (Beaux-Arts)
Pseudonyme(s) : Perle d'argent

Niveau : 30
Team active : - Noctali ♂ - Ezio - Synchronize - Hardi
- Mackogneur ♂ - Isaac - Annule Garde - Brave
- Voltali ♂ - Jules - Volt Absorb - Malin
- Phyllali ♂ - Yuum - Feuille Garde - Foufou
- Mentali ♀ - Capucine - Adaptabilité - Solo
- Pyroli ♀ - Ambre - Adaptabilité - Jovial
- Evoli ♀ - Elsa - Adaptabilité - Assurée
- Mystherbe♀ - Laila - Chlorophyle - Naïf
Caninos ♂ - Lusio - Torche - Brave
Apireine ♀ - Rubis - Cherche Miel - Joviale

Team spécifique : - Aquali ♀ - Mira - Absorb Eau - Douce
Ronflex ♂ - Oscar - Isograisse - Gentil
Baymax ♂ - Fist Bump - Jovial


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Mar 24 Juin - 19:41


♣ACCEPTER D'ÊTRE HEUREUX♣
Depuis l’annonce du sexe et surtout du nombre de bébés qu’elle attendait, Makenzie ne tenait plus en place. Elle organisait la maison et surtout sa vie après l’accouchement. La jeune femme réalisait bien qu’avec deux enfants, il serait difficile de garder le même train à la pension. Des jumeaux étaient très exigeants. Bien sûr, Aloïs l’aiderait comme il pourrait. Malheureusement, leur situation était compliquée. Aloïs était occupé à Bagin avec ses responsabilités de champion tandis qu’elle devait rester à Anula pour garder un œil sur la pension. Ce n’était aucunement le couple traditionnel. Déjà, son ventre et les effets de la grossesse rendaient les tâches simples qu’elle faisait depuis des années un vrai sport olympique.  Elle prit donc la décision de prendre un assistant. Du moins pour un an. Après, elle verrait bien. Elle commença donc sa recherche. Les candidats ne manquaient pas, mais ils étaient aussi nombreux que ses exigences… Aucun ne semblait convenir. Aloïs qui approuvait son idée, tendait de la rendre moins difficile, mais à chaque fois, les malheureux repartaient la mine basse. Évidemment, c’était un travail exigent. Il fallait quelqu’un de vraiment motivé. Les critères pour une pension régulière n’était toujours si élevé. Mais chez les Kings, il y avait une réputation et surtout un important centre de reproduction. Les façons de faire étaient précises. Alors que la jeune femme commençait à désespérer lorsque Madame Lavoie, la propriétaire de son café préféré du quartier touristique d’Anula, vint lui rendre visite. Elle lui apportait une nouvelle candidature.

-Ce garçon est trop doux pour oser venir lui-même, mais je suis convaincue qu’il convient à ce que tu chercher. Je serais triste de me séparer d’un employer si à son affaire, mais je crois que je te le dois.

Madame Lavoie parlait de Jonathan. Cet adolescent renfermé qu’elle avait aidé à s’ouvrir aux autres. Elle avait même convaincue la propriétaire de l’engagé alors que tout chez ce garçon la poussait à refuser. Mais Jonathan l’avait surprise. Rapidement, il avait prit de la confiance pour devenir le meilleur serveur. Sa nature profonde n’avait pas changé, mais au moins il arrivait de temps à autre à surmonter sa timidité. Dernièrement, il s’était même fait une copine. Makenzie n’y avait pas pensé (surement trop occuper à gagaté sur sa grossesse), mais le jeune homme était en effet un candidat idéal. Elle se souvenait que quand elle avait fait son œuf, il lui avait posé de nombreuse question et avait démontré de bonnes connaissances sur le sujet. Il avait toujours été fasciné par les Pokémons. Ses interactions avec les humains n’avaient pas toujours été les meilleures, mais avec les Pokémons, il semblait avoir une excellente connexion.  Makenzie ne tarda donc pas à le contacter. Elle lui fit passer la même entrevue qu’au autre, dès les trente première secondes, elle était déjà convaincue, mais elle continua jusqu’à la fin du processus.

-Tu es engagé!

Il commença une semaine après. Il était temps car avec son six mois de grossesse, c’était essentiel. Heureusement, elle avait aussi Isaac avec ses quatre bras et sa force qui l’aidait énormément. Il était au soin avec elle. En fait, tout ses Pokémons faisaient ce qu’ils pouvaient. Comme il lui avait fallut un temps fou pour se trouver un assistant, elle n’avait toujours pas eu le temps d’acheter certain équipement de base essentiel. Elle avait peint la chambre des petits, mais il restait tout le reste! Aloïs devait donc passer la prendre pour aller faire ces achats. Ce matin-là, Makenzie pestait contre ses rondeurs qui ne voulaient pas entrer dans ses vêtements. Elle  n’avait pas eu le temps d’aller s’acheter des vêtements de maternité. Elle se contentait de ses vêtements lousses ainsi que quelque morceau qu’elle avait trouvé dans une boite poussiéreuse qui avait appartenu à sa mère durant sa grossesse. Elle finit par opter par un haut à manche courte rouge qui prenait de l’ampleur sous le buste et une jupe noire à bande élastique. Elle finissait tout juste, essoufflée, de finir de s’habillé lorsqu’il sonna. Doucement elle descendit les marches. Évidemment,  il en faisait trop. Malgré tout, avec ses hormones de femmes enceintes, elle trouva cela adorable au lieu d’être irritée.  Elle déposa un baisé doux sur les lèvres de son bien aimé.

-Moi aussi j’ai quelque chose pour toi. Deux adorables enfants qui vont te garder réveiller la nuit, rigola Makenzie. Mais plus sérieusement, elle lui tendit un objet, il serait temps que tu n’ais plus à cogner pour entrer ici. Surtout quand les terreurs seront nées! Et je n’accepte aucun refus!

Elle lui mit dans la main comme pour joindre parole et action. Elle le traina jusqu’à la voiture et donna ses dernières indications à Jonathan sur ce qu’il avait à faire cette journée-là. Elle aimait bien le choix du véhicule. Elle aimait bien la vitesse! Mais son esprit restait focus sur sa mission de la journée. Elle se tourna vers le blondinet.

-Alors on commence par quoi? Les vêtements, les couches, les meubles, la literie, une chaise pour l’auto, une poussette et les jouets, dit-elle en souriant.

Elle s’amusait déjà!


(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloïs F. Legrand
Débutant
avatar
Féminin Messages : 195
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Cuisinier
Pseudonyme(s) : Mister Prince

Niveau : 30
Team active :
Marie
Skitty ♀ - Joli Sourire - Foufou

Ève
Chlorobule ♀ - Tempo perso - Prudent

Jasmine
Démanta ♀ - Glissade - Modeste

Belle
Rozbouton ♀ - Médic Nature - Calme

Maui
Mystherbe ♂ - Chlorophylle - Malpoli

Team spécifique :
Anna
Mistigrix ♀ - Infiltration - Timide


Ariel
Lokhlass ♀ - Absorb Eau - Doux


Aurore
Feunard shiney ♀ - Torche - Timide


Ange
Nymphali ♀ - Joli Sourire - Gentille


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Sam 12 Juil - 4:52



Accepter d'être heureux


feat Makenzie

Aloïs Legrand



Il savait que son comportement risquait de l'agacer; Aloïs était peut-être idiot, mais il possédait malgré un semblant de perspicacité. Il ne pouvait malgré tout pas s'en empêcher. Ses grands airs de gentleman avaient pris le dessus et il avait craqué immédiatement après qu'il ait vu ces magnifiques fleurs dont le parfum lui avait rappelé celui de sa douce Makenzie.
Mais contrairement à ce qu'il aurait pensé, cette marque d'affection un peu "too much" semblait combler la jeune femme et celle-ci ne tarda pas à embrasser le Champion Coordinateur pour le lui prouver. Il caressa rapidement le ventre rebondi de sa petite-amie, un sourire tendre aux lèvres. On pouvait dire qu'il nageait dans le bonheur total et que rien ne semblait le rendre plus heureux que de savoir qu'il allait être le père de deux bouts de choux.
La petite plaisanterie de Makenzie l'amusa plus qu'autre chose et il prit doucement la main de l'hôtesse dans la sienne d'un air affreusement niais, la couvant toujours d'un regard affectueux. S'il se voyait dans un miroir dans un miroir, il hésiterait probablement entre se moquer narquoisement ou vomir ses tripes. Mais il ne se rendait presque pas compte lui-même de l'état dans lequel la jolie brune arrivait à le mettre. Certains disaient que leur relation a été rapide, mais il n'empêchait que le cœur du blondinet continuait de battre la chamade à chaque fois que ses yeux bleu océan parcouraient les iris argentée de King.
Une enfant qui le tenait réveillé la nuit, il en avait eu une. Si Judith était une bambin relativement calme, c'était à lui de se charger de la consoler lorsqu'elle faisait un cauchemars. Certes elle avait rendu quelques unes de ses nuits plus courtes, mais jamais il n'avait regretté de s'être occupé d'elle ainsi; et malgré tout ce qu'on pouvait dire de lui aujourd'hui, il avait été pour elle un grand frère bienveillant et affectueux qui l'aura aimé et protéger jusqu'au bout et encore après.

Il cligna des yeux alors qu'elle lui tendait un petit objet et ne tarda pas à comprendre ensuite ce que pouvait bien ouvrir cette clé. C'est à ce moment-là d'ailleurs qu'il se rendit compte que s'il était souvent venu chez Makenzie, elle, en revanche, n'a pratiquement jamais été chez lui. Il garda dans un coin de sa tête l'idée de lui faire au moins un "petite" visite guidée de sa maison.
Il salua au passage le fameux Jonathan, celui qui fut choisi pour être l'assistant de l'hôtesse, et se laissa entraîner jusque devant la voiture.
L'enthousiasme de la jeune femme l'attendri, et il partagea aussitôt son exaltation. Combien de fois avait-il accompagné des mannequins pour faire les boutiques ?... Le shopping ne dérangeait pas Aloïs le moins du monde; c'était d'ailleurs bien souvent lui qui avait conseillé sa petite sœur en matière de fringues, et bien que celle-ci s'en fichait autrefois, elle trouvait quand même toujours les choix de son grand frère très judicieux et préférait milles fois aller faire les magasins avec lui qu'avec ses amis.
Bien qu'un peu gaga, donc idiot, sur les bords, le cuistot avait bien remarqué cependant qu'il était nécessaire d'acheter des vêtements de grossesse pour Makenzie.

- Je crois qu'on va d'abord s'occuper de toi. On va t'acheter des vêtements adaptés et je suis sûr qu'on trouvera dans le même coin des vêtements pour bébé.

Lui non n'acceptait aucun refus sur ce point-là. Il ouvrit la porte à Makenzie pour qu'elle s'assoit sur la place de devant et la referma afin de se mettre au volant. Enfin, il démarra et reparti en direction d'Anula sans ménager la vitesse. S'il enlevait le plaisir de Mak de venir en moto, il pouvait bien compenser par la rapidité d'une voiture telle que celle-ci.
Ils arrivèrent enfin en plein centre d'Anula, et Aloïs s'empressa de se garer pas très loin du coin où ils pourraient trouver tout ce qui concernait la grossesse en général.
Ils firent donc d'abord leurs achats dans un magasin où les femmes enceintes pouvaient acheter des habits spéciaux pour la grossesse, avant de se diriger dans une adorable boutique où ils vendaient toutes sortes de choses pour bébés. Aloïs fut même impressionnés de trouver tant d'objets réunis au même endroit.

- Whoua... Y'a tellement de choix ! Oh, tu as vu ?

Son regard s'était posé sur une pile de vêtements pour les bébés de sexe féminin dont il se rapprocha. Il prit entre ses mains une adorable grenouillère qui lui remonter de tendres mais douloureux souvenirs. Il devait cependant passer au-dessus de tout ça; aller plus loin que ces réminiscences qui semblaient le hanter depuis qu'il avait appris qu'il allait devenir père. Mais en même temps, il était plongé dans une rare joie qu'il n'avait qu'avec la femme qu'il aimait.

Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makenzie King
Débutant
avatar
Féminin Messages : 251
Date d'inscription : 20/10/2013

Âge du personnage : 24
Métier / Études : Fine Art (Beaux-Arts)
Pseudonyme(s) : Perle d'argent

Niveau : 30
Team active : - Noctali ♂ - Ezio - Synchronize - Hardi
- Mackogneur ♂ - Isaac - Annule Garde - Brave
- Voltali ♂ - Jules - Volt Absorb - Malin
- Phyllali ♂ - Yuum - Feuille Garde - Foufou
- Mentali ♀ - Capucine - Adaptabilité - Solo
- Pyroli ♀ - Ambre - Adaptabilité - Jovial
- Evoli ♀ - Elsa - Adaptabilité - Assurée
- Mystherbe♀ - Laila - Chlorophyle - Naïf
Caninos ♂ - Lusio - Torche - Brave
Apireine ♀ - Rubis - Cherche Miel - Joviale

Team spécifique : - Aquali ♀ - Mira - Absorb Eau - Douce
Ronflex ♂ - Oscar - Isograisse - Gentil
Baymax ♂ - Fist Bump - Jovial


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   Dim 20 Juil - 20:54


♣ACCEPTER D'ÊTRE HEUREUX♣
Aloïs avait comme d’habitude pensé à Makenzie. Comme elle s’oubliait bien souvent, il était bon que quelqu’un le fasse pour elle! Ils commencèrent donc par une boutique de vêtement de maternité. Il lui restait que deux mois et demi, mais ceux-ci promettait d’être long. Il fallait don qu’elle soit équipée. Après vint le tour des vêtements pour enfant. Makenzie fut touchée par l’enthousiasme d’Aloïs. Elle dut même le contenir car il était sur le point d’acheter une garde-robe pour les cinq prochaines années!  Ils trouvèrent d’adorables paires de vêtement pour jumeaux. Cette boutique qui semblait si petite de l’extérieur était en réalité gigantesque de l’intérieur. Après les vêtements, il y une importante sélection de poussettes, chaise haute et banc de bébé. Après de nombreuse comparaison, ils firent enfin un choix. C’est après les achats dans cette boutique qu’ils réalisèrent que la Lamborghini n’était peut-être pas le meilleur choix pour le magasinage de bébé. Heureusement, Makenzie était bien connue dans sa ville. La gérante leur offrit donc gratuitement le service de livraison pour la chaise, le banc et la poussette.

-Hé bien mon chéri, il va falloir que tu t’achète une nouvelle voiture. Avec beaucoup de rangement, rigola-t-elle.

Ils  poursuivirent leur chemin jusqu’au magasin de meuble. La chambre était peinte, mais vide. Elle avait choisit le vert comme couleur directrice de la chambre. Elle trouvait la couleur apaisante et aussi unisexe. Les deux bébés partageraient la même chambre pour le moment. Elle voulait éviter que ce soit trop féminin ou trop masculin. De plus, ça rappelait la nature et du même coup une partie importante de Makenzie. La jeune femme supportait mal la ville préférant la paix de la campagne et surtout la Jungle! Elle y allait pour camper plusieurs fois par année. Ça lui permettait en même temps de se sentir plus près des Pokémons. Elle trouva justement une douillette représentant plusieurs Pokémons vivant dans la jungle justement. C’était adorable. Elle n’hésita pas longtemps. Ils choisirent leurs meubles avec soin. Il fallait penser à l’espace disponible, sans oublier que deux enfants vivraient dans la pièce. Rapidement, ils dénichèrent l’ensemble parfait. Ils durent compter encore un fois sur le service de livraison de la boutique.

Makenzie était heureuse. Elle ne pensait plus au fils qu’elle avait perdu. Elle était entièrement dans son présent. Elle les voyait déjà jouer, rire et surtout se chamailler! Elle aurait presque pu oublier la situation d’Anula. Une partie d’elle savait toutefois que son bonheur ne pouvait pas durer. La balance de joie et de peine allait la rattraper un jour. Elle espérait seulement que ce ne soit pas de si tôt. D’ici-là elle en profiterait le plus possible. Elle emmagasinait les moments de joie pour que lorsque le moment serait venu, elle pourrait se battre avec la force de ceux qui ont connu le vrai bonheur et qui veulent le récupérer. Mais en cette matinée, il n’y avait que son inconscient qui savait tout ça. Makenzie restait euphorique. Elle avait avec elle l’homme qu’elle aimait et elle portait ses enfants.

Elle entraina Aloïs dans un magasin de jouet. Ils y passèrent un très long moment. Ils prirent de tout. Ils abusèrent surtout sur les peluches. Elle ne savait même pas si elle aurait de la place pour tous les rangers. Makenzie prit une collection d’Évolition qui était simplement adorable. C’était sa petite famille qui serait contente. Ange aussi! La journée touchait à sa fin. Ils étaient fatigués mais léger, contrairement aux sacs qu’ils portaient (c’était surtout Aloïs qui trainait les sacs comme le parfait gentleman qu’il était). Ils retournèrent à la pension et amena le tout dans la chambre de bébé. Isaac leur avait fait la surprise de préparer un repas. Ils mangèrent donc en tête à tête dans la chambre de bébé tant leur excitation était forte.

-On va être bien ici non? On  peut y être heureux? demanda-t-elle en posant sa tête sur l’épaule du coordinateur.

Elle prit doucement la main de l’homme qu’elle aimait. En cet instant, elle était prête à croire tout ce qu’il pouvait bien lui dire. Elle lui suivrait partout et serait prête à tout pour lui. De cela, elle en était sûre.

(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Accepter d'être heureux [PV Makenzie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Accepter d'être heureux [PV Makenzie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» comment savoir si son cheval est heureux???
» Peut-être un joli poilu à rendre heureux ...
» Accepter quelques vérités & un peu de bon sens = progres
» heureux évènement
» Heureux d'être des vôtres!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CENTRE DE L'ÎLE :: Anula-