« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Et c'est le buuuut![OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Lewis Armstrong
Habitué
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 495
Date d'inscription : 12/09/2013

Âge du personnage : 22 ans
Pseudonyme(s) : /

Niveau : 81
Team active : Azumarill ♀ - Deedee - Coloforce - Rigide

Pharamp ♀ - Destiny - Statik - Foufou

Simiabraz ♀ - Ella - Brasier - Pressée

Dracolosse ♂ - Jules - Attention - Naïf

Roitiflam ♂ - Bawabawa - Braisier - Discret

Lucario ♂ - Luke - Impassible - Rigide



MessageSujet: Et c'est le buuuut![OS]   Mer 14 Mai - 15:55


Et c'est le buuuut!
feat. César

Un doux soleil brille dans le ciel, dorant doucement ma peau. Je porte un regard vers ce ciel bleu, dépourvu de tout nuage. Un temps parfait pour ce que nous nous apprêtons à faire. Un sourire radieux au visage, je pose un regard sur mes alliés qui m’observent tous avec un air intrigué. Je n’en ai prévenu aucun de mes plans, malgré leur insistance depuis notre départ de la maison. Sous leur regard insistant, je finis par sortir de mon sac un ballon bien ordinaire, et qu’ils n’ont pourtant jamais vu auparavant. Aussitôt, ils s’approchent, convaincus que la suite des choses sera amusante. Amusé par leur réaction des plus positives, j’envois voler vers eux le ballon, que César attrape sans tarder à l’aide de sa gueule, comme s’il s’agissait d’un biscuit. Aussitôt, les autres s’élancent sur lui, tentant de lui arracher la balle qu’il tient fermement. Avant qu’une catastrophe se produise, j’interviens, retirant le ballon que le petit Tortipouss tient toujours fermement dans sa gueule.

-Ohlà! Doucement les amis!

Mon sourire toujours accroché aux lèvres, je secoue le ballon, cherchant à décrocher le Pokémon plante toujours agrippé. Celui-ci finit par tomber sur les fesses, et se contente de fixer la balle que je brandit dans les aires.

-On va jouer à un jeu auquel je jouais souvent en Angleterre. C’est même l’un de nos sports nationaux! Antoine, on a déjà joué, toi et moi, tu te souviens?

Tous se retournent vers le Tortank, qui lui m’observe avec de grands yeux. Il ne semble pas se rappeler. Convaincu que les gestes lui rafraichiront la mémoire, je laisse tomber le ballon au sol pour lui infliger un grand coup de pieds. Probablement sans même réfléchir, la tortue d’eau stoppe le ballon à l’aide de son pied, sous les regards impressionnés de tous. Je peux voir des sourires se dessiner ici et là. Tous semblent envieux de commencer ce fameux jeu qui ne se joue qu’avec les pieds. Sous mes ordres, mes alliés se dissipent sur le terrain gazonné que j’ai choisi comme emplacement de jeu. D’un bord, Antoine, Jules et Gannon, alors que de l’autre se placent aléatoirement Destiny, Luke et César. Pour ma part, je m’empresse de poser des poteaux de part et d’autre en guise de buts avant de me diriger vers la première équipe et prendre place au poste de gardien. Aussitôt le ballon en jeu que les membres des deux équipes s’élancent à sa poursuite sans aucune retenue. Déjà, Luke s’empare de la balle à l’aide de son aura avant de lui infliger un puissant coup de pied, qui est bloqué par la coquille d’Antoine avant d’être repris par le chien d’enfer, qui s’élance à son tour vers le but adverse, esquivant ses adversaires se mettant sur sa route. Avec une agilité prodigieuse, Gannon traverse le terrain à une vitesse phénoménale. Avant même que Destiny ne puisse réagir, le ballon pénètre dans son but, donnant à notre équipe le premier but! Dans un cri de joie, mes alliés retournent à leur position initiale alors que la petite Pharamp s’empresse de récupérer le ballon. De nouveau, les Pokémon se mettent à bouger sur le terrain, frappant tour à tour la balle avec l’espoir de marquer le plus de but possible.

Alors que le jeu avance, les buts sont marqués les uns après l’autre avec une rapidité déconcertante. En peu de temps, la partie s’égalise aux scores de quatre contre quatre. La prochaine équipe à marquer remportera le jeu. Je sens la pression s’installer sur le terrain. Tous désirent marquer ce dernier point et apporter à leur équipe la victoire. Des flammes brûlent dans les yeux de mes alliés, malgré la fatigue qui s’est peu à peu installé parmi mes Pokémon. Aucun n’est prêt à céder le dernier point. Aucun n’est prêt à perdre. Tous se donnent à fond. Le ballon est finalement déposé au centre du terrain, où se font face Jules et César (très drôle). Les deux s’affrontent du regard, attendant le signal. Après ce qui doit leur avoir parut une éternité, je finis par annoncer le début de cette dernière ronde. Aussitôt, les deux adversaires s’élancent vers la balle, tous deux prêts à l’envoyer dans le but de l’autre. Avec une rapidité incroyable, le Tortipouss s’empare du ballon et se met à zigzaguer à travers ses adversaires, manquant de peu de se faire retirer la sphère. Mon regard est figé sur le petit Pokémon plante qui fonce vers moi à toute allure. À droite, à gauche… Aucun ne peut le stopper dans sa course folle. Plus que quelques mètres à franchir avant d’arriver au but. Plus que quelques mètres ne le séparent d’une victoire possible. Quelques mètres et environs une demie tonne de tortue aquatique. Il ne ralentit toutefois aucunement. Au contraire, il accélère. Plus en plus rapidement. De moins en moins de distance entre lui et la victoire. Il s’élance, le ballon dans la gueule, entre les pattes d’Antoine. Il passe, au centimètre près. Il passe, et plus rien ne le sépare du but. Plus rien, à part moi. Moi qui garde cet endroit avec tout ce que j’ai. Moi qui est prêt à tout donner pour empêcher le Tortipouss de marquer.

Laissant derrière lui cinq Pokémon l’observant avec de grands yeux, César fonce vers moi. Avec puissance, il s’élance dans les aires, brillant comme le soleil. Aveuglé par cette lumière vive, je me bloque les yeux. Pas question d’abandonner! Les yeux clos, je porte mes mains devant mon visage, ouvertes vers l’extérieur, prêt à stopper le ballon. Je n’ai peut-être pas ma vue, mais rien n’est encore perdu. La lumière s’intensifie, traversant mes paupières pourtant closes. Je sens l’impact du ballon contre mes paumes, me propulsant à l’intérieur du but avec force. Je finis par rouvrir les yeux, à terre, le ballon entre les mains. Tous se ruent autour de moi, inquiet suite au choc. Je me relève toutefois sans problème, avec l’aide d’un Pokémon que je ne reconnais qu’après quelques secondes. Un Pokémon respirant la joie, tout comme le petit Tortipouss ayant marqué le but décisif. César. C’est lui. Malgré les évidents changements sur son corps, je le reconnais sans aucune difficulté. Alors ça, c’est ce que j’appelle un but mémorable.


(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et c'est le buuuut![OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil-