« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Lun 30 Juin - 20:45




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan




Gavin A. Sutcliff était arrivé plus tôt que d'habitude à son bureau ce matin-là. Les informations qu'il avait reçu l'y avait bien obligé. En effet, on l'avais informé de quelque chose sur certaines d'activités du Régime : d'après les dernières informations, les membres du pouvoir auraient investis un bâtiment désaffecté, afin de le transformer en laboratoire d'expérience. Toutefois, on ne savait pas quelle genre « d'expérience » étaient pratiquées, ni même si les sources étaient véritablement fiable. Après tout, Godot avait reçu ces informations de quelqu'un qui l'avait entendu d'un autre, qui lui-même l'avait apparemment entendu d'un autre. On ne savait donc pas qui était à l'origine du message à la base et cela, ça ne plaisait pas à Gavin. Ce pouvait être un piège, ou encore une fausse info, un canular. Cela pouvait être tout un panel de choses diverses, et ne pas savoir exactement de quoi il retournait dérangeait quelque peu le résistant. Non pas qu'il n'avait pas confiance en les informations rapportées par les espions et informateurs, loin de là. Mais il préférait entendre les nouvelles de la bouche de quelqu'un dont on pouvait être sûrs de la véracité des faits. Il était déjà arrivé à plusieurs reprises qu'une information se révèle fausse, juste parce que l'on ne savait pas d'où elle venait, ni qui l'avait dite en premier. Chacun avait donc appris à se méfier quand, comme aujourd'hui, ce genre de situation se présentait.
Parce que, si tout cela était vrai, alors un article sur l'affaire s'imposait. Gavin avait déjà vérifié sur internet : aucun article officiel n'annonçait la création d'un nouveau laboratoire sur l'île. Si c'était véritablement le cas, alors ça se faisait en secret. Et l'un des rôles des journalistes était de dévoiler des vérités. Si le gouvernement voulait prétendre gagner la confiance de ses habitants, alors aucune manipulation secrète ne devait leur être caché, cela semblait évident. Et ne pas vouloir annoncer la construction d'un laboratoire ne pouvait présager rien de bon. Dans ce genre de lieux, si on voulait cacher des activités, c'est qu'on en avait presque honte. Le Régime savait manipuler ses habitants, Godot en était convaincu. Leur cacher des choses faisaient parti de leur méthode. Mentir. Dissimuler. Faire taire. Voilà quels étaient leurs maîtres mots. Afin de garder le pouvoir, d'avoir toute la puissance dont il on besoin pour asseoir leur autorité. C'était pour ça que la Résistance s'était formée. Pour montrer à tous que le Régime n'était pas l'image qu'ils se donnaient un peu partout.
Bien sûr, les résistants pouvaient mentir aussi. Évidemment. Mais ils faisaient cela dans un seul et unique but : la liberté. La justice. Voilà quelles étaient les motivations principales des résistants. Et c'est pour ces raisons qu'il fallait espionner chaque petite manigance du Régime et tenter de les détruire.


Quoi qu'il en soit, il fallait enquêter sur cette affaire. Quels que soient les résultats, il fallait absolument en savoir un peu plus et, si possible, en faire un article. Cela devait se faire au plus vite, histoire de ne pas laisser le Régime arriver à ses fins, quelles qu'elles soient, dans ce fameux laboratoire. Et pour cela, il fallait des espions et des informateurs.
Quelques années plutôt, Gavin se serait peut-être occupé lui-même de tout cela. Oui, il l'aurait fait, puis aurait rédigé un article. Mais depuis, il y avait ce masque qu'il portait en permanence. Sans lui, il plongeait son regard dans un noir infini. Et tout cela à cause, justement, d'expérience de laboratoire. Il en avait infiltré un il y a quelques années de cela. Sauf qu'il s'était fait repéré. On lui avait lancer un gaz dans le visage, et il était tombé dans le coma, puis était devenu presque totalement aveugle. Depuis, il s'était promis de ne jamais plus remettre les pieds dans quelque laboratoire que ce soit. Et il n'allait sûrement pas commencer aujourd'hui.
Il lui fallait donc trouver quelqu'un d'autre. Quelqu'un qui pourrait être suffisamment discret, et qui pourrait recueillir des informations utiles. Godot tapotait sur sa table avec ses doigts pendant qu'ils se faisaient une liste de noms dans sa tête. Il les connaissait presque tous, puisqu'il était toujours informé lorsqu'une nouvelle recrue intégrait les rangs. Alors, il avait plein de noms en tête. Il savait que de nombreuses personnes pouvait le faire. Mais sans savoir vraiment pourquoi, un nom lui arriva en tête. Il se leva de son bureau et se dirigea vers celui qu'occupait divers employés du journal.

- J'ai besoin que quelqu'un contacte Noctis. Dites-lui de venir dès qu'il peut à mon bureau.

De nombreuses tête se relevèrent vers lui, leur regard signifiant clairement qu'ils se posaient des questions. Voyant que le rédacteur en chef se retournait déjà pour rejoindre son bureau, personne ne posa une seul question. Bon, après tout, il avait l'habitude. Godot ne donnait jamais de détails. Il ne parlait jamais pour ne rien dire. Si bien que personne ne connaissait rien de lui, ou alors très peu de choses. Par exemple, peu de personne savaient comment il était devenu aveugle. Certains pensaient même que ce masque était là pour faire joli. Enfin, la plupart avait fini par comprendre, ou en avait entendu parler.

Gavin retourna s'asseoir sur son siège. Bon, il avait trouvé quelqu'un, c'était déjà ça. Il connaissait Noctis car il s'étaient déjà croisés. Il n'avait toutefois jamais eu le temps de bien le connaître et savait seulement qu'il remplissait plutôt bien son rôle d'informateur et d'espion. Godot se disait donc qu'il pourrait facilement lui confier ce genre de mission.

Assis à son bureau, lisant le journal papier et divers articles sur internet, Gavin entreprit de ne pas bouger tant que celui qu'il avait appelé ne serait pas arrivé. Comme ça, il ne le manquerait pas et le verrait à coup sûr.



HRP:
 



Dernière édition par Gavin A. Sutcliff le Mar 1 Juil - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Mar 1 Juil - 19:40



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

Ces derniers mois ont été un peu difficile pour Faust quant à la résistance ; il faut dire qu'avec les matchs de conseil, l'adoption d'Alice et les quelques autres soucis concernant son jumeau, il avait eu sa dose de travail, si bien qu'il avait eu du mal à supporter son rôle de résistant en plus de tout ça. Et encore, c'était peu dire, puisqu'il avait dû se forcer à garder une activité régulière afin de ne pas éveiller des suspicions quant à un potentiel rapport avec ce qui se passait dans sa vie privée et qui, honnêtement, était déjà bien médiatisée comme ça. Alors autant dire qu'en début juillet, il commence enfin à souffler et ce ne sont pas quelques missions qui vont l'épuiser. Certes, depuis l'arrivée de sa fille dans sa vie, il est plus difficile d'agir en tant que résistant, puisqu'il doit passer par un autre lieu pour enfiler son déguisement habituel, mais il a tout fait pour s'adapter et n'a pas l'intention de cesser son activité à cause de ça. De plus, maintenant, il a un petit allié à plumes qui lui permet, grâce à la téléportation, de travailler plus en autonomie et donc sans l'aide d'Isaac qui peut servir de gardien pour Alice en cas de dernier recours.
Le poids de Noctis, encore et toujours sur ses épaules, lui paraît toujours aussi imposant. Ce casque noir qui dissimule son visage au monde, cette voix qu'il rend volontairement plus grave, autant pour flouer les indices sur son identité que pour imposer une certaine froideur, ces gants de cuir qu'il utilise pour voler tout ce qu'on lui demande de dérober... C'est une autre peau à ses yeux néanmoins, qu'il enfile sans jamais considérer une autre alternative.

Silence, discrétion, froideur et impassibilité quasi totale, c'est ce qui fait Noctis. Oh bien sûr, ce côté nonchalant et joueur est toujours présent, mais le ton qu'il adopte généralement est tant dépourvu d'émotions qu'il a plus tendance à intimider qu'à véritablement amuser. Rares sont ceux qui arrivent à rire il faut dire devant un individu casqué accompagné d'une Amphinobi et d'un Dimoret.
Enfin bref. Lorsqu'il a reçu un message sur son portable de résistant, le jetable qu'il changeait tous les quinze jours par mesure de sécurité, il a juste soupiré en constatant qu'il ne pourrait pas accompagner Alice dehors aujourd'hui, et a confié cette tâche à Natsume ; l'adolescent, malgré sa curiosité, n'a pas posé de questions. Faust se demande parfois si il ne s'en doute pas un peu, au fond, mais le sait trop apeuré par la réalité pour même oser mettre des questions sur ses doutes. Il s'est préparé, tout en gardant Daryl le Natu sur son épaule droite. Le petit oiseau, malgré sa jeunesse, est déjà entraîné à téléporter son dresseur, et s'est même, à la surprise de tous, proposé volontairement pour cela.
C'est en une heure à peine qu'il arrive au lieu de rendez-vous. Il salue brièvement l'homme chargé de la surveillance avant d'énoncer le mot de passe sans la moindre hésitation, se contentant de grattouiller brièvement une des ailes de Daryl pour l'apaiser. Il n'a pas vraiment l'intention de demander la raison pour laquelle il avait été appelé, d'abord parce qu'il se doute qu'il n'est pas ici pour aller cueillir des pommes, et aussi parce qu'il a appris que lorsqu'il était question de mission, il valait mieux attendre avant de poser une avalanche de questions. Quatre ans déjà qu'il était dans ce mouvement et l'expérience avait fait son petit nid douillet chez lui qui, d'ordinaire, était un modèle d'impulsivité. Mais comme pour tout, il s'est adapté et a grandi. Arceus, il aurait presque ri de la naïveté du jeune adulte qu'il avait été lors de son entrée dans la résistance, mais cela aurait été un rire jaune puisque l'homme qu'il était maintenant ne pouvait pas prétendre avoir la palme de la morale et des mains propres.

Une fois rentrée dans le bureau de Godot, il le salue d'un hochement de la tête sobre et silencieux. Puis, sans plus attendre, il s'empara d'une chaise à côté de lui et posa son postérieur dessus. Il posa son regard sur le chef du journal de la résistance, calme et maîtrisé, bien que ses yeux étaient invisibles pour l'autre à cause de son casque.

« Alors ? Besoin de mes services ? »

Question simple, directe et qui outrepassait les formalités barbantes et inutiles ici. Il n'avait pas envie de perdre du temps, mais c'était aussi une façon pour lui de garder cette apparence détachée du monde. Il considéra l'aîné en silence. Ils s'étaient quelques fois croisé mais sans plus, bien qu'il n'oubliait quasiment jamais un visage et autant dire que celui-ci était un peu différent du lot ; toutefois, il n'y accordait aucune importance. En tous cas, sa curiosité naturelle revenait au galop, mais il la refrénait sans plus de réflexion, habitué à repousser la personnalité de Faust pour permettre à Noctis de rester lui-même.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Mar 1 Juil - 21:47




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan




Gavin en profita aussi pour imprimer les informations qu'il avait reçu sur cette affaire. Ainsi, il pourrait donner les documents concernés à Noctis, et éviter de se perdre dans trop d'explications inutiles. Il ne savait pas pourquoi le nom de cet espion lui était apparu comme par magie, il s'était juste dit que c'était en qui il pouvait confier cette mission. Ce n'était pas la première de Noctis, Godot le savait, car il se souvenait avoir déjà entendu son nom circuler sur de nombreuses lèvres sur quelques affaires. Ce n'était pas vraiment un débutant, il avait déjà l'habitude de partir dans ce type de mission, et c'est exactement de ça que l'homme aux cheveux blancs avait besoin. Parce que confier ceci à un novice serait mettre en danger ce dernier, ce n'était pas ce qu'on pouvait appeler une mission facile. Il fallait déjà avoir de l'expérience, si toutefois tout ce qui était raconté était vrai. Bref, quoi qu'il en soit, il avait préféré faire appel à quelqu'un qui avait déjà de l'expérience. Bien sûr, il aurait pu faire appel à d'autres personnes. Mais il fallait bien en choisir une et c'était sur Noctis que ce choix s'était porté.

Celui-ci ne mis d'ailleurs pas bien longtemps à arriver. Il ne s'était écoulé qu'environ une heure après qu'il l'est fait appelé, que l'on frappa à la porte. Entra alors le dénommé Noctis, espion et informateur de la résistance. Sur sa tête était vissée, comme à son habitude, un casque noir, si bien qu'on avait plus l'impression de voir débarquer un nouveau membre des Daft Punk qu'un résistant, enfin bon bref, passons (surtout que la référence à déjà été faite). Bref, Gavin lui rendit son salut, et lui indiqua une chaise pendant que, de toute façon, celui qu'il avait convié s'asseyait en face de lui. Bon, il avait l'habitude qu'on le convoque pour une mission, évidemment. Comme dit précédemment, l'homme en question était loin d'être un novice. Cela faisait, quoi... trois ou quatre ans qu'il était dans la résistance ? Ouais, quelque chose par là. Il n'en était donc pas à sa première tâche importante en tant qu'espion.

Aucun des deux hommes ne pouvait capter le regard de l'autre, ce qui en quelque sorte fascinait le rédacteur en chef. Il avait l'habitude que ce soit les autres qui étaient déstabilisé par le manque de regard à proprement parler. Sauf que là, le sentiment était réciproque. Très bien, ils étaient sur un pied d'égalité, ça ne pouvait pas être quelque chose de négatif. De toute façon, ce n'était pas pour parler optique que Godot avait convoqué Noctis ici.

- En effet, j'ai besoin de vous pour une mission. Lisez ceci.

Il lui tendit alors les feuilles qu'il venait d'imprimer. Sa voix avait été, comme à son habitude, assez froide. Pendant que l'informateur lisait les informations justement, Godot se fit rapidement un petit café à la machine qui se trouvait derrière son bureau. Bah oui, ça faisait quand même trois heures qu'il n'en avait pas bu, cela commençait à faire un peu long. Il revint à sa place tandis que Karma sauta vivement sur le bureau. Le Zorua était, tout comme son dresseur, un fana de caféine et ne manquait pas une occasion de laper le contenu de la tasse de Gavin, qui, lui en donnant certes volontiers, pensait tout de même à vérifier ce qu'ingurgitait son Pokémon. Ce dernier était encore jeune, et il fallait faire attention avec son petit cœur. Le renard lapa le contenu de la tasse en poussant un petit cri de contentement. Godot en avala à son tour une gorgée. Le brûlant et l'amertume de la mixture ne le dérangeait absolument pas, il aimait ça.

Le masqué reprit la parole quand son interlocuteur eu fini de lire les papiers et prit connaissance de quoi il retournait.

- Je voudrais que vous alliez voir du côté ce bâtiment. Nous ne sommes pas sûr de la véracité des faits. Cependant, si cet endroit est vraiment utilisé par le Régime, vous pouvez vous y infiltrer. Mais restez prudent, les rats ont des sens très développés.

C'était rare qu'il demande à quelqu'un qu'il ne connaissait pas d'être prudent. C'en était même surprenant venu de la part du résistant. Mais en vu de ce qu'il avait vécu quelques années plus tôt, l'évocation ne pouvait pas le laisser indifférent. Son expérience personnelle lui permettait d'affirmer qu'être le sujet d'expériences du Régime n'était pas des plus agréables. Alors, c'est vrai qu'avec ce casque, Noctis réduisait fortement les risques de se recevoir un gaz dans le visage, mais il pouvait aussi se faire capturer. Mais ça, c'était une autre histoire.

- Bien. Vous avez des questions ?


HRP:
 



Dernière édition par Gavin A. Sutcliff le Mer 2 Juil - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Mer 2 Juil - 0:11



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

Au moins, Godot ne perd pas de temps et ça, c'est une chose que Faust apprécie tout particulièrement en missions ; les longs discours et le blabla inutile, ça a tendance à le soûler plus qu'autre chose et franchement, il avait passé l'âge de subir ce genre de corvées. Un peu gamin fier sur les bords, le casqué ? Mais absolument mes amis, bien qu'il aurait nié si on le lui avait fait remarquer. Il saisit les feuilles que le souffle lui tend sans rien dire, puis les inspecte avec attention en silence. Durant toute sa lecture, il n'est pas choqué pour le moins du monde ; les horreurs commises par le régime, il a eu le temps de les voir. Il a fait partie du groupe qui s'est attaqué au premier bloc R après tout, et les cadavres vivants qu'étaient les prisonniers, il les a vu. Les cicatrices, les hurlements, le désespoir, tout ça, ces souvenirs infâmes, ils sont marqués au fer blanc dans son esprit et ne partiront jamais vraiment. Des proches torturés, il en a eu aussi. Des amis tués, aussi. Arceus, rien que de repenser à Yuna... Non, non. Il avait réussi à réprimer l'immense douleur de sa perte dans un coin de son esprit pour ne pas sombrer, alors il était hors de question de tomber dans un pathétisme méprisable. Que le régime puisse faire des expérimentations tout à fait discutables n'est donc absolument pas une hypothèse qu'il n'envisage pas, bien au contraire, et il s'attend au pire. Il analyse lentement la situation, et vu le peu d'informations, cela risque d'être une mission complexe et franchement dangereuse, mais d'un côté, aucune mission ne l'était pas. Et puis, ce n'était pas la peur qui allait le stopper ; ça aurait été horriblement ironique, voyez-vous.

En tous cas, d'après ce qu'il a compris, cela ne va vraiment pas être de tout repos, mais il ne s'était pas non plus attendu à quelque chose d'immensément simple. Ses lèvres se tordent brièvement en un sourire amusé alors qu'il jette un coup d’œil à l'adorable Zorua buveur de café, attendri durant l'espace d'une seconde. Il faut croire que son fanboyisme pour le type ténèbres ne diminuait pas, même sous cette identité, bien qu'il n'allait le montrer.
Donc, comme il l'avait supposé, il allait devoir s'infiltrer pour vérifier que les suppositions quant à ce qui se passait dans ce bâtiment était fondée. Pas facile donc, et oui, la prudence était de mise. Il n'était pas assez inconscient pour ne pas se rendre compte des risques qu'il encourrait, bien que la joueuse aurait tendance à dire que ce stupide hérisson en prenait trop.
Puis, lorsque Godot lui demande si il a des questions, il se rapproche un peu.

« Tout d'abord... Y a-t-il des plans restants de l'usine ? Bien que l'intérieur a probablement été grandement modifié, les avoir m'aiderait. De plus, étant donné qu'il s'agit sûrement d'un laboratoire de recherches, il est sûr et certain qu'il y ait un grand nombre de caméras. Ainsi, j'aimerais emmener avec moi mon... Mon 'apprenti', si on veut dire ça comme ça, Faith. Il m'a accompagné plusieurs fois et sait se débrouiller. »

Après tout, Nova était tout fait capable de l'accompagner maintenant, et ce malgré le fait qu'il ne l'entraînait que depuis début mars. De plus, il avait entièrement confiance en la jeune femme. Oui, jeune femme, contrairement à ce qu'il avait indiqué ; Nova avait eu la brillante idée de se travestir pour mettre encore plus de doutes sur son identité. Il savait que demander la présence d'autres personnes allait être compliqué, mais il refuserait catégoriquement une mission suicide. Et pour quelque chose d'aussi risqué, il valait mieux pour lui qu'il soit accompagné.

« Ah, et oui. Quels genres de documents dois-je ramener ? Y a-t-il des éléments qui peuvent laisser penser à que des personnes en particulier seraient présentes, qu'il serait nécessaire d'identifier je veux dire ? »

Beaucoup de questions oui, mais on ne fait pas d'omelettes sans œufs. Ironique quand on sait que l'odeur même lui donnait la nausée.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Mer 2 Juil - 12:31




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan



Régime. Ce mot qui faisait frissonner une grande partie de la population énolienne, et même aussi à travers le monde. Depuis leur instauration, la vie entière sur cette île avait changé. Rien n'était plus comme avant, rien ne le serait jamais. Le pouvoir avait détruit tellement de vies, tellement de gens. Ils avaient commis des actions horribles, avait versé des litres de sang. Tout ce que voulait la Résistance, c'est que tout cela s'arrête une bonne fois pour toute. Que la paix revienne. Que les gens d'ici reprennent leur vie paisible, que l'île redevienne un lieu paisible. La Résistance s'était fondée dans ce seul et unique but. Et c'était pour cela que Gavin s'y était engagé. Il voulait assurer à sa fille un avenir meilleur. Et pour cela, il était prêt à beaucoup de choses. Ce genre de mission qu'il confiait à cet espion était quelque chose de nécessaire pour arriver à cette fin. Découvrir les agissements du Régime était un merveilleux moyen pour révéler leurs petites manigances. A force, ça finirait bien par les détruire. Et enfin, presque tout redeviendrait comme avant.

Comme il s'y était attendu, Noctis avait des questions. Il était en effet rare que la personne en charge de la mission n'en pose aucune. Après tout, mieux valait être le mieux informé possible, cela était utile, la plupart du temps, à la résolution de la mission en question. Et ce que demandait le résistant ne faisait pas exception. Ah oui, les plans. Sans rien dire, le rédacteur en chef hocha la tête et ouvrit sur ordinateur un fichier qui contenait ce qu'on lui avait envoyé. Il y avait en effet quelques plans, même s'ils dataient de quelque temps déjà. Il y avait aussi un plan des souterrains, ainsi que quelques photographies, sur lesquelles ont voyaient les extérieurs et intérieurs d'un bâtiment délabré, tombant presque en ruine. Mais bon, le Régime était bien capable de tout restaurer, du moins l'intérieur. Il n'y avait par contre pas de photos des souterrains. Bref, Gavin imprima le tout. Pendant que l'imprimante ronronnait en vomissant les papiers demandés, Godot écouta la suite du discours, enfin plutôt les questions, de celui qu'il avait décidé d'engager.  Ce dernier demanda alors s'il pouvait emmener quelqu'un avec lui. Bon, d'après l'évocation du nom, il s'agissait bien d'un espion de la Résistance. Cependant, Godot n'avait pas prévu d'engager deux personnes, cela réduisait les chances d'être totalement discret. Il se mit à y réfléchir alors. La dernière fois qu'il avait été envoyé seul en mission... non, il ne préférait pas se souvenir de cela. Il toucha son masque en repensant à cet événement. Oui, ça pouvait être plus prudent si cette mission été réalisée à deux. L'un pourrait veiller sur l'autre et ils pourraient s'entraider en cas de problème.

- Ça ne me pose aucun problème, si vous me promettez de rester aussi discret que si vous étiez seul.

Pas que Gavin doutait du talent que pouvait avoir les deux espions qui prenaient cette mission, loin de là, mais il voulait être totalement sûr que cela ne risquait rien. Mais si Noctis et Faith se débrouillait bien, alors il ne devrait pas y avoir de soucis.
L'imprimante ayant fini de cracher ses feuilles et son encre, Godot tendit le paquet au casqué, lui laissant analyser ces documents, en silence une fois de plus. Puis, il écouta les dernières questions du Daft Punk, qui en avait pas mal. Bien, c'était un professionnel. Il avait l'habitude de bien s'informer. Cela ne déplaisait pas à Godot. Bien au contraire. Au moins, il n'avait pas à faire à un débutant à qui il aurait mis longtemps à expliquer en détail ce qu'il devait faire.

- A vrai dire, nous avons si peu d'informations sur ce lieu... Vous devez d'abord vous assurer que le Régime a bien investit ces lieux. Si c'est le cas, je vous prierais de m'en informer. Ensuite, en fonction de ce que vous aurez découvert, nous verrons... Quitte à vous envoyer du renfort s'il le faut.

Alors oui, les informations à ce jour n'étaient que des suppositions, et c'était sur une mission un peu brinquebalante que Godot envoyait Noctis aujourd'hui. Mais c'était nécessaire. Une fois que suffisamment d'informations seront collectées, la Résistance pourra plus se pencher sur le sujet et décider ce qu'il y avait à faire. Mais ça, ce n'était pas à Gavin que revenait ce genre de décisions.

- En revanche, nous avons de bonne raisons de penser que cet homme, Emmerich von  Zonder, soit à la tête de cette opération.

Il lui tendit une photo de la personne en question. D'après les quelques informations sur lui, il était un éminent scientifique à l'origine de diverses inventions, dont certaines interdites. Et d'ailleurs, Gavin en connaissait bien une, de ces inventions...




Dernière édition par Gavin A. Sutcliff le Jeu 3 Juil - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Jeu 3 Juil - 18:56



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

La discrétion, on peut dire que c'est basiquement une des deux spécialités de Noctis, avec les réflexes, car un voleur sans réflexes est un voleur mort, purement et simplement. Il a très vite appris, vu qu'il n'était pas une brute épaisse et que le nombre de combattants qui étaient meilleurs que lui était supérieur au nombre de fois où on lui avait dit que ses cheveux lui donnaient l'air stupide, que si il voulait survivre, il se devait de ne jamais être repéré. Bien évidemment, il n'y arrivait pas tout le temps puisqu'il n'était qu'un homme après tout, mais il avait une certaine arrogance et il le savait à avouer savoir se débrouiller en la matière. Il était une ombre dans la nuit, après tout, et il n'avait pas l'intention d'être ébloui de sitôt. Quant à Faith, il l'avait entraînée personnellement pour s'assurer que cette gamine soit capable de se débrouiller et de ne pas être un poids lourd ; de plus, leur symbiose en tant qu'élève et maître faisait qu'ils n'étaient jamais un fardeau pour l'autre. Aussi, le fait de connaître toutes les forces et toutes les faiblesses de son partenaire de mission était une grande force qui, ainsi, leur permettait d'évaluer leurs chances de s'en sortir à tout moment.
Il écouta les détails de la mission en silence, sans rien dire, en se contentant de jeter des coups d’œil réguliers vers les documents que lui avait procuré Godot. Tout cela était bien intéressant oui, mais ce n'était rien qu'il ne pouvait pas prévoir ou deviner par lui-même. Des renforts... Ce n'était donc pas rien. Oui, d'accord, captain obvious, mais au moins il le notait dans un coin de son esprit ma foi bien embrouillé de par le nombre de théories quant à la méthode qu'il allait utiliser pour s'introduire là-bas qui fourmillaient dans sa tête.

La photo qu'il lui tendit le fit à peine tiquer, ne connaissant ni ce visage, ni ce nom. Il passa en revue tous les grands noms de régimeux qui lui passaient à l'esprit et non, en conclut que Emmerich von machinchose, ah oui von Zonder, ça n'était pas enregistré dans son cerveau. Il haussa les sourcils et inspecta la photo de l'homme en question, de sorte que le reconnaître serait aisé une fois sur place, puis reposa les documents sur la table. Il hésita quelques secondes avant de poser sa question, mais le fit toutefois d'une voix assurée et dénuée de toute trace de confusion.

« Et donc ? De quoi ce charmant bonhomme est-il responsable, si je puis me permettre ? Des détails sur son passé ? »

Excusez-le du léger sarcasme dans sa voix, mais rien que l'évocation du nom de cette personne lui faisait se dire qu'il ne devait sûrement pas être blanc comme neige, comme la très grande majorité des hommes de main du régime. Ouais, les préjugés ce n'est pas bien, mais difficile pour lui de ne pas en avoir envers ces immondes ordures qui lui avaient retiré tant de proches, en plus de perturber considérablement la vie de tous et de les priver d'une grande partie de leurs libertés.

« Et si je viens à le trouver... Que dois-je faire ? »

L'implicite est là, présent, mais tout de même discret. Il se doute que Godot n'a pas parlé de cet homme sans raisons, et aimerait bien connaître les détails.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Jeu 3 Juil - 20:53




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan



Ayant toujours vécu sur Enola, Godot se souvenait parfaitement bien de la situation avant l'instauration du Régime. L'île faisait rêver, on venait de partout pour l'admirer. Le moment où il y avait le plus de touristes était bien sûr la grande Compétition de l'île, mais il y avait tout de même un nombre assez conséquent de visiteurs le reste du temps. La vie était douce pour les habitants, les valeurs morales défendues sur l'île étaient exemplaires, et chacun pouvait se permettre de dire qu'il était heureux. Mais tout changea brusquement cette année-là. L'homme aux cheveux blancs se souvenait de ça comme quelque chose de soudain, qui avait pris tout le monde au dépourvut. En un temps relativement court, le Régime était là. Comme s'il l'avait toujours été. Dirigeant Enola d'un main de fer, instaurant ses lois et la terreur qui allait avec. Bref, du point de vue de Gavin, un désastre total. Il y pensait presque chaque jour. En six ans, il n'avait toujours pas réussi à se faire à cette nouvelle vie. Il se demandait comment certaines personnes qu'il croisait arrivait encore à vivre comme jadis. Il ne comprenait pas. A son sens, les seuls qui pouvait s'estimer heureux étaient les membres du régime. Eux, évidemment, n'avaient rien à craindre. Tant qu'ils faisaient leur boulot, ils pouvaient faire à peu prêt tout ce qu'ils voulaient, tout était cautionnés. Ah, ça, ça l'énervait bien, notre résistant, pour sûr.

Le sarcasme dans la voix de Noctis fit apparaître un léger sourire sur les lèvres du rédacteur en chef. Charmant n'était évidemment pas un mot dit sérieusement, impossible. Surtout que l'homme sur la photo était loin de l'être. Et puis, il n'était pas vraiment jeune. Enfin, ça dépend de quel point de vue on se plaçait. Il était de toute façon plus vieux que les deux membres de la Résistance qui se trouvaient dans le bureau.

- Von Zonder est d'origine allemande, il a 44 ans. On ne sait pas exactement quand il est arrivé sur Enola, en tout cas, il était là au début de la prise de pouvoir du Régime. C'est un petit chien-chien, intelligent toutefois. Il est à l'origine de nombreuses inventions. Certaines étaient même tellement extrêmes qu'elles ont été interdites. Mais je pense que quelqu'un comme lui est capable de les fabriquer dans son petit labo personnel. Certaines d'entre elles se sont avérés des poisons mortels. Et c'est très probable qu'il ai fait des expériences humaines...

A cet instant, des images lui revinrent à l'esprit. Un laboratoire, plongé dans la pénombre, cachez dans le souterrain d'un immeuble lugubre. Lui, Gavin, s'avançant dans les longs couloirs, lentement, silencieusement, ses yeux scrutant chaque détail, observant le mouvement de chaque caméra. Puis un cri. Et puis plus rien, le noir total. Les ténèbres.
Godot se massa l'arrière de la nuque. Non, il ne pouvait pas penser à ça maintenant. Déjà, il n'était pas tout seul, il ne fallait pas s'éloigner de la discussion qu'il était en train de tenir. Et puis, il était quand même en train de confier une mission à un espion. Il ne pouvait pas se permettre de faire autre chose que de lui donner des détails sur ce quoi il devait enquêter. Les images s'effacèrent et il put enfin se recentrer sur ce qu'il devait dire. Il penserait à ce scientifique, ce chien, plus tard. Son interlocuteur demandait ce qu'il devait faire si il trouvait Emmerich. Le masqué toucha son masque. Il aurait bien aimé répondre « tuez-le ». Juste ces deux petits mots, il venait de se retenir de les dirent. Même s'il en mourrait d'envie, il ne pouvait pas le faire. Le Daft Punk se poserait trop de questions, et ça, Gavin ne le voulait pas. Il voulait que tout cela soit fait rapidement, que tout soit net et précis pour que l'espion puisse enfin partir en mission. Sans doute ce dernier attendait-il cela aussi. Alors, qu'elle était l'utilité de les faire s'impatienter tout les deux. Ça ne serait bénéfique pour aucun des deux hommes, loin de là.  

- Si vous le trouvez... Faites ce qui vous semble le mieux. Souvenez-vous juste que cet homme a sûrement détruit certaines vies, comme beaucoup de ses petits camarades d'ailleurs. Donc faites-en ce que vous voulez. On ne vous le reprochera pas.

Voilà, dit comme ça, c'était un moyen de contourner la chose. Godot n'aurait pas voulut donner directement à Noctis l'ordre de tuer le scientifique. Il n'était pas assez cruel pour obliger quelqu'un à en tuer un autre. Ainsi, il laissait le choix au casqué, permettant de mettre son avis personnel de côté.

- Surtout, faites attention à lui. D'après ce qu'on sait, il est loin d'être idiot. Mais je suis persuadé que vous serez prudents.

Ouais, après tout, ce n'est pas comme s'il envoyait un parfait incompétent. Parce que dans ce cas, ça aurait été plutôt envoyer un débutant vers une mort assurée. Ça ne signifiait pas que Noctis ne devait pas rester sur ses gardes, au contraire. Mais il avait carrément moins de chance de se faire tuer qu'un novice. Logique.




Dernière édition par Gavin A. Sutcliff le Ven 4 Juil - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Jeu 3 Juil - 23:54



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

Un sacré bordel. En tous cas, c'était la meilleure façon qu'avait Faust de décrire en détails comment avait été l'organisation de la mission que lui avait confiée Godot il y a moins d'une semaine. Semaine durant laquelle il avait dû préparer Faith autant que lui-même, tout ça pour au final partir un mercredi soir, aux environs de deux heures du matin. Le seul moment où le frisson abject de la peur avait parcouru son corps, cela avait été lorsque, suite à la modification soudaine et inattendue d'une ronde d'un des gardiens, celui-ci s'était un peu trop approché. Évidemment, il avait eu le réflexe immédiat de laisser tomber une petite bombe fumigène silencieuse... Qui avait en fait une petite particularité, soit celle d'être remplie de poudre somnifère de Papilusion ; en petite dose, elle n'était nullement dangereuse pour la santé et conduisait tout simplement à un petit somme de rien du tout. Mais alors, me direz-vous, quel est le problème ? Eh bien il fallait gérer le corps, tout simplement ! La solution adoptée, qui était ma foi très sommaire, avait été de le déposer dans une armoire. C'était particulièrement grotesque dit ainsi, mais ça avait marché et ils n'avaient pas eu à tuer qui que soit, ce qui était déjà mieux que rien. Grommelant intérieurement, ils avaient continué en silence, passant à côté de l'odieuse sensation de danger qui leur hérissait les poils à chaque pas qu'ils faisaient.
Aidés d'une jeune Zorua, d'un Natu et d'une Amphinobi, ils avaient sans mal réussi à rester discrets et silencieux. Et encore une fois, Myra avait prouvé à son dresseur que son jeune âge ne changeait rien du tout, que ce soit à ses talents, sa motivation et son désir d'aider. Il avait été particulièrement fier des nombreuses illusions que la petite avait concocté, bien que tout ce travail l'avait épuisé et qu'elles n'avaient été que sommaires. Mais néanmoins, elles furent particulièrement utiles lorsqu'il fallut distraire un autre garde pour avoir le temps de cacher le corps de l'endormi.
Mais, et l'objection est compréhensible, pourquoi est-ce que celui qu'il s'embêtait tant à cacher n'aurait pas fait part de son petit 'sommeil inexpliqué' à ses supérieurs ? Raisons simple, mes amis ; allez dire à vos supérieurs hiérarchiques que vous vous êtes endormis en surveillant une sorte de laboratoire pour scientifiques fous en herbes, allez-y. Vous aurez le temps de dire bonjour aux cobayes et de les côtoyer plus que souvent, par contre.

En outre, comme prévu, ce fut particulièrement difficile. Atrocement même, de sorte qu'à de nombreuses reprises, Faust faillit faire sonner la retraite immédiate. Comme d'habitude, en sorte, mais néanmoins, leur persévérance les amenèrent à faire quelques découvertes, bonnes et mauvaises. Ce fut au bout d'une heure et demie qu'il décida finalement qu'ils en avaient assez vu et, après un signe bref, ils partirent sans demander leur reste, leurs esprits remplis autant de questions que d'horreur quant à ce qu'ils avaient vu.
Et donc, après cette semaine, le voilà de retour dans le bureau de Godot, une clé USB à la main. Il ne perd pas de temps en discussion inutile et s'attaque directement à l'exposition des faits.

« Cet endroit est, comme il l'a été supposé, un gigantesque laboratoire. Ou du moins un complexe, si on veut être précis, avec deux parties séparées qui se rejoignent en un autre bloc. L'un est réservé aux pokémon, mais s'en rapprocher aurait été suicidaire puisque ces pokémon en cage auraient été extrêmement bruyants, et auraient fait énormément de bruit une fois réveillés. L'autre partie, moins grande, et plus portée sur les humains et la partie centrale... Disons que d'après ce que nous avons vu, c'est une sorte de coin de test pour les nombreuses saloperies qu'ils préparent à base de venin de pokémon. »

Ça en fait beaucoup d'un coup, et il prend le temps de respirer profondément.

« Une sorte de petite usine à poisons, oui. Nous n'avons pas eu le temps d'en apprendre plus toutefois, car la ronde était relevée à quatre heures du matin et nous avions dû immobiliser un garde et si sa disparition avait été remarquée, nous aurions pu tout aussi bien nous tirer une balle dans le crâne pour voir si nos cervelle étaient bien roses. »

Silence bref. Il est encore agacé par ce petit désagrément, bien qu'il soit presque ridicule. Puis, il finit par aborder un dernier point, tout aussi important à ses yeux

« Quant à von Zonder... Non, il n'était pas là. Toutefois, j'ai pu récupérer quelques photos qui attestent de sa présence en passant par voie informatique, mais... Il porte tout de même son masque. Ce n'est pas une preuve définitive, mais si on s'en tient à la carrure, aux cheveux et à l'âge apparent, c'est presque une évidence. »

Il posa la clé USB sur le bureau calmement.

« Il serait suicidaire de réessayer maintenant, toutefois. Il y avait, comme prévu, énormément de caméras et de gardes. Dans cette clé USB se trouve en plus des photos de quelques rapports et descriptions de poisons que j'ai réussi à prendre, mais certains sont malheureusement incomplets de par le manque de temps. »

Puis, une fois qu'il eut fini, il poussa un profond soupir et s'étira sur la chaise, quelque peu fatigué.

« Des questions ? »

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Ven 4 Juil - 16:25




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan



Cette semaine, la vie de Gavin n'avait été qu'un enchaînement répété d'actions banales. Se lever, se préparer, partir pour travailler... Bref, une vie monotone, une semaine tout à fait normale, en somme. Pas qu'il s'ennuyait dans cette vie-là : il arrivait toujours à trouver une occupation, et remplissait son temps très facilement. Mais il ne s'était juste rien passer d'exceptionnel ces derniers temps. Bon, après tout, mener sa petite vie comme ça ne le dérangeait pas. Ça permettait d'éviter les mauvaises surprises. Il n'était pas un héros de roman et le manque de rebondissements de tout les jours semblait tout ce qu'il y avait de plus normal. Mais c'est aussi vrai que de se réveiller et de se dire qu'aujourd'hui sera un jour comme les autres n'est pas non plus hyper plaisant. Quoique, il avait peut être tord de se dire ça : dans la vie qu'il menait, des imprévus pouvaient surgir. Des événements inattendus, sur l'île d'Enola, ce n'est pas ce qu'il manquait. Mais bon, pour lui, aller au bureau et taper des articles n'avait rien de bien palpitant. Au début de sa carrière de journaliste, ça l'était : se voir remplir une feuille blanche, s'entendre taper sur les touches de son claviers, tout cela le rendait joyeux. Et quand il voyait que ses articles étaient publiés, il les découpaient même pour les garder, histoire de les montrer à sa mère. Enfin, ça, c'était surtout avant qu'il s'engage dans la Résistance. Pas question de le dire directement à Shadow Princess, même si elle s'en doutait sûrement. Et puis, au fil du temps, tout cela était devenu au fur et à mesure bien plus banal. Toutefois, il aimait son métier, et écrire des articles n'était pour lui en rien une corvée. Il avait fondé ce journal, après tout, et autant dire qu'il y tenait beaucoup.

Quoi qu'il en soit, il était arrivé ce matin là comme tout les jours à la même heure. Après avoir dit le mot de passe au gorille de l'entrée, il s'était directement dirigé dans son bureau, non sans avoir salué les diverses personnes qui se trouvaient à cette heure matinale. Il s'était installé et avait ouvert son PC. Pendant qu'il s'allumait, il s'était pris une tasse de café, se disant une fois de plus que c'était vraiment pratique d'en avoir une machine dans son propre bureau, et il avait consulté ses mails. Comme d'habitude, quoi. Shade avait même l'air de s'ennuyer un peu. Bon, OK, venu d'elle, ça ne devrait pas étonner. Si elle n'embêtait pas les autres, elle ne savait pas quoi faire. Contrairement à Karma, d'ailleurs. Le petit Zorua trouvait toujours une occupation, que ce soit dormir (qui, vous l'avouerez, et la meilleure des occupations), courir un peu partout, où bien encore se balader dans la base souterraine afin d'observer ce qui se passait. Et puis, le renard avait finit par comprendre que la plupart de ceux qui travaillaient ici lui offrait caresses et friandises quand il s'approchait d'eux. Autant en profiter, donc. Fantominus, au contraire, ne savait pas faire les yeux doux et attendrissait beaucoup moi que son ami. Mais le fantôme s'en fichait. Tout ce qu'elle aimait, c'était voir les autres sursauter. Oui, elle était machiavélique. Que voulez-vous, c'est un spectre, après tout.


Peu de temps après s'être installé à son bureau, Gavin entendit frapper à sa porte. Ne s'attendant pas à la visite de quelqu'un à une heure si matinale, il mit un petit temps avant de prononcer l'incontournable mot magique : Entrez. Débarqua alors Noctis, son casque sur la tête. Godot le salua, se disant que, finalement, sa journée n'allait pas être si banale que ça. On lui apportait enfin des infos, et ça, c'était plutôt pas mal. Le Zorua s'approcha aussi. Il aimait entendre les rapports des espions, pour s'en faire son propre avis, sûrement. Puisque le petit renard noir avait suivit l'affaire du laboratoire à laquelle son dresseur s'intéressait, il était tout à fait disposer à entendre ce qu'avait à dire le casqué. Il venait effectivement pour faire son rapport (bah oui, pas pour faire des crêpes).  

Donc oui, les informations s'étaient révélées véridiques. Il y avait bien un laboratoire. Tiens, pour une fois que les informations d'une source incertaine n'étaient pas que des bobards... Donc, l'espion s'était infiltré dans le bâtiment, et avait récupéré des choses, à en juger par la clé USB qu'il posa sur le bureau du masqué. Et il avait pas mal de choses à dire. Parfait, Gavin aimait ce genre de rapports. Clairs, précis, et dit sans détours. Juste les faits. Ah ça, on pouvait dire que c'était du professionnalisme.
Une usine à poison... Godot poussa un soupir. Qu'est-ce que le Régime manigançait, encore ? Bon, d'accord, ça paraissait logique qu'il se serviraient de leurs expériences comme moyen de contrer la Résistance. Après tout, ils l'avaient déjà fait une fois. Plusieurs même. Mais jamais rien de très concret auparavant. Là, ils étaient apparemment passés au stade supérieur, ils avaient accélérer les choses.
Le seul petit problème, qui peut paraître minime mais qui a pourtant eu son importance, était que Von Zonder n'avait pas été présent. Le rédacteur en chef fit une petite grimace. Bon, tout ne pouvait pas être parfait. C'était d'ailleurs déjà pas mal que Noctis ait réussi à découvrir qu'ils faisait quand même parti du projet, qu'il le dirigeait même.  

- Merci Noctis, vous avez fait du bon travail.

Tout en disant cela, il attrapa la clé USB qu'il brancha directement sur son ordinateur, afin d'en découvrir le contenu. Il le parcourut rapidement. Il aurait le temps de tout observer en détail après. En tout cas, il disposait de suffisamment pour écrire un article, et informer les lecteurs des manigances de ceux qui les dirigeaient.

- Je voudrais savoir... à votre avis, ont-ils déjà expérimentés leurs poisons ? Je ne sais pas à quel niveau ils en sont dans leurs recherches... leurs armes sont peut-être bientôt prêtes.

Des armes oui, c'est sûrement ce qu'il prévoyaient de faire. Ce n'était pas pour une rechercher médicale, ça on l'avait déjà compris. Ils n'auraient pas cachés l'existence d'un tel laboratoire si c'était le cas. Mais s'ils étaient très avancés dans leurs recherches, cela pourrait s'avérer problématique dans le futurs pour la Résistance. Et si c'était Von Zonder qui dirigeait les opérations, alors il devait veiller à ce que tout avance le plus rapidement possible...

HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Ven 4 Juil - 18:58



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

Et voilà la partie que Faust n'avait pas énormément envie de développer, mais il n'était pas venu ici pour oublier volontairement certains détails. Soupirant, il s'enfonça un peu plus contre sa chaise dans l'espoir d'être plus à l'aise et poussa un soupir d'aise, et ce malgré l'inconfort relatif que lui causait le fait de repenser aux horreurs qu'il avait vu là-bas. Vrai qu'il n'avait fait que garder le dernier point implicite, depuis tout à l'heure, et il hésitait encore quant au moyen de l'aborder de par son importance et le côté immensément glauque et cruel de la chose. Mais toutefois, il n'avait pas l'intention d'être un lâche et d'essayer d'ignorer ce qu'il avait vu, et ce fut donc avec toute la difficulté du monde qu'il rassembla ses esprits.
Des cris. Des longs geignements, grognements et gémissements de douleur qui étaient parvenus jusqu'à leurs oreilles, à leur grande horreur, bien qu'ils n'avaient toutefois pas vu beaucoup. Ils avaient aperçu quelques vagues silhouettes, des 'cadavres vivants' comme il aimait les appeler de par leur maigreur et la fragilité de leurs membres affaiblis. Il avait volontairement envoyé Faith de l'autre côté pour qu'elle soit chargée de le partie de la mission qui nécessitait de moins entendre ce spectacle abominable. Ainsi, dans le bureau de Godot, machinalement, après avoir analysé ses propres souvenirs calmement, il finit par parler. Sa voix est toujours aussi neutre, mais quelques traces de lassitude y persistent tout de même, résultat évident des émotions plus ou moins contrôlables qui parcourent son corps.

« Quant aux expériences possibles... Tout ce que je vais vous dire n'est que conjonctures, par contre. »

En effet, il n'avait pas de preuve définitive, ni de photos, ni de vidéos. Il n'avait que ce que son cerveau avait supposé en mettant en relations différents éléments plus ou moins vérifiés, et donc pouvait tout à fait se tromper. Il n'avait pas la vérité absolu, donc il ne fallait pas s'attendre à un résultat miracle, mais il pouvait déjà essayer.

« Dans les rapports que je vous ai donné, dans la partie poisons, il y a de nombreuses notes qui font références à d'autres dossiers quant aux effets témoignés desdits poisons. Additionné au fait que nous avons entendu des râles de douleur venant du bloc de droite, il est plus que probable que pour connaître les effets des poisons fabriqués, des cobayes humains sont usés. De plus, il y a une partie du bâtiment que nous n'avons pas réussi à identifier ni à atteindre, et en comptant ça, il est plus que probable que ce soit un des principaux lieu d'expérimentation sur cobayes humains. »

Dégoûté par tout ce qu'il racontait et supposait, il poussa un long soupir qui fit office de pause avant de continuer et terminer son exposé des faits.

« D'après les rapports, encore une fois, les expériences n'en sont qu'à leurs balbutiements, et sauf miracle, il faudra un certain temps avant une mise au point parfaite, mais évidemment, il est impossible d'avoir une idée exacte de ce temps ou bien de l'avancement précis des recherches, de par le manque d'informations. Toutefois, vu les moyens employés, il est sûr et certain qu'il ne s'agit pas de quelque chose d'incertain ou qui n'aurait pas d'usage déjà défini et prévu. »

Il caressa négligemment le Natu ses épaules, dans le but de le rassurer et d'apaiser un peu son cerveau. Puis, il reposa son regard sur Godot avant de poser sa dernière question.

« Ce sera tout ? Besoin d'autre chose, ou est-ce que je peux partir ? »


Spoiler:
 

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Gavin A. Sutcliff
Débutant
avatar
Masculin Messages : 110
Date d'inscription : 23/06/2014

Âge du personnage : 33
Métier / Études : Journaliste / Rédacteur en chef du journal des Résistants
Pseudonyme(s) : → Godot: au sein de la Résistance, et dans le journal des Résistants.
→ Dean Vessalius: Nom de journaliste dans le journal de l'Île, il l'utilise très souvent comme fausse identité.

Niveau : 50
Team active : - Spectrum ♀ - Shade - Lévitation - Mauvaise
- Zorua ♂ - Karma - Illusion - Brave
- Pifeuil ♂ - Miles - Chlorophylle - Calme
- Solochi ♂ - Luffy - Agitation - Hardi


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Sam 5 Juil - 13:31




Ou comment obtenir ce que l'on veut

Ft. Faust M. Donovan



Des expériences diverses. Humaines, Pokémons, c'était bien dans les habitudes du Régime que de faire ceci. Personne ne pouvait en douter une seconde. Ils seraient capables de tout pour arriver à leur fins, alors mettre en périls quelques vies ? Il n'en avait que faire. Mais c'étaient des choses tellement horrible, tellement honteuse que les membres du pouvoir eux-même s'en rendaient compte et se voyaient obligés de se cacher pour ne pas provoquer de scandale auprès de la population énolienne. Cela paraîtrait aux informations dans le monde entier et ça, le Régime ne le voulait pas. Après tout, cela pourrait se retourner contre eux. Les hauts dirigeants de puissants pays pourraient se décider à intervenir, ce qui réjouirait les résistants bien sûr. Pour les régimeux, c'était une autre histoire. Ils seraient pour la plupart obligés de fuir ou de se cacher s'ils voulaient éviter de répondre de leurs actes. En enquêtant sur ce laboratoire, et en général sur tout ce que faisait le Régime, la Résistance tentait de trouver des failles dans leur système pourtant si bien organisés. En découvrant leurs secrets, on anéantissait leurs projets et on réduisait à néant leurs efforts. C'était en fait le combat de chaque jour de la résistance : trouver les failles, découvrir la vérité. Puis la révéler. Plus facile à dire qu'à faire cependant, cette mission en était la preuve. Les dirigeants d'Enola n'étaient pas dupes et restaient très méfiants. Ils mettaient en place divers systèmes de sécurité pour éviter que la Résistance vienne mettre le nez dans leurs affaires. Car ils avaient compris que cette dernière ne les lâcheraient pas d'une semelle tant qu'ils n'auraient pas abolis. Et, ce qui était sûr, c'est qu'ils n'étaient pas prêts de le faire, loin de là.

Noctis poussa un soupir après la question de Godot. Cela signifiait à priori qu'il avait effectivement vu quelque chose, quoi que ce soit. La réponse arriva après un court temps de silence de la part de l'homme casqué. Il précisa que ce qu'il disait ne pouvait pas être totalement prouvé, mais le résistant faisait confiance à l'espion en ce qui concernait son rapport. D'ailleurs, douter des propos de son interlocuteur aurait été idiot et inutile, puisque c'est lui qui l'avait envoyé sur cette affaire. En plus, s'il ne prenait rien de tout ça au sérieux, il allait être extrêmement difficile d'écrire un article par la suite. Alors, il écouta ce qu'avait à dire le Daft Punk.
Mauvaise nouvelle, les scientifiques avaient déjà testé certains poisons, puisqu'ils en avait notés leurs effets. Et de plus, il semblait que les expérimentations avaient déjà commencés, à en juger par ce qu'avait entendu Noctis. Gavin imagina les râles en question. Il pouvait se les imaginer, il en avait déjà entendu, il se souvenait même très bien... il ne put que comprendre la sensation de dégoût que devait ressentir celui qui était assis en face de lui à ce moment-là. Et encore, il avait de la chance, si toutefois on peut appeler ça comme ça, puisqu'il n'avait pas vu les expérimentations en question. Mais on pouvait raisonnablement se dire qu'entendre des cris était suffisamment horrible pour avoir la vision de ces choses en plus. L'homme aux cheveux blancs soupira : ces gens n'étaient vraiment pas humains.
Bon, les expériences n'en étaient qu'à leurs débuts. La laboratoire avait donc été construit il y a peu de temps et rien n'était encore achevé. Cela soulageait un peu Godot, même s'il restait inquiet et méfiant à l'égard de tout cela. On ne pouvait en effet pas savoir si les expérimentations allaient arriver vite ou pas, si on avait le temps de les stopper avant qu'il soit trop tard. Ce serait difficile, mais sûrement que la publication d'un article aiderait grandement. Oui, mettre au courant tout le monde, c'est ce qu'il fallait faire. Si les membres du pouvoir s'en apercevaient, peut-être arrêteraient-ils leurs recherches. Du moins, Godot espérait que, d'une façon ou d'une autre, les scientifiques n'aillent pas au bout de leur projet.
Mais d'ailleurs, que pouvait-il être, ce projet ? D'après le rapport de Noctis, il ne s'agissait pas d'expériences faites au hasard, tout cela avait sans aucun doute un but précis. Et ça, ce n'était mais alors pas du tout rassurant. Les résistants devraient véritablement rester sur leurs gardes. Le Régime préparait un coup, c'était certains.

- Oui, ça ira. Merci pour votre rapport, Noctis, il sera utilisé pour un article. Vous souhaitez être cité ?

Certains espions voulaient rester anonymes, voulant garder une discrétion à l'intérieur même de la Résistance. Mais autrement, le rédacteur en chef citait toujours ses sources. Il n'allait pas faire croire qu'il avait tout découvert tout seul. Il se serait fait détesté depuis longtemps sinon...


Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 727
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   Sam 5 Juil - 18:31



Ou comment obtenir ce que l'on veut

Feat Gavin A. Sutcliff

« Faites à votre guise. Peu m'importe, en réalité ; si vous avez besoin de citer vos sources, allez-y. Néanmoins, s'il vous plait... Garde Faith en dehors de ça. C'est encore un débutant et il vaut mieux qu'il ne soit pas associé trop fortement à moi, pour sa sécurité. »

Faust se fiche complètement de sa réputation en tant que Noctis, ou du moins veille juste à la garder un tant soit peu neutre pour ne pas apparaître comme un triple idiot sur lequel on ne pourrait pas compter. Il fait attention à rester calme, froid et objectif en toutes situations, bien que ses émotions peuvent parfois venir le perturber et bousculer cette neutralité qu'il a tant de mal à mettre à en place.  Ce n'est pas la reconnaissance dans la résistance qui le motive, ni la gloire et le respect des autres, mais un désir propre de liberté, d'un peu de vengeance et de voir un monde sûr pour ses proches. Il ne risque pas sa peau pour qu'on le voit en héros, loin de là, déjà parce qu'il sait qu'être un résistant n'a rien de particulièrement glorieux ni héroïque de par ce qu'il faut accomplir. Il n'est pas non plus complètement idéaliste, merci bien, même si con côté rêveur a tendance à remonter à la surface de temps en temps. Il a intégré la résistance par colère, au départ, enfin, plutôt par révolte. Apprendre que sa mère collaborait avec les hommes qui avaient causé la mort de son père avait été la goutte qui avait fait déborder le vase et l'avait poussé vers ce chemin douloureux.

« Heureux d'avoir pu être utile. Passez une bonne journée. »

Il posa une dernière fois son regard sur Godot, le salua brièvement ainsi qu'à ses compagnons, soit la Fantominus et le Zorua, puis, une fois qu'il eut quitté l'endroit, il poussa un long soupir fatigué en direction de nulle part, cherchant plus à se débarrasser de son stress qu'autre chose. Une fois dehors, il se téléporta immédiatement à une centaine de mètres à peu près et s'adossa contre le mur doucement, fatigué. Il avait besoin de faire autre chose, tiens, comme une sortie en forêt ou encore se goinfrer au premier resto du coin. Tiens, s'exploser la panse avec des parts de pizzas grasses, bourrées de fromage, de sauce tomate et de tout ce qui était l'ennemi des artères paraissait être une bonne idée. Ensuite, il pourrait rentrer chez lui comme si de rien n'était pour s'occuper un peu de sa fille ; ça lui remonterait le moral, au moins. Ce n'était pas que parler de tout ça le mettait de mauvais poil et qu'il avait largement besoin de décompresser, mais si.
Il remercia brièvement Daryl, puis, après avoir jeté un coup d’œil derrière lui, ordonna au Natu de l'emmener loin d'ici. Il avait sérieusement besoin de souffler un grand coup. Mais après, il avait quelques  personnes à la maison qui méritaient un sourire, et il n'allait pas rentrer sans être capable de leur offrir.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ou comment obtenir ce que l'on veut |PV Faust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» comment obtenir ce son si mythique sur nos GT?
» Comment obtenir un bracelet de chevreuil à l'approche ???
» Comment obtenir le certificat UTAC de son véhicule?
» comment obtenir un droit de chasse au gibier d'eau?
» [RESOLU] Comment obtenir une "autorisation spéciale"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Baguin :: Résidences :: Journal de la Résistance-