« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Aider son prochain {PV Nat'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Aider son prochain {PV Nat'   Mar 1 Juil - 21:20



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Un mot, dix lettres. Skateboard; ou skate, pour les intimes (ou planche à roulettes, si vous préférez, mais personne ne préfère dire planche à roulette, de toute façon). Tout le monde sait ce qu'est le skateboard, bien évidemment; sauf les martiens. Et ça tombe bien, la magie imaginaire du RP dit que vous êtes des martiens; donc vous ne savez pas ce que c'est (plagiat du Point Culture ? Totalement. Dommage, la narratrice s'en fout). Le skateboard est composé d'un plateau sous lequel sont fixés deux essieux permettant de maintenir sur chacun d'eux deux roues avec roulements à billes (Wikipédia est votre ami).
Voilà, maintenant que vous savez ce que c'est, vous vous demandez probablement "pourquoi faire une introduction aussi pourrie sur la définition du skate ?". Ba déjà parce que la joueuse ne sait faire ni les conclusions, ni les introductions (donc ça l'arrange); et puis parce que notre cher nounours a décidé d'en faire aujourd'hui. Eh oui, aujourd'hui, dans l'après-midi, il avait trouvé dans son sous-sol des vieux cartons appartenant à son père de l'époque où il était enfant. Il avait fouillé par hasard et avait récupérer un skate banal avec des roulettes et des flammes au dos de la planche. Étrangement, il était plutôt en bon état, pour un truc qui date d'il y a trente ans; mais il avait quand même vu quelques rayures et les roulettes avaient été clairement utilisées. Il ne semblait pas présenter de défaillance, ceci dit, et Sam avait tout à coup eu l'idée d'aller l'essayer dans un vrai skatepark. Heureusement, il savait qu'il y en avait un près de chez lui, à Amanil, et donc il avait décidé en fin d'après-midi, vers le coucher du soleil, d'y aller pour tester cette nouvelle ancienne planche. Il ne savait pas faire du skate, à vrai dire, mais il s'en fichait. Il avait juste voulu essayer.

Et, comme toutes ses idées, celle-là est mauvaise. Arrivé au skatepark, alors qu'il scrute les différents modules, un sourire étire ses lèvres. Il a décidé d'y aller au moment où le soleil se couche, car il savait d'avance qu'il n'y aurait personne. Depuis janvier, les jeunes sont de moins en moins autorisés par leurs parents, trop protecteurs, à s'aventurer dehors dans une zone pareille à une heure qu'ils qualifient de 'tardive'. Mais Lyra, même si elle s'inquiète pour son fils, sait qu'elle peut lui faire confiance et les nombreux matchs auxquels elle a assisté lui ont assurés que Sam avait avec lui des Pokémons bien entraînés pour le protéger. A l'évidence, le connaissant mieux que personne, elle a sans doute découvert également qu'il faisait partie de la Résistance. Elle n'a même pas cherché à le raisonner mais lui a quand même fait promettre de toujours revenir en un seul morceau. Privilégiant toujours la vie de ses proches avant la sienne, Samaël ne sait pas s'il pourra tenir cette promesse; mais c'est le mieux qu'il puisse faire pour sa mère, et il le lui doit bien, après avoir mené son mari à la mort et pour toujours partir à l'aventure, la laissant seule, certes avec des Pokémons, mais sans son enfant auprès d'elle.

L'ourson entre donc dans l'aire de modules et scrute la place. L'endroit est désert, comme il s'y attendait, mais la lumière du soleil donne une magnifique teinte orangée aux environs et Sam ne peut que s'estimer chanceux d'avoir une telle vue alors qu'il compte faire ses figures. Il adore ce paysage à cette heure-ci; s'il y a bien une chose que le Régime ne pourra jamais prendre, c'est la lueur de l'astre par ce temps et le plaisir qu'à l'adolescent de contempler le ciel couleur abricot, mêlé à un peu de rose.
Il prend une grande inspiration et réfléchit au module qu'il va essayer en premier. Il fait d'abord quelques essais au sol pour voir comment avancer, freiner et tourner. L'expérience est nouvelle, pour lui. Mais grâce à certains jeux vidéos, et parce qu'il a déjà vu des pros en faire, il connait la base pour avancer sur une planche à roulettes. Rien d'autres, cependant; et c'est bien ce qui va l'amener à se faire humilier. Mais il se dit qu'il est seul et qu'il peut bien se permettre de faire des ratages complets, car personne ne le saura.
Après hésitation, il hausse finalement les épaules et décide de tenter de simples glissades sur un curb et d'utiliser un ledge, donc une pente, pour faciliter le glissement. Les protections ? C'est Sam, voyons; bien sûr qu'il n'en a pas ! Le nounours, tout idiot et naïf qu'il est, a pensé que ce serait inutile, et que de toute façon cela ne pouvait pas être si dangereux que ce qu'on lui a raconté. Il a cependant oublié qu'il n'était qu'un gros débutant et que donc il ne savait faire aucune figure, ou "tricks".

Il expérimente donc, et se place sur un ledge pour commencer une descente d'abord douce. La petite pente ne lui paraît pas périlleuse et il s'autorise donc à la descendre. Il dévale alors le ledge et arrive à monter sans trop de difficulté le ledge opposé. Il ne fait rien de trop risqué, pour l'instant. Mais il croit un instant que cette facilité va lui permettre de tester des figures plus compliquées, et c'est fébrilement qu'il se dirige avec une naïveté digne d'un gamin de cinq ans en direction d'un half-pipe. Rampe plus grande que le ledge, le petit ours brun est inconscient alors de l'alarme rouge qui s'est enclenchée dans son esprit à partir du moment où il a posé ses yeux dorés sur le module en forme de U.
Sam grimpe tant bien que mal sur le plateau et s'agrippe même au hekje pour considérer la hauteur. Il déglutit un peu mais prend de grandes inspirations et se place alors sur le coping. Mais alors qu'il descend la rampe et qu'il passe le flat pour arriver de l'autre côté, son skate n'arrive pas à monter complètement sur le plateau adverse et il se prend son premier ramassage sur la transition en tombant en arrière, puis en roulant pour atterrir sur le dos en plein milieu du half-pipe. Le skate de son géniteur retombe près de lui et il l'arrête avec le pied avant qu'il ne puisse se barrer à l'extérieur du module.
Déterminé, il recommence. Mais toujours il se rétame et finit par retomber au même endroit, où en arrivant sur le plateau pour finir en fin de compte par rouler de nouveau au sol. Il se relève alors et décide de passer aux rails, c'est-à-dire les barres en métal. Mais il n'arrive même pas à faire un ollie et les barres donnent un bien pire résultat que le half-pipe sur lequel il retourne finalement. Cela ne change pas, néanmoins. Il tombe et dégringole encore, et encore. Il s'est déjà râpé le genou et le coude, mais il n'en a que faire. Il veut juste réussir à faire du skate. Lorsqu'il s'effondre une énième fois sur le flat, il reste un moment à regarder les nuages défilés au-dessus de lui. Sam a une grande patience, et il n'abandonne donc pas. Mais seul, et avec son manque d'expérience, son combat contre le skatepark est perdu d'avance.

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Mar 1 Juil - 22:50



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Rien de tel pour Natsume, lorsqu'il a besoin de décompresser et de se changer les idées, que d'aller faire un tour au skate park d'Amanil. Dans toute l'île, c'est bien son favori ; simple, fréquenté mais pas envahi de monde, et l'organisation est quasi idéale. En plus, depuis qu'il a commencé son stage à la pension de Nuva Eja, il dispose de moins de temps en journée pour glander comme il pouvait le faire avant, bien qu'il dirait pour sa défense qu'il avait surtout passé du temps dans les différentes forêts et zones dont la végétation était importante. En tous cas, ses journées sont bien remplies et pour se décharger du stress et de la fatigue, rien de mieux que d'aller faire un tour au skate park, pour la simple et bonne raison que le sport lui fait un bien fou. C'est un peu ironique puisque l'élevage n'est pas exactement un travail purement intellectuel et que cela nécessite bien de suer énormément, mais lorsqu'il pose ses pieds sur sa planche et qu'il se laisse aller, il se sent déjà bien mieux. Peut-être est-ce cette sensation de liberté grisante, l'air dans ses cheveux lorsqu'il effectue quelques flips ou bien le simple plaisir de pouvoir faire autre chose. Il n'a jamais vraiment su, mais il a suffit qu'un jour Nagisa le laisse une heure ou deux à s'ennuyer dans un de ces parcs alors qu'elle discutait avec une amie pour qu'il sympathise avec un gamin de son âge, qui s'était alors improvisé professeur. Et il était ensuite parti pour adorer ça.
Maintenant, il a au moins sept années d'expérience en la matière et peut se dire sans honte qu'il s'y connaît, et ce malgré ses lacunes ; après tout, il avait encore énormément à apprendre et c'était une simple vérité. Aujourd'hui pourtant, il n'est pas d'humeur à tenter une quelconque figure un tant soit peu impressionnante ou complexe, et se contente de choses basiques qu'il pourrait presque réaliser en fermant les yeux tellement c'est devenu instinctif. Il pousse un long soupir fatigué tandis qu'il laisse sa planche avancer sans but particulier, se contentant juste de bouger légèrement son genou à intervalles réguliers pour ne pas perdre de la vitesse et s'arrêter comme un idiot. Il faut dire qu'il n'y a quasiment personne à cette heure-ci, ou en tous cas il n'y fait absolument pas attention ; son regard est perdu dans le ciel qui ne vas pas tarder à s'oranger, à un moment ou un autre. Il n'est pas d'humeur à rentrer, pourtant. Et puis de toute façon, si il rentrait à la maison, il sentait qu'il ne tiendrait pas longtemps et allait probablement accomplir un trajet 'frigo-douche-dodo' rapide.

Soupirant, il jeta un regard blasé à Kae qui leva les yeux au ciel devant la moue désabusée sur le visage de l'éleveur, n'ayant cure de l'ennui de son dresseur. La Massko se tenait en haut d'une rampe  en 'u', allongée en train de tenter de faire une sieste. Alors qu'il s'apprêtait à lui proposer d'aller faire un tour en ville histoire de s'occuper un peu, des bruits réguliers de chute vinrent à ses oreilles. Il fronça les sourcils mais ne s'y intéressa pas tant que ça au début ; après tout, nombreux étaient les skateurs qui apprenaient à faire connaissance avec le sol régulièrement. C'était quasiment habituel de se ramasser une ou deux fois par jour, qu'on soit un débutant ou non, et donc Natsume ne s'inquiéta pas. Toutefois, par réflexe, il laissa son regard noisette vaquer sur la source de ce bruit et... Et bien disons que ce fut une grande surprise. Il ne s'attendait vraiment pas à voir cette personne-là ici, bien que ce ne fut pas forcément une mauvaise chose ; au moins, il pourrait se distraire un peu en allant discuter un peu, bien qu'une partie de lui-même lui disait qu'y aller directement serait peut-être un peu maladroit et qu'il aurait besoin d'un prétexte.
Désespérant ? Totalement.
Bref. En fait, le prétexte lui vint très rapidement lorsqu'il vit que celui qui s'était ramassé était bien Samaël, et à plusieurs reprises, magistralement en plus de ça. Il grimaça même une fois, se disant que ça devait faire foutrement mal. Il eut un peu pitié de l'aîné, et, décidant que regarder ça sans rien faire était un peu comme un cas de non-assistance à personne en danger, il se rapprocha.

Couché comme ça, à regarder le ciel, il avait l'air un peu bizarre, il faut le dire. Natsume haussa les sourcils et, calmement, s'accroupit à côté de l'adolescent.

« Hé, t'as l'intention de t'endormir ? Parce que si c'est le cas, quelqu'un va te rouler dessus avant que tu t'en rendes compte. »

Introduction de merde, bonsoir, mais il fait avec ce qu'il est capable de faire. Sa planche bleutée contre son bras, il observe la situation avant de constater, et il écarquille alors les yeux, que l'autre n'est vraiment pas venu préparé.

« Mais... Mais t'es malade ? Ça va pas de venir sans protections ?! »

Sa voix, taquine tout à l'heure, est plus sèche d'un coup. Ses sourcils se froncent et son regard se fait moins sympathique alors qu'il inspecte le dresseur au sol d'un air agacé.

« J'y crois pas... C'est pas vrai, même un gosse sait qu'il faut faire attention ! Tu aurais pu te déboîter un os ou t'en briser quelques uns ! Et sans casque, en plus ! »

Puis, exaspéré, il expira profondément pour se calmer et cela fonctionna plus ou moins, puisqu'il se rappela avoir fait la même erreur en étant gosse, jusqu'au jour où, en tombant, il s'était fracturé le tibia. Il avait tellement souffert durant ces mois de récupération qu'il s'était alors promis de ne jamais refaire la même erreur.
Un peu furieux, chose très ironique de sa part puisque cela voulait dire que le sort de Samaël l'inquiétait étant donné qu'il ne se serait pas énervé comme ça pour quelqu'un dont il se fichait, il se releva avant de retirer ses propres protections. Casques, genoux, coudes ; il ne partait jamais sans, mais aujourd'hui, hors de question de les garder si l'autre, en tant que parfait débutant, n'en avait pas. Ou en tous cas, il le supposait débutant malgré l'usure de sa planche, puisqu'il était impossible pour quelqu'un d'expérimenté de venir sans protection sauf en cas d'ego surdimensionné, ce qui n'était pas le cas de l'Enodril ou du moins il n'avait jamais détecté cela chez lui. Il les lui tendit d'un air impérieux, qui ne laissait place à aucune protestation, ses yeux noisettes se faisant orageux.

« Allez, enfile ça. J'en ai pas besoin pour l'instant. »

Il finit par hausser les sourcils et poser la question qui lui brûlait les lèvres.

« Mais, sinon... Tu veux de l'aide ? J'veux dire, d'après ce que j'en vois, tu galères pas mal. »

Pour la question, non, il ne savait pas vraiment pourquoi il lui disait ça ; cette proposition de jouer les profs déguisée. Ça lui avait juste paru être la meilleure chose à faire, et puis ce n'était pas comme si la présence de l'aîné l'embêtait, alors fuck it.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Mer 2 Juil - 3:47



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Depuis quelques bonnes minutes déjà, son regard couleur or scrute le ciel de la même couleur. A quoi a-t-il pensé en venant ici avec cette seule planche, sans protection ? Qu'est-ce qui lui est passé par la tête lorsqu'il a trouvé ce skate dans ce vieux carton poussiéreux dont l'existence avait été presque rejetée par son père ? L'enfance difficile de son géniteur l'a toujours troublé, mais bien sûr, il n'a jamais vraiment voulu lui en parler, et a préféré cacher ses affaires d'époque, voulant quand même les garder même après toutes ces années. Après son match contre Kirito, il a voulu tout faire pour oublier. Oublier ce qui s'y est passé. Oublier ce qui est arrivé par sa faute. Oublier qu'une de ses amies gardera peut-être pour toujours de douloureuses cicatrices, souvenir de ce combat où il avait vu dès le début du match ses espoirs s'envoler comme une traînée de poudre. Alors peut-être a-t-il voulu penser à autre chose; ou peut-être qu'il s'imagine que la frustration -qu'il a ressenti en croyant être la cause du suicide inattendu de son paternel- s'échappe peu à peu de lui par les blessures qu'il a recueilli auprès de cette pente dont les nombreuses chutes dessus ont meurtries sa peau... Peut-être qu'il savait en fait depuis son arrivée au skatepark qu'il allait se faire du mal, et que ça l'a juste encouragé davantage à tenter des figures dangereuses qu'il n'arriverait de toute façon jamais à maîtriser... Est-ce que la douleur lui fait du bien ? Non. Cela n'a servi à rien, au final; et c'est avec un air morose qu'il regarde l'azur au-dessus de lui. C'est avec une rire jaune intérieur qu'il comprend qu'il a hérité de la maladresse de son père pour le skateboard et qu'il sait maintenant pourquoi il a délaissé sa planche à roulettes. Ikaël n'était manifestement pas doué pour ça, et son fils non plus.

Alors qu'il s'apprête à soupirer, il sent une présence s'approcher et une voix parvenir jusqu'à lui. Une voix qu'il connaît, et qui ne le fait plus que sourire. C'est un mélange d'ironie et de sérieux qui s'échappe de Natsume; son ton est farceur, mais il dit vrai. Quelqu'un finira probablement par lui rouler dessus s'il reste allongé comme ça. Mais il était tellement plongé dans sa rêverie qu'il n'aurait souffert qu'après coup. Il se demande même s'il aurait été en colère. Sam ne sait pas ce qu'il a, aujourd'hui, mais on dirait qu'il est fatigué. Son match contre Kirito lui a serré le cœur, il faut l'avouer; et trouver ce skate abandonné n'a rien arrangé. Il arrêter de ressasser le passé, il le sait, pourtant. Heureusement, les paroles du Shimomura le ramènent doucement à la réalité. Elles lui font écarquiller les yeux, aussi. Tiens... il est agacé à cause de lui ?...
Soudainement plus sec, et les sourcils froncés, on dirait que Natsume a vraiment quelque chose à faire de la santé de l'Enodril. Ce dernier cligne des yeux, un peu surpris sur le moment. Certes, leur relation s'est grandement améliorée, et il aurait été aussi angoissé pour lui s'il lui était arrivé malheur, mais il ne savait pas que le lapinou pouvait réellement se faire du souci pour lui. Il ne cache pas que ça lui fait plaisir quand même un peu plaisir, en un sens, qu'il se préoccupe de lui, quand on sait quel a été le point de départ, soit leur rencontre. N'a-t-il pas entendu après tout mille et une insultes sortir de la bouche du cousin de Faust, dans toutes les langues possibles et imaginables ?... Mais victorieusement, une bataille d'oreillers et deux jolis cadeaux de Noël inespérés ont réglés le problème et les deux garçons ont finis par secrètement faire la paix. Peut-on dire qu'ils sont amis ? L'ourson l'espère, en tout cas...

Ses propres sourcils se haussent alors qu'il voit l'autre enlever ses protections. Il vient de le sermonner parce qu'il n'a pas de protections et lui, il retire les siennes ?... Ah. Ok. Lapin vouloir petit ours brun mettre protections. D'accord, il a pigé. Autant dire que le concerné est de plus en plus étonné et intrigué par les agissements de l'autre. Intérieurement, il le remercie déjà de ne pas l'avoir entendu ricaner alors qu'il l'a probablement vu se ridiculiser publiquement avec ses chutes monumentales. A sa proposition, il sourit. Oui, peut-être sont-ils arrivés à quelque chose, finalement...

- Tu t'inquiètes pour moi ?... C'est... gentil.

Voilà bien la seule chose qu'il a trouvé à dire. Il se lève enfin, considérant qu'il a déjà traîné assez longtemps au sol et qu'il ne doit pas avoir l'air fin à jouer aux morts, pour finalement s'emparer des protections que lui donne le cadet.

- Merci.

Il scrute les protections en question quelques secondes, presque tremblant. Allez savoir pourquoi, cela lui fait bizarre de les enfiler. Il rougit légèrement se demandant s'il n'est pas ridicule, n'étant pas habitué à en porter, et sourit timidement à Natsume, avant de ricaner comme un idiot.

- J'ai jamais fait de skate, en fait. Je voulais juste essayer. Mais, c'est vrai que chuis pas très doué ! Je devais pas avoir l'air fin, comme ça !...

Vaut mieux en rire que d'en pleurer, lui a-t-on toujours dit.

- T'as l'air de t'y connaître; un peu d'aide serait la bienvenue, en effet.

Enthousiaste, le nounours ne demande qu'à apprendre. Si en plus il peut découvrir de nouvelles choses auprès de quelqu'un qu'il connaît et qu'il apprécie... c'est encore mieux ! Cela permettrait également de se rapprocher de Nat', qui sait... Pourquoi ne deviendraient-ils pas amis ? Le sont-ils peut-être déjà sans le savoir ?...

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Mer 2 Juil - 14:10



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Cramé. Visiblement, il n'avait pas su suffisamment déguiser son envie que l'autre ne se fasse pas de mal par un savon, et donc lorsque Samaël lui dit que c'était sympathique de sa part, il détourna brièvement le regard. Enfin bref. Tout ça pour dire que oui, ses suppositions avaient été exactes : l'Enodril était bel et bien un débutant absolu en matière de skateboard, chose qui avait été rendue évidente par ses chutes répétées. Une certaine curiosité lui vint quant à la raison qui avait pu le pousser à vouloir tenter l'expérience, mais il se rabroua mentalement ; il n'était pas dans sa nature de se mêler des affaires des autres, surtout parce qu'il avait toujours peur de réveiller des mauvais souvenirs et ainsi mettre ses interlocuteurs de mauvaise humeur. Alors si certes l'usure de la planche de l'aîné l'intrigue, il se tait et se contente de l'écouter avec un petit rictus au coin des lèvres, amusé par l'enthousiasme qu'il détecte chez l'Enodril. Il préfère ça, tiens ; l'expression morose qu'il tirait tout à l'heure l'avait un peu agacé, mais pourquoi, ça, c'est une très bonne question. En attendant, voilà qu'il allait s'improviser prof' de skate, chose qu'il n'avait pas fait depuis très longtemps ; en fait, la seule personne à qui il avait donné des cours avait été une vieille amie. Vieille amie qui n'était plus, d'ailleurs, mais il ne servait à rien de ressasser cela ; elle lui avait promis de revenir d'entre les morts si elle le voyait un jour déprimer sur son décès. Pour ces raisons, cela lui fait un peu bizarre de se dire qu'il va aider quelqu'un, mais il n'est pas moins content de partager ce hobby qu'il considère comme un de ses favoris.

Et si on lui posait des questions, non, il n'en voulait plus à Samaël pour cette vieille histoire stupide qu'était leur première rencontre, ou du moins leur première véritable 'altercation' à proprement parler. Il était rancunier comme tout certes, mais lorsqu'il voyait que la personne en face n'avait pas de véritables mauvaises intentions et surtout après des excuses, il lui était quasiment impossible de rester sur sa colère. Et puis, l'autre ne le dérangeait pas tellement, bien que Natsume avait tendance à se demander si il ne bouffait pas des arcs-en-ciel pour avoir l'air si joyeux tout le temps, mais là n'était nullement la question. Ainsi, cela ne le dérangeait pas de l'aider dans sa quête de perfectionnement, et d'un côté le contraire aurait été sacrément con puisqu'il était celui qui avait proposé cette idée. Idée dont il doutait encore de la provenance, d'ailleurs, mais son cerveau concoctait parfois des idées d'il ne savait où sans qu'il y comprenne vraiment quelque chose, alors il s'y était fait.

« Tout d'abord, tes jambes. Elles sont trop rigides ; sur une planche, tu dois toujours plus ou moins modifier la pression que tu mets et la position de tes genoux. Sinon... Essaye d'imaginer une voiture que tu ferais démarrer d'un coup sec, bah c'est pareil, à peu près. »

Pour montrer l'exemple, il monta sur sa propre planche et se fit glisser sans difficultés quelconques, avant de claquer sèchement son pied sur la partie droite pour se donner de l'élan afin de sauter puis, suite à un mouvement de genoux habile et rapide, de reposer ses deux pieds sur sa planche.

« Ça, par exemple, c'était la base. C'est un bon moyen de débuter parce que ça te demande d'entraîner tes réflexes au niveau tes genoux, car dans le cas où tu ne réagirais pas bien, tu tomberais. Et puis, c'est aussi le plus simple que je connaisse. »

Il passa négligemment une main dans ses cheveux afin de sourire un peu.

« Par contre, tout le monde s'est raté des dizaines de fois avant d'arriver à en faire un, souvent par chance. Personnellement, il m'a fallu au moins trente-deux chutes avant de réussir. »

Il ricana un peu de sa propre maladresse, se souvenant encore avoir vu quelques jeunes de son âge l'observer pour compter le nombre de ratages complets qu'il avait subi. Au final, il avait fini par traîner avec eux, mais il devait dire qu'il gardait encore un souvenir intarissable des fous rires des autres, non sans un certain amusement. Se rendant compte qu'il était encore sur sa planche et qu'il dérivait donc un peu, il donna un coup sec sur l'arrière pour s'arrêter et en descendit avant de la porter.

« Le skate, c'est comme le reste ; pour progresser, tu vas tomber, mais chaque chute est révélatrice d'un truc à corriger. Faut juste être persévérant : y a pas grand monde qui est 'talentueux' en la matière sérieusement, alors si j'y suis arrivé, il n'y a pas de raison pour que ça ne soit pas le cas pour toi. »

Son ton est encourageant est jovial, chose normale pour lui lorsqu'il parle de son hobby favori. Et puis, il adorait partager ça, puisque nombreux étaient ceux qui pensaient que le skate était juste réservé aux glandeurs. Sérieusement, vu le boulot que demandait la réussite du moindre trick, il fallait être bourré de préjugés pour penser cela.
Puis, avec un grand sourire, il lui fit une proposition

« Allez, essaie voir. Donne-toi de l'élan puis donne un coup sec sur l'arrière de ton skate avec ton pied gauche pour te propulser en l'air. Après, pour retomber, tes pieds doivent se reposer sur la planche sans trop de temps entre les deux. Sinon, ton skate va se relever d'un coup et disons que ça ne va pas être très agréable. »

Pour s'être raté un bon nombre de fois en tant que débutant, il pouvait l'assurer. Mais néanmoins, il ne s'inquiétait pas trop pour Samaël.

« Et puis t'inquiètes, vu les protections que t'as, tu risques rien. Et en cas de chute, promis, je te rattrape. »

Nouveau sourire, un peu taquin sur les bords cette fois.

« Alors, tu t'en sens cap ? Ou tu as peur ? »

La provocation à la fin de sa phrase n'est pas méchante ou mesquine, bien au contraire, c'est une plaisanterie amicale qui promet au moins qu'ils étaient bien partis pour devenir amis, ou du moins Natsume le considérait comme tel.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Sam 5 Juil - 0:55



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Attentif, il écoute les conseils avisés de Natsume. Le nounours ignorait totalement jusque là que le cousin du hérisson (qui est en fait lui aussi un hérisson, mais bref, passons) avait un talent caché comme celui-là; car aujourd'hui, il avoue que cela lui est bien pratique. Il en vient à se demander d'ailleurs si c'est vraiment un coup du hasard s'ils se sont retrouvés ici au même moment ou si le Shimomura a l'habitude de faire du skate à Amanil. Il en vient à pencher pour la seconde solution, cependant, étant donné qu'il semble s'y connaître assez bien. Toujours est-il qu'il a la chance de l'avoir avec lui à cette heur-ci pour l'aider à progresser; il s'interroge d'ailleurs sur le fait qu'il ne l'ait pas vu avant en venant... Mais c'est compréhensible, en fait; non seulement il n'a pas vraiment fait attention, à vrai dire, mais les cheveux si reconnaissables de Natsume étaient cachés sous le casque.
Mais l'éleveur s'improvise professeur auprès de l'ourson et ce dernier doit reconnaître qu'il explique plutôt bien, en plus de donner des exemples et de faire même une démonstration, sans les protections qu'il a donc donné quelques instants plus tôt à Sam. Même si l'autre considère que le mouvement qu'il vient de faire constitue la base et la figure qu'il décrit comme étant la plus simple, cela n'empêche pas l'Enodril d'afficher un regard admiratif lorsqu'il le voit faire. Il est sûr, personnellement, de chuter au moins une bonne centaine de fois avant d'y arriver.
Allez savoir pourquoi, le sourire de l'autre lui donne envie de sourire aussi. Idiot est le nounours, et encore plus idiot il sera à l'avenir; mais ça, il ne le sait pas encore. Il doit dire qu'il préfère voir le porc-épic dans cet état plutôt que lorsqu'il se met à l'insulter dans des langues inconnues, dont certaines qu'il a peut-être lui-même inventées. Il y avait déjà un contraste à partir du moment où Balignon a fait son apparition, mais quand il est parti se coucher, il avait vraiment des doutes quant à sa relation avec ce type pour plus tard. Mais s'il y a bien une chose que Sam n'aime pas, c'est se faire des ennemis. Il n'imagine pas alors ce qui se serait passé s'il s'était mal entendu avec Nat'; mais nul doute qu'ils auraient probablement finis par se faire mettre à la porte par Faust quand celui-ci en aurait eu marre de leurs disputes. Être sur la liste noire du cousin de son aîné n'est pas la chose dont il aurait raffolé.
Mais il n'a pas à penser à tout ça; car... ce n'est pas le cas, pas vrai ? Sont-ils vraiment en train de devenir amis ?...

Sa voix n'est ni stricte, ni sévère. Elle est amicale et bienveillante; cela lui change grandement des beuglements de la dernière fois ! Mais c'est étrange comme ils sont dans une situation bien plus calme et différente du jour de leur rencontre. C'est dommage que leur premier contact ait été un peu brutal, alors que l'Enodril découvre peu à peu que Natsume possède pleins de qualités qui auraient pu les rendre proches dès le début. Mais Sam était arrivé au mauvais moment, malheureusement; une chance, donc, qu'ils aient pu se rattraper par la suite. En bon professeur, même s'il est techniquement plus jeune que lui, il est encourageant, et remonte progressivement le moral du petit ours brun qui croyait rentrer bredouille après avoir fait d'innombrables potentielles chutes (qu'il a quand même faites). Mais il est possible désormais qu'il rentre avec le cœur plus léger, cette fois-ci...
Il prend une grande inspiration quand il entend les indications du skateur et commence à se mettre en place. Posant sa planche au sol, ses pieds viennent d'instinct prendre la position de ceux de Natsume tout à l'heure, les mimant, et il scrute l'horizon. La beauté du paysage lui permet d'oublier un instant son ratage prochain et il se sent fin prêt pour un essai devant le Shimomura. Il n'a pas envie d'échouer, maintenant. Il espère montrer à l'autre ce dont il est capable; mais en skate, Sam n'est capable de rien. Pourtant, si tout à l'heure il s'en foutait royalement, il veut réussir, à présent que le hérisson le regarde. C'est peut-être son regard rivé sur lui qui l'intimide, mais il sent qu'il serait assez gêné s'il venait à tout faire foirer. Il a le pressentiment que c'est ce qui arrivera, pourtant. Natsume a fait trente-deux chutes pour y arriver. Mais il est quasi certain d'en faire bien plus. A part le vélo, il n'a pas souvent eu l'occasion d'essayer des sports de glisse, préférant sentir la terre sous ses pieds. Vu qu'il a découvert être un aimant à problèmes, courir est pour lui la solution la plus adaptée à la plupart des situations où il se trouve en danger et il est sûr au moins de pouvoir à sa guise grimper si la situation se présente. Il a un Gardevoir, maintenant, donc la question ne se pose plus; mais c'était vraiment quelque chose d'embêtant jusqu'à il y a quelques mois.

- Peur ? Ce mot ne fait même pas partie de mon vocabulaire !, réplique-t-il sur le même air taquin que son camarade.

Il est vrai que Sam n'a peur de pas grand chose, malheureusement. Mais même s'il préférerait éviter de se faire humilier devant l'éleveur, ce n'est certainement pas quelques infructueuses cabrioles qui vont l'effrayer !
Alors, après avoir jouer au plus malin, Samaël se concentre sur la piste imaginaire qu'il a dessiné dans sa tête et se remémore doucement les paroles du japonais pour décider de comment les exploiter en vrai. Redevenu sérieux, il avance enfin en prenant appui sur son pied à terre et se donne de l'élan. Il n'a aucune certitude quant à un potentiel succès, mais il a envie de tenter le tout pour le tout. Ses yeux divaguent cependant quelques instants sur les protections que lui a confiées Natsume, pendant que le vent balaie ses cheveux au fur et à mesure qu'il prend de la vitesse. Inconsciemment, un sourire plus doux se dessine sur ses lèvres, malgré lui. L'attention que lui porte soudainement le cadet ne le laisse pas indifférent, et il ne peut que s'estimer heureux d'avoir finalement eu une occasion pour se rapprocher de lui et peut-être la chance d'en faire son ami.

Le nounours, résolu, sent que c'est le moment. Il se propulse donc dans les airs sans trop de difficultés à l'aide de son pied gauche, comme le lui a dit le Shimomura. Pour retomber, en revanche, c'est la cata; comme il s'y attendait. Il perd l'équilibre une fois en l'air et retombe lourdement sur le sol. Il s'attend presque à ce que ses blessures s'ouvrent encore. Mais ses paupières clignent alors qu'il se rappelle en les voyant que les protections de Natsume lui ont effectivement servis et qu'il n'a donc pas eu trop mal. Il est bien content de les avoir, tiens; il réfléchira à deux fois avant de ne pas en amener (ou même de les oublier volontairement chez lui).
Sur le coup, il attend d'entendre les ricanements de l'autre. Mais rien qui ressemble à un gloussement quelconque. Le gloussement, après s'être rendu compte que le lapinou ne se moquait pas de lui, vient de l'ourson. Allongé sur le bitume après sa chute, il rit. Finissant par se relever, il reprend possession de sa planche, avec un sourire amusé. Oui, ça lui arrive de rire quand il a mal. Non, ne cherchez pas, l'asile ne veut plus de lui depuis longtemps.

- C'est plus dur que ça en à l'air ! Mais ça semble tellement simple, quand c'est toi qui le fait... T'es vraiment doué !

Est-il sérieux ? Totalement. Lui qui ne possède aucun talent hormis de se ridiculiser, il ne peut qu'applaudir l'expérience de l'éleveur dans ce domaine qu'est le skate. Si au moins il était doué pour ça, il aurait quelque chose sur quoi se rabattre... Il ne peut pas dire qu'il est mauvais aux jeux vidéos, mais le skate c'est quand même plus fun que la console.

- Bon... c'est reparti !

Toujours avec une expression joviale et enthousiaste, il réessaye. Sa détermination lui permet heureusement d'outre-passer la douleur -certes minimes, mais douleur quand même- des minces plaies de ses fiascos précédents.
Mais encore une fois, il se foire lamentablement. A plusieurs reprises il tente, fait de son mieux, mais se rend compte alors du challenge qui s'oppose à lui. Il n'est pas du genre à abandonner cependant et a bien l'intention d'y arriver un jour ou l'autre. Néanmoins le temps passe, et il n'a toujours pas réussi. Échec après échec, les mots encourageants de Natsume lui permettent cependant de trouver encore de la motivation malgré tout. A chacune de ses chutes, cependant, il se relève inlassablement avec un sourire lumineux et rit de temps en temps lorsqu'il se vautre avec brio, face contre terre.
Au bout d'un moment, il prend le temps de réfléchir une nouvelle fois, retient son souffle, et plie les genoux, avant de s'élancer une ultime fois. Il se projette dans les airs, a le bon réflexe de poser ses pieds assez rapidement... et retombe sur sa planche, comme Nat' l'a fait tout à l'heure. C'est assez maladroit, certes, mais il n'a pas failli. Il a finalement réussi après avoir persévéré encore et encore.
Tout d'abord surpris, des micro-secondes passent avant qu'il ne comprenne qu'il a plus ou moins réussi parfaitement le mouvement. Toujours sur sa planche qui avance, un grand sourire éclaire son visage et il se tourne vers son ami.

- Nat' ! T'as vu ça ? J'ai réu-...

Bim. Ah, les beaux yeux du lapinou, ça, il les a vu. Le poteau, en revanche, bien qu'il soit bien moins intéressant, il l'a senti. Sur son skate pendant qu'il voulait clamer son exploit "extraordinaire" à l'autre, le nounours un peu débile n'a effectivement pas fait attention au pilier près des barres où certains habitués glissent dessus avec leurs roues. Tombé de son skate (encore), Sam titube trois secondes après l'impact suite au choc soudain avant de se rattraper gauchement sur ce que les skateurs appellent "les rails". Il secoue brièvement la tête en portant une main à son visage puis au casque pour vérifier qu'il ne l'a pas rayé à cause de sa bourde. Puis, enfin, il repart dans un nouvel éclat de rire.

- Haha ! Je crois que je viens d'inventer une nouvelle figure, là !... dit-il avec ironie.

Il rattrape son skate du bout du pied et le reprend dans ses bras, un peu essoufflé. Il n'a pas remarqué avant que la fatigue s'était peu à peu faite ressentir, mais à présent qu'il marque une petite pause, il doit avouer avoir bien moins d'énergie que tout à l'heure. Mais il s'amuse déjà bien plus, ça, il ne peut pas le nier.

- Dis, tu veux bien me montrer autre chose ?...

Ses yeux brillent soudainement. Encore heureux que sa mère ne le gronde pas lorsqu'il rentre tard, car il a bien l'intention de rester encore un peu si Natsume reste aussi. Pour une fois qu'il traîne un peu au skatepark près de chez lui, il est désireux à présent de savoir ce qu'un expert comme le cadet est capable de faire. La planche à roulettes ne l'avait guère intéressée, jusqu'à présent; mais maintenant, il a brusquement envie d'en voir davantage.

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Sam 5 Juil - 15:52



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Le skate, c'est comme le vélo. Personne ne débute avec des réflexes parfaits et tout le monde se vautre lamentablement aux premiers essais, en l'acceptant plus ou moins bien et en rageant à des degrés différents. Par exemple, il lui avait fallu plus d'une semaine pour apprendre à faire un kickflip un tant soit peu correct sans se vautrer magistralement ou se prendre sa planche dans la face, et encore. Même un de ses 'mentors' lui avait confié qu'il était un cas désespéré de maladresse concentrée, chose qui ne l'avait toutefois pas découragé puisque, même si son défaitisme avait tendance à lui faire voir le pire et le faire abandonner, sa fierté et son ego avaient refusé d'être vaincus ainsi ; ce n'était pas une planche de skate qui allait lui faire ravaler sa fierté, naméoh ! Il y a pris goût, à ce sport, de par le fait qu'il est un amoureux du risque (ce qui lui avait valu de nombreux savons de la part de Nagisa, tiens) et aussi parce que avec son asthme, il est souvent difficile pour lui de pratiquer une activité physique régulière. Contrairement aux croyances populaires, l'asthme n'est pas un frein au sport, même intense, mais plutôt une épée de Damoclès à surveiller et à rétamer avec un petit coup d’inhalateur lorsque les limites sont dépassées, chose qui arrivait très rarement parce qu'il avait appris dès son plus jeune âge à gérer ça. Et puis, sans mentir, il en est fier, de ses compétences en skate ; c'est bien le seul domaine dans lequel il se démarque un peu, en plus de ses connaissances en matière de pokémon plante et insecte qu'il juge toutefois encore grandement insuffisantes et qui, mais ça il le sait, le seront toujours de par le fait qu'un humain ne peut décemment pas tout savoir. Il y a bien a course à pied, mais ça, c'est plus histoire de pouvoir s'enfuir en cas de problèmes parce que, soyons honnêtes, il n'a pas la carrure pour se battre et se défendre, donc il vaut mieux pour lui, dans les situations de trouble, prendre la poudre d'escampette rapidement et prestement. Enfin bref. Tout ce joyeux HS pour dire qu'il était dans son élément.

Durant les essais de l'Enodril, les yeux de Natsume le suivent avec attention, jaugeant chaque geste et chaque mouvement pour mieux pouvoir le conseiller après. Il repère de nombreuses erreurs, mais rien qui ne soit franchement surprenant étant donné qu'il débute ; après tout, celui qui avait inventé les premiers tricks devait avoir été un masochiste total, il n'y avait pas d'autre explication logique à la complexité de l'apprentissage et la douleur qui l'accompagnait. Il n'est pas vraiment le meilleur prof' au monde, mais il fait de son mieux pour tenter d'aider son élève improvisé à s'améliorer malgré ses chutes répétées et essais ratés. Et puis, à sa grande surprise, Samaël ne s'agace pas de ses échecs ; il en rit, même. C'est une surprise, mais dans le bon sens du terme ; ceux qui étaient capable de ça réussissaient généralement rapidement, puisqu'ils ne se laissaient pas être ralentis par leurs égos. Il grimace devant la chute de l'aîné, sachant plus que bien à quel point ce n'est pas agréable, mais le compliment que l'autre vint lui faire fit disparaître cette grimace de son visage pour la remplacer par un sourire gêné un peu maladroit sur les bords. Nerveusement, il se gratta l'épaule droite, pile à l'endroit où se trouvait son tatouage couvert par son t-shirt orange, soudainement mis mal à l'aise par ce compliment pourtant innocent. C'est un peu étrange pour lui d'être mis mal à l'aise vu qu'il aime bien être le sens de l'attention et que son arrogance n'est plus à prouver parfois, mais disons que sa réaction était semblable à celle qu'il aurait eu si madame Mina (parce que oui, aussi ridicule que c'était, il persistait à garder la formule de politesse et caca prout d'abord, il y tenait) lui en faisait un. Lorsque c'était Faust, par exemple, il était plus du genre à faire un grand sourire fier et en rajouter une couche, tout comme avec Alice, mais là, il était juste... Gêné. Comme si être la cible de ce regard admiratif était un peu embarrassant, mais il ne chercha pas à comprendre et se contenta de continuer à jouer les profs de service, puisqu'il s'agissait de quelque chose qu'il pouvait faire sans trop de soucis.

La détermination mène à tout, et l'autre n'a apparemment l'intention de baisser les bras, ce qu'il admire en toute sincérité. Malgré ses chutes répétées, il se relève, et continue de tenter réussir son coup. Mais il finit par réussir, et c'est avec un grand sourire que Natsume s'apprête à le féliciter chaleureusement, juste avant que... Juste avant que boum, poteau dans la face. Il grimace fortement, compatissant envers l'Enodril parce que franchement, ça ne devait pas être particulièrement agréable, et s'étonna de voir qu'il était capable d'en rire malgré le désagrément occasionné, soit une sensation de douleur qui devait être assez désagréable, sans vouloir trop captain obviousoner (et oui, à partir de maintenant c'est un mot).
Puis, devant sa demande de lui montrer plus de figures, il est un peu perdu. Il n'a pas trop l'habitude qu'on s'intéresse à lui et aussi agréable que soit la sensation, il ne saurait pas dire si il est flatté ou si le fait que l'aîné ait un intérêt soudain pour le skate le met de bonne humeur. Sa bouche s'ouvre et se referme à plusieurs reprises, jusqu'à ce qu'il finisse par se dire qu'il n'y a pas de raisons pour qu'il refuse et qu'après tout, c'était une nouvelle occasion de sympathiser un peu avec l'autre. La rudesse de leur premier rencontre ? C'est passé au dessus de sa tête maintenant voyons, et un ami, ce n'est pas rien.

« Si... Si tu veux, j'suppose. »

Il a balbutié sa réponse comme il l'a pu, c'est-à-dire maladroitement et nerveusement. D'un seul coup, montrer ce dont il est capable paraît bien plus gênant que ça ne devrait l'être, et il il prend une grande inspiration pour se donner un peu de courage. Il recule un peu ensuite, sans trop de difficultés, parvient à exécuter quelques figures diverses, comme le kickflip ou son dérivé le heelflip. Alors qu'il s'apprêtait à tenter une autre plus complexe, et qu'il était en l'air pour se rétablir sur ses jambes, il se sentit malencontreusement contracter les muscles de ses jambes et... Paf le chien ? Nan, paf le lapin sur le sol qui venait de faire une erreur de débutant. Il tomba (heureusement) sur ses fesses et se fit quelques éraflures au niveau des mains, mais rien de grave ; pas même une goutte de sang. Il se massa la nuque et s'étonna d'une pareille chute, mais vu la nervosité qu'il ressentait depuis tout à l'heure, elle n'avait rien de particulièrement surprenant. En fait, le fait que les yeux de Samaël soient rivés sur lui l'avait un peu angoissé et du coup, eh bien... Chute. Bam. On ne va pas vous faire un dessin, tout de même, ni vous expliquer en quoi tomber sur les fesses n'est pas particulièrement agréable.
Il se releva, s'épousseta et rit jaune, mal à l'aise et embarrassé comme tout, avant de se mettre à parler.

« Ouais, ça, c'est ce qu'il ne faut pas faire ! Surtout pas, en fait, j'sais pas ce qui m'a pris de positionner mes jambes comme ça. »

Puis, par réflexe, il se massa la nuque ('bordel de merde Faust' d'ailleurs), cherchant quoi dire.

« Je suis pas sûr que te faire essayer des trucs plus compliqués soit une bonne idée tant que tu n'auras pas perfectionné la technique du saut, qui est une des principales bases en skate. Après, une fois que tu seras sûr, si tu veux, on pourra tenter le kickflip, même si c'est peut-être un peu tôt. »

Il évita le regard de l'autre, encore gêné par son échec mémorable.

« Pardon pour le ratage par contre, c'était franchement pas terrible pour un exemple ! Enfin, j'espère que juste que tu es content, et puis si tu as des questions pour ce qu'on vient de voir, n'hésite pas ! »

Le grand sourire un peu bancal sur son visage n'était pas moins honnête, en tous cas.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Dim 6 Juil - 18:18



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Il a cru bien faire en lui demandant de lui montrer des figures un peu plus dures pour voir de quoi il était capable et pour avoir un aperçu de ce que peut faire un skateur de son niveau. Il a pensé que demander à l'autre d'être son professeur particulier l'obligeait à le regarder et il ne pouvait donc pas continuer à faire du skate comme il le voudrait à cause de sa présence. Si c'est bien le hérisson qui lui a demandé de s'il pouvait s'improviser enseignant, Sam a quand même eu peur de lui enlever le plaisir d'utiliser sa planche à lui aussi; il s'en serait voulu alors de l'empêcher de s'amuser comme il le faisait avant son arrivée. Il s'est imaginé qu'observer un débutant se rater complètement à chaque fois ne devait pas être drôle pour quelqu'un qui avait de l'expérience.
Il n'a pas imaginé en revanche que cela pourrait gêner le principal concerné. Il a cru au début qu'il allait refuser, vu la tête qu'il tirait et le nombre de fois qu'il imitait le poisson avec sa bouche. Mais un sourire satisfait s'esquisse alors lorsqu'il finit par accepter.

C'est donc avec enthousiasme que Sam s'assit alors sur sa planche pour admirer les figures de l'autre. Ses yeux brillent au moment où il voit les mouvements de pieds du hérisson qui font tourner le skate à 360° et lui arrache un petit cri étouffé d'émerveillement. Ça semble simple, pour Natsume, et peut-être que ces flips font partis des moins compliqués à faire, mais pour un nounours qui n'y connaît rien, c'est pour lui quelque chose qu'il ne pourrait probablement jamais réaliser. En le voyant taper rageusement sur les boutons de sa console la première fois, il n'aurait jamais cru qu'il pourrait posséder un tel talent pour ce sport de glisse. On lui a bien souvent répété d'ailleurs que le skate était dangereux, mais il a l'impression que rien en pourrait arriver au Shimomura.
Impression fausse, bien évidemment, mais ça il ne le découvre qu'après l'avoir vu tomber soudainement de sa planche dans les airs. Un hoquet de surprise d'échappe de lui. Inquiet, il s'avance rapidement vers l'éleveur. Puis, quand il se rappelle que les protections qu'il a sur lui appartiennent en fait à son ami, le petit ours brun se mord la lèvre et se maudit intérieurement de ne pas en avoir apporté lui-même. Voulant apporter des excuses mais ne sachant quoi dire, il tente d'aider le porc-épic à se relever mais ce dernier y arrive avant qu'il ne parvienne jusqu'à lui. Il est soulagé de constater qu'il n'a pas l'air de s'être fait trop mal et l'entendre rire d'embarra le rassure plus qu'autre chose.

Oh, il ne demandait pas une démonstration dans le but de la reproduire tout de suite après; il en était bien incapable ! Déjà qu'il réussit à moitié à faire le mouvement le plus simple au skate, il n'est sûrement pas prêt pour tourner sa planche comme l'a son camarade quelques instants plus tôt. Il prévoit déjà de se casser plusieurs fois la figure avant d'arriver au minimum des capacités de Natsume; et encore, il aura bien besoin de ses conseils s'il veut aboutir à quelque chose d'à peu près correct. Mais il sent d'ores et déjà que leur lien n'a fait que se renforcer au cours de cette séance à deux; reste à savoir si Sam aura finalement le droit, après cette journée, de considérer Natsume comme son ami ou si celui-ci préférera attendre encore un peu avant de voir les choses de la sorte.
Il faillit rire devant le sourire un peu maladroit de l'autre, mais qui se voulait amical. Il évite cependant de lui donner une petite pichenette pour ses excuses. Après avoir foiré littéralement toutes ses tentatives tout à l'heure, il ne peut pas permettre de laisser l'autre lui demander pardon alors qu'il lui a si gentiment donné ses protections pour qu'il évite de se blesser inutilement et qu'il lui a apporté son soutien pour l'aider à progresser dans un domaine qui lui était, jusqu'à il y a moins d'une heure, inconnue.

- Tu rigoles ? Bien sûr que je suis content ! J'ai passé une super fin d'aprèm' grâce à toi ! Je ne suis pas encore prêt pour faire des figures comme tu les fais, mais c'était génial !

A son tour de faire un grand sourire niais et exalté pour lui montrer qu'il est effectivement heureux. Il ne connaît peut-être pas beaucoup Natsume, mais il a réussi, comme la dernière fois, à lui remonter le moral. C'est ce que font les amis, non ? Alors peut-être le sont-ils...
La fin de la journée se déroule sans plus de paroles. Sam réessaye encore et toujours le fameux ollie sous l’œil expert du japonais. Mais il fait de grand progrès et arrive maintenant à l'exécuter sans la difficulté de tout à l'heure et devient même plus adroit. L'aîné a de nouveau envie de sourire, et peut dire sans gêne aucune qu'il s'amuse. Il ne sait pas si c'est le cas pour l'autre, mais n'empêche qu'il espère que sa joie est partagée et que le hérisson ne s'ennuie pas trop en sa compagnie. C'est vraiment quelqu'un qu'il apprend à apprécier, et il se rend vraiment compte à quel point il est sympa et généreux. La mauvaise impression qu'il a eu au début avait entaché une bonne relation de se former dès le départ, mais grâce à la compréhension du Shimomura et à la patience de l'Enodril, ils sont finalement arrivés à devenir potes, pour le plus grand bonheur de l'enolian qui ne demandait que ça vis-à-vis du cousin de son grand frère. Le peu de différence d'âge qu'ils ont doit aider ce rapprochement et ils sont tous les deux à une période de leur vie où il est plus évident de se faire des amis.
Mais l'heure tourne, et la nuit tombe peu à peu. Samaël le constate enfin, à regret. Il peut-être devoir quitter Natsume maintenant, alors qu'il folâtrait tellement qu'il n'a pas vu le temps passer. Mais le nounours a bien retenu ce à quoi il a assisté la dernière fois que le porc-épic est rentré trop tard et il ne voudrait pas que cela recommence par sa faute.
Alors quand le soleil finit de disparaître à l'horizon, Sam finit d'atterrir au sol avant de donner un coup sec à l'arrière de la planche afin de la récupérer. Puis, il se tourne vers Natsume.

- Dis-moi, tu as une horaire pour rentrer, non ?... Je ne veux pas qu'il t'arrive la même chose que la dernière fois à cause de moi. Tu m'as sacrément bien aidé, aujourd'hui; d'ailleurs tiens, merci encore pour les protections.

Il retire son casque, les protèges-genoux et autres protèges-coudes, avant de les tendre à leur propriétaire.
Puis, soudain, il croit avoir une idée. Il détache de sa ceinture une Poké Ball qu'il lance et Tori le Roucarnage fait aussitôt son apparition. Son dresseur le salue d'une caresse sur sa crête colorée et le Pokémon s'abaisse ensuite en direction de Nat' en guise de bonjour.

- Je peux peut-être te raccompagner, qu'en pense-tu ? Comme ça, je pourrai te montrer un truc cool, moi aussi ! Je ne suis pas très doué en skate, mais la voltige, ça me connaît !

Alliant le geste à la parole, il grimpe sur le dos de son oiseau et tend aussitôt la main à l'autre.

- Alors... tu viens ? Ou peut-être as-tu peur de tomber ?...

Il dit cela avec un sourire mesquin et sur un ton joueur. Il ne laisserait jamais Natsume chuter, bien entendu. Comme le skateur tout à l'heure, c'est uniquement pour le provoquer un peu qu'il tente de le titiller.  

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Dim 6 Juil - 21:51



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

La journée est calme et pour une fois, Nat' peut dire qu'il ne s'est pas énormément ennuyé et qu'il s'est même considérablement amusé, chose devenue rare à force de venir traîner au skate park parce que aussi passionné qu'il était par ce sport de glisse, au bout d'un moment, faire joujou sur une planche devient horriblement répétitif et même en tentant quelques figures inconnues, il a vite fait de tomber dans une redondance tout à fait détestable. D'habitude, il faisait de son mieux pour essayer de nouveaux trucs, mais il n'était pas rare qu'il finisse par rentrer par dépit, n'ayant plus rien à faire. Ces derniers temps toutefois, étant donné que son emploi de temps est bien plus chargé à cause de son stage, il ne peut pas vraiment venir souvent. Néanmoins, il a visiblement bien fait de prendre cette soirée de repos puisqu'il a pu croiser Samaël et s'amuser pareillement, même si lui faire l'avouer nécessiterait des moyens de torture dignes du Moyen-Âge et de la charmante période de l'inquisition. Jouer les profs improvisés n'a peut-être pas l'air particulièrement fun, mais le principe est de partager une activité plaisante, et donc non, il ne s'est pas tant ennuyé que ça ; et puis, contrairement à un de ses cousins qu'il ne connaissait vaguement que de nom, il n'était pas un foutu pingouin et appréciait donc la sociabilisation, aussi mystérieux que cela soit. Kae les surveillait en silence depuis tout à l'heure, n'ayant pas bougé de l'endroit où elle faisait la sieste alors que la narratrice l'avait complètement oubliée, haussant les sourcils de temps à autre alors qu'une moue amusée s'étirait sur son visage. Natsume lui fit un vague signe pour lui montrer qu'il ne l'avait pas oublié, mais elle n'était pas assez sotte pour croire qu'elle arriverait à capter totalement son attention maintenant, et elle n'allait pas lui en vouloir puisque c'était quelque de rare. Et, en un sens, cela arrangeait son affaire parce qu'elle était bien plus contente de pouvoir faire sa sieste tranquillement sans être dérangée ; tant que le nounours occupait le lapin, alors elle pouvait récupérer les heures de sommeil qu'elle n'avait pas perdu mais qu'elle estimait devoir récupérer tout de même. Hé, à surveiller un abruti pareil, elle avait bien le droit à une rémunération, et celle-ci se trouvait être le droit de dormir pendant que le lapin faisait joujou. Chacun son truc, que voulez-vous.

Mais aussi sympathique soit cette journée, il va bien finir par falloir rentrer et il le sait, sauf comme nous le savons tous, Nat' a une définition très élargie de couvre-feu et Faust l'a bien compris, de sorte qu'il ne le rabroue plus que lorsqu'il rentre après vingt-trois heures. Bon, même à vingt deux heures, il fait un peu la gueule, mais leurs disputes à ce sujet se sont largement calmées et depuis l'évolution de Kae, le hérisson a moins peur pour lui ; ce n'était pas comme si il n'était pas bien accompagné, dorénavant. Une équipe complète, ce n'était pas rien. En attend, la nuit n'allait pas tarder à tomber, comme en témoignait le ciel déjà bien obscurci et qui s'assombrissait à vue d’œil. Il récupéra ses protections et les rangea dans son sac calmement, s'étira ensuite longuement et bailla presque, avant que son regard ne se porte sur le Roucarnage de Samaël. Il salua aussi l'oiseau, n'en ayant jamais vu auparavant, un peu impressionné.  
Puis, lorsque l'aîné lui proposa de le raccompagner, il pria intérieurement pour qu'il ne soit pas en train d'insinuer ce qu'il pensait, mais si. L'affreux mot 'voltige' en disait plus que nécessaire sur les intentions de l'Enodril et Natsume sentit une boule d'angoisse se former au fond de ses tripes à la pensée de la possibilité du vol. Non, pas que son vertige était tout bonnement abominable et qu'il préférait cent fois poser les pieds au sol pour être à l'aise, mais si, totalement. Pour lui, l'air servait à respirer, point. Les humains avaient des pieds pour les poser à terre et respecter la loi de la gravité, voilà tout !
Il aurait sûrement refusé de saisir la main de Samaël en temps normal, et l'aurait fait poliment sans faire de vagues pour que l'autre ne se pose pas de questions et n'ait pas l'occasion de le faire, mais là... Ce foutu sourire mesquin, ce ton joueur et la provocation évidente dans sa main, c'était de trop. Puérilement, il gonfla les joues et ravala le grognement offusqué qui voulait sortir de sa gorge, décidé à dire oui. Il attrapa la main de l'Enodril et posa son postérieur derrière lui. Il siffla et dans les vingt secondes qui suivirent, Kae vint les rejoindre en jetant un regard curieux vers son dresseur et l'autre dont elle ne connaissait pas le nom. Elle haussa les sourcils, et Nat' leva les yeux au ciel devant le 'sérieusement' qu'il pouvait lire sur son visage, habitué à décoder toutes ses expressions. Il rappela la Massko dans sa pokéball en silence, puis la rangea à sa ceinture sans rien dire.

Il jeta un regard impérieux vers l'Enodril, tentant intérieurement désespérément de chasser la peur qui était en train de faire son nid au creux de son ventre et qui l'aurait presque fait trembler si il n'était pas capable de cacher sa frayeur sous un masque d'arrogance particulièrement bien travaillé.

« M-moi, peur ? Pour qui tu me prends, hé ! »

Hors de question d'avoir l'air stupide devant lui en lui expliquant qu'il avait le vertige, naméoh. Il n'allait tout de même pas s'abaisser à ce point non plus, fallait pas abuser ! Ouais, ce gamin est tellement facilement manipulable que c'en est désespérant, au bout d'un moment. En attendant, il passa ses bras autour de la taille de l'autre, priant pour que la panique ne lui fasse pas écraser les côtes de son chauffeur de taxi improvisé.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Lun 7 Juil - 3:04



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Si la narratrice est parfaitement au courant que Môsieur Lapinou a le vertige, ce n'est pas le cas du nounours qui a demandé presque innocemment à son ami si une petite balade dans les airs l'intéressait. Tout comme il ignorait qu'il était un bon skateur, sa peur du vide lui est inconnue. C'est pour cela qu'il n'a pas hésité à lui proposer de le raccompagner chez lui à dos d'oiseau, en émettant quand même une intonation taquine, comme s'il avait peur qu'il refuse. Mais il n'a pas pris son ton joueur pour le forcer à monter derrière lui. Si Natsume n'a pas envie de voler, c'est son choix; mais comme il lui a donné un peu de son temps avec des leçons de skate, Sam veut lui montrer ce qu'il sait faire sur un Roucarnage. Ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'il risque fort d'assister bientôt à l'explosion de ses tympans alors qu'il sera en train de vriller dans le ciel auprès d'un chanteur médiocre mais dont la voix peut devenir pourtant très aiguë quand il le veut vraiment. Autant dire qu'en lui tendant amicalement cette main pour lui faire découvrir une de ses passions à lui, il ne sait pas du tout à quoi s'attendre quant à la réaction de son ami. Mais au moment où il l'autre lui prend la main et monte juste derrière lui, Samaël croit naïvement qu'il n'a aucune raison de s'inquiéter et que Natsume ne doit donc techniquement pas avoir le vertige s'il ne refuse pas son invitation. Grossière erreur qu'il fait là, mais ça, il le découvrira en temps voulu...

Un sifflement de la part du hérisson et une Massko ne tarde pas à venir auprès d'eux. Plutôt impressionné par le fait que l'éleveur possède un tel Pokémon, il salue brièvement la femelle plante, un peu honteux de ne pas l'avoir aperçu avant, et laisse l'autre dresseur la rappeler dans sa Poké Ball. Au moins, ce n'est pas des Pokémons faibles qu'il avait. Si on ajoute à ça le Blizzi et la Balignon qui évoluent en des Pokémons puissants et le fait que Natsume possède sans doute une équipe déjà bien remplie, l'ourson se rend compte qu'il n'aurait pas à s'inquiéter si l'autre avait encore des ennuis. Maintenant qu'il s'est attaché au Shimomura, le savoir en proie à des problèmes le mettrait mal à l'aise et il chercherait sans doute à l'aider comme il le peut. S'ils sont vraiment devenus amis comme il espère le prétendre, c'est son devoir de lui apporter son soutien. Il serait peiné d'apprendre que des personnes malsaines lui cherchent des noises mais il serait là pour le défendre si jamais il en la possibilité. Il prie Arceus cependant pour qu'il n'arrive rien de trop grave à Natsume à l'avenir; car il est convaincu d'une façon ou d'une autre qu'il n'a pas eu une vie facile et, allez savoir pourquoi, il aimerait le voir heureux. Il a fait preuve d'une telle gentillesse et d'une telle compréhension qu'il s'est senti mal de lui avoir infliger d'atroces douleurs lorsqu'il l'a soigné. On ne reparlera plus de leur première rencontre, mais cela fera toujours sourire l'Enodril de savoir que leur relation a pu changer à ce point-là.
Il rit doucement par le comportement du japonais face à sa provocation. Il savait que la mesquinerie allait marcher sur lui; elle marche sur pas mal de monde, d'ailleurs, ce qui peut être bien pratique dans ces moments-là. Il n'a donc presque pas laissé le choix à l'autre de refuser, sentant que l'ego de son ami allait être trop grand pour décliner son offre; et il a vu juste.
Il manque de sursauter lorsqu'il sent les bras de Natsume se resserrer autour de sa taille; et ce geste provoque étrangement chez lui un petit instant de bug. Il devrait avoir l'habitude, puisqu'il volait souvent en compagnie de Tristan quand ils voyageaient encore toujours ensembles, mais ça lui fait quand même un drôle d'effet. Néanmoins, il ne cherche pas plus loin et un sourire naît aussitôt sur ses lèvres.

- Bien ! Donc j'imagine que ça ne te dérange pas si je te montre quelques figures aériennes, hm ?...

Il n'est pas un génie, mais il avoue avoir senti chez Nat' un court instant d'hésitation. Peut-être s'est-il trompé, mais toujours est-il qu'ils ne peuvent plus reculer maintenant que le porc-épic s'est installé sur le de Tori et que ce dernier est fin prêt à s'élancer, toujours ravi quand son dresseur fait appelle à lui alors qu'il a peur quelques fois d'être délaissé au profit de la téléportation de Synkro -malgré les innombrables paroles rassurantes du nounours qui n'hésite pas à lui dire qu'il aura toujours besoin de lui-. Il ne bronche même pas lorsque Natsume s'invite lui aussi, réjoui de pouvoir montrer à un inconnu ses talents de voltigeur. Ce n'est pas la puissance qui manque chez lui et supporter le poids des deux adolescents est vraiment chose aisée.
Samaël se penche légèrement vers l'oiseau, plaçant toute sa confiance envers son cher ami à plumes qui ne l'a jamais déçu.

- Prêt, mon grand ?... Alors c'est parti !

Deux petites tapes sur les flancs avec ses pieds, tel un cavalier qui voudrait faire avancer son cheval, et le Roucarnage commence déjà à déployer ses ailes pour les agiter ensuite. Enfin, il s'envole d'un coup sec en décollant du sol et fuse déjà dans les airs avec les deux passagers, pareil une fusée. Tori vole toujours plus haut jusqu'à s'arrêter à la hauteur des nuages et continuer son chemin à l'horizontal. Il prend toujours plus de vitesse à tel point que le vent balaie les cheveux des deux humains. Si le second semble paniquer, le premier, lui, est complètement à l'aise.
Sam n'a découvert la sensation de voler qu'après l'évolution de son Roucoups; mais il a depuis ce jour découvert une sorte de passion pour la voltige et n'a jamais imaginer pouvoir tomber un jour, à vrai dire. Il ne tergiverse donc pas avant de donner une légère tape sur le cou de Tori pour lui envoyer un ordre sous forme de signal. Il ne dicte volontairement pas ses consignes à haute voix pour faire la surprise à son invité de bord et ainsi le surprendre. Lorsqu'il comprend ce qu'on lui demande de faire, le Roucarnage émet un petit cri pour signifier qu'il a compris et scrute alors le sol quelques secondes, avant de piquer soudainement vers le bas, comme s'il allait attaquer. Samaël se penche d'instinct en avant et pousse quelques exclamations pour faire ressortir son excitation. Les sensations fortes, il n'a jamais dit non, après tout; il peut même dire qu'il adore ça.
Mais alors qu'il approche de plus en plus du sol avec une rapidité fulgurante, tel un faucon fondant sur sa proie, le Pokémon vol se redresse brusquement pour repartir vers le haut, pas trop à la verticale cependant.
Avec toujours l'accord de son dresseur par des gestes de ses mains ou de ses pieds sur des parties de son corps, Tori effectue même quelques rotations sur lui-même tout en continuant à voler et tente également des loopings parfaitement contrôlés. Sam a l'habitude, désormais; ces figures aériennes, ils les ont mis au point ensembles, après tout. L'Enodril ne craint même pas la chute, car il n'ose pas même y penser. Il est un peu trop sûr de lui, malheureusement. Mais cela ne lui a jamais fait défaut, par chance; il a même réussi a sauver la vie d'une jeune fille, une fois. Trop occupé cependant à admirer les performances de son ami, ce n'est que maintenant qu'il commence à ressortir une forte douleur au niveau de sa taille.

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Lun 7 Juil - 13:36



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Il y a trois choses dont Natsume est sûr est certain.
De un, le réglisse, c'est dégueulasse. De deux, Alice est sadique. Et de trois, les humains ne sont pas faits pour voler, plus spécifiquement les lapins de seize ans avec un vertige qui donnerait la nausée à n'importe qui à plus d'un mètre du sol. Mais alors, pourquoi monter sur ce Roucarnage me direz-vous ? Tout simplement parce que le petit détail que Nat' a oublié d'inclure dans sa liste, c'est qu'il est parfaitement stupide et que donc son ego un poil démesuré ne lui aurait jamais permis de confier ce détail à l'Enodril ; ouais, la peur de passer pour un faible de service, ça suffisait pour lui faire oublier qu'il risquait probablement de paniquer comme un gosse de trois ans une fois dans les airs. Pour la preuve, rien que de penser que cet oiseau allait s'envoler lui remuait déjà l'estomac dans tous les sens et lui donnait envie de s'enfuir en courant comme un lapin terrorisé, avec les oreilles abaissées et tremblantes si on veut continuer dans la métaphore. Il n'avait volé à dos de pokémon que deux fois ; une fois avec Yoshiki peu de temps après son arrivée pour au final se promettre de ne plus jamais réessayer, et une seconde fois sur sa Tropius de nouveau, et ça s'était terminé en fiasco puisque à peine à deux mètres du sol, il tremblait comme une feuille et Faust avait dû le faire descendre pour le calmer. Alors ouais, Nat' et le vol, ça fait soixante-trois et encore, on pourrait ajouter quelques zéros à ce nombre pour qu'il soit plus réaliste et adapté à la situation. Une fois, le conseiller avait même voulu l'aider en lui faisant faire un tour à dos de son Corboss, mais il avait reçu comme réponse l'encyclopédie des plantes de A à F dans la face en moins de vingt secondes, ce qui avait même fait se demander à Faust comment un gamin aussi peu musclé avait pu lui envoyer ça aussi rapidement et brutalement. Mes chers amis, la solution est simple : instinct de survie. Et là, son instinct de survie était un peu en train de tirer les sonnettes d'alarme dans sa tête ; pas de chance, il était du genre complètement inconscient du danger. Néanmoins, il ne pouvait pas dire cette fois qu'il ne voyait pas en quoi la situation pouvait mal tourner puisque son esprit farceur lui rappelait sans cesse que bordel, les humains ne sont pas faits pour voler.

Il commence déjà à regretter son choix, mais il est un peu trop tard pour reculer maintenant ; il ne lui reste plus qu'à prier que Samaël n'est pas complètement givré et le mènera à destination sans réaliser de folies. Ce n'était pas comme si il y avait un quelconque besoin de ça, hein, c'était bien aussi, le vol calme, ça détendait, ou du moins ça lui permettait de se dire qu'il n'allait peut-être pas mourir avant vingt ans pour s'écraser au sol et faire de la purée de lapin.
Mais bien évidemment, il n'a jamais ce qu'il veut dans la vie, et lorsqu'il l'entend lui annoncer qu'il va faire quelques figures, son cœur manque de s'arrêter de battre, ses yeux s'écarquillent et son teint blanchit subitement alors qu'il se met à compter le nombre de secondes qui lui reste à vivre dans sa tête. Il n'est pas sérieux, hein ? Voilà, il blague, il se moque de lui pour s'amuser parce que ce serait très vilain de lui faire subir ça vu sa peur de la haut-... Qu'il n'a pas partagée par peur de paraître ridicule. Et meeeeeeeeeerde.

'Merde' n'est en fait même pas suffisant pour décrire tout ce qui passe dans la tête de l'éleveur alors que le Roucarnage entame sa première figure. Il est difficile même de trouver des mots pour écrire la terreur totale alors que l'oiseau effectue un piqué qui, si il n'avait pas été absolument paralysé, aurait probablement suscité son admiration, mais là, il avait plus l'impression qu'il était en train de vivre ses derniers instants. Il pousse un petit cri de panique à en percer un tympan et s'accroche plus fermement à l'aîné, se maudissant alors pour avoir refusé de faire part de son vertige à Samaël. À l'instant, il aimerait plutôt être en train de subir les caprices d'Alice, parce que là, au moins, il ne serait pas sous le point de mourir. Et pour la question, le contenu de son esprit ressemble actuellement plus 'oh mon dieu je vais mourir oh putain de merde, pourquoi j'ai dit oui bordel de merde, putain je veux pas mourir maintenant'. Maintenant, dites ça d'un coup sans vous arrêter, pour le fun. Et vioup, un looping et des vrilles. Ça, ça se traduit par des cris paniqués de sa part, ou du moins au début. Une fois ça fait, il est plus occupé à fermer hermétiquement les yeux, contracter ses épaules et s'accrocher plus que fermement à la taille de son accompagnateur. En train de paniquer totalement ? Naaaaaaaaaaaan, qu'est-ce qui peut vous faire dire ça voyons ?
Il ne réalise pas vraiment que comme ça, il risque de faire mal à celui à lequel il s'accroche, mais là, il est plus occupé à faire sa crise cardiaque qu'autre chose, blanc comme un linge et tremblant de tous ses membres. Terrorisé, il a posé son front contre le dos de l'aîné, de sorte que même en ouvrant les yeux, il n'avait pas à voir directement le sol ou bien le ciel.
Alors bien évidemment, la narratrice aimerait bien qu'il parle, ne serait-ce que pour donner un peu de matière et ne pas rester fixement comme ça à rien faire, mais là, Nat' était plus occupé à se convaincre mentalement qu'il allait mourir dans les quelques minutes qui allaient suivre. Bien sûr, il aurait tout simplement pu prévenir qu'il était moyennement à l'aise, mais ça aurait été trop lui demander dans son état actuel. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était prier pour que ça se termine vite. De préférence sans que la cause de l'arrêt en question soit sa mort.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Lun 7 Juil - 18:58



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Idiot comme il est, Sam se demande quand même pendant quelques instants d'où peut bien provenir cette douleur soudaine à sa taille. Il était tellement plongé dans son trip de voltigeur qu'il n'a pas remarqué avant que le lapin derrière lui avait eu sans doute la peur de sa vie et ce n'est qu'après coup qu'il remarque que le mal sur son torse a été causé par le resserrement un peu trop brutal et puissant des bras de poulet de l'autre sur leur emprise. Il a bien entendu les cris au moment de leur descente; mais il ne pouvait pas imaginer qu'il ait peur à ce point. Par Arceus, mais pourquoi ne lui a-t-il pas dit qu'il avait le vertige ? Lui qui pensait lui montrer qu'il savait aussi faire des trucs, le voilà qui fait, au contraire, paniquer comme pas possible son ami. Heureusement qu'il a ordonné à son oiseau de reprendre un vol plus calme et détendu. Il ne veut certainement pas donner au Shimomura une crise cardiaque maintenant; d'autant plus qu'il devra alors expliquer à Faust qu'il sera responsable du traumatisme du cadet parce qu'il a cru qu'il allait apprécier ses figures aériennes. Lorsque Natsume a accepté de monter sur le dos de Tori, il a su qu'il ne voulait pas se dégonfler; mais il ne savait pas que sa fierté était si grande qu'il l'avait empêché de révéler au nounours sa phobie du vide.
Il n'ose pas se retourner, de peur d'avoir affaire à un fantôme, tant il est sûr que le visage de l'éleveur doit maintenant être aussi blanc qu'un linge. Mais même s'il souffre un peu au niveau des côtes, il supporte bizarrement sans mal l'affliction. Le contact des bras du lapinou, même affreusement serré autour de lui, ne le dérange pas plus que ça. Il comprend que Nat a sans doute besoin d'avoir quelque chose auquel se raccrocher fortement lorsqu'il a peur. S'il peut rassurer un tant soit peu le plus jeune, alors il laisse volontiers son corps souffrir de la sorte. Après tout, cette "brillante" idée et la provocation qui était allée avec, elles venaient de lui. C'est pour cette raison qu'il autorise l'étreinte du japonais sur lui, aussi violente soit-elle, et la connexion entre son dos et le front du porc-épic.
Samaël ne peut d'ailleurs qu'émettre un rire amusé quant à la différence entre ce que veut réellement Nat' et les paroles assurées qu'il a proclamé tout à l'heure.

- Idiot... Pourquoi est-ce que tu ne m'as pas dit que tu avais le vertige ? Je ne t'aurais pas forcé, tu sais. Je voulais juste te montrer que je pouvais faire des trucs cool, moi aussi...

Son petit sourire au coin des lèvres trahit cependant son désir d'impressionner le cadet qu'il n'arrive toujours pas à expliquer. Après tout le talent qu'à démontré le Shimomura sur sa planche, Sam s'est sans doute cru ridicule, comparé à lui. Il n'était pas jaloux, mais il ne savait pas pourquoi, il voulait que son ami s'intéresse à lui; qu'il ne le prenne pas pour quelqu'un d'ennuyeux, en somme. Mais apparemment, il l'a plus effrayé qu'autre chose ! Peut-être même qu'il le prend pour un taré, d'ailleurs; ce qui ne serait pas étonnant étant donné la folie qu'il vient de faire mais dont il a pourtant personnellement l'habitude.
Sa tentative est peut-être ratée, mais il garde quand même un petit espoir de lui donner un bon souvenir de ce premier vrai essai de vol. Ce qu'il ignore par ailleurs, c'est qu'il l'un des premiers -si ce n'est le premier- à réussir à le faire monter aussi haut. Mais il savait au fond de lui que s'il le titillait, l'autre ne pourrait tout simplement pas refuser.
Le hérisson n'a cependant plus de raison de s'inquiéter : ils ont repris un vol on ne peut plus calme. En bas, Sam peut discerner sans aucun mal quelques maisons montagnardes éclairées, pendant qu'ils finissent de traverser les montagnes pour se diriger ensuite vers Zazambes. La plus belle vue reste néanmoins celle qu'ils possèdent à leur hauteur. Rien n'est meilleur que l'horizon nuageux qui s'étend devant eux, éclairé par la lumière blanche de la lune, pour donner une ambiance sereine qui, Sam l'espère, calmera peut-être le lapinou apeuré. Le Roucarnage plonge dans les nuages, comme s'il nageait entre eux, et a repris un rythme bien plus lent que tout à l'heure.
L'Enodril, même si ce n'est pas la première fois qu'il vole de nuit, reste émerveillé par le paysage presque paradisiaque qui s'offre à eux. Il n'hésite alors pas à étendre son bras pour toucher les nimbus et savoure le contact léger de la brume sur sa paume.

- Je pari que t'es jamais monté aussi haut, hein ?... T'as pas à avoir peur avec moi; je te laisserais jamais tomber.

Parle-t-il au sens propre ou au sens figuré ? Il fait référence à la première option, bien évidemment, mais la seconde n'est pas en reste, désormais; car Sam ne laisse jamais tomber un ami.
C'est alors qu'il croit tout à coup avoir une idée. Natsume n'appréciera probablement pas, mais Samaël ne peut décidément pas laisser passer une occasion pareille. Après cette expérience pas super tranquille pour lui, il est possible que le hérisson n'ait plus envie de monter sur un oiseau avant longtemps; mais il aimerait quand même qu'il profite lui aussi de cet essai à la manière de l'ourson. Ce dernier a bien profité des connaissances du cadet; c'est normal qu'il veuille donc aussi lui faire partager une de ses passions en outre le dressage de Pokémons.
Alors, doucement, la main droite de Sam vient s'emparer d'un des poignets de l'éleveur.

- Hé... tu me fais confiance, pas vrai ?...

Il lui pose la question, mais vu son entêtement, peu importe la réponse, au final. Avec lenteur, et un petit sourire rassurant -quoiqu'un peu joueur-, Samaël étend le bras de Nat' sur le côté, dans le vide, donc, et dirige sa main jusque dans les nuages près d'eux pour qu'il puisse également les toucher. C'est une idée très stupide pour quelqu'un qui a le vertige, mais il est sûr que Natsume n'aurait pas osé essayé de lui-même. Enfin, il lâche le poignet de son ami et la replace sur celle de l'autre restée sur sa taille, comme pour le rassurer.
Mais son regard dorée dévie malgré lui vers les étoiles scintillantes dans le ciel sombre nocturne, alors qu'il traverse actuellement l'océan qui les sépare encore de Nuva Eja. Bien que leurs éclats soient semblables, Samaël est pourtant sûr qu'il y en a une qui illumine bien plus que toutes les autres. C'est qu'il lui a promis, de toute façon. Que le jour où il ne serait plus là, il deviendrait une étoile qui pourrait le guider si jamais il venait à se perdre. Dans un geste désespéré, ses doigts libres viennent se déployer et se tendre en avant pour toucher la toison argentée au-dessus d'eux. C'est vain, et Samaël le sait très bien. Mais il veut croire qu'il est possible pour lui de le toucher de la même manière qu'il le faisait lorsqu'il était encore envie; et que s'il tend de nouveau les bras, il pourra se blottir contre les siens, comme autrefois. Inutile cependant d'espérer et de croire encore à ça, maintenant qu'il a grandi. Il voudrait pourtant redevenir enfant et imaginer les métaphores qu'on lui racontait pour qu'il n'ait pas peur de la mort.
Il replie toutefois son bras contre lui et sursaute alors qu'il sent une larme couler contre sa joue. Il ne l'a pas senti avant, mais la chasse bien rapidement. Il ne veut pas se montrer ainsi devant Natsume. Mais il ne peut s'empêcher de serrer un peu plus contre sa taille le bras de l'autre, comme s'il avait peur qu'il s'envole, alors qu'il lui a assuré quelques instants plus tôt qu'il ne lui arriverait rien; car c'est une promesse qu'il a bien l'intention de tenir. Mais comme le cadet, il a besoin d'être rassuré, lui aussi, et de continuer à avancer.

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Lun 7 Juil - 21:22



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Qu'il est idiot, il le sait. Il a beau faire preuve d'arrogance, montrer une façade d'assurance à la limite du ridicule et user de paroles mordantes et acides pour se défendre, mais il ne peut pas se mentir à lui-même quant à ses actions alors qu'il est le premier à les regretter et se haïr pour ses innombrables bêtises. Bon sang, la moitié du temps, des horreurs sortaient de sa bouche et il faisait l'inverse de ce qu'il voulait faire sans qu'il ne comprenne vraiment comment c'était arrivé, que ce soit par impulsivité ou par fierté mal placée qu'il finissait toujours par regretter. Ainsi, quand Samaël rit et lui fait comprendre qu'il a remarqué sa terreur, il sent une immense honte s'emparer de lui ; oui, maintenant, il sait que ne pas avoir prévenu l'aîné de sa frayeur presque maladive du vide était une décision incroyablement stupide. Il est plus que probable qu'à l'avenir, il ne le refera pas, mais pour l'instant, il est plus préoccupé par le fait de ne pas mourir jeune. Son regard l'évite, chose inutile puisque l'autre ne le voit pas directement, mais il ne parvient même pas à relever les yeux. Il se mord les lèvres, regrettant subitement d'avoir accepté bien qu'il n'en veut pas au dresseur étant donné qu'il n'était pas en courant ; si il y en a bien un qui s'en veut à l'instant, c'est bien lui et son stupide ego de merde qui continuait de lui jouer des tours malgré le temps. Il grimace un peu, mal à l'aise, et pousse un soupir bref. Oh, il a toujours peur, mais le fait qu'il ait cessé de faire des figures aériennes a réussi à le calmer un peu, tout comme ses tremblements qui s'apaisent lentement. Oui, le coup de subir un pareil stress et de réveiller cette vieille peur l'avait mis dans un état presque second, mais il arrive à calmer sa respiration, chose qu'il sait faire depuis qu'il est tout petit ; on est asthmatique ou on ne l'est pas après tout. Les battements de son cœur se calment et il ne le sent plus tambouriner contre sa cage thoracique, même si il est un peu difficile pour lui de se dire qu'il ne va pas mourir malgré tout ça. Oh, il se persuade qu'il si il continue de s'accrocher fermement, il ne risquera rien du tout. C'est bien ça, l'espoir. C'est très bien, même.

Le vol est plus calme, dorénavant. Que Sam fasse attention à sa peur lui fait un peu plaisir, au fond, puisqu'il estime s'être mis dans la merde tout seul, et il bredouille un 'merci' presque imperceptible tant il est bafouillé sans la moindre assurance. Après un long moment d'hésitation, il parvient à ouvrir légèrement les yeux, peu sûr de lui mais déjà moins terrorisé. Même si bouger ses bras lui demanderait un effort incommensurable, il arrive au moins à regagner le contrôle de ses propres muscles et à ne pas ressentir l'équivalent d'un immobilisme horrifiant, comme lors d'une terreur nocturne, à tout instant. Il déglutit fortement et tente de se concentrer sur autre chose que sa peur, chose qu'il a appris dès ses premiers allers chez des psychologues mais qui n'a jamais vraiment fonctionné quant à sa peur des secousses. Néanmoins, son vertige étant ridicule comparé à sa phobie, ses essais mènent à un résultat plus pertinent, quoique il doit à tout prix ne pas regarder vers le bas pour ne pas se remettre à paniquer. Perdre le peu de contrôle qu'il a ? Non merci. C'est un peu stupide, mais c'est par arrogance, en s'insurgeant contre sa faiblesse, qu'il parvient peu à peu à sortir de l'état second dans lequel il s'était plongé. En plus de ça, le paysage est suffisamment... Bon, le mot a du mal à sortir de sa tête apparemment, mais voilà, c'est... C'est 'joli', voilà, on va lui accorder cet effort. Il faut dire que ce mélange de bleu intense, de nuances de violet et ces rayons argentés créent un tableau magnifique, sublimé par la douce rondeur de l'astre lunaire au dessus est un spectacle à en oublier de respirer. Au moins, cette vision parvient à l'apaiser en partie. Son regard noisette se perd dans l'horizon, toujours aussi peu assuré mais toutefois un peu plus courageux que tout à l'heure, ce qui pourrait être considéré comme un miracle à ce niveau.

Alors oui, il n'est jamais monté aussi haut. Il n'en a jamais eu l'envie néanmoins, et il se retient de le dire parce que lui demander de parler dans cet état serait pousser le bouchon un peu trop loin (maurice). Devant la promesse de l'aîné de ne pas le faire tomber, un sourire gêné se dessine sur son visage, puisqu'il aurait bien du mal à répondre, là. Lorsqu'il lui demande si il lui fait confiance, il fronce les sourcils et il sent comme une boule d'angoisse naître dans sa gorge, sachant plus que bien que personne ne posait cette question sans avoir une idée derrière la tête, mais il n'ose pas parler. L'aîné vient saisir un de ses poignets et il aurait sursauté si il n'était pas trop attaché à ne pas lâcher l'Enodril. Il ne proteste pas mais n'accorde pas un mot en même temps, un peu paralysé, et il se sent trembler lorsque l'autre étend sa main pour qu'il vienne toucher les nimbus. Il a peur, oui. Il est complètement terrifié, moins que tout à l'heure certes, mais il ne peut pas gifler au loin ce profond sentiment de danger imminent. Quelque chose lui dit qu'il ne devrait pas autant s'inquiéter et qu'il est en sécurité, mais plus facile à dire qu'à faire. Néanmoins, il ne va pas dire que l'expérience est mauvaise puisque oui, une petite partie de lui-même, celle de ce gamin curieux et aventureux, se réjouit. Ce n'est pas tous les jours qu'on touche les nuages, après tout.
Puis, une fois qu'il relâche son poignet, il se dépêche de refermer sa prise sur la taille de Sam et se rassurer quant à ses chances de survie. Bon, peut-être qu'à ce rythme, ils n'allaient pas s'écraser comme des cacas au sol, tiens.

Pourtant, il sent que quelque chose a changé, soudainement. C'est comme si l'atmosphère se refroidissait et qu'une sorte de tristesse venait de s'imposer, à la surprise du lapin qui se demande ce qui a bien pu se produire. Il semble que Samaël (et tiens, il surprend encore la narratrice à ne pas utiliser le diminutif, faut croire que le lunatisme ça monte à ce niveau aussi) veuille toucher le ciel, bien que c'est un fol espoir qu'il ne parvient pas à comprendre. Toutefois, aussi lent à la détente qu'il soit et idiot par moments, il ne manque pas de remarquer que le moral de l'Enodril vient de baisser subitement. Il fronce les sourcils et hésite quant à la marche à suivre, n'étant pas un spécialiste en matière de réconfort. Le voir ainsi attriste Natsume qui se demande ce qui a bien pu provoquer un tel changement d'humeur, et il se sent un peu inutile sur le coup. Il sent l'autre serrer son bras et se mord les lèvres, confus et peiné.
Il ne sait pas exactement ce qu'il est supposé faire, mais il se dit qu'il peut faire confiance à son instinct, pour une fois. Doucement, il libère un de ses bras, chose qui est miraculeuse puisqu'il a toujours peur et qu'il tremble encore un peu, et vient prendre une des mains de Sam dans la sienne avant d'entrelacer leurs doigts. Il ne peut pas faire grand chose, mais il espère que ce contact bref saura le rassurer un peu et lui faire comprendre qu'il est là, au besoin. Ce n'était pas comme si il pouvait faire quoi d'autre dans cette position, et questions mots, disons qu'il n'était pas un spécialiste. Oh, il n'est pas doué. Vraiment pas. Et présenter ainsi son aide et son soutien n'est pas vraiment de son genre, mais le voir triste l'aurait davantage peiné et sachant qu'il était la raison de ce vol, il devait bien se rattraper un peu puisqu'il avait indirectement été la cause de sa tristesse. Il déglutit avant de parler, doucement, la première fois depuis qu'ils se sont élevé en l'air.

« Ça va aller. »

Si on lui demandait ce qui lui permettait d'assurer ça, il n'aurait pas su répondre. Ce qu'il savait, par contre, c'était qu'il n'allait pas le laisser être aussi triste. Sa voix est hésitante, mais pleine d'une assurance dont il ne parvient pas à déterminer la provenance.

« Je sais pas ce qu'il s'est passé, mais... Ça va aller. J'en suis sûr. Tu le mérites. »

Puis il se tait. C'est beaucoup lui demander que de développer ses propos, mais il a développé un certain respect pour l'Enodril, tout comme il l'a fait pour Faust, Mina, Isaac et ceux qu'il parvient à dire comme faisant partie de son cercle (restreint) d'amis et ainsi, il se dit qu'il peut bien faire une exception. Et puis, il ne lui avait pas paru être quelqu'un de mauvais, au contraire, bien qu'il doit être un peu taré sur les bords et avoir une définition assez mauvaise du terme 'espace personnel' d'après ce qu'il en a conclu durant leur première rencontre. Nat' est peut-être des plus désagréables parfois, mais lorsqu'il fait confiance à quelqu'un et qu'il développe de la sympathie pour cette personne, alors il est impossible pour lui de la laisser de côté. Et, bizarrement, l'autre avait réussi à devenir quelqu'un qu'il pourrait qualifier d'ami, en fait. Il a réussi à gagner sa confiance, chose qui n'est pas non admirable vu la difficulté de la chose, et il a bien l'intention de lui montrer qu'en cas de besoin, il pourrait tenter de l'aider, rien qu'en tant que soutien, même minime.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 875
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 20 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Mar 8 Juil - 1:40



Aider son prochain


feat Nat'

Samaël Enodril



Il s'en veut un peu de s'être laissé aller. Cette balade est censée être agréable, pas mélodramatique. Mais on pourra dire tout ce qu'on voudra, Sam est un adolescent assez fort, pour arriver à surmonter tant bien que mal cette peine alors qu'elle date d'à peine quelques mois. Pour quelqu'un d'aussi jeune, cela peut prendre plusieurs années pour s'en remettre complètement. Heureusement, l'Enodril n'est pas seul, et chaque journée est pour lui une nouvelle aventure. Ses rencontres, ses combats, ses nouveaux Pokémons, font partis d'un tout, et sont en fait des expériences qui restent gravées dans sa mémoire pour toujours, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Il lui arrive encore de pleurer en pensant à son père, et se rappeler souvent qu'il ne le reverra plus jamais autre part que dans ses rêves et sur les simples mais précieuses photos qu'il a conservé de lui. Il a seize ans, bientôt dix-sept, et déjà la vie le force à grandir plus vite que beaucoup de jeunes de son âge. Est-ce que Natsume aussi est comme lui ? A-t-il également vécu des choses horribles, comme beaucoup d'entre eux ? Ou a-t-il échappé de justesse à une vie rude ? Mais s'il est venu sur l'île habiter chez Faust, alors peut-être qu'il n'a pas été tellement plus chanceux...
Toujours est-il que Sam tente maintenant de ne plus laisser la tristesse le submerger de la sorte, conscient que cela ne peut que le rendre plus ridicule et que l'autre sentira bientôt à son tour sa montée de chagrin tôt ou tard. La peine voile un peu son regard, mais il fait de son mieux pour paraître le plus à l'aise possible. Il ne voudrait pas inquiéter son ami qui se fait sans doute déjà assez de soucis pour sa propre vie à cause de ce qu'il endure par sa faute avec toutes ces figures dans les airs. Il essaye, mais ce n'est quand même pas si simple.

Brusquement, il se fige lorsque Natsume enlève un de ses bras. Attentif au moindre mouvement, et les sens en alerte, Samaël ne bouge pas, concentré sur les gestes de l'autre. Connaissant désormais le vertige de Nat, l'Enodril n'ose pas imaginer ce qu'il a en tête pour avoir le courage d'enlever une part de son emprise sur lui. L'idée de retoucher les nuages le tente peut-être, après tout. Il a retiré sa main bien vite, tout à l'heure; peut-être a-t-il cette fois-ci le cran de la laisser un peu plus longtemps à travers la couche de brume ?
Puis, il retient son souffle au moment où il sent la main de Natsume prendre la sienne. Il n'ose même esquisser un mouvement et laisse le hérisson entrelacer leurs doigts ensembles avec douceur. Ce simple contact suffit à lui arracher un léger sourire, comme rassuré. Il se sent étrangement bien, tout à coup. Les pensées sombres, causes de sa mélancolie soudaine, s'envolent progressivement pour disparaître complètement. C'est drôle, non ? Il lui a juste pris la main, et pouf, tout est parti. C'est peut-être de ça, dont il avait besoin. Natsume a donc bien senti qu'il était abattu, et l'ourson a su trouver en lui le réconfort qu'il lui fallait. S'il est vrai que ça lui fait cet effet, alors cela confirme bien ce qu'il pensait : ils sont vraiment amis, maintenant. Il avouait avoir des doutes au tout début sur ce que leur relation pourrait devenir -et vous savez tous pourquoi, les narratrices l'ont suffisamment répété- mais il est heureux à présent de pouvoir compter Natsume dans son cercle de liens positifs.

Le dresseur manque de sursauter par la suite alors que le porc-épic prend enfin la parole depuis le commencement de ce voyage, trop occupé à prévoir sa mort prochaine pour dire quoi que ce soit. Mais encore une fois, il arrive à toucher le cœur du nounours et il sent alors toutes ses émotions négatives fondre en un clin d’œil. Certes ses mots sont ordinaires, mais la gentillesse et la tendresse contenues à l'intérieur l'apaisent considérablement et il respire de nouveau avec sérénité. Il regrette d'avoir suscité de l'inquiétude chez Natsume; mais il est quand même grandement rasséréné de savoir le lapinou a ses côtés. S'il y a bien une chose que Samaël a toujours détesté, c'est bien la solitude. Lui qui est une boule d'affection et de jovialité -ses nombreux rires qui ont suivis ses chutes foireuses l'ont assez témoignés-, se retrouver tout seul pourrait bien être son pire cauchemar. Mais il sait qu'il peut désormais compter sur un nouveau compagnon si jamais il a des idées noires.
"Tu le mérites." Attendri ? Oui, ce doit être le mot juste. Malgré le mince froid dû à l'altitude, il sent une agréable sensation de chaleur l'envelopper. Ils se connaissent peu, mais Natsume a dit ça comme s'il le comprenait d'un coup. Le mérite-t-il ? Jamais il ne pourra le dire de lui-même; mais il fait confiance au Shimomura, et resserre un peu plus tendrement le contact de leurs doigts.

- Merci, Nat'.

Eh oui, le nom complet va gentiment aller se faire foutre des deux côtés; vous comprenez, "Nat'" c'est bien plus court, quoi. Mais c'est également une façon de montrer à l'autre qu'ils se sont bien rapprochés comme ils l'espéraient sans doute tous les deux.
Si on lui avait dit qu'il en arriverai déjà à là lors de leur deuxième face-à-face juste après leur altercation, il aurait bien évidemment piquer une crise de fou rire tant il aurait trouvé le raisonnement stupide. On pourrait penser que c'est illogique qu'ils en soient arrivés à se donner la main ainsi, mais c'est pourtant ce qui s'est produit; et Sam ne va certainement pas s'en plaindre. Il préfère que l'éleveur lui brise les côtés à trop s'accrocher fermement à lui plutôt qu'il l'insulte en toutes les langues du monde telle une parodie de la musique de Small World (mais si, vous savez, là, "Aaaaah comme le monde eeeeest petit" ! Je vous l'ai mise dans la tête ? Nan ? Bon ba tant pis).
Enfin, le Roucarnage fait signe à son dresseur que la maison de Faust est en vue. Tori commence à amorcer lentement la descente, ayant eu connaissance bien évidemment du vertige de Natsume et faisant donc attention à ne pas être trop brusque. Il se pose donc finalement au sol, juste devant le refuge et Samaël descend enfin de son dos. Depuis tout à l'heure, leurs mains ne se sont pas détachés. Mais c'est à regret que l'ourson sépare doucement leurs doigts pour ouvrir la sacoche sur l'un des flancs de Tori -qui était bien évidemment là depuis le début aheum- et redonner à Natsume son skateboard.
N'y tenant plus, bien sûr, le lapinou a le droit à un câlin rapide de la part du petit ours brun qui lui doit bien ça après qu'il lui ait remonté le moral.

- C'était super, je me suis bien amusé, aujourd'hui ! Faudra recommencer un autre jour !

Sur ces mots, il referme la sacoche de son Pokémon vol et s'installe de nouveau sur dos pour être fin prêt à repartir. Il ne pourra pas dire qu'il s'est ennuyé aujourd'hui, ça, c'est une certitude ! Mais le meilleur, c'est qu'il s'est fait un véritable ami, et qu'il pourra maintenant rendre visite à Faust avec un grand sourire sincère aux lèvres.

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   Mar 8 Juil - 3:45



Aider son prochain

Feat Samaël Enodril

Il faut croire que son essai un peu maladroit en matière de réconfort a un effet positif, puisque le ton de l'autre est plus assuré dorénavant, et qu'en le sentant serrer un peu plus leurs doigts ensemble, il devine que son intention a été comprise. Il le remercie intérieurement de ne pas chercher à comprendre la raison de ce geste, n'étant pas forcément particulièrement à l'aise dans tout ce qui est affection et préférant de loin ne pas mettre de mots sur ses actions, et se dit qu'au moins, il a eu une utilisé quelconque et n'a pas été juste été un boulet inutile qui causait plus de trouble qu'autre chose à garder certains détails secrets comme le fait qu'il avait un vertige quasi maladif. Un sourire timide étire ses lèvres en l'entendant le remercier alors qu'il marmonne un 'y a pas de quoi' discret et il pousse un soupir mêlant fatigue et aise alors qu'ils continuent d'approcher de Nuva Eja. Malgré l'heure, il y avait tout de même un courant d'air frais qui le faisait frissonner de temps à autre et remuait ses cheveux qui, en outre, étaient déjà dans un état très discutable mais nous avons fait suffisamment de blagues faciles sur ce sujet alors ne serait-ce que pour être gentil, la blague facile ne sera pas faite. En attendant, il commence à se sentir mieux, petit à petit, et même si son vertige ne l'autorise pas à faire des trucs simples comme regarder en bas plus de cinq secondes, il arrive au moins à ne pas paniquer comme un enfant et il se sent un peu en sécurité, ou du moins il n'a pas l'impression qu'il va mourir dans les vingt secondes qui suivront.

Une fois arrivé, il déglutit profondément lorsque le Roucarnage descend vers le devant de la maison, encore un peu apeuré. Puis, doucement, il descend de l'oiseau et soupire de soulagement lorsque ses pieds touchent enfin le sol. Alléluia, terre ; il n'a jamais été aussi content de sentir ses pieds sur la terre ferme, même si il a un peu froid aux mains, soudainement. Il tangue durant quelques instants et inspire profondément avant d'expirer de la même façon ; bon, survivre et dépasser la vingtaine paraissaient des projets qu'il arriverait peut-être à surmonter. Il récupère son skateboard, l'ayant un peu oublié au passage entre temps, et s'immobilise un peu lorsque l'autre vint l'enlacer sans le moindre avertissement. Il faudra qu'il s'y habitue, en fait, mais ça, il aura bien le temps de le découvrir. Devant l'enthousiasme de Samaël, un sourire naît sur son visage, amical et timide alors qu'il hoche de la tête afin de lui confirmer que oui, il faudrait qu'ils refassent ça un coup. Il le salue d'un geste de la main et lui offre un nouveau sourire, plus doux et amical cette fois, avant de se dire qu'au final, il avait peut-être réussi à se faire un ami de longue durée.

« Ouais, promis ! »

Bon, par contre...
… Il n'allait probablement pas lui dire qu'il aurait pu appeler Faust pour qu'il envoie son Natu pour qu'il vienne le chercher, ou y penser par lui-même. Nan, vraiment pas. Il allait éviter de s'y attarder dessus, tiens, pour le bien de son cerveau. Une fois rentré, il fut toutefois rapidement interpellé.

« Hé, Nat', une raison à ce sourire débile sur ton visage ? »

... Il allait même éviter de mentionner ce qui venait de se passer à Faust, d'ailleurs. Non pas qu'expliquer à son cousin qu'il avait failli se faire pipi dessus une fois en l'air aurait été gênant, tiens.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aider son prochain {PV Nat'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aider son prochain {PV Nat'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prochain match.. Chat tout roux..terrain minet!
» Prochain film d'Arnold
» Aider a perdre le poil d'hiver
» Aider à la cicatrisation après castration
» Vivement Mercredi Prochain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil-