« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Aurorus & Cygnus [OS d'évolution]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samaël Enodril
Modératrice Combat/Capture
avatar
Féminin Age : 19
Messages : 870
Date d'inscription : 11/07/2013

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Bac ES / Modeste écrivain de livres pour enfants
Pseudonyme(s) : .
Sirius - Maître Dresseur
Golden Wings - Résistant
Ted Ibert - nom d'écrivain

Niveau : 100
Team active : .

Kame
Tortank ♂ - Torrent - Jovial
CS Surf
CT Exploforce
MT Hydroblast

Windie
Arcanin ♀ - Torche - Brave
CT Déflagration

Yami
Absol ♀ - Chanceux - Prudente Absolite
CT Plaie-Croix
MT Surpuissance

Kasumi
Kaimorse ♀ - Isograisse - Fofolle

Nakama
Cizayox ♂ - Essaim - Solo

Synkro
Gardevoir ♂ - Calque - Prudent

Team spécifique : .

Tori
Roucarnage ♂ - Regard Vif - Malin

Toboe
Togekiss ♂ - Chanceux - Modeste

Smaug
Dracaufeu ♂ - Brasier - Doux

Scatha
Ptéra ♀ - Tension - Rigide

Unova
Nostenfer ♀ - Attention - Brave

Cadenza
Altaria* ♀ - Médic Nature - Relax


MessageSujet: Aurorus & Cygnus [OS d'évolution]   Dim 31 Aoû - 18:31



Aurorus & Cygnus


OS d'évolution

Samaël Enodril



« T'as intérêt à la tenir, cette promesse. Ou tu te prendras mon skate dans la tronche. »

Ce SMS de Natsume, voilà bien plusieurs fois qu'il le relit, un sourire amusé sur les lèvres. Il est sûr que, il y a quelques temps, cela n'aurait pas dérangé son ami qu'il se fasse brûler vif. C'est drôle de se dire qu'il fut un moment -court, certes- où les deux adolescents ne s'aimaient pas. Sam trouvait le Shimomura bien trop borné à son goût et n'arrivait pas à comprendre comment son grand frère pouvait supporter une telle tête de mule de chez lui. Il se disait que Faust était bien patient pour vivre sous le même toit qu'un imbécile beaucoup trop fier. Compte tenu du langage multilingue particulièrement grossier ce jour-là du lapin, il est évident que l'éleveur ne voyait pas d'un très bon œil le nounours. Cela ne l'aurait pas étonné s'il s'était mis à proférer des menaces de mort ; ce qu'il a fait intérieurement, mais ça, l'Enodril ne le sait pas. Sam va d'ailleurs commencer à se dire qu'il est le roi des contrastes, car vu comment ils s'étaient amusés juste après, quelqu'un qui n'aurait pas été témoin de la scène précédente aurait sans doute dit qu'ils étaient amis depuis longtemps. Et aujourd'hui... ba c'est vrai, ils sont amis ; et ce n'est pas pour déplaire à Samaël. Au moins, il est sûr de pouvoir continuer à rendre visite à Faust sans avoir à chercher querelle avec son cousin. Si on lui avait dit lors de leur rencontre qu'il lui ferait un jour la promesse de rester en vie, il aurait ri fort avant de balancer un gros « Nope ». Mais recevoir un message de lui, ça lui fait assez plaisir, il l'avoue. Après l'attaque de Sulfura qui a été synonyme de terreur, ça l'apaise de savoir qu'il peut compter sur ses proches. Les mots de Natsume lui feraient presque oublier la douleur de sa brûlure, pour tout dire.

Aujourd'hui, c'est le soir 10 juillet. Allongé dans sa chambre de clinique, là où il a été transféré après les ravages de Vanawi, il fixe l'écran de son portable, un réchauffement au cœur. Minuit arrive dans cinq minutes. Dans cinq minutes, ce sera le 11 juillet. Le 11 juillet, c'est l'anniversaire de Samaël. Dans cinq minutes, il aura dix-sept ans. Tout à coup, il sent ses yeux s'humidifier. Un anniversaire qu'il fête encore sans son père. Mais cette fois-ci, il sait d'avance qu'il ne le verra plus jamais. Contrairement aux autres années, il n'est pas bercé dans ses rêves dérisoires, signes de sa stupidité et de son désespoir. Là où tu es, papa, plus jamais on pourra te faire du mal. Tu es ce que tu as toujours voulu être : un homme libre.
Même après plusieurs mois, se rappeler de lui est toujours aussi difficile ; et les larmes ne tardent pas à couler d'elles-mêmes, bien qu'il fasse tout son possible pour les chasser et les retenir. La nuit, il enlève ses lunettes. Il n'a aucune raison de les garder ; il n'a besoin de se cacher de personne. Il aime bien la clinique. Tout le monde est très gentil, avec lui. Est-ce que cela les étonne de voir un enfant parmi les combattants ? Il ne doit pas avoir l'air très fin, dans son accoutrement, alors qu'il n'est qu'un gamin. Il a fait beaucoup de peine à son frère, lorsqu'il lui a demandé de l'entraîner ; il l'a toujours su, et ça l'a toujours désolé. Mais jamais il n'a été aussi heureux de se sentir enfin utile. Bientôt, il sait qu'il deviendra un véritable Résistant. Il en a le pseudonyme et le titre, mais seule la présence d'un Fantominus pourra lui permettre d'achever sa formation. Les bases et les vêtements sont là, mais il lui manque encore l'esprit. L'erreur qu'il a faite de se jeter sur Sulfura le montre bien. Quand il aura le spectre qu'il recherche, il sait qu'il sera différent une fois dans sa tenue de combattant. Golden et Sam n'ont de semblable que la voix et les yeux ; et encore, il sait qu'il y a de grandes chances pour qu'il doive les changer eux-aussi. Mais il ne regrettera jamais de faire partie de la Résistance ; il considère, au contraire, ses chances de vie plus importantes. Il a fait une promesse à Faust et à Natsume, et il la tiendra ; car sa vie n'a pas de sens sans ses proches, et qu'il a compris que la leur serait plus dure sans lui.

Sam est chanceux ; sa chambre possède une fenêtre assez grande qui a une vue sur le jardin de la clinique, où sont endormis quelques Pokémons appartenant aux patients. Il n'est pas en hauteur, mais à même le sol ; ce qui signifie qu'il pourrait sortir par l'ouverture vitrée, si on le lui autorisait. Mais il n'a pas le droit de sortir, et surtout pas en pleine nuit. Pourtant, tout le monde dort. Il pourrait prendre un peu l'air et filer en douce, au moins pour quelques minutes... Mais même sa mère lui a dit que c'était préférable qu'il ne bouge pas. Elle est venu en fin d'après-midi pour savoir comment il allait. Bizarrement, elle n'avait pas l'air si inquiète que ça... Mais il a eu le droit à de petites réprimandes pour sa connerie. Elle semblait assez triste, à vrai dire. Elle lui avait dit qu'elle voulait lui offrir un Oeuf Pokémon pour son anniversaire, mais que le laboratoire à qui elle l'avait commandé avait eu des problèmes et que l'Oeuf avait disparu en même temps qu'un Pokémon fossile ramené à la vie. Son fils l'a cependant bien vite rassuré en lui disant que les cadeaux n'étaient pas ce qui comptait le plus et lui a promis qu'il l'aiderait à retrouver l'Oeuf si elle tenait tant que ça à lui donner. Lyra aurait voulu rester avec Sam pour la nuit, mais on lui a affirmé que ce n'était pas possible, et elle est donc reparti en lui promettant de revenir le voir très vite. Contrairement à elle, il ne se fait pas de soucis.

Trois... deux... un... Ça y est. Il est minuit. Il a dix-sept ans.
La lune éclaire de son rayon l'intérieur de la pièce, si bien que Sam pouvait très clairement voir chaque objet. Poussant un soupire, il se dit qu'il devrait peut-être essayer de dormir. Mais avant même qu'il ne puisse trouver une position confortable pour plonger dans le sommeil, une lumière plutôt forte venant de l'extérieur attire son attention. Trop curieux pour son bien, il se lève et ouvre la fenêtre. Puis, il cligne des yeux. Koyu, son Amagara, est dans le jardin, en train de fixer la lune avec insistance. Ses écailles de part et d'autre de sa tête scintillent d'une très belle couleur arc-en-ciel qui laisse échapper un petit « wouaaah » d'admiration à son dresseur.
Plusieurs secondes passent, sans que ni l'humain, ni l'Amagara ne bouge.

- Koyu ?...

Aucune réponse. La concernée ne détourne même pas la tête quand le petit ours l'appelle. Impassible, elle semble bien trop concentrée sur l'astre lunaire pour faire attention à quoi que ce soit aux alentours. Même les appels réitérés de l'Enodril ne font aucun effet. Ce dernier commence à s'inquiéter un peu de l'état inébranlable de son Pokémon fossile. Il décide alors d'aller la chercher, et sort donc sans un bruit par la fenêtre pour aller la rejoindre. Samaël avance doucement vers elle, comme s'il ne voulait pas la brusquer dans sa sorte de « transe ».
Hésitant quelques instants, il finit par poser lentement une main sur la tête de Koyu. Subitement, la petite femelle roche et glace se met à briller d'une vive lueur blanche pour s'allonger et grandir, jusqu'à doubler de taille. Quand la lumière se dissipe, Sam a devant lui l'un des plus grands Pokémons qu'il ait jamais vu. En l'observant, avec sa couleur bleu plus foncé, ses jolis cristaux et ses crêtes de toutes les couleurs, il est fier de posséder une créature aussi rare et élégante.
Nouvellement évoluée, Koyu finit enfin par porter attention à son dresseur, devenu soudainement bien petit de son point de vue. Avec un sourire doux, elle baisse sa tête pour la frotter à celle de l'adolescent, et ce dernier, amusé, lui répond par une caresse affectueuse.

Tout à coup, ils entendent un bruit de tapotement, comme si quelqu'un applaudissait. Samaël se retourne, et sourit plus largement en voyant Hyôga s'approcher d'eux. Il n'a apparemment rien raté du spectacle, et semble tout content d'avoir pu être lui aussi témoin de l'évolution. Il a également le droit à une caresse à son approche, mais grogne un peu en se laissant faire quand même, bien trop fier pour avouer qu'il apprécie l'affection que lui porte son dresseur. Le Têtarte l'a bien aidé lors de la bataille. C'est lui qui a soulagé sur le coup la brûlure de Samaël juste après qu'il ait reçu le jet de flammes. Cela fait d'ailleurs pensé au nounours qu'il a bien le droit à une récompense, lui aussi. D'un pas excité, Sam court jusqu'à sa chambre et ressort de son sac une pierre eau. Il revient ensuite dehors, sous les yeux étonnés de ses Pokémons réveillés, et présente au plus petit des deux la pierre. Comme s'il doutait un instant de lui, Sam le regard et hoche la tête, espérant lui donner l'assurance qu'il lui faut pour accepter le cadeau de son dresseur. C'est son anniversaire aujourd'hui, et il veut que ses amis profitent de sa joie comme il faut. Il aurait trouvé ça injuste que son ami admire l'évolution de Koyu mais qu'il n'y ait pas le droit lui aussi alors que Sam avait justement l'objet qu'il lui fallait.vers
Honoré de la confiance que porte l'humain en lui, Hyôga acquiesce finalement et s'avance vers l'objet évolutif. Trois secondes suffisent au Têtarte pour se changer en Tartard, qui exalte aussitôt devant sa nouvelle forme. Il remercie chaleureusement le jeune garçon d'un regard et montre à son amie son corps transformé. Sam, quant à lui, lève les yeux aux ciel, et essuie les dernières larmes qui manquent de s'échapper. Un sourire inchangé sur son visage, il se laisse finalement aller et s'allonge dans l'herbe. Bon anniversaire, Samiche...

Réalisé par BlueBerry pour Orange



____________________________________________



Spoiler:
 

Merci pour ces superbes cadeaux Mercy et Alex <3

=> DC de Aloïs F. Legrand, Tristan T. Weber, Josepha Rainbow et Celebi
Revenir en haut Aller en bas
 

Aurorus & Cygnus [OS d'évolution]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VTC 500 : évolution du modèle ?
» [Story] Révolution du Cyclisme !!
» pêche-leurre-évolution
» Révolution Y'A PAS QUE PANAM [Week du 12/13/14 juin 2009]
» Nickel : leptospirose, évolution, bonnes nouvelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil :: Maison Enodril-