« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Lucas J. Turnac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Lucas J. Turnac   Mer 24 Sep - 8:52

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LUCAS JAMES TURNAC


INFORMATIONS
NOM: Turnac
PRÉNOM: Lucas
SURNOM: Lucas, un nom qui prête aux fantaisies. Son premier surnom lui a été donné par son adorable soeur quand ils étaient enfant, elle était la seule à l'appeler ainsi : Petit Lu. Délicieux, n'est ce pas ? A son entrée au pensionnat, divers surnoms lui ont été donné : Lulu, Lucus, Lu... Il n'en a réellement gardé aucun. Seul certaines de ses connaissances, se risquent encore à l'appeler par l'un d'entre eux.
PSEUDONYME(S): Wave - Résistant | Noah - Dresseur
ÂGE: 24 ans
DATE DE NAISSANCE: 2 février 1990
SEXE: Mec
GROUPE: Compétiteur | Résistant
RÔLE: Dresseur | Souffle de la résistance
MÉTIER/ÉTUDES: Musicien
ORIGINE: Enolian


PHYSIQUE
COULEUR DE PEAU: Lucas a une peau claire et fraîche, comme May, sa plus jeune sœur.
CARACTÉRISTIQUES DES CHEVEUX: Le résistant a les cheveux noirs de jais, mi-longs et ébouriffés. Il ne se les coupe que rarement lorsqu'ils couvrent sa nuque.
CARACTÉRISTIQUES DES YEUX: Ses yeux sont légèrement en amende semblable à sa mère et bleu, comme son père.
DESCRIPTION DE LA SILHOUETTE: Lucas mesure environ un mètre 80, pour 72kg. Il n'a pas une carrure importante, sans être maigrichon pour autant et il prend garde à entretenir régulièrement sa ligne. Il a de quelques cicatrices sur le corps, témoins de ses sévisses passées. Il a un physique plutôt avantageux
PARTICULARITÉ: Un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] dans le cou, à droite : trois oiseaux qui s'envolent, représentation symbolique à ses yeux.  Sa[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est également particulière afin qu'en aucun cas, il ne soit reconnu.

CARACTÈRE
PERSONNALITÉ:

« On ne va pas mendier sa liberté aux autres. La liberté, il faut la prendre. »

Lucas est membre à part entière de la résistance, il fait partie de ces personnes refusant de se soumettre au régime. Il a eu le courage de se rebeller après sa rencontre avec un groupe d’opposants il y a quelques années. S’il le faut, il donnera sa vie pour retrouver la paix d'autrefois, celle qui l’a vu naître. Prêt à se sacrifier, il ne recule jamais devant une offensive, aussi dangereuse soit elle. Malgré les échecs de la résistance, Lucas ne se laisse pas abattre et continue d'imaginer toutes sortes de ruses pour enfin en finir avec ce qu'il déteste. Il passe parfois plusieurs jours chez lui, enfermé,  grattant le papier pour y coucher ses idées, bonnes ou mauvaises. Il raille, gomme, fait une boulette qu'il jette à la poubelle, prend une autre feuille et recommence. Une même journée, il peut rester penché sur son bureau plusieurs heures d'affilées, concentré à un point qu'il n'entend plus ce qui se passe autour de lui. Cependant, il finit toujours par poser son crayon, enfiler ses habits de résistants et se glisser dans les rues afin de réaliser ses projets sans attendre. Que ce soit derrière son bureau ou sur le terrain, Lucas est dangereux. Son génie lui a d’ailleurs valu de se faire connaître parmi une grande partie des résistants.  

« Quand on s’attache aux choses, ça fait souffrir. »

Lucas a du mal à se reconstruire. Depuis la mort de ses parents et la perte brutale de ses sœurs il ne s’attache plus. Il se tient à l’écart, évite de tisser des liens inutiles, ne s’accroche pas à ses camarades. Avec le temps, il a appris, il sait qu’éprouver de l’affection n’amène rien de bon alors il efface, ses sentiments, ses émotions, comme s’ils n’avaient jamais existés. Ses pokémons sont les seules exceptions aux règles qu’il s’est fixé. A eux, il donne tous ce qu’il n’ose plus donner aux autres : attention, affection, protection… Et ils le lui rendent bien. Ce qui est cruel, c’est que Lucas voit à travers eux un moyen de se remémorer le passé. Parfois, il suffit d’un détail pour raviver un souvenir amer jusque là endormie et la seule façon d’y échapper c’est de ne cesser d’y songer, de garder les yeux ouverts sur la réalité et de continuer à se torturer en espérant apaiser la douleur.

« Apprécie les petits détails de la vie, c'est ceux qui valent le plus. »

Lucas  trouve son bonheur quotidien dans les plaisirs simples. Il apprécie la routine qui s’installe chaque journée et est un adepte du Carpe Diem.  Vivre chaque jour comme si c’était le dernier, Lucas n’y manque pas. A défaut de ne pouvoir terminer la FAC de risque de se faire repérer, Lucas s’est rabattu sur la musique et joue  activement de la guitare. Compositeur, il trouve toujours du temps pour gratter quelques noires sur une partition et il y prend un réel plaisir, une pause dans ses journées mouvementées. En plus de la musique, le jeune homme partage son quotidien avec la compétition. Lucas donne une grande importance à la réussite et il se tourne toujours vers le résultat. Il a ce besoin de gagner, d’être reconnu, de se sentir différent, à un autre niveau. Autorité, combativité, adaptabilité, détermination, observation : une liste de caractéristiques qui qualifie parfaitement l’état d’esprit de Lucas lors d’un combat, qu’il soit dans l’arène ou...

« Ces rêves ne sont pas les tiens, si tu restes tu vas manquer d’air. Il suffit de tout envoyer en l’air. »

Etre libre, voilà l’aspiration finale de Lucas. Peut-être une des raisons secondaires pour laquelle le jeune homme aurait rejoint la résistance. Il ne supporte pas d’être enfermé, de se sentir enchaîné, Lucas n’hésite pas à rejeter l’autorité et les contraintes qui lui sont imposées, il aime diriger et dominer les situations. Il n’en fait qu’à sa tête et ce caractère fait de lui au fond un éternel adolescent. Traînant régulièrement dans les bas quartiers, il ne rentre jamais sans s’être battu pour une raison qui lui échappe ou qu’il a oublié une fois la première droite lancée. Impulsif, il le devient principalement lorsque l’une de ses connaissances est en danger ou dans une situation gênante. A cet idiot, rien ne fait peur, à part la mort, probablement. Pas la sienne, non, celle des autres. Celle des rares personnes qui lui ont tendu les bras quand tout allait mal, quand son monde s’écroulait. Alors pour éviter de sombrer dans la terreur, il les protège et les aide, du mieux qu’il peut en espérant, en priant pour que cela soit suffisant à les garder près de lui.

GOÛTS & DÉGOÛTS: Lucas adore la musique et plus particulièrement la guitare. Il aime manger des glaces, devant une bon feuilleton policier, ses pokémons blottis contre lui. Les filles, Lucas aime les filles. Le résistant apprécie aussi la lecture, il dévore les livres les uns après les autres ainsi que les framboises dont il savoure le goût. Il déteste le céleri et les poivrons, les serpents, le régime, les courtes nuits d'été, les erreurs et le passé.
ASPIRATIONS & PEURS: Lucas aspire avant tout à regagner la liberté d'Enola avec l'aide des autres résistants. Sinon, il aimerait retourner à l'université et terminer ses études qu'il a été forcé de quitter trop tôt à son goût. Quant à ses peurs, il ne supporta probablement plus d'autres pertes d'êtres chers, il n'est pas si fort qu'il en a l'air, bien au contraire. Lucas est fragile, trop fragile et à chaque fois il se fissure un peu plus, jusqu'à ce qu'un jour il ne reste plus rien à briser. Cependant, la plus grande peur du résistant est la claustrophobie, il ne supporte pas d'être enfermé dans un espace réduit ou sombre.
ALLÉGEANCES: Lucas soutient et fait partie intégrante de la résistance.Il ne recule devant rien et même s'il doit y laisser la vie, il contribuera à la libération de son pays et il ne laissera personne se mettre en travers de son chemin. La mort de sa mère et de son père ont également motivé son choix de camp.


BIOGRAPHIE
Je naquis le 2 février 1990 d’une mère ministre de la justice, grande femme politique et d’un père ambassadeur de Grande Bretagne. Les deux premières années de ma vie furent difficiles pour mes parents et moi. Ma mère travaillait sans cesse afin de se hisser au sommet de son parti quant à mon père, les voyages d’affaires lui prenaient une grande fraction de son temps. Cependant, au début de la troisième année, j’appris que ma mère était à nouveau enceinte. Mon impatience de rencontrer mon futur frère ou ma future sœur grandissait de jours en jours et à la pensée d’avoir un compagnon de jeu, mon visage s’illuminait d’un sourire béat. Le 2 juillet signa la fin de cette interminable attente et Adélia vit le jour. Quand elle arriva à la maison, j’étais heureux, le plus heureux, elle occupait tout mon temps libre. Chaque nuit, je me glissais hors de ma chambre et je filais la surveiller, en tâchant de ne pas me faire prendre. Elle était si petite, si frêle et semblait tellement fragile. Penchée sur son lit, je la regardais, je ne la quittais pas des yeux jusqu’à ce que la fatigue se fasse ressentir, alors je m’allongeais sur le tapis, à côté de son lit, une couverture en polaire sur le dos et je m’endormais. Nous étions inséparables, dès que j’y étais autorisé, je jouais avec elle, enchaînant une série de grimaces ou imitant les cris de différents pokémons afin de la faire rire.

Nous grandîmes tous les deux, ensemble. Notre éducation nous était dispensée par des professeurs particuliers : lecture, écriture, chant, langues, mathématiques, sciences… Tout y passa. J’étais très bon élève, un véritable génie dans tous les domaines mais plus particulièrement en musique. C’est ainsi qu’ 6 ans,  je découvrais la guitare pour la première fois. Plus qu’un enseignement, la musique devint ma passion. Je passais mes temps libres à jouer de nouveaux morceaux à Adélia qui se plaisait à m’écouter. En progressant rapidement de jours en jours, j’espérais attirer l’attention de ma mère que je ne voyais que très peu. Mais rien n’y faisait, elle était chef de son parti depuis peu et préparait activement les prochaines élections. Elle ne rentrait que tard le soir et m’intimait avec agacement d’aller me coucher ignorant mes reproches et protestations.

A l’âge de 11 ans, je quittais enfin la maison pour intégrer le pensionnat de Vanawi. J’étais impatient d’y entrer et d’y faire de nouvelles connaissances  cependant un sentiment de culpabilité persistait. Je me sentais coupable, coupable d’abandonner May et Adélia, de les laisser seule avec une mère que je jugeais irresponsable et un père débordé. Cette dernière m’avait assuré que tout irait bien alors j’avais bêtement sourit en lui souhaitant bonne chance pour cette semaine, ce à quoi elle m’avait répondu que j’en aurai plus besoin qu’elle.
Ainsi, j’entrais à l’école une boule au ventre, cependant contrairement à mes attentes, je n’eu aucun mal à m’intégrer et à m’adapter, au bout de quelques semaines, j’avais posé mes marques.
Les jours défilèrent puis les mois et les années. Je devenais de plus en plus populaire, notamment auprès des filles qui me jugeaient mignon et je cite « plein de ressources ». Avec elles je connus mes premières petites amies et à en changer comme de chemise je fus au final rapidement vu comme un bad boy aux airs de gentil garçon. Mais à cette époque je commençais à m’intéresser à bien autre chose qu’aux filles : aux combats  pokémons. Ces derniers étaient autorisés dans l’enceinte de l’école et voir les dresseurs s’affronter aux pauses ne me donnait qu’une envie, essayer à mon tour. C’est ainsi que j’obtins après insistance, débat, argumentation et pression mon premier pokémon, un Evoli. Une adorable boule de poils pleine de tendresse dont je pris le plus grand soin et qui devint pour moi plus qu’une amie.  

A 17 ans, j’entamais une nouvelle année à l’université de médecine vétérinaire d’Enolia, j’avais réussi le concours d’entrée haut la main. Les nouvelles libertés des études supérieures m’apportèrent une bouffée d’air frais et au fond de mois, je sentis avec conviction qu’enfin, c’était mon avenir que j’avais devant moi. Jusqu’à cette nuit de juillet où tout a basculé.

Il était minuit passé lorsqu’un bruit sourd me réveilla en sursaut, une bombe. Le sol se mit à trembler sous mes pieds, mon monde s’écroulait. Sans prendre le temps de réfléchir, j’enfilais un jean et je filais dans le couloir à toute allure à la recherche de mes deux sœurs. Une épaisse fumée noir troublait ma visibilité et lorsque j’aperçu mon père, il était trop tard. Ma mère se débattait furieusement au prise avec deux hommes armés tandis qu’Adélia, immobile fixait la scène, impuissante. Je me précipitais vers elles pour les aider, il fallait que je tente quelque chose mais avant même d’atteindre les hommes, un coup de feu retentit et une vive douleur me transperça l’épaule. Je m’écroulais en poussant un gémissement, espérant ainsi apaiser la souffrance qui me lançait. Mon sang s’écoula lentement sur le sol, imprégnant le tapis en laine sur le lequel je reposais. Ma vision se troubla et le brouillard envahit mon esprit. A bout de forces, je me laissais emporter par les ténèbres qui m’engloutirent alors qu’elles étaient en danger. Ce soir, je n’avais pas été là pour elles et je ne pourrais plus jamais l’être. Noir.

A mon réveil, je me trouvais dans une cellule, grise, humide et sombre. Ma tête bourdonnait et ma blessure déchirait mon épaule. Il me fallu plusieurs minutes avant de m’accoutumer à la lumière ambiante. Mon esprit divagua et les évènements de la nuit me revinrent en mémoire. Je refusais de l’admettre, d’admettre qu’ont me les avait enlevé. Ils n’avaient pas le droit, pas le droit ! Et puis, c’était quoi ce foutoir ? Bordel de mer… Je me mis à pleurer, à regretter, à hurler, à cracher mes poumons, à tout nier. Mais il n’y avait pas d’issus alors Lucas, calme toi, il faut que tu respires un grand coup et que tu essayes d’oublier.
Les jours défilèrent semblables les uns aux autres et je ne  passais pas une seule journée sans me demander si elles étaient en vie, loin d’ici, en sécurité. Bien plus que mon sort, je m’inquiétais pour le leur. Au bout de plusieurs mois, je fus emmené à l’extérieur, enfin je sentis avec délectation la chaleur du soleil sur ma peau et l’air sec et frais de l’été. Cependant les réjouissances furent de courte durée lorsqu’on me força à monter dans un fourgon blindé. Où m’emmenais-ton à nouveau et qu’allait-on faire de moi ? J’avais compris assez récemment après quelques morceaux de conversations perçues depuis ma cellule que le gouvernement avait été renversé par un coup d’état d’une rare violence et que le nouveau parti imposait un régime de terreur à la population. A l’arrière du camion, les soldats ricanaient entre eux, me lançant à tour de bras des blagues ou des suppositions quand à ce qu’il allait m’arriver prochainement. Je feintais de les ignorer mais chacune de leur remarque me piquait à vif.

« Après toi il y aura ta mère et ta jeune sœur quand on l’aura retrouvé, ils y passeront tous. Cette petite peste du haut de ses 10 ans, elle n’ira pas bien loin. »

Mon cœur se serra et mon corps se figea. May ? Vivante ? Sentant la rage m’envahir,  je me mis à me débattre de toutes mes forces, en vain. Quelques coups de matraque me coupèrent le souffle et me forcèrent à me tenir tranquille. Ils ne perdaient rien pour attendre. Soudain, un bruit sourd éclata et la fourgonnette dévia de sa trajectoire pour aller se loger à pleine vitesse dans un poteau le long de la route. Je fus projeté en avant et il s’en fallu de peu pour que je traverse la vitre. Les hommes conscients sortirent en trombe du véhicule et se postèrent à l’abri. C’était quoi encore se foutoi… Une nouvelle bombe explosa à une dizaine de mètres de là, secouant à nouveau la camionnette. Le cauchemar se répéta à nouveau dans mon esprit, me clouant sur place, impuissant. Des coups de feu retentirent et une fusillade débuta entre le régime et un groupe d’opposants, des résistants. Je veux mourir, je veux mourir. A cet instant précis, je ne pouvais chasser cette pensée de mon esprit. J'avais l'impression que quelque chose quelque part avait cessé d’y croire mais au fond, ce quelque chose, c'était peut être juste moi. L'avenir ne peut exister que si l'on met notre vie en jeu et brusquement, la remarque cinglante du soldat me revint en tête. May était peut-être en vie, et avec elle Adélia. A cette prise de conscience, mes jambes cessèrent de trembler et ma décision était prise. Ma chance de vivre était là, à porter de bras, il suffisait que je m’en saisisse et c’est ce que je fis, sans attendre. Utilisant le tumulte ambiant, je me glissais hors de fourgon et sans demander mon reste, je me mis à courir,  de toutes mes forces, ignorant les cris de souffrance et les supplications qui me parvenaient. Une troisième bombe explosa et le souffla me projeta en avant, mon corps heurta violemment le sol ravivant les douleurs de vieilles blessures presque cicatrisées. Puisant dans mes dernières forces, je me relevai et je repris ma course, sans me retourner de crainte de n’être suivi. C’est ainsi que je gagna ma liberté qui ne signa pas pour autant la fin de mon enfer.

Afin de laisser à mes plaies et mes sévisses passées le temps de cicatriser je me cacha dans les sombres quartiers d’Amanil. Ce lieu était en quelque sorte à part. Ici bas, même le régime ne se risquait pas à y mettre les pieds et les lois y étaient ignorées.  Les hommes vivant dans ce lieu avaient pour la plupart laissé leur humanité de côté afin d’y survivre quant aux autres, ils se rabattaient sur les drogues et autres échappatoires à leur misérable existence. Le temps s’écoula et sans réellement le vouloir, je changeai du tout au tout. Mes sentiments et mes émotions s’effaçaient comme si ils n’avaient jamais existés, je me voyais détruis et ruiné mais je ne pouvais plus m’arrêter. Après plusieurs mois passés dans l’obscurité, je me relevais, je me prenais en main. J’avais longuement réfléchit à ce que j’allais faire et il était l’heure de prendre mon destin en main. C’est ainsi que prenant le surnom de Wave, je créais mon propre groupe de résistants réunissant des hommes et des femmes qui voulaient se battre pour sauver leur pays, qui avaient le courage et la volonté de reprendre leurs droits et qui donneraient leur vie pour ce à quoi ils tenaient. Il était temps d’aider à faire tomber ce régime qui m’avait arraché ce que j’avais de plus cher, ce régime qui m’avait privé de mon avenir, ce régime qui m’avais tout pris. Rapidement, mon pseudonyme se fraya un chemin à travers les résistants, me faisant connaître parmi les plus hauts gardés. Mon courage et mon ingéniosité furent reconnus autant que mon absence de pitié et ma violence.

Pendant cinq longues années, mon existence fut remise en question. Le gouvernement avait annoncé ma mort ce qui était tout à mon avantage. Ainsi, me renommant James Green, je vécu caché du monde, dans l’ombre du régime. Ces dernières années furent bien remplies, après m'être assuré que May était saine et sauve j’avais l’espoir de croire qu’Adélia était vivante. Entre les tentatives à répétition pour libérer ma mère et la recherche de ma sœur, je ne prenais plus de temps pour moi. Seul importait ma famille ou du moins ce qu’il en restait. Cependant, tout échoua et de penser à Adélia ne la fit pas plus revenir. La réalité me frappa alors, elle ne pouvait pas avoir survécu. Malgré tout, j’avais tendance à m’accrocher à l’impossible et à croire à l’impossible mais je le savais, c’était comme une auto torture. Puis le temps tassa les souvenirs du passé, jusqu’à ce que brusquement la douleur soit ravivée.

Des adultes, des personnes âgés, des adolescents et même des enfants étaient réunis sur la place principale d’Amanil. Les spectateurs arboraient une mine affreuse, la tête basse. Poussée par deux hommes armés, elle se frayait un passage entre ces âmes abandonnées qui entamaient le deuil de leur pays. Caché dans un arbre, je l’avais regardé affronter la foule seule, avec dignité et calme. Malgré la fatigue et la souffrance qui se lisait sur son visage elle paressait aussi forte qu’avant, sa combativité était toujours là, vive lueur dans son regard. Sans ciller, elle se laissa passer la corde au cou et moi impuissant, comme autrefois, je la regardais, les yeux débordant de larmes que je tentais de réprimer. Lorsque son corps tomba sans vie, je dû réprimer un haut le cœur, tout était fini.

« Debout Enola. Debout Enola. Debout Enola. »

La foule accablée répétait les dernières paroles de la grande femme politique partie trop tôt. Je m’esquivais silencieusement, essuyant du revers de ma manche les larmes roulant sur mes joues. Seuls les gens assez fous pour penser qu’ils changeront le monde y parviennent. Alors, laissez nous rêver et laissez nous croire qu’on ne se bat pas pour rien.  Même si je dois y laisser ma vie, je changerais Enola, comme ma mère avant moi. Debout Enola, debout !

« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous.
Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. Devant tout ce qu'on peut perdre en un jour, en un instant. Demandez-vous ce qui fait qu'on tienne le coup. »



HORS-JEU
PUF: Fairy
ÂGE: 17 ans
DISPONIBILITÉ: Surtout le WE.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: DC de Ash Miller.
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ET DU CONTEXTE? /
PERSONNAGE SUR L'AVATAR: Gareki [Karneval]
CODE: Fait par Zekrom o/
AUTRE:/



Dernière édition par Lucas J. Turnac le Mer 1 Oct - 6:31, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 16:58

FICHE DRESSEUR


INFORMATIONS
RAPPEL GROUPE: Compétiteur | Résistant
RAPPEL RÔLE: Dresseur | Souffle de la résistance



TEAM
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Zorua ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Zorua est le second pokémon de Lucas après son évoli, décédé dans la brutale attaque de la maison Turnac. Il est pour Lucas le pokémon idéal. Maître des illusions il lui facilite la tâche pour conserver son identité secrète et si à ce jour il n'a toujours pas été repéré c'est probablement grâce à Sherlock. Sherlock, quel drôle de nom, non ? Zorua est extrêmement rusé c'est pourquoi il a hérité de l'appellation de l'un des plus grands détectives anglais. Lucas l'a rencontré pour la première fois après avoir échappé au régime, lorsqu'il traînait dans les bas quartier de la ville. Le pauvre pokémon était enfermé dans une cage, mal en point, à vendre sur un marché noir quelconque. Lucas s'était alors reconnu à travers cette pauvre bête, aussi malheureux et impuissant qu'il le fut, enfermé là-bas, dans cette cellule.  Le voler n'avait pas été de tout repos d'autant que les hommes armés lui avait donné du fil à retordre mais il n'avait jamais regretté de s'être donné tout ce mal pour cette petite boule de poils.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Goupix ♀ - Wisp - Torche - Relax
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Wisp est une adorable femelle Goupix. Avant de vivre avec Lucas, elle appartenait à une résistante, morte lors d'une vaine tentative de renversement du pouvoir. Le résistant, assez proche de la jeune fille s'est alors sentie obligée de s'occuper de la petite renarde orpheline.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Mini-sprite - Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Œuf confié par le Directeur Éleveur lors de l'inscription au tournoi, afin d'évaluer la capacité d'adaptation du dresseur et la façon dont il traite un pokémon qu'il n'avait pas forcément envisagé à l'origine.



Dernière édition par Lucas J. Turnac le Mer 1 Oct - 13:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zekrom
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 4023
Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 20:37

Recoucou Lucachou
Je t'ai fait part de la plupart de mes commentaires au fil du temps, et tout me semble en ordre... Hormis un détail. En fait quelques petits détails. Il te manque le code et l'avatar, mais aussi il y a une incohérence entre l'obtention de ton Zorua décrite dans l'histoire et dans le fiche de dresseur... L'histoire n'est pas la même du tout! Rectifie tout ceci et tu seras validé :3
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 21:40

Je fais l'avatar demain et pour le Zorua en faite, ce n'est pas son premier pokémon. Son premier pokémon, l'Evoli est probablement décédé suite à l'attaque de la maison Turnac, faut-il que je le précise et que je raconte sa rencontre avec Zorua dans la biographie ?

Edit : Finalement j'ai fais l'avatar ce soir ^^.
Edit bis : Lucachou ? Je devrais rajouter ça dans les surnoms xD
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte S. Laurens
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 24
Messages : 485
Date d'inscription : 28/04/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Championne Dresseur de Zazambes
Pseudonyme(s) : Tabitha, surnom de dresseuse

Niveau : 60
Team active :

Akemi la Galifeu ♀ - Brasier - Naïve


Alastor le Carchacrok ♂ - Voile Sable - Rigide


Eryn la Crocorible ♀ - Intimidation - Joviale


Edwin l'Hariyama ♂ - Isograisse - Gentil


Astrid la Pandarbare ♀ - Poing de Fer - Calme


Miornir l'Hippoducus ♂ - Sable Volant - Brave


Team spécifique :

Soren le Lucario ♂ - Attention - Solo


Asaki le Grotichon ♂ - Brasier - Modeste


Fukuo le Bagguiguane ♂ - Mue - Jovial


Hayate le Karaclée ♂ - Fermeté - Pressé



MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 22:12

Si ce n'est pas son premier Pokémon, spécifie le en effet, car c'est ce qui est écrit dans l'histoire quoi et ça porte à confusion :derp:
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 22:16

Oki o/ Veux-tu que je développe la partie où il tente de convaincre ses parents de lui offrir son premier pokémon ?
Revenir en haut Aller en bas
Zekrom
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 4023
Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 22:30

Non, simplement de rectifier le tir par rapport à l'incohérence que j'ai souligné entre la fiche dresseur et l'histoire, et expliquer au besoin comment son Evoli meure si tu décides de faire ça o/

____________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci Cobaba <3
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 22:50

Excuse moi, je ne fais pas exprès mais je ne vois pas où il y a une incohérence XD En gros, après avoir échappé au gouvernement, Lucas rencontre son Zorua.
Oki, je vais faire ça demain alors :3
Revenir en haut Aller en bas
Zekrom
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 4023
Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mar 30 Sep - 23:02

«Mais à cette époque je commençais à m’intéresser à bien autre chose qu’aux filles : aux combats  pokémons. Ces derniers étaient autorisés dans l’enceinte de l’école et voir les dresseurs s’affronter aux pauses ne me donnait qu’une envie, essayer à mon tour. C’est ainsi que j’obtins après insistance, débat, argumentation et pression mon premier pokémon, un Zorua. Une adorable boule de poils pleine de tendresse dont je pris le plus grand soin et qui devint pour moi plus qu’une amie. »

En gros ton histoire dit qu'il l'a eu bien avant le Régime quoi, d'où l'incohérence ^^' Sinon j'ai fait ta Sélection en attendant, pour ne pas te faire trop attendre :3
SÉLECTION

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
#041 NOSFÉRAPTI
Nosférapti représente bien ce que Lucas est devenu. Aveuglé par sa haine, un peu comme cette chauve-souris qui ne voit rien que par tâtons. Il est devenu cruel, un peu comme les évolutions de Nosfé... Il est aussi obnubilé par la liberté, bien représenté par le type Vol de ce Pokémon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
#179 WATTOUAT
J'ai choisi Wattouat pour faire un contraste avec Lucas. En fait, ce petit Pokémon électrique est souvent une lumière pour les autres grâce à l'orbe présent sur sa queue. Et s'il pouvait servir de guide à notre jeune homme, qui semble avoir perdu le chemin de la raison? Ce petit mouton lui rappellerait peut-être aussi la douceur d'Adélia et l'énergie de May.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
#163 HOOTHOOT
Hoothoot est un Pokémon qui hulule tous les jours à la même heure et qui incarne la sagesse. Le côté musical de Lucas donc, en plus de ce qu'il devra obtenir. J'ai pensé à lui aussi à cause du projet de Lucas de retourner aux études. N'est-ce pas que Hoothoot est le Pokémon parfait pour quelqu'un qui tente de s'instruire?

N'oublie pas d'ajouter les infos du Pokémon choisi dans ta fiche ^^ Bonne chance pour ton choix!
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mer 1 Oct - 13:14

Dur dur ce choix, merci pour cette sélection au top o/ J'ai adoré la comparaison avec le Nosférapti. Ce n'est pas un pokémon que je porte particulièrement dans mon coeur mais il pourrait être très utile à Lucas et lui permettre d'évoluer la nuit plus facilement.

Wattouat, un choix qui au départ m'a surpris mais qui finalement s'explique bien. J'adore ce pokémon, il me rappelle mes heures de jeu sur ma Game Boy Color, gamine à tenter de le faire évoluer en Lainergie puis en Pharamp le plus rapidement possible. J'apprécie l'image que tu en as fais avec l'orbe présent sur sa queue et le petit retour au passé avec Adélia et May, ce à quoi il se raccroche pour avancer.

Et finalement Hoothoot que j'adore aussi. Il est tellement... Particulier. Comme le Nosfé, il est capable d'évoluer la nuit et c'est également un pokémon capable de voler. Le petit clin d'oeil à la musique est agréable aussi chez ce pokémon et puis son évolution est vraiment sympa.

Le choix est difficile *^* Mais... Mon choix va cependant se porter sur Wattouat (:
Revenir en haut Aller en bas
Zekrom
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 4023
Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mer 1 Oct - 13:22

Parfait, tu es donc validé! Tu connais le chemin, par contre je ne peux pas créer ton Sac tant que tu n'auras pas ajouté les infos de Wattouat ;)

Bon jeu à toi

____________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci Cobaba <3
Revenir en haut Aller en bas
Lucas J. Turnac
Débutant
avatar
Age : 21
Messages : 138
Date d'inscription : 24/09/2014

Âge du personnage : 24 ans
Métier / Études : Musicien
Pseudonyme(s) : .
Wave - Résistant

Noah - Dresseur

Niveau : 60
Team active : .
Zoroark ♂ - Sherlock - Illusion - Mauvais

Feunard ♀ - Wisp - Torche - Relax

Evoli ♂ - Nyx - Adaptabilité - Brave

Wattouat ♀ - Candy - Statik - Naïf

Leopardus ♀ - Stelmaria - Echauffement - Gentille

Brutalibré ♀ - Eole - Délestage - Douce




MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   Mer 1 Oct - 13:29

Infos ajoutées, merci (a)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lucas J. Turnac   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucas J. Turnac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liste des accrédités 2010 (Série Supersportsman Lucas oil)
» Lucas Arnold Ker
» Allumage électronique Lucas ETI200
» Coup de gueule de Lucas à stade 2
» Lucas NEILL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: Premiers Pas :: PRÉSENTOIR :: Présentations Validées-