« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Ou comment se comporter en immonde lâche stupide [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 731
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Ou comment se comporter en immonde lâche stupide [OS]   Dim 19 Oct - 0:27



Ou comment se comporter en immonde lâche stupide

Évolution de Tania

« Dis papa... Comment ils sont faits les bébés ? »

Crash. Zlang. Tching. Rassemblez toutes les onomatopées que vous voulez par vous-même et vous aurez une idée du son qui peut avoir résonné dans l'esprit de Faust lorsque cette question posée par sa fille d'un ton si innocent était arrivée à ses oreilles. Il s'arrêta alors dans son grignotage intensif de glace au café et manque de s'étrangler avec sa propre bouchée. Après avoir toussé plusieurs fois et reposé son bol sur la table, il posa ses yeux écarquillés sur l'expression débordante de naïveté d'Alice, qui l'observait maintenant en attendant impatiemment une réponse, n'ayant apparemment pas conscience de ce qu'elle demandait. Le conseiller reste immobile, comme paralysé, alors qu'il cherche dans son esprit toutes les manières d'échapper à cette conversation oh combien gênante et maladroite. Assis sur une des chaises du salon, un bol de glace sur le côté et bloqué net dans sa séance d'écriture, il avait surtout l'air d'un bel abruti, ce qu'il était en un sens.
Car il y a déjà eu droit, merci bien. Que ce soit avec Felix et Elliot, il avait dû supporter cette conversation et les explications qui en découlaient, non sans une certaine maladresse. Car oui, être chargé d'expliquer à ses cadets que les enfants ne sont pas faits dans les choux et les roses (mais Arceus seul sait que ce serait plus simple), c'est un peu comme un vaccin. On sait que c'est nécessaire et qu'on ne peut pas le zapper sous peine de conséquences potentiellement graves, mais c'est tout de même rarement apprécié. En plus de ça, vu que Clive... Ouais. Autant dire qu'il s'était chargé trois fois de cette conversation et il commençait sérieusement à se demander si ce n'était pas une malédiction.
Il regarde Alice en silence pendant quelques secondes, dans un état de paralysie totale, avant de balbutier quelques paroles peu assurées et maladroites. Bordel de merde, à l'instant, il préférerait de loin être en plein match de conseil ou avoir à gérer des tonnes de paperasse. Déjà, il se ridiculiserait moins, et de deux... Tout serait mieux que de devoir expliquer à sa fille chérie des choses qu'il aurait aimé garder loin de ses oreilles pendant encore quelques dizaines d'années.

« H-hm... Euhm, pourquoi tu me demandes ça, ma puce ?
- Ben Lisa elle m'a dit qu'elle va avoir un petit frère dans pas longtemps, et que son petit frère bah il allait être ramené par la cigogne. Mais c'est pas logique, une cigogne ça ne peut pas transporter des bébés, sinon quand il y aurait des orages y'aurait pas de naissances ! »


Le coup de la cigogne ; encore une annerie qu'il avait oublié avec les années. Faust rit nerveusement, intérieurement blasé par les explications des parents de l'amie d'Alice, qui, apparemment, avaient été tout aussi mal à l'aise que lui à l'idée d'expliquer les choses de la vie à leur fille et avaient préféré esquiver le sujet en donnant une explication des plus fantaisistes. Si il avait été abominablement lâche, il aurait probablement fait dans le même genre, mais il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin non plus. En plus de ça... Alice était un peu trop maligne pour être trompée par ce genre de petits stratagèmes stupides ; il n'y avait qu'à voir la façon dont elle avait allègrement démonté la théorie de la cigogne, avec ses arguments personnels, certes, mais tout de même.
Il n'y avait donc qu'une chose faire, ici. Faust fit donc ce qu'il faisait devant toute situation compliquée et un peu trop difficile pour ses minuscules neurones. Esquiver la situation. Autruche, vous avez dit autruche ?

« Va d-demander à Isaac, ma chérie, j'ai du travail.
- Mais- !
- Des trucs très importants. Je suis désolé de ne pas pouvoir maintenant, mais c'est urgent. »


Il remercia Arceus de lui avoir donné un pareil don avec les mensonges et recadra alors son attention sur l'écran de son ordinateur comme si il était la meilleure des sources de salut du monde, faisant tout ce qui était en son pouvoir pour ne même pas jeter un œil à côté et ne pas avoir à affronter le regard blasé d'Alice qui, vu qu'elle était loin d'être naïve, avait bien compris qu'il cherchait à l'entourlouper. Toutefois, elle savait aussi qu'il serait inutile de chercher à insister maintenant, et soupira donc lourdement. Elle n'avait donc plus qu'à marcher jusqu'à la bibliothèque, puisque le suédois était actuellement en train de lire un bouquin là-bas. Ce qu'elle fit, hein. N'allez pas croire qu'il en fallait aussi peu pour venir à bout d'Alice.
Comme elle l'avait supposé, Isaac était actuellement en train de feuilleter un de ces bouquins trop compliqués pour elle, et paraissait plus ennuyé que passionné. Ainsi donc, elle pourrait venir lui poser sa question sans risquer de le tirer de quelque chose d'extrêmement intéressant ; parfait !

« Hé, Zazac ?

Le psychologue releva la tête, et cligna des yeux avant qu'un sourire léger et sympathique n'étire ses lèvres à la vision de la fillette. Elle était loin, l'époque où Alice se méfiait d'Isaac et le voyait comme une figure intimidante ; dorénavant, elle venait souvent lui demander de lui parler des pokémon de son type de prédilection, soit le type psy. La majeure partie du temps d'ailleurs, le suédois répondait à toutes ses questions, alors elle était persuadée qu'aujourd'hui, ce ne serait pas différent. Elle ne voyait absolument pas ce que sa question avait de gênant, de toute façon.

« Qu'est-ce ce qu'il y a, Alice ? »

Elle s'approcha de lui et se mit assise à sa gauche, un grand sourire sur son visage. Puis, tout naturellement...

« Dis Isaac, je peux te demander un truc ?
- Bien sûr que tu le peux. Qu'est-ce que c'est ?
- Tu veux bien me dire comment on fait les bébés ? Papa n'a pas voulu, alors... »


Sincèrement, elle commençait à se demander ce que sa question avait de si dramatique pour susciter de pareilles réactions. Isaac avait laissé tombé son livre de ses mains et son teint était devenu presque livide ; on aurait pu croire qu'il allait se mettre à avoir des sueurs froides d'ici peu, et le regard inflexible d'Alice posé sur lui n'aidait en rien. Honnêtement, Isaac se savait dans une impasse ; ne pas répondre ou mentir ne ferait que retarder l'échéance, puisque la fillette était assez intelligente et observatrice pour avoir remarqué son malaise certain et en conclure que la réponse ne devait pas être insignifiante pour causer de pareils dégâts. Il comprit soudainement mieux pourquoi Faust avait refusé de répondre, et pesta intérieurement contre son meilleur ami pour lui avoir en quelque sorte 'refilé' le cadeau empoisonné.
Non de non, il n'allait tout de même pas se charger d'expliquer... ÇA, à Alice ! Il n'était pas du genre gêné par le sujet, mais bordel de merde, il était hors de question qu'il s’attelle à une pareille tâche, et tant pis si c'était monstrueusement lâche et puéril de sa part que de refuser de se lancer dans des explications.

« H-hm, je ne suis pas certain... Tu devrais p-peut-être demander à N-Natsume ? Je veux dire, c'est lui qui s'y connaît en sciences, alors il saura sûrement mieux te r-renseigner. »

Pardon gamin, j'espère que tu m'en excuseras, mais c'est un cas de force majeur. J'veux bien être lié à cette famille jusqu'à ma mort mais merde, y'a des limites. Bon courage, lapinou.
La fillette la regarda alors d'un air si courroucé et agacé qu'Isaac eut comme l'envie de se faire tout petit et de se cacher quelque part, même si celle qui lui faisait presque télépathiquement la morale pour son refus de répondre n'avait pas plus de sept ans. Mine de rien, elle impressionnait, la gamine, et il n'osait pas imaginer comment ce serait lorsqu'elle serait adulte. Mais toutefois, sa pathétique réplique parut fonctionner, ou du moins Alice l'accepta après avoir expiré de frustration.

« Oui. Au moins Natnat' il me le dira, lui. »

Ne riez pas, c'est mal de se moquer de la naïveté d'une enfant de sept ans.
Elle quitta donc la bibliothèque d'un air agacé, non sans avoir jeté un dernier coup d’œil vers le suédois très mal à l'aise et de se mettre à monter les escaliers. Elle allait l'avoir, sa réponse, nom d'un Caninos ! Elle pouvait bien faire confiance au côté scientifique de l'éleveur qui devait très sûrement savoir, vu qu'il était justement éleveur et s'occupait donc souvent d’œufs et de bébés pokémon.
Pour une fois, elle ne le trouva pas la tête plongée dans un bouquin ou dans son boulot, chose exceptionnelle vu le bourreau de travail désespérant qu'il était. Il était tout simplement en train de regarder un film en étant à moitié affalé sur le sofa. Elle n'y porta pas plus attention que ça toutefois, et alla se poser à côté de lui, un grand sourire sur son visage. Natsume tiqua, comprenant quasiment instantanément que la présence d'Alice ici n'avait rien d'innocent et qu'il allait sûrement passer un mauvais moment. Non, parce qu'avec le temps, malgré sa naïveté, il avait appris à se méfier de la fillette et de ses mauvais coups, surtout de ses sourires qui étaient simplement des sortes de pancartes où étaient inscrit 'tu ne vas pas apprécier la suite des événements du tout'.

« Hé, Natsu... ? »

L'éleveur manque de grincer des dents. L'intonation presque suppliante qu'Alice utilise ne lui a pas échappé, et il sent venir la requête qui brisera sa tranquillité. Toutefois, parce qu'il est faible et partir en courant serait d'un ridicule abominable, il posa la question prévisible qu'Alice attendait pour poser sa demande.

« … Oui ? »

Il n'a pas pu s'empêcher de soupirer, mais la fillette n'y porta pas attention. Elle n'avait aucune considération pour l'agacement du lapin ; elle ne désirait que sa réponse, après tout.

« Natnat, comment est-ce qu'ils sont faits, les bébés ? »

Silence. Lourd et très pesant silence qui vient de s'installer. Natsume resta immobile, son expression se faisant tellement neutre que c'en serait impressionnant. Au départ, Alice ne s’inquiéta pas, mais le mutisme complet du japonais et la teinte écarlate de ses joues malgré sa tête reflétant presque la poker face parfaite lui firent froncer les sourcils.

« … Natsu ? »

Elle ne reçut pas de réponse. Le lapin mit son film sur pause avant de se lever et, sans la moindre explication, d'attraper Alice par la taille pour la porter avant de se mettre à marcher.

« Nat ? Nat, on va où ? »

Le silence continua jusqu'à ce qu'ils atteignent la sortie de la chambre, devant laquelle l'éleveur la déposa avant de reculer, de fermer la porte et de la verrouiller, laissant la fillette seule.
Alice resta silencieuse durant quelques instants, ébahie et indignée, avant de pousser un grommellement rageur, née de sa frustration et de son énervement. Que son père et Isaac cherchent à éviter le sujet l'agaçait déjà, mais alors ça... !
Mais elle savait qu'elle n'aurait pas de réponse maintenant. Ou en tous cas, pas d'eux. Elle n'avait donc plus qu'un choix, c'est-à-dire la seule personne qui lui répondrait honnêtement : Katya. Elle savait que la borgne ne lui mentirait pas, ou en tous cas elle l’espérait.
Elle remercia mentalement Arceus (et les facilités scénaristiques amenées par une joueuse fainéante) que la jeune femme soit présente aujourd'hui, en train de prendre l'air avec Nova dans le jardin. Elle ne cacha pas son agacement en descendant les escaliers et en croisant les regards anxieux d'Isaac et de Faust. Toutefois, ce qui la surprit fut de voir que Katya et Nova étaient rentrées dans le salon, et qu'elles étaient en train de parler avec les deux autres adultes présents dans la maison, assises autour côté à côté à la table. Cela l'arrangeait, de toute façon. Elle se planta devant la coordinatrice, l'air impérieux, tandis que Katya la fixait d'un regard qui montrait à quel point elle était peu impressionnée mais que sa curiosité était néanmoins attisée.

« Kat, tu peux me dire comment ils sont faits les bébés, toi ? Parce que Papa, Zazac et Natsu ne veulent rien me dire.
- Non mais ce n'est pas qu'on ne voulait rien dire, mais- »


Mais c'était déjà trop tard. La Peterson avait posé son regard assassin sur eux, et paraissait quelque peu agacée. Comprenez par là 'complètement excédée'.

« Bande d'enfants IMMATURES et PUÉRILS, ne me dites pas que vous êtes si STUPIDES que vous n'avez pas le courage de lui expliquer quelque chose d'aussi SIMPLE ?! »

Bizarrement, après que cette exclamation venant de Katya eut finit de résonner dans la pièce, il n'y eut plus qu'un silence très lourd. Isaac et Faust déglutirent nerveusement et ne dirent rien, ayant subitement l'air d'enfants qui venaient d'être attrapés en train de faire une grosse bêtise. Même Natsume, deux étages plus haut, se recroquevilla un peu sur le canapé après avoir entendu ce hurlement. La borgne poussa un soupir exaspéré et grommela dans sa barbe inexistante avant de se relever assez brusquement de prendre la main d'Alice dans la sienne pour l'emmener vers la sortie de la maison et ainsi prendre l'air.

« Viens, ma grande. On va discuter toutes les deux, tu veux bien ? »

La fillette hocha de la tête, et suivit Katya sans rechigner, heureuse d'avoir enfin trouvé quelqu'un de responsable dans cette bande de cachottiers. Lorsqu'elles furent sorties, des soupirs de soulagement sortirent de la bouche des deux garçons tandis que Nova les observait d'un air profondément blasé.

« Sérieusement ? Vous avez quel âge, merde ?
- Hé, ne parle pas comme ça à ton prof, jeune fille !
- Ne parle pas comme ça à ton, euh... Ton beau-frère !
- ... Depuis quand est-ce que tu le sais ?
- Depuis que Katya m'a appelé pour me prévenir que si je disais quoi que ce soit, elle m'arracherait les boyaux pour en faire un collier de nouilles. Ce qui était environ... Hé, Faust, c'était quand déjà ? Faust ? »


Le psychologue se retourna vers son ami d'enfance, mais la vision à laquelle il eut droit manqua de lui faire décrocher sa mâchoire. Enfin, ce qu'il vit, puisque le conseiller était actuellement en train de tomber de sa chaise, tiré par la force de sa Colhomard nouvellement évoluée, et se ramassa au sol assez brusquement. Les deux suédois restèrent immobiles, surpris et confus, tandis que le hérisson grognait.

« TANIA BORDEL DE MERDE, Y'A D'AUTRES RAISONS POUR ÉVOLUER QUE POUR D'OBTENIR ASSEZ DE FORCE POUR ME FRAPPER AFIN DE ME FAIRE LA MORALE ! »

À l'extérieur, Katya se facepalma. Alice aussi, quand elle finit par savoir, en marmonnant que les adultes étaient définitivement bizarres et que le truc des cigognes, ce serait bien plus facile et moins dégoûtant, pourtant. Quant à Isaac, il soupira et posa sa tête contre la table, excédé. Famille de tarés, va.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ou comment se comporter en immonde lâche stupide [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment se comporter face à un cheval envahissant "mal éduqué" ?
» Tomboy (garçon manqué)
» Comment baisser son index ?
» comment acquérir un "bon" swing
» Comment faire une vache?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: NUVA EJA :: Centre-Ville :: Refuge pour ados et adultes paumés-