« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 What about us? - Andante (/!\ R-17, Violence! OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 24
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: What about us? - Andante (/! R-17, Violence! OS, Evolution)   Jeu 18 Déc - 11:23




What about us?


La célébrité, c’est marrant. C’est un peu lourd et chiant aussi. Et fatigant. Mais bon, tout cela n’est que futilité et détails sans importance pour l’homme que je suis! Je ne crains nullement ces andouilles pendus à leurs interview et à leurs appareil photo qui sont tous les jours plus frustrés de ne pas réussir a me faire parler. Il n’y a plus de mystère de ce côté-là, l’absence de voix d’Irina, tout le monde commence à savoir que ce n’est qu’un autre mensonge. Mais c’est tellement drôle. Moi qui aime tant parler d’habitude, je prends un plaisir inouï à me taire pour faire rager tous ces emmerdeurs. Tout se passe comme prévu pour le moment. Evidemment, passer dans les journaux, faire se remarquer Irina est mon but. Pas question que je reste dans l’ombre même sous cet habit. Les gens qui ne savent pas pour ma jumelle ne comprendront pas. Ceux qui savent en revanche comprendront ce que je veux leur dire. Je veux m’adresser a une personne en particulier. Maintenant que j’ai fini de la craindre, je veux qu’il comprenne qu’il est à ma merci. Il saura bientôt, ce n'est plus qu'une question de jours, et c'est à lui de faire le prochain mouvement. Car cette fois, il ne pourra pas m’ignorer. Son monde va-t-il tomber en morceaux? Va-t-il finalement comprendre a quel point il a eu tord de me sous-estimer?

Ce soir-là, après une nouvelle partie de notre petit jeu à Riku et à moi,  je sors de mon appartement après m’être débarrassé de mon costume. Faut quand même rester soi-même. J’arpente donc les rues d’Amanil avec Siegfried et Lorelei a mes côtés. Les deux Pokémon acier ont vite vu une belle complicité naître entre eux, probablement l’affinité due a leur type, mais j’imagine que les deux solitaires qu’ils sont ont fini par être curieux l’un envers l’autre. Alors que je progresse au hasard des rues que je connais par cœur, menant ainsi mes pensées et mes réflexions a leurs buts. Je pense à Riku. Je l'ai mise au courant de mes projets, récemment. Mais je ne veux pas qu’elle imagine que je puisse l’utiliser, car rien n’est plus loin de moi que cette idée. Sa simple présence m’est d’une aide incomparable, même si elle ne s'en rendra jamais compte. J’interromps mes soliloques intérieurs quand une pression dans l’air se fait sentir. Mon cœur s’emballe et mon regard s’éclaire, tel celui d'un prédateur. Deux silhouettes lointaines, droit devant, au bout de la rue. Mes lèvres donnent naissance à un sourire en coin, et d’un pas tranquille, je tourne dans la prochaine rue, entrainant mes poursuivants dans mon terrain de jeu. Mon sourire s’élargit, et mes Pokémon m’emboitent le pas, après avoir eux aussi détecté les deux présences de nos poursuivants. J’arrive à un cul de sac, la ruelle débouchant sur une cour intérieure abandonnée. Une cour ou j’ai déjà pris grand plaisir a accomplir quelques exécutions sommaires. Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu ici dans ce but. Trop longtemps. Il est temps de voir la différence entre le moi d’il y a quelques mois, et celui que je suis désormais. La flamme joueuse dans mon regard attend impatiemment que les deux ombres qui s’approchent prennent visage et forme humaine. Et ce sont deux hommes en costume, une armoire à glace et un plus mince qui apparaissent, chacun accompagnés de peurs alliés respectifs : un Flamajou et un Givrali. Calme, je lance des regards a mes propres compagnons, prêts à partir au combat si il le faut. A vrai dire, qu’ils se présentent ou non, j’ai une idée assez précise de ce qu’il me veulent, et qui les envoie. C’est pas difficile, en même temps, y'a écrit "Nagel Inc." sur leurs vestes. Discrétion, bonsoir! j'en connais un qui me prend encore pour un con, en Europe. Je leur laisse l’honneur de la parole, histoire de leur donner l’impression d’avoir un quelconque pouvoir… Car cela ne va pas durer.

« Alexander Nagel, nous sommes envoyés par votre père, Helmut Nagel. Veuillez coopérer sans faire d’histoires… Nous avons pour mission de vous ramener en Allemagne. »
« Tiens donc! Ça me surprend même pas que papa envoie ses mercenaires plutôt que de se bouger lui-même les fesses… Désolé, si vous comptez ramener quelque chose chez les schleus, ce sera mon cadavre! Enfin… Encore faudrait-il que vous surviviez. »


De toute manière, je suppose que Helmut préférerait me voir vif pour me faire des sermons et me zigouiller ensuite, plutôt que déjà mort. Eh, oui, ça lui foutrait les boules de se dire qu’il n’a pas été directement actionnaire de ma mort! Il va seulement découvrir qu’il n’a rien pu faire et que j’ai survécu a ces dernières années sans qu’il puisse se douter de rien ni faire quoi que ce soit. J’ai un rire mauvais en allant d’un air tranquille chercher mes couteaux à ma ceinture, alors que les deux autres sortent fébrilement des révolvers de leurs holsters. Ils sont les premiers à tirer, mais leur cible est déjà ailleurs, j’arrive donc par le côté gauche, après avoir profité de la protection des murs de métal dressés par Lorelei. Les deux Pokémon doivent alors se défendre face aux flammes du Flamajou, et aux vent glacés de l’Evolition. Quant à moi, profitant de mon effet de surprise, je suis déjà sur ma première victime, le plus petit, dans la poitrine duquel vient se planter ma première lame. D’un coup de pied dans l’abdomen, je l’envoie contre son partenaire qui, gêné par le corps inerte de son  collègue, siffle les Pokémon qui changent alors d’adversaire. Allons bon, trois contre un, vraiment? J’allais appeler mes alliés, mais avant même que je ne le fasse, un imposant corps de metal vient obstruer mon champ de vision pour me protéger, une forte aura psychique émane de lui, et je reconnais là Siegfried… Dans une nouvelle forme plus majestueuse et puissante que celui qu’il était il y a encore quelques minutes. L’explosion de ses attaques psychiques suffisent a repousser les flammes et ses adversaires, qui sont accueillis à leur réception  par le Mysdibule, qui referme alors son énorme mâchoire sur eux. Leur dresseur, dernier survivant dont le visage se peint d’une expression de douleur intérieure quand il voit ses Pokémon se faire achever par Lorelei, repousse le corps de celui qui fit autrefois son camarade, pour épointer le canon de son arme sur moi. Trop lent. Mon autre couteau est déjà à son poignet, dont je tranche la partie la plus sensible, et une violente hémorragie se déclenche alors, faisant couler a grande vitesse son sang sur le sol, et tomber son arme sur le sol, que j’envoie balader plus loin d’un coup de pied. Sans le faire plus attendre, je mets en application une prise que m’a appris maitre Yoda, me servant du poids de mon adversaire pour le balancer sur le sol, en profitant de son moment d’inattention, et de sa faiblesse grandissante. Mais devant allongé sur le dos, et se tordant de douleur, enserrant son poignet avec force, je pose un pied sur son visage, le forçant à se retourner face contre terre. J’ai un rire mauvais, tout en savourant le moment, et en explorant toutes las façons dont je pourrais lui offrir la mort et faire en sorte que Helmut le sache. Tiens… Je pense qu’il serait ravi de recevoir un petit souvenir commémoratif de ce cuisant échec! Après avoir passé ma langue sur mes lèvres d'un air satisfait, je me baisse vers l’homme, tandis que Siegfried s’avance pour poser une lourde patte de fer sur lui, de façon à ce qu’il ne fasse plus aucun mouvement suspect.

« Ne t’avises pas de clamser tout de suite, d’accord? De toute façon t'es condamné, je sais, c'est difficile... Mais t'en fais pas, si tu cries de douleur je ferais en sorte que mon père t'entende jusqu'en Allemagne! »


Dis-je, toujours souriant, en contemplant le malaise qui vient de naitre dans les pupilles du type dont je ne connais pas -dont je ne connaîtrais probablement jamais- le nom. Et cela faisait bien longtemps trop longtemps que je n’avais pas pris tant mon pied à arracher des ongles. D’ailleurs, tout cela me fait penser qu’il ne faut pas que j’oublie de lire les faits divers dans le journal de demain, pour voir comment ils auront décrit mes petites folies. Ça me ferait marrer qu'en plus de mes facéties d'Irina, je devienne un serial-killer dont personne ne connaît le visage, mais craint de tous a force de remplir les pages des faits divers! Mais pour le moment, je suis plus occupé à admirer le Métang fraichement évolué, et à me régaler de la pensée du cadeau de Noël que recevra bientôt mon cher et tendre papounet.


Evolution de Siegfried le Terhal


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

What about us? - Andante (/!\ R-17, Violence! OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» evolution du rapport Yen Euro
» Evolution de l'escalade depuis ses débuts...
» Evolution des techniques de coup droit
» Evolution d'une robe
» [vendu] air evolution 10 m² X-air + harnai dakine pyro L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil-