« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 L'effet miroir III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natsume Shimomura
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 668
Date d'inscription : 24/05/2014

Âge du personnage : 19 ans
Métier / Études : Diplôme d'élevage, L2 Sciences
Pseudonyme(s) : .
Wakagi
~> Nom de chercheur
Athéris
~> Pseudonyme de soigneur

Niveau : 60
Team active : .

♂ - Toshiro "Tosh"
Simple - Malpoli
# Zénith - Luminocanon

♀ - Kaede "Kae"
Engrais - Solo
# Exploforce - Éboulement

♂ - Vanitas
Maladresse - Timide
# Cage-Éclair - Poing-Glace

♂ - Hayato
Rivalité - Hardi
# Cage-Éclair - Surpuissance

♂ - Kaito
Synchro - Prudent
# Exploforce - Rayon Signal

♀ - Toruru
Pose Spore - Maligne
# Vampipoing - Poing-Éclair


MessageSujet: L'effet miroir III   Mer 31 Déc - 1:52



L'effet miroir III

Bidule qui ne sert à rien

« Doooonc...
- Ouais.
- Ça devient répétitif, à la force. Vraiment.
- T'es sûr que tu ne veux pas une chambre dans ma tête ? Non parce que quitte à squatter, autant prendre tes aises...
- Tu m'excuseras, mais c'est toi qui me fait venir, minus. Moi je ne demande rien de plus que de passer des nuits tranquilles, bien au chaud, et toi tu viens m'emmerder avec tes espèces de rêves tordus que tu devrais définitivement étudier un peu plus, pour l'info. Non parce que que tu rêves d'altercations avec toi-même, ça doit vouloir dire quelque chose, même toi tu t'en doutes ; et pourtant tu continues à nier qu'il y a un sens pour ne pas avoir à le chercher...
- Tu te prends pour la réincarnation de Freud, maintenant ? Tes analyses, j'men passe, hein.
- Si tu les avais écouté un peu plus la première fois, tu t'en serais mieux sorti il y a deux semaines, je me trompe ?
- ...
- C'est bien ce que je me disais.
- C'est ça que tu voulais dire, par le fait que tu ne pouvais pas en parler... ?
- J'en sais rien. Sûrement. Mais comme je te l'ai déjà dit, je ne sais que ce que tu sais. Ou du moins, ce que tu suppose et imagine. Donc la question est plutôt 'est-ce que tu avais envie d'admettre que tu savais' ?
- C'est... Tordu. Et vraiment bizarre.
- Gamin, si le subconscient était facile à comprendre, ça se saurait.
- J'tai pas demandé ton avis non plus, faut dire...
- Je ne vais pas te le répéter cent fois, qu'on soit clair : je suis là parce que tu VEUX que je sois là, alors en quelque sorte... Bah si.
- Ça devient chiant...
- Parle-moi en, tiens.
- Donc... Qu'est-ce que je fais, maintenant ?
- Hein ?
- J'veux dire... Je fais quoi ? Je repars d'où ? Depuis ce qui s'est passé, je... J'sais plus par quoi j'suis supposé commencer, ni ce que je suis supposé faire.
- Ben... Fais un truc ? Peu importe au fond, tant que tu commences par quelque chose : le reste viendra avec le temps. Je sais pas, mais... Tes recherches, ça avance ?
- ... Je les ai un peu laissé tomber, avec ce qui s'est passé... Enfin, je vais m'y remettre mais... Je sais pas, je doute d'y arriver, ça ne mènera peut-être à rien...
- Et alors ? Au moins tu t'occuperas, et puis t'en sais rien de toute façon.
- Moui... S'tu le dis.
- Si je le dis, c'est que c'est vrai. Je suis toi en mieux, d'abord.
- ...
- Bah quoi ?
- Connaaaaaaaaaaaard !
- Mais, mais... MAIS CA VA PAS? LÂCHE MES OREILLES DÉJÀ !
- NAN, TU MÉRITES QU'ON TE LES TIRE !
- LÀ TU ES EN TRAIN DE T'ATTIRER DES PUTAINS D'EMMERDES !
- POURQUOI J'AI UNE QUEUE DE LAPIN MAINTENANT ?! Ça ne te suffit pas, les oreilles ?!
- QUI SÈME LA MERDE RÉCOLTE LA DIARRHÉE !
- AH BAH CHARMANT TON LANGUAGE, ET TU TE PRÉTENDS PLUS INTELLIGENT ?!
- Je ne prétends rien du tout c'est la vérité d'abord !
- Mais va t'faire meeeeettre!
- Tu disais quoi, sur le langage ?!
- Je disais que tu vas dégager de mon espace personnel et me lâcher les oreilles ou sinon je te castre et je fais de toi du hachis parmentier !
- Ton espace personnel c'est le mien, ducon !
- Parce que tu crois que j'en ai quelque chose à-
- Non et j'men fous ! Maintenant arrêter de gigoter, j'essaye d'imaginer un... ET VOILÀ !
- ... PAS ENCORE !
- Niehehehe tu verrais ta tronche ! Oh putain c'est priceleeeeeeeeeess je le dis !
- Tu me mets dans un costume de lapin, hm... ? Alors dans ce cas... ÇA FAIT QUOI D'ÊTRE HABILLÉ EN COSTUME ROSE, POUFIASSE ?!
- RETIRE-MOI CA TOUT DE SUITE !
- Hehehehe...
- ... JE RETIRE CE QUE J'AI DIT, JE RETIRE CE QUE J'AI DIT ! LÂCHE-MOOOOI !
- Hé hop, voilà, ton souhait a été exaucé ! Ça n'a demandé qu'un claquement de doigts !
- Je veux pas rester à poil, bordel de merde !
- Ah, une feuille. C'est originale ça, question censure. Bon, tu te dépêches de te trouver des fringues à imaginer ? Nan parce que pas que ta vision me donne envie de vomir mais...
- Moi au moins j'fais pas quarante-huit kilos tout mouillé, hein... La force physique, tu connais ?
- CINQUANTE, pas quarante-huit !
- Ouais ouais, mens-toi à toi-même si tu veux mais nous savons tous les deux que la balance est mal programmée... Bon, alors, un truc comme ça...
- ... Oh.
- Bah quoi ?
- Ben j'veux dire... Tu aurais pu reprendre tes habits habituels, mais ça... T'as presque l'air...
- Quoi, classe ?
- ... Ouais nan. Con. T'as l'air con. Très con même. Si on pouvait définir la connerie tu serais en première page du dico. Et puis qui s'habille comme ça sur une île tropicale ? Tu crois pas que c'est un peu de trop, le foulard ?
- Chut, t'as rien à me dire sur mes goûts vestimentaires, le nerd.
- Dit celui qui se balade avec une cape fabulous et qui aime un peu trop les cravates pour son bien...
- Pardon, je ne t'entendais pas sous la dose phénoménale de chouinage de morveux. Tu disais ?
- Je disais que tu étais débile, rien de nouveau.
- En effet. Tu te répètes, minus. Un problème de vocabulaire, par hasard ?
- Nan, TU es le problème !
- Écoute, on ne va pas revenir sur le sujet : il faut qu'on se supporte, alors mets-en un peu de ton côté et tiens-toi tranquille jusqu'à ton réveil !
- Ben j'ai qu'à sauter d'un ravin, ça a bien fonctionné la dernière fois !
- Ça a fonctionné parce que tu croyais que tu allais mourir, débile.
- Et aloooors ?
- T'as jamais remarqué que dans un cauchemar, tu te réveilles toujours au moment où tu crois que tu vas mourir ? Ben là c'était le cas, et vu que maintenant tu sais que ça ne pourrait pas te faire de mal, ça ne marchera pas.
- C'est...
- C'est l'inconscient, et c'est tordu. Si tu t'y intéressais un peu plus, tu pourrais peut-être comprendre le sens de ces rêves débiles.
- J'ai d'autres choses à faire que de me la jouer psycho-analyste, hein...
- Tu ne disais pas que tu t'emmerdais, y'a tout juste cinq minutes ?
- ... Crotte.
- ... Toujours un lâche à ce que je vois, hein ?
- Qu'est-ce que tu racontes ?
- Ce n'est pas que tu ne sais pas quoi faire, c'est que tu as peur de faire quelque chose, je me trompe? Tu as peur de perdre ce que tu as encore après tout ça, alors tu t'accroches à l'immobilisme en espérant sauver les meubles.
- ...
- Combien de fois est-ce que tu as imaginé les morts de Samaël, Faust ou Katya ? Combien de fois est-ce que tu les as gardé pour toi, ces cauchemars, par peur qu'ils s'attristent et te croient fragiles ?
- ...
- Ce n'est pas parce que tu vas rester dans cet état que les choses vont changer, tu le sais pourtant. Mais tu te laisses gouverner par ta peur et c'est tout à fait pathétique.
- La ferme.
- Elle fait mal, hein, la vérité ? Le status quo effraie moins, mais ça ne te mènera à rien. Tu te targues de vouloir avancer, mais est-ce que tu en as au moins le courage ?
- Va te faire.
- Désolé pour toi, mais tu ne peux pas me faire taire : tu n'en as pas vraiment l'envie, de toute façon. Autrement je ne serais pas là et je ne te parlerais pas. Mais comme d'habitude, tu fais comme si. T'es vraiment pathétique...
- ...
- Ce que je veux dire, c'est qu'il va falloir que tu décides. Tu ne peux pas rester comme ça éternellement, franchement. Que crois-tu que ça t'amènera ? Du temps perdu, voilà tout. Et il n'y a rien de plus méprisable que le temps perdu. Du temps jeté en l'air alors que tu aurais pu faire quelque chose de productif, bordel de merde. Arrête ton délire et secoue-toi un peu. Le monde ne va pas s'arrêter de tourner pour toi, alors si tu ne veux pas tomber, tu te raccroches et tu fais quelque chose, ça te changera.
- ...
- Écoute... T'es tout proche. T'en as les moyens, mais faut pas que tu t'arrêtes en plein chemin. Ça va être dur, mais il faut le faire. 'Pis t'es pas seul.
- Je sais... C'est juste que...
- ... Ouais.
- ... Pardon.
- Apprends à arrêter de t'excuser pour tout, voir ton existence. Et viens-là.
- Hein... ?
- J'ai dit viens-là. J'ai les bras grands ouverts : faut que je te fasse un dessin ?
- Tu...
- Oh bon sang que t'es con... Et puis merde. Hop, voilà. Et tu bouges pas, c'est thérapeutique.
- Se faire un câlin à soi-même... C'est pas plutôt le truc le plus triste qui puisse exister ?
- Tu vas vraiment faire chier avec les métaphores là ?
- Grmbl...
- Tu te prends trop la tête, je te le dis. Fais comme moi !
- Quoi, prends-toi la tête avec d'autres trucs tout aussi débiles ?
- ... Touché.
- C'est bien ce que je me disais... Maintenant lâche-moi, t'as suffisamment envahi mon espace comme ça.
- Un 'merci', ça t'écorcherait la bouche ?
- Pas envie de t'en donner un, tu ne le vaut pas.
- Espèce de petit-
- Nieheheh...
- Viens là ! Viens là que je t'en colle une !
- Encore faudrait-il que tes lacets soient défaits, hn ?
- Mes... Oh putain le petit con ! Quand je t'aurais chopé on te reconnaîtra plus après coup !
- Hmmm... Donc si tu ne pouvait pas m'attraper, ça serait problématique, n'est-ce pas ?
- Qu'est-ce que tu... Hé non, je proteste ! Tu retires cette corde et tu me libères de cette chaise, c'est de la maltraitance envers double du futur !
- Je vois plutôt ça comme du self defense, moi. Mais si tu me le demandes en me suppliant...
- ... Plutôt crever.
- Ca peut s'arranger aussi, ça.
- Ta mère !
- ...
- ...
- Ouais, euh...
- Je, euhm... J'ai rien dit en fait. Laisse tomber. On en était où ?
- Je te disais que je pouvais te tuer, aussi.
- Mouais, t'as pas des menaces plus crédibles ? T'es pas capable de baffer quelqu'un sans te sentir coupable alors bon... Et puis j'suis toi, tu peux pas me tuer sans que ça ne soit un suicide. Et puis t'aimes bien ta vie et tu veux la garder, alors bon.
- Mais je peux te garder dans cet état autant que je le souhaite.
- ... Certes. Mais néanmoins...
- Non non non non !
- ... Je peux le faire aussi. C'était quoi déjà, ta demande ? Supplier, il me semble ?
- Merde ! Voilà, merde !
- Héhé...
- ...
- ...
- ...
- ...
- Euhm...
- .. O-on... On a l'air cons, hein ?
- Attachés tous les deux à des chaises dans une prairie ? Un peu, j'dois l'avouer. Au moins personne ne voit rien hormis nous, ça nous évite l'humiliation totale.
- Hm-hm.
- ... On fait comme si rien ne s'était passé et on se libère mutuellement ?
- Pas de mention de cet événement ?
- Promis.
- Ça marche.
- Donc, euh...
- Ah, tiens. Regarde devant toi.
- Devant moi... ? Quoi devant-OH BORDEL DE MERDE!
- Une avalanche. Original, comme façon de te réveiller, j'dois l'avouer. Le sang est pas mal non plus, tu t'améliores en matière d'invention de morts glauques.
- MAIS TAIS-TOI ET COURS !
- Nooooope. Moi j'ai envie de me réveiller : pas que ta compagnie soit soûlante, mais c'est pas tellement toi que j'ai envie de voir au réveil. Ferme les yeux au pire, tu peux pas ressentir la douleur ici.
… Merde mais il est déjà mort ce con ? Il aurait pu attendre que je finisse de parler, la politesse bordel !


Et Natsume se réveilla en sursaut, il pesta fortement et sortit de sa chambre avec discrétion pour aller prendre un verre d'eau et se changer les idées. Non sérieusement, il faudrait qu'il pense à aller consulter pour qu'on lui donne des somnifères et qu'il passe des nuits sans rêves, ou qu'il demande conseil à Isaac. Pas que ça devenait perturbant, mais un peu.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Winter L Kenway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'effet miroir III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» secours ROGALLO - effet miroir
» Rénovations à PJ, ébénisterie (sujet séparé "bateau trouvé à vendre" )
» Miroir d'argentine
» Cherche carpe miroir désespérément lol !
» "effet guitare"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: NUVA EJA :: Centre-Ville :: Refuge pour ados et adultes paumés-