« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Pour un entretien parfait (ou pas) (OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 23
Messages : 876
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Pour un entretien parfait (ou pas) (OS, Evolution)   Ven 9 Jan - 21:32




Pour un entretien parfait (ou pas)


« Eh, Alex, comment tu me trouves? »

Je lève momentanément la tête de mon bouquin pour regarder ma cousine dont le comportement m’interpelle quelque peu, et explose de rire en voyant sa nouvelle dégaine. C’est tellement bizarre de la voir habillée ainsi : vêtue d’un tailleur noir (même si elle a gardé une chemise rouge rayée en dessous), avec une jupe serrée et des talons! Pas que ça lui aille pas, c’est juste quand quand on connaît le personnage, c’est incompatible. Je me demande en quel honneur elle se sape ainsi… Enfin ,dans tous les cas, ça a le mérite de me faire marrer et me sortir un peu de mon austérité de ces dernières semaines.

« C’est quoi le plan, tu veux t’habiller comme moi, maintenant? »
« T’es con! J’ai euh… j’ai un entretien de euh… d’embauche. Pour le lycée d’Amanil, tu sais, ceux qui cherchaient un pion. »


Was ist… Hein,quoi?! Mon rire s’arrête net et je fixe ma cousine avec des yeux qui doivent environ faire le même diamètre que la lune quand elle est pleine, et une bouche tout aussi ronde dont la mâchoire est susceptible de toucher le sol, à ce rythme là. Riku. Riku Anarchy Nagel…. A un entretient d’embauche? Qu-Qu-quoiiiiiiii?!  En en plus, pour être surveillante dans un lycée? Au moins, les enfants d’Amanil seront bien gardés. C’était un sarcasme. Sérieux, à part leur faire fumer du crack pour les garder stone de façon à ce qu’il se tiennent tranquille, elle va faire quoi? Je me pince quand même la joue au cas où, mais on dirait que je ne rêve pas. Ah, et aussi, si ils vendaient des tickets pour pouvoir assister à l'entretien comme à un spectacle, je serais totalement preneur, parce que ce serait certainement vraiment tordant, et je ne raterais pour rien au monde un moment ridicule de ma cousine. Je ricane encore un moment, et ferme mon livre pour me lever face à elle et l’inspecter. Tout le monde sait que je suis sa marraine la bonne fée, alors je peux au moins arranger un peu sa tenue! Riku marmonne que si je tire cette tronche, c’est que ça doit pas le faire. En silence, je lui fais signe de tourner sur elle-même, et je rajuste son col mal mis, sa veste un peu pliée, puis lui refais un peu sa coupe de cheveux, de façon a ce qu’elle ait le visage dégagé. La pauvre, il lui faut vraiment un styliste si elle veut pas qu’on la prenne pour une débile. Je sais qu’elle tient à garder ses lentilles rouges… Bon, je répète, c’est pas qu’elle est moche habillée comme ça, c’est juste qu’elle se tient trop mal pour que ça lui aille vraiment. En même temps, c’est Riku, faut pas s'attendre à... je sais pas.

« Euh… Alex… t’es sur que t’es pas un peu gay sur les bords, quand même? »
« Je suis pas gay. Je suis super deluxe gay. »
« Nan, ça je sais mais je veux dire… « vraiment » gay ? Pour de vrai, quoi? »
« Elle est con ta question, c’est pas parce que j’ai une jaquette que j’aime pas la vanille. »
« Hein?! Je pige que dalle à tes métaphores, la blondasse! »
« Eh, remercie-moi, plutôt, sale ingrate! Grâce à moi, tu es presque présentable! Enfin, « présentable »… Disons que tu je te mets à côté d’une poubelle, tu es présentable. »


La rouge me foudroie du regard et se loupe a cause de son talon pour me mettre un coup de pied dans le genou, elle abandonne de plus se ridiculiser, puis va s’observer en se tortillant. Elle se regarde un moment dans la glace, elle me cache son petit sourire satisfait, mais je vois bien qu’elle a l’air contente. Par contre, quand elle aperçoit mon sourire carnassier, sadique, même, et mon regard brillant pointé dans sa direction, elle sursaute, blêmit, et je crois qu’elle a compris ce que je n’ai pas dit, et qu’elle vient de pactiser avec le démon, en quelque sorte. Bah oui, parce que je veux bien passer sur ses écarts dans le garde manger de l’autre jour… Bah, si, tu sais, le jour ou je l’ai poursuivie pendant un quart d’heure dans tout le château en lui lançant le couteau, mais qu’elle a réussi à s’échapper. Bref, pour compenser ça, il va falloir qu’elle ait ce job, et comme ça, je crois qu’on sera bien quittes pour toute la bouffe qu’elle a chouravé, et les mecs débiles qu’elle a rapporté ici alors qu’elle sait que je lui ait interdit en ma présence. D’où la pression effrayante que je cherche a lui imposer. Oh, oui, elle a intérêt à réussir son coup, sinon, les représailles seront terribles! Riku ne tarde pas à prendre le chemin du lycée à dos de sa Lakmécygne.

Je la regarde partir, plutôt confiant, et Berthold vient me pousser dans le dos pour réclamer son entrainement quotidien. Il tient vraiment à maitriser son attaque Coup Double, je crois, il ne cesse de me harceler avec. Au point que je sais plus trop quoi lui dire. C'est étrange, j'ai l'impression de ne plus avoir la même passion que d'habitude pour entrainer mes compagnons, pour le combat en général. C'est comme si je me heurtais à un mur et que cela me décourageait. Pourtant, ce n'est pas mon genre : je suis quelqu'un de vraiment persistant, en temps normal... Alors que pourtant, cette fois, j'ai un véritable enjeu dans mon combat. Aurais-je peur? peur de tomber un nouvelle fois... De décevoir mes alliés, mes amis... Riku. De le décevoir. De ne pas pouvoir le sauver, lui, Ludwig. Conneries! Je sais que tout cela sera couronné d'un seul succès : le mien. j'y arriverais. Je ne connais pas la peur, je ne suis plus aveuglé par la haine. C'est ma vie mon combat.. Est-ce que alors qu'il se heurte à la difficulté, Berthold s'arrête pour autant, lui? Muet, je le regarde faire, cela fait aussi plusieurs jours qu’il échoue à sa tâche, contrôler cette attaque a laquelle il semble tenir de façon obsessionnelle.

Le petit Capumain d’habitude si joyeux crie de rage et frappe le sol avec colère. Elijah et Lorelei qui s’étaient fait ses partenaires d’entrainement échangent un regard et la Démolosse se rapproche de Bert pour baisser sa tête vers lui et couine un peu pour le rassurer. Mais il ne veut rien entendre, le Capumain se redresse et saute de nouveau sur la Démolosse, lui assénant des coups plus violents, mais dont la puissance devient absente. Sa fatigue se ressent dans ses coups, et ses alliées sont peinées de le voir ainsi, le Capumain ne perd rien de son assiduité ni de son courage, pourtant, et comme Elijah semble lui faire signe d’arrêter et de ne pas plus se surmener, le Capumain s’avance vers Sophie, qu’il défie en duel. La Granbull grogne, moqueuse, et se jette sur lui sans attendre. Je ne vais pas chercher à les arrêter, car je vois les changements qui se sont effectués sur le corps de Berthold. Ses coups sont tout d’un coup plus rapides, plus vifs et puissants. Sophie ne comprend pas ce qui lui arrive et n’arrive qu’avec peine à parer les coups qui viennent la frapper de tous les côtés. Puis, Berthold assène un enchainement spectaculaire de deux coups à Sophie… Il a réussi a maitriser son attaque! Magnifique! Puis, il exécute un saut des plus contrôlés, pour retomber sur la tête de son adversaire, enragée à son tour de s’être faire berner sur facilement. J’ai un sourire victorieux en apercevant brièvement la forme évoluée du Capidextre, qui prend désormais un malin plaisir a faire gambader Sophie dans tous le jardin, en équilibre sur sa tête. Quand il revient vers moi, je le félicite dans les règles de l’art, je n’ai rien fait, il a vraiment réussi cet exploit par lui-même! Néanmoins, il n’a rien perdu de son regard coquin un peu lubrique…

« Non, Berthold, ne t’imagines pas que maintenant tu vas pouvoir toucher deux fois plus de fesses! Espèce de sale Capidextre lubrique. Enfin, fais donc ce que tu veux, en fait... Je n'en prendrais pas la responsabilité. »


Je ricane et suis interrompu par la sonnerie de mon téléphone. Riku. Certainement a-t-elle fini son entretient. En raccrochant, je vois ses Pokémon s’approcher, pour avoir des nouvelles de l’entretient… Tout ce que j’ai à dire, c’est que ce soir, y’a des trucs a fêter, et je vais devoir payer le resto pour trois… Sauf si Riku et Bert ne se tiennent pas tranquilles. Ouais, je préfère leur préparer un trucs classe, même si je ne donne pas cher de l’état des plats à la fin de la soirée.


Évolution de Berthold


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
 

Pour un entretien parfait (ou pas) (OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» quel produit pour l'entretien des joints ?
» Entretien d'une fourche Fox float 32 evolution CTD
» Quel bon garage pour l'entretien de ma 996 dans le 69?
» [ VW Polo 1.2 an 04 ] Question pour petit entretien.
» un produit pour l entretien des caoutchouc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Route des Falaises :: Château des Falaises-