« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Do the Impossible See the Invisible - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne Eriksen
Administratrice
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 30 ans, née un 18 aout
Métier / Études : Ingénieure, Développeuse de Nouvelles Technologies ; Dirige le Pôle de Developpement Technologique d'Amanil
Pseudonyme(s) : ■ Mazinkaizer, Générale Scientifique, identité utilisée pour ses apparition en public
■ Noriko, Nom d'Officier et d'Ingénieure, nom de couverture plus couramment utilisé au sein du Régime
■ Getter2, pseudo utilisé sur les différents réseaux internet (jeux en ligne, forums, et chats principalement)



Niveau : 65
Team active : .

Gat - Statik - Docile

Buster - Engrais - Gentil

Ryuko - Intimidation - Maligne

Aqua - Griffe Dure - Relax

Daisaku - Poing de Fer - Brave

Kittan - Medic Nature - Préssé



MessageSujet: Do the Impossible See the Invisible - Partie 3   Mar 20 Jan - 10:49

> Do the Impossible See the Invisible - Partie 3 <

Quelques heures après l’ultimatium posé par le Général Scientifique, Julianne s’était rendue dans le sud de l'île, plus précisément sous terre, dans la planque secrète du Bloc R2. Ses recherches avaient porté ses fruits, et elle avait pu trouver son prédécesseur, qui fut aux commandes du PDT juste avant elle, il y a encore un peu moins d’un an. Néanmoins, l’ingénieure se doute bien qu’après un certain temps sous les soins de Dio-Sama, Cobra et Toxik, notre esprit ne peut en sortir véritablement indemne. Surtout si on a tout perdu, comme cet homme que Gears a envoyé pourrir dans ce lieu qui n’était pas sa place. Pourtant, quand Silvery lui ouvrit la porte du cachot et que Julianne tenta d’avoir une discussion concise avec le prisonnier, elle ne put saisir grand-chose, et surtout, elle n’avait pas assez de temps pour déchiffrer le charabia d’un type complètement brisé et  devenu fou à cause de l’enfermement et de la torture. Le temps lui est compté, et même si ce type lui aurait certainement offert des renseignements précieux, elle ne pouvait rien faire de plus… Tout ce qu’elle avait compris, c’est que le général avait ruiné la vie de cet homme, et qu’il n’hésiterait pas à faire de même avec elle, si elle ne se range pas à ses ordres. Si son prédécesseur était devenu ainsi, c’est car il avait choisi de suivre ses ambitions jusqu’au bout. Ce sort l’attendait, donc, si elle ne trouvait pas de chemin pour s’échapper de cette magouille. Julianne sortit du cachot pour se retrouver face à Dio, qui portait son éternel sourire inquiétant sur ses lèvres.

« Gears t’as dans le collimateur? T’es pas mal dans la merde, tu le sais, ça? »
« Il m’a fallu beaucoup moins de temps que toi pour le comprendre, Dio-Sama. Bouges de là, j’ai pas le temps.»
« Hé, moi, je sais pourquoi ce type s’est fait enfermer, au départ! C’est moi qui me suis occupé de lui, mais je me suis pas amusé, il n’avait rien à cacher, ce n’est pas un traitre, même pas marrant, il voulait juste suivre ses idées, et- »
« Un traitre? C’est pour ça que Gears l’a ramené ici? Il l’a fait passer pour un vendu à la Résistance? »
« Je t’en ai dit assez. Des Régimeux, coupables ou innocents, j’en ai vu passer, j’en connais un rayon, surtout des histoires de Gears, ton prédécesseur n’était pas le premier à passer dans le coin, en 5 ans. Hé, qui aurait cru que Silvery savait des choses, hein?! Remercie moi, fais un autel à mon nom, maintenant! »
« Hé, au lieu de compenser, dis, Dio-sama, pourquoi tu m’aides? »
« Parce que je peux pas sentir ce vieux magouilleur lâche de Gears, et que je rêve de l’avoir un jour dans ma boite à jouets! Si tu vois ce que je veux dire? »


En rentrant au PDT, Julianne est au moins fixée sur une chose. Le Général a des choses a cacher, et cela l’arrange bien de faire accuser ses subordonnés à sa place, comme il en a le pouvoir… De plus, la jeune femme avait prit le temps de relire certains des articles de son supérieur, et sa principale suspicion avait été confirmé. Si ce type semblait si brillant, ce n’est qu’une chimère : il n’a fait que re-pomper les théories des autres pour constituer les siennes. Il a tous les pouvoirs sur le reste des ingénieurs, c’est donc facile pour lui de faire disparaître les preuves, le régime a bon dos pour cela, on dirait. Et donc, Julianne est la prochaine sur la liste. Sans compter qu’elle a eu raison de cacher le reste de ses recherches au Général, c’est pour cela qu’elle sera certainement suspectée de trahison envers le Régime, comme son prédécesseur qui avait été accusé à tord de vendre ses inventions à la Résistance. Néanmoins, elle ne pouvait pas rester sans rien dire à ses employés du PDT. Aussi, elle leur demanda de se ressembler dans l’auditorium. Une ambiance pesante régnait dans les gradins, comme s’ils savaient déjà depuis qu’ils avaient vu le général quitter le bâtiment il y a quelques heures. Julianne comprit un peu mieux pourquoi tous ces ingénieurs comptaient temps sur elle… Peut-être attendent-ils d’elle, comme elle est certainement plus douée que ses prédécesseurs, qu’elle batte Gears à son propre jeu. Désormais installée face à l’amphithéâtre plein de jeunes ingénieurs l’écoutant religieusement, Noriko prit une grande inspiration et commença à parler.

« Chers tous, vous l’avez peut-être déjà remarqué, mais l’heure est grave. Le Général Gears me suspecte comme la personne qui était à ma place avant moi de trahison envers le Régime et lui-même… Je vous arrête tout de suite : vous ne devez pas céder à la panique, vous ne devez pas m’aider. Je ne peux me permettre de vous entrainer là-dedans, il y va de vos idéaux et des votre vie. Je voulais juste vous confier que quelque soit l’issue de cette histoire, je suis heureuse d’avoir travaillé avec vous. Vous n’avez pas idée. C’est pour cela que je ne compte pas me rendre au- Euh, attendez… Il manque pas des gens? J’avais convoqué tout le monde sans exceptions, pourtant. »


Alors que l’Officier s’interrompt en plein discours (insérez ici un bruit de musique solennelle qui s'arrête brusquement pour l'effet comique), les ingénieurs s’observèrent et commencèrent à débattre entre eux, alors que Julianne quittait l’auditorium à toute vitesse, et bien entendu, ils lui emboitèrent tous le pas. Tout le monde ne put bien entendu entrer dans l’ascenseur et ce fut un peu la cohue pour monter à l’étage, mais le voyage en valut la peine pour Julianne qui tomba sur la preuve qu’elle attendait, et trouva trois individus occupés à fouiller son labo, des ingénieurs du PDT, en l’occurrence. Il n’y a que deux personnes qui pourraient entrer dans ce labo : elle-même et malheureusement, le Général qui s’était fait écrire une autorisation indémontable. Et bien entendu, pour voler des données, hors de question qu’il se salisse lui-même les mains, il avait fait appel à des types sous la surveillance de Julianne, qu’elle n’aurait pas suspecté en premier lieu.

« Buster! Bara! Immobilisez-les! »

Le Blindépique et le Machopeur se chargèrent des trois hommes, qui cédèrent à la panique et commencèrent à implorer le pardon de leur supérieur. Le regard de cette dernière était mitigé entre pitié, déception et colère, alors qu’elle regardait ces trois hommes dont elle a appris le nom au fil des mois.

« Haneke, Hopkins, Straum… Qu’est-ce qui vous a pris? Pourquoi vous vous êtes vendus à ce type? Bordel, mais vous valez mieux que ça bandes de débiles profonds! Je vous méprise! L’envie de vous rétrograder et de vous balancer est forte, mais je sais bien que vous aviez pas le choix alors… Alors, s’il vous plaît, dites-moi ou est ce salaud à l’heure actuelle et je reverrais ma sanction vous concernant! »
« Madame Norikooooooooooo. »
« Arrêtez de chialer bordel de cul d’Albator! J’ai pas que ça a fouttre d’entendre vos jérémiades de merde! »
« Pardooooooooon! »
« Vous m’écoutez quand je parle, bande de débiloïdes a quatre fesses?! »
« Mais c’est… c’est… c’est trop taaaaard! Le Géné…Général a déjà re-reçu les données, à l’heure actuelle et… Il… Il va… Ça va vous retomber dessuuuus! »


Julianne ordonna a ses Pokémon de lâcher les trois pauvres ingénieurs, et se dirigea vers la sortie. Ses subordonnées l’arrêtèrent, cependant, la suppliant de les laisser l’aider. Gears était déjà en chemin, probablement, elle n’a pas une minute à perdre… Mais elle compris à ce moment là que si elle tombait, le PDT et ses occupants tomberaient avec elle cette-fois ci. Il devaient faire la maximum.

« Bon, ok... Ceux d’entre vous qui ont des Pokémon Psy, Vol ou Electrique, vous pensez pouvoir les utiliser pour m’aider à localiser le général dans Amanil? Il peut être n’ importe où. Une fois qu’on l’aura trouvé, j’irais le chercher seule. Je ne reviendrais pas dans cette décision. Ling-Han, tu peux me filer une arme à feu? »
« Mais, vous n’allez pas… »
« C’est juste en dernier recours. Et pour le bluff. Je sais pas viser, de toute façon. Allez, activez vous! »


Les Pokémon furent envoyés vaquer à leur occupation, et Enkidudu, ainsi que Laputa, Ryuko et Kittan offrirent bien entendu leur aide à leur dresseuse. Un ingénieur accompagné d’un Kadabra vint vite vers l’Officier avec un air victorieux sur le visage. Le Kadabra transmit immédiatement les images du Général en fuite en direction des bidonvilles. Confiante, l’ingénieure demanda à être téléportée dans le quartier en question, de façon a pouvoir suivre le général jusqu’à trouver une preuve de sa trahison. C’est tout ce qui lui reste à faire. Accompagnée du Kadabra de son subordonné ainsi que de Laputa, Julianne progressa dans les rues, et ne tarda pas à trouver Gears au fond d’une ruelle. Le Général n’était pas seul. Pas d’hésitation en vue, l’ingénieure se précipita sans hésitation, bien prête à arrêter son supérieur. Et aussi ,elle devait en savoir plus sur les deux inconnus qui l’accompagnent. Résistants ou pas, ces données ne peuvent être données à n’importe qui, surtout hors du Régime!

« Gears! J’suis pas flicarde mais vous êtes en état d’arrestation par… par moi! »



____________________________________________

★ Mecha-Juju #cccc33 ★

DCs: Alexander, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium.
PNJ Lié: Makoto ♥

RPs : Aloïs, Izzy.
Mako-chan by Sam *w*
Revenir en haut Aller en bas
 

Do the Impossible See the Invisible - Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» pigeon impossible !
» bougies bloqué !!! impossible de déssérer !!!!!!!
» Une partie de pêche au coup pour la brème
» Réparation carter Moteur partie came embrayage
» partie mecanique gtv6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil :: Quartier de la Technologie :: Pôle de Developpement Technologique-