« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Concours de circonstances |PV Winnie|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Concours de circonstances |PV Winnie|   Jeu 12 Fév - 23:35


Concours de Circonstances

Mes premiers pas dans l'Amphithéâtre résonnèrent longuement. J'y étais entré sans y être invité, comme chez de vieux amis. J'errais à présent près des lignes du terrain, presque sur la pointe des pieds, pour ne pas briser le silence étonnant qui régnait ici. Je n'entendais plus que ma propre respiration et le grésillement des projecteurs. Sons indissociables, venant presque de pair. Je ne respirais plus, parfois, que pour la lueur qui m'envahissait, répandant dans tout mon corps une chaleur diffuse, profonde, délicieuse. À fermer les yeux, je discernais presque les acclamation d'une foule imaginaire, avide de spectacle et de rêve. J'ouvrais les bras pour les saluer, laissant enfler contre mon visage un sourire ému et sincère. Il me surprenait toujours, même après tant d'années, l'amour dévastateur de centaines, de milliers de personnes attentives, vibrantes d'une passion à la mienne. Comment pouvait-on survivre à tant d'affection? Encore aujourd'hui, je l'ignorais. Mais tout cet amour que le public m'offrait à la fin de chaque année de Compétition me permettait de continuer mon combat. Je voulais guérir et vivre pour continuer de faire de la Coordination. Vie et passion, ce duo inséparable en moi. Je me languissais des Concours de fin d'année, tout en espérant, avec une pointe d'inquiétude, d'être en mesure d'y participer. J'adhérais à tous les traitements possible, aussi douloureux soient-ils, simplement dans l'optique d'être capable de participer. Je rageais d'avance du manque de pratique que nous aurions réalisé à ce point, que nous ne serions probablement aussi frais, dispos et éclatants. Mais peu nous importait, au final, je crois. Je devais vivre ce moment. Je devais.

Des candidates fort impressionnantes m'attendaient après tout. Mascarade avait déjà amassé deux Rubans, et il me tardait de la rencontrer. Et que dire de ma protégée Miss Anarchy, la très excellente Riku. Elles n'étaient pas les seules bien sûr, et je n'avais qu'une envie, de partager ma passion avec ces jeunes gens talentueux. Je me mis en marche sous la voûte de l'Amphithéâtre, à repenser à ces années de ma jeunesse où je parcourais Enola, contre pluie et marées, pour décocher les Badges. Cette époque était belle, malgré ma solitude. Dans mes voyages, j'avais souvent eu l'occasion de me produire sur ces mêmes planches où je me dressais en ce jour. J'y avais mené certains de mes Concours les plus mémorables contre le père Panabaker à l'époque. Oh combien ces combats me manquaient! Je passais une main distraite contre l'encolure de Marselo, mon fidèle Ponyta, en revivant ces souvenirs les uns après les autres. J'aurais pu y passer une part de mon après-midi si le poids de ma responsabilité ici ne vint pas s'imposer à moi tel un vil serpent. Je détestais cette tâche et pourtant j'y étais contraint. Je jetai un regard noir à la mallette que j'avais posé contre le sol du terrain, comme si je pouvais la tenir responsable de mes déboires.

Je devais évaluer la nouvelle Championne, Grima. Je ne la connaissais pas du tout, l'ayant tout juste croisée lors de la soirée du vingt-trois décembre. Il me tardait de faire connaissance, d'en apprendre un peu sur elle, sur son style aussi. J'avais regardé certains de ses Concours avec beaucoup d'intérêt. Or, la tâche qu'on me demandait aujourd'hui était celle de lui approprier une note, de faire un rapport à la Compétition. En d'autres mots, on me demandait de jouer à la police, d'évaluer ses capacités de Championne. Cette responsabilité me revenait parfois et je la détestais de tout mon coeur. Mars sentit une part de ma fébrilité, de mon impatience. Il vint frotter son museau contre mon veston fraîchement repassé, et mordilla une mèche de la perruque argentée que je portais. Un mauvais moment semblait-il me dire. Dans peu de temps je serais libéré de cette corvée, en espérant que la jeune Championne ne m'associe jamais comme un vérificateur mais bien comme un collègue emplit de respect.

Perdu dans mes pensées, je ne remarquai pas tout de suite l'écho des pas de Mars s'éloignant. Je sentis une chaleur, presque inconfortable, qui me poussa à lever les yeux. Autour de moi, le petit cheval de feu... dansait. Ses pas, empreints d'une grâce tout à fait naturelle, claquaient contre le terrain, y répandant de petits éclats enflammés. Je compris aussitôt, en reconnaissant là le début de notre routine, et me mis à taper des mains dans un rythme régulier que repris le Ponyta. J'ignorais pourquoi il agissait ainsi, mais il me plaisait de le voir s'investir dans notre entraînement, d'autant plus que sa lente danse autour de moi avait quelque chose de fascinant. Il n'hésitait pas à marcher de reculons, simplement pour témoigner de son adresse. Jusqu'au moment où il s'arrêta, directement face à moi. Nous échangeâmes un regard complice avant qu'il ne lance une forte attaque Rugissement. L'onde m'entoura, se fondit au cercle de flammes qu'il avait semé tout autour de moi. Des colonnes de flammes jaillirent alors en direction du ciel, m'emprisonnant en leur coeur. Je levais deux mains que j'offrais au spectacle du Ponyta. Malgré la chaleur suffocante qu'il régnait ici, je ne bougeais pas. J'avais pleinement confiance en lui, ce joli petit cheval de feu.

D'un hennissement, il enflammait tout son corps en chargeant en direction du centre de l'enfer. À son passage, des étincelles colorées s'échappaient de sa robe enflammée, reprises par ses sabots incandescents. Des langues orangées, jaunes, dorées, se peignaient contre son corps alors qu'il traversait la barrière de feu, se juchant en son centre, à quelques pas de moi. En se cabrant sur ses deux pattes, il s'hissa de belle façon en aspirant à lui tout le feu contenu dans ma cage. Les flammes résistèrent, se tordirent, formèrent des tourbillons qui lentement se fondaient dans la robe du preux destrier à mes côtés. Lorsque le dernier barreau se retrouva aspiré par le Ponyta, il ne restait plus aucune trace de feu que la créature qui se tenait à mes côtés : un être formé de flammes pures, vives et colorées, dont on ne percevait plus que deux prunelles noires. Ému, je me mettais à applaudir cette performance inattendue et pourtant longuement pratiquée de la part de mon compagnon. De contentement, il évoluait sous mes yeux, devenant un fier Galopa. J'applaudissais de plus belle, incapable de formuler un mot. Je n'avais pas compris, encore, que la perruque sur ma tête brûlait.



Dernière édition par Maxwell R. Young le Jeu 5 Mar - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Sam 14 Fév - 15:43



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

Winter n'aime pas qu'on mette ses capacités en question, c'est un fait. On peut non sans mal y détecter une pointe d'arrogance et de fierté mal placée, mais ce qui la vexe le plus, c'est surtout qu'on doute de tous les efforts qui l'avaient mené jusqu'ici. Combien d'heures de pratique, d'exercices intenses et tout aussi épuisants pour elle que ses compagnons avaient été nécessaires afin d'arriver à un niveau convenable ? Elle ne les avait pas compté, et de toute façon en aurait été bien incapable, mais peu importe. C'était sûrement exagéré de sa part d'être mise d'aussi mauvaise humeur par une simple lettre, mais peu importe, elle n'avait pas pu se calmer et avait passé au moins une demie-heure de plus à la piscine à faire ses longueurs matinales pour se défouler, ce qui avait eu pour effet de l'épuiser et donc de chasser de son esprit l'idée de râler par une autre bien plus importante maintenant : manger.
Alors oui, elle avait l'air bien stupide maintenant, à engloutir son repas comme une affamée, mais au bout d'un moment, même elle ne pouvait plus résister à l'appel de son estomac. Et en voulant ignorer sa mauvaise humeur, elle avait aussi... Ignoré l'heure. Ou du moins elle ne l'avait pas remarqué, et ce fut seulement quand April mentionna la visite d'aujourd'hui qu'elle s'arrêta dans son goinfrage de l'extrême, mortifiée en réalisant qu'elle était encore dans sa tenue de repos, c'est-à-dire le mélange sous-vêtements/t-shirt, et qu'elle était censée être prête d'ici une dizaine de minutes à peine. Dès lors, panique.

Elle remercie toutes ces années de lycée à se réveiller à la dernière minute, juste pour pouvoir grignoter quelques petites minutes de sommeil de rien du tout, où elle devait se préparer en un temps record. Elle envoya Cassiopée et Ethan manger plus loin, dans le coin jardin de l'amphithéâtre où se reposaient déjà Jade et April. Orion lui jeta un regard blasé, et Winter leva les yeux au ciel.

« Tu me feras la morale plus tard, vieux renard cramé. »

Le vieux renard cramé en question eut la décence d'avoir l'air offusqué, et vaguement agacé aussi, mais il était habituel pour eux de s'envoyer des piques de temps en temps et de se moquer gentiment l'un de l'autre. Elle remercia l'agencement des pièces qui faisait qu'elle pouvait passer en quelques instants à sa chambre, et se changea rapidement.
Une fois cela fait, elle choisit de se rendre (enfin) sur le terrain où elle était supposée rejoindre la personne qui se chargerait de conduire l'examen. Orion la suivit comme une ombre. En arrivant par la porte qui menait aux gradins les plus en hauteur, elle pouvait parfaitement voir les flammes du Ponyta et sa performance d'ici. Orion, rendu curieux, haussa les sourcils, tandis qu'une moue amusée étira les lèvres de la championne. Elle ne s'attendait pas vraiment à ça de la part de la personne qui allait l'examiner et d'un de ses pokémon, mais soit ; c'était toujours joli à voir, alors elle n'allait pas se plaindre. Elle resta dans l'ombre et choisit de ne pas se faire connaître, étant donné qu'elle n'aurait pas eu une meilleure place qu'à l'instant.

Toutefois, quand le Galopa eut fini son œuvre, le regard de Winnie se porta enfin sur le dresseur du cheval de feu et ses yeux s'écarquillèrent légèrement à cause de la surprise : elle savait qu'elle devrait, à cause de son poste, s'attendre à le rencontrer un jour ou l'autre, mais elle ne se serait pas attendu à ce que ce soit lui en personne qui vienne l'examiner, tiens... Bon, peu lui importait qui venait au final mais elle devait dire que la surprise était taille ; elle aurait supposé, vu son état de santé apparemment fragile, qu'il avait d'autres choses à faire, mais elle s'était visiblement trompée.
Enfin. Décidant qu'elle pouvait dorénavant se montrer, elle descendit calmement les marches menant au terrain de sable pour aller à la rencontre des deux autres êtres se trouvant dans cette salle. Alors qu'elle arrivait au bout des escaliers, elle se mit alors à taper dans ses mains pour applaudir.

« Mes félicitations ma foi, c'était très joli. »

Sa voix résonne dans l'amphithéâtre, avenante et dénuée de toute malice ou moquerie. Elle s'avance un peu, en déplorant un peu le fait de ne pas avoir eu le temps de prendre l'apparence de Grima mais se disant qu'au fond, vu qu'elle accordait très peu d'importance au jugement lui-même, ce n'était pas si grave.

« Je ne m'attendais à vous voir aujourd'hui, mais je suppose que vous êtes venu pour... »

Ah, ça y est. Winter remarqua enfin que la perruque du coordinateur était en feu. Son expression fut assez quelque peu priceless, vu qu'elle hésita à dire quoi que ce soit, ne voulant surtout pas faire paniquer l'homme en face d'elle. Elle tira alors urgemment l'un des bras d'Orion pour le presser à faire quelque chose, et le Goupelin s'exécuta immédiatement ; la perruque fut envoyée assez loin en une seconde à peine par les pouvoirs psychiques du renard.

« … Pour m'examiner, je suppose ? »

Elle ne pu pas s'empêcher de glousser un peu en voyant la perruque qui, plus loin, continuait de prendre feu.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Mar 17 Fév - 2:13


Concours de Circonstances

Je sursautai au son déterminant d'un applaudissement. Seul dans cet Amphithéâtre, il resplendissait avec fracas, tout en se perdant dans l'immensité des lieux, ainsi bafoué par sa solitude. Je faisais volte-face, quelque peu surpris, comme sonné. Après chaque performance, il me fallait un moment pour me remettre de mes émotions, reprendre possession de mes moyens, m'arrimer à ce corps. Je souriais avec amabilité, des étincelles toujours présentes dans mon regard argenté. Devant moi paru une femme que j'avais bien hâte de connaître, qui me complimentait sur ma performance de façon tout à fait authentique. J'avais été surpris en flagrant délit, mon plus grand pêché d'ailleurs, celui de la Coordination. J'affichais un sourire désormais dépourvu de la moindre solennité, rêveur, presque enfantin. Malgré ma position, je ne m'habituais jamais aux compliments, surtout pas au sujet de mon art. Je mettais mon coeur dans tout ce qui touchait à ma passion, ainsi chaque encouragement prenait une forme très intime, qui venait susciter ma timidité naturelle. Je me sentis rosir légèrement, une altération probablement fort visible vu la teinte pâle de ma peau. La maladie me condamnait à une pâleur cadavérique je le craignais, et à l'exposition du moins embarras. J'allais la remercier quand elle prit de nouveau la parole, cette fois au sujet de ma présence en ces lieux. Ah oui, j'allais presque oublier... Je soupirai un peu quand un mouvement me tira de mes réflexions, me faisant sursauter. Je ne réagis d'abord pas, fixant devant moi le magnifique Goupelin qui se tient, le bâton dressé.

Comme par instinct, ma main se porte vers mon crâne, désormais chauve. Du moins, pas tout à fait. Un fin duvet inégal y a poussé depuis l'arrêt de mes traitements il y a déjà deux semaines. Je blêmis en me retournant, considérant le tas de cheveux sur le sol, en train de brûler. Je ne m'étais même pas rendu compte que dans la chaleur étouffante de l'inferno, ma perruque s'était enflammée! Honteux, je fis appel à mes deux Pokémon de type Eau, Ydila la Milobellus ainsi que Turbo mon fier Mustéflott. Les deux n'attendirent pas mon commandement pour se mettre à deux pour éteindre les restes de ma fausse chevelure. Pour ma part, j'avais atteint des sommets de rougeur, me tournant vers Grima avec très grand embarras. Voilà que je me trouvait le crâne complètement nu devant elle. Dans la foule de la grande fête d'hiver, je n'avais pas craint le regard des autres, mais en tête-à-tête avec une collègue dont je devais servir d'exemple, de modèle, de figure à imiter, je n'en menais pas bien large. Le monsieur des images venait de perdre la face de belle façon. Je passai un doigt contre mon nez en secouant la tête.

«Je... suis désolé. Franchement désolé. Je ne suis guère présentable désormais, mais bon... Euh... Enchanté mademoiselle Grima, je suis Maxwell Young. Voici Turbo et Ydi...»

La Milobellus venait de faire taire mon discours en s'approchant prestement de la jeune femme. Elle se mit à lui tourner autour dans une sorte de parade gracieuse, les yeux rivés sur elle, pleine d'admiration. Elle ne se vouait à cette danse que lorsqu'elle rencontrait une très jolie personne, et à ce sujet je ne pouvais que l'approuver. Winnie avait ce charme naturel d'une beauté toute simple. Sans même l'avoir cherché, elle s'était attirée l'affection du grand serpent des mers qui roucoulait à présent en s'approchant de façon timide, son museau tendu vers elle dans une quête de caresses. Je soupirai une fois de plus.

«Ydila, donc. Elle aime bien les jolies jeunes filles. J'aimerais tout de même qu'elle sache contenir un peu plus son débordant enthousiasme.»

Bien sûr, mon amie précieuse ne m'écoutait pas un seul instant, se postant près de la Championne en ne la lâchant pas des yeux. Décidément, mes Pokémon semblaient motivés à me faire passer pour un imbécile. D'abord Mars, puis Ydie. Je secouai la tête en rougissant encore, avant de reprendre, d'une voix plus calme.

«Sinon, je suis effectivement venu pour votre évaluation. Je dois écrire un... rapport... Comme si le talent de Coordination pouvait se décrire dans un simple rapport. Quelle atroce pensée.»

Je secouais la tête tristement, en caressant la tête du Mustéflott. Il souriait, visiblement content de retrouver un Amphithéâtre. Avec lui j'avais vécu un de mes plus splendides Concours. Il avait de quoi en être fier.



Dernière édition par Maxwell R. Young le Jeu 5 Mar - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Mar 24 Fév - 22:14



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

Winnie sait s'y prendre avec les mots : c'est l'un de ses plus grands atouts, et qu'elle a appris à maîtriser dès que la loi des poings et des coups ne fut plus la plus forte. Il pouvait paraître étrange que quelqu'un de nature aussi prompte au combat qu'elle accorde une pareille importance à ses mots, mais on pouvait dire qu'elle aimait avant tout ne jamais perdre le contrôle d'elle-même et de ce qu'elle vivait. Et quel meilleur outil que les mots pour ne pas perdre pied... ? Ainsi, les mots en eux-même n'ont presque plus aucun effet sur elle, à quelques rares exceptions près. Les compliments ne sont plus que des propos qui la font sourire légèrement, plus souvent par politesse qu'autre chose, non pas par arrogance mais plutôt parce qu'elle était assez sûre d'elle-même pour savoir ce qui était vrai ou faux à son sujet, et donc les pensées des autres ne la touchaient pas tant que ça. Peut-être était-ce égocentrique de ne pas tenir énormément compte de ce que l'on pensait d'elle, mais elle vivait peut-être encore un peu dans la bulle que s'était créé cette gamine pleine de rage contre le monde qu'elle avait été et qui sommeillerait toujours en elle, prête à bondir et surgir en cas de besoin.
Elle avait pour cette raison toujours un peu du mal à comprendre l'embarras de certains face aux compliments, mais elle mentirait si elle disait qu'elle ne trouvait pas ça amusant et en général assez touchant. Elle ne pu s'empêcher de sourire très légèrement en voyant le très pâle coordinateur prendre une teinte de rouge, bien qu'Orion n'eut aucune réaction, comme d'ordinaire. Ce Goupelin était bien trop adepte de la poker face constante, des fois.

Elle ne rit pas de l'état de la perruque toutefois, mais posa son regard admiratif sur les créatures aquatiques que l'homme dorénavant chauve venait de libérer. Bien qu'elle appréciait les pokémon de type feu, elle avait toutefois un goût prononcé pour ceux qui se délectaient de l'eau, probablement lié au fait qu'elle aimait autant nager et avait sûrement été un poisson dans une vie antérieure, en fait. Et puis les deux spécimens qui aidaient le coordinateur respiraient la santé, chose qui était toujours agréable à voir.
L'embarras de leur dresseur était par ailleurs à un niveau tellement élevé que c'en aurait presque été comique : Winter ne pu s'empêcher de glousser, trouvant cela tout bonnement très amusant. Elle n'allait pas en rajouter néanmoins : elle ne le connaissait pas assez, et n'était pas non plus suffisamment sadique pour jouer à ça. De toute façon, la Milobellus vint tourner autour d'elle, et la championne cligna des yeux, surprise de cette attention subite. Elle lui donna les caresses qu'elle cherchait sans protestation, attendrie par cette créature qui venait ainsi chercher son affection. Les détails donnés par son dresseur quant à la raison de ce déluge d'affection la firent glousser : elle ne s'attendait vraiment pas ça, pour être tout à fait honnête, mais pourquoi pas.
Enfin, le sujet de l'évaluation fut abordé, et Winnie constata sans difficultés que l'idée paraissait dégoûter le maître coordinateur tout autant qu'elle l'agaçait elle, ce qui fit monter d'un point dans son estime l'homme qui se trouvait devant elle. Les évaluations l'avaient toujours écœuré, et ce même lorsqu'elle était à l'école et s'en sortait plutôt bien, principalement parce que les jugements de valeur l'agaçaient. Et juger un concours, évaluer une vision de l'art comme on évaluerait l'état d'une voiture, lui paraissait superficiel au possible.

« En effet. Mais le système est fait ainsi, malheureusement. Toutefois... »

En jetant un regard à Orion qui ne l'avait pas quitté des yeux, sachant par avance grâce à leur lien mental ce qui lui avait passé par l'esprit, elle sourit légèrement. Elle reporta ensuite ses yeux brillants d'envie de jouer sur le coordinateur.

« Rien ne vous interdit de participer à cette démonstration, non ? Ou vous préféreriez peut-être vous en tenir aux observations ? »

Proposition simple mais innocente : si elle avait des dizaines de combinaison en tête liées à Orion, que ce soit des choses qu'ils avaient réalisé par le passé ou qu'ils n'avaient pas encore eu l'occasion de tester, elle préférait néanmoins de loin ne pas se contenter d'un examen de ses capacités, mais plutôt de s'amuser plus fortement en réalisant un petit combat rapide.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Mar 3 Mar - 20:51


Concours de Circonstances

Turbo ne cachait pas son admiration presque craintive de l’Amphithéâtre qui l’entourait. Il acceptait ma caresse, observant avec humilité les nombreux sièges vides autour de lui qui semblaient le prendre de haut. Vidé, ces grandes salles de spectacle avaient quelque chose de froid, de boudeur et impérial. J’avais moi-même mis beaucoup de temps à m’habituer à l’écho impitoyable de ces lieux, de la vie inexistante. Aujourd’hui, ce calme imposant m’apporte une certaine source de réconfort, ou du moins parvient souvent à m’apaiser lorsque mes pensées divergent. Le Mustéflott, encore jeune dans mon équipe, aura tout le temps de s’habituer. Si la santé me le permettait, j’aurais volontiers retenté notre expérience dans les Amphithéâtres… Mais les circonstances avaient joué en ma défaveur. Un pincement me prit au cœur en pensant que je n’avais plus l’énergie de m’occuper convenablement de cette loutre énergique, et que dans un sens, je gaspillais tout le potentiel que je devinais chez lui. Je dus me faire violence pour ne pas céder à la froide tristesse qui s’insinuait en moi, me glaçant le cœur. Je tâchais toujours de faire passer les intérêts de mes alliés en premier lieu. Peut-être devrais-je trouver un nouveau dresseur à Turbo avant que son talent ne s’effrite. Un petit sourire étira les lèvres de mon compagnon et il leva un regard plein d’admiration vers moi. Une chaleur vint balayer toute forme de tristesse, aussi rapidement qu’elle était venue. Non. Je ne pourrais décidément jamais me passer de lui, comme lui de moi. Nous formions une équipe. Nous étions la force l’un de l’autre.

Pendant un moment, j’en oubliais presque, encore une fois, la raison de ma visite. Je repensai avec amertume à tous les papiers que j’aurais à remplir suite à ma rencontre avec la jeune femme, qui me paraissait pour le moment bien sympathique. À ces équations écrites qui n’avaient absolument rien à voir avec la Coordination ou le travail de Champion. Ce que je remarquais chez elle déjà et qui me plaisait était sa tranquille assurance. Son calme me teintait et déjà j’avais laissé de côté l’incident très peu flatteur de la perruque. Il se dégageait d’elle un charme certain, dont elle ne prenait probablement pas conscience elle-même. Je ne savais mettre le doigt dessus, probablement parce qu’elle me paraissait entièrement authentique, réservée dans un sens qui n’était en rien une surprotection de sa personne, très mesurée et pourtant parfaitement elle-même. Ydila avait été charmée par cet ensemble parfaitement enligné de caractéristiques que je ne pouvais encore que deviner. Dans tous les cas, je devais la traiter avec toute la considération et le respect du monde. Après tout, elle était ma collègue. Je ne me considérais pas supérieur à elle parce que je portais le titre de Maître Coordinateur.

Ainsi je vivais cette tâche avec beaucoup de réticences, évitant son regard afin de ne pas laisser libre court à toute la rage que je ressentais à ce qu’on m’impose cet exercice. J’aurais pu m’y soustraire en prétendant ne pas me sentir assez fort physiquement pour le faire, mais je n’aurais pu me résoudre à mentir, ni jouer sur ma faiblesse. Je me sentais très bien en ce moment, si bien que lorsque la proposition vint de la part de la jeune femme, je me retournai vers elle, un immense sourire sur les lèvres. Avait-elle donc deviné mes pensées? Je formulais déjà l’envie depuis un bon moment, mais craignais de manquer de professionnalisme en lui faisant part de cette suggestion. Je savais très bien que je n’aurais jamais pu m’exprimer de façon égale et mesurée, et que ma voix aurait largement trahi mon excitation. Déjà, mon ton me trahissait totalement lorsque je lui répondis, en m’éloignant déjà en direction du cercle qui me revenait, celui du challenger.

«Hors de question que je me fasse simple spectateur! Turbo?»

Aussitôt le visage du Mustéflott s’illumina et il m’emboîta le pas avec grâce pour se poster devant moi. Je ne lui laissais guère le choix ici, mais après tout, n’étais-je pas son évaluateur? Oh, quoi? Je suis son évaluateur quand ça me chante?

«Je vous propose un match tout simple. Aucun point, cinq minutes. Simplement… un entraînement dira-t-on. Ça vous va?»

Ydila se posta non loin de nous, aux premières loges afin de ne rien manquer du combat qui se préparait. Pour sa part le fier Mustéflott s’était redressé et affichait à présent une expression figée de détermination et d’esprit combattif, attirant à nous nos adversaire d’un mouvement de la patte.



Dernière édition par Maxwell R. Young le Jeu 5 Mar - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Mer 4 Mar - 17:16



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

Winnie ne veut que deux ou trois choses dans la vie : l'une d'entre elles est de pouvoir s'amuser quand elle le veut et quand ça la chante sans jamais avoir à être dérangée par les conventions sociales et autres anneries de la vie de tous les jours qu'elle déteste au plus haut point. Alors quand quelqu'un vient et lui donne l'occasion de rire un peu ou d'éloigner son esprit de pensées qui ne provoquaient chez elle de que l'ennui ou de l'engoisse, elle développait un attachement certain envers ladite personne, c'était tout naturel chez elle. Comme une enfant, elle avait vu cette opportunité et n'avait pas pu s'empêcher de la détourner de son but initial en proposant un petit combat d'entraînement rapide. Orion n'était pas en manque de ça, mais pouvait-il vraiment dire non alors qu'il était souvent le premier à en faire trop rien que pour le plaisir de la chose ? Déjà, en acceptant sa proposition, l'autre coordinateur venait de gagner bien plus de points d'estime qu'il n'aurait probablement jamais pensé en gagner d'un coup. Le voir ainsi s'exciter comme un tout jeune garçon à qui on aurait proposé une part de gâteau l'amusait un peu et elle gloussa discrètement, se demandant brièvement si cet homme pourtant plus âgé que lui n'avait pas gardé une âme d'enfant quand il s'agissait de la coordination, ce qui n'était pas un défaut de nos jours étant donné toutes les idées noires qui pouvaient traverser les esprits.

Mustéflott, donc. Un choix intéressant qui n'entravait en rien son projet d'envoyer Orion au combat, et ce en dépit de l'avantage de type évident de la loutre. Le pokémon paraissait tout aussi impatient que son dresseur, et elle sourit un peu, ne pouvant pas s'empêcher de ressentir tout de même un peu d'excitation bien que cela n'avait rien d'officiel et n'était qu'un simple petit match sans grand enjeux, quoique on aurait pu argumenter que Winter n'accordait jamais vraiment davantage d'importance à ses matchs de concours qu'aux autres. À tous elle accordait le même soin : 'lésiner' n'avait jamais et ne ferait jamais partie de son vocabulaire, et ce parce qu'elle avait appris très jeune que rien n'arrivait à ceux qui laissaient leur fainéantise l'emporter sur leurs efforts.
Winter hocha de la tête. Orion vint se placer devant elle et s'inclina respectueusement, inexpressif, comme toujours à chaque début de combat. Rapidement, le cerveau de la championne se mit à chercher ce qu'ils pourraient faire et ce malgré le fait que vu le pokémon qu'ils avaient contre eux, ils auraient visiblement affaire à des attaques rapides, mais encore les Goupelins n'étaient pas en reste question rapidité donc tout était encore à voir. D'autant plus qu'elle avait comme un début d'idée, donc...

« Dante, Orion ; emprunte son chemin. »

Reconnaissant le signal, le Goupelin hocha de la tête et, après avoir fait flamber sa torche, il laissa les flammes s'étirer encore et encore jusqu'à former la lame d'une claymore large et imposante. Orion la fit alors tourner au sol pour laisser naître autour de lui un cercle, un brasier ardent et crépitant dont il s'échappait de multiples étincelles colorés et dévorantes. Le renard, au centre sa prison de flammes, fit naître dans une de ses mains une orbe noirâtre aux teintes violettes, mauves et même à quelques occasions roses qu'il lança en l'air juste au dessus de lui avant de bondir en cette direction. Sa lame factice toujours à la main, il l'éleva pour pouvoir scinder l'orbe de ténèbres, laissant son contenu se déverser sur lui qui se trouvait juste en dessous. Les restes de flammes et d'obscurité de la Ball'Ombre vinrent alors le couvrir pendant qu'il descendait vers le sol. Il retomba alors à terre en laissant derrière quelques étincelles et fils d'obscurité. Un sourire aux lèvres se dessina sur sa gueule féline à l'exact moment où ses pieds touchèrent le sol, faisant se former un très léger nuage de poussière à cause du sable.
Il n'est plus qu'une ombre armée de flammes, au premier coup d’œil. Mais le sorcier lève sa main libre et une onde rosâtre l'enveloppa alors, changeant peu à peu la forme des ténèbres qui le recouvrent jusqu'à former une véritable armure. Couvert d'un habit de ténèbres qui a pris la forme de celui d'un chevalier, il releva son heaume qui cachait encore son visage. Son épée à la main, combattant tout droit sorti des ténèbres, il a revêtit le rôle qui serait le sien aujourd'hui, et pointe d'ailleurs celle-ci en direction du Mustéflott, un très léger sourire provocateur aux lèvres. Dans sa deuxième main est gardée une épée d'ombre, presque aussi légère que le vent, moins brusque et vulgaire que la précédente, plus fine mais pas moins dangereuse. Il est prêt.


Yap:
 

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Jeu 5 Mar - 20:07


Concours de Circonstances

Il n’y avait véritablement qu’un autre Coordinateur pour comprendre l’enthousiasme qui me prenait. Sûrement devais-je l’amuser, comme plusieurs autres avant elle. Il était plutôt déroutant de me voir m’ouvrir et révéler une part si intime de moi, alors que je pouvais paraître si réservé, presque froid et surtout très sérieux, caché sous mes manières distingués afin qu’on ne devine rien de moi. Ma passion venait m’éclairer, faire de moi qui j’étais véritablement. Ainsi je n’eus pas honte malgré le discret gloussement de la jeune femme. Il n’avait rien de méchant de doute façon, je le sentais bien. La nouvelle Championne se déplaça jusqu’à son propre cercle et Orion, l’imposant Goupelin qui l’accompagnait, se mesura au Mustéflott qui me faisait face. Je me contentai de l’admirer quelques instants, impressionnés par sa stature, son calme apparent probablement transmis par sa maîtresse et vice versa. Les deux semblaient amis de longue date, un détail qui n’échapperait pas aux yeux experts de juges. Je notais mentalement cette information dans un coin reculé de mon esprit. Il faudrait bien que je remplisse cette évaluation mais bien sûr, j’allais y noter des informations pertinentes et non quelques données froides qu’ils me demandaient de collecter pour eux. Je souris. Cette méthode me plaisait bien. J’oubliais progressivement le but de l’exercice, et bien sûr mon allié présent m’aidait à le faire. Dans la lueur des projecteurs, il semblait plus beau que jamais.

Je n’avais pas encore remarqué à quel point il avait grandi depuis son évolution, plus d’un an auparavant. Il avait pris en muscles et en assurance. Son regard avait pris une teinte ambrée où luisait une flamme éternelle. Je souris, animé par sa propre passion que je devinais à sa posture, tout aussi droite et solennelle que celle d’Orion, mais contrairement à lui il ne parvenait pas à réfréner son envie de sourire. La loutre éprouvait un plaisir bien trop grand à se retrouver dans un match contre une Championne expérimentée, même s’il ne s’agissait que d’un simple entraînement. L’absence de public pouvait ici me porter problème, j’avais l’habitude ces réactions immédiates, ces exclamations qui m’offraient l’illusion d’être invincible. Malgré tout, je n’avais rien contre le caractère intime de notre échange, j’appréhendais avec impatience la suite. Le décompte commencé, Orion fut le premier à préparer sa combinaison. Je suivis des yeux le spectacle qu’il nous offrait, brandissant son arme enflammée avant de s’entourer des ombres fractionnés d’un Ball’Ombre fort majestueux. Une combinaison plutôt complexe dans l’ensemble, mais dont le résultat me subjugua par sa beauté. C’était fort impressionnant et l’aspect du renard, ainsi équipé de son armure ténébreuse, avait quelque chose d’effrayant et de noble tout à la fois, tel un cavalier venu de l’enfer, amenant avec lui ses flammes et son courroux.

«Se dressent devant les mages des génies aquatiques.»

Il comprit, bien sûr. D’un bond agile, il se mit à danser, d’une façon différente, presque déchaînée, son regard ambré se perdant dans des nuées invisibles. Quelques gouttes se mirent à tomber autour de lui, dans un cercle au contour non défini. Bientôt il fut entouré d’une tempête qui lui donnait l’aspect d’un gobelin funeste, continuant sa danse en laissant lui échapper des grondements peu rassurants. La tempête ne quittait pas le cercle concis qu’il avait formé autour de lui, et bientôt les gouttelettes se mirent à tomber de façon sporadique et inégale. Pliées à sa volonté, elles formèrent bientôt un rempart naturel entre lui et le monde, une sorte de bulle protectrice. Quiconque s’y aventurerait y subirait la danse froide de fines gouttes de pluie aiguisées telles des larmes de rasoir. Dans un grand cri, le Mustéflott entoura sa taille d’un jet d’eau puissant. Il s’hissa au centre de cette colonne d’eau, cœur de la tempête.

«Leurs pouvoirs se déversent dans un champ glacé.»

De la gueule entrouverte de la loutre s’échappèrent deux éclats de lumière bleutée qui formèrent autour de lui deux crocs plus grands que nature, offrant à Turbo l’aspect de quelque créature monstrueuse. La colonne d’eau se mit alors à onduler à une vitesse surprenante. Ainsi entouré de son élément, son talent activé, Turbo vivait une grande augmentation de vitesse qui faisait honneur à son nom. Dans un cri déchaîné, il se jeta sur son adversaire, emportant avec lui sa tempête de pluie dont quelques gouttes se mutaient déjà en glace.



Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Sam 14 Mar - 22:52



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

Orion a toujours été le plus calme de son équipe, et ce de loin. Si Orphée avait cette tranquillité et cette douceur qui faisaient de lui un pokémon très paisible, il était toutefois bien différent du Goupelin en ce sens qu'il lui arrivait parfois de se montrer plus énergique et joueur à certaines occasions. Le renard, lui, était toutefois doté de tellement de sang-froid que Winter s'était parfois demandée si il ne le faisait pas exprès, mais elle avait vite découvert que non ; en fait, avec les années, elle avait remarqué que seuls les moments de défi les plus intenses et l'excitation portée à son paroxysme pouvait véritablement réveiller la nature enfouie du Goupelin. Car Orion n'était pas juste un rabat-joie sans goût pour l'humour et la vie, loin de là, mais il était difficile, très difficile. Si difficile à satisfaire que peu étaient ceux qui pouvaient se vanter de lui avoir véritablement arraché son masque de calme inflexible. Ainsi, rien d'étonnant à cette attitude inexpressive d'Orion : Winnie se demandait juste, par curiosité, si même dans un match qui n'avait rien d'officiel ou de particulièrement important, leurs adversaires parviendraient à réveiller le côté le plus déchaîné du Goupelin. Elle en doutait, pas parce qu'elles sous-estimaient les deux autres, loin de là, elle n'était pas stupide au point de se poser des questions sur leur force, mais elle demandait juste à voir. Après tout, sur une moyenne de dix adversaires généralement, il y en avait parfois au grand maximum deux qui réussissaient à briser un peu son masque, et encore, pas toute la totalité. Mais elle verrait, et elle ne demandait que ça.

En voyant le Mustéflott danser pour amener la pluie à lui comme une créature maligne et surnaturelle, Orion n'est pas resté sans agir. En faisant tourner ses armes d'ombre et de flammes, il attend l'offensive, dessinant dans l'air des cercles informes de braises et de filets obscurs. Winter observe, admirative, et ne peut s'empêcher de sourire un peu devant ce spectacle, reconnaissant bien entre le pokémon et son dresseur ce genre de lien suffisamment fort pour qu'il soit visible au premier coup d’œil, même sans qu'un échange de regard n'ait été réalisé. Le Mustéflott et redoutable, son partenaire tout autant ; il aurait tenu de la stupidité de croire l'un plus important que l'autre, et ils n'avaient pas cette arrogance de débutants. Winnie, en voyant la loutre perchée sur sa cascade s'approcher du Goupelin, les crocs gelés prêts à se planter dans le renard, glousse un peu. Elle se sent alors comme rassurée, et elle comprend car elle en a l'habitude que ce signal télépathique d'Orion signifie qu'il a le contrôle et sait ce qu'il va faire, qu'il a une idée, même. Elle hoche de la tête sans s'en rendre compte alors que c'est inutile : Orion sait déjà qu'il a tous les droits, et il peut lire son esprit alors il n'a pas besoin de la regarder, mais elle n'avait pas pu s'en empêcher. Une image lui parvient à l'esprit, et en comprenant l'idée de son ami, elle ne peut que se sentir fière.

« Ingénieux... Mais pourquoi ne pas pimenter davantage le tout, vieux renard... ? »

L'insulte gentillette fait lever les yeux au ciel au Goupelin, mais il la prend pour ce qu'elle est, c'est-à-dire de la taquinerie. Mais le temps n'était plus à l'attente, et Orion avait à faire. Quand le Mustéflott fut proche de lui et que quelques secondes supplémentaires l'auraient condamné à recevoir le coup, il s'éleva alors brutalement en l'air, porté par une sphère obscure qui lui servait de moyen de transport, tel un djinn oriental. Les pieds plantés dans la boule d'ombre, Orion était ainsi en train de léviter, laissant derrière lui une traînée noire suivie par quelques flammèches crépitantes. Le guerrier, maintenant plus en hauteur, devait agir rapidement. Il leva son épée enflammée et dessina des rectangles dans l'air tandis qu'il se déplaçait et que peu à peu, la sphère se dispersait au fil des secondes. Une fois qu'elle fut arrivée à sa taille la plus minime, Orion se laissa tomber gracieusement au sol.
Des miroirs apparurent alors tout autour d'eux, dans le ciel, près du sol, à droit, à gauche. S'y reflétaient de multiples images d'Orion, le rouge ardent de ses flammes, l'obscurité sombre de son armure de ténèbres. Un sourire carnassier s'étira alors sur le visage normalement inexpressif du Goupelin et il rabaissa son heaume noir, juste avant d'agiter ses armes et de se mettre à les lancer. Mais le renard ne se suffit pas de deux armes, non, elles se démultiplient, s'additionnent, se dirigent dans tous les recoins du labyrinthe qu'Orion vient de créer et dans lequel il se dissimule. Entourées d'un halo violacé, les épées d'ombre et de flammes cherchent avidement une cible, quitte à fouiller tous les recoins de l’endroit. Dissimulé dans sa création, Orion se sent comme un marionnettiste, et cela lui plaît beaucoup.


Yap:
 

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Sam 28 Mar - 0:45


Concours de Circonstances

Il n’existait plus rien au monde que le Mustéflott et le Goupelin s’affrontant pour leur salut. Le monde au-dehors aurait bien pu s’écrouler, se désintégrer dans un souffle. Quelle importance? Je me trouvais complètement absorbé, concentré comme un actuaire à ses chiffres. Mon bureau se trouvait devant mes yeux. J’avais depuis longtemps repoussé cette existence pour me jeter dans un monde d’aventures. Voilà qu’une autre se profilait devant mes yeux. Turbo se dédiait dans chacun de ses gestes. Je pouvais sentir dans le cri qu’il poussa en se jetant sur son adversaire toute sa fiévreuse dévotion à mon endroit. Il aurait pu faire un formidable allié dans mon équipe d’élite, même s’il n’y aspirait nullement. Pour ma part, je l’aurais suivi à l’autre bout du monde. Dans mon coin du terrain, cette immobilité me tuait. Je n’avais qu’une envie : de prendre les armes avec lui, combattre à ces côtés. Peindre ce moment avec lui, m’imprégner de sa présence. Mes pieds me menèrent à la limite même du terrain, mon pied jouant dangereusement sur cette ligne bien définie qui m’empêchait de l’y rejoindre. Quel bien lui ferais-je de toute façon? Alors qu’il défile, s’approchant de plus en plus de son adversaire, je retenais mon souffle. Au moment où la tempête envahissait finalement le grand renard, celui-ci se hissa contre un orbe sombre, moyen de transport fort efficace qui lui permit d’éviter le plus grand de l’ouragan qui s’apprêtait à se déferler contre lui. Voyant son adversaire fuir sans tenter de l’affronter, le Mustéflott fit taire le torrent aquatique qui propulsait son corps et se laissa tomber contre le terrain sans manifester la moindre forme de fatigue.

De son côté, notre mystérieux adversaire aux pouvoirs psychiques déversait autour de lui quelques éclats lumineux, entités lumineuses qui formèrent autour de lui une sorte de labyrinthe. Alors plurent sur nous les armes qu'Orion préparait à notre intention depuis le départ. Le cavalier noir, protégé par son imposante structure, souriait d’un air satisfait. Pour sa part, Turbo, à la manière du Goupelin avant lui resta parfaitement immobile au centre de sa petite tempête de pluie. Au moment où les armes plurent contre lui, le rythme saccadé, le pouls vivant de l’ouragan, s’accentua. Dans un grand cri, Turbo hurla alors qu’il entraînait dans sa tempête les armes d’ombre et de flammes qui ne tardèrent pas à se diluer dans la puissance de la pluie qui se déchaînait de plus en plus. Les ombres se dissipèrent, projetant des nuances bleutées au goût de ténèbres contre le Mustéflott qui devait contenir sa tempête grâce à un effort surhumain, plus grand que lui encore. Il tremblait mais ne laissait rien paraître de sa fatigue. Dans un mouvement rageur de ses bras, il projeta contre le labyrinthe illuminé la tempête de pluie et de noirceur qui se déversa entre ses parois magiques.

«Il t’en reste assez?»

Comme toute réponse, les prunelles du Mustéflott se mirent à briller d’un étrange éclat blanchâtre. Il perdit alors toute emprise, obéissant à ce corps qui connaissait les mouvements par cœur. Son pelage parcouru de goulettes de pluie et de quelques résidus fantomatiques de l’attaque de notre adversaire, il s’élança d’un bon. Ses crocs de glace formèrent au sol une traînée de pics glacés qui suivaient sa progression. Devant lui, sa tempête rageuse lui ouvrait la voie vers le renard de feu. Les miroirs qui osaient lui barrer la route étaient pulvérisés par le mouvement fluide, d’un violet sombre, de ses double-queues détruisant tout sur leur passage. Ainsi illuminé des voiles glacés de son Croc Glace et ses poils orangés enflammés par lueur de ses queues meurtrières bientôt imbibées de l’énergie des miroirs qu’il brisait, il m’effrayait presque. Je ne l’avais jamais vu aussi dédié. Mais il ne se rendit jamais jusqu’à Orion. Le cor sonna pour annoncer la fin de notre pratique. Sitôt la fin du match annoncé que Turbo s’effondra contre le terrain, complètement vidé. Je m’empressai de le rejoindre à la hâte, le cueillant dans mes bras malgré ma faiblesse. Je souris ensuite à Grima.

«Pardon pour lui. Il n’a pas encore appris à ménager ses forces. Bravo Turbo, tu as été extraordinaire. Tout comme vous l’avez été, Orion et vous. C’était un spectacle grandiose, tout en finesse et haut en couleurs tout à la fois.»

Je caressai le visage de ce pauvre Mustéflott afin de l’aider à se réveiller mais un simple gémissement fatigué lui échappa.



Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Ven 3 Avr - 15:20



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

Nombreux sont ceux qui se font des fausses idées sur Orion. Mésestimé, surestimé ; jamais vu comme il l'est vraiment. En un sens, cela arrangeait bien les affaires de Winnie car il était de loin l’élément le plus surprenant de son équipe, bien que suivi de très près par Orphée qui était toutefois plus doué lorsqu'il s'agissait d'être imprévisible. La façade glaciale du Goupelin n'avait d'égale que la grandeur de sa lassitude en général, et la championne s’y était habituée car, en plus de savoir que chacun des membres de son équipe partageaient avec elle un de se traits de caractère les plus appuyés, elle devait avouer qu’elle était toujours très divertie par Orion lorsque celui-ci se laissait enfin aller et montrait qui il était de par ses performances toujours vives, rapides et avant tout extrêmement contrôlées. Car si Circée était la démence et l’absence totale de règles, Orion était l’ordre ; deux tendances que Winnie retrouvait en elle-même bien souvent et qui s’affrontaient sans jamais vraiment s’opposer. Orion était un peu ça, ce mélange de ce qu’elle détestait et adorait, ce qui faisait qu’elle n’arriverait jamais vraiment à poser de mots sur ce qu’elle pensait du Goupelin, ou du moins rien de tangible et qui se rapproche d’une idée précise, tout n’était que concept avec lui, des nuances de gris innombrables que la championne regardait sans en prendre compte. Vous êtes perdus ? C’est normal, elle l’était tout autant à chaque fois qu’elle y pensait.

Orion contrôle : c’est bien la sa principale caractéristique. Il créé, modèle, installe les ficelles de son  monde et joue avec, même lorsqu’il est détruit, faisant renaître des cendres de ses créations d’autres artifices nés de son esprit naturellement fait pour cela. Il n’est jamais troublé ou apeuré, mais ce n’est pas du courage : il n’est pas effrayé uniquement parce qu’il a la conviction de pouvoir s’en sortir sans trop de soucis. Que ce soit de l’arrogance ou pas, peu importe, même lui le sait et n’a pas tant l’intention que ça de changer de façon de voir les choses. Alors le Mustéflott qui se précipitait vers lui, entouré d’une tempête rageuse de pluie et d’ombre, aussi dangereux qu’il était, et bien qu’Orion eut un semblant de lever de rictus en voyant qu’il avait réussi à détruire les miroirs qu’il avait imposé entre eux, ne l’intimidait pas. Il se retourna, l’observant d’un seul œil, se préparant à le recevoir, des ondes et effluves violettes se mettant déjà à sortir de son armure : bientôt elles prendraient forme, s’engorgeraient de la puissance du chevalier et le feraient attaquer. Il voulait donc attaquer de front et faire fi de toute ruse ou délicatesse ? Alors soit, Orion pouvait très bien adopter ce rôle aussi : le contrôle de lui-même, encore une fois, était bien la seule chose qui importait au Goupelin. Winnie resta silencieuse, et hocha une nouvelle fois de la tête : leur communication télépathique leur permettant de corriger au moment même leurs idées, et Orion la remercia brièvement de lui avoir fait repérer une erreur qui aurait pu lui coûter énormément.

Toutefois, le cor sonna et le renard s’arrêta dans la seconde même, n’étant pas apeuré par la possibilité de se faire toucher parce qu’il aurait cessé brusquement le combat : aussi consciencieux qu’il était, il ne pouvait pas ne pas respecter les règles. Sans crainte, il regarda son adversaire arriver, puis s’effondra brusquement, épuisé. Winnie haussa les sourcils, tout comme le Goupelin. Un air de déception passa dans les prunelles d’Orion qui reprit bien vite un air indifférent, et il contempla par ailleurs la loutre, par curiosité et surtout pour savoir si il allait réellement bien. Vu qu’il avait juste l’air d’être tombé à cause de la fatigue, Orion retourna aux côtés de Winter qui s’avançait sur le terrain. Devant les excuses de l’autre coordinateur, elle hocha négativement de la tête.

« Pas d’excuses, allons. Et merci. Turbo a été vraiment impressionnant. »

Elle claqua alors des doigts. Peu à peu, l’armure du Goupelin disparaissait pour au final s’évaporer dans l’air, laissant derrière lui quelques étincelles pendant une dizaine de secondes avant qu’il n’en reste plus qu’une vague impression de chaleur.

« Circé, s’il te plaît, les baies ! »

Elle savait depuis le début que la Branette les observait de là où elle se trouvait, cachée dans l’ombre des gradins, les détaillant de ses yeux félins violacés, et à l’entente de son nom, la concernée ricana. Elle sortir alors de sa cachette, surgissant d’au dessus des sièges avant de glisser rapidement vers les gradins. Elle revint rapidement avec une boîte dans les mains qu’elle tendit à sa dresseuse. Ladite dresseuse ouvrit l’objet en question, donna une baie Oran à la Branette pour son service rendu et une Sitrus à Orion pour qu’il recouvre quelques forces, avant de la tendre à l’homme aux cheveux argentés.

« Servez vous, j’en ai autant que j’en veux. Autant faire retrouver sa force au champion, hm ? »

Elle passa ensuite une main sur la tête du Goupelin qui se laissa faire en silence, appréciant ce geste même si il n’en démontrait aucune preuve d’un point de vue extérieur. Elle décida alors que le silence n’était peut-être pas le bon choix (et sûrement pas le meilleur), donc le brisa en toute impunité.

« Quelques exercices de contrôle d’attaques et il s’en sortira déjà comme un chef, de toute façon. Enfin... Je pense. Là encore ce ne sont que des présomptions et je ne le connais pas personnellement. Mais en tous cas... Satisfait ? »

La question est posé d’un ton qui laisserait croire à de l’innocence et une vraie curiosité, mais le sourire sur les lèvres de Winter dit toute autre chose : elle est contente d’elle-même, et elle n’a pas tant l’intention de le cacher. Restait que maintenant, elle se posait tout de même une question qui la taraudait quelque peu : ne devrait-elle pas, elle aussi, aller un jour se rendre compte de la force des autres champions de l’île... ? Si elle avait eu l’occasion de le faire durant son voyage, elle devait toutefois admettre que Nimue lui avait pris beaucoup de temps et qu’elle était sûrement un peu déconnectée des nouveautés. Elle nota cette idée dans un coin de son esprit, se disant qu’elle avait le temps pour y penser. Chaque chose en son temps. Et puis elle devait avouer que le coordinateur avait attiré sa curiosité, et qu’elle le regardait maintenant en se demandant ce qu’il pouvait bien avoir en réserve lors des matchs les plus intenses. Mais pour l’instant, elle avait déjà eu un morceau de réponse.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Sam 4 Avr - 18:55


Concours de Circonstances

Il pesait lourd contre mes bras. Terrassé par une très grande fatigue. Ne faisais-je donc pas pâle figure devant une collègue? Non. Turbo faisait partie de mon équipe habituelle et non de mes élites, il était nécessairement moins bien entraîné que ces derniers. Au-delà du travail acharné que le Mustéflott témoignait lors de nos entraînements, il lui appartenait tout de même une part de responsabilité dans la façon dont il gérait son énergie. Il avait une tendance claire à surestimer ses propres capacités et cet espèce d’orgueil qui l’étreignait en combat causait très souvent sa perte. Nous allions devoir y retravailler à nouveau, pour peu que Turbo accepte de m’écouter pour une fois. Je ne lui en voulais pas et je n’avais pas sa fierté mal placée. Dans un véritable Concours notre dernière combinaison aurait récolté bon nombre de points, mais la façon dont il s’était écroulé aurait été fatal et notre adversaire l’aurait probablement emporté. Je me concentrai sur la pauvre loutre, qui malgré son erreur s’était démenée pour moi. J’étais fier de tout ce qu’il avait pu entreprendre et réussir depuis notre première rencontre qui remontait déjà à trois ans. Il me fallait m’armer de patience avec celui-ci mais il en valait totalement la peine et je m’étais attaché à ce petit caractère qui faisait sa renommée. Il m’offrait souvent le courage de poursuivre ma bataille lors des moments où la douleur l’emportait sur tout le reste.

Je relevai la tête lorsque la jeune femme aux cheveux bleus me proposa une boîte qui contenait des baies. D’un sourire sincère, je le remerciai, me penchant en posant un genou sur le sol pour libérer une de mes mains. Je saisis une baie Sitrus dans le lot et en écrasai la chair juteuse entre mes doigts, la laissant couler dans la gueule de mon allié. Le goût de la baie le réveilla quelque peu et il se mit à se pourlécher les lèvres. Maintenant conscient, il accepta de manger par lui-même le reste du fruit. Je pus le poser contre le sol où il resta tranquille à déguster sa baie, sans oser vraiment regarder Orion. Pour le moment, il ressasse encore trop cet échange pour le considérer à nouveau tel un ami plutôt que tel un adversaire. Je lui laissais tout le loisir de se reposer, il le méritait bien après tout. Je souris lorsqu’elle m’offrit des mots d’encouragements sous forme de conseils. Je n’avais bien sûr pas besoin de l’entendre, mais elle avait raison. Peut-être cherchait-elle à confirmer dans mon opinion la certitude de son talent. Grima n’avait guère à s’en inquiéter, j’étais totalement sous le charme et je crois bien qu’elle le réalisait vu l’éclat satisfait qui venait éclairer ses traits.

Sa question me parut presque rebelle, comme un défi qu’elle m’aurait lancé. Je ne relevais pas, me contentant de sourire de façon fort mystérieuse, quelque peu amusé par autant d’assurance. Au final, je l’admirais pour cette qualité, moi-même avais mis du temps avant de me sentir pleinement en contrôle de mes moyens et même encore, il m’arrivait fortement de douter. Je ne pouvais pas lui reprocher non plus, comme cette confiance en elle ne l’aveuglait nullement lors de ses combats, ou du moins me semblait-il. Elle et son majestueux renard semblait en pleine possession de leurs moyens et il était presque intimidant de côtoyer de tels personnages.

«Satisfait?»

Avec une audace qui ne me ressemblait guère, je saisis sa main et y posai un baiser éphémère, sorte d’hommage que je lui rendais avec un sens de l’étiquette presque cavalier. Oh, bien sûr, elle se gausserait bien. Si elle avait accepté qui elle était, il en était de même pour moi.

«Absolument, mademoiselle, vous méritez amplement votre titre et toutes ses responsabilités. Merci de m’avoir accueilli ici chez vous.»

Je souriais doucement à présent, caressant la tête d’Ydila qui était revenue à mes côtés. Maintenant que j’avais accompli mon dû, il me fallait repartir. Je ne l’avouerais jamais devant elle ou mes alliés, mais fatiguais quelque peu. Mes ressources d’énergie, bien maigres, ne me permettaient guère de m’émouvoir bien longtemps ou de vaquer à mes occupations habituelles. Je soupirai de satisfaction cependant, ces quelques temps passés hors de la maison en avait largement valu la peine.



Hors Jeu:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Dim 5 Avr - 12:41



Concours de Circonstances

Feat Maxwell R. Young

En vrai, la question n'était pas tellement de savoir si le coordinateur était satisfait de ce qu'il avait vu ou pas, non. La question était plutôt 'pouvez-vous dire que vous êtes insatisfait ?', une question audacieuse et un peu impertinente donc, mais typique de la championne. Elle dissimilait par ailleurs assez mal le sourire fier qui étirait ses lèvres, mais elle n'avait pas véritablement l'intention de le cacher, c'était plus une sorte de taquinerie qu'autre chose. Orion l'avait d'ailleurs bien remarqué et leva les yeux au ciel, à la fois agacé et amusé par les manières dont faisait preuve sa dresseuse, bien qu'il y était relativement habitué depuis le temps qu'il l'accompagnait. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre en matière de réponse pour être tout à fait honnête, mais elle était curieuse et l'inspectait maintenant minutieusement, cherchant puérilement à deviner avant, mais rien ne lui vint à l'esprit.
Elle devait admettre qu'elle n'aurait jamais deviné qu'il aurait pu avoir l'audace de saisir sa main pour y déposer un baiser rapide, si bien qu'elle pouffa de rire, amusée par ce geste ma foi très cavalier et un peu inattendu, d'autant plus que ce genre d'usage la faisait plus rire qu'autre chose. Les compliments qui suivirent ne lui firent pas énormément d'effet, sachant qu'il s'agissait déjà de choses qu'elle savait, ou du moins qu'elle avait jugé comme étant vrais : l'entendre ne lui permettait juste que de se sentir satisfaite d'avoir bien jugé d'elle-même et de ne pas s'être sur-estimée. Que ce soit juste de l'assurance, une certaine marque d'arrogance ou les deux à la fois, peu importe.

« Ravie de l'entendre. »

Elle claqua ensuite des doigts pour faire signe à Circé qu'elle pouvait disposer, mais la Branette avait déjà disparu, préférant l'obscurité des gradins et Arceus seul savait quelle cachette cette diablesse pouvait encore avoir trouvé. Orion la regarda d'un air interrogatif, lui demandant silencieusement si il avait le champ libre pour faire ce qu'il voulait maintenant. Winter hocha brièvement de la tête et le renard s'avança alors vers le Mustéflott pour lui tendre une de ses mains et l'inviter à se relever : sûrement voulait-il lui faire traverser un peu l'amphithéâtre et discuter, ou du moins sympathiser. Si Orion était toujours très distant et froid, il n'en était pas moins qu'il appréciait de discuter avec ceux qu'il avait affronté, et c'était un signe d'intérêt que Winter ne fit pas remarquer, sachant à quel point le Goupelin tenait à sa fierté. Mal placée, certes, mais fierté tout de même, et Winnie en avait suffisamment pour savoir qu'il ne valait mieux pas trop y toucher.
Tel pokémon, telle dresseuse dira-t-on, et avec de bonnes raisons : la championne eut alors une idée et un sourire fin, plus sympathique et moins joueur ou audacieux se dessina sur son visage. Si il y a tout juste une heure elle se goinfrait allégrement sans la moindre attention envers l'horloge, quoique elle grognait sur la visite à laquelle elle allait avoir droit, elle était dorénavant contente de celle-ci et en aurait presque regretté le fait d'avoir autant râlé devant April et Jade. Mais bon, ce qui était fait était fait.

« Dites, vous avez un peu de temps devant vous ? Je pensais qu'une tasse de thé ne serait pas de trop, d'autant plus que j'aimerais bien avoir votre avis sur le nouvel agencement de l'amphithéâtre ; j'ai toujours du mal à me décider sur certaines couleurs... Ce serait l'occasion d'en faire le tour, après tout. Enfin je ne vous retiens pas si vous avez des affaires plus pressées. »

Politesse, politesse, encore et encore ; sauf que cette fois-ci, c'était plus une marque de respect qu'une formulation contrainte par les règles sociales. Orion eut l'air légèrement surpris en la voyant offrir à l'autre homme un tour de l'endroit : c'était bon signe, et il fallait croire que Winnie l'appréciait. Ou alors elle avait juste envie de se détendre en discutant tranquillement de coordination : l'un comme l'autre, au moins elle ne grognait plus en nageant comme une folle furieuse pour se défouler. C'était un progrès.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell R. Young
Administratrice Fondatrice
avatar
Masculin Age : 25
Messages : 375
Date d'inscription : 01/08/2013

Âge du personnage : 32 ans
Métier / Études : Maître Coordinateur de profession
Pseudonyme(s) : Monsieur Image, ce surnom affectueux, prêté par mes fans, qui me désigne pendant mes performances.
Silver Spirit, ou Spirit, tout simplement, mon pseudonyme au sein de la Résistance.

Niveau : 60
Team active :

Turbo "BO"Mustéflott ♂ • Glissade • Rigide


Tarek "REK"Gallame ♂ • Impassible • Modeste


Callie "SUE"Phyllali ♀ • Feuille Garde • Maligne


Ruby "BEE"Absol ♀ • Chanceux • Brave


Kingsey "KING"Tylton ♂ • Médic Nature • Relax


Marselo "MARS"Galopa ♂ • Torche • Brave


Team spécifique :

Pandora "PAN"Togekiss ♀ • Sérénité • Douce


Izobel "IZO"Momartik ♀ • Rideau Neige • Malpolie


Gamen "GAM"Farfaduvet ♂ • Infiltration • Jovial


Ydila "YDIE"Milobellus ♀ • Écaille Spéciale • Calme


Domingo "DOM"Simiabraz ♂ • Brasier • Gentil


Zackson "ZACK"Voltali ♂ • Absorb Volt • Modeste


Aëlia "AËL"Aéromite ♀ • Lentiteintée • Brave



MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   Mar 7 Avr - 18:24


Concours de Circonstances

Grima aurait bien pu tenter de le cacher, sa satisfaction d’elle-même crevait les yeux. Elle possédait probablement un côté qui frôlait la vanité, mais j’étais trop absorbé par son charme naturel pour vraiment m’en offusquer. D’ailleurs, elle méritait toutes les louanges qu’elle pouvait s’adresser, alors qui étais-je pour la reprendre? Au contraire, le rapport que je ferais à nos supérieurs jouerait en faveur de la grosse tête, mais peu m’importait. Tant qu’elle ne se laisse pas aveugler par sa confiance, il n’y avait rien à se reprocher. L’expérience seule me permettrait d’évaluer ce côté d’elle et elle, d’avoir la chance d’y faire face. Certains challengers pouvaient se montrer fort créatifs et je me promettais de suivre l’évolution à la fois de mes coups de cœur de la Compétition tout autant que celle de cette jeune Championne très prometteuse. J’avais ici rempli ma mission, en plus de prendre des notes mentales au sujet de l’entraînement de Turbo. Il allait falloir repartir de la base et travailler son endurance et l’évaluation de ses limites personnelles avant de tâcher d’apprendre des mouvements plus difficiles. Cela ne lui plairait guère, mais il s’agissait d’une étape nécessaire afin d’éviter l’épuisement total comme tout à l’heure. Heureusement, la baie agissait merveilleusement bien et ses prunelles ambrées avaient repris leur aspect normal, perdant leur côté vitreux et fatigué. Je lui adressais un léger mouvement de tête en guise de salut et d’hommage. Malgré tout ceci, il avait travaillé très durement et méritait amplement mes encouragements.

Je l’observai faire alors qu’elle chassa la Branette d’un claquement de doigts. Geste quelque peu impérieux qui m’amusa parce que non nécessaire : le spectre se réfugiait déjà tous les gradins où l’obscurité l’envelopperait assurément. Je ne m’adressais jamais à mes alliés autrement que par leur nom, je trouvais donc étrange ce signe, mais à bien y penser il m’arrivait de communiquer avec de façon non orale, par des gestes auxquels ils avaient eu le temps de s’accoutumer. Il s’agissait peut-être donc d’un geste accepté par le fantôme, bien qu’il fut un peu pompeux et autoritaire à mon goût. Je fus rapidement distrait cependant par Orion qui s’approchait du Mustéflott épuisé pour lui tendre une main fraternelle. Surpris, Turbo le considéra un long moment, probablement déchiré par son esprit compétitif et l’aspect plus social et ouvert de sa personnalité. Ce dernier l’emporta cependant et il saisit la main tendue pour s’avancer dans l’Arène, les pattes derrière le dos, un peu méfiant malgré lui mais tout de même ouvert à la conversation que lui proposait son vis-à-vis et dont je ne parvenais pas à saisir le sens. Ensemble ils s’éloignaient pour visiter l’Arène je crois bien.

À ce moment-là, la jeune femme aux étonnants cheveux bleus s’adressa à moi une nouvelle fois, me proposant tout d’abord une tasse de thé dont je me délectais déjà, ainsi qu’une discussion au sujet de l’agencement de l’Amphithéâtre. Oh, elle me consultait pour les décisions concernant son Amphi? Un sourire franc se dessina contre mes lèvres. Elle me proposait aussi d’en faire le tour et je n’osai pas lui dire que j’en avais fait la visite plus de fois qu’elle probablement, me contentant de joindre mes deux mains ensemble avec une joie palpable. J’avais déjà oublié mon projet de partir prochainement. Puis Turbo semblait bien s’amuser avec le Goupelin, aussi bien lui laisser son moment. J’hochai donc la tête, touché par la suggestion de Grima à laquelle je répondis :

«Bien sûr, rien au monde ne m’enchanterait d’avantage. Je vous suis mademoiselle.»

Je fis un geste de la main afin de l’intimer à passer en premier. Grima était bel et bien ce genre de personnes qui donnait envie de la suivre jusqu’au bout du monde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Concours de circonstances |PV Winnie|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Concours de circonstances |PV Winnie|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2 appliques murale pour chambre d'enfant (Winnie)
» Winnie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE EST :: Vanawi :: Rues Bondées :: Amphithéâtre-