« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Décompte (OS évolution) /!\ Langage fleuri /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léopold Richter
Administratrice
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 27/06/2014

Âge du personnage : 26 ans, né un 5 mai
Métier / Études : Etudes de Medecine, en stage chez un medecin généraliste a Anula et quelques fois à la clinique Connors d'Amanil
Pseudonyme(s) : White Dragon, identité de justicier

Niveau : 55
Team active : .

♦️ Médée - Assurée - Voile Sable

♦️ Luis - Préssé - Impassible

♦️ Sisyphe - Foufou - Brasier

♦️ Emil - Modeste - Attention

♦️ Bellérophon - Assuré - Tête de Roc

♦️ Thanatos - Timide - Agitation



MessageSujet: Décompte (OS évolution) /! Langage fleuri /!   Lun 23 Mar - 20:23


Décompte.
   Évolution de Mînn

Léo était parti faire des courses et Mînn s’ennuyait. Ses camarades s’entrainaient dans le jardin, et il serait volontiers allé avec eux, néanmoins, le soleil était à son zénith et le Mucuscule supporte mal le soleil, ayant besoin de s’hydrater en permanence. Heureusement, en cas de grande chaleur, son dresseur lui laissait toujours une bassine d’eau à disposition en cas d’urgence, et prenait garde à ne pas l’enfermer à l’extérieur en plein soleil. Depuis l’intérieur de la grande maison, Mînn observait les autres Pokémon, puis s’en alla explorer la demeure, qu’il connaissait déjà bien, mais à son échelle de 30 centimètre, il y a bien des choses qu’il ne peut pas voir et qui lui reste à découvrir dans ce grand manoir… Des choses comme… Cette chambre toujours fermée dont la porte est cependant ouverte, pour une fois. Le tout petit dragon au corps gluant se faufila dans l’entrebâillement pour découvrir une chambre plongée dans l’obscurité, et pas franchement rassurante. L’insouciant Mînn ne prit pas peur pour autant, et continua d’avancer dans la pièce. Mais il se stoppa net quand il entendit un rire quelque peu sordide venant d’un coin de la chambre. Il y avait quelqu’un ici, à n’en pas douter, un humain. Le Mucuscule pouvait l’entendre marmonner des paroles indicibles, recroquevillé dans un coin de la pièce, à parler avec une vielle poupée de chiffon, un sourire des plus étranges aux lèvres.

« Marcelle, Marcelle, Marcelle… Marcelle je t’aime beaucoup mais en même temps ce que je peux te détester. Je veux dire… Tu es moche. Tu es trop moche. Tu m’écoutes sans jamais rien dire mais… Pourquoi tu dis rien, hein? POURQUOI TU DIS RIEN ESPÈCE DE SALOPE?! »

L’ombre se leva et jeta avec violence la poupée de chiffon contre le mur. Mînn resta pétrifié à la vue de cette scène, et observa successivement la poupée inerte sur le sol et l’homme qui s’avançait vers lui. Oh, non, il l’avait vu… Léopold lui avait bien dit de ne pas entrer ici, et maintenant, il venait de comprendre pourquoi! Le Mucuscule se mit à frémir, en captant le regard de cet humain à la carrure imposante malgré son dos vouté, et à l’expression inquiétante, mélangée entre frayeur et colère, un œil caché par un bandeau et des mèches de cheveux en désordre, l'autre peu expressif et souligné de cernes.

« Qui va là? Qui es-tu? Que veux tu? Qui es-tu? Qu’es-tu? Que veux-tu? »

L’homme en robe de chambre rouge se baissa vers Mînn, qui se recroquevilla sur lui-même. Puis, quelques instants plus tard, il vit l’expression de l’homme s’éclairer et le prendre dans ses mains pour le contempler avec le regard d’un petit enfant.

« Mais tu es adoraaaaaaaaaaable! Tu es trop mignon! Comment tu t’appelles? Moi, c’est Richard! Tu veux être mon ami? DIS-OUIIIIIIIIII! S’il te plaît, s’il te plaît, s’il te plaît, s’il te plaît! »

Mînn était un peu rassuré en décelant, plus que de la colère et de la bizarrerie en cet homme, de la curiosité et une solitude évidente. Probablement qu’il était fou, comme le dit souvent Léopold, mais on dirait simplement un enfant, en ce moment. Le Mucuscule poussa un petit cri, tentant de le moduler à la façon dont son dresseur l’appelle, émettant un « Muuuuuiiiin » à peu près clair. Les yeux de Richard brillèrent plus encore en le regardant.

« Mui? Je vais t’appeler Mimi! C’est trop bien Mimi! Mimi, tu veux bien jouer avec moi? Parce que… bah, ma poupée, Marcelle, qui est là-bas et que j’ai jeté bah… Elle devenait ennuyeuse. Et blessante. Elle n’arrêtait pas de me dire des choses méchantes! Déjà que je vois des scolopendres partout, eh ben, elle, en plus, elle se moque de moi! Alors maintenant, j’en ai plus rien à branler de sa gueule, parce que c’est TOI mon meilleur ami! »

Il ne comprenait pas tout, mais Mînn se contenta de hocher la tête avec un sourire énorme et adorable comme les Pokémon de son espèce savent si bien les faire. Richard passa une main sur sa tête pour le caresser, et le retira d’un air intrigué.

« Eh, mais, t’es tout collant! Faut aller te laver! »

Bien sûr, la pellicule gluante qui enduit le corps du petit dragon est totalement naturelle, mais ça, l’homme ne devait pas le savoir, vu son ignorance du monde extérieur. Sans même le laisser répondre, Richard fonça dans la salle de bain et posa délicatement son nouvel ami au fond de la grande et belle baignoire décorée. Quand l’eau chaude arriva dans la grande bassine de faïence, Mînn était plus que ravi et se mit à sautiller, éclaboussant Richard au passage qui avait lui aussi l’air de beaucoup s’amuser à tenter de l’attraper pour le savonner. Surfant et plongeant comme un petit fou dans et sur l’eau du bain, le Mucuscule était fou de joie et ne vit pas arriver le jet de douche. Il se fit avoir mais revint de plus belle à la charge en éclaboussant le père Richter à grands cris. Son ami avait sorti l’artillerie lourde avec la pomme de douche, mais le petit Dragon ne se laissera pas faire, même si un nouveau jet lui arrive alors en pleine figure! Mais, alors qu’ils s’amusaient comme des gamins plus encore qu’au début, Mînn eut la mauvaise surprise d’entendre l’humain pousser un hurlement des plus effrayants, et se précipiter dans un coin de la salle d’eau, tremblotant derrière une serviette de toilette. Le Pokémon dragon s’arrêta et voulut s’approcher de son ami, mais ce dernier, sur la défensive, et le visage totalement tétanisé et terrifié, lui lança la serviette à la figure. Le dragon regarda la serviette tomber à terre, puis observa Richard tristement, en silence.

« Qu’est-ce que c’est que ce... Qu’est-ce qui se passe ic- Mînn, qu’est-ce que tu fais- Richard?! »

Léopold entra en trombe dans la salle de bain, certainement alerté par les cris de son père, et resta planté dans l’entrée, ne sachant pas par ou commencer. Gronder son Mucuscule… Son Colimucus, plutôt! D’être allé voir Richard sans son autorisation ? Ou le féliciter pour son évolution? Ou alors, devait-il une fois de plus aller chercher Richard qui fixe, totalement terrifié, le Pokémon dragon debout dans la baignoire, qui, lui, semble réellement triste.

« Mînn… tu- tu as évolué mais… Je t’ai déjà dit que tu ne devais jamais aller voir Richard! »
« LEO! JE TE DÉTESTE! TU N’ES QU’UN PAUVRE CON! COMMENT OSES-TU ME LAISSER SEUL?! »
« Richard… Calmes-toi… Je sais que tu as au peur, mais.. »
« Non! Tu n’as pas le droit de m’enlever Mimi! C’est mon ami à moi! C’est ta faute tout ça! Tu ne veux jamais que je me fasse des amis! »
« Mais, Richard, tu ne veux jamais- »
« Pourquoi tu ne m’appelles plus jamais « Papa », hein… T’ES VRAIMENT UN PAUVRE CONNARD! ET UN LÂCHE! POURQUOI TU ME LAISSES PAS CREVER COMME TOUS LES AUTRES? Pourquoi il faut que TOI, tu sois resté?! Je ne t’ai jamais aimé! J'en ai rien à foutre de ta gueule d'abruti! VA TE FAIRE FOUTRE! »


A force d’agitation et de crise, Richard se remit à halluciner et à hurler de plus belle, au point qu’il finit par tomber de malaise à terre en tremblottant, et Léopold dut le ramener dans son lit après lui avoir encore fait avaler calmants et somnifères, accompagné de Mînn. Il lança un regard de reproche à son Colimucus, sans pouvoir cacher sa haine et sa tristesse face aux paroles blessantes de son père et la honte due à son propre comportement, la lassitude qu'il ne peut plus ignorer depuis le temps qu'il reproduit tous ces gestes qui lui semblent de plus en plus inutiles.

« Désolé Mînn… Mais tu dois comprendre qu’il n’y a rien à faire… Tu vois, à chaque fois, ça se termine mal. Richard est... Il est... Il ne pourra jamais plus... »

Le jeune homme baissa les yeux, et sortit de la chambre avant la fin de sa phrase, certainement de peur de la terminer et d'admettre ce qu'il sait depuis trop longtemps, ou bien de réveiller des pensées sordides, teintées de rancoeur. Il était réellement blessé, et plutôt sans espoir de ne pas pouvoir arranger les choses une fois de plus. Mînn, lui, resta aux côtés de Richard qui s’était endormi encore un peu. Combien de temps cela allait-il encore durer?
Manoir Richter
Pokémon présent(s) : Mînn

____________________________________________


DC de Alexander Nagel, Julianne Eriksen, Riku A. Nagel, Cesar Richter, et  Cobaltium
PNJ Lié : Cléopatre Richter
Revenir en haut Aller en bas
 

Décompte (OS évolution) /!\ Langage fleuri /!\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lampe Tillytec pour cycliste ? attention langage fleuri - pas pour les jeunes filles !
» Arthus du Pré Fleuri, Comtois, réservé par Shannon Spirit (2011)
» COMPTE RENDU du TELETHON à SERRIERES en CHAUTAGNE
» Jauge de température + Compte tours
» vend compte tour additionnel type r

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CENTRE DE L'ÎLE :: Anula :: Quartier des Affaires :: Manoir Richter-