« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Ou comment se faire accepter en une soirée [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clive G. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 472
Date d'inscription : 16/02/2014

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac L, chômeur
Pseudonyme(s) : .
Nero (ancien régimeux)
~> Assassin, officier
Gabriel (Compétition)
~> Dresseur

Niveau : 71
Team active : .

♀ - Clio
Régé-Force - Mauvaise ; Baie Prine
# Poing-Boost - Acrobatie - Poing de Feu

♂ - Ephraim
Torche - Pudique ; Baie Prine
# Lance-Flammes

♂ - Ezekiel
Matinal - Mauvais ; Baie Prine.
# Bomb-Beurk - Vibroscur

♂ - Nathaniel
Garde Magik - Jovial ; Ceinture Pro
# Cage-Éclair - Lance-Flammes - Laser Glace

♀- Rowena
Rideau Neige - Bizarre
# Poing Boost - Griffe Ombre - Poing Glace

♂ - Raiden
Minus - Foufou ; Veste de Combat


MessageSujet: Ou comment se faire accepter en une soirée [OS]   Jeu 9 Avr - 22:35



Ou comment se faire accepter en une soirée

Évolution de Rowena

« Arrête ça tout de suite. »

Déçue, la Polarhume recula, l'air attristée et peinée devant le refus catégorique et sec de son dresseur. Si il était clair que sa présence l'effrayait pour une raison que Rowena ignorait complètement, tous ses efforts pour tenter d'être acceptée par le hérisson résultaient en des échecs retentissants. Elle tentait comme elle le pouvait de se rapprocher ou même de lui témoigner son affection, mais à chaque fois qu'elle avait le malheur de s'approcher un peu trop, Clive prenait ce ton froid et cet air presque farouche, comme si sa présence le dérangeait intensément. Rowena n'était pas naïve au point de ne pas reconnaître les traces de la peur quand elle était présente, surtout qu'en plus d'avoir déjà l'air d'un cerf devant les phares d'une voiture quand on tentait de s'introduire dans son espace personnel, il paniquait comme un chat que l'on tenterait de plonger dans l'eau. La Polarhume avait donc décidé qu'elle aiderait son dresseur à surmonter sa peur et surtout qu'elle le couvrirait d'affection, car c'était à ses yeux le meilleur moyen de gagner sa confiance. Oui vous pouvez rire en sachant très bien que c'était peut-être la pire des méthodes avec le hérisson.

Tandis que Clive rangeait méticuleusement le comptoir du bar et passait un coup d'éponge et de torchon pour effacer les dernières traces d'alcool et de boissons, il sifflota l'air d'une chanson qu'il avait vaguement appris, avant de jeter un coup d’œil vers le piano qui trônait à l'arrière de la salle. Aussitôt, ses doigts le démangèrent et il hésita à aller s’asseoir sur le tabouret pour aller jouer de quelque chose, mais se rappelant qu'il était près de trois heures du matin et que si il ne se dépêchait pas il ne serait pas couché avant cinq heures, il poussa un long soupir et une fois cette tâche finie, il se mit à ranger la vaisselle.
La Polarhume tentait quant à elle d'aider le barman en ramassant les différents déchets tombés à terre d'un air joyeux, en mettant les choses qu'elle ramassait dans un sac poubelle qu'elle traînait au sol. Un grand sourire naïf sur son visage, elle continuait sa tâche en chantonnant un peu.

Elle entendit alors des bruits et releva la tête. À cause du fait qu'elle était petite et se trouvait sous une table, elle ne pu que voir une petite partie de ce qui se passait et chercha à se faire discrète. De ce qu'elle voyait, vu qu'il y avait trois paires de jambes et les voix qu'elles entendaient résonner, les personnes qui étaient rentrées ici avaient sûrement bien trop bu (leurs voix en disait bien assez sur ce fait) et dérangeaient assez l'officier. Au vu de sa posture et de son ton sec, il n'avait visiblement pas envie de se laisser faire et même si il restait poli, l'acidité dans sa voix en disait long sur ses véritables pensées.

« Le bar est fermé. Repassez demain si vous voulez quelque chose.
- Écoute gamin, on veut boire un coup entre potes alors tu vas pas commencer à nous faire chier avec des histoires d'horaires. Sers nous trois bières et après on verra.
- Encore une fois, je me répète mais...
- Oh mais ferme-la et fais ce qu'on te dit ! »


Une chaise fut renversée. Rowena, alertée et inquiète pour son dresseur, sortit de sa cachette et se mit à grogner férocement, l'air farouche et prête à attaquer si jamais quelqu'un osait avoir l'impudence de s'en prendre au hérisson. Hérisson qui paraissait d'ailleurs surpris et la fixait pour une fois avec ce qui paraissait être de l’étonnement et une part d'affection, mais aussi et surtout de l'inquiétude. Les grognements de la Polarhume commencèrent à passer inaperçus lorsqu'ils furent dépassés en quantité de décibels par ceux d'un Démolosse qui, si il lui faisait penser à Ezekiel, n'avait rien à voir avec l'autre chien des enfers. Il paraissait déjà plus vieux, et la lueur mauvaise dans son regard ne disait rien qui vaille à la Polarhume. Apeurée, elle poussa un geignement lorsqu'elle fut plaquée au sol par celui-ci.

« Bien ce que je me disais, avec ta gueule de tapette tu peux que avoir ce genre de pokémon faiblard ! Hé, Lloyd ? Quand t'auras fini d'apprendre la politesse au Polarhume, tu pourras montrer à monsieur le barman qu'il vaut mieux pas péter plus haut que son cul dans le quartier ? »

Le Démolosse appelé poussa un grondement semblable à une confirmation. Tandis que les griffes de celui-ci s'enfonçait dans la peau de Rowena et que la Polarhume poussait un geignement de douleur, elle pu voir Clive donner un direct du droit dans la mâchoire d'un des trois individus, mais même si il était bien plus doué en combat et en forme que trois hommes à moitié soûls, dans un espace confiné, ses chances étaient tout de même fortement réduites. Alors que les crocs enflammés du Démolosse s'enfonçait dans une de ses épaules, Rowena poussa un grondement rauque. Elle se débattit comme un diable et, brusquement, donna un coup bien plus violent que tous ceux qu'elle avait enduré depuis tout à l'heure : Patience. Le chien de feu fut repoussé et tandis qu'elle se relevait péniblement, Rowena poussa un cri bestial tandis que son corps grossissait peu à peu, enveloppé d'une lumière blanche vive et éblouissante.

Les hommes reculèrent, tout comme le Démolosse. La Polagriffe poussa un grondement mauvais avant de s'élancer ver le pokémon feu à une vitesse phénoménale, entourée de colonnes d'eau qui se déversèrent brusquement sur le chien. Maintenant que sa terre, l'ourse se retourna vers le dresseur de celui-ci et, en quelques secondes à peine, les trublions avaient décampé, terrorisé par le regard meurtrier de la Polagriffe.
Calme. Clive se mit à remettre en place les chaises et soupira, las, en constatant qu'il aurait bien plus de travail à accomplir. Le regard de l'ourse et de son dresseur se rencontrèrent et il y eut un moment de pause.

« Tu veux bien m'aider, Rowena ? »

La Polagriffe sourit. Avec un peu d'effort et de patience, elle avait peut-être des chances d'arriver à gagner sa confiance : l'esquisse de sourire qu'elle avait vu sur le visage de Clive en était déjà la promesse.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Faust M. Donovan, Natsume Shimomura & Winter L. Kenway
Revenir en haut Aller en bas
 

Ou comment se faire accepter en une soirée [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comment se faire entuber par son motociste...
» ou comment se faire bien chi*r pour une photo
» Comment se faire de l'argent sans rien dépenser...
» comment se faire sponsoriser ?
» Comment se faire sponsoriser?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE EST :: Vanawi :: Rues Bondées :: Auberge "Le Lion Ecarlate"-