« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 It's not all about the brain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake A. Morgans
Newbie
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 11/05/2015

Âge du personnage : 20
Niveau : 10
Team active :
- Ponyta ♀ - Cinder - Torche - Douce

- Rattata ♂ - Roméo - Cran - Malin

Ponchiot ♂ - Pongo - Esprit Vital - Gentil

Cabriolaine ♀ - Capucine - Herbivore - Sérieuse

Kangourex ♀ - Khan - Querelleur - Brave


MessageSujet: It's not all about the brain   Lun 11 Mai - 4:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JAKE AUSTIN MORGANS


INFORMATIONS
NOM: Morgans
PRÉNOM: Jake
SURNOM: Patate, patapouf, gros hobbit joufflu, le goron, Balou... Ses collègues de travail sont très imaginatifs, ma foie...
PSEUDONYME(S): N'ayant jamais compris le principe de l'anonymat, il se contente de se présenter en tant que "Jake".
ÂGE: 20 ans
DATE DE NAISSANCE: 3 mai
SEXE: Masculin
GROUPE: Habitant/Régime
RÔLE: Soldat du Régime
MÉTIER/ÉTUDES: Il n'a que très peu de scolarité, et travaille comme soldat pour le Régime.
ORIGINE: Enola (Amanil)


PHYSIQUE
COULEUR DE PEAU: Blanche, légèrement bronzée par ses longues heures passées dehors à monter la garde devant certains édifices du Régime.
CARACTÉRISTIQUES DES CHEVEUX: Ses cheveux sont châtains, et à peu près toujours en bataille. Courage à celui ou celle qui tentera de dompter cette tignasse digne d'un Donovan (bien qu'ils ne soient aucunement liés par le sang).
CARACTÉRISTIQUES DES YEUX:Les yeux de Jake sont d'un beau brun noisette. Ils sont la plupart du temps grands ouverts et pétillants, comme il s'émerveille pour un rien.
DESCRIPTION DE LA SILHOUETTE:On peut dire que Jake fait de l'embonpoint, malgré son haut niveau d'activité physique qu'exige son métier. Blâmons le Fast Food! Le jeune garçon doit bien mesurer un peu plus de 185 cm, ce qui le classe parmi les grands, et puisqu'il il pèse aussi un bon 90kg de muscles, et surtout de BigMacs, on peut dire qu'il peut sembler imposant, malgré son visage enfantin.
PARTICULARITÉ: Hormis cette chevelure qui nous permet de le spotter à des kilomètres à la ronde, Jake n'a pas grand signe distinctifs. Oh, il a bien un petit nez en trompette, et les oreilles légèrement décollées de la tête, tout de même.


CARACTÈRE
PERSONNALITÉ: Gentil - Naïf - Simple d'esprit - Attentif - Doux - Minutieux - Sensible - Terriblement crédule - Pratiquement toujours de bonne humeur - Obéissant - Amical - Poli - Devient facilement nerveux - Direct - N'a à peu près pas de filtre - Facilement impressionné - Enfantin - Inconfortable lorsqu'il n'est pas encadré - Travaillant - Curieux - Sociable - Joueur - Délicat - Gourmard
GOÛTS & DÉGOÛTS: Jake adore, plus que tout, les chevaux. Il les admire. Pour lui, il n'y a rien au monde de plus beau qu'un cheval au galop. Il aime aussi, bien entendu, tout ce qui s'appelle Fast Food et compagnie, ça, on en doute pas, si vous voyez ce que je veux dire... Il aime aussi beaucoup la nature, la télévision, avoir un cadre autour de lui, sa maman (même si celle-ci n'est pas des plus tendres avec lui), et toutes sortes d'autres choses.

Les choses que Jake n'aime pas sont plus rares, mais pas inexistantes. Par exemple, il n'aime pas les insectes, ni les choses effrayantes, comme les monstres et les sorcières.

ASPIRATIONS & PEURS: Comme dit plus haut, Jake a affreusement peur des monstres, sorcières, ogres et compagnie. Un film d'horreur pourra l'empêcher de dormir pendant des semaines. Il a aussi terriblement peur que sa maman l'abandonne, comme elle l'en menace si souvent.

Pour ce qui est des aspirations, on ne peut pas dire que Jake en ait véritablement. Il vit au jour le jour, et se contente de ramener de l'argent à la maison comme il lui est demandé. Il s'est fait à l'idée de ne jamais visé plus haut que ce qui lui est offert, et pour être honnête, ce n'est pas non plus pour lui déplaire.
ALLÉGEANCES: Régime. Certes, il ne comprends pas vraiment ce que ce groupe tente d'accomplir sur l'île, mais peu importe. On l'a convaincu (sans grande difficulté) de le rejoindre, et il n'a pas posé plus de questions. Ils lui ont offert un boulot, un fusil pour se défendre lui et sa maman des envahisseurs que son les Résistants, alors que pouvait-il demander de plus...?


BIOGRAPHIE
-Bordel, je t’ai déjà dit de pas venir ici! Merde, je te l’ai dis mille fois! Si ma femme te vois, je suis cuit, moi!

Cette phrase, Dorothée Mrogans l’a entendu. Encore, et encore… Et encore. Pourtant, la jeune adulte enceinte jusqu’au bout des oreilles ne semblait jamais comprendre les paroles de cet homme qui, après quelques rapports non protégés, était devenu le père de la créature grandissant dans son ventre. Marié, et déjà père de deux enfants, le blond aux yeux d’océan s’était pourtant fait bien clair : cet enfant, il ne voulait rien avoir à faire avec. Et la pension qu’elle demandait depuis bientôt sept mois? Encore moins! Il avait payé pour ces rapports, et estimait ainsi qu’il n’avait pas à s’imposé une responsabilité dont elle était « la seule responsable », selon ses mots. Et pourtant, cela n’empêcha jamais la fille de joie de profession de revenir à la charge, tantôt enceinte, tantôt avec un petit garçon au sein, et tantôt avec un petit bonhomme, marchant à peine, la suivant comme un bon petit toutou.

C’est ainsi que Jake vint au monde. Pris en charge par une mère alcoolique, blâmant toute la misère du monde sur ce petit être à la chevelure châtaine, qui pourtant n’avais jamais rien demandé. Il ne parlait pas encore que déjà, il appris ce qu’était la colère, les cris, et les vices. De toute évidence, cet enfant n’était pas la prunelle des yeux de sa mère, mais bien une excuse sur deux pattes pour rafler un peu plus d’argent au géniteur, qui, a force de voir cette folle furieuse arriver chez lui en le menaçant de le dénoncer à sa femme, finissait par lui jeter au visage le contenu de son portefeuille, accompagné d’une panoplie d’insultes toutes plus juteuses les unes que les autres. Bien sûr, à l’époque, le petit garçon était encore trop jeune pour comprendre, et pourtant, certaines de ces images ne quitteront jamais sa mémoire, sans même qu’il ne le réalise.

Malgré l’environnement hostile de petit, il ne perdait jamais le sourire, et démontrait un gout particulier pour l’exploration, si bien sûr il se trouvait sous la surveillance de sa mère, ce qui, en toute honnêteté, n’était pas très fréquent. Malgré ses quelques retards dans l’apprentissage de la propreté et du langage, Jake n’eut aucune difficulté à intégrer l’école de son quartier, lorsque celui-ci atteint l’âge d’entrée à la maternelle. Mais alors que les autres enfants de sa classe progressaient à un rythme régulier, les enseignants découvrirent une certaine difficulté à progresser chez le jeune Morgans. Ce qui ne semblait au départ pas très alarmant se révéla par la suite très intrigant, à un tel point que lors d’un après-midi, le personnel se vit dans l’obligation de convoquer Dorothée pour l’informer de la condition étrange de son fils.

-Je comprends ce que vous me dites, mademoiselle Morgans, mais ces choses auraient dû être acquises déjà.

-Vous dites que c’est ma faute s’il est attardé, c’est ça?! Allez vous faire foutre, merde! Personne va me dire comment élever mon gosse!

-Nous n’avons pas dit ça, mademoiselle Morgans, mais nous pensons simplement qu’il faudrait peut-être l’avis d’un professionnel. Jake pourrait certainement en bénéficier. Vous savez, il existe des programmes qui font des merveilles, de nos jours.

Bien sûr, tentez d’expliquez quoi que ce soit de sensé à cette mère monoparentale aux habiletés plus que douteuses… Hormis un charmant doigt d’honneur, les enseignants ne purent obtenir quoi que ce soit de la mère. Et hormis quelques claques pour l’avoir fait passé pour une véritable folle, Jake n’obtint ce soir là rien d’autre de sa mère. Aucune consultation, aucun traitement favorable, aucun « programme qui fait des miracles ». Il était un fils de batard, il était la cause de sa condition, et il n’avait, d’après la jeune mère, qu’à ne pas être aussi débile.

Ainsi, les années passèrent pour le petit Jake, qui grandissait, tâchant tant bien que mal de rattraper son retard sur les enfants, qui, heureusement pour lui, le traitaient pour la plupart avec douceur et acceptation. Il était, au sein de sa classe, le petit frère angélique avec qui tous voulaient jouer lors des récréations. Combien de conflits se sont créé autour du petit garçon, simplement pour être celui qui l’aiderait à accomplir les tâches les plus difficiles. Le petit Jake n’était jamais aperçu sans être tenu par la main par l’un de ses petits camarades. Le petit avait beau avoir de terribles lacunes cognitives, il semblait s’intégrer avec la plus grande facilité du monde dans toutes sortes de contextes, ce qui semblait réchauffer le cœur de ses enseignants qui, s’étant donné le mot, tentaient l’impossible pour offrir à Jake les meilleurs conditions développementales possibles, avec l’espoir de possiblement compenser pour l’ambiance plus que défavorable que vivait l’enfant, lorsque celui-ci rentait chez lui le soir. Parce que, malgré les années qui avançaient, Dorothée refusait tout simplement de changer son comportement envers son fils, qui malgré tout, lui offrait tout l’affection dont pourrait rêver n’importe quel parent. Alors que la mère le traitait comme un fardeau, il lui offrait les plus belles louanges, et lorsqu’elle refusait les contacts avec son fils, il se démenait tout simplement un peu plus pour lui offrir un câlin. Il n’y eu jamais aucun doute à ce propos : Jake aimais sa mère. Plus que tout. Plus que lui-même. Il était, de toute évidence, et ce malgré que la vie semble contre lui, un petit être terriblement résilient.

Jake passa ainsi ses jeunes années dans l’innocence, progressant à son rythme, souriant à chaque occasion. Il continua ainsi jusqu’à ses quatorze ans, jusqu’au jour où sa mère décida tout bonnement que l’éducation n’était pas faite pour lui. De toute manière, selon elle, cela ne lui était d’aucune utilité. Il était attardé. Il n’irait jamais loin dans la vie. Alors à quoi un diplôme, si même il était capable de le décrocher, allait bien pouvoir lui servir? Il n’irait jamais plus loin, de toute évidence. Ainsi, avec toute sa sagesse, Dorothée Morgans avait décidé d’arracher à son fils cette routine à laquelle il s’était pourtant habitué durant une bonne partie de sa vie. Malgré les protestations de la direction, elle arracha Jake à son milieu scolaire pour le diriger vers une école de métier, où il passa deux ans, pour en sortir avec en poche la promesse d’un métier « à sa hauteur ». À seize ans, Jake n’était plus ce petit garçon aimé de tous, mais bien ce plongeur sous-payé au petit restaurant du coin. Mais malgré tout, le jeune homme ne s’en plaignait pas. Au contraire. Alors que certains jeunes auraient protesté et détesté leurs parents, Jake, lui, se rendait tous les matins à son boulot, le sourire accroché aux lèvres, absolument fière de pouvoir faire ce que sa maman avait décidé pour lui. Il allait même jusqu’à se sentir privilégier d’offrir à celle-ci sa paie, à chaque semaine, qu’elle allait dépenser sans honte pour des cigarettes le jeudi soir, lorsque son fils lui tendait le cheque, des étoiles dans les yeux. En guise de récompense, la mère lui offrait parfois le luxe d’un petit bisou sur la joue, ce qui pouvait parfois lui arracher un petit rire et une bonne humeur qui persistait parfois jusqu’à la prochaine paie.

Cette nouvelle ère de paix dans la vie du châtain durèrent environs deux ans, jusqu’aux dix-huit ans du jeune homme. Alors que celui-ci rentait du travail, aux alentours de vingt-deux heures, comme à son habitude, il trouva sa mère dans la cuisine. Curieux de voir sa mère encore debout à cette heure tardive, le jeune homme s’approcha avec toute sa nonchalance vers celle-ci. La cigarette au bec, la mère observa son fils devenu homme avec les années s’approcher d’elle. Elle n’attendit pas que son garçon n’ouvre la bouche qu’elle lui tendit un document, qu’elle avait préalablement ouvert à la dernière page.

-Signe.

Haussant les épaules, le jeune homme ne se fit pas prier. Sans même poser de questions sur la nature du document, il apposa sa signature, simplement composée des quatre lettres moulées que formait son prénom. Sans même le réalisé, il avait vendu son âme à une dictature qui s’était incrustée sur l’île, probablement sans même qu’il ne l’ait réalisé. Et le lendemain même, au lieu de se rendre à son petit bistro pour récurer des assiettes, Jake prenait un tout nouveau trajet, cette fois pour recevoir un tout nouvel entrainement. On lui confia une arme, un territoire à surveiller, des ordres bien précises, et ainsi il commença sa nouvelle vie au sein du Régime. Soldat. Engagé pour faire régner un ordre qui était loin de lui déplaire. Engager comme bouclier humain, prêt à donner sa vie pour repousser toute tentative de rébellion de la part de ceux qu’on lui avait décrit comme l’envahisseur. Ayant tout de suite remarqué le retard mental du garçon, ses supérieurs avaient vu en lui l’occasion en or de lui faire gober tous les mensonges qui leurs passaient par la tête, et ainsi le faire obéir à leurs moindres commandements. Il leur fallait tuer quelqu’un de nuisible? Il leur suffisait de mettre en scène n’importe quel scénario, s’assurant toujours de faire croire au jeune homme que ce qu’il faisait était bien, dans l’intérêt général. C’est ainsi qu’il fut envoyé au front, le premier janvier 2014.

-Répète ce que je t’ai dis, Jake.

-Je dois tirer sur tout ce qui bouge. Ce sont des méchants.

-Encore une fois.

-Je dois tirer sur tout ce qui bouge. Ce sont des méchants.

Dans la camionnette, vêtu de blanc, portant le masque officiel de son employeur, Jake fut déployé dans une telle violence qu’il n’en oubliera jamais les images. Du sang. Des cris. La mort. Partout autour. Mais on lui avait dit de tirer. Après tout, ils étaient les méchants. Il fallait tirer, avant qu’eux ne tirent. Avant qu’eux ne s’attaquent à sa mère, à ses amis, à lui. Avant qu’ils ne retirent à Enola son calme et sa paix. Alors il tira. Sans véritablement réaliser ce qu’il était en train de commettre. Il se fit même remettre à l’ordre lorsqu’on réalisa qu’il s’excusait auprès de ses victimes. De toute évidence, Jake n’était pas à sa place dans cette organisation qui faisait régner la terreur. Et pourtant, jamais sa mère ne proposa de le retirer à ce milieu. Après tout, c’était bien plus payant que de récurer des assiettes. De toute manière, d’après Dorothée, son fils lui devait bien ça. Elle l’avait élevé, si on peut appeler ses actions ainsi. Elle l’avait mit au monde, alors, selon elle, Jake lui appartenait, corps et âme. Et malheureusement, cette idée était profondément encrée en son fils, qui n’a, depuis sa tendre enfance, jamais tenté de se révolter contre cette pensée. Encore aujourd’hui, à vingt-ans, il pense ainsi. Sans même réaliser qu’il met chaque jours sa vie en danger, comme cette soirée où il fut attaqué par un vilain résistant, alors qu’il gardait l’entée d’un building du Régime, il obéit. Sans même se poser des questions, il répète chaque jour la même routine, le sourire aux lèvres.



HORS-JEU
PUF: Meuh
ÂGE: 22...? Oui, me semble que c'est bien ça
DISPONIBILITÉ: Toute ma vie :B
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: Je crois qu'après 4 persos vous pouvez arrêter de me le demander (a)
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ET DU CONTEXTE? Référez-vous à la question juste au dessus :derp:
PERSONNAGE SUR L'AVATAR: Hige [Wolf's Rain]
CODE: Bouffé par Cobaba qui veut cette fiche What a Face
AUTRE: Pouet



Dernière édition par Jake A. Morgans le Lun 11 Mai - 5:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jake A. Morgans
Newbie
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 11/05/2015

Âge du personnage : 20
Niveau : 10
Team active :
- Ponyta ♀ - Cinder - Torche - Douce

- Rattata ♂ - Roméo - Cran - Malin

Ponchiot ♂ - Pongo - Esprit Vital - Gentil

Cabriolaine ♀ - Capucine - Herbivore - Sérieuse

Kangourex ♀ - Khan - Querelleur - Brave


MessageSujet: Re: It's not all about the brain   Lun 11 Mai - 4:18

FICHE DRESSEUR


INFORMATIONS
RAPPEL GROUPE: Régime
RAPPEL RÔLE: Soldat



TEAM
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Ponyta ♀ - Cinder - Torche - Douce
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: À son entrée au Régime, Jake s'est vu offrir par ses supérieurs un Pokémon chargé de l'assisté dans ses tâches. Bien sûr, le jeune homme n'a pas hésité un seul instant lorsqu'il a aperçu le magnifique cheval à la crinière de feu.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Rattata ♂ - Roméo - Cran - Malin
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Ce petit être vivait depuis quelques années sous le lit de Jake (après tout, avec toute la nourriture cachée la-dessous, c'était l'endroit idéal où rester), jusqu'à ce qu'au beau jour où il tombe nez à nez avec une Pokéball égarée par le jeune homme. C'est ce qui arrive quand on ne regarde pas ou on met son museau!

Revenir en haut Aller en bas
Cobaltium
Administratrice
avatar
Messages : 1604
Date d'inscription : 24/06/2013


MessageSujet: Re: It's not all about the brain   Lun 11 Mai - 17:49

Bouhyaaaaah Jakounette!
Re-re-re-rebienvenue sur Enola!

Bon sang que j'adore Jake. Il est adorable! Il a un peu eu une vie de merde, le pauvre, et ne s'en rend même pas compte, mais c’est bien ce que qui fait le charme du personnage. A vrai dire, cela fait longtemps que j'espère voir jouer ce genre de personnage au Régime (félicitations pour ton premier Régimeux, d'ailleurs!). Le scénario est cruel à souhait, mais finalement, Jake doit être une victime en son genre parmi tant d'autres au Régime... x) J'ai vraiment hâte de voir l'évolution de ce personnage! Et je veux lui faire des gros câlins

Je n'ai rien a redire sur l'histoire ou la fiche en elle même. C'est simple et efficace. Je suis en revanche complètement navrée de te dire que tu ne peux pas choisir Dedenne dans tes starters, comme il n'est pas dans la liste ;; Ça m'ennuie car cette souris orange était juste parfaite pour Jake, mais rules are rules :derp: Tu n'as donc que ce mini-détail à changer et je pourrais te valider!!

Bisous,
Cobaba'

____________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DCs: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Revenir en haut Aller en bas
Jake A. Morgans
Newbie
avatar
Messages : 72
Date d'inscription : 11/05/2015

Âge du personnage : 20
Niveau : 10
Team active :
- Ponyta ♀ - Cinder - Torche - Douce

- Rattata ♂ - Roméo - Cran - Malin

Ponchiot ♂ - Pongo - Esprit Vital - Gentil

Cabriolaine ♀ - Capucine - Herbivore - Sérieuse

Kangourex ♀ - Khan - Querelleur - Brave


MessageSujet: Re: It's not all about the brain   Lun 11 Mai - 19:03

Je voulais Dedenne ;w; enfin, j'irai le capturer j'imagine :c
Voilà, métamorphose de souris! J'ai changé :B
Revenir en haut Aller en bas
Cobaltium
Administratrice
avatar
Messages : 1604
Date d'inscription : 24/06/2013


MessageSujet: Re: It's not all about the brain   Lun 11 Mai - 20:58

Oyooo!

Je crois que tu as changé Dédenne au moment ou je te répondais ° 3° Et crois moi, je voulais te le laisser aussi ;;

Breeeef, tu es maintenant Validé :la:
Je m'en vais poster ton sac de suite, tu connais la procèdure pour le reste des opérations : Pokédés et tes RS/demandes/etc... !

Bisous et bon RP ^^

____________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DCs: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: It's not all about the brain   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's not all about the brain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brain sur l'authion (3 Juin 2007) 3-J
» Brain de chez Spé: L'aimer, c'est l'adopter pour toujours ??
» Système brain
» fête de la moto a brain sur longuenée 49220
» fête de la moto a brain sur longuenée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: Premiers Pas :: PRÉSENTOIR :: Présentations Validées-