« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 La soupe à la grimace (OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne Eriksen
Administratrice
avatar
Messages : 338
Date d'inscription : 04/10/2013

Âge du personnage : 30 ans, née un 18 aout
Métier / Études : Ingénieure, Développeuse de Nouvelles Technologies ; Dirige le Pôle de Developpement Technologique d'Amanil
Pseudonyme(s) : ■ Mazinkaizer, Générale Scientifique, identité utilisée pour ses apparition en public
■ Noriko, Nom d'Officier et d'Ingénieure, nom de couverture plus couramment utilisé au sein du Régime
■ Getter2, pseudo utilisé sur les différents réseaux internet (jeux en ligne, forums, et chats principalement)



Niveau : 65
Team active : .

Gat - Statik - Docile

Buster - Engrais - Gentil

Ryuko - Intimidation - Maligne

Aqua - Griffe Dure - Relax

Daisaku - Poing de Fer - Brave

Kittan - Medic Nature - Préssé



MessageSujet: La soupe à la grimace (OS, Evolution)   Lun 22 Juin - 22:44

> La soupe à la grimace <


« Qui a remplacé mes chips et mes pizza par des légumes, bordel?! »

La générale avait convoqué tout le monde dans l’auditorium et tapait du poing sur sa table tout en faisant les cent pas sur l’estrade. Les employés et ingénieurs du Pôle de développement Technologique échangeaient des regards perplexes, chuchotant des « c’est toi qui a fait ça ? », « mais non c’est pas moi », « elle m’aurait tué »! En l’absence de réponse, Noriko, alias Mazinkaizer, ou tout simplement Julianne soupira de façon excessivement sonore et croisa ses bras sur sa poitrine pour continuer de mater l’assemblée d’un sale regard. Non, son autorité de Générale ne pouvait pas grand-chose. Et il faudra lui apprendre un jour qu’abuser de son pouvoir pour de tels idioties est complètement contre-productifs. Certes, le gâteau offert par Nero l’autre jour pour la remercier du don de l’œuf de Daisaku, ce geste touchant avait fait que Julianne s’était enfilé le gâteau en moins d’une soirée, et avait eu mal au bide, car tant de sucreries d’un coup, c’est pas bon… Mais, certes, elle bossait toute la journée dans son bureau, et la malbouffe était pour elle ce que.. euhm… ce qu’est le gazole pour les voitures, ou encore ce qu’est la Sakuradite à Orenji-kun. Bref, vous avez saisi. Lui mettre des légumes dans son assiette c’est comme oser donner une Mega-Gemme a un pauvre Scarhino qui n'a rien demandé et le rendre moche exprès... ça ne se fait pas, voila tout. Comme elle a l’habitude de piocher machinalement dans son plat sans vraiment regarder, il aura été facile de changer son menu habituel en se disant « oh, elle ne verra rien » par des légumes frais… Mais non, Julianne s’en était tout de suite rendue compte et son cri avait fait trembler tout l’étage du PDT. Et voila ou ils en sont désormais.

« Straum… C’est toi, hein? C’est toujours toi. »
« Eeeeh mais c’est pas juste, là, M’dame! Pourquoi toujours moi?! »
« Car c’est toujours toi, Straum… C’est vrai en plus… »
« Ouais, comme le jour ou t’as transformé le modèle miniature du MIRAI en machine a pop-corn… »
« … J’y peux rien si ce truc ressemble à une machine à… »
« T’AS DIT QUOI, LA?! »


L’auditorium entier commença à s’ébranler et les cris commencèrent à fuser de partout. Des boulettes de papier commencèrent à se perdre et certains montèrent sur les tables pour se battre à coup de posters roulés en tubes. Julianne observa la scène d’un œil morne et partit s’asseoir sur le bord de l’estrade, l’air fatiguée. Les deadlines étaient sévères comme d’habitude, mais il y a des moments de fatigues plus intenses que d’autres, au cœur de ce genre de périodes. Et donc, des petits moment comme celui-là où tout le monde pétait les plombs. Ce genre de bordel était assez habituel au PDT, certes, et c’était un peu de la faute de Julianne, cette fois-ci. Un peu honteuse, elle se rendit compte qu’elle avait certainement fait prendre du retard pour peu de chose, et blêmit un peu en pensant aux limites de temps. Course contre la montre… Course contre la mort, ouais! Et par-dessus tout ; la Générale voulait parler d’autre chose à ses subordonnés… Et elle avait oublié. Après que le village Gaulois… Enfin, que la populace du PDT se soit épuisée au combat et de nouveau avachis sur les tables, Julianne était un peu calmée et retourna sur l’estrade. Elle soupire une nouvelle fois de manière sonore et s’éclaircit la gorge pour réclamer le silence.

« C’est pas sérieux tout ça... Bref, je voulais vous parler d’un truc important, mais j’ai oublié. »
« M’dame Norikoooo! »


Julianne leva les yeux vers un des ingénieurs qui retenait Ling-Han par le poignet alors que ce dernier tentait de s’enfuir (après avoir été plusieurs fois piétiné pendant la bagarre, même qu'il gardait des traces de soulier sur le visage). Le subordonné pointa du doigt le secrétaire et fronça les sourcils. Julianne demanda au chinois de s’approcher d’un air sévère, et attendit qu’il soit à sa hauteur pour demander plus d’explications à ses collègues.

« C’est lui qui a mis des légumes dans votre assiette, il a avoué! »
« …. Me… Me frappez pas ! J’ai fait ça p-pour votre bien ! A force de manger des cochonneries, vous avez pris du poids! »
« Bah, et alors? Ça n’empêche pas la productivité que j’sache! Et d’où tu sais pour mon poids ?! Même moi j’suis même pas au courant! »
« Eh bien, la dernière visite médicale ils ont rapporté que vous risquiez de mettre en péril votre santé… J-Je veux dire… Manger si mal sur le long terme… Ce n’est pas sain, Générale. »
« Roooh, fais pas ta maman poule, Wang! »
« Straum, on t’a rien demandé. Même si pour une fois, tu n’as pas complètement tord… »
« Madame Noriko, vous devez manger plus de légumes. Tenez… si on… si on votait à main levée, hein? »


L’assemblée répondit positivement à la proposition du Secrétaire, et l’avis fut demandé à ceux qui voulaient que leur supérieure reste en bonne santé et mange plus de légumes. Et la majorité leva le bras. La Générale roula des yeux et grogna en déclarant forfait… Quelle horreur, les légumes… Mais, chose positive dans cette histoire, elle avait retrouvé le truc important qu’elle devait faire savoir.

« Ah, je sais ce que je voulais vous dire! Et ça concerne pas les légumes! En fait, je compte demander des agrandissements des locaux et… »

Julianne commença à expliquer que le Régime ne pouvait bien entendu pas financer tous les changements de locaux, et qu’il faudrait trouver des financements ailleurs. Enfin, elle pu dans tous les cas montrer quelques plan virtuels d’un projet d’agrandissement du PDT dans la hauteur, ajouter probablement un étage et quelques autres laboratoire. Et se procurer un véritable terrain d’essai pour les futurs MIRAI. Tout ça remonta le moral des troupes, et tout le monde se remit rapidement au travail de manière fort efficace. Julianne ne fit pas exception à la règle et monta elle aussi dans son laboratoire pour s’y remettre. Ling-Han avait bien entendu penser à lui refiler une assiette de légumes verts au passage. Décidément, même après son discours, impossible de lui faire oublier de penser à tout, à celui-là... Noriko grimaça excessivement en voyant les organismes couleur émeraude (non, même dit comme ça, c’était pas plus alléchant), et les apporta vers l’aquarium de Ryûko et Kittan, qui n’en voulaient pas plus qu’elle, et se moquèrent bien du fait qu’elle devrait bien les manger un jour… Oui, car Aloïs, ce foutu Ouji-Sama, lui a lavé le cerveau concernant une chose : c’est qu’il ne faut pas gâcher la nourriture. Jamais! Donc, Julianne soupira une énième fois devant l’assiette et décida… de la l'oublier pendant qu’elle irait bricoler dans l’atelier. Tandis qu’elle bricolait assistée par Tochiro et Cobra, Aldébaran s’invita en poussant à terre l’assiette de légumes avec sa grosse tête de métal. Il leva ses yeux adorables vers sa maitresse en penchant sa face sur le côté. Le Magnéti et le Motisma présents jetèrent un regard sournois à leur dresseuse, l’air de dire « tu vas pas dire « non », là quand même, hein?! ». Julianne grogna et les observa en faisant la moue. Elle se baissa vers Aldébaran qui continuait de pousser l’assiette. Et tenta de lui tendre une pousse crue d’épinard, mais le Galekid secoua la tête d’un air catégorique, et lui indique que ce n’était pas pour lui, mais bien pour elle. Son expression adorable empêchait la Générale de refuser quoique ce soit… Elle se mit à mâcher la feuille d’épinard en grimaçant, et  l’ingurgita enfin, avec un air qui semblait indiquer un décès proche. Mais, le Pokémon acier quadrupède, lui, semblait ravi et se mit soudain à briller. Ce fut surprenant et Julianne faillit avaler de travers et recracher son bout d’épinard  pendant l’évolution de son allié. Aldébaran se secoua et fit quelques pas pour découvrir sa nouvelle forme de Galegon. Julianne n’était plus la seule à avoir pris du poids, c’est que ce machin en acier doit être bien lourd, maintenant… Fier comme un paon, le Galegon partir immédiatement faire le tour du PDT. Tout ça avait encourage la Générale à continuer ses travaux… et à manger quelques légumes en plus. La révolution est en marche, comme on dit…


____________________________________________

★ Mecha-Juju #cccc33 ★

DCs: Alexander, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium.
PNJ Lié: Makoto ♥

RPs : Aloïs, Izzy.
Mako-chan by Sam *w*
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

La soupe à la grimace (OS, Evolution)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» evolution du rapport Yen Euro
» La nouvelle CB1000R : Evolution ou copie du Z1000??
» [Fiat] Evolution gamme Grande Punto
» Evolution de l'escalade depuis ses débuts...
» Evolution des techniques de coup droit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil :: Quartier de la Technologie :: Pôle de Developpement Technologique-