« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Jeu 8 Oct - 21:08




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




Je veux le plongeon, je veux le plongeon! Pour de vrai! Je suis dans une période ou je veux penser à tout autre chose que mes histoires familiales et ma grande sœur légèrement agaçante à ses heures (je soupçonne d’ailleurs qu’elle soit en plein SPM, mais bon, c’est une autre histoire). Alors, je veux ce fabuleux plongeon dont la grande perche aux cheveux bleus va certainement se vanter dans peu de temps. C’est tellement drôle de la voir faire ses scènes et de deviner à quel point son égo semble flatté par mes bêtises. Je sais y faire, avec ces gens-là, que voulez-vous! Ils ne l’avoueront jamais, mais ils ont bien besoin d’une idiote pour leur dire qu’ils sont beaux et forts et fabuleux, parfois, même si c’est pas vrai (mais chut, on va pas les blesser, hein, même si des fois ça leur ferait pas grand mal). Et même si ils n’en n’ont pas un besoin vital, eh bien, ça ne risque pas de leur nuire et ça leur donnera toujours du cœur à l’ouvrage! Maintenant que je suis en train de faire le petit chien dans l’eau, je suis confortable et n’ai plus qu’à attendre le numéro fabuleux de cette andouille de Winter, fière comme un paon lorsqu’elle revient dans une tenue plus appropriée pour son spectacle aquatique.

« Bon, ça vient, Fab Girl? »


Fis-je en commençant à m’impatienter réellement en la voyant revenir. Bien entendu, je dois regarder et admirer, sinon, ce n’est pas drôle. Ce que je fais, sans cacher un certain dégout de voir que certaines sont vraiment plus gâtées par la nature que moi. L’aisance avec laquelle elle plonge puis refait surface pour revenir par la suite vers moi qui ait l’air un peu stupide au milieu de la piscine, encore toute habillée me rend un peu verte de jalousie. Je tire légèrement  la tronche quand Winter nage jusqu’à moi et en remet une couche tout en minaudant par pur plaisir un peu sadique de me voir galérer et m’embarasser. Je lâche un « tch! » irrité lorsqu’elle m’effleure d’un doigt joueur et lui envoie des vagues à la tronche pour la forcer à s’éloigner. Qu’est-ce qui met en valeur une barrique de mon acabit, de toute façon?!

« Va te faire! J’suis normale, moi, j’ai pas besoin de montrer que j’suis trop fab tout le temps, gros nibards! »


Je sais que c’est la porte ouverte aux moqueries et que la championne va simplement se foutre de ma gueule en retour, mais je dois dire que son comportement m’a refroidie. Et gênée, aussi. J’ai beau être quelqu’un de tactile, mais ce genre d’approche surprenante couplé à cette espèce de supériorité de confiance écrasante que laisse paraître Winter ne m’a pas mise à l’aise. Mais comment lui en vouloir, car elle se rachète dans la minute en proposant un match de volley dans la piscine. Son Porygon Z sembla se prendre au jeu immédiatement et installa le filet avec entrain sur commande de sa dresseuse, et ils furent rejoint sous peu par un Ptitard a l’air plutôt adorable, qui sera visiblement le coéquipier de la nageuse. En quittant mon air boudeur, j’envoie finalement un sourire à mon adversaire, comme heureuse qu’elle pense tout de même un peu à me distraire de mes complexes stupides… Enfin, je crois!

Dans tous les cas, je ne nourris tout de même pas l’espoir futile  de la vaincre en 1VS1… Dans ce cas, si je touchais la balle juste une fois, ce serait miraculeux! Je commence donc par sortir brièvement de l’eau pour aller chercher quelques Pokéball égarée sur la berge, pour en faire sortir Tarja, que je prépare immédiatement pour le combat qui va s’en venir. Puis, je plonge à nouveau en faisant cette fois-ci la bombe (tout de suite, c’est moins fabuleux, mais ça éclabousse, huhu) pour revenir sur le terrain, accompagné de ma Sépiatroce qui défie déjà nos adversaires du regard, téméraire comme à son habitude. Sans crier gare, je me saisis donc du ballon vivement, le lance  en l’air et frappe de toutes mes forces grâce à l’élan que me donna Tarja en me soulevant, envoyant ainsi un véritable boulet de canon vers nos deux adversaires. Non mais, j’ai peut-être des bras de poulet, mais cette fois, c’est moi qui vais gagner!

« Oh, pardon, vous étiez pas prêts, mes petits chéris? »

Dis-je d’un air narquois en voyant le ballon toucher l’eau avant que nos adversaires ne puissent le rattraper. Triomphante, je tends déjà la main pour débuter mon second service et marquer un nouveau point, je l’espère. En attendant, je lève les bras et repliant mon majeur et mon annulaire dans un signal métalleux victorieux, narguant mon adversaire en tirant la langue. Tout de même, il faut qu’ils rattrapent celui-ci, histoire de faire un peu de challenge! C’est reparti mon kiki!

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mar 20 Oct - 20:58



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

C'est mal, d'emmerder les autres, oui. Très très mal. Mais ça n'empêche pas Winter de passer ses jours à le faire, que ce soit lors des concours ou dans la vie de tous les jours. Winnie est comme une enfant brutale et un peu sadique devant un animal : en remarquant que ses gestes suscitent une réaction, elle va continuer encore et encore jusqu'à satisfaction, ou que le résultat ne soit plus amusant à ses yeux. Oui, on peut dire que cela fait d'elle une sacré connasse par moment, et cela ne la dérange pas plus que ça, ne voyant pas d'importance à ce qu'on l'apprécie ou pas, puisqu'elle n'en a jamais vraiment eu besoin. Et encore, elle s'était assagie avec le temps ; inutile de vous préciser à quel point l'enfant qu'Esther et Olivia Kenway avaient adopté était mesquine et arrogante, il y a de cela environ dix-sept ans, plus ou moins, la joueuse a la flemme de vérifier sur la fiche. L'adulte l'était un tout petit peu moins, ou en tous cas elle avait appris à se contenir et à refluer ses envies de chiantise aigue.
Mais là, elle avait vraiment envie d'un peu de détente et d'un jeu, preuve que si elle emmerdait autant l'autre jeune femme, cela voulait aussi dire qu'elle l'aimait bien. Après n'allez pas vous méprendre, elle n'est pas de ces gens qui, si ils embêtent cela signifie qu'ils vous aiment forcément bien puisque Winter réserve le même traitement à tous. Elle avait encore une autre idée, mais pour l'instant, puisqu'elles étaient dans l'eau, autant en profiter pour s'amuser avec ce genre de futilité, puisqu'elles en avaient l'occasion et que rien ne les retenait franchement. Elle haussa les sourcils en voyant Riku libérer une Sépiatroce, pokémon qui dans un affrontement pareil promettait de leur donner quelques difficultés, au moins. Et son intuition s'en retrouve confirmée lorsqu'un véritable boulet de canon s'écrase dans leur camp, faisant naître une vague qui leur fait perdre l'équilibre. Un cri aigu tout particulièrement ridicule s'échappe de la gorge de Winter alors qu'elle tangue, et finit même par boire la tasse.

Après avoir crachoté l'eau qui était descendue dans sa gorge, un rictus sarcastique étendit ses lèvres à l'entente de la provocation de leur adversaire. Elle n'avait pas idée, n'est-ce pas ? Que s'opposer aussi orgueilleusement à elle, la graaaaaaaaaande (lisez ceci avec un maximum de sarcasme dans la voix interne, s'il vous plait) Winter Kenway dans un match de water polo était un acte de guerre qui n'amenait qu'à une défaite écrasante et absolue. Oui oui, elle s'emballe, mais tout ce qui est en rapport à l'eau peut la faire rapidement monter sur ses grands chevaux, parce que voyez-vous, c'est sa 'spécialité' (et on recommence pour le sarcasme, en chœur).

« Tu veux jouer à ça, vraiment ? J'espère que tu es prête à demander pardon à genoux ! »

Bon évidemment, elle n'est pas entièrement sérieuse. Elle se contenterait des excuses et des supplications de pitié.
Alors que Sephora la consultait d'un regard pour savoir quoi faire, Winter leva trois doigts pour signifier un chiffre, ce qui fit naître un peu de confusion chez la Ptitard avant qu'elle ne comprenne qu'il ne s'agissait d'une référence à une de leurs combinaisons, et donc à une attaque qui pourrait leur être bien utile en ce moment.
En voyant la balle arriver vers eux, la Ptitard laisse sa maîtresse la rattraper... Mais elle échoue. Lamentablement, et s'écrase dans l'eau avec un gros « PLOUF » en essayant, dans un fail divin presque trop beau pour être vrai. Sephora ne pu retenir un éclat de rire un peu mesquin, et ce malgré le regard assassin de sa dresseuse en sa direction. Winnie ne fit aucun commentaire quant à son échec assez grandiose et d'un air décidé digne d'un shonen de sport over-the-top au possible, délivra un service qui aurait probablement fait mal si on se le prenait en pleine face. Sephora, comme prévu, en profita pour ouvrir sa bouche et en faire sortir une attaque Tir de Boue qui donna un élan supplémentaire à la balle qui, en plus d'être rapide, allait déverser son contenu bien dégoûtant sur la Sépiatroce et sa dresseuse d'ici peu, si elles ne l'arrêtaient pas avant.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Lun 26 Oct - 11:51




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




Bon alors, est-ce que j’ai fini par réussir à piquer Madame Fab au vif? Non? Oui? Peut-être? Ouiiiiiiii! Oh, yeah! Rohlalala, sa tronche valait un bon milliard, là, je peux pas m’empêcher d’exploser de rire en voyant leur face au moment ou la balle à atterrit de façon glorieuse et spectaculaire dans la flotte, pour les éclabousser au passage! Bon, eh bien, j’aurais au moins réussi un truc en ce jour, je suis on ne peut plus ravie et fière de moi! D’ailleurs, Winter fut déséquilibrée en tentant d’arrêter mon boulet de canon, et se vautra tout bonnement la tronche dans l’eau, et je me mis à m’esclaffer gaiment accompagnée par Tarja en la voyant remonter pour tousser et cracher ce qui s’était égaré dans ses poumons. Je ne me savais pas sadique, mais la situation m’amuse réellement, je suis une belle garce, en réalité, eh! Et c’est cool! Enfin, je suppose! Bon bref, ce jeu remet une sorte de véritable bouffée d’air dans ma vie de ces dernières semaines, et je pense que Winwin n’y est pas pour rien malgré tout. Je highfive ma partenaire la Sépiatroce sans oublier de continuer de narguer nos adversaires par diverses provocations, bruits de prouts et cris du même ordre de maturité. Car j’attends la contre-attaque, maintenant, et vu la tronche que tire la jeune femme aux cheveux bleus… Hm, je ne pense pas qu’elle planifie de m’épargner. Le soucis, c’est que sur le coup, je n’ai pas trop le temps de planifier la défensive quand nos ennemies commencent à contre-attaquer. Car si Winter se contentait uniquement de taper dans la baballe pour la renvoyer et nous laisser une chance de répondre, ce serait un peu facile, n’est-ce pas? Vu comme elle semble fière de sa piscine, je n’aurais également pas immaginé qu’elle ose faire projeter une telle quantité de boue. Décidément, y’a un truc avec la bouillasse, aujourd’hui, dans cet amphithéâtre. Mais ce n’est pas exactement le moment de tergiverser, mais allez savoir pourquoi, j’ai quand même le temps de placer une nouvelle provocation.

« Rêve pas trop, quand je me mets à genoux c’est pas pour supplier, d’habitude!! Come on, biatch! »

Mais qu’est-ce que je raconte comme truc dégueulasse, là, encore?! Autant se concentrer sur notre propre contre-attaque! Tarja me sourit déjà malicieusement, et un sourire machiavélique se forme sur mes lèvres. Mon alliée de type psy libère rapidement ses pouvoirs psychiques de façon à arrêter la boue et la moduler dans ce qui semblerait être une main dressé en guise de barrière, dans une attitude provocatrice. Pourtant, même si cette main si grande qu’elle ferait rêver les fanatiques de yaoi est impressionnante, elle est un chouia trop bas et moi et Tarja commençons à hurler quand la balle se contente de rebondir sur le haut notre mur manuel, pour ensuite se précipiter tranquillement dans la flotte. Un silence consterné s'étend, puis...

« NAAAAAAAAAAAAAAAAAN! »


Mauvaise perdante comme à mon habitude, je frappe dans l’eau du plat des mains comme un bébé en pleine colère, et ma Sépiatroce n’est pas en reste car d’un geste rageur, elle s’en va moduler la main de boue modelée par ses pouvoirs, et lui faire plier quatre de ses doigts pour y former un magnifique doigt d’honneur en volume adressé à nos ennemies.

« TU VA L’PAYER… CHEEEEEEER! »

Me remis-je à hurler en autorisant mon allié à tricher autant qu’elle le voudra. Oui, je vais abuser, mais j’en ai rien à faire! Pour procéder à ce cheat code, Tarja fait tout bêtement léviter le ballon grâce à ses pouvoirs, et commence à en abuser pour envoyer la balle lévitante vers le terrain adverse, puis la faire revenir vers nous, marquant ainsi des points à répétition sans que nous n’ayons plus à toucher le baballe. Bien fière de mes bêtises, je bulle dans la piscine en regardant le spectacle.

« Eeeeeeeeet… DIX! Voila, les nazes, on a gagné, les doigts dans l’nez ! Z’avez perdu, les doigts dans l’cul! »


Je commence à imiter des basses de dubstep avec ma bouche, et Tarja entame une danse tout aussi immature et fière de cette victoire moyennement méritée. La Sépiatroce est aussi bête que moi quand elle s’y met, mais cela ne semble pas lui déplaire , probablement avait-elle besoin d’un peu de détente, elle aussi.

« Allez, maintenant, comme t’as perdu, je te donne un gage! Tu dois aller rouler un gade à Carlos! »


J’éclate d’un rire machiavélique sans jamais descendre de mon nuage de débilité accumulée et me rend vers les bords de la piscine pour continuer de circuler en dansant de manière erratique et célébrer ma victoire de carton.


____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Jeu 29 Oct - 1:10



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

Tout ceci n'était pas un excellent déballage de maturité et d'intelligence, tout le monde sera unanyme là-dessus. Les protagonistes de cette affaire n'étaient ma foi pas nées avec le cerveau d'Einstein, et certainement pas la maturité d'adolescent. Pour dire, même des gamines prépubères aux cerveaux de moineau aurait cessé ce petit conflit d'ego bien assez tôt, mais pas elle. Ah, ça, elle était belle l'image de la graaaaande championne distinguée et gracieuse, observez le sarcasme alors que...

« MANGE MA MERDE, POUFIASSE ! »

Voilà.
Folle de joie en voyant le torrent de boue se précipiter vers Riku et sa Sépiatroce, elle jubilait littéralement, ayant tant hâte de voir la tête déconfite de la rouge qu'elle ne tenait plus en place. Toutefois, en voyant la barrière se former, elle fit une moue agacée d'enfant capricieuse déçue, souhaitant à tout prix réussir et si possible gagner la partie, parce que voilà, elle avait envie de mettre du sel dans la plaie une fois qu'elle aurait remporter ces dix points. Ce qui allait fooooorcément arriver, vu à quel point elle était forte, blablabla, qu'elle pouvait battre tout le monde parce que c'était sa piscine et tout ça, on aura compris à force. Elle aurait bien voulu demander à Orion ou Orphée de l'éclater en mille morceaux, tiens, cette barrière, juste pour voir quelle tête meuuuuuudâme Riku ferait une fois qu'elle lui aurait prouvé qu'elle était la meilleure dans ce genre de bataille de saloperies.
Mais elle n'en eut pas le besoin, et fut même récompensée pour s'être retenue ; car voilà que la rouge venait de causer par elle-même sa chute, ou du moins la chute de la balle dans son coin du terrain. Winter n'hésita pas à rire et à se moquer allégrement de l'échec de l'autre coordinatrice, rendue hilare par cette maladresse qui avait causé à ses adversaires de perdre un point, et très honnêtement, elle aurait bien aimé que cela recommence, cela lui aurait éviter d'avoir à bouger son petit popotin pour gagner. Petit popotin glorieux, d'ailleurs, bah oui, elle ne se sentait plus du tout, là, et vous n'avez même pas idée d'à quel point.

Mais elle n'avait pas d'idée d'à quel point la puérilité de Riku pouvait être intense, ni comment elle pouvait être mauvaise joueuse. Pour ainsi dire, lorsque la plus jeune se mit à jouer de son stratagème pour amasser encore et encore les points, elle crut à une grosse blague, sûrement parce que même elle ne pouvait pas concevoir qu'on en arrive à un tel niveau de bêtise pour un pauvre petit match. Et la joueuse se racle la gorge en fond, parce qu'elle a tellement d'exemples en tête au sujet d'une certaine nana bleue qui semble vite oubliée qu'elle peut être bien pire, quand elle le veut.
Elle se contenta d'une moue blasée devant les cris de victoire de la rouge, l'observant d'un air qui ressemblait énormément à un 'are you fucking kidding me you little shit' tout particulièrement réussi, si on comptait en plus de ça le rictus agacé et forcé. Elle sourcilla à peine sur le moment, et elle attendit qu'elle se soit au moins un peu calmée pour répliquer.

« Ah mais quitte à faire vulgaire très chère, autant me demander de lui lécher la raie, c'est plus original, et au moins y'a de la difficulté pour trouver ! »

Oui oui, tout en classe et en politesse. Mais elle était frustrée par sa « défaite » (rajoutez une bonne dizaine de guillemets à ce mot, dit-elle), alors elle n'avait pas énormément de patience, et il était donc plus facile pour quelques immondices de sortir de sa bouche d'ordinaire plus... Disons digne. Voilà, on va éviter de contester parce que sinon la tâche de la narratrice deviendrait encore plus compliquée.

« Orphée, tu es toujours là ? »

Le Porygon Z, qui les observait encore, hocha de la tête sans trop de vivacité dans ses mouvements, se sentant assez peu concerné par tout ce qui se passait. Sa dresseuse remonta les marches de la piscine, l'air fière, un début de sourire mauvais au coin de ses lèvres, pensant déjà au goût délicieux qu'allait avoir sa revanche. Dès qu'elle fut sortie, elle gloussa moqueusement et jeta un regard joueur en direction de la plus jeune, avant que son sourire ne devienne tout bonnement machiavélique.

« Donne donc une bonne douche à nos invités, elles en ont besoin, avec le supplice boueux que je leur ai infligé... »

Comprenant plus que bien le message, le Porygon Z émit plusieurs sons aigus qui, mis côté à côté, ressemblaient à un gloussement. Grâce à ses pouvoirs psychiques, il n'eut pas énormément de mal à faire se rassembler l'eau de la piscine, puis, avec plus d'effort, à la faire léviter, la maintenant dans une sorte de bulle avec déjà plus de peine. Il la leva jusqu'à deux ou trois mètres, puis lorsque sa dresseuse lui fit signe qu'il pouvait lâcher, il le fit. Et voilà qu'une bombe à eau gigantesque s'écrasait sur la Sépiatroce et sa dresseuse, tandis que Winter, bien à l'abri, éclatait mesquinement de rire, très fière d'elle, appréciant tout particulièrement le spectacle et la vue. Sadisme ? Oui, absolument. Une théorie de Natsume, bien qu'à cette période il ne la connaissait pas encore, affirmait que « pour garder une apparence jeune alors que c'est une vieille morue, cette sorcière se nourrit de la douleur des autres ». Et la joueuse commence à y croire.

« Alors, vous venez ? J'vous rappelle que j'ai encore une surprise, même si je ne suis pas sûre que vous le méritiez... »
minauda-t-elle d'un ton narquois.

Elle en profita pour remettre un short noir et un t-shrt violet, qu'elle avait laissé de côté sur une des rampes, comme elle le faisait toujours pour avoir en permanence quelque chose à mettre en cas de visite. Elle ne put s'empêcher de rire de nouveau, pouffant bêtement à intervalles réguliers.


Spoiler:
 

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Jeu 29 Oct - 23:35




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




Je re-confirme ce que j’ai dit : Winwin est une scatophile qui ne s’assume pas, car depuis tout à l’heure, entre le sable, la boue qui amortit ma chute, le volley et ce qui va suivre (mais je vous le dis pas tout de suite, suspense), eh bien, je ne vois que de la boue. Et la boue, on dirait du caca. Donc, voila, la graaaaaande championne fabuleuse de Vanawi aime donc indirectement beaucoup le caca. Bref, pourquoi je dis ça, moi. Ah, oui, je crois que j’essaie de e trouver encore des excuses qui me feraient penser que je suis plus mature que ma rivale. Ne relisez pas les premières lignes de ce post, sinon vous n’arriverez jamais à y croire, par contre. Faut dire que a force de vivre avec des gros gamins, on finit par en devenir un mentalement également. Quoi? QU’est-ce que t’as dis? Que j’ai toujours été un peu en dessous de la moyenne d’âge mental? Pas vrai. Winwin elle est bien pire que moi, d’abord. C’est elle, le caca. Bon, j’en étais où? Alors, oui, après toutes ces tergiversations, j’ai fini par gagner le match ,et je parade tout autour de la piscine en chantant l’hymne américain, tout eu sautillant sur moi-même imitée de Tarja tout aussi fière de la victoire. En quel n’est pas notre plus grand plaisir de voir notre hôte se rabougrir sur place, visiblement fort vexée de sa défaite. Elle est apparemment si dégoutée qu’elle rajoute une couche sur ma proposition déjà gratinée, et une image mentale des plus scabreuses (que j’aurais préféré ne jamais inventer) se forme dans mon esprit. Et j’explose donc de rire comme une gourde. Mais ça fait du bien d’être une conne. Bordel que ça fait du bien d’être une poufiasse, de me lâcher comme je n’ai plus fait depuis si longtemps! Il m’arrive bien sur de me lâcher quand je suis avec Alex, mais c’est différent… Avec la famille, c’est jamais pareil… Enfin, vous savez, quoi. J’imagine parfois comme une gourde qu’ils peuvent encore me voir comme quelqu’un de.. de cool, peut-être. Bon, bref, arrêtes de penser à ça, c’est con, dans un moment pareil. D’autant plus que pendant que je pensais à des choses qui dépassent mon niveau actuel de maturité, eh bien, la Winter, elle, est sortie à son tour, et se tient désormais à quelques mètres de moi avec un sourire bien trop large pour ne pas être le présage d’une saloperie sans nom. Oh, que oui, je commence à les connaître, ces sourires dangereux. Et sur le coup, je ne sais pas comment réagir, alors je vais pour me jeter sur la championne, sans avoir l’idée de jeter un seul coup d’œil au dessus de la chose menaçante planant au dessus de ma tête. Et sous laquelle je me place de manière optimale en voulant provoquer mon interlocutrice de nouveau. Tarja veut me retenir de faire cette folie, mais se place elle aussi en position moyennement avantageuse.
Et là... ce fut le drame.

« Weche, tu m’cherches encore, looser ? J’vais te niquer ta rac- »


Je disais donc, le drame, c’est qu’une énorme bubulle maronnâtes vient d’éclater et se déverse alors dans une averse qui me cloue au sol et me fait boire la tasse une fois ou deux. Maintenant vous savez que quand on est pas douée et qu’on à la langue trop pendue, oui, c’est possible de boire la tasse sous une averse. Enfin, une très grosse averse. Et encore, ce ne serait que de l’eau… mais non. Là, c’est boue plus eau chlorée plus… je sais pas, des bactéries. C'est pas très bon. Enfin, j’ai soudainement peur que ma mort sois arrivée, et au lieux de fermer la bouche et le nez pour ne pas continuer de boire de la bouillasse, j’appelle à l’aide comme une mongole. Ah, oui, je sais, téméraire, mais pas bien courageuse, la Riku, pas vrai? Comme un poisson rouge hors de son aquarium, je me débats sous cette courte pluie battante qui a vite stoppé, et frétille tout en crachant et toussant.

« J’VAIS TE CREVER WINWIN, YOU BITCH! GET OUTTA MAH FACE OR I’LL KILL YOUUUUU! »

Je parviens encore à hurler même si ma gorge me brûle, et je constate que mes vêtements seront bons pour la machine à laver. Encore assommée par la trombe d’eau, je me relève avec peine pour faire face à la championne visiblement fière d’elle. Elle me nargue à nouveau, victorieuse, et je me sens d’un coup petite, molle et trempée comme un petit chaton. Je dois pas être grand-chose d’autre qu’un chaton mouillé qui feule, pour elle, après tout. Je renifle, et.. Ah, bordel, non, je dois pas me mettre à chialer, cette saloperie bleue devant moi n’aura aucune compassion, je le sais bien, il faut vraiment que je m’endurcisse. Mes quelques larmes de colère ne se voient pas sur mon visage ruisselant, heureusement, mais en revanche, un vent plus frais me glace quelque peu et me fait éternuer. L’action passée, je commence à avoir un peu froid partout et me frotte les bras aves les mains en claquant des dents. Et sinon, elle a  dit quoi, l’autre?

« M’en fous de ta surprise. Toute façon, on sait que rien n’est assez bien pour toi, madame, j’connais. Espèce de vieille scato. Pas belle. »


A mesure que mes insultes progressent dans le négatif, un sourire finit par se reformer sur mes lèvres et je pars dans un nouveau fou rire qui me refait cracher de l’eau boueuse. Ah, bordel ,je vais être malade, à cause d’elle, maintenant! Entre deux quintes de tous, je parviens quand même à faire de l’humour… Ou à la provoquer de nouveau, je suis pas sûre.

« Eh, franchement, vu que j’vais crever par ta faute, j’pense que j’ai droit à une surprise ! Et j’veux que ce soit toi mon infirmière particulière! »

J’suis fatiguée, j’crois.

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Ven 30 Oct - 1:08



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

Tout le monde et sa grand-mère saura à quel point Winter s'est plu à jouer ce tour à Riku. Ce n'est tellement pas une nouveauté qu'il serait inutile de parler davantage de ce point, et la jeune femme, alors qu'elle grommelait un peu parce que mine de rien l'eau prenait un peu de temps à sécher, continuait de pouffer bêtement en voyant la tête de l'autre. Ses insultes n'aidèrent en rien son hilarité, qui redoubla devant les 'menaces' qu'elle entendit et qui la firent à peine sourciller, quoique la force de celles-ci suscita au moins un peu de respect de sa part. Enfin, plutôt une certaine admiration, car elle savait pertinemment que ses cordes vocales ne lui auraient jamais permis d'atteindre ce nombre de décibels, même si elle y avait mis toute son énergie. Elle l'aurait presque enviée, voyez-vous, si elle n'était pas plus occupée à célébrer sa réussite, son intelligence et sa grandioooooose victoire sur le long terme. Elle haussa les sourcils d'un air un peu arrogant, les lèvres tordues en une moue à la fois boudeuse et joueuse.

« Allons, allons, je suis un tel monstre que cela à tes yeux ? C'était pourtant juste une petite douche... »
la taquina-t-elle avant de rire bêtement, fière de sa stupidité.

Mais trêve de bavardage. Elle n'avait pas non plus l'intention de la laisser tomber malade, ou d'abuser ; car si emmerder le monde était une activité très plaisante, il y avait avec chaque personne quelques limites à ne pas dépasser. Elle jouait avec les autres, mais évitait de dépasser certains bornes qui auraient pu vraiment blesser la plus jeune. Bon, connasse, mais pas méga-pétasse sadique non plus. Elle lui faisait un peu trop pitié il faut dire, et on aurait même pu supposer qu'elle se sentait un touuuut petit peu coupable. Mais rien qu'un peu hein, et que ça reste entre nous bien entendu. Elle rit, plus légèrement cette fois, un sourire moins mesquin maintenant qu'elle était satisfaite de sa vengeance. Et nous l'applaudirons au moins un peu de ce miracle, d'ailleurs, les Tauros vont pleuvoir et se mettre à voler après, sous la tornade de Girafarigs.
Mais il était vrai qu'il lui avait dit qu'elle aurait une surprise pour elle, et il ne s'agissait aucunement d'un mensonge qu'elle lui aurait dit pour la tenir en haleine. Elle avait bien une idée, mais ces quelques bêtises lui avaient occupé l'esprit, et voilà qu'elle avait fait n'importe quoi dans le simple but de... Faire n'importe quoi, en toute honnêteté. On ne pourra pas le nier, de toute façon. Et ce n'était pas comme ce qui allait suivre allait être extrêmement plus complexe et bien foutu, hein.

« Ah, je passe. J'ai pas envie de mettre des suppos, moi. Et puis on va éviter à tout le monde de baver si je sortais le costume. »

Qui a dit que la finesse s'était encore barrée ? Le pape ? Passez-lui le bonjour de ma part, donc.

« Mais oui, tu es une grande fille, alors tu vas avoir le droit à ta surprise pour avoir été gentille. Bon par contre... Si tu veux des fringues, sers-toi. Et y'a des serviettes de libre tout près. »

Elle pointa du doigt une petite étagère où étaient entreposés divers vêtements et lesdites serviettes. Puis finalement, elle invita l'autre coordinatrice à la suivre jusqu'au terrain qu'elles avaient visité précédemment, soit le lieu où elles avaient commencé leurs bêtises. Maintenant qu'elle était là, elle fit une révérence volontairement overdramatique au possible, avec un air tellement théâtral qu'il n'en était que ridicule.

« Très chère, me feriez-vous l'immense honneur d'un petit combat rapide ? Je crains que cela ne fasse que trop longtemps depuis notre dernière joute... »

Elle termina sa phrase tout juste avant d'éclater de rire, amusée par ses propres paroles. Non, vraiment, même en faisant exprès d'appuyer sur le côté "too much", elle ne pouvait pas retenir son hilarité. Mais même si ses propos étaient trop classieux, elle le pensait : elle ne serait pas contre un peu d'échauffement, mais... Restait à voir si elle n'allait pas un peu "alléger" l'ambiance, de façon plus ou moins mature d'ailleurs.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Dim 1 Nov - 11:11




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




Ah, oui j’avais oublié que les infirmières particulières faisaient même des tâches bien ingrates telles que mettre de délicats suppositoires dans les derrières de leurs patients. J’ai jamais compris comment fonctionnaient ces machins et en quoi c’était pertinent de les faire entrer par l’endroit qui sert d’habitude à évacuer. Bref, je suis pas tout à fait sûre que j’ai envie de me lancer dans des débats existentiels à ce sujet. Mais, encore une fois, c’est pas moi qui ait commencé, hein. Oui, je dois avoir besoin de me trouver des excuses, aussi débile que cela puisse paraître. On va pas s’éterniser sur le sujet, de toute manière, je pense qu’on est une bonne fois pour toute fixés sur le niveau de maturité de notre échange… Et de ce RP en général. Huhu. Donc, qu’est-ce qui se passe? J’ai froid. Mais, heureusement, la dame bleue se montre généreuse et m’autorise à aller me rhabiller. J’ai du mal à m’empêcher d’imaginer la coordinatrice en infirmière… Mais je ne vois pas bien ce qu’il y a de vraiment excitant comme elle l’avance. Je sais pas, j’ai tendance à revoir les vieilles infirmières scolaires grasses et dépressives du lycée à la place d’une jeune femme pulpeuse ou badass façon Kill Bill. Chacun son truc, j’imagine. Dans l’immédiat, aller mettre des habits propres et secs m’intéresse beaucoup plus que n’importe quelle paire de miches. Je commence par courir vers ce vestiaire de fortune où je m’enfouis dans une serviette bien chaude et douce, ce qui me fait ronronner de plaisir. N’étant pas vraiment pudique, peux me débarrasser de mes fripes trempées et les suspend à des fils prévus à cet effet. Quelques sapes appartenant à la championne trainent ici, et je dois dire que je buggue légèrement en enfilant un T-shirt un peu grand et un pull. C’est toujours bizarre de se retrouver avec sur soi une autre odeur que la notre. De nouveau habillée et bien sèche, je sors toute sourire et ravie des vagues de chaleur qui font reprendre des couleurs humaines à mon visage.

« Je suis prête, ma grosse! »


Dis-je en exécutant un salut militaire, puis mon hôtesse me mit bien vite au courant de ce qu’elle me réservait. Un petit combat pour ranger tout cet après-midi débile? En voila une idée qu’elle est bonne. Mes Pokémon déjà présents se sont rameutés, Tarja, Carlos et Zébibron. Ayant capturé de nouvelles recrues récemment, l’envie de les faire participer à cette joute amicale me plairait bien. J’appelle alors à moi Nicko, mon jeune Nidoran mâle. J’ai un sourire en coin, flattée que Winwin m’estime tout de même un peu malgré ma stupidité. Encore une fois, j’ai envie de la suivre dans son jeu, et je lui adresse une révérence, utilisant son pull large que je porte comme une robe de princesse. Classe, ouais.

« L’honneur sera pour moi, Dame Winter aux grands pieds.. Je me languissais moi aussi de nos bagarres, il va falloir y remédier! Voici donc mon allié du jour et nouvelle recrue : Nicko! »

Le Nidoran, obéissant et stoïque comme à son habitude exécute à son tour un salut distingué adressé à la jeune femme. Il sait que je la tiens en bon respect en tant que coordinatrice, après tout. Pas que je ne la respecte pas en dehors de cela mais… Bah, ceux qui ont lu les derniers posts comprendront où je veux en venir, je pense. Son corps brille déjà d’une aura violacée empoisonnée. Lui aussi a hâte de s’y mettre, bien qu'il ait l'air nerveux. Ce sera son premier « concours », après tout.


____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Lun 2 Nov - 6:48



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

Winnie est une enfant avec des manières d'adulte. Ce n'est pas une nouveauté, et si elle le cache d'une main de maître aux médias et à ceux qu'elle juge 'indignes' de connaître cette information, ou du moins que cela ne lui apportera aucun amusement, cette particularité ne fait que ressortir avec ceux et celles qui ont gardé une âme d'enfant. Inutile de vous dire à quel point elle pouvait faire des anneries en compagnie de Riku, donc, et cette idée de concours miniature paraissait une possible échappatoire à la débilité ambiante qu'elles avaient instauré depuis un petit moment maintenant. Enfin, « possibilité », cela veut dire ce que ça veut dire. Et les derniers posts ont largement prouvé que cette possibilité risquait d'être envoyée aux oubliettes plus vite qu'elle n'avait osé montrer le bout de son petit nez infâme.
L'équipe de Winter n'est, pour l'instant, pas très vaste : il faut dire qu'elle n'avait jamais vu l'intérêt, auparavant, de l'agrandir, surtout durant la période où elle devait se concentrer sur le fait d'améliorer ses compétences de coordinatrice. Pour dire vrai, elle n'avait commencé à penser à y rajouter des membres qu'en constatant que si elle retirait les pokémon de son équipe d'élite, elle ne disposait pas des masses de choix, chose qu'elle détestait par excellence. Car Winnie n'aime absolument pas avoir l'impression de ne pas pouvoir faire tout ce qu'elle veut, même si c'est très puéril. C'est une quête sans fin de toute façon, mais évitez de lui dire, elle finirait par bouder et la joueuse n'a vraiment pas envie qu'elle descende encore plus dans son estime, si c'est possible.

Face à ce jeune Nidoran, elle n'avait donc pas des masses de joie : Sephora était encore fatiguée, les pokémon de son équipe élite étaient bien trop puissants, Caelum n'avait pas encore évolué et Ethan n'aurait jamais accepté de se prête à l'exercice. Ne restait plus que Cassiopée, qui était par contre trop inexpérimentée et timide pour accepter. Son choix se limitait donc à un seul pokémon, à sa grande surprise, puisqu'elle ne l'avait pas considérée avant. Elle ne put s'empêcher de sourire un peu, curieuse de ce que donnerait cette petite, malgré sa jeunesse, dans un combat amical. Elle décrocha la ball qui la contenait et la libéra doucement, un sourire attendri se dessinant sur son visage quand elle entendit la Salamèche sortie pousser un cri de joie. La jeune salamandre dorée se précipita alors vers sa dresseuse pour enserrer une de ses jambes entre ses petites pattes, cherchant son affection. Winnie soupira d'un air mi-las mi-attendrie, avant d'attraper la jeune femelle qui se mit à agiter les bras, heureuse d'être à l'extérieur de sa ball.

« Tu as envie de mettre en exercice ce qu'on a pratiqué avant, ma jolie ? »

En entendant cela, Naga fit une moue curieuse. Au bout de quelques secondes, quand elle se souvient de ce dont elle voulait parler, elle se mit à gigoter encore plus frénétiquement, quémandant par des petits cris qu'on la pose. Winter s'exécuta, pouffant devant l'enthousiasme de la petite. Elle finit par concentrer de nouveau son attention sur l'autre coordinatrice et son Nidoran, un rictus fier aux lèvres.

« C'est donc dame Naga qui va vous affronter, soyez-en flattés !

La Salamèche s'agita joyeusement, avant de chercher le regard de sa dresseuse pour y trouver un signe comme quoi elle pouvait débuter. Quand Winter lui fit signe que c'était bon, elle se précipita sans plus attendre.
La salamandre cracha alors brouillard léger, qu'elle dirigea à l'aide des mouvements de l'air provoqués par les gesticulations volontaires de sa queue. Elle dirigea le gaz opaque pour qu'il prenne un peu de hauteur, et que les flammes situées sur l'appendice ne finissent par se propager, créant ainsi un nuage obscur enflammé. Une fois les flammes bien installées, elle fit volte-face et cracha une boule d'énergie violacée, qui se mêla au tout, laissant le feu l'entourer en même temps que le brouillard. Winnie sourit d'un air satisfait ; ce n'était pas grand chose du tout, et c'était même très brouillon, mais rien d'anormal pour la parfaite débutante qu'était Naga. C'était même déjà largement satisfaisant pour son âge.
Pourtant, un détail attira son attention. Elle plissa les yeux, confuse et sûre d'avoir mal vue, mais en regardant maintenant, elle était persuadée que l'attaque de la Salamèche avait pris la forme de...

« Oh merde. »

Littéralement.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mer 4 Nov - 13:29




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




C’est vrai que choisir Nicko ne promet pas vraiment de prouesses très spectaculaires qui feraient exploser la baraque comme j’en ai l’habitude. Mais j’aime aussi découvrir le talent de mes nouvelles recrues. Je pense que l’occasion est bien choisie, et je réserve mes vraies surprises pour les véritables défis que je lancerais à la rivale, ou pour ceux qu’elle voudra bien me lancer, à l’occasion. Mais peut-être espérait-elle justement plus de spectacle, vu la petite moue qui passa sur son visage. Je lui souris, narquoise, et un peu victorieuse de voir que mon véritable style pourrait lui manquer. Enfin… Je dois avouer qu’en ce sens, je n’accède pas véritablement à sa requête. Hmmm… Mais nous pourrions bien la surprendre quand même!

« Eh, tu pensais pas que j’allais balancer le plein d’awesomeness alors que je pourrais garder ça en magasin pour la prochaine fois que je viendrais t’affronter?! »

Mon Nidoran semble motivé et s’agite déjà en grattant le sol. Quand son adversaire apparaît, Nicko pousse un cri de surprise face à la couleur dorée de la Salamèche, et je suis tout aussi surprise. Il y a un éclat de malice qui règne dans le regard de cette petite salamandre chromatique, mais je ne peux m’empêcher de la trouver adorable. Nicko est galant et veut laisser la dame attaquer la première, comme Winter le proposait si gentiment. Par contre…  il faut savoir que le Nidoran est encore jeune, et du genre très appliqué, et pas très second degré. Du coup, il n’accepte pas encore de voir les combinaisons pas assez prises au sérieux. Alors… le coup du caca brumeux violet (non parce qu’on est d’accord que ça ressemble à ça non? Je ne reviendrais pas sur le fait que OUI, les joueuses ET les persottes ne sortiront jamais de leur phase anale), bref, cette étrange combinaison finit par faire se fâcher Nicko qui refuse qu’on fasse pareille chose avec la coordination! Le fait que je sois en train de ricaner autant pour le caca volant que sur la tête extrêmement fière de Naga n’aida en rien mon allié qui se retrouve donc un peu seul contre tous, et donc… Bah, il va devoir se débrouiller seul. En plantant ses appuis dans le sol, Nicko tremble de colère, et de ses naseaux soufflant dans la poussière surgissent deux colonnes colorées de violet par l’intervention de ses pouvoir empoisonnés. Toujours plus rageur, la colère du Nidoran semble presque prendre forme à travers ses attaques furie et dard-venin qui s’élevent en piques violets au dessus des nuages de poussière, comme grinçant d’un rictus vengeur. Je finis par arrêter de ricaner tout net, pour admirer les réalisations de mon allié. On dirait que la colère le rend plus efficace encore… Intéressant, ça, il se prend pour Mackenroe. Les deux colonnes de poussière mauve à tête pointues se dressent alors devant le nuage-crotte sombre, et s’y précipitent sans pitié, Nicko va faire exploser, massacrer cette imagerie obscène qu’il ne veut pas voir dans le domaine de le coordination. Et par la suite… Je suis vraiment nulle en chimie donc n’allez pas tenter de m’expliquer si cela est du ressort de quelconque phénomène scientifique connu… Mais quand les furies de mon ami rencontrèrent le nuage et y furent absorbées… il eut une sorte de bruit étrange… Oui, oui, vous savez déjà de quoi il s’agit, pas vrai? Et si cet espèce de montée pétomane en puissance laissait présager quelque chose… comme l’explosion imminente du nuage, par exemple, je ne sais pas si il est prudent de rester dans les parages.

« Iiiiiiiiihihihihiiih! A couveeeeeeeeert…? »


Je ne bouge pas car je ne vois pas bien ce qui pourrait nous arriver, ce n’est qu’un petit nuage qui tremble et gargouille bizarrement, pas une bombe atomique désamorcée. Mais… Le nuage finit par imploser quand même après une apothéose de gargouillis et recouvrit le terrain d’une brume noirâtre collante et qui ne sentait pas la rose, mais complètement inoffensif. Je tousse en appelant mes alliés présents ainsi que notre hôtesse pour m’assurer de leur survie.

« Eeeeeeh, z’êtes vivants? »


Et quelle surprise quand la brouillard se dissipa. Nous étions tous (même les Pokémon), coiffés de manière fort inventive par cette brume « magique » partie s’agglutiner dans nos cheveux. Nicko avec des sortes de frisettes façon rabin était particulièrement réussi, et alors, je croisais le visage et la nouvelle coupe de Winter, et explosais de rire.

« Pwahahahaaaaaa! Tu vois que jouer au petit chimiste avec les jeunes loups c’est aussi bien?! T’as vu ta trooooonche?! »


Je vous laisse imaginer que la mienne ne devait pas ressembler à grand-chose non plus… Je crois que mes cheveux s’étaient encrassés les uns avec les autres pour former une sorte euh… d’étoile toute collante? Enfin, c’est ce que je visionne en tâtant au dessus de ma tête. Je sais pas si je veux savoir.

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mer 9 Déc - 19:12



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

Naga était morte de honte. La queue devant son visage qu'elle couvrait déjà avec ses petites pattes, elle cherchait désespérément à disparaître, et était à deux doigts d'aller se cacher derrière les jambes de Winter. Un sourire attendri se dessina sur le visage de la championne en voyant la salamandre gigoter d'un air gêné, souhaitant se cacher à tout prix. Le fait que le Nidoran ait pris cela comme une insulte ne l'aidait certainement pas à reprendre confiance en elle, car voilà qu'elle l'observait d'un air craintif, ses yeux azurés fixés sur le pokémon poison. Elle attendit avec un peu de peur qu'il riposte, cherchant envers sa dresseuse un peu de réconfort, qu'elle lui donna comme elle le put par un geste de la main.
Naga observa son adversaire préparer son attaque avant de grands yeux émerveillés, impressionnée, et se mit à gesticuler sans trop se rendre compte de ce qu'elle faisait, folle d'impatience. Elle avait souvent regardé d'un œil envieux et admiratif les créations des autres pokémon de l'équipe, en se demandant si elle y arriverait elle aussi un jour. Entre la quasi majesté d'Orion, l'excentricité d'Orphée, l'inventivité de Circée et la prestance d'Aramis, elle ne voyait pas en quoi elle aurait bien pu se démarquer, elle qui avait déjà tant de mal à marcher droit ! L'impatience la rongeait de pouvoir un jour les rejoindre et créer elle aussi. Mais le fiasco qu'elle avait réalisé ne l'aidait pas vraiment à gagner confiance en elle, et elle était à deux doigts de quémander à Winter qu'elle la rappelle.

Sauf que visiblement, elle ne serait pas la seule à créer quelque chose qui serait d'un goût douteux, aujourd'hui. Car si l'intention de Nicko était bonne, restait que les sons qui résonnaient maintenant dans la pièce... Disons que n'importe qui aurait pu deviner ce à quoi ils ressemblaient, et le silence gênant qui les suivit en disait long. Si Winter pouffait d'un air bête sans trop se retenir, Naga paraissait gênée et se mordait pour se retenir, par respect pour le Nidoran. L'explosion du « nuage » les arrêta toutefois, puisque la salamandre tomba au sol, déconcertée, tandis que la championne se tut et ferma les yeux, surprise.
Les rires recommencèrent dès lors que la bleue vit ce qui s'était passé, et qu'elle découvrit avec amusement l'état dans lequel leur expérience les avait mis. Ses cheveux, comme Riku le précisait, étaient dans un état assez pathétique, au point qu'elle en riait maintenant bêtement. Et le nouveau brushing de la rouge n'aidait pas, vraiment... Elle faisait un beau sapin de Noël, en tous cas ! Il ne manquait plus que les guirlandes à accrocher autour d'elle, une petite photo et  des paillettes, de préférence.

« Tu peux parler là, la Mère Noël ! On va te chercher un renne, tu feras moins la maligne. »

Après sa boutade et alors qu'elle ricanait encore, quelque chose passa entre ses jambes et manqua de la faire tomber. Winter remarqua enfin la Salamèche qui se précipita vers le Nidoran pour s'excuser, l'air désolé et les yeux presque larmoyants, au point que la championne fut impressionnée par ses capacités aux puppy eyes. La bleue fit la moue, attendrie mais un peu désabusée, avant qu'un bruit monstrueux ne résonne dans tout l'amphithéâtre. Les yeux grand écarquillés, Winter fixa, la bouche ouverte, ébahie, Orion s'appuyer sur le mur pour les rejoindre et tomber au sol. Une odeur de grillé traversait l'air, et visiblement, le renard venait de se prendre une bonne dose d'électricité dans la face. Inquiète, la championne fit immédiatement un mouvement vers le Goupelin, et aperçut enfin la coupable. La Zébibron de Riku, qui s'intéressait autant à Orion depuis tout à l'heure, semblait l'avoir sans vraiment le vouloir (vu son expression horrifiée en tous cas) blessé avec son électricité.

« Tiens, en parlant de Noël, ça sent le sapin par ici. »

Un grognement exaspéré échappa au renard devant le calembour vaseux de sa dresseuse.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mar 15 Déc - 22:12




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY





La mère Noêl ? Wow, j’ai bigrement pas envie de voir ma tronche, dans l’immédiat. Enfin, toucher mea chevelure atrocement engraissée me suffit pour être fixée à l’idée que je dois avoir l’air d’une clocharde. Et je ne vous parle pas de l’état de mes fringues qui vont certainement faire hurler la machine à lacer. Je pense que de tous les traitements qu’on leur à infligé, le coup de la boue, l’eau chlorée et le traitement de…. Brume pollution noirâtre gluante ; je pense que Naga et Nicko ont juste crée un nouvel élément, ou un nouvel atome, je sais pas comment ils appellent ça, les physiciens.  Peut-être que ce serait bien de faire un prélèvement et de l’envoyer au laboratoire, non? Aller, je me laverais pas les cheveux pour cette avancée scientifique majeure! Tout est lié, je veux savoir si la coordination est capable de créer de nouvelles choses et faire avancer la science comme toute chose en ce monde, et je remporterais un prix Nobel des Sciences et je trollerais tous ces vieux cons alors que je ne connais RIEN en physique ni en chimie car j’ai séché les cours!

Dans tout ça, Naga semble tout de même bien honteuse et me fait un peu craquer à se cacher derrière sa queue incandescente. En se rendant compte qu’il a peut-être été un peu sévère avec son adversaire, Nicko finit par rejoindre la petite Salamèche chromatique avec un regard d’excuses. Probablement qu’il s’était emporté, et il semble tenir à décomplexer son ancienne adversaire de sa performance, parce qu’après tout, ils ont déclenché tout ça à deux! Enfin, pendant que ces deux-là semblaient un peu bavasser calmement pour se réconcilier en anciens adversaires. Mais actuellement, il y a pus important à se préoccuper. Oui, l’humour de Winwin. Il devient préoccupant, très préoccupant. « Moisi sa dernière blague fut », comme dirait maître Yoda. (Bah quoi, on parle de Noël, donc on peut parler de Star Wars, non, on est pas en 2015?! Huhu. Mais si, vous savez ce à quoi je fais allusion). Plutôt prise de court ma la pourriture de cette dernière blague, je me joints aux Pokémon qui ont tous levé la tête vers la championne pour s’apitoyer sur cette plaisanterie vaseuse qui pourrait presque rendre préoccupant le sort de ma rivale coordinatrice.

« Euh… Ahah. »


Je suis bien trop bonne, hein. Un rire inanimé et monocorde et je m’éclaircit la gorge pour briser le silence gênant. Sérieux, je pèse mes mots en disant que mon cousin a un humour bien meilleur, à ce rythme là. Et c’est pas flatteur pour Winwin. Enfin. Je ne suis point déçue pour autant! De plus c’est assez marrant de voir le grand Goupelin avec les fesses cramées par une décharge électrique de la Zébibron qui semble décidément apprécier ce Pokémon.

« Blague à part, elle a quand même l’air bien ici, tu crois pas? »


Dis-je en me rapprochant de la championne avec un sourire plus sincère. Faut bien l’avouer. Je lui force pas la main, mais l’amphi est grand, après tout, pourquoi de ne pas essayer de voir si elle s’acclimate mieux ici qu’au château. Peut-être a-t-elle trouvé ici ce qu’elle cherche. Je laisse cette décision à la championne.

« J’sais pas, dans un amphithéâtre rempli de perruques roses creepy, de brumes gluantes bizarres et de gazinière qui crament, comment hésiter une seule seconde, hein ?! »

Bizarrement, Zébibron a plutôt l’air enthousiasme. C’est la première fois que je la vois ainsi.


____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mer 23 Déc - 2:36



Les portes, c'est pour les tapettes

Feat Riku A. Nagel

Orion crachotait encore au sol, l'air fatigué et blasé au possible par son sort. Depuis le temps qu'il accompagnait Winter, il en avait vu et en avait subi, des péripéties. Pour le meilleur et pour le pire d'ailleurs, alors ce petit accident n'était rien, mais il n'avait même la force de se sentir agacé par la tournure des événements, et accepta son sort sans trop rechigner. Tant que Winter ne faisait pas de blagues de merde, tout irait bien, mais malheureusement elle avait craqué et Orion en geignait encore de douleur au cerveau. Péniblement, il finit par se relever alors que sa dresseuse considérait les paroles de la championne de Zazambes, l'air pensive et incertaine quant à la décision à prendre. C'était tentant, certes, mais ajouter un nouveau membre à l'équipe n'était jamais une décision que Winter prenait à la légère : après tout, préparer un pokémon à la coordination demandait du temps, qu'elle n'avait pas forcément tout le temps à cause de son travail (ou plutôt de ses jobs, même si Nimue lui prenait moins de temps dorénavant). Mais en même temps, cette Zébibron lui plaisait déjà, et elle avait quelques idées de combinaisons qui lui trottaient en tête, alors...
Elle jeta un coup d'oeil vers Morphée qui fit un « bip bip » qu'elle interpréta comme une confirmation de ce qu'elle pensait déjà, et haussa les épaules.

« Pourquoi pas ? Et de toute façon, ça manque encore un peu d'ambiance, je trouve. Il faut bien assez de têtes pour toutes les perruques ! »

Non et puis, sincèrement ? Elle mourrait d'envie de voir Orion martyrisé par une Zébibron en fangirlisme total devant lui. Mais vraiment. Elle s'ennuyait de temps à autre, et puisque l'ennui n'est pas acceptable aux yeux de Winter, c'était une raison comme une autre de dire oui et d'agrandir son équipe. Elle verrait bien par la suite si leurs personnalités « cliqueraient », pardonnez l'expression.
En parlant d'ennui, elle devait avouer qu'elle ne l'avait pas ressenti depuis l'arrivée de l'autre jeune femme, et elle était très, très contente. A partir du moment où vous l'occupez ou alors que vous la sortez de son emmerdement, Winnie vous aime bien, point, même si de l'autre côté ce n'est pas le cas. Si vous l'ennuyez, par contre... Hé bien disons qu'elle le fera vite comprendre. Très vite comprendre.
Mais le fait qu'elle n'avait même pas eu à y penser la mettait de bonne humeur, ce qui était admirable, en considérant que les bêtises d'April avaient au départ provoqué son agacement. Elle allait probablement lui accorder plus d'attention donc, et s'impatientait d'avance de leur prochain vrai combat en amphithéâtre, bien qu'il faudrait qu'elle réfléchisse attentivement à quand organiser cela. Ce serait l'histoire de quelques préparatifs, mais d'abord...

« Très chère, me feriez-vous l'honneur de m'accompagner pour une sortie à l'extérieur ? Rester enfermée toute la journée est réservé aux grands-mères, après tout... »

Et elle souriait, cette imbécile, pleinement consciente que cela risquait d'être très, très agité.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   Mar 29 Déc - 13:38




Les portes, c'est pour les tapettes
avec WINTER L. KENWAY




Bon, eh bah, ça, c’était le don de Pokémon le plus rapide du monde, je crois. Et probablement que c’était encore une fois très cavalier de ma part, mais me voila qui sifflote dans mon coin en regardant les environs de l’amphithéâtre, probablement pour ignorer les regards qui tuent que me lance Zébibron. J’ai conscience que j’ai l’air de profiter de l’occasion pour me débarrasser d’elle, mais je suis véritablement sûre qu’elle sera mieux ici qu’avec moi. En restant au château elle ne découvre que peu de chose, en plus de ne pas s’entendre avec les autres Pokémon, j’imagine que si elle a trouvé quelque chose chez Orion qui lui plaît ou la fascine, c’est un bon début. Et, si en plus ça peut éviter de gâcher des perruques inutiles, pourquoi pas. Je ne savais pas que Winwin mettait des perruques à ses alliés pendant les entrainements, ça doit être fun. Du genre, ne jamais faire tomber la perruque tout en faisant des cabrioles et ne pas la cramer ou la fiche en l’air pendant l’exercice. Pour la dextérité, c’est pas mal… j’imagine? Bon bref, je hausse les épaules en ricanant un peu, tout de même soudainement nostalgique en constatant que me séparer de la jeune Zébibron me fait quand même une petite peine au cœur, midinette que je suis.

« Merci, Winwin, c’est sympa. »

Il y a une petite pointe de tristesse dans ma voix. Je ne pensais pas que la grande dame bleue accepterait la chose de manière si spontanée. Enfin, c’est difficile de savoir si elle est sérieuse ou non. Probablement qu’elle ne l’est jamais, en fait! Au moins, c’est cool, je n’ai pas la sensation de lui avoir forcé la main. Comme un ange passe pensant que je regarde la Zébibron quitter sa colère passagère pour s’en retourner vers Orion et Orphée, je me sens rassurée, et le projet de sortir un peu arrive sur le tapis. Un nouveau sourire radieux éclaire mon visage enfantin.

« Grave! Faut qu’on sorte ou on va devenir des mémères! Allez, tu vas me prouver que t’es pas une mémé en m’amenant au meilleur bar à cocktails du coin! »

Bah, quoi, tout ça, ça vaut bien un petit verre! Peut-être même que je pourrais proposer à Liza de nous rejoindre… Quoique je sais pas, j’imagine que ce serait ma fête. Mais si je l’invite pas, elle le prendra encore plus mal et fera la gueule pendant des jours. Cruel dilemme. Entre se faire vanner et se faire bouder je… euh… Je préfère qu’elle me boude! Ca lui fera les pieds, à cette gamine! En plus, j’imagine qu’avec son sale caractère, ça ne passerait pas trop avec Winwin. Cette petite tergiversation terminée, je me dis que ce sera le meilleur moment pour parler avec ma collègue de mes plans ambitieux pour après cette 101ème compétition. C’est parti mon kiki!



PROUTE:
 

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les portes, c'est pour les tapettes {pv. Winwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Recherche poignées de porte U 23 1963
» portes arrieres pour HY
» "Portes ouvertes pour Mesdames" : questions pour l'UBB
» Piéces diverses u23.50DI portes suicide.
» Portes ouvertes a Chantonnay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE EST :: Vanawi :: Rues Bondées :: Amphithéâtre-