« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Ange Gardien [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aria B. Cordélia
Débutant
avatar
Féminin Messages : 211
Date d'inscription : 06/04/2015

Âge du personnage : 24 ans
Pseudonyme(s) : 1. Brooke (Championne)
2. Fishy (résistance)

Niveau : 50
Team active : ♥️
<>
Léviator ♂ - Océan - Intimidation - Rigide - CT Tonnerre - @Léviatorite

Némélios ♂ - Malik - Tension - Mauvais - CT Surchauffe et CT Vibroscur - @Ceinture Force

Zéblitz ♂ - Hendrix - Motorisé - Prudent - CT Surchauffe - @Charbon

Capidextre ♀ - Alice - Ramassage - Joviale - MT Sabotage - @Pierre Dure

Nymphali ♀ - Marie - Joli sourire - Pressée

Dardargnan ♂ - Lewis - Essaim - Sérieux


Team spécifique :

Momartik ♀ - Blanche - Rideau Neige - Assurée

Amagara Shiney ♀ - Zalha - Peau Gelée - Modeste

Lokhlass ♂ - Neptune - Jovial - Coque'armure



MessageSujet: Ange Gardien [OS]   Mer 7 Oct - 20:44


Ange Gardien

OS


L’eau est chaude, elle est apaisante et agréable. C’est tellement mieux quand il y a de l’eau, le désert c’est marrant cinq minutes mais quand il y a un tempête causée par une folle ça devient vraiment moins drôle. Je suis arrivée à Amanil hier soir et malgré le fait que j’étais complètement sale, la fatigue a prit le dessus et je me suis écroulée sur mon lit. Je profite à présent de cette merveilleuse baignoire, trophée de cette étape passée aux terres arides. Mes pokémons sont tous lâchés dans la chambre d’hôtel qui m’abritera pour quelques jours. Après ce qu’il s’est passé au désert, je n’ai pas encore l’intention de repartir tout de suite. Il faut déjà que j’obtienne mon deuxième badge qui fera de moi une personne comblée. Le combat contre la championne de Zazambes m’a donné espoir et foi en moi. J’ai hâte de renouvelé l’expérience.

-Phog !

Mon beau Phogleur est allongée sur le tapis de bain en laine. Je lui gratte le ventre de temps en temps. Il est vraiment plus serein depuis son évolution, il commence même à avoir confiance en lui. C’est tellement bien pour un pokémon timide. Pendant ce temps là, Mushana dort sur le lit comme à son habitude, Léviator, trop grand maintenant pour rentrer dans une baignoire, s’étire en passant par la porte qui sépare la pièce principale et la salle de bain. Pijako est accroché à la fenêtre et observe tout ce qu’il se passe dans la capitale et Marie s’amuse avec Blanche en se cachant dans l’armoire. Bref, mes compagnons s’amusent. Je pense d’ailleurs à Bonnie et à Clyde qui attendent patiemment chez les scientifiques. Une équipe ne peut comporter que six pokémons malheureusement. Ils doivent donc profiter des joies des laboratoires d’Enola.  Mais je vais vite les faire amener à moi. Ils doivent faire connaissance avec les autres pokémons de mon équipe.

-Gleur !

Je regarde Trésor qui me montre de sa nageoire le réveil posée sur le lavabo. Je lui avait promis de rester, au grand maximum, une heure pour lui laisser la place après. Voilà que je suis en retard de quinze minutes. Je lâche un long soupire en souriant à mon Phogleur. Il m’a laissé un peu de temps. Il est juste trop chou.

-Bon d’accord. De toute façon, je crois que je vais directement aller retourner au lit.

Je me lève et sors du bain. Comme d’habitude, différences de températures donc il fait froid. Je prends une serviette et me l’enroule autour de mon corps. J’aide Trésor à monter dans la baignoire sans qu’il n’en éclabousse les trois-quarts sur le sol.

-Allez mon gros ! Bonne détente.

Je sors de la salle de bain en sautant par-dessus Océan qui dort encore sur le sol. Je saute sur mon lit à côté de Rêve qui semble être dans un profond sommeil. Je suis complètement lessivée. Je crois que j’aurais besoins de beaucoup de repos ces prochains jours si je veux êtres au taquet contre le champion de la capitale. Il serait un spécialiste des pokémons de type Vol. Je ne pense pas que mon équipe y soit désavantagée, ni avantagée d’ailleurs. Océan est de type Vol aussi, peut-être fera t’il l’affaire. Mais d’abord, jours de repos obligatoires pour moi. Je ne sortirai pas de cet hôtel sans être à 100 pour cent de mes capacités. Je dois être gonflée à bloc.

-Pij ! Pïj !

Dièse n’arrête pas d’hurler à la fenêtre. Que se passe t’il ? Je sors du lit et remonte la serviette qui m’entoure encore. J’avance vers mon pokémon et regarde derrière la vitre. Le balcon de ma chambre était juste à côté. Un Corboss se tenait là en me dévisageant. Je pousse un cri de surprise quand j’entends qu’on toque à la porte-fenêtre. Je tourne alors la tête et aperçois la mystérieuse Coralie.

-Encore vous !?

Je soupire de fatigue. Je commence à en avoir marre d’elle. Cette gonzesse est tout le temps là, à me courir après pour me donner des fichus lettres car elle est pas capable de me parler. Je demande à Dièse de partir se calmer dans la salle bain. Celui-ci hésite un instant avant de déployer ses ailes. J’ouvre la porte pour faire entrer la motarde et ferme juste avant que l’immense corbeau noire ne se décide à venir.

-Le gros piaf reste dehors.

J’essaye de me cacher un maximum derrière ma serviette. La femme regarde autour d’elle avant de se tourner vers moi. Elle appuie sur l’interrupteur permettant de fermer les volets puis allume la lumière. Malgré mes interrogations, je ne lui pose aucunes questions. C’est à elle de commencer de parler, pas à moi. Sinon, elle n’a qu’à partir et me laisser tranquille. Je remarque soudain qu’elle tient une mallette de sa main droite. La même que la dernière fois. Elle le pose sur le lit avant de l’ouvrir. Je suis alors surprise. Plusieurs liasse de billets ainsi que deux rapideballs.

-Si tu compte me donner deux autres pokémons c’est plus possible. Mon équipe est déjà plus que complète. J’en ai encore deux qui m’attendent depuis l’épisode du désert.

La femme se dirige alors vers la mallette et ouvre les deux rapideballs. Je retiens un autre cris de surprise en voyant exactement Bonnie et Clyde se tenant devant moi. Ma Rototaupe se dirige alors vers moi pour me faire un câlin. Je l’enlace à mon tour puis me tourne vers l’inconnue. Elle se tient droite, les bras croisés en me fixant des yeux. Bon des yeux j’en sais rien ; mais je sais que sa tête, cachée par le casque de moto, est tournée vers moi. Elle sort ensuite une tablette de la mallette ainsi que des écouteurs. Elle me fait signe de les mettre et les branches à l’appareil portatif. J’entend soudainement une voix informatisée qui parle difficilement en coupant les liaisons entre les mots.

-Sache que dès à présent, c’est moi qui garde les pokémons qui n’entrent pas dans mon équipe. Tu peux, à tout moment, me demander d’en échanger un contre un autre composant ton équipe. On se retrouvera dans un lieu de rendez-vous que j’aurais fixé moi-même. Ne t’inquiète surtout pas, je m’occupe très bien de tes pokémons. Ils s’entendent à merveilles avec les miens. Je te laisse donc la tablette tactile qui te permettra de communiquer avec moi. Je te confie aussi 300 Opals qui te permettront de faire des achats plus facilement.  Attention, je ne te donnerai pas de l’argent toutes les semaines. Tu dois donc faire assez attention. Je me suis permise de fouiller le bureau de ta mère pour trouver des éventuels indices qu’elle aurait caché, comme la pierre Lune que tu a trouvé dans la radio. Je te ferai part de mes trouvailles plus tard. Surtout, n’oublie pas que tu es dans la capitale. Elle grouille de soldats du régime qui n’attendent qu’à dénoncer des résistants. Tu dois donc te faire petite, ne te fais pas remarquer. Sur ce, à bientôt.

J’enlève les écouteurs sans trop comprendre ce qu’il se passe. Cette femme, elle me protège vraiment. Elle ne tient qu’à me faire devenir meilleur. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être avait-elle fait une promesse à ma mère. Je ne sais pas trop quoi dire. Je me sens un peu gêné par mon comportement envers elle.

-Merci.

Coralie ré-ouvre les volets et éteint la lumière, elle fait rentrer Bonnie et Clyde dans leur ball puis reprend la mallette. Elle sort de la chambre et saute sur son Corboss qui s’envole au loin. Je regarde alors la ville. Des gens qui marchent et qui discutent, d’autres qui sont assis dans un café en mangeant un bon repas. J’ai l’impression que toutes ces personnes me veulent du mal. Je ne dois faire confiance à personne dans cette ville. Ca parait évident, non ? Cette ville est peut être grande, elle fait vraiment flipper.

Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ange Gardien [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Josephine Ange Gardien
» PHOTOS ours brun et ange gardien
» (ACP) Couche de chevreuil
» GR et Mangas ...
» Le meilleur gardien du Racing depuis 50 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil-