« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solène E. Weber-Ikeda
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 679
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, 24/01.
Métier / Études : Dresseuse
Pseudonyme(s) : .
Sunny - Ancienne Maître Dresseur d'Enola, son vrai nom est inconnu du public.
Soledad - Résistante.
Solange - Compétitrice, habitante de Baguin.

Niveau : 100.
Team active : .
Ryan, ♂
Regard Vif, prudent - Bec Pointu.
> Vol.
Cathy, ♀
Technicien, joviale.
> Force, Poing Glace.
Taryn, ♀
Lévitation, docile - Baie Panga.
> Vol, Surf.
Arès, ♂
Intimidation, brave - Baie Pocpoc.
> /
Délia, ♀
Chanceux, naïve - Lentiscope.
> Vol.
Polyx, ∅
Calque, bizarre - Lunettes Choix.
> Cage-Éclair, Psyko, Laser Glace.

Team spécifique : .
Louna, ♀
Joli Sourire, maligne - Lockpinite.
> Vampipoing, Poing Glace.
Rony, ♂
Isograisse, relax - Baie Chérim.
> Casse-Brique, Poing de Feu.
Many, ♂
Intimidation, malin - Ceinture Pro.
> Force, Tête de Fer.
Toby, ♂
Intimidation, gentil - Poudre Claire.
> Séisme, Éclair Fou.
Galia, ♀
Calque, modeste - Gardevoirite.
> Ball'Ombre.
Triss, ♀
Brise Moule, prudente - Veste de Combat.
> Direct Toxik, Hydroqueue.
Tsuki, ♀
Sérénité, timide - Lunettes Sages.
> Choc Psy, Lance-Flammes.


MessageSujet: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 13 Oct - 11:48

Bêtise & Bordel de Qualité!
Pension de Baguin, 11 juin 2015.


Si j'avais passé de longues minutes voire dizaines de minutes devant mon miroir à me préparer, choisir une tenue, rajuster ma coiffure ou retoucher mon maquillage? Pas mon genre. De toute ma vie, une unique occasion avait requis cette attention de ma part pour moi-même, & il s'agissait de mon mariage. Même en tant que caméléon des déguisements changeant aisément de peau & d'identité, je n'avais jamais agit ainsi. Le costume de Soledad avait été mûrement réfléchi certes, mais pas en dernière seconde ni réajusté devant un miroir ; élaboré de toutes pièces dans mon esprit, je l'avais juste rapidement vérifié comme complet à son premier essai, puis peaufiné au fil des années d'utilisation. Idem pour la tenue de Sunny qui en soi n'avait rien de bien exceptionnel, juste une cape bleu-marine, une tunique un peu différente des habituelles -plus "classe" & "habillée" si on veut-, & des lentilles d'or. Quant à Solange n'en parlons pas, hormis son béret.. Donc bon. Ce n'était pas pour un simple barbecue décontracté en famille que j'allais soudain changer de comportement quant à mon miroir & au temps accordé à me préparer : loin d'être une réception exceptionnelle voire unique telle qu'un mariage, ce n'était qu'une petite réunion familiale, de gens qui de plus me connaissent bien & savent que pour les voir, je n'éprouve pas le besoin d'en faire plus qu'à l'accoutumée, de me présenter "mieux" car j'estime le naturel bien suffisant pour moi. Après je ne juge pas ceux qui le font, bien loin de là! Chacun sa façon d'être, d'agir & de penser : le principal c'est d'être à l'aise, de faire tel qu'on se sent le mieux & ainsi qu'on le préfère. Pour moi, c'est juste de ne pas me prendre la tête & de me présenter à mon naturel ; je préfère accorder mon temps à mes enfants, & à la préparation de notre petite réception. D'autant plus.. Que je sais que certains points risquent d'être compliqués, n'est-ce pas?

Il y aura d'abord l'arrivée de la cousine de Mercedes. J'ai bien entendu deviné son identité, même si je ne l'ai pas répété ; je sais que mon amie est une Turnac de naissance, après tout, & j'ai déjà rencontré une autre Turnac dans des circonstances bien particulières. Alors qu'elle dise avoir retrouvé sa cousine de sang.. Je n'ai pas mis plus d'une demi-seconde à faire le lien avec la jeune femme à qui Soledad a donné des conseils il y a un an environ, juste après que "l'attaque" de Sulfura ait été avortée. Cette jeune femme qu'à l'époque déjà j'avais reconnue pour l'avoir rencontrée cinq ans plus tôt, avant l'arrivée du Régime, alors qu'elle avait livré un combat de Coordination contre ma sœur & Louna. Cette fois, j'allais me présenter à elle sans costume, sans masque ; & j'espérais que cela se passerait bien, qu'elle ne ferait pas grâce à mes propres conseils le lien entre ma Lockpin & celle de Soledad, identiques sauf la balafre artificielle de la seconde, puisque je lui avais dit que même la plus petite modification pouvait tout changer. Si elle venait à le faire.. Je ne doutais pas qu'elle en garderait le silence vu son passé, mais cela la mettrait en danger de porter ce secret en plus du sien, & ce serait extrêmement difficile à vivre pour ce déjeuner, comme une ambiance tendue pourrait en découler. Je n'avais pas pensé un seul instant à la difficulté morale que pourrait occasionner le fait qu'elle me reconnaisse pour le Concours improvisé avec ma sœur. Oh que je doive lui annoncer sa mort ne m'aurait pas surprise, elle devait se souvenir de nous, d'autant plus que j'étais présente à leur rencontre.. Mais je ne me doutais pas de la manière dont cela allait se passer.

& puis deuxième point, il y avait Judith, qui m'avait confié vouloir annoncer sa grande nouvelle aujourd'hui, & s'inquiétait de certaines réactions. Quoi de plus normal, à dix-neuf ans, qui plus est dans notre contexte de guerre? Je l'avais rassurée, encouragée à le faire maintenant plutôt qu'attendre ; car cela serait pire, à mon sens, même si je ne l'avais pas dit en ces termes, de toute manière elle le pensait aussi. Moi-même, je savais déjà car Eugène & elle étaient venus me demander l'assistance de mon Zoroark pour protéger leur vie privée & la petite vie à venir selon les différents costumes de Judith ; ainsi que je l'avais moi-même fait pour Céleste. Une chose que je n'avais pu qu'accepter, & Zuko en avait fait autant sans hésiter. & de fait, j'allais pouvoir jouer pour eux le rôle de soutien lorsqu'ils franchiraient le pas d'annoncer la nouvelle.. D'autant plus que comme moi tous risquaient fort d'avoir peur pour eux, pour la petite dernière de notre famille, & certains pourraient avoir une réaction moins posée, ou moins chaleureuse en tout cas, car seule Mina pouvait comprendre ce qu'était le fait d'avoir un enfant sur lequel veiller dans ces conditions ; hors elle serait absente cette fois. J'imaginais déjà notamment très bien le trouble de Maelys, qui pourtant n'oserait rien dire puisqu'avait été quasiment pour Crystal, ou les réactions multiples de grand frère protecteur que pourrait avoir mon époux.. Là encore, je n'imaginais pas un seul instant d'où viendrait réellement les soucis.

& pour l'heure, je les avais déjà effacés au profit d'un sourire, pour aller accueillir les premiers arrivés ; à savoir Weston, Mercedes, & la cousine de cette dernière. Un petit rire m'échappe alors que ma meilleure amie annonce leur présence en ouvrant les bras, & aussitôt je vais vers elle pour la serrer contre moi, souriante & de bonne humeur. Derrière moi s'avance Louna, un sourire doux sur le visage alors qu'elle salue les deux autres d'un hochement de tête, & Mercy également dès que nous nous lâchons, juste à temps visiblement, puisqu'une petite tornade rousse vient aussitôt prendre ma place en se jetant sans retenue dans les bras de la rose

- Mercyyyyy!

Un rire m'échappe devant l'enthousiasme & la bonne humeur de ma fille aînée, alors que viennent tournoyer joyeusement autour du duo deux des alliées de l'enfant, à savoir sa Mastouffe qui sautille en jappant & sa Nosférapti virevoltant avec légèreté. & oui, nous sommes une famille très pokémons, invitant à un repas de famille dans une Pension ; qu'y a-t-il de surprenant à ce que nous en soyons tous entourés? Ici ils sont bienvenue, Mercy & Weston le savent, & j'imagine qu'Adélia comprendra bien vite pouvoir laisser à ses compagnons leur liberté sur les terres de la Pension ; concernant la petite famille vivant ici, il est bien rare que nous gardions les nôtres en pokéball, & tous ceux qui ne sont pas actuellement avec nous doivent vagabonder sur le vaste domaine.



Autres personnages présents : Crystal, sa Mastouffe Margo, sa Nosférapti Nora.


Un premier post certes assez long pour du mini-RP, mais vu que je l'avais déjà écrit en grande partie.. Je trouvais dommage de le jeter, donc le voici! Le prochain devrait pas trop dépasser la longueur du premier paragraphe x)
Pour l'explication, ce topic est la suite de celui entamé brièvement ingame ici, que nous ne nous sentons plus de terminer en RP "normal" après tous les évènements qui ont eu lieu depuis, puisque par manque de temps je ne suis pas parvenue à y répondre à temps.. Donc voici la suite en posts plus courts, vu qu'on trouvait quand même dommage de ne pas le finir! & même si j'ai un post plein, je le mets ici pour me priver des points à gagner, vu mon retard j'les mérite pas xD

Zek j'ai considéré que Céleste & Kijani étaient avec papa, donc je te laisse gérer leur entrée? :P Sinon tu me dis, je prendrai en charge dès que possible (traduire : quant on en aura fini avec le bordel n°1 potentiellement xD)

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team Maître.

Offrandes ♡ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 24
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 13 Oct - 16:27


♦ BÊTISE ET BORDEL DE QUALITÉ ♦feat. Webers and co.
Je me suis toujours sentie à ma place en visitant la Pension de Damien et la demeure désormais familiale des Weber-Ikeda. De retrouver mes amis me fera le plus grand bien après une longue période passée dans le doute, puis enfin les longues heures d’angoisse à m’interroger au sujet de ma réponse à Weston. Ce dernier m’a demandé en mariage il y a quelque temps et il me faudra bien sûr lui offrir un oui ou non, mais je me réserve ce casse-tête pour un autre instant. L’enthousiasme m’a gagnée, pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, je retrouverai ma meilleure amie ainsi que son adorable famille, Judith, Maelys et même leur frère Tristan. Adélia, dans sa grande naïveté, n’a pas encore fait le rapprochement entre son Weber préféré et le reste de la famille, je crois avoir même tu le nom de la Maître Dresseur jusqu’à maintenant et cette joyeuse bande se présente à elle tels de véritables inconnus. Solène s’avère d’ailleurs la première à me rejoindre, acceptant mes élans affectueux sans rechigner nullement et se prêtant même au jeu, rapidement imitée par une gamine de six ans qui vient aussitôt attendrir ma cousine férue d’enfants. J’adresse de nombreux câlins à l’une comme à l’autre en leur offrant tout l’amour que je ressens sincèrement pour elles, cherchant aussi du regard sa jeune sœur qui doit être plus loin, quelque part avec son père. Nous sommes aussi rejoints par les alliés de Crystal que je reconnais et salue, en sachant que Nemeroff, Nueria et Teigon les rejoindront très bientôt pour faire la fête.

«Salut ma mignonne, je suis contente de te voir.»

Un peu timide, Adélia reste en retrait. Son regard s’est d’abord rivé sur l’enfant et ses Pokémon, puis lentement elle relève les yeux vers Solène, comme en cherchant une façon de se présenter. Un doute passe sur son visage jusqu’à ce qu’un sourire ne l’illumine, ses yeux pétillant comme lorsqu’on retrouve une vieille amie. Avec émotion, elle s’avance vers la rouquine, un peu timide comme à son habitude, mais chaleureuse et émotive.

«On… on se connaît! Je t’ai déjà rencontré… tu es Angie, une Coordinatrice que j’ai affronté… Je reconnais même ta Lockpin… Louna de son nom?»

Si ma cousine a l’air bien fière d’avoir reconnue la Weber, elle est loin de se douter qu’il s’agit de la mauvaise, et que si Solène lui ressemble énormément, il s’agit plutôt de l’aînée d’Angie. Et connaissant son histoire, je ne doute pas un seul instant de la douleur que pourra ressentir ma meilleure amie devant l’erreur d’Adélia. Je ferme les yeux et soupire, incapable de stopper ce train déjà en train de dérailler.
(c)Golden

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Crystal S. Ikeda
Newbie
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 31/05/2015

Âge du personnage : 8 ans (16 avril).
Métier / Études : Elle ne va pas à l'école car ses parents s'occupent totalement de cette éducation & qu'ainsi elle peut suivre sa mère sur les routes, mais a déjà un niveau scolaire supérieur à celui des enfants de son âge.
Pseudonyme(s) : .
# Haneko, qui signifie "enfant de la plume" en japonais, est son nom de future dresseuse.

Niveau : 10.
Team active : .
- Zola
♀ - Illusion - Timide.
Pas de CTs.
- Drick
♂ - Tête de Roc - Naïf.
Pas de CTs.
- Nora
♀ - Attention - Fofolle.
Pas de CTs.
- Aimelyn
♀ - Fermeté - Rigide.
Pas de CTs.


MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 13 Oct - 22:49

Bêtise & Bordel de Qualité!Pension de Baguin - ft. Weber and cie - 11 juin 2015.


La fissure. Crystal la voyait en se tournant vers sa mère alors que la brune inconnue lui parlait, aussi sûrement que si elle s'était dessinée sur son visage. Peut-être était-ce un peu le cas, en même temps, la manière dont son expression se décomposa à mesure des paroles de la jeune femme, n'était-ce pas une marque physique & visible par chacun de la manière dont la blessure éternelle dans son cœur se rouvrait brutalement? Voilà des années qu'on n'a plus confondu sa maman avec sa petite jumelle, la fillette le sait puisqu'entre autres, cela n'était jamais arrivé devant elle. Mais elle sait parfaitement à quel point la douleur de l'avoir perdue fut grande, elle y a assisté depuis sa naissance régulièrement jusqu'à ce que le deuil puisse enfin commencer, & même quelques fois après encore. Elle a vu tant & tant de fois sa maman s'effondrer par la seule évocation d'Angie, qu'en cet instant.. Elle aurait aussi bien pu ne pas se tourner vers elle qu'elle aurait su décrire avec précision l'expression de son visage & l'état de son cœur meurtri, elle aurait pu ne pas entendre le gémissement faible mais déchirant de Louna qu'elle aurait su avec exactitude la souffrance qui les assaillait autant l'une que l'autre.

- Maman..

Frêle murmure de la fillette, alors qu'elle se laissait glisser des bras de Mercy vers le sol, pour aller vers sa mère dont elle prit la main doucement, avant de se presser contre sa hanche, tandis que Margo allait soutenir la Lockpin sans nul doute ; elle lui faisait confiance & la laissait faire, se concentrant quant à elle juste sur sa maman. L'adulte tremblait, son regard rivé sur l'horizon mais perdu dans le vague, comme égarée dans le passé, troublée & meurtrie par la confusion que venait de faire la nouvelle arrivante. Cela ne dura pourtant que quelques instants, ceux nécessaire à la petite pour venir contre elle ; & elle souleva cette dernière pour la presser contre elle, se rattacher à une réalité plus proche, tangible, une joie actuelle qui comblait sa vie quotidienne & lui permettait d'oublier le manque temporairement, de le repousser, jusqu'au jour lointain où elle pourrait finalement l'estomper car elle l'aura rejointe. Silencieuse, la fillette se blottit dans le cou de sa maman, l'entourant de ses petits bras & lui offrant toute son affection, tout son soutient d'enfant. & finalement, un frêle filet de voix lui échappa, après qu'elle ait enfin trouvé le courage de reporter son attention sur l'invitée, d'affronter son regard bleuté que le silence pesant avait empli d'incompréhension.

- Je suis désolée, Adélia.. Angie est décédée il y a maintenant sept ans, lors du coup d'état..



fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.
Revenir en haut Aller en bas
Adélia G. Turnac
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 510
Date d'inscription : 10/07/2014

Âge du personnage : 23 ans
Métier / Études : Médecine, en stage dans une clinique privée
Pseudonyme(s) : Adélia Frey, sa fausse identité, le nom sous lequel elle se présente
Mascarade, surnom de Compétitrice

Niveau : 65
Team active :

♣️ MAJESTA ♣️
Ectoplasma ♀, Lévitation, naïve


♣️ PUMPKIN ♣️
Emolga ♀, Statik, fofolle


♣️ AMADEUS ♣️
Haydaim ♂, Herbivore, malin


♣️ GOTHAM ♣️
Bruyverne ♂, Infiltration, hardi


♣️ BENTLEY ♣️
Tengalice* ♂, Chlorophylle, pressé


♣️ MOZART ♣️
Noctunoir ♂, Pression, calme



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mer 14 Oct - 1:39


B.B.Q.

feat. les gens les plus recherchés de l'île
Et son visage se fane pour se couvrir d’une peine que je sais avoir causée. Ce visage radieux, que l’on souhaiterait voir s’illuminer d’un sourire. Une jolie jeune femme, un rayon de soleil que j’ai éteint sans même le chercher, une erreur de parcours dont je prends lentement consciente à mesure que la douleur engouffre mon interlocutrice de façon si évidente que je me trouve, moi aussi, tirée dans l’abîme qui la consume. Pourtant. Pourtant mon intention s’en trouvait tout autre, celle de renouer avec une personne qui a marqué mon existence d’une façon insoupçonnée, une jeune femme m’ayant permis de prendre confiance en mes moyens du côté de la Coordination. Quelqu’un qui, les circonstances l’auraient permis, aurait pu devenir une amie véritablement, une rivale même peut-être dans cet art qui nous motivait toutes les deux à l’époque. Plutôt que de me reconnaître et de se trouver tout aussi heureuse de moi de retrouver un rare visage connu qui m’est été donné de recroiser sur mon parcours houleux, la rouquine combat toujours sa peine, une vague inexorable qui m’emporte à mon tour alors que mon estomac se noue douloureusement. J’ai bien senti qu’un détail m’échappait, mais jusqu’à présent le mystère reste entier. Mon regard passe de la mère à sa fille, jusqu’à ma cousine même qui s’est elle-même renfrognée, évitant soigneusement mon contact comme si je venais de prononcer des pires insultes qui soit. Puis, je comprends.

Je comprends mon erreur, je comprends alors que la belle rouquine, celle qui devait être un rayon de soleil, m’annonce la mort de cette jeune femme que j’ai toujours rêvé de revoir. Je ne tique même plus à la mention de mon nom, je me contente de reculer, assemblant les derniers morceaux de ce puzzle pour finalement comprendre les paroles de la jeune mère. J’ai confondu la jeune femme avec sa sœur d’apparence presque identique, désormais décédée. Cette nouvelle m’atteint de tant de façons que je ne peux réprimer la peine qui grimpe en moi, s’approprie à la fois ma gorge et mes yeux qui s’embuent. La perte d’une sœur, je ne peux que la comprendre, cherchant toujours la mienne qu’on m’a arrachée en cette même journée. Plus encore. Angie fut de ces personnes ayant marqué mon existence, m’ayant inspiré, un modèle. Je chéris toujours les souvenirs de ce combat amical qui ne fit alors qu’embraser ma passion pour cet art qui nous rassemblait. De l’apprendre assassinée par ce même Régime qui m’a tout arraché est trop cruel, je laisse même m’échapper une larme avant de me souvenir que sa sœur doit encore vivre avec son deuil et que par ma faute, elle a dû ressasser cette part douloureuse de sa propre histoire. Avec une affection infinie, je viens cueillir ses mains, mes propres doigts tremblants dans les siens, trouvant en moi le courage de l’affronter. J’ai du mal à vivre avec la culpabilité d’avoir occasionné chez elle autant de peine. Je serre un peu plus fort sa main en forçant un sourire, quand Mercy avance :

«Elle n’est pas Angie, Adée, elle est…»

«Solène. Je suis tellement désolée. Je ne l’ai rencontré qu’une seule fois, mais elle m’était précieuse. J’ai aussi perdu une sœur… Je… Je suis vraiment désolée.»


À vrai dire, sans la gamine blottie contre elle servant déjà à la rassurée, je l’aurais volontiers attirée à moi pour un câlin. J’ai l’envie soudaine de la protéger, comme si je ne pouvais pas accepter qu’une autre personne puisse vivre une peine telle que la mienne, comme si en guérissant la sienne, je parviendrais à apaiser celle qui me guette encore, toujours, celle d’une sœur et une fille affligée.

(c)Golden


Hors Jeu:
 

____________________________________________


Merci Fausty <3
Revenir en haut Aller en bas
Solène E. Weber-Ikeda
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 679
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, 24/01.
Métier / Études : Dresseuse
Pseudonyme(s) : .
Sunny - Ancienne Maître Dresseur d'Enola, son vrai nom est inconnu du public.
Soledad - Résistante.
Solange - Compétitrice, habitante de Baguin.

Niveau : 100.
Team active : .
Ryan, ♂
Regard Vif, prudent - Bec Pointu.
> Vol.
Cathy, ♀
Technicien, joviale.
> Force, Poing Glace.
Taryn, ♀
Lévitation, docile - Baie Panga.
> Vol, Surf.
Arès, ♂
Intimidation, brave - Baie Pocpoc.
> /
Délia, ♀
Chanceux, naïve - Lentiscope.
> Vol.
Polyx, ∅
Calque, bizarre - Lunettes Choix.
> Cage-Éclair, Psyko, Laser Glace.

Team spécifique : .
Louna, ♀
Joli Sourire, maligne - Lockpinite.
> Vampipoing, Poing Glace.
Rony, ♂
Isograisse, relax - Baie Chérim.
> Casse-Brique, Poing de Feu.
Many, ♂
Intimidation, malin - Ceinture Pro.
> Force, Tête de Fer.
Toby, ♂
Intimidation, gentil - Poudre Claire.
> Séisme, Éclair Fou.
Galia, ♀
Calque, modeste - Gardevoirite.
> Ball'Ombre.
Triss, ♀
Brise Moule, prudente - Veste de Combat.
> Direct Toxik, Hydroqueue.
Tsuki, ♀
Sérénité, timide - Lunettes Sages.
> Choc Psy, Lance-Flammes.


MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Jeu 15 Oct - 9:36

Bêtise & Bordel de Qualité!
Pension de Baguin, 11 juin 2015.


Je sais, serais-je tentée de lui répondre alors qu'elle évoquait son propre deuil pour dire avoir connu une souffrance similaire ; mais je ne pouvais me le permettre, puisque j'ignorais totalement si Mercedes l'a avertie que je savais leur identité précise. En fait vu la confusion qu'elle a faite je pouvais me douter que non, mais ma capacité à réfléchir n'allait pas jusque là en cet instant, en fait elle était juste suffisante à ne pas prononcer ces mots, car si quelqu'un devait dire à Adélia que je savais son véritable nom de famille, c'était sa cousine ; certainement pas moi. Un frêle soupir m'échappa, silencieux. Elle avait voulu dire sa souffrance similaire, mais elle était différente. Comparable sur le taux de douleur insoutenable certes, mais différente. Elle avait perdu sa petite sœur, quelqu'un qu'on est censé protéger, ainsi que ses parents, & la quasi totalité de sa famille, sous le seul prétexte que sa mère était présidente de l'île auparavant. Quant à moi, j'avais perdu ma petite jumelle, mon double, ma lumière, une partie de mon être, injustement, victime collatérale révoltante d'une guerre immonde. J'avais vu disparaître mon petit frère & mon compagnon durant des années entières, & j'avais dû m'en relever vaille que vaille, ne vivant plus qu'à moitié sans eux, animée seulement de trois désirs : celui de vengeance, celui de respecter la dernière volonté d'Angie en lui survivant, & celui de protéger ceux de ma famille restants tout en élevant ma fille qui seule avait su me redonner une petite étincelle d'espoir & de lumière. Alors non, nos souffrances n'avaient pas été similaires. Mais équivalentes, ça oui. Sans nul doute. Doucement, je resserrais mes doigts sur les siens, ne me souvenant pas même à quel instant précis elle s'en était saisie. Peu importait, après tout.

- Ne t'excuse pas, tu n'y es pour rien. Ma jumelle a été, comme bien des gens sur cette île, une victime collatérale injuste des ambitions guerrières du Régime ; ce n'est en rien ta faute, mais la leur. & tu ne pouvais pas savoir ce qu'il en était. Nous avons dû apprendre à vivre avec son absence révoltante certes, comme bien des enolians ; mais la vie continue, justement.

Sur ces mots, comme pour appuyer mes paroles inconsciemment, je dégageais ma main des siennes pour venir effleurer d'un doigt la joue de ma fille, qui esquissa un petit sourire doux avant de venir déposer un baiser sur ma joue. Bien plus mature que son âge le laissait paraitre, & extrêmement perspicace, je savais qu'elle avait compris sans le moindre problème tout ce qui s'était passé, & que le fait de venir me consoler à sa manière n'était pas dû qu'à cet instinct aiguisé qu'ont les enfants sur ce sujet. Elle l'avait aussi fait parce qu'elle savait précisément ce qu'il se passait, & ce que cela avait engendré dans mon cœur.

- Jusqu'au dernier instant, Angela n'a pensé qu'à ses proches, au fait qu'on doive tous réaliser nos rêves, même sans elle. & puis, elle & moi avions presque le même.. Alors en atteignant le mien aidée par Louna, puis en faisant effectuer un ultime Concours à cette dernière, n'ai-je pas un peu malgré tout aidé son souvenir à toucher l'objectif qu'elle rêvait d'atteindre? L'essentiel, c'est de ne pas oublier, & de faire honneur à ceux qui sont tombés injustement en ne les suivant pas dans leur chute.

Silencieuse & discrète comme à son habitude, Louna s'était elle aussi reprise, & avait franchi les deux pas nous séparant encore pour venir poser une patte douce sur mon épaule ; autant pour se soutenir elle-même que pour me soutenir moi, dans l'unique but d'achever de passer à autre chose. Il serait dommage de gâcher toute notre petite réunion familiale sur de douloureux souvenirs, non?



Autres personnages présents : Crystal, sa Mastouffe Margo, sa Nosférapti Nora.


C'est assez long aussi, mais Soso était motivée visiblement °°

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team Maître.

Offrandes ♡ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Tristan T. Weber
Newbie
avatar
Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 10/02/2014

Âge du personnage : 23 ans
Niveau : 5
Team active :
Toph
Fouinette ♀ - Regard Vif - Gentille


Iroh
Evoli ♂ - Adaptabilité - Doux


Katara
Lilia ♀ - Ventouse - Calme


Bolin
Nanméouïe ♂ - Cœur Soin - Modeste


Mako
Malosse ♂ - Matinal - Foufou

Team spécifique :
Kya
Leuphorie ♀ - Sérénité - Gentille



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Lun 19 Oct - 23:16



Bêtise et Bordel de Qualité


feat BBQ-chan

Tristan Weber



Vous avez déjà vu des brochettes danser ? C'est ce que vous pourriez observer dans la cuisine des Weber en ce jour particulier. Tristan n'est pas le plus jeune de sa famille, et pourtant c'est lui qui se comporte comme un gamin de temps à autre. Son adolescence passé en prison lui avait enlevé tellement de liberté et d'années à profiter de sa tendre jeunesse qu'il n'hésite pas de temps à autre de se conduire comme un véritable enfant, surtout lorsqu'il se prend aux jeux de ses nièces et qu'il tente de les amuser. Aujourd'hui, malgré le regard amusé de sa mère qui lui rappelle qu'il n'a plus l'âge de Crystal, son fils continue son petit délire et façonne les brochettes pour le barbecue à sa convenance et en fonction des différents goûts de chaque membre de sa famille, faisant attention à ce qu'il y en ait pour tout le monde et que chacun trouve son bonheur, car c'est dans la joie et la bonne humeur que cette journée va se passer, ainsi en a décidé l'Hôte de Pension qui veut faire de son mieux pour faire plaisir à ses proches. Surtout qu'une invitée spéciale sera là ! Tristan ne connaît pas tous les détails, mais paraît-il que la cousine de Mercedes viendra aussi. Le Weber veut donc faire bonne impression ! Il n'a pas mis ses plus beaux habits ceci dit, vu qu'il ne s'agit pas là d'une fête spéciale, et qu'un barbecue en famille ça a toujours été décontracté, mais il veut réserver un bon accueil à l'inconnue qui leur rend visite aujourd'hui, en espérant même peut-être s'entendre avec elle.

- Ma chère, vous êtes absolument ra-vi-ssante dans votre petit ensemble de poivrons et d'agneau. Monsieur Côte de Porc va tomber à la renverse en vous voyant, dès que je lui aurais remis son costume d'herbes provençales et que vous serez avec BBQ-chan.

Le Weber est vraiment immature ce midi, mais il est tellement heureux qu'il ne tient plus en place, et se démène pour aider ses parents à préparer le repas qu'il a hâte de déguster. Mais pendant qu'il se retrouve seul dans la cuisine a s'occuper des quelques dernières brochettes et autres plats dont il a la charge, c'est son petit plaisir d'exprimer son ivresse de cet instant qu'il espère fabuleux et il prie pour que les cuissons soient réussies, surtout. Les repas comme ça en famille et avec les amis, il adore. C'est le genre d'événement qui le rend tout excité du matin au soir et qui le fait rire lorsqu'il pense à quel point ses jours en prison semblent tellement loin maintenant. Pas de barbecue au Bloc, et les quelques feux de joie qui s'allumaient étaient réservé bien évidemment aux officiers pour ensuite faire saliver d'un air sadique les détenus qui se retenaient de baver sur la nourriture alléchante pour ne pas donner la moindre satisfaction à leurs geôliers de les voir saliver devant un butin qu'ils n'auraient jamais le plaisir de goûter. Dès à présent, à partir de l'instant où il a pu sortir de cet enfer qu'était sa cellule, il profite de chaque instant de sa vie, toujours ravi lorsqu'il peut se rendre utile ou servir à contenter ceux qu'il aime.

Avec un peu plus de sérieux, mais sans quitter son air joueur pour autant, il s'occupe d'assaisonner les côtelettes et dispose le tout sur un plateau de manière à ce que ça rende bien, même s'il sait que tout disparaîtra lorsque viendra l'heure pour leur déjeuner de passer au grill. Il pousse un soupir de satisfaction, fier de son travail en cuisine, avant de s'apercevoir qu'il manque quelque chose pour que leur barbecue soit parfait. En se retournant près du frigidaire, il découvre avec horreur qu'il y a un paquet de saucisse qu'il a complètement oublié de préparer. Relevant ses manches, et avec une expression un peu trop déterminée sur son visage en considérant la situation, le jeune homme se rapproche des saucisses rescapées et s'en empare avec un ricanement mauvais comme pour imiter les méchants clichés de films.

- Je vous tiens, petites saucisses, vous êtes cuites !

Non, vraiment, il s'amuse avec tout, ce petit. Mais juste avant de les envoyer à son père et à Damien pour qu'ils puissent les faire chauffer, il remarque que les sauces ont également été zappées, et son attention se porte sur le ketchup, puis sur les saucisses dans sa main, passant de l'un à l'autre, son sourire bêta se faisant de plus en plus grand alors qu'une idée des plus stupides vient de germer dans son esprit.
Il pose ses saucisses sur le comptoir et en prend une, qu'il met sur la table de la cuisine avant de prendre le ketchup, de l'ouvrir, et de dessiner une bouche souriante ainsi que des yeux sur la saucisse victime de son 'œuvre'. Riant de sa propre créativité qui le ferait passer pour un drogué, il trouve son art tellement amusant qu'il veut absolument le montrer à sa plus grande des nièces pour l'amuser. Il ne l'avouerait jamais mais il veut toujours essayer d'être le tonton serein et croit pouvoir être plus proche des filles de Solène ainsi. Ne lui dites pas qu'il s'y prend mal, par contre, ça risquerait de lui briser son pauvre petit cœur de chiot qui croit bien faire.
Comme un petit fou, il plante sa saucisse souriante sur l'une des grandes aiguilles qu'il utilise pour les brochettes et sort de la cuisine à toute hâte en sautillant. Quand il aperçoit l'aîné de sa grande sœur et cette dernière, il ne fait pas toute de suite attention aux deux belles jeunes femmes devant elles (alors que y'en a bien une qu'il ne pouvait définitivement jamais ignorer) et accoure vers le groupe de filles.

- Hé, Crystal ! Regarde ma saucisse, je lui ai fait un visage ! C'est rigolo !

Puis, il se tourne vers les nouvelles arrivantes (et le blond un peu plus loin), constatant enfin leur présence, espérant ne pas les avoir déranger en pleine conversation. Puis, tout à coup, il se fige, son sourire idiot avec, comme immobilisé. S'il a reconnu sans mal la meilleure amie de Solène, il aurait aimé reconnaître également un peu plus tôt celle qui se tient à ses côtés.
De longs cheveux châtains coiffés en une tresse qui lui va a ravir, avec des yeux chocolat qui le font fondre à chaque fois qu'il les croise et une robe qui lui sied à merveille. Est-elle plus belle de jour en jour ou est-ce lui qui le redécouvre tout le temps ? Il ne saurait dire, mais il reste bluffée, admirant celle qu'il pensait ne pas trouver ici aujourd'hui, mais qu'il est heureux tout de même de savoir conviée à leur repas. Tristan la contemple, sans mot dire, se sentant rougir légèrement à sa vue et à celle de ses lèvres qu'il a eu le plaisir de goûter il y a quelques temps et dont le souvenir de leur baiser hante ses rêves les plus beaux.
... Est-ce que... Serait-ce elle, la cousine de Mercy ?

Mais il a oublié le plus important : le bout de viande qu'il tient actuellement dans sa main et qui est sur le point de perdre la face qu'il a pourtant 'soigneusement' dessiné. Il est foudroyé sur place en se souvenant alors de son entrée en scène d'il y a quelques secondes et de la phrase plus que gênante et enfantine qu'il vient de dire. A la réalisation, son visage passe du blanc à pourpre en quelques instants seulement et le pauvre éleveur ne sait définitivement plus où se mettre ; car il devait vraiment avoir l'air con.

- S-S-Salut Mercy et Adé-dé-délia. V-vous avez l'air en f-fleur... euh en forme, j'veux dire, héhé...

Il aurait bien aimé creuser un tunnel finalement. Le soleil et le plein air il aime ça, mais la chaleur qui monte en lui sous l'effet de l'embarras est telle qu'il pourrait facilement s'accorder au magma du centre de la Terre.

Réalisé par BlueBerry pour Orange




Dernière édition par Tristan T. Weber le Mer 21 Oct - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adélia G. Turnac
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 510
Date d'inscription : 10/07/2014

Âge du personnage : 23 ans
Métier / Études : Médecine, en stage dans une clinique privée
Pseudonyme(s) : Adélia Frey, sa fausse identité, le nom sous lequel elle se présente
Mascarade, surnom de Compétitrice

Niveau : 65
Team active :

♣️ MAJESTA ♣️
Ectoplasma ♀, Lévitation, naïve


♣️ PUMPKIN ♣️
Emolga ♀, Statik, fofolle


♣️ AMADEUS ♣️
Haydaim ♂, Herbivore, malin


♣️ GOTHAM ♣️
Bruyverne ♂, Infiltration, hardi


♣️ BENTLEY ♣️
Tengalice* ♂, Chlorophylle, pressé


♣️ MOZART ♣️
Noctunoir ♂, Pression, calme



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 20 Oct - 16:01


B.B.Q.

feat. les gens les plus recherchés de l'île
Je m’en veux, je m’en veux tant que de le prononcer ainsi s’avère réducteur de ma véritable humeur. Jamais au monde je n’aurais pu m’imaginer entamer cette soirée en rouvrant des plaies profondément enfouies et irréparables chez une autre personne, encore moins chez la meilleure amie de ma cousine. Je me sens m’éteindre dans un océan de remords, cherchant désespérément à me dissimuler au regard tant de la mère et de sa fille, que j’ai dû toutes les deux peiner de ma vulgaire erreur. Pourtant, je reconnais ce faux-pas comme justifiable. Solène ressemble trait pour trait à sa défunte sœur, et probablement qu’en souhaitant si ardemment retrouver Angela, j’ai forcé un peu la main de mes perceptions. Dans tous les cas, cette situation m’aura vidée de la moindre énergie, même si la jeune femme excuse mon comportement. J’apprends de sa bouche que sa sœur fut comme les membres de ma famille une énième victime du Régime, une autre sœur manquant à l’appel, d’autres rêves brisés et de longs mois de deuil amers. C’est injuste. J’ai mal à ne pas céder à ma peine. Une seule rencontre aura suffi pour que je m’attache à cette douce personne au sourire tendre, et comme chaque bribe de mon passé que je vois s’affaisser sous la brutalité du Régime, je ne peux m’empêcher de ressentir cette injustice avec violence.

«J’aurais bien aimé assister à ce Concours. Dans tous les cas, je ne l’oublierai jamais personnellement. Encore une fois désolée de t’avoir peinée.»

Et ainsi je m’éclipse, me reculant de quelques pas derrière ma cousine qui devine aisément mon trouble, prise de l’envie presque irrécupérable de pleurer. Sa main rejoint la mienne dans un support immuable, mais qui ne suffit plus à m’apaiser. Car j’ai blessé la rouquine, et ce je ne pourrai jamais me le pardonner. J’offre un léger sourire à Mercedes, tentative vaine de la rassurer, quand un bruit attire mon attention. Quelqu’un vient de s’approcher en brandissant fièrement une saucisse couverte de ketchup, juchée sur une brochette. Je reconnais de loin un visage souriant destiné à faire rire l’enfant, du nom de Crystal il me semble. Puis celui tout aussi adorable de celui qui l’agite devant son regard. Là se tient Tristan, ses traits animés d’une douceur enfantine qui me fait aussitôt fondre, avant que la réalisation ne s’impose lentement à moi. Aussitôt ce sourire m’ayant animée quelques instants plus tôt en le voyant interagir avec la gamine disparaît, pour céder place à des rougeurs impossibles à manquer. À l’instant où son regard croise le mien, j’ai un mouvement de recul, lâche la main de Mercy dans un même temps alors qu’il se redresse, tout aussi rouge que moi.

Tristan Weber. Solène Weber. Évidemment. Ils sont frères et sœurs. J’aurais dû le réaliser plus tôt, j’aurais dû faire le lien que j’ai probablement choisi d’ignorer par une certaine naïveté. Et nous voilà face l’une à l’autre, loin de ces instants intimes que nous échangeons quelques fois lors de nos trop rares rencontres, encore en train de déterminer ce que nous sommes. Un seul regard suffit pour me faire fondre, d’autant plus que je devine son trouble, identique au mien. Voilà que j’ai fait de la peine à sa sœur à notre première rencontre… Bordel, comment me faire accepter par la famille après une bourde pareille? De toute façon Tristan et moi ne sommes pas ensemble, pourquoi m’en faire avec de pareils détails?

«B-b-b-bonjo-ou-our T-T-Tristan… Je ne m’attendais à te retrouver ici…»

Oh et bien sûr, Mercy me lance un regard plein de malice avant d’éclater de rire, échangeant même une œillade complice avec Solène.

«Ouhlà vous deux! Faut vous laisser seuls un peu ou quoi?»

Parfois, je la déteste tellement.

(c)Golden

____________________________________________


Merci Fausty <3
Revenir en haut Aller en bas
Maelys Z. Weber
Administratrice Fondatrice
avatar
Messages : 315
Date d'inscription : 31/07/2013

Âge du personnage : 23 ans, 1er mars.
Métier / Études : Médecin-chercheur de Baguin ; Spécialisée dans les pokémons à évolutions multiples.
Pseudonyme(s) : .
Lily, en tant que Médecin-chercheur.
Lyanna (ou Lya), en tant que résistante.

Niveau : 42
Team active :

Paola, ♀, Joli Sourire, maligne.

Aegon, ♂, Défaitiste, malin.

Pyram, ♂, Torche, modeste.

Nolan, ♂, Synchro, malin.

Felix, ♂, Torche, modeste.

Akira, ♀, Adaptabilité, assurée.


Team spécifique :

Méryl, ♀, Engrais, discrète.

Nyria, ♀, Joli Sourire, douce.



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 27 Oct - 13:57

Bêtise & Bordel de Qualité!
OS flashback, 11 juin 2015.


Un petit sourire amusé nait sur les lèvres de la Scientifique, alors que sa compagne ne quitte plus le miroir de la salle de bains depuis une heure déjà ; non pas qu'elle passe trente-six plombes à se préparer, bien au contraire elle n'en a eu que pour une vingtaine de minutes en tout.. Non non, elle fixe simplement son reflet d'un regard qui ne le voit pas vraiment, un regard perdu dans le vague qui est un signe évident de sa tension qu'elle avait jusque là dissimulée farouchement. Oh cela ne fait pas une heure qu'elle la regarde fixer son miroir ainsi ; disons plutôt qu'elle est descendue il y a une heure préparer leur départ imminent avec ses compagnons & s'assurer qu'ils n'auront pas besoin de l'aide d'humains puisque Dylane & Eugène seront absents aussi, ainsi que du fait que tous sauront où trouver la Xatu du jeune homme & son propre Kaorine pour venir les chercher en cas de nécessité.. & là, elle vient à peine de remonter à l'appartement, pour trouver son amoureuse dans l'exacte même position qu'à son départ. Doucement, sans dire un mot, elle va se glisser derrière elle, se hissant sur la pointe des pieds pour enlacer ses épaules tendrement & poser sa tête sur son épaule droite, avec un sourire affectueux & apaisant.

- Arrête de stresser comme ça.. Ce n'est que ma famille, pas l’échafaud. & puis je sais qu'ils vont t'adorer, tu as juste à être toi-même.

Un fin soupir échappe à la concernée, qui pose ses mains sur les siennes, légèrement tremblantes.

- Je sais que c'est irrationnel, Lys. Mais j'peux pas m'en empêcher. Presque toute ma vie j'ai rêvé de rencontré les descendants de Béatrice, & voilà qu'il s'agit aussi de la famille de celle que mon cœur a choisi..

"Double peine". Elle ne prononce pas les mots de peur qu'ils soient mal interprétés, mais la Scientifique sait qu'elle les pense très fort. Pas une peine dans le sens où c'est un calvaire qui s'annonce, plutôt dans celui où elle angoisse devant deux évènements qu'elle sait extrêmement importants dans sa vie & qu'elle n'aurait jamais imaginé voir se combiner ainsi. Avec une grande douceur, Maelys dépose un baiser tendre sur sa joue, avant de tourner le visage de la Coordinatrice vers elle pour en déposer un second sur ses lèvres, esquissant un sourire rassurant.

- Tout ira bien.

* * *

Il est difficile à la jeune femme de ne pas éclater de rire immédiatement, lorsqu'elle arrive avec son amoureuse & trois de leurs pokémons, car a priori elles n'auraient pas pu mieux tomber.. Voir son jumeau faire le pitre devant Crystal pour tirer un rire à la fillette, qui s'y prête aussitôt & ne peut que s'amuser devant le visage que l'adulte a dessiné au ketchup sur une saucisse, n'a pour elle rien de bien exceptionnel & se serait contenté de lui tirer un sourire amusé & attendri. Mais c'était sans compter sur la présence d'une jeune femme qui jusqu'ici n'avait encore jamais fait partie du tableau, mais dont la présence semble beaucoup émouvoir Tristan dès qu'il s'aperçoit qu'elle est là. C'est simple, il semble presque littéralement se liquéfier, devant les yeux entre autres de sa jumelle encore séparée du groupe par une quinzaine de pas ; & elle n'a pas besoin de l'entendre balbutier une salutation maladroite à Mercedes & sa cousine pour que Lys ait deviné l'identité précise de cette dernière. Une certaine Adélia, dont son frère ne cesse de lui parler comme étant "une bonne amie", tout en laissant échapper des qualificatifs & tournures de phrases qui ne peuvent définitivement pas être associés à une simple "amie".. Alors qu'elle entraîne sa compagne vers le petit groupe qui n'a pas encore remarqué leur arrivée, la concernée répond d'une voix pas plus assurée que le jeune homme. & Lys ne peut que comprendre le fou rire qui prend immédiatement Mercy & Solène, ces deux-là ayant sans nul doute parfaitement saisi la situation, un rire qui ne tarde pas à contaminer la jeune (& hélas pour eux bien trop perspicace) Crystal. La remarque de la rose leur fait piquer un nouveau fard monumental ; mais la Médecin-chercheur ne prévoit pas de les laisser s'en tirer à si bon compte. Enfin surtout son frère en fait, parce que même si elle se doute que sa "bonne amie" n'en sera pas plus à l'aise que lui, c'est lui qu'elle connait par cœur après tout, la concernant elle n'a que les paroles du garçon, & c'est bien lui qu'elle a l'intention d'embêter autant que possible. Un grand sourire rieur aux lèvres, elle lâche la main d'Abby pour aller pincer légèrement & brièvement la joue de son frère, joueuse.

- Bah alors Tris, respire un coup, t'es plus rouge qu'un Magicarpe! Tu trouves pas qu'il ressemble à un Magicarpe, Crystal, avec cette expression & cette couleur?

Évidemment, ses paroles ne font que redoubler les rires de la fillette, qui opine comme elle peut tant elle rit, se tenant les côtes & s'appuyant sur sa Mastouffe pour rester debout. & loin de vouloir s'arrêter là, la jeune femme pose alors son coude sur l'épaule de son jumeau, s'appuyant sur lui en désignant la seule brune du petit groupe d'un signe de tête.

- Hé bien, tu fais les présentations dis?

Du coin de l'œil, elle peut apercevoir sa petite amie -restée à l'écart avec sa Persian, son Akwakak & Paola-, dont l'expression s'est grandement détendue devant la scène qui les a accueillies sitôt arrivée, & sur le visage de laquelle un sourire amusé commence à se dessiner. Elle n'ose pas encore rire franchement, mais selon la réaction du duo embêté par Lys & Mercy, cela pourrait bien ne pas tarder..


Avec Abby Torrès, Astrid sa Persian & Sinbad son Akwakwak.
& dès le prochain post Dylane Tenhor, & Clarence son Lucario.
fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team spécifique.
Revenir en haut Aller en bas
Tristan T. Weber
Newbie
avatar
Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 10/02/2014

Âge du personnage : 23 ans
Niveau : 5
Team active :
Toph
Fouinette ♀ - Regard Vif - Gentille


Iroh
Evoli ♂ - Adaptabilité - Doux


Katara
Lilia ♀ - Ventouse - Calme


Bolin
Nanméouïe ♂ - Cœur Soin - Modeste


Mako
Malosse ♂ - Matinal - Foufou

Team spécifique :
Kya
Leuphorie ♀ - Sérénité - Gentille



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Sam 31 Oct - 1:04



Bêtisier et Bordel de Qualité


feat BBQ-chan

Tristan Weber



Adélia Turnac. Sans doute l'une des seules personnes, si ce n'est la seule, qu'il ne s'attendait certainement pas à croiser ici. Mais c'était bien avant qu'il se rappelle que Mercedes et la jolie brune avait un lien et comptait parmi les proches de la jeune fille qu'il avait pu voir lorsqu'il était allé lui rendre visite à l'hôpital. Un lien amical, voici tout ce qu'il avait imaginé. Quoi de plus normal, après tout, étant donné qu'ils n'en avaient jamais parlé. D'ailleurs, quand il est avec Adélia, c'est bien elle, l'un de ses sujets de conversations favoris. Tristan n'ose pas vraiment aborder le sujet de sa famille, étant donné les malheurs qui se sont abattus sur eux au moment où le Régime a pris le pouvoir. Jamais il n'aurait imaginé pourtant que la meilleure amie de Solène et la Turnac pouvaient être aussi proches, un véritable coup du hasard. Au moins, la présence de la fille d'Eliza a réussi à lui faire oublier celle de Weston, qui s'est un peu éloigné, pour le bonheur de Tristan, ou alors son malheur, au contraire, lui qui espérait probablement lui faire bien comprendre qui était exactement celui que le blondinet avait osé traiter de « clochard » la première et dernière fois qu'ils se sont vus, pour soutenir Adélia quand cette dernière avait été gravement blessée.

La remarque de la rose n'arrange rien à la situation, et la chaleur revient jusqu'à lui pour le parcourir tout entier. Des moments à deux, ils en ont eu assez pour qu'il s'y passe déjà certaines choses que lui-même n'aurait pas soupçonné. Lui qui est si maladroit aujourd'hui, il se demande vraiment où est-ce qu'il a trouvé le courage de lui donner un baiser lors du dîner chez elle. C'est en même temps tellement plus simple, dans l'intimité, et Adélia sait comment le mettre à l'aise. Sa voix l'apaise autant que si elle appartenait à une des femmes de sa famille, et paraît même plus douce encore. Sa gentillesse et sa douceur font également son charme, et il est bien difficile pour le cœur de Tristan de ne pas rater bond à chaque fois qu'elle sourit en sa direction. Mais le fait est qu'ils ne sont pas seuls à l'instant présent, et que la Hills profite de leur gêne pour l'accentuer gentiment ; les rires de sa grande sœur n'arrangent rien, et encore moins ceux de Crystal, qui, malgré son jeune âge, semble avoir compris la raison de l'embarras des deux principaux concernés affectueusement torturés.

Malheureusement pour l'Hôte de Pension, le pire reste à venir, et il sait d'avance qu'il est perdu lorsqu'il sent près de lui la présence de sa jumelle qui vient le taquiner à son tour, le comparant même à un Magicarpe devant leur nièce qui confirme les propos de sa marraine. Par Arceus, qu'il aimerait que ça soit faux ; qu'il aimerait ne pas sentir cette flamme invisible qui consume tout son être et donne raison à sa sœur de par la teinte pourpre qu'il arbore désormais, avantageant la ressemblance qu'on lui donne avec le poisson rouge au regard de merlan frit. Il doit bien être ridicule, à présent, et surtout pathétique. Accoudé à son épaule, il sent son cœur battre la chamade, à tel point que sa jumelle, avec qui il a toujours entretenu un lien spécial, doit probablement le sentir. Ce frisson qu'il retient lorsqu'il croise les beaux yeux de la Turnac, et ce sourire mièvre qui se dessine de lui-même chaque fois qu'il la voie dans son champ de vision.

Niveau discrétion, le Weber n'a jamais été fort, mais ses espoirs pour se faire prendre au sérieux ont définitivement été réduits à néant. Cela n'a jamais été son but, surtout quand il savait qu'il n'avait pas l'air fin avec son tablier et cette saucisse décorée de ketchup, mais c'est surtout parce qu'il ne s'est jamais gêné avec sa famille et que cette dernière le connaît. Même devant Damien ou Eugène, il n'essayait pas d'avoir l'air grave, car c'était dans sa nature d'être ainsi et qu'il voulait prouver qu'on ne changeait pas le frère Weber comme ça et que le monde entier devrait faire avec, mais avec Adélia, c'est une toute autre histoire, et il n'arrive définitivement à appliquer ce principe. Il veut l'impressionner, être intéressant pour elle, la faire rire aussi, mais pas avec de pareils enfantillages qui ne doivent pas l'amuser.
Et comme par hasard, Maelys insiste pour qu'il fasse les présentations. Mais Tristan le sent, qu'elle a deviné l'identité de la nouvelle venue et qu'elle se moque de lui avec amour pour mieux le vanner, tant l'instant est parfait. L'éleveur tente de reprendre contenant, malgré la délicatesse de la chose, et essaye de faire taire ses rougeurs, en vain.

- A-Adélia, je te présente ma s-sœur jumelle, Mae-l-l-lys. Ma-Maelys, voici A-A-Adélia. T-Tu sais c'est-c'est ma très belle... BONNE amie, dont je-je-je t'ai déjà parlé... u-une fois.

Une fois ? Plutôt une centaine ! Il en avait tellement parlé à sa jumelle, sa confidente, qu'elle aurait sûrement pu faire un exposé sur la Turnac. Le pire, c'est que dans les moments où il abordait le sujet 'Adélia', il était dur de l'arrêter, et ça ne l'embarrassait même pas. Le Weber parlait en effet de la brunette comme une passion, des étoiles furtives qui se glissaient dans son regard parfois, de la même façon qu'il parlerait d'élevage de Pokémons.
Tristan constate d'autre part qu'il n'est pas le seul à avoir pris des 'coups de soleil', et que Adélia n'est pas en reste non plus. Il prie seulement avec sincérité et espoir pour qu'elle n'ait rien compris à la gêne qui l'a pris soudainement en la voyant. Elle est loin d'être sotte, mais ce serait la fin si, après coup, elle finissait par le trouver grotesque. Est-il peut-être un peu trop gamin pour elle ?
Alors que le jeune homme peut sentir sa poitrine s'emballer, il détourne légèrement le regard, avant de lever ses prunelles marrons vers une rouquine qui, pour le coup, lui est inconnue.

Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 24
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Lun 2 Nov - 1:07


♦ BÊTISE ET BORDEL DE QUALITÉ ♦feat. Webers and co.
Les autruches, j’en ai connu des tas. Je ne les apprécie pas particulièrement, du moins pas celles qui se voilent la face en amour. Je connais ma cousine désormais. Son personnage n’est pas bien difficile à cerner, il s’agit d’une jeune femme plutôt simple et aux ambitions décidées et peu changeantes. Presque un an depuis sa rencontre avec Tristan Weber, un an qu’il (et pardon de le dire ainsi, mais puisqu’il faut se montrer honnête) lui agite les ovaires, un an qu’il hante sans pensées et qu’elle se dit qu’elle ne sera jamais assez bien pour lui. Du côté du seul garçon des Weber, j’arrive à comprendre. Il a vécu toute son adolescence enfermé dans une pièce sombre plutôt que d’explorer les relations amoureuses, et de vivre pleinement sa vie intime. Je comprends. Il est maladroit. Il est incertain. Et probablement qu’il est assez sot et aveugle pour douter des sentiments d’Adélia à son égard, si jamais il arrive encore à formuler à son sujet qu’il ressent des émotions semblables. En réalité, il n’aurait pas tort de douter, vu la façon dont se comporte la jeune médecin avec lui. Elle n’ose pas, elle n’ose plus, convaincue de se lancer dans un combat perdu d’avance. Eh bien moi, je suis présente pour leur offrir une petite poussée nécessaire. J’échange un regard entendu avec sa grande sœur. Nous devons les aider ces deux carpes, sinon rien ne va se produire. Et dans tout ça, nous allons devoir les entendre brailler longtemps leur foutaise.

Comme un cheveu d’ange miraculé tombé du ciel, Maelys décide d’atterrir à ce moment pour venir en ajouter une couche, comparant son jumeau à un Magicarpe… comparaison tout à fait adéquate. Je rigole à sa phrase, surtout en voyant Tristan rougir de plus belle. Pour ce qui est de ma cousine, elle s’est recroquevillée à moitié derrière moi en voyant la rouquine s’approcher et solliciter les présentations à son frère. J’ignore ce qu’il lui prend car… Soyons honnête, ce n’est pas la douce médecin-chercheur qui effraiera qui que ce soit. Et pourtant, la brunette semble se liquéfier à sa vue. Tristan s’empresse de la présenter, en hésitant et balbutiant de très belle façon. J’adresse un regard amusé à Maelys en tendant ma cousine devant moi, que je récupère d’un mouvement de bras.

«Sois gentille et dis bonjour Dédé, elle ne va pas te manger.»

«Euh… En-enchantée mademoiselle Maelys.»


Mademoiselle Mae… Et puis quoi encore? Confuse devant la crainte manifeste de ma cousine, je ne peux empêcher de voir une certaine déception luire dans son regard. Probablement due à la façon dont l’a nommée Tristan. «Une bonne amie» oui, quoi de pire… Et pourtant si elle prenait son courage et officialisait leur relation… Eh bien elle n’en serait pas là quoi. Je remarque derrière la cadette une autre rouquine, plus en retrait, une personne que je n’ai jamais vue. Je la salue et m’empresse de demander à Maelys, le plus naturellement possible et sans prétention quelconque :

«Et cette jeune femme Lys, elle est avec toi?»

Et en prononçant ces mots je réalise que oui. Qu’en plus d’être venues ensemble… elles sont probablement venues ensemble. Et cette idée me tire un adorable sourire.
(c)Golden

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Solène E. Weber-Ikeda
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 679
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, 24/01.
Métier / Études : Dresseuse
Pseudonyme(s) : .
Sunny - Ancienne Maître Dresseur d'Enola, son vrai nom est inconnu du public.
Soledad - Résistante.
Solange - Compétitrice, habitante de Baguin.

Niveau : 100.
Team active : .
Ryan, ♂
Regard Vif, prudent - Bec Pointu.
> Vol.
Cathy, ♀
Technicien, joviale.
> Force, Poing Glace.
Taryn, ♀
Lévitation, docile - Baie Panga.
> Vol, Surf.
Arès, ♂
Intimidation, brave - Baie Pocpoc.
> /
Délia, ♀
Chanceux, naïve - Lentiscope.
> Vol.
Polyx, ∅
Calque, bizarre - Lunettes Choix.
> Cage-Éclair, Psyko, Laser Glace.

Team spécifique : .
Louna, ♀
Joli Sourire, maligne - Lockpinite.
> Vampipoing, Poing Glace.
Rony, ♂
Isograisse, relax - Baie Chérim.
> Casse-Brique, Poing de Feu.
Many, ♂
Intimidation, malin - Ceinture Pro.
> Force, Tête de Fer.
Toby, ♂
Intimidation, gentil - Poudre Claire.
> Séisme, Éclair Fou.
Galia, ♀
Calque, modeste - Gardevoirite.
> Ball'Ombre.
Triss, ♀
Brise Moule, prudente - Veste de Combat.
> Direct Toxik, Hydroqueue.
Tsuki, ♀
Sérénité, timide - Lunettes Sages.
> Choc Psy, Lance-Flammes.


MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Lun 2 Nov - 11:00

Bêtise & Bordel de Qualité!
Pension de Baguin, 11 juin 2015.


Je crois que même s'ils avaient voulu le faire exprès, nos deux tourtereaux qui s'en cachaient vaille que vaille -y compris à eux-mêmes- n'auraient pu nous amuser autant. & en disant "amuser".. Il faudrait traduire "nous tirer de tels éclats de rire". Oublié, le précédent "incident" qui avait ramené à la surface tant de douloureux souvenirs. Effacé au profit de ce moment où troubler un peu plus encore ce merveilleux duo de Magicarpes semblait devenu le plus grand jeu de Mercedes & de ma jeune sœur tout juste arrivée, tombée pile comme pour mieux embêter son jumeau. Oh, cela n'a rien de méchant que nos rires, bien au contraire ; ils étaient tout aussi innocents que pouvait l'être celui de Crystal, bien que celle-ci ait parfaitement compris de quoi il retournait, car nul ne leur voulait du mal ici. Bien au contraire! Sous les tourments que leur portaient ma meilleure amie & ma cadette, je sentais bien la grande volonté de faire ouvrir les yeux à ces deux-là qui au vu des attitudes des deux jeunes femmes les entourant devaient se chercher depuis un bon moment déjà. Lys n'en aurait jamais parlé à quelqu'un de la famille en ces termes par respect pour son jumeau aussi j'ignorais depuis combien de temps précisément, mais il était certain qu'elle n'aurait pas pu se priver de lui donner un coup de pouce (ok, plutôt de le pousser largement en avant d'une grande tape dans le dos) face à une si belle occasion de le faire. Aussi, c'était en m'amusant tout autant qu'elles deux & ma fille -bien que mon rire soit généralement plus discret que les leurs- que je regardais Tristant & Adélia balbutier tant bien que mal en réponse aux paroles de leurs 'bienfaitrices' sans doute vaguement mais détestées en cet instant.

- Mademoiselle? Oh je t'en prie, Mercy a raison, je n'ai encore jamais mangé personne! Bon, sauf peut-être deux-trois des dresseurs qui m'amènent leurs compagnons.. Mais bon ils sont teigneux eux, c'est pas pareil!

Elles étaient terribles, toutes les deux, rebondissant sur tout ou presque. & ayant eu à subir les piques de mes trois sœurs réunies par le passé, quand les adolescents que nous étions Damien & moi ne parvenions à voir une évidence qui n'avait échappé qu'à nous, je pouvais parfaitement imaginer ce que ressentaient ces deux-là face au duo que formaient Maelys & Mercedes. Peut-être était-ce pour cela que je me permettais d'en rire un peu avec elles même si je n'avais pipé mot pour l'heure ; parce que je l'avais vécu & en connaissais le sentiment, tout en sachant parfaitement que le moment venu on ne pouvait que les remercier d'avoir tenté de nous ouvrir les yeux aussi tôt que possible. Peut-être était-ce un peu aussi que je savais le passé amoureux difficile qu'elles avaient eu toutes les deux, & que le plus grand mal qu'elles leur souhaitait toutes était juste de finir par se trouver. Assez clairement nul ne chercherait ici à les blesser, juste les taquiner un peu ; de plus je savais bien que les deux femmes sauraient s'arrêter avant de se montrer trop pesantes. & quand Mercedes demanda à mots couverts à en savoir plus sur celle qui accompagnait ma sœur, cela ressemblait bien à un changement de sujet dans ce but ; & calmement la rouquine tendit la main à la concernée qui la rejoignit timidement. Passant alors son bras autour de la taille de la jeune femme aux tresses couleur flamme, Lys esquissa un léger sourire en coin en dirigeant ses yeux de jade vers la rose.

- En effet. Mercedes, Solène, Crystal, Tristan, Adélia.. Je vous présente Abby, ma.. "Bonne amie".

& sur ces mots où elle avait fait les présentations des deux côtés, ma cadette déposa sur la tempe de la concernée un baiser fort équivoque quant à la nature de leur relation ; & il me fallut réprimer un nouveau rire devant sa malice. "Bonne amie".. Une petite pique comme beaucoup d'autres qui allaient agrémenter le repas, connaissant Lys & Mercy. Me détournant d'Adélia & Tristan pour plutôt réagir à la nouvelle annoncée ainsi, j'adressais à ma sœur un sourire rayonnant & ravi. Je n'étais pas sans savoir sa bisexualité, nous l'avions tous devinée je crois. De fait, la voir avec une femme ne me surprenait nullement, & ne me gênait pas plus. Tant qu'elle était heureuse, qu'importait le reste?



Autres personnages présents : Crystal, sa Mastouffe Margo, sa Nosférapti Nora.

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team Maître.

Offrandes ♡ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Tristan T. Weber
Newbie
avatar
Masculin Messages : 61
Date d'inscription : 10/02/2014

Âge du personnage : 23 ans
Niveau : 5
Team active :
Toph
Fouinette ♀ - Regard Vif - Gentille


Iroh
Evoli ♂ - Adaptabilité - Doux


Katara
Lilia ♀ - Ventouse - Calme


Bolin
Nanméouïe ♂ - Cœur Soin - Modeste


Mako
Malosse ♂ - Matinal - Foufou

Team spécifique :
Kya
Leuphorie ♀ - Sérénité - Gentille



MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   Mar 24 Nov - 20:11



Bêtisier et Bordel de Qualité


feat BBQ-chan

Tristan Weber



C'est peu dire que Tristan a toujours eu du mal avec ses sentiments. Lui qui n'a jamais eu de relations amoureuses, qui n'a jamais trouvé personne pour qui son cœur battait, et qui n'a jamais su vraiment s'y prendre, notamment par son manque d'expérience, mais surtout, sa timidité, qui l'empêchait de faire le premier pas vers les autres. Parce qu'il aime sa jumelle et parce qu'il ne pouvait pas comprendre ce qu'elle ressentait, il ne pouvait être autrement que jaloux dès qu'un garçon osait un peu trop s'approcher de sa sœur. Il avait peur de ne plus exister pour lui si un jour un homme venait à l'amener dans ses bras. Qu'un autre garçon dans la vie de Maelys allait l'amener à l'abandonner, c'est ce qu'il croyait. Sa jumelle avec qui il a toujours été si proche lui avait semblé bien loin quand le moment était venu pour elle de découvrir l'amour et les prétendants qui se présentaient à elle pour essayer de la conquérir. Il s'est demandé pendant un temps si son attitude en ces moments-là n'avaient pas été ce qui avait conduit Arceus à l'envoyer en prison. Étouffait-il la jeune médecin, à force de vouloir la protéger ? L'avait-il privé de sa liberté en voulant s'imposer dans ses histoires de cœur, en pensant qu'il le pouvait simplement parce qu'il était son frère et qu'il devait la défendre contre ceux qu'il jugerait apte à lui faire du mal ? Si tel avait été le cas, elle ne le lui en avait, en tous les cas, jamais tenu rigueur ; ce qui peut laisser supposer que soit elle lui avait pardonné, soit son comportement ne l'avait pas dérangé.

Le Weber sent sa chaleur corporelle redescendre alors que Maelys et Adélia font les présentations, la timidité de cette dernière ne manquant pas de lui tirer un sourire et... de le faire fondre. Oui, à se cacher presque derrière sa cousine, il ne peut trouver la Turnac qu'adorable, surtout en sachant lui-même que, comme il a déjà été dit, sa jumelle n'a jamais mangé personne. Un sourire attendri dans sa direction qu'il a oublié de rendre discret mais qu'il peut se permettre à présent que les trois jeunes femmes aient fini de les taquiner à propos de la nature du lien qui les unit. Si elles savaient qu'ils avaient échangé un baiser le soir de leur dîner, nul doute qu'elles auraient définitivement été convaincues, si ce n'est pas déjà le cas, mais malheureusement pour eux, c'est bel et bien le cas. Tristan aurait été spectateur de la scène à leurs côtés qu'il aurait été sûr lui aussi que deux jeunes gens aussi proches ne pouvaient qu'avoir des sentiments profonds l'un envers l'autre, mais étant l'une des 'victime', il ne pourrait se permettre d'affirmer qu'ils finiront à coup sûr par sortir ensemble. Pas alors qu'Adélia lui a avoué ne pas avoir -ou pas encore- de sentiments amoureux pour lui, et pas alors qu'il ne sait lui même ce qu'il ressent vraiment pour elle, lui qui paraît comme un étranger dans l'univers de l'amour avec un grand A et tout ce qui en découle.

En parlant d'amour, c'est au tour de la rouquine tressée, que Tristan a aperçu tout à l'heure, de s'avancer vers eux après un geste de la part de sa sœur. Aussitôt qu'elle entre dans leur petit cercle, Maelys n'hésite pas à la prendre par la taille, mouvement qui surprend son frère pour le coup, mais qui le fait s'illuminer juste après. Répondant au nom de Abby, si l'Hôte n'a jamais entendu parler d'elle jusqu'à maintenant, il n'était pas sans savoir évidemment que sa jumelle aimait aussi les femmes, et les voir ensemble toutes les deux fait naître sur son visage un sourire, comblé de joie pour Lys d'avoir trouvé sa moitié. Bien sûr, si cela avait été un homme, Tristan aurait réagi pareillement. Il a bien compris depuis le temps que sa puérilité devait cesser et que toutes ses sœurs étaient assez grandes pour choisir elles-mêmes celui ou celle qui partagerait leur vie. De plus, en voyant le bonheur qui émane des deux amoureuses, l'éleveur ne peut que leur souhaiter tout le bonheur du monde.

- Ravi de te rencontrer, Abby, lui dit-il avec un air tendre.

Malgré les mots utilisés pour la décrire, il est évident que Lys a employé ces termes pour taquiner gentiment Adélia et Tristan en répétant ce qu'il avait lui-même dit à propos de la brune. Au fond, peut-être qu'il aurait voulu pouvoir dire que ce n'était pas seulement une amie. Dans sa famille, il semblerait à présent que ce soit le seul qui n'ait pas encore trouvé la bonne personne, ou plutôt qu'il refuse de voir qu'elle est sous ses yeux depuis le début mais qu'une partie de lui ne peut se l'avouer. S'il n'a jamais aimé de la manière dont s'aiment Abby et Lys, comment pourrait-il après tout savoir s'il est réellement amoureux ou pas ; et si c'est le cas, comment pourrait-il allait jusqu'à l'avouer sans avoir peur que ses sentiments ne sont en vérité pas ceux qu'il pense mais plutôt un simple bien-être qu'il ressent quand il est avec Adélia. Pourrait-il seulement la rendre heureuse, c'est aussi une question qu'il se pose constamment, lui qui a toujours autant l'air d'un gamin paumé que lorsqu'il est sorti de prison. Même la benjamine avait trouvé l'âme sœur avant lui.

- Au fait... Où sont Judith et Eugène ? Je ne les ai pas vu de la matinée.

En effet, le jeune couple manquait à l'appel. Tristan ne s'en rend compte que maintenant mais ces deux-là ne se sont pas encore montrés. Connaissent-ils déjà Abby ? La bonne odeur du déjeuner commence cependant déjà à faire saliver le Weber, signe qu'ils ne vont probablement pas tarder à se mettre à table, et que les tourtereaux ne devraient donc logiquement plus tarder.

Réalisé par BlueBerry pour Orange


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bêtise et Bordel de Qualité [Suite en mini RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MR03]Mon nouveau joujou Mr-03 Mercedes C9
» Film sur Direct 8 tt de suite avec MINI
» Problème électrique suite à grosse bétise.
» Qualité son ou spl ?
» Amorce,faites le bon choix rapport qualité prix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: Hors-Jeu :: FLOOD :: Univers Alternatifs :: Enola in the Future (and past)-