« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Faust M. Donovan - Casus belli.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 731
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Faust M. Donovan - Casus belli.   Sam 28 Sep - 11:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FAUST MICHAEL DONOVAN


   
INFORMATIONS
NOM: Donovan.
PRÉNOM: Faust Michael. Le premier venant du conte du Docteur Faust et de Méphistophélès, le second de l'archange Michael, le défenseur des faibles.
SURNOM: Fausty, Faustichou, le hérisson, le nain, porc-épic des bacs à sables, idiot, générateur d'arcs-en-ciels et j'en passe et des meilleurs.
PSEUDONYMES: Noctis, son pseudonyme de résistant. La nuit, littéralement. Sachant que le rôle de Faust est de collecter des informations et de voler, cela lui convient très bien. C'est quelqu'un qui agit dans l'ombre, après tout.
Peter Davidson, son pseudonyme d'auteur. Il en utilise un pour que les gens n'associent pas la qualité discutable de ses romans à son véritable nom et à sa réputation.
Méphisto, son pseudonyme de conseiller.
ÂGE: 23 ans à l'inscription, 24 dorénavant.
DATE DE NAISSANCE: Né le 13 avril 1990.
SEXE: Masculin.
GROUPE: Élites ; Résistance.
RÔLE: Conseiller Dresseur (spécialisé dans le type ténèbres) ; Pierre de la résistance. En tant que résistant, il agit en tant que voleur, informateur et espion bien qu'il peut également être un combattant quand c'est nécessaire.
MÉTIER/ÉTUDES: Détenteur d'un bac ES. Élève médiocre, il ne brilla pas vraiment en cours. Il obtint une mention correcte mais sans plus à la fin de sa scolarité, principalement parce qu'il n'était pas motivé. Il devint toutefois un élève doué en psychologie où il paraissait être promis à un avenir radieux. Suite à la mort de son père, il rata son examen de fin d'année et abandonna ses études. Maintenant, il est à la fois dresseur et romancier. Un romancier plutôt mauvais.
ORIGINE: A vécu durant ses cinq premières années à Mauville, à Jothô, au Japon. Il a ensuite déménagé à Vanawi avec ses parents suite à la mort de ses grands-parents paternels qui avait rendu son père incapable de rester au Japon.


   
PHYSIQUE
COULEUR DE PEAU: Même si au naturel, sa peau est assez pâle, le temps qu'il a passé dehors l'a rendue un plus sombre et hâlée. Elle est loin, l'époque où il attrapait des coups de soleil pour rien !
CARACTÉRISTIQUES DES CHEVEUX: La plupart des personnes qui rencontrent Faust pour la première fois se demandent si sa coupe de cheveux respecte même la gravité ou si elle nécessite des heures et des heures de préparation dans la salle de bains avec une ou deux tonnes de gel, et c'est tout à fait compréhensible. L'épaisse masse de cheveux ébouriffés de Faust permet à ceux qui le connaissent de le reconnaître de loin, bien que le châtain est une couleur assez commune. Au soleil, on peut apercevoir des reflets fauves ici et là. Des mèches indomptables se trouvent sur son front, sans toutefois cacher ses yeux. Ce n'est pas pour rien que l'un de ses surnoms est 'le hérisson'. En tant que Noctis, il porte un casque noir qui lui permet de cacher cette singularité capillaire.
CARACTÉRISTIQUES DES YEUX:  Deux grands yeux bleus rois observent le monde avec une curiosité insatiable, coexistant pourtant avec une lueur de fatigue qui paraît omniprésente. On peut voir l'âme de quelqu'un se dessiner dans ses yeux, et cette expression s'applique étonnamment bien à Faust.
DESCRIPTION DE LA SILHOUETTE: Disons que quand on le voit, on a tendance à se dire qu'il a dix-sept ans, tout au plus. De taille moyenne, il ne dépasse pas le mètre soixante-huit et les cinquante-sept kilos. Malgré son apparence svelte, il dispose de muscles bien dessinés sans qu'il soit néanmoins aussi fort qu'un homme sportif de haut niveau. Son domaine d'expertise est l'agilité et la vitesse, non pas la force brute. Soyons honnêtes néanmoins, il ne résisterait pas longtemps face à la poigne de quelqu'un d'un peu plus fort que lui : son truc, dans ces moments-là, est de courir dignement. Il n'y a aucune honte à s'enfuir si c'est pour rester en vie, ou en tout cas c'est la justification qu'il donne lorsqu'on lui pose des questions. Cependant, il a l'agilité d'un chat lorsqu'il en a besoin.
En tant que Méphisto, il porte des vêtements sombres, un large manteau lui arrivant au niveau des genoux et un masque de tissu noir qui s'étend du dessous de ses sourcils à ses pommettes, laissant toutefois ses yeux à découvert.
PARTICULARITÉ: Faust porte toujours un collier dont le pendentif est une couronne en argent au cou. Il ne s'en sépare jamais : il s'agit du cadeau que sa mère lui a offert le jour de ses dix-huit ans. Ses habitudes vestimentaires sont très simplistes, et il se contentera généralement de ce qu'il trouve. La plupart du temps, il préfère les pantalons larges pour pouvoir transporter beaucoup d'objets dans ses poches, d'où les multiples ceintures pour soutenir cette charge. Préférant la discrétion, il favorisera le noir, le gris et le brun comme couleurs. Sur son épaule droite, un tatouage en forme de couronne est visible. Sa peau est parsemée de petites cicatrices, dont les origines sont plus ou moins intéressantes et la seule qui soit un tant soit peu importante se trouve sur sa jambe gauche. Cette cicatrice est le résultat d'un petit accident domestique qui fut tout de même un mauvais souvenir.


   
CARACTÈRE
PERSONNALITÉ: Curieux - Jovial - Extraverti - Paresseux - Généreux - Cynique (selon Diogène) - Insolent - Très têtu - Affectueux - Loyal - Jaloux - Déterminé - Pessimiste - Indécis - Impatient - Impulsif - Adroit - Relativement magnanime - Difficilement impressionnable - Impudique - Attentionné - Rarement gêné - Décomplexé - Joueur - Préfère être dans la nature qu'à l'intérieur - A tendance à culpabiliser - Sait admettre ses erreurs - Distant quand il est malheureux - Relativiste quant à son sort - Fier - Rusé - Parfois lent à la détente - Peut agir comme un gosse quand il est de mauvais poil - Taquin - Une fois vexé, agit puérilement - Fait confiance à son instinct - Déteste qu'on lui fasse la morale - A une mauvaise opinion de lui-même - N'a pas peur de se salir les mains - Peut se montrer cruel - Lunatique - Relax - A tendance à fuir ses problèmes comme une autruche.
GOÛTS & DÉGOÛTS: Ayant vécu dans une maison où vivaient six personnes, Faust a appris à ne pas être difficile au niveau de la nourriture, bien que la courgette lui donne la nausée. Tout ce qui pourrait lui donner le diabète du type deux avant trente ans est quelque chose qu'il mangera sans aucune question, mais il préférera de loin les pâtisseries. Il a un goût prononcé pour la musique, bien qu'il soit incapable de jouer d'un instrument sans faire une fausse note, malgré toute la volonté de son père à le former à l'art musical. Toutefois, c'est un excellent chanteur, bien que l'on ne le croirait pas à vue de nez.
C'est un véritable idiot lorsqu'il s'agit de nouvelles technologies : il est le genre de type qui frappe son clavier pour réparer son ordinateur et qui pense de tout son cœur que cela finira par fonctionner au bout d'un moment.
Donnez-lui un bon livre et un paquet de cookies si vous voulez le faire taire pendant quelques heures : la méthode est radicale. Rien de mieux que cela si vous voulez vous débarrasser de lui le plus rapidement possible. Ne lui donnez pas des cookies aux raisins secs, par contre, cela serait provoquer une colère noire et des malédictions sur toute votre descendance.
L'égoïsme et l'arrogance le mettent toutefois d'assez mauvaise humeur, et les gens qui se comportent comme des gamins capricieux ont le don de le mettre en colère très rapidement. Les traîtres et les lâches sont également des personnes qu'il ne peut que rarement réussir à apprécier.
ASPIRATIONS & PEURS: Il ne sait pas vraiment ce qu'il veut, en fait. Faust est un peu un éternel adolescent paumé qui en a un peu trop sur les épaules et dont le seul désir est d'offrir une vie un tant soit peu correcte à sa famille, de pouvoir les protéger d'un futur qui lui paraît bien trop sombre. Sa plus grande peur est justement de les perdre. Il espère qu'un jour, si tout ce capharnaüm se finit bien, pouvoir devenir un véritable romancier, et non pas un auteur de navets.
ALLÉGEANCES: Résistance, et bien qu'il en fasse parti, c'est un peu une histoire d'amour et de haine entre lui et ce mouvement. C'est un pacifiste qui s'est vu forcé de participer à ce conflit pour protéger ses frères, alors il est quelque peu amer à ce sujet. Toutefois, il ne viendrait pas à l'idée de trahir la Résistance, car il méprise les traîtres plus que tout.


   
BIOGRAPHIE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Prologue ; 18 ans.

casus belli (n.m invariable) : (latin 'casus belli', soit cas de guerre)
Acte qui peut entraîner rupture avec une puissance et causer la guerre.

« Hé, Clive ? C'est moi. Désolé de te réveiller. J'avais juste besoin de... Enfin, je ne savais pas à qui parler, et puis je savais que tu étais de sortie, aujourd'hui, alors... Je ne sais pas vraiment comment en parler, tu vois. Ça fait trois semaines que je n'arrive plus à dormir et je crois que je vais devenir complètement fou. Je ne sais pas vraiment ce que je dois faire, en fait, depuis ce qui est arrivé à papa. J'ai essayé d'en parler à maman, mais elle fond en larmes dès que j'aborde le sujet. Je sais qu'elle souffre bien plus que moi, mais je suis... Je suis un raté, tu le sais. Je n'ai jamais été le fils prodige, après tout, et je me retrouve sans boulot ni futur. J'ose à peine lui adresser la parole, après tout ce qu'ils ont fait pour moi. Comment est-ce qu'elle va s'occuper d'Eliott et de Felix si papa n'est plus là pour tenir le café avec elle ? Je... Je suis un crétin. Tu as raison sur toute la ligne et je suis désolé. Je sais que ça ne sert à rien, mais je voulais seulement que tu le saches. Je ne sais pas ce que je dois faire.

J'ai peur, Clive. Je suis terrorisé. Je ne sais pas quoi faire. J'ai honte. J'arrive à peine à regarder Elliott dans les yeux lorsqu'il me demande pourquoi. Je...
 - Faust.
- Hn ?
- Ferme-là. Arrête tout de suite. Ne joue pas au héros, ça ne te va pas. Papa savait à quoi il s'attendait lorsqu'il a fait ça, alors arrête. Il t'a montré ce qu'il fallait faire, il ne t'a pas appris à pleurnicher et à culpabiliser pour un rien. Si tu veux aider maman, trouve un boulot. Trouve un truc dans lequel tu es bon et bats-toi. Bats-toi et montre l'exemple. Tu es tombé, alors tu vas te relever. Est-ce que tu comprends ?
- Je... Je crois.
- Bien. Faust ?
- Oui ?
- ...Fais gaffe.
- Merci, Clive. »


Le châtain raccrocha et rangea son téléphone, ses yeux bleus brillants, se retenant de laisser couler les larmes qui menaçaient de tomber. Il observa avec silence l'astre lunaire illuminer le monde, et Démolosse vint se lover contre lui. Il soupira. Il jeta un regard circulaire dans sa chambre d'étudiant, chambre qu'il allait devoir rendre d'ici peu, et ses yeux se fixèrent sur un prospectus vantant l'importance de la Compétition.
Les rouages commencèrent à tourner dans sa tête.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Enfance ; 0 à 11 ans.

Faust Michael Donovan naquit un joli matin d'avril, à sept heures quarante-deux du matin, sous la caresse douce des rayons du soleil. Fils désiré d'un couple aimant, il pleure pour la première fois dans l'hôpital de la ville de Mauville, à Jothô. À la grande surprise de ses parents, il n'est pas le seul à naître ce matin-là : très vite, son frère jumeau le suit. Ses parents se retrouvèrent bien dépourvus, inquiets mais surtout comblés. Clive Gabriel Donovan, d'après ce que s'amusait à répéter sa mère, avait toujours été le plus bruyant des deux et celui qui pleura le plus durant les premiers jours. Les deux nourrissons furent couverts de tendresse et d'amour, fruits de l'affection tendre que se portaient leurs parents. La santé de Faust fut plus fragile que celle de son cadet, mais hormis une vilaine jaunisse qui le mit mal en point, ce ne fut rien de bien méchant. On lui raconterait plus tard que Clive pleurait déjà lorsque les infirmières emmenaient Faust pour faire des examens. Malgré les nuits blanches, les crises de nerfs et les nombreux autres problèmes amenés par l'arrivée de deux enfants en bas âge, la petite enfance des jumeaux fut relativement calme. La première année fut épuisante mais remplie de petits moments qui, d'après le père de Faust, firent disparaître tous les mauvais côtés.
Très vite, les deux devinrent inséparables, si bien qu'il fallut redoubler d'ingéniosité pour faire en sorte qu'ils ne soient pas séparés. Ce que leurs parents ne leur dirent jamais, ce fut que ce ne fut pas sans fatigue ni agacement, mais c'était tout à fait compréhensible : les plus beaux contes sont ceux qui possèdent le plus de mensonges.
La deuxième année fut plus paisible que la première, à peu près. Les deux enfants grandirent normalement, sans accident particulier, hormis la fameuse fois où Faust trouva intelligent d'avaler une bille. Clive se montra plus précoce que son jumeau, mais l'autre le rattrapa bien vite. Les finances de leurs parents s'améliorèrent considérablement lorsqu'une invention de leur mère fut un grand succès, renflouant ainsi les comptes familiaux qui avaient été mis à mal par l'arrivée imprévue d'un deuxième enfant. Leur père, en tant que chef d'orchestre, fut souvent absent et cela amena quelques soirées mélancoliques, mais ils passèrent outre cette difficulté avec facilité. Les inventions de leur mère se vendant comme des petits pains, elle put travailler à la maison et s'occuper également de ses fils, ce qui en soit mérite le respect. Elle raconterait plus tard que ce furent les seules années de sa vie où elle accepta de travailler plus de quinze heures par jour.
Le vent tourna l'année où l'on fêta la troisième année des jumeaux. Leur mère, à force de travail et surtout de chance, parvint à amasser une petite fortune qu'elle décida de mettre à profit en achetant une maison. Leur père put se permettre de passer plus souvent, et put enfin rester les week-ends pour profiter de sa famille. Ce fut une année sympathique, où l'on commença à pouvoir distinguer très fortement les jumeaux. Faust était plus extraverti et souriant là où Clive était calme et introverti. De petites rixes apparurent entre eux, notamment sur le sujet du partage des jouets, mais ce ne fut rien d'autre que de simples caprices. Faust en particulier fut le plus dur à éduquer, mais Clive montrait déjà toute son intelligence en faisant des gaffes lorsque ses parents avaient le dos tourné. En début d'année, leurs parents apprirent qu'ils allaient accueillir un nouveau membre dans leur famille déjà nombreuse, et grâce aux finances du couple, la panique fut grandement diminuée. Felix Adrian Donovan naquit un 5 décembre, sous les regards curieux de ses deux grands frères et ceux protecteurs de ses parents. Celui-ci eut de gros problèmes de santé qui  forcèrent sa mère à rester à l'hôpital pendant deux mois et inquiétèrent toute la famille. Néanmoins, aucun drame ne se produisit et cela fit donc plus peur qu'autre chose.
Les jumeaux fêtèrent leur quatrième anniversaire dans le calme, étant tous deux atteints d'un vilain rhume qui les força à rester cloués au lit, surveillés par le Leuphorie de leur mère. Pour cette occasion, leurs parents leur achetèrent leur première console de jeux, même si leur père aurait préféré atteindre un peu. Les deux ne se firent pas prier et ils tentèrent plusieurs fois de faire croire qu'ils étaient malades pour obtenir le droit de jouer toute la journée. Les deux n'ayant que quatre ans, et malgré leur talent naturel, ne parvinrent qu'à obtenir six ou sept punitions qui leur apprirent à améliorer leurs mensonges. Ils montrèrent tous deux un intérêt fort pour leur petit frère, et le petit dernier ne fut jamais seul pendant longtemps. La fatigue fut forte pour leur mère, mais les deux aînés arrivaient déjà à se débrouiller : ainsi, mettre la vaisselle dans l'évier ou ranger furent des choses qu'ils apprirent à faire seuls. En contrepartie, bien évidemment, d'un morceau de chocolat. Ce n'était probablement pas la meilleure méthode, mais elle offrit assez de repos à leur mère pour qu'elle passe au dessus des détails. Ils furent scolarisés, et cela se passa relativement mal : Faust refusa de quitter sa mère, et Clive eut beaucoup de mal à s'intégrer. Toutefois, un compromis fut mis en place : les jumeaux furent placés dans la même classe et ne furent jamais séparés, ce qui permit de réguler considérablement leur angoisse.
Lorsqu'ils eurent cinq ans, leurs grands-parents paternels moururent dans un accident de voiture en venant leur rendre visite. Abattu par le chagrin, leur père perdit sa motivation puis son emploi. Leur mère décida que déménager serait une bonne idée et, sachant qu'ils allaient régulièrement en vacances à Énola, le choix ne fut pas difficile. Leur intégration fut assez dure, particulièrement pour les jumeaux qui furent séparés à l'école, mais hormis quelques crises, ce ne fut rien de bien méchant. Toutefois, cela marqua définitivement la relation des deux qui s'éloignèrent l'un de l'autre, plus particulièrement à l'école où chacun se fit un groupe d'amis différent. Clive se fit remarquer pour son esprit rapide, et Faust par sa créativité, enfin... Disons que l'aîné des deux trouvait que dessiner lors des cours était une bonne idée. Personne n'arriva jamais vraiment à lui expliquer que non, les cours ne servaient pas à ça. Il alla plus d'une fois au coin, mais au grand dam de ses professeurs, dessinait des petits pokémon dans la paume de ses main. On l'obligea à mettre ses mains dans son dos, mais il se mit ensuite à chantonner. Lorsqu'on lui ordonna d'arrêter, il se contenta de fredonner. Il reçut toutes les punitions du monde, mais son professeur finit par abandonner et le laisser lire un livre dans son coin. Cela lui permit toutefois d'avoir un vocabulaire plus développé que celui des autres, bien que son niveau en mathématiques en fut affecté. Sa mère, néanmoins, l'aida dans cette matière et supposa à juste titre que ce ne serait pas Faust qui reprendrait son travail. Leur père, incapable de trouver un emploi dans sa profession, fut forcé d'accumuler petits boulots sur petits boulots.
Leur sixième année fut marquée par une séparation brutale entre eux. En effet, ceux-ci, n'ayant plus les mêmes goûts ni les mêmes pensées, passaient leur temps à se disputer et à se battre. Malgré cela, ils durent se supporter, bien que ce ne fut que des disputes innocentes : on retrouvait souvent Faust et Clive endormis l'un à côté de l'autre lorsque l'un faisait des cauchemars. Ceci est un détail à ressortir si vous voulez les embarrasser. Ce fut peut-être l'année la plus simple de leurs vies, jusqu'au moment où leur mère annonça qu'elle était (encore) enceinte. Ce fut plus ou moins la panique, mais ce fut surtout l'occasion de déménager à nouveau, cette fois-ci à Vanawi pour trouver une maison plus grande.
Faust avait sept ans lorsque son dernier frère cadet naquit, portant le nom d'Elliott Dexter Donovan, un nouveau petit garçon fragile qu'il se promit de protéger, plus particulièrement parce que celui-ci fut bien maigre et petit à la naissance, inquiétant par conséquent ses parents. La maison fut particulièrement animée, mais Faust et Clive qui savaient déjà se débrouiller apprirent bien vite à aider leurs parents pour s'occuper de Felix et d'Elliott. Leur père décida, sur un coup de tête, d'ouvrir un café avec le reste de leurs économies. Ce fut une idée risquée et assez stupide lorsque l'on y pense, mais aussi surprenant que cela puisse paraître, cela fonctionna plutôt bien. Le charme naturel de la boutique et le charisme de leur père suffirent à faire tenir le petit commerce, où celui-ci jouait d'ailleurs les soirs pour attirer les clients. La mère de Faust décida d'aider son mari en travaillant avec lui.
La huitième année de Faust fut bourrée de petits détails et de souvenirs, généralement agréables. Ce fut l'occasion pour lui d'apprendre à apprécier les sorties en forêt, à être plus sociable. Toutefois, ne travaillant volontairement pas en cours, il se prit un nombre impressionnant de savons de la part de ses parents, sous le regard lassé de son jumeau. Il fut néanmoins un grand frère exemplaire, refusant de laisser Eliott ou Felix sortir de son champ de vision lorsqu'il était à la maison. Clive s’intéressa plus aux livres, mais parfois, lorsque ses parents n'entendaient pas ses petits frères pleurer la nuit, et lorsque Faust ne courait pas les rejoindre, Clive allait les réconforter discrètement. Plus d'une fois il réveilla Faust alors que celui-ci s'était endormi avec Elliott dans ses bras. Clive fut celui qui les surveillait dans l'ombre, et c'était tragiquement ironique lorsque l'on connaît la suite des événements.
À neuf ans, on nota une augmentation soudaine du niveau scolaire de Faust, majoritairement causée par l'attention particulière que porta Clive aux notes de son jumeau en se moquant régulièrement de lui. Ce fut cruel, et probablement la pire des manières de le motiver, mais cela fonctionna plutôt bien : si certes il n'atteignit pas le niveau de son jumeau en une année, ses parents furent considérablement impressionnés.
Sa dixième année fut l'occasion pour lui d'apprendre à utiliser la diplomatie avec Clive au lieu de se battre. Hormis cela, ce fut une année ennuyante et sans rebondissements, mais remplie de bons souvenirs.
Lorsqu'il eut onze ans, et durant une sortie en forêt, Faust trouva Dalhia. Il la trouva coincée dans un piège et malgré la méfiance de cette dernière, la libéra de sa prison de fer. Ses parents le laissèrent la garder, à condition qu'il la relâche une fois qu'elle serait soignée. On ne lui fit jamais remarquer, une fois qu'elle fut guérie, qu'il ne l'avait pas fait. Quelques mois plus tard, on offrit à Clive son premier pokémon pour éviter toute jalousie. La présence de Dalhia chez eux aidèrent leurs parents à s'inquiéter beaucoup moins pour la sécurité de leurs enfants, majoritairement parce que quiconque s'approchait un peu trop près de Faust risquait de se faire aboyer dessus. Cette année-là, le jeune garçon apprit à être plus responsable et à s'occuper de Dalhia sans l'aide de personne. Par ailleurs, on ne comptait plus le nombre de duels que se lancèrent les jumeaux durant l'année.
L'enfance de Faust fut donc heureuse et remplie de bons moments qu'il chérirait toute sa vie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Adolescence ; 12 à 18 ans.

Comme beaucoup de personnes, Faust n'apprécia pas énormément cette période de sa vie. Sa douzième année fut un cauchemar. Les cours devinrent plus durs, les parents plus intransigeants, les gens moins magnanimes, et en général, hormis la liberté, rien n'était vraiment sympathique. Le châtain eut le malheur d'être une victime de l'acné pendant un bon bout de temps, transformant ainsi sa confiance en soi en immonde bouillie. Le garçon extraverti et direct devint un adolescent timide et hésitant, préférant faire l'idiot en cours.  Ce fut d'ailleurs durant cette année qu'il comprit qu'en enfer, plus précisément à l'école, si l'on ne voulait pas brûler, il fallait réchauffer la chaudière. Il préféra être une victime, et fut soutenu par son jumeau qui le défendit plus d'une fois lorsqu'une brute voulait le malmener. Il détesta son 'entrée chez les grands' car ce monde paraissait vide de toute gentillesse, mais rempli de faux-semblants et de mensonges.
Il avouerait honteusement qu'à treize ans, il était une véritable teigne et un sale gosse. Constamment   en train de trouver une excuse pour ne pas aller en cours, sarcastique et désagréable, il ne fut pas vraiment le meilleur des exemples pour ses frères, et ce fut justement lorsque sa mère le lui rappela qu'il commença à se calmer. Le café prenant tout le temps de leurs parents, Faust et Clive durent s'occuper de Felix et d'Elliott par eux-mêmes. Cela les responsabilisa énormément : ils étaient capables de vivre seuls pendant une ou deux semaines si nécessaire. Le fait de vivre avec Clive n'améliora pas vraiment son tempérament, mais le força toutefois à travailler un peu plus en cours, celui-ci débranchant tous les appareils électroniques lorsqu'il voulait le voir travailler. Sachant que Faust était un cancre en informatique, il ne put qu'accepter à contrecœur les revendications du brun. Car oui, son jumeau avait décidé de se teindre les cheveux en noir pour ne plus que l'on les confonde, ce qui au passage fut moyennement compris par toute la famille. Dalhia évolua en décembre.
Il subit son premier chagrin d'amour à quatorze ans, après avoir été rejeté par un garçon qui n'accepta pas vraiment l'affection que lui portait Faust. Celui-ci voulut le frapper, mais un regard noir insistant de Clive qui observait l'échange silencieusement le convainquit de lâcher l'affaire. Le châtain oublia vite, après une ou deux journées à pleurer, cet événements. Durant cette année, ses parents lui offrirent un Embrylex obtenu en vacances, et le jeune garçon commença sûrement mais doucement à s’intéresser un peu plus aux pokémon de type ténèbres.
Sa quinzième année fut l'occasion pour lui de commencer à développer un intérêt dans l'écriture. Il était loin d'être doué, pas franchement talentueux dans ses tournures de phrase et sa poésie était inexistante, mais il faisait avec son enthousiasme et sa passion. Cela devint un hobby tout à fait respectable. Durant un voyage en montagne, Faust rencontra Fae, une Absol qui refusa de quitter ses côtés pour d'obscures raisons. Après cela, pour ne pas que les dépenses en nourriture explosent, ses parents lui firent promettre de ne plus capturer de pokémon avant qu'il soit indépendant financièrement. Démeter évolua quelques semaines après.
À seize ans, son premier amour fut une jeune fille d'un an son aîné, et ce fut l'occasion pour lui de découvrir toute l'envergure de la chose, mais cela ne dura malheureusement que six mois, principalement parce que Faust n'était pas vraiment le rêve de toutes les adolescentes, de par sa timidité et son manque de confiance en soi. Toutefois, au lieu de le laisser se noyer dans ses propres larmes, son père le força à travailler après les heures de cours en tant que serveur dans le café. Bien qu'il grommela et pesta plus d'une fois, ce rythme intense lui permit de perdre peu à peu sa timidité et de s'affirmer. Il en faut, du caractère, pour tenir devant un homme âgé hystérique qui refuse de payer. Durant cette période, il apprit ainsi à faire du café manuellement, à laisser passer les insultes et à ne pas se dégonfler devant quelqu'un de plus fort que lui (excepté si risque de mort, soyons réalistes).
Dix-sept ans fut l'âge où il se disputa violemment avec son jumeau. Celui-ci ayant pris un chemin différent du sien, les deux se disputaient assez souvent, ou alors passaient leur temps à s'éviter. Par ailleurs, Elliott fut particulièrement malade cette année-là, et leur mère dû rester à la maison pour s'occuper de lui. Les tensions s'accentuant dans la maison, ce fut surtout une année où régna une ambiance assez désagréable, et où Faust apprit que parfois, les mensonges les plus simples étaient les plus gros, comme celui où il promettait à sa mère pleurant que tout finirait forcément par s'arranger.
Il obtint son diplôme d'études secondaires à dix-huit ans, avec une mention correcte mais sans plus. Quelques temps plus tard, le Régime renversa le gouvernement d'Eliza Turnac. Ce fut une période bien sombre où le café ferma pour éviter tout incident, et où ils se tapirent tous à la maison pendant plusieurs semaines. Néanmoins, malgré la peur qui les envahissait, la vie dû reprendre : on ne nourrissait pas six bouches en restant à la maison. Chaque matin, ils se regardaient tous en demandant s'ils pourraient se voir au soir. Eliott et Felix furent très protégés par leurs frères aînés qui se mirent d'accord pour laisser leurs différents de côté et s'occuper de leurs cadets.
Il s'inscrit dans un cursus de psychologie, où il se révéla tout simplement brillant durant les deux premiers mois, mais c'était avant. Avant que son père ne se fasse tuer pour avoir abrité un résistant dans la cave du café.
Ce fut un coup important pour la famille. Les revenus diminuèrent drastiquement et ils furent tous interrogés, soupçonnés, menacés. Le pire fut qu'il leur fallut mentir, prétendre, cracher sur le prénom de leur père pour ne pas arrêté pour trahison. Ils pleurèrent dans l'ombre, là où personne ne pouvait les entendre.
Faust rata ses examens et décida d'arrêter ses études, provoquant une nouvelle rixe entre lui et son jumeau. Clive reprit le café avec leur mère, et le châtain se sentit perdu et confus durant quelques mois, cherchant des réponses sans en trouver.
A la suite d'un coup de téléphone décisif, son attention se porta sur un prospectus de la compétition et une idée germa, lentement mais sûrement, dans sa tête.
L'adolescence fut pour lui source de beaucoup de problèmes, comme beaucoup d'autres avant lui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Âge adulte ; 19 à 23 ans.

Dix-neuf ans et déjà sur les routes, voilà le triste constat que fit Faust à cet âge. Il ne se laissa toutefois pas dépérir, et explora l'île avec curiosité et enthousiasme. Les soirs, il allumait un feu de camp et écrivait, écrivait et écrivait jusqu'à ce que la fatigue vienne le prendre. Les journées, il s'aventurait un peu partout sans but réel. Pour pouvoir gagner de l'argent, il envoyait ses manuscrits à des éditeurs. Bien qu'auteur médiocre, il réussit à se faire un nom et à vivre de son activité, sachant qu'il envoyait la moitié de ce qu'il recevait à sa mère pour l'aider financièrement. Il n'avait pas besoin de grand chose, et lorsqu'il avait vraiment besoin d'un peu d'argent, il enchaînait les combats. Cette vie était rude mais satisfaisante, bien que l'inquiétude lui rongeait les ongles.  Il passa sa première année en paix, et tenta de réunir les badges des arènes. Ce fut un échec, et il fut humilié assez rapidement, principalement à cause de son manque d'expérience en combat. Cette première année fut l'occasion pour lui de s'entraîner, de se perfectionner et de se découvrir un peu. Lui qui avait toujours porté plus d'attention aux autres qu'à lui-même se découvrait.
Il décida, pour sa seconde année de voyage, de s'entraîner au lieu de foncer dans le tas. Il alla à son rythme, sans se presser, capturant au passage un Cornèbre et un Farfuret en deux mois. Il fit par ailleurs une halte de cinq mois à Vinawi pour aider sa mère et se réconcilier avec Clive (ce fut une réussite moyenne), où il apprit à cuisiner. Apparemment, entre temps, sa mère avait pu se permettre de transformer le café en une auberge. Faust fut confus, ne comprenant pas où elle avait pu trouver l'argent, mais décida de passer l'éponge pour cette fois. Les cernes sous les yeux de sa mère le poussèrent à laisser tomber.
Il avait vingt ans lorsqu'il participa à sa seconde compétition. Il avait vingt ans aussi lorsqu'il apprit que sa mère aidait le Régime. Il avait vingt ans lorsqu'il apprit que son frère jumeau observait sans rien dire. Il avait vingt ans lorsqu'il promit ne plus jamais revenir. Il avait vingt ans lorsqu'il rencontra un membre de la Résistance après en avoir cherché un pendant des semaines. Il dû fouiller dans un carnet de noms de sa mère pour trouver quelqu'un, qui connaissait quelqu'un, qui lui-même connaissait un quelqu'un qui connaissait quelqu'un. Ce fut long et complexe, si bien qu'il pensa plusieurs fois à oublier toute cette histoire et faire comme s'il n'était au courant de rien.
Le souvenir douloureux de la mort de son père et de ce qui en avait découlé le poussa à continuer ses recherches.
Il était perdu, au départ. Confus, il ne savait plus ce qu'il était supposé faire, ce qu'il était supposé penser. Le type qu'il avait mis des semaines et des semaines à trouver non plus ne savait pas quoi faire de lui. Il avait pensé à le tuer, au départ, le gamin, mais il avait vite laissé tomber l'idée. Il eut du mal à s'adapter, au départ, à ce que l'on lui dit, à ce que l'on lui demanda de faire. Ce fut comme une gigantesque claque pour lui qui avait vécu une vie si paisible avant. On constata très vite qu'il n'était pas fait pour les assassinats ou les missions brutales, mais qu'il avait la vitesse et la discrétion nécessaire pour être un bon espion, ou même un voleur. Ses premiers mois dans la Résistance furent passés à s'entraîner, et il se souvint avoir fêté son vingt et unième anniversaire seul dans une auberge à vider une bouteille de whisky. Il abandonna vite la Compétition, mais entraîna ses pokémon sans relâche. En trois mois, son Farfuret, son Corboss et son Ymphect évoluèrent.
Il arriva à rencontrer l'un des deux conseillers, une femme plus particulièrement. Il ne sut pas vraiment qui elle était, au départ. Pour lui, c'était simplement une personne apparemment importante, d'après le respect qu'il pouvait lire dans les yeux de ceux qui la reconnaissait. Elle lui proposa un match et il accepta, habitué. Il avait acquis une certaine réputation en tant que dresseur, et il n'était pas rare que quelqu'un veuille vérifier par lui-même si sa force était véritable.
Ce combat fut l'un des plus excitants de sa vie. Bien qu'étant une spécialiste du type psy, elle eut le désavantage face à lui. Son Gallame, toutefois, battit deux de ses pokémon. En trois versus trois, ce fut un léger problème, mais il réussit à le faire tomber avec Tyranocif, tout comme il le fit avec le suivant. Toutefois, il perdit mais ne fut absolument pas déçu. La jeune femme le prit sous son aile, et Faust ne demanda pas pourquoi.
Il fêta ses vingt-deux ans avec quelques amis faits ici et là. Il hésita à envoyer un message à Clive, mais sa méfiance le poussa à ne pas le faire. En s'entraînant, Faust acquit ce qu'il lui manquait en combat, affina ses stratégies. Il lui fallut quatre mois pour pouvoir la battre en six versus six, et ce fut pour lui particulièrement satisfaisant. Il avait appris, entre temps, son rôle dans la Compétition et pour tout dire, s'en doutait un peu. À la force de la combattre, il avait commencé à suspecter quelque chose, sans toutefois oser le dire ou même poser une question. Ce fut lorsqu'elle fut incapable de le battre qu'elle lui avoua d'elle-même. Faust se contenta d'en rire.
Deux jours après, elle lui offrait sa place. Dire qu'il hésita serait un pléonasme. Elle lui laissa le temps d'y penser, et il voulut refuser, au départ. Ce ne fut que lorsqu'il se souvient de ce qu'il pouvait tirer de ce rôle important, c'est-à-dire des informations, qu'il décida d'accepter.
Lorsqu'il eut vingt-trois ans, il décida d'envoyer un message à Elliott pour lui préciser qu'il n'était pas encore mort. Il était persuadé qu'ainsi, Felix, sa mère et surtout Clive seraient au courant. Il captura Caninos entre temps, mais ne l'entraîna pas. Trois semaines après cela, il fut surpris de recevoir un message d'Elliott, ou du moins le supposait-il avant de le lire.
Il pleura comme un enfant lorsqu'il le lit. Le contenu dudit message, en gros, indiquait à Faust les intentions véritables de son jumeau. Il lui précisa également qu'il voulait lui donner quelque chose, sans expliquer quoi.
Une partie de sa conscience crut au piège et lui hurla de se méfier, mais il ne l'écouta pas, et il eut raison. Lors de son passage à Vinawi, Clive lui offrit un Larveyette en se moquant un peu de lui. Faust ne comprit pas vraiment, mais il prit ce cadeau pour ce qu'il était : un cadeau.
Il décida de parcourir une nouvelle fois les routes, persuadé qu'il trouverait une réponse à ses questions existentielles en faisant cela, et qu'il pourrait aussi élargir un peu ses environs. Il savait que la première chose n'arriverait pas, mais il pouvait toujours rêver.
C'était un rêveur, mais aussi un pessimiste. Surtout un pessimiste, et ainsi, il espérait que ce qu'il prévoyait n'arriverait pas.


   
HORS-JEU
PUF: Segnifer.
ÂGE: 16 à l'inscription, 17 maintenant
DISPONIBILITÉ: Souvent. Y a ma tente sur la CB d'ailleurs ; suivez l'odeur des Doudouvets grillés et vous me trouverez.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: Via top-site.
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ET DU CONTEXTE? Comment dire ça autrement que "graouh *^*" ?
PERSONNAGE SUR L'AVATAR: Sora [Kingdom Hearts]
CODE:  Shay est passée par ici ♪
AUTRE: Mangez des pommes.

   


Dernière édition par Faust M. Donovan le Mar 23 Sep - 20:36, édité 55 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 20
Messages : 731
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Re: Faust M. Donovan - Casus belli.   Sam 28 Sep - 11:16

FICHE DRESSEUR


   
INFORMATIONS
   RAPPEL GROUPE: Élites ; Résistance.
   RAPPEL RÔLE: Conseiller dresseur (type ténèbres) ; Pierre de la résistance.
   VILLE DE RÉSIDENCE/D'ARÈNE:Nuva Eja.



   
TEAM
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Caninos ♂ - Arthur - Intimidation - Jovial
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Faust captura Arthur quelques jours avant de recevoir Larveyette. Celui-ci lui avait volé un de ses sandwiches en raison de sa faim, et le hérisson lui a proposé de le suivre, attendri par son état relativement pathétique à l'époque.
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Larveyette ♂ - Clive - Chlorophylle - Rigide
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Son jumeau lui offrit ce Larveyette avec comme unique but de se moquer de lui, ou peut-être que non. Faust n'a pas eu assez de temps pour se faire une idée précise de ce pokémon, mais l'insecte a la mauvaise habitude de dormir avec lui. Faust lui a donné le prénom de son jumeau.



   
TEAM SPÉCIFIQUE
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Démolosse ♀ - Dalhia - Matinal  - Modeste
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Dalhia, qui était encore une petite Malosse à l'époque, fut coincée dans un piège en forêt. Alors que la famille Donovan était de sortie, Faust, qui était alors âgé de onze ans, entendit les geignements de la créature blessée et les suivit. Il s'éloigna rapidement du champ de vision de ses parents et se retrouva devant la Malosse. Celle-ci était particulièrement méfiante et le mordit plusieurs fois à la main, mais Faust la libéra tout de même. Intriguée, Dalhia resta à ses côtés et le châtain, une fois que ses parents l'eurent retrouvé, et malgré le savon qu'il se prit, supplia ses géniteurs de le laisser la soigner. Devant l'enthousiasme de leur fils, ses parents n'objectèrent pas. Il était supposé la relâcher une fois soignée. Il ne le fit pas et on ne le lui fit pas remarquer. Pour tout dire, la Malosse refusait de quitter son nouveau compagnon. Elle évolua lorsqu'il eut treize ans.
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Tyranocif ♀ - Déméter - Sable Volant - Rigide
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Les parents de Faust furent quelque peu surpris de voir que leur fils pourtant si dissipé s'occupait si bien de Dalhia, et lorsqu'il eut quatorze ans, pour le récompenser, lui offrirent une Embrylex. Elle évolua suite à de l'entraînement, mais sa dernière évolution se fit lorsqu'elle protégea Faust de l'attaque d'un Ursaring enragé alors qu'il était sur les routes, lui sauvant ainsi la vie.
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Absol chromatique ♀ - Fae - Chanceux - Rigide
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Alors qu'il était en expédition en pleine montagne avec sa famille lorsqu'il avait quinze ans, Faust s'éloigna avec son jumeau pour aller explorer les environs et ils tombèrent sur l'Absol. Effrayé mais brave, Faust tenta de s'éloigner et de partir en prenant ses jambes à son cou, mais ce fut sans compter sur l'insistance du pokémon à l'observer. Sur tout le chemin du retour, Fae les suivit sans montrer d'hostilité. Celle-ci les observa sans jamais s'approcher, mais refusa par la suite de quitter le châtain. Faust ne comprit jamais vraiment ce qui avait intéressé l'Absol chez lui, mais il supposa qu'il était inutile de chercher la réponse.
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Corboss ♂ - Hadès - Chanceux - Jovial
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Durant son voyage, Faust apprécia tout particulièrement passer dans les forêts. Ce fut sans surprise qu'il vit des Cornèbre, et avec son intérêt pour ce type de pokémon, il captura Hadès de façon relativement banale, ce qui fut une première pour lui. Il ne le fit évoluer que quelques semaines avant la deuxième Compétition auquel il participa. Malgré son caractère de cochon, il a sauvé son dresseur de situations complexes à de nombreuses reprises.
   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Dimoret ♂ - Nero - Pression - Malin
   COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Dernier de son équipe, Nero fut capturé un jour où Faust avait décidé de trouver des baies pour en faire une boisson. La petite créature trouva intelligent de voler les baies laissées dans le sac de Faust, et s'en suivit un combat relativement rapide. Il le captura sans vraiment réfléchir. Il évolua quelques jours plus tard, lors d'un combat tout à fait banal après que Faust lui ait fait porter l'objet nécessaire.
   

   

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura


Dernière édition par Faust M. Donovan le Jeu 8 Mai - 15:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zekrom
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 4024
Date d'inscription : 19/06/2013


MessageSujet: Re: Faust M. Donovan - Casus belli.   Lun 30 Sep - 0:04

Bienvenue à toi, Faust en terre enolianne!
Je n'ai pas encore eu la chance de te croiser dans les espaces publics, mais je te dis déjà... Je t'adore <3
Enfin, j'adore ton style, j'adore comment tu écris. Même si ta fiche est longue, j'ai beaucoup apprécié la lire et découvrir le personnage! Je dois m'avouer très curieuse de te voir évoluer en RP :)
Sans plus de détours, je te valide! Tu commences l'aventure avec 50 Opals, 3 Poké Ball et 2 Potions. Tu peux dès maintenant ouvrir ton Pokédex, ainsi que créer ta fiche de liens si tu le souhaites. Ton Sac sera créé sous peu, promis, je te fais ça dans les plus brefs délais ;w; *doit toujours faire son devoir, tiens...*

Bon jeu parmi nous  

Zekrom.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Faust M. Donovan - Casus belli.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faust M. Donovan - Casus belli.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sac de Faust M. Donovan
» simu belli
» Federica BELLI
» Transports O'Donovan (IRL)
» Remerciement de la part de Marie-Elaine Faust

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: Premiers Pas :: PRÉSENTOIR :: Présentations Validées-