« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Le cycle de la guerre II ; Le courage est un juste milieu entre la peur & l'audace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maelys Z. Weber
Administratrice Fondatrice
avatar
Messages : 315
Date d'inscription : 31/07/2013

Âge du personnage : 23 ans, 1er mars.
Métier / Études : Médecin-chercheur de Baguin ; Spécialisée dans les pokémons à évolutions multiples.
Pseudonyme(s) : .
Lily, en tant que Médecin-chercheur.
Lyanna (ou Lya), en tant que résistante.

Niveau : 42
Team active :

Paola, ♀, Joli Sourire, maligne.

Aegon, ♂, Défaitiste, malin.

Pyram, ♂, Torche, modeste.

Nolan, ♂, Synchro, malin.

Felix, ♂, Torche, modeste.

Akira, ♀, Adaptabilité, assurée.


Team spécifique :

Méryl, ♀, Engrais, discrète.

Nyria, ♀, Joli Sourire, douce.



MessageSujet: Le cycle de la guerre II ; Le courage est un juste milieu entre la peur & l'audace.   Jeu 22 Oct - 14:55

Série d'OS - Le cycle de la guerre :
 


Le courage est un juste milieu entre la peur & l'audace.
OS flashback, 18 octobre 2015.


- Où va-t-on?
- Village de Bulycan..


Un petit patelin paumé au sud-ouest des Montagnes du Nord. Un simple regard vers le pokémon psychique resté libre suffit ; le Téléport de Kaeri est aussitôt activé, & les transporte sur la place du marché, peu fréquentée à cette heure, de la petite bourgade. & sans attendre, Abby s'élance dans l'une des rues qui en partent, circulant sans hésiter entre les habitations en direction d'une bien particulière, prenant à peine le temps de vérifier de temps à autres que Maelys, Paola, sa Persian Astrid restée aussi hors-pokéball, & Kaeri, la suivent bel & bien. Elle ne finit par ralentir qu'une fois arrivée dans une ruelle où les volets de toutes les maisons sont fermés -typiques dans les villages où des soldats viennent de tirer après avoir forcé l'entrée d'une maison-, regardant alentours avec inquiétude. Comprenant aussitôt, Lys libère aussi silencieusement que possible ses compagnons, avant de venir prendre la main de sa compagne & lui sourire avec assurance dès l'instant où leurs yeux se croisent. Ca va aller, lui dit-elle ainsi sans prononcer un seul mot. On va les tirer de là. Elle sait que ce sera probablement plus compliqué que ça, surtout que si les petits doivent rester cachés c'est que les intrus sont sans doute encore là.. Mais rassurer la jeune femme lui semble prioritaire sur ses réserves d'autant plus que celles-ci ne lui paraît pas impliquer un risque létal élevé grâce au bénéfice de l'effet de surprise ; elles seront plus efficaces toutes deux en mettant de côté les craintes pour juste se concentrer sur l'action. Sous ses yeux, Abby ferme les yeux & inspire profondément, comprenant sans mal cette incitation à faire le vide & attendre d'avoir agi pour peut-être paniquer ensuite, puis libère ses deux derniers pokémons avant d'avancer vers la seule porte ouverte de la rue d'un pas déterminé.

Rapidement, provenant d'une pièce proche, leur parviennent les éclats de voix des soldats, un plus gradé que les autres sans doute hurlant à ses subordonnés de continuer à chercher, les traitant d'incapables, bref bien sympathiques choses à entendre. Sentant sa compagne se tendre, Lys lui effleure la main doucement avant de se glisser devant elle, prenant les escaliers aussi discrètement que possible alors que ses pokémons se répartissent pour monter la garde ou l'accompagner ; & immédiatement la jeune Torrès & sa Persian lui emboîte le pas, lui indiquant par gestes la direction à prendre sitôt arrivées à l'étage. Un autre escalier, dissimulé derrière une tapisserie. Classique? Certes, mais utile parfois. Arrivant en haut la première, elle ne peut que s'attendrir devant le petit duo qui lui apparait ; la fillette brandissant d'une main tremblante mais sûre un couteau de cuisine, tout en maintenant contre son cœur son double masculin aux yeux clos, tandis qu'une jeune Yanma se tient tout près, comme prête à s'élancer au moindre geste. Un petit rire surgit de derrière son dos, insolite peut-être, inattendu dans ces circonstances ; mais il ne surprend pas la Scientifique, & lui tire plutôt un léger sourire. Celle qui l'a émis n'est autre que la Coordinatrice évidemment, & sans trop hésiter celle-ci la dépasse doucement pour venir s'accroupir devant le duo d'enfants, affichant un sourire rassurant & une tendresse touchante.

- Tout va bien Naomi, c'est Maelys, tu te souviens je vous en ai parlé. Elle est avec moi, & on va vous sortir de là ensemble d'accord?
- D.. D'accord..
- Allez pose ça, tu n'en auras plus besoin. On vous protège, t'en fais pas.

Lentement, la fillette aux cheveux verts obéit, & dépose son arme de fortune à côté d'elle, avant de resserrer ses bras sur son frère & lancer un regard troublé & terrifié vers Abby, puis vers la Médecin-chercheur qui se sent aussitôt fondre devant la confiance qu'elle voit peu à peu poindre dans ces yeux verts, convaincue par les paroles de sa bienfaitrice. Doucement, Maelys s'avance à son tour pour venir s'accroupir près d'elle, tendant les mains vers le petit garçon.

- Tu permets? Je vais le porter, comme ça on pourra descendre rejoindre nos pokémons, & partir.
- Il est blessé..
- J'ai vu. Ne t'en fais pas, ce n'est pas grand chose ; on le soignera en arrivant, d'accord? Je te promets de faire très attention en attendant.

Un temps d'hésitation, puis la petite hoche juste la tête, & desserre ses bras pour laisser l'adulte attraper son frère & se redresser. Un examen rapide & sommaire lui permet au passage de s'assurer qu'en effet, la plaie au front du garçon, jusqu'ici à moitié dissimulée car située contre la poitrine de sa sœur qui le tenait contre elle, n'est que superficielle. Il n'est au final que sonné par le coup qui la lui a infligée, mais il n'en portera pas les séquelles, & s'en remettra même bien vite. Se tournant vers sa compagne aussitôt après avoir calé le garçonnet en sécurité contre elle, la Médecin-chercheur lui confirme d'une simple esquisse de petit sourire tendu être prête à repartir, & aussitôt l'autre rouquine se relève, prête à partir au devant du petit groupe.

- Nao, il va falloir que tu restes avec Maelys, d'accord? Reste près d'elle, aide-la à veiller sur ton frère, & surtout écoute bien tout ce qu'elle te dira. Moi, je vais m'assurer que les soldats ne vous approchent pas.
- Mais..

Mais la petite n'a pas le temps de formuler une objection que l'adulte a déjà quitté la petite cachette, talonnée par sa Persian dont la fourrure s'est hérissée. Son regard perdu se lève vers celle restée avec elle, qui lui sourit avec toute l'assurance & la douceur qu'elle peut pour tenter de la rassurer.

- Elle sait ce qu'elle fait. Ne t'en fais pas, elle nous rejoindra dehors.
- .. Tu es sûre?
- Sûre & certaine! Allez viens, ne la faisons pas attendre.

Devant la détermination de cette petite fille si jeune qui se lève pour avancer, malgré sa peur évidente de se trouver face à ceux qui viennent d'assassiner sans doute violemment sa tante & son cousin, la rouquine ne peut qu'être impressionnée. L'adrénaline agit certainement pour mettre son petit corps en mouvement, & aider à écarter les émotions qui auraient pu la paralyser ; mais sa force de caractère est sans nul doute très grande, & cette fillette qui a pris la responsabilité de son frère jumeau aussitôt que celui-ci est tombé, qui a pris la décision de le protéger avant tout en attendant celle qu'elle a appelée à l'aide & a tout fait pour respecter cette décision, cette fillette-là mérite tout le respect qu'on peut lui porter. Sans un mot, d'un simple geste, elle appelle autour d'elle la Stalgamin & la Yanma, puis se campe à côté de l'adulte d'un air décidé, prête à lui emboîter le pas ; & c'est bien ce qu'elle fait aussitôt que Maelys s'avance vers l'escalier pour redescendre au rez-de-chaussée aussi vite que possible, suivie de près par l'enfant, ses pokémons, & les deux de ses propres pokémons -Paola & Nolan- qui sont montés avec elle jusqu'à la cachette. Silence & discrétion sont de mise, & elle n'a aucun besoin de le signifier à la petite qui se fait aussi indétectable que possible alors qu'elle descend les escaliers grinçant à la suite de la Scientifique. Les bruits en provenance du bout du couloir du rez-de-chaussée lui arrachent régulièrement des sursauts cependant, & l'adulte ne tarde pas à l'attirer contre sa hanche après avoir libéré une de ses mains tant bien que mal, s'arrangeant pour descendre malgré ce handicap ; il est trop nécessaire de rassurer la fillette pour esquiver ce fait. Ce sont des bruits de coups, une injure de la voix du plus haut gradé des soldats présents à l'instant où il comprend être perdu sans doute, rien de bien joyeux en somme. & l'enfant a très bien compris la cause de cela, sans même avoir eu besoin de remarquer qu'Abby n'est pas à les attendre en bas avec Felix & Dorah ; sa bienfaitrice est en train d'affronter leurs agresseurs de front. Sans un mot, masquant habilement sa propre inquiétude, Lys entraîne la fillette dans la rue, puis s'agenouille près d'elle en lui souriant doucement. D'un doigt léger & doux, elle essuie alors une petite larme solitaire sur la joue de l'enfant, avant de reporter son attention sur le garçon ; quitte à attendre sa compagne dans l'angoisse, autant s'occuper intelligemment. Assistée par sa Pashmilla qui saisit dans sa sacoche les outils nécessaires pour les lui passer, elle nettoie la plaie puis la panse précautionneusement. C'est à l'instant où elle achève de fixer la compresse au sparadrap qu'une Abby silencieuse quitte à son tour la demeure, accompagnée de ses trois pokémons, de Jodie & de Kaeri. Sans un bruit, tous leurs alliés hormis Paola & le Kaorine rejoignent leurs pokéballs, & la Coordinatrice vient s'accroupir près des deux autres humaines pour attirer la plus jeune contre elle & passer son bras libre autour des épaules de l'adulte. Un instant plus tard, tout le petit groupe réapparait dans les appartements de la Médecin-chercheur.

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team spécifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le cycle de la guerre II ; Le courage est un juste milieu entre la peur & l'audace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un chant de guerre pour la CATA (version 2.0)
» cure d'ail et cycle lunaire...
» Glide Cycle : courez maintenant !
» guerre mondial et industriel...
» Cycle Vision (21-22 juin 2008) : le salon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Montagnes du Nord-