« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Dernières volontés [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faust M. Donovan
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 731
Date d'inscription : 27/09/2013

Âge du personnage : 27 ans
Métier / Études : Bac ES, (mauvais) romancier de temps à autre.
Pseudonyme(s) : .
Noctis (Résistance)
~> Voleur, espion.
Peter Davidson (nom d'auteur)
Méphisto (Conseiller)
~> Type ténèbres

Niveau : 80
Team active : .

♂ - Notte
Synchro - Relax
# Représailles

♀ - Sasha
Impudence - Rigide
# Lame de Roc

♂ - Konrad
Armurbaston - Brave
# Séisme

♂ - Kristoff
Intimidation - Relax
# Surpuissance

♀ - Wiwi
Échauffement - Maligne
# Cage-Éclair - Aéropique - Demi-Tour

♀ - Myra
Illusion - Solo
# Lance-Flammes

Team spécifique : .
()
♀ - Dalhia
Matinal - Modeste ; Démolossite
# Vibroscur - Bomb Beurk

♀ - Démeter
Sable Volant - Rigide
# Hydroqueue
()
♀ - Fae
Chanceux - Rigide ; Absolite
# Surpuissance - Lame de Roc

♂ - Hadès
Chanceux - Jovial ; Lentilscope
# Canicule - Vol

♂ - Nero
Pression - Malin ; Lentilscope
# Poing-Glace - Direct Toxik

♀ - Izumi
Torrent - Pressée
# Laser Glace


MessageSujet: Dernières volontés [OS]   Dim 25 Oct - 16:50



Dernières volontés

Éclosion de Shaun

« Je n'ai jamais eu hâte au moment où j'aurais à faire ça. »

Il expire profondément. Certains regards sont fixés sur lui, d'autres non. Le silence le suit, et personne ne réplique, laissant le cimetière plongé dans un mutisme lourd et insupportablement tendu. La gorge de Faust se noue. Arceus, ça ne devient jamais plus simple, et il se demande pourquoi il est aussi souvent celui désigné pour se charger de cette tâche, mais étant donné que Katya ne dit plus un mot depuis ce fameux jour et qu'Isaac était occupé à la soutenir, et qu'en plus, Natsume n'était pas mieux, même aidé par son copain, vidé de toute énergie et de joie.
Exceptionnellement, les parents de Nova étaient venus, bien qu'ils étaient restés éloignés du groupe, jetant de temps à autre des regards mauvais à la borgne qui ne leur accordait pas même une seule seconde de son attention. Plus concentrée sur le coffin fermé encore sur le sol, blanche et plus livide que jamais, elle semblait même coupée de tout.

« Quand elle m'a averti de ce qui allait lui arriver, j'ai cru qu'elle était folle, à vouloir garder l'air normale. Elle suivait ses traitements et réussissait à me faire rire comme un imbécile quand elle venait. »

Il aimerait glousser, ou même rire un peu pour détendre l'atmosphère, mais il n'en a aucune envie, et l'idée meure immédiatement. De là où il est, il peut voir la main de Natsume serrer un peu plus l'épaule de Katya qui peine à ne pas pleurer, mais qui, par une détermination de fer, fait tout ce qu'elle peut pour ne pas craquer.

« Je... Je ne veux pas m'étendre inutilement. Les longs discours n'ont jamais été ce qu'elle aimait, tout comme moi. Je suppose que ce que j'essaie de dire, c'est que, pour la citer... »

Il sortit alors de sa poche un papier blanc, qu'il déplia ensuite en silence, et inspira profondément avant de se mettre à lire les mots écrits dessus, en se retenant de remarquer qu'à quelques endroits, l'écriture paraissait moins sûre, plus hasardeuse. Comme si elle-même avait eu du mal à le faire.

« "Je ne dirai jamais à personne comment gérer sa vie, ni faire ses choix. En revanche, ce que je vous demanderai, c'est de ne pas gaspiller le temps dont vous disposez. Il suffit d'un rien pour que vos proches disparaissent, alors profitez-en. Tout peut s'écrouler en une journée. La vie est courte, et le compte à rebours ne va pas reculer.
Ce n'est pas mon rôle de dire ce qui est courageux ou pas. Mais je crois fermement qu'essayer, ou tout simplement mettre tout ses efforts dans le but de conserver ceux qu'on aime autour de nous, c'est peut-être la forme de courage la moins répandue et qui devrait pourtant l'être. " »


Il ne parvient pas tout de suite à lire la suite. Un nœud se forme dans sa gorge, tant par ce que ce que ces mots peuvent lui rappeler que par la difficulté qu'il à se contenir, malgré son calme et son sang-froid olympien. Ses yeux ne sont pas humides, mais une douleur sourde vient de se rappeler dans sa poitrine, et à voir les visages autour de lui, il n'est en aucun cas le seul. Il doit pourtant continuer, puisque c'est la dernière tâche que lui a confié la jeune femme, et qu'il ne se pardonnerait jamais d'avoir arrêté maintenant. Alors il prit une nouvelle inspiration et continua comme si de rien n'était, d'un ton qui voulait faire croire qu'il avait un parfait contrôle sur ses émotions.

« "Mais essayez aussi de vivre pour vous-même. Arrêtez de tout prévoir, et foncez. Essayez, quitte à échouer, parce qu'il n'y a rien de plus frustrant que d'arriver à un moment dans sa vie où on se rend compte qu'on ne pourra plus jamais faire quelque chose.
Pour éviter d'avoir à éterniser ce discours, je vous dirai d'essayer de relativiser, à chaque fois que vous irez mal. Laissez-vous être triste, déprimez si vous le voulez, mais ne laisser surtout pas la tristesse vous consumer, et n'oubliez pas que d'une façon ou d'une autre, vous n'êtes pas seul. Il y a toujours quelque chose qui fait que cela en vaut le coût." »


Il s'arrête et replie la feuille, et serre les doigts d'une de ses mains contre sa paume pour garder un air calme. C'est difficile, alors que ses yeux s'humidifient un peu, et qu'il est presque sûr qu'il a entendu un sanglot en provenance de Katya, collée contre Isaac. Alice, elle, pleure dans les bras de Natsume qui tente tant bien que mal lui-même de ne rien montrer. Ces sons lui percent le cœur et il doit se retenir de ne pas sauter sur sa fille pour l'emprisonner contre lui et sécher ses larmes, mais il attend. Faust range la lettre dans son enveloppe qu'il va ensuite donner à Katya, sans oublier de l'enlacer amicalement. Il sait que ce n'est pas ça qui va l'aider ou la sauver de la douleur qui l'assaille et ne la laissera pas en paix de sitôt, mais c'est tout ce qu'il peut faire.

« M-merci. Pour tout ce que tu as fait pour elle. » chuchota-t-elle d'un ton faible et tremblant.

Il hocha sobrement de la tête, juste assez pour qu'ils soient les seuls à comprendre ce qui vient d'être dit.
Après être retourné auprès d'Alice qu'il prit contre lui pour la réconforter et la calmer, et ce malgré ses sanglots. Si la gamine se mordait les lèvres et s'essuyait les yeux rageusement tentant de faire disparaître ces larmes traîtresses, il n'y eut que le son de ses pleurs pour accompagner la descente du cercueil dans la terre.


Le retour à la maison fut dur. Katya s'effondra dès qu'Isaac et elle furent éloignés du groupe, Natsume fila dans sa chambre à une vitesse éclair, claquant la porte derrière lui en marmonnant brièvement qu'il allait dormir, et il était quasiment sûr que personne n'eut le moindre sourire sur tout le chemin du retour. Il tenta de coucher Alice avec difficulté, sans réussir puisqu'une demie-heure à peine plus tard, elle vint le rejoindre dans sa chambre, les yeux rougis, pour finir par se lover contre lui durant toute la nuit. Calmer ses cauchemars fut pénible, mais elle n'était visiblement pas la seule ; il était sûr et certain qu'Isaac et Natsume, avec leurs cernes sous les yeux, ne dormirent pas énormément non plus les jours suivants.
Le premier soir où Alice finit par le laisser, et il découvrit d'ailleurs au matin que c'était juste qu'elle avait rejoint le lapin durant la nuit, craignant de déranger son père, il eut la surprise de voir s'agiter sur son bureau un œuf violacé qu'il possédait depuis maintenant une vingtaine de jours, et qui n'avait toujours pas éclot. Cadeau de Samaël, il l'avait précieusement gardé et s'en était occupé, en cherchant si possible à ne pas penser à cette coïncidence plus que désagréable à remarquer. Mais visiblement, le pokémon dans cet œuf daignait enfin se montrer, à un moment qu'il aurait aimé être différent, étant donné qu'il n'était pas tout particulièrement énergique ces derniers temps, comme un bon nombre de personnes de son entourage.
Bien que posséder un Spiritomb dans son équipe n'était absolument pas pour lui déplaire, le pincement au cœur qu'il ressentit en voyant naître le jeune spectre violet ne faisait que rajouter du sel sur la plaie déjà douloureuse. Les restes de l’œuf gisaient maintenant à ses côtés, tandis que le nouveau-né jetait un regard circulaire aux environs. Faust expira d'un air las.

« Bordel, t'as vraiment bien choisi ton moment, toi... »

Il soupira en constatant que le petit fantôme, inconscient du malheur qui bouillonnait dans l'esprit de l'humain aux cheveux en piques, le regardait naïvement, sans comprendre quoi que ce soit. Le jeune Spiritomb émit un petit son aigu qui ressemblait à un rire, et qui réussit à esquisser sur le visage du conseiller las et fatigué un demi-sourire attendri. En même temps, le fantôme passait le gaz de son corps dans ses cheveux, cherchant à jouer avec ces drôles d'antennes qui l'intriguaient tant.

« J'suppose que tu vas rester ici, ce soir. Ne te fais pas remarquer, d'accord ? Ce n'est pas vraiment le moment. »

À sa grande surprise, le Spiritomb se colla contre lui, provoquant un frisson à Faust, surpris par ce contact froid. Vu à quel point il se serrait toutefois, il n'avait visiblement pas envie de partir tout de suite, plus heureux d'être contre la seule présence familiale dont il disposait pour l'instant, à sa connaissance du moins.

« Oh, t'es un de ce genre, à ce que je vois... Bon, écoute, juste pour cette nuit. Ensuite, on ira voir ton père et tu iras avec les autres, d'accord ? »

Le fantôme émit un son joyeux, signifiant donc qu'il acceptait, avant que Faust ne soupire de sa faiblesse. Le hérisson se rallongea, sans faire trop attention au Spiritomb qui se mettait à observer la chambre où il se trouvait d'un air curieux, animé par l'envie d'en découvrir plus.
Le châtain, toutefois, ne put s'empêcher d'allumer son portable une dernière fois, pour revoir encore son fond d'écran ; une photo confuse, certes, mais remplie de visages familiers et importants pour lui, souriant devant une caméra qui était, il s'en souvenait encore, tombée quelques instants plus tard. Un sourire ému se dessina sur son visage, même si il tomba un peu lorsque son regard se posa sur celui de Nova, lorsqu'elle n'était pas encore en fauteuil et n'avait perdu aucun de ses cheveux. Mais, toutefois, en regardant de nouveau l'ensemble de l'image d'un air attendri, son sourire finit par revenir.
T'inquiètes, gamine. Je crois que ça ira ; tu seras fière de nous. J'te jure que je vais faire tout mon possible pour que ce soit le cas. C'est le moins que je puisse faire.

____________________________________________

=> DC de Mikael J. Evans, Winter L. Kenway, Clive G. Donovan & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Dernières volontés [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» appel aux bonnes volontés
» Dernières photos d'Amy Lee avant le printemps vidéo P2
» 07/01/07 liste des membres connectés lors des dernières 24h
» Le Foin à volonté..................
» Membres connectés au cours des 24 dernières heures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU SUD :: Zazambes-