« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Le freak, c'est chic. (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 24
Messages : 878
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Le freak, c'est chic. (OS)   Ven 27 Nov - 18:49

Le freak, c'est chic.

Septembre
« Froid de septembre, caches ton membre », a dit le Pline l'Ancien. Sauf sur Enola, toutefois, car il y fait chaud. Et ça n’empêcha aucunement les types de la pub de me faire poser en caleçon. Oui c’est un peu violent comme entrée en manière, et je sais ce que vous pensez, mais j’y reviendrais plus tard. Je suis depuis ce mois de rentrée en plein étalonnage d’une stratégie pour un plan de carrière durable et fulgurante d’acteur dans le meilleur des cas. Honnêtement, plus on retiendra ma gueule, plus j’aurais de chance d’être pris pour des trucs plus ambitieux, et plus susceptibles de m’intéresser, pour mieux faire parler mes talents. Parce, non, je n’ai pas fait le conservatoire supérieur d’art dramatique, ni de grande école de cinéma nationale, je n’ai presque rien sur mon CV, je suis un gros péquenaud, si ce n’est ma victoire à cette dernière compétition (et même si je serais aidé par ma qualité de tortionnaire dans les milieux mafieux, ça ne m’aidera pas dans le milieu du cinéma, pas vrai?). C’est un tremplin pour qu’on puisse me remarquer. Comme je l’ai dit, c’est stratégique. Et j’aimerais voir où tout cela peut me mener. J’ai toujours aimé le fait de jouer la comédie, mon entourage en a toujours fait les frais. Après tout, je n’ai jamais raté de faire partie du club de théâtre du lycée (même si ils m’ont toujours défendu le rôle de Caligula, ces enfoirés, c’est toujours un autre fils à papa qui le choppait alors que j’étais bien meilleur et motivé), mais enfin, même ça, je ne vois pas en quoi ça aiderait. Donc, depuis ce mois de septembre, je prospecte, je profite de l’intérêt des gens de la compétition pour ma personne et ma victoire, des interviews à la con dans lesquels j’essaie de me faire valoir avec ce que je suis du mieux possible… Et, oui, il est vrai que les champions ont du succès avec les médias, ça fait vendre, si vous voulez. Il n’y a qu’à voir cette trèèèès chère Victoria Hills, qu’on voit régulièrement affichée dans les rues à son meilleur. J’attends encore qu’elle pose pour des marques de sous-vêtements, d’ailleurs, si elle lit ça, elle pourra le prendre en compte. Merci d’avance pour ma pupille. Ça, c’était de la digression moyennement appropriée. Où en étais-je. Ah, oui je suis certain que la pub de boxers moulant ça vous intéresse, hm? Ou pas. C’est rien de folichon, c’est juste une pub ou je me baladais d’un point A à un point B en calebutte, quoi. Avant ça, y’a eu la pub de dentifrice Pudépié ou je devais me… devinez quoi, me brosser les dents, et la pub pour une boisson énergisante à la con ou je courrais en survêtement et je buvais le soda en question au ralenti comme un débile. J’étais tellement agité après les prises où j’avais bu la boisson en question qu’il m’a fallu faire des heures sups au Bloc ensuite pour me calmer. Mais en fait ça m’a encore plus énervé, alors j’ai du aller me défouler dans la rue de manière peu orthodoxe.
En effet, mon mois de septembre n’était pas si glorieux, rien que le ressasser me donne envie de tuer des junkies ; sans offense, ça aurait pu être des quarantenaires, ce serait la même chose, tout le monde a le même sang, et ça gicle toujours de la même façon… à moins qu’on est une tension très basse. C’est toujours très vexant quand ça ne gicle pas d’ailleurs. Bref, encore une digression. Mais c’est normal, ce n’est pas exactement la chose la plus passionnante à raconter de ce nouveau job. Mais, la bonne nouvelle, c’est que ma persévérance, ma patience (ou pas), et le fait que je pointe toujours avec insistances aux divers castings tout en allant stalker de manière un peu intensive les types en charge des sélections ont fini par payer, en vue d'un téléfilm qui serait tourné en octobre. Et pour la pub eh bien, elle ne sortira que fin octobre mais…

*******

« Tu peux arrêter de regarder ce truc en boucle?! »
« Sérieux, Alex, pourquoi tu te balades pas à la maison comme ça?! Ce corps mérite doit être montré! »
« Ouais sauf que c’est pas EXACTEMENT mon corps! »
« …Hein? »
« Ouais, bienvenue sur terre, ils m’ont retouché! Même ma voix c’est pas ma voix, bordel ,t’avais même pas remarqué?! »
« … Ah, ouais, merde! »
« Vive le show biz’, quoi, tsss… Au moins ils le referont plus, maintenant. »

« …. Attends de quoi tu parles, là? J’commence à te connaître, cousin. J’espère que tu les as pas tous…? »
« Ah mais naaaaaan! Juste le type du marketting qui a ordonné les retouches. Ça n’a pas d’importance. »


Ma cousine me regarda, médusée, pendant un instant, puis elle secoua la tête, désapprobatrice et retourna ricaner sur la vidéo, et la montrer à Ludwig qui continua de s’esclaffer car « huhu  Alex il est presque tout nu ». Gnagnagna. Mais bon, c’est très bien, elle commence à s’habituer, c’est… Non, ce n’est peut-être pas une bonne chose. Mon portable se met à sonner tandis que j’étais occupé à me reposer entre un script à lire et mon travail au Bloc R2 de ce soir. Sans vraiment vérifier de qui il s’agit, je répond d’un « Hallo? » distrait, mais raccroche bien vite dès qu’une voix familière en train de gueuler dans ma langue maternelle se fait entendre.

« ALEXANDER, C'EST TON PÈRE! JE T’AI JAMAIS AUTORISE A MONTRER TES FESSES COMME CA A LA TÉLÉ!! VIRES-MOI CA! »

Quoi, parce que lui aussi, il a vu ça?! Bon, qu’importe, je raccroche.

*******

Octobre
C’est le mois ou j’ai joué dans mon premier téléfilm. C’était assez mauvais, comme réalisation, pour être tout à fait honnête, de mon point de vue de bon cinéphile, et aussi d’acteur en devenir. J’apprends le métier à la dure, certes, et je me serais fait renvoyer au moins 3 fois si je n’avait pas sorti mon regard de tueur qui semblait un peu trop plaire à Monsieur Bertrouillis, aux commandes de tout ce joyeux bordel. Le bon côté, dans cette histoire, c’est que j’étais tout de même bien meilleur que le reste des acteurs (enfin… dans ce genre de téléfilm pour mamies, garder un jeu d’acteur médiocre fait aussi partie des secrets pour rendre ça encore plus prenant et soporifique), mais en tout sincérité, je devais tout de même être meilleur. J’en connais qui vont déjà me traiter de diva capricieuse et ils auront tout à fait raison et les autres… Ah, j’en ai oublié de parler du scénario de ce téléfilm. Encore une fois, c’est un truc de série B, hein. Un polar basique, dans le quel je jouais le rookie du commissariat qui courrait après une bande de voleurs de culottes.. et la scène d’« Inspecteur Cheddar mène l’enquête » (oui oui, c’est le nom de la série) qui risque de marquer tout le monde, c’est celle où Jamy le rookie (mon personnage) se retrouve au prises avec les terriiiiibles cambrioleurs, et décide de les suivre et de trahir sa hiérarchie pour… aller lui aussi voler des sous-vêtements, comme ça avait toujours été son rêve, et laisse par ce biais sa jolie copine aller avec l'inspecteur beau gosse. Tout est bien qui finit bien, et chacun a trouvé son compte. Eh, je l’avais dit que c’était pas le téléfilm du siècle, en plus ça a dû durer 45 minutes à tout casser. Mais, même si me voir dans le film une fois qu’il était sorti à la fin de ce mois me gênait assez, je pus tout de même me reposer sur mon regard extérieur et un peu celui de Riku pour remettre en questions quelques aspects de mon jeu. Une affaire à suivre, donc, à côté du doublage de série que j’ai fait également ce mois-ci. J’ai doublé un vilain antagoniste dans un épisode de la série euh… c’est quoi le nom, déjà? Encore un truc de polar noir à la con, de toute manière, ça devait pas déborder d’imagination, du genre « Envoyée Spéciale Mauricette Pétochon »… L’antagoniste en question était un tueur en série, dans cet épisode. Hahahah. S’ils savaient. Si, si, vraiment quand Riku et Soltan ont su pour ce doublage, ils ont bien ricané dix minutes. Au moins ça les amuse. Encore une fois, j’ai tenté d’accepter leurs critiques (et suis allé régler mes comptes de manière musclée quand cette dernière mit son grain de sel dans la conversation pour me faire monter la moutarde au nez .. j’allais pas me retenir, ç’aurait été bête). C’est à la fin de ce mois que sont sorties deux des pubs tournées et toute cette scène sur les retouches de mon corps et de ma voix. Oui, deux, car la troisième… La firme du dentifrice Pudépié à périclité et… C’est normal avec un nom pareil, j’ai envie de dire, qu’elle idée! Il fallut attendre la mi-novembre pour que le Téléfilm soit pour sa part visible à la télé et en VoD ("yaaaaay", je sais).

*******

« Est-ce que t’es en train de courir avec une culotte à fleurs sur la tête, là, Alex, avec un sourire de psychopathe?! »
« Oui. »
« C’est bizarre. En plus, tu fais flipper. »
« Idiote! C’est qu’à ce moment, Jamy le rookie vient de découvrir sa véritable nature! Il jubile de pouvoir enfin vivre sa passion si longtemps cachée! »
« Bah ouais mais- OH MY GOOOOOOOOD! Sa nana l’a vu! NAAAAAAN DAKOTA, NE QUITTES PAS MON COUSIN!!  »
« Riku, c’est Jamy le Rookie. C’est un personnage, c’est pas moi, et l’autre, elle peut pas vraiment t’entendre… Elle est dans la télé. »
« Alex, j’comprends rien à ce qui se passe, pourquoi Riku elle crie? En plus ils se font des bisous sur la bouche avec la langue les gens à la télé, c’est dégoutant! »
« NAN MAIS QUELLE BITCH! COMMENT TU PEUX PRÉFÉRER CE GROS CON HANDSOME DE CHEDDAR A MON COUSIN, PÉTASSE?! »
« Il s’appelle JAMY. C’est MON personnage et je suis FIER DE LUI! »

« Riku, faut pas dire des gros mots! Moi je veux écouter le film, alors tais-toi! »
« PFFFFF C’EST TROP POURRI! Enfin, remarque… j’aurais aussi pris Cheddar, à choisir entre les deux. Jamy c’est trop un obsédé psychopathe. »
« Dieu merci. »


*******

Novembre
La sortie de ce merveilleux Téléfilm fut ce qui marqua la première quinzaine. Je n’avais plus enchainé grand-chose, étant plus occupé au bloc et dans diverses tâches données par mes employeurs en plus. Les premières réunions parents-instituteur eurent également lieu à ce moment là, et Ludwig était très stressé. Et je dois dire qu’une certaine fierté m’envahit à la vue des résultats de mon jeune frère. Il est assidu, attentif et intéressé par l’apprentissage, bien qu’il ne soit pas un exemple de sociabilisassions et a encore du mal à se faire de bons amis à l’exception de la jeune Ariane. Ludwig semblait très heureux en sortant de cette réunion, il en garda le sourire toute la soirée. Je crois qu’il adore vraiment ses instituteurs et apprendre… A se demander pourquoi il fait tant d’histoire quand je l'aide à faire les devoirs. Riku quand à elle commençait à enchainer les matchs et à organiser des concerts dans son Amphithéâtre, elle se trouve un peu submergée en vue de l’époque des fêtes, avec la préparation du gala annuel de Noël, et c’est une des raisons pour lesquelles il me faut être plus régulièrement à la maison. Je ne tiens pas trop à ce que toute l’île soit au courant que je vis depuis plusieurs mois avec mon tout jeune frère et ma cousine rouge. Ce n’est pas que j’assume pas, c’est simplement que je ne veux pas qu’ils deviennent des cibles potentielles. Mais si cela doit se produire, j’en subirais les conséquences à leur place, voila tout, et ils n’ont rien à en savoir, nous sommes bien heureux tous les trois en trouvant un peu notre équilibre chacun de notre côté. Je reçois régulièrement des scripts, de pubs télévisuelles, surtout, les gagnants sont vendeurs pour les divers marques de l’île. Même si je pense participer pour quelques unes, je veux viser plus haut, des choses qui me mettront en image pour plus que le simple fait d’apparaître. Jouer dans une série locale serait probablement plus intéressant, tout comme les Téléfilms, même si ça reste très basique, chaque chose doit venir en son temps.

*******


« Hé, gros connard, tu t’attendais pas à ça, hein? Tu te souviens de nous? Tu as tué mon cousin éloigné en Juillet! »
« Hein? Qui? »


Pourquoi tant de dramatisme? C'était inattendu, sans contexte et sans transition, je comprends que cela puisse être troublant, surtout avec le bordel complet qu'est cet OS étrange, mais passons. Voila que deux types m’attendent derrière le studio armés de couteaux. Oh. Forcément, certains risquent de me reconnaître et de vouloir venir me faire la peau, si je me fais repérer de la sorte. Allons bon. Je ne vais pas commencer à les massacrer ici, il y a au moins 15 témoins juste derrière la porte devant laquelle je me trouve, ce serait sale. Je préfère donc en venir à l’impressionnement, car j'ai la flemme, et une atroce envie de me la péter. Une ombre massive qui ne traine jamais loin des endroits où je m'en vais travailler commence à s’étendre au dessus des têtes médusées de mes assaillants, menaçant avec un sourire féroce de s’écraser sur eux et de manger leurs cervelles crues avec une sauce curry. Je crois que tandis que l’un trempe son pantalon quand Harald s’approche de lui, l’autre a déjà déguerpi sans que je puisse le voir. Quelle rapidité dans la fuite, ces petits rebelles.

« Ahlalala… ils pourraient dire bonjour au beau Mega-Steelix, quand même… Mon pauvre Harald, ils ne t’aimaient pas… »

Dis-je en levant la main vers le haut, pour que le Steelix Mega-Evolué baisse sa tête massive vers moi, et se laisse caresser en grognant, ravi de son effet et de ces gratouillis qu’il sait apprécier malgré son corps de métal. Je ne me laisserait gêner par personne dans mes nouvelles occupations, au contraire, attirer mes ennemis à moi pourrait même être un bonus. Je veux en profiter, et personne ne va m’en empêcher.

Avec Bertrouillis, Pétochon, Cheddar, et pleins de Guests Branchés.
Jamy le Rookie shoots first!

____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
 

Le freak, c'est chic. (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DS3 HDi 110cv sport so chic jaune Pégasse toit noir
» [VENDUE] DS3 VTi 120 So Chic Sanguine / Noire
» ma nouvelle gsa chic
» DS3 1.6 Hdi 90 So Chic Mativoire - Toit noir Onyx
» DS3 1.6 HDI 90 FAP So chic / Gris Thorium toit Noir Onyx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Route des Falaises :: Château des Falaises-