« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Cannonball [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reiko Sawamura
Débutant
avatar
Féminin Messages : 105
Date d'inscription : 30/09/2014

Âge du personnage : 22 ans
Métier / Études : Conseillère Spectre
Pseudonyme(s) : Cherazade - Conseillère Spectre

Niveau : 65
Team active :
Corail - Prinplouf♀ - Torrent - Douce

Nina - Nidorina ♀ - Point Poison - Malin

Ptyranidur ♂ - James - Prognathe - Brave

Evoli ♂ - Athos - Adaptabilité - Calme

Ptéra* ♀ - Lady - Tête de Roc - Jovial

Team spécifique :
Frank - Ectoplasma ♂ - Lévitation - Calme

Ouranos - Noctunoir ♂ - Pression - Pressé

Suzi - Lugulabre ♀ - Corps Ardent - Malpolie

Desmond - Exagide ♂ - Déclic Tactique - Timide

Misty - Momartik ♀ - Rideau Neige - Pressé

Banshitrouye ♀ - Latisha – Ramassage – Maligne


MessageSujet: Cannonball [OS]   Lun 21 Mar - 6:20


Cannonball feat. la famille Sawamura 


Je m’arrête brusquement, malgré les passants qui me bousculent pour continuer leur route vers des destinations qui ne m’intéressent aucunement. La voix ferme de mon père continue de résonner contre mon oreille, sans que je ne puisse continuer d’écouter ses paroles. Les mains tremblantes, je manque d’échapper mon téléphone portable, alors que ses mots se bousculent dans mon esprit. Je tente d’en faire du sens, mais la chose me semble impossible. Comment? Comment donner un sens à ce qui n’en a pas? Je tente de répondre à ces mots, mais je n’y parviens pas. Je n’y parviens pas, c’est impossible. Impossible. Impossible... Et pourtant, je peux entendre mon père me le répéter, d’une voix presque sévère, alors qu’il s’agit de l’homme le plus doux qui soit. Et derrière lui, je peux entendre ma mère lui fournir des indications à me transmettre. Une date. Une heure. Un numéro de vol.

« Reiko, tu prends note, hein? Ton numéro de vol, c’est important, notes-le! C’est le AA2906, et ta porte d’embarquement... »

Les passants continuent de me pousser, tout en m’offrant des regards noirs, alors que mon père continue de m’indiquer des indications que je continue de ne pas comprendre. Tout s’est passé si vite. Si vite que je n’ai pas pu comprendre. D’abord il y a eu cet article, cet article que je n’ai même pas eu le temps de lire moi-même. Et puis, j’ai reçu leur appel, avec leur demande qui leur parait si claire, et pourtant qui me semble si floue. Rentrer. Quitter cette terre qui m’a accueillie alors que je n’avais plus d’endroit où aller. Partir, et rentrer au Japon. Chez mes parents. Quitter les hostilités, et retrouver la sécurité...

« C’est demain soir, Koko, tu entends ta mère? Demain soir! Tu dois être à l’aéroport pour 21h, et surtout ne soit pas en retard! »

« Ne prends que l’essentiel, tant pi pour le reste! »

« N’oublie pas ton passeport! »

« Et des vêtements chauds, il fait froid dans les avions! »

« Et surtout, ... »

Partir... Ce mot tourne en moi. Il me hante. Partir. Quitter Enola, pour de bon. Mes émotions se mêlent, mais l’une d’elles parvient à se faire plus présente. La tristesse. Bien sûr que ce serait plus sage de quitter. De fuir cette terre meurtrie avant qu’il ne soit trop tard. Bien sûr que le Japon serait le choix le plus judicieux. Mais cette terre meurtrie... C’est chez moi. C’est ici que j’ai vécu les années les plus importantes de ma vie. C’est ici que j’ai appris à me connaitre. À m’accepter. C’est ici que je me suis fait des amis. C’est ici que j’ai pu apprendre à accepter de sourire. Alors partir, ce serait laisser derrière moi cette Reiko heureuse, pour retourner me terrer dans cette carapace que j’ai laissé à ma terre natale. Est-ce donc réellement plus sécuritaire pour moi de rentrer? Certes, je serais à l’abri des conflits. Je serais loin de cette terre sanglante. Mais comment se portera Reiko, là-bas? Comment pourrai-je continuer à être moi-même, au milieu de cette famille qui, en voulant mon bien, me cause le plus grand tord? Comment?

« Ta sœur viendra te chercher, tu verras, tout se passera bien. »

« Quoi?? Pourquoi moi!? »


« Aiko, ne discutes pas! »

Les yeux rougis, je tourne la tête, pour contempler le décor qui se dessiner face à moi. Ce magnifique décor que j’avais pris l’habitude de contempler à chaque fois que j’en avais l’occasion. Je ne peux m’imaginer l’observer pour la dernière fois. Et pourtant... Et pourtant, je sens que je n’ai d’autres choix que de m’y plier. Partir. Pour ne jamais y revenir. Ignorant les querelles qui se sont créées de l’autre bord du téléphone, je rapproche le combiné de mon oreille.

« D’accord... »

Ma voix s’est faite tremblante, alors que les larmes se sont mises à couler contre mes joues, mouillant l’écran de mon téléphone.

« J’ai hâte de vous voir... »

Avant que mes parents ou ma sœur ne puisse ajouter quoi que ce soit, je laisse mon bras retomber contre mon corps, et avec lui le téléphone. D’un pas las, je m’approche du rebord, pour mieux admirer l’océan, et ses vagues se briser contre le bord bétonné du port. Pour mieux l’admirer. Pour la dernière fois.



(c)Golden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cannonball [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cannonball 2007] FOREST Alex
» Scalpel Carbon 1 2011
» roues 20"
» Cannes Garbolino Spinning Resurrection (David Dubreuil)
» Pack JP SLW / Gun Cannonball 9.6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil :: Port-