« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 24
Messages : 880
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice   Dim 23 Avr - 18:18

Les temps comme les oeufs sont durs.
Ah, c’est beau, la nature, quand même. C’est une des choses les plus banales à dire, mais c’est quand on est vraiment livré à soi-même en milieu des arbres, de la taiga, des vents parfois froids des sommets, et des bruits de la forêt, c’est la première chose qui vient à l’esprit de quelqu’un un tant soit peu sensible. Bah, oui, c’est pas parce qu’on aime découper des gens dans le noir pour le fun qu’on a aucune sensibilité ! Je serais presque outré que vous pensiez une chose pareille de moi… Moi, insensible… Je préfère qu’on me dise égocentrique et sans affect. C’est plus proche de la réalité. Bon, je suis un abruti, c’est pas nouveau, et d’ailleurs, Ludwig, mon jeune frère, dont j’ai l’impression que le langage devient de moins en moins soutenu avec le temps, ne s’est pas gêné pour me le rappeler, il y a quelque jours, quand j’ai déclaré que je voulais me faire une petite excursion dans la nature en mode McGuiver. « C’est pas juste moi aussi j’veux venir, Alex, t’es vilain, et t’es un abruti, je m’en fiche, de toute façon ! ». Beh, toute façon, ce blondinet ne tiendrait pas 2 jours, en plein air, sans sa télé et ses Pokémon ! Surtout les Pokémon. J’essaie de l’aimer mais j’ai aucune envie de me trainer un boul--- Ouhlala, c’était très vilain, ce que j’allais penser, là,  vraiment. Oui oui, je suis pas un très bon frère, on le dira jamais assez. Mais ce genre de pensées un peu négatives, c’est bien la preuve que je commençais à avoir besoin de lâcher du lest en pleine nature. Chose que je viens de continuer de faire, en arrosant naturellement les plantes après ma petite course de ca matin, et ma baignade dans un joli petit ruisseau.

Comme je me sens à présent tout léger, et que je me suis repu de quelques fruits, je crois que je vais pouvoir débuter ma promenade dans le coin, et peut-être rencontrer des grosses bêtes que je pourrais défier, qui sait ! Je suis totalement seul, et je suis même parti sans mes alliés Pokémon car je suis un ouf. Bon, d’accord, « seul », à l’exception de Caligula, mon Brasillon. Et je vous promets que je ne triche pas en l’utilisant comme d’un briquer pour allumer le feu.. ou plutôt, Ludwig et Soltan m’ont forcé à l’emmener, histoire de les prévenir s’il m’arrivait une bricole… bande de famille de poules, pff… si j’ai fugué de chez papa et maman et d'Allemagne c’est justement pour éviter ça (ah, oui, on aimerait que la réalité soit aussi simple et rigolote, hein) ! Bref, c’est vraiment bien, depuis 3 jours, de ne croiser aucun autre être humain, de n’ouvrir la bouche que pour me parler à moi-même ou aux arbres quand je fais cac-

Au cœur de pensées fort poétiques, j’ai relevé le visage vers l’horizon, mes sens supérieurs (avouez qu’on sait me flatter) tous en éveil.  Je sens qu’il va arriver un truc intéressant dans peu de temps, juste le temps de me retourner vers…

« IIIYAAAAAAAAAAAAAAH ! »


Criais-je tel une collégienne devant des tentacules dans un type de dessin animé du pays du soleil levant très spécifique. Parce qu’une bonne de dizaines de paies d’yeux bien trop ronds et mignon me fixent et me détaillent sous toutes les coutures. Mais que sont ces engeances démoniaques qui me défient ?! Des Sorbébés. C’est là que je lance un regard à la caméra en mode « sérieux, joueuse, sérieux ? va bien te faire foutre ». En plus de me rappeler ma défunte Sorbouboul, Ginette, qui est aux cieux, ces espèces de Pokémon glace (qui sont des glaces eux-mêmes, insérez ici le jingle d’un certain film de Christopher Nolan, au passage, mec, fais des films devant lesquels je m’endors pas), ont des regards bien trop mignons et débordant d’amour pour ne pas être totalement défoncés ou malsains. Ce genre d’air étrange, même quand c’est Ludwig, ça me rassure pas, j’ai l’impression d’être une pâtisserie un peu trop appétissante et… AAAAH ! Ils ont bougé. Il se sont approché brusquement, avec un espèce de cri effrayant à la « Bébéééé » fort irritant.. Je crois qu’il est plus que tant que je m’en remette à mes skills naturels de prédilection… La couardise, la fuite, et tous les défauts du parfait petit con.

Bref, voila, je cours. Vite. Avec mes longues jambes, à travers bois. Même que c’est trop bien,  et que.. OH BORDEL Y’A QUELQU’UN ! Zut, je m’amusais bien tout seul, moi !

« CASSES-TOI DE LAAAAAAAAAAAA, LA GROOOOSSE !! »


Sauf que la prochaine fois que je gueule ça, j’éviterais d’être arrivé au devant d’une branche que je me prend donc en pleine face, et je dégringole par terre en insultant toutes les mamans et les saints du monde dans ma langue maternelle. En me tortillant par terre tout en me tenant le nez que j’espère être pas trop déformé à vie (même si clairement, je ne suis pas très beau, comme m’a toujours dit mon papa), je vois que les Sorbébés me passent au dessus et foncent donc sur la personne qui était en travers de mon chemin pour… Finalement repartir en ricanant comme les viles chipies qui ont un jour osé dire que Gunther Wick, le pistonné du club de théâtre du lycée, jouait mieux le rôle de Caligula que moi.

« Z’ai ba dit bon dernier bot ! » Leur envoyais-je en me tenant mon nez en sang, et en m’essuyant avec un mouchoir sorti de mon sac. Je pointe alors l’inconnu-e du doigt. Et non, je n’ai pas un vieil accent allemand raciste, j’ai juste mal au nez et ça me fait bah.. parler du nez. « Eh, z’est da faute ! Si tu m’avais ba disturbé, j’serais ba dans c’t’état ! »

Ah, vous aviez cru que j’avais grandi dans ma tête ? Non.
Avec Alice Nylstroom
Ouille.

____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Nylstroom
Newbie
avatar
Féminin Age : 17
Messages : 39
Date d'inscription : 02/04/2017

Âge du personnage : 16 ans
Métier / Études : Cours a domicile
Pseudonyme(s) : Vermell - Pseudonymes chez la Résistance (Rouge en Catalan)

Niveau : 10
Team active : - Psykokwak ♂ - Timmy - Ciel Gris - Foufou
- Goinfrex ♂ - Morfale - Ramassage - Relax
- Magicarpe ♀ - Ikki - Glissade - Pressé


MessageSujet: Re: Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice   Sam 6 Mai - 22:07

Tu vois Timmy c'est ça

un clodo
Alexander Nagel
Alice Nylstroom


Vous savez, dans la vie rien n'arrive au hasard. Du moins c'est ce qu'on dit. Il y a des gens qui pensent que chaque vie est écrite à l'avance et que dès la naissance chacun est destiné à une vie bien particulière. Je ne vais pas vous mentir... Je pensais être destinée à devenir la plus badass de toutes les nanas de la galaxie. Je pensais pouvoir niquer le game et devenir maître en mode oklm parce qu'au final il n'y avait pas de raison. Mais... Mais faut croire que tout le monde n'est pas d'accord avec le fait que je suis géniale et trop forte. Du moins, le gars qui m'a ri au nez en me demandant de revenir quand j'aurais de la poitrine et mes règles semblait être de cet avis. Soit disant que je n'ai pas le niveau pour devenir maître... Soit disant qu'avec mon Morfale, mon Timmy et ma Ikki je suis pas prête. Bah vous savez quoi, si c'est ça, j'encule le destin. Alors comme ça je ne suis pas au niveau ? Comme ça je ne suis pas assez forte ? BAH ON VA VOIR CA DU CON !

Enfin, je passe les détails mais j'ai décidé de partir faire un training montage dans la montagne. Pas de rigolade ou de balade, nop. Je vais revenir je serais tellement forte, tellement géniale, tellement badass que ce con de monsieur dont je me souviens plus le nom... Bah il se chiera dessus !

Ce jour-là, je suis rentrée à la maison, j'ai enfilée ma tenue de Naruto (oui, j'en ai une qu'on m'a offerte à mon anniversaire, même qu'elle est unique et faite main, même qu'elle est trop cool et tout !) fait mon sac et en avant ! Bien sûr, ça sert à rien de prévenir les parents, après tout, je suis une dresseuse d'un trop gros talent pour qu'il m'arrive quoi que ce soit. Enfiiiin breeeef. Lea montagne donc. Ce que j'allais y faire... Dans le fond j'en avais aucune idée, j'improviserais, dans les films, ils savent pas ce qu'ils vont faire et ils deviennent badass alors bon. Puis les plans, c'est pour les tapettes. Au pire, je ferais comme dans Kill Bill. Parce que dans Kill Bill, la nana elle est trop badass et elle a un maître chinois trop classe. J'espère juste trouver de l'eau, parce qu'Ikki sur le sol ne va pas pouvoir faire grand chose.

Enfin bref. J'étais dans la montagne avec Morfale et Timmy de sortit quand c'est arrivé. Au loin, un espèce de boloss courrait (encore un noob, un bleu qui se la joue survivant alors que non) poursuivit par des... Sorbébés ? OH C'EST TROP MIGNON PUIS CA RESSEMBLE A DES GLACES ET TOUT ! J'EN VEUT UN ! HmhM. Bref ce boloss donc était poursuivit et... Attends il me traite de grosse ? ET BIM DANS TA TRONCHE ! C'est ce qu'on appel le karma mon vieux. Fin, le con se prend la branche et dégringole pendant que ces adorables créature arrivent vers moi pour au final s'en aller. Oooooh, je veux un pokémon comme ça... Je l’appellerait "Häagen-Dazs" comme les glaces.

Meh, voilà que ce clodo me cause. Je comprends pas ce qu'il dit. Il est jamais allé à l'école ou quoi ? C'est triste d'être illai...Illé...Illettré de nos jours.

- Wesh parle mieux je comprend rien gars ! il à l'air d'un de ces jeunes paumés de cité... Faut lui parler dans sa langue Puis t'es con, elle était vachement grosse cette branche, faut vraiment être le dernier des crétins pour se la prendre.

Non offance. C'est vrai.

- Mais qu'est-ce que tu fais là d'abord ? T'es perdu ? Faut appeler tes parents, faut pas se balader en forêt quand on se chie dessus à cause de glace sur pattes.






Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 24
Messages : 880
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice   Dim 7 Mai - 14:14

Les temps comme les oeufs sont durs.
J’ai mal au nez à cause de la branche que je me suis pris, j’ai mal aux yeux à la seule vue de l’accoutrement orange flashy extrêmement laid de la rouquine qui se trouve là, j’ai mal aux oreille à cause de sa voix stridente, et je crois que mes deux sens restants vont pas tarder à être mis à mal aussi si.. Si elle me postillonne dessus, par exemple, cette grosse dégoutante ! Alors qu’elle se défend verbalement de manière tout à fait infantile (oui c’est moi qui dit ça, fermez-là, j’ai jamais dit que j’étais pas hypocrite ni de très mauvaise foi), je n’écoute qu’à moitié sa première réplique, trop occupé à tenter de remettre mon nez en place, à le tordre à droite et à gauche doucement pour vérifier que rien n’a été cassé. Mais visiblement, ce fut très douloureux sur le coup, mais rien n’est brisé. Gloria. Je renifle bruyamment alors que la petite rousse, à qui je ne donne pas beaucoup plus de 18 ans, continue de plus belle. Ohlalala. J’en connais une qui a quelque chose à compenser… Surement la couleur de sa tenue de ninja moche, ouais. Qui se balade dans la forêt avec une tenue pareille, sérieux ? Ça jure avec le paysage, et si elle veut se la jouer Rambo, faudrait déjà qu’elle revoie ses palettes de couleur !

Donc, oui, je suis un crétin, je confirme, un gros crétin qui ferait des milliards de vue sur Youtube avec sa gamelle, même. Donc bon, elle ferait mieux de se calmer quand elle s’adresse à un futur boss de l'internet. La suite me fait sourire tel un magnifique petit con. Elle est mignonne, de s’intéresser de la sorte. Je glousse grassement. Comment hésiter une seconde avant de répliquer aussi sec ?

« A propos de chiasse, la tienne doit être bien acide, vu la couleur de tes fringues. »


Ça expliquerait son humeur. Sérieux, y’a que les nouveau-nés qui font des crottes aussi oranges que cet uniforme ! Totalement désintéressé  du reste des conneries qu’elle a pu déblatérer, je ne perds pas de temps pour m’approcher en quelques pas, approcher une main de son visage en la fixant intensément, et profiter de la diversion pour balayer ses pieds d’un coup sec de la jambe, et la faire dégringoler dans la flotte d’une flaque boueuse qui se trouvait à nos pieds. Eh. Mon entrainement militaire qui paye. Oui, je pourrais m’en prendre à quelqu’un de ma taille et de mon âge, c’est lâche, t’es un gros con, Alex. Oui, tout à fait. Mais écoutez, il faut bien que je compense mes multiples complexes d’égo d’une façon ou d’une autre ! Pas que ça m’excuse, hein, un connard reste un connard, et vous avez bien raison de désapprouver ! Bref. Vu la boue qui va s’étendre sur ses vêtements, je ferais bien une autre blague sur le caca, mais je crains que le sujet soit déjà épuisé (snif). Je recule d’un pas, et vais m’appuyer contre un arbre, réajustant mon sac sur les épaules.

« Bref. Enchanté aussi. Je ne suis qu’un simple randonneur qui aime se faire des délires à la flower power-yamakazi, en se lavant dans les ruisseaux, et en chassant l’Ursaring. Et toi, t’essayais d’être discrète avec ta parka orange flashy ? T’as jamais vu un film avec Stallone ou Schwarty ou quoi ? »

Si c’est le cas, elle a vraiment du vivre dans une grotte, cette pauvre petite.
Avec Alice Nylstroom
Ouille.

____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les temps comme les oeufs sont durs. {Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Problème surchauffe
» probleme de durites dures
» calcul des temps pour classement rallye
» mollets durs. jambes lourdes
» Remotivez-moi svp, les débuts sont durs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Montagnes du Nord :: Taïga Baguinoise-