« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 The Game of the Masks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solène E. Weber-Ikeda
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 679
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, 24/01.
Métier / Études : Dresseuse
Pseudonyme(s) : .
Sunny - Ancienne Maître Dresseur d'Enola, son vrai nom est inconnu du public.
Soledad - Résistante.
Solange - Compétitrice, habitante de Baguin.

Niveau : 100.
Team active : .
Ryan, ♂
Regard Vif, prudent - Bec Pointu.
> Vol.
Cathy, ♀
Technicien, joviale.
> Force, Poing Glace.
Taryn, ♀
Lévitation, docile - Baie Panga.
> Vol, Surf.
Arès, ♂
Intimidation, brave - Baie Pocpoc.
> /
Délia, ♀
Chanceux, naïve - Lentiscope.
> Vol.
Polyx, ∅
Calque, bizarre - Lunettes Choix.
> Cage-Éclair, Psyko, Laser Glace.

Team spécifique : .
Louna, ♀
Joli Sourire, maligne - Lockpinite.
> Vampipoing, Poing Glace.
Rony, ♂
Isograisse, relax - Baie Chérim.
> Casse-Brique, Poing de Feu.
Many, ♂
Intimidation, malin - Ceinture Pro.
> Force, Tête de Fer.
Toby, ♂
Intimidation, gentil - Poudre Claire.
> Séisme, Éclair Fou.
Galia, ♀
Calque, modeste - Gardevoirite.
> Ball'Ombre.
Triss, ♀
Brise Moule, prudente - Veste de Combat.
> Direct Toxik, Hydroqueue.
Tsuki, ♀
Sérénité, timide - Lunettes Sages.
> Choc Psy, Lance-Flammes.


MessageSujet: The Game of the Masks.   Ven 3 Nov - 3:41

Série d'OS - Memories :
 


The Game of the Masks.
OS en série, Pension de Baguin & Sunny Manor.


21 août 2015

Un jour comme bien d'autres que celui-ci. Succession d'entraînements, à l'approche de la fin de la Compétition, de cet ultime match qui allait déterminer si oui ou non, la victoire appartiendrait au Maître ; ou si elle serait celle de l'unique challenger qui l'aurait vaincue. A vrai dire, sachant qui plus est l'identité de celui-ci, je restais assez mitigée. D'une part mon côté compétitif, propre à ce statut de grande Dresseuse que j'avais tant rêvé d'avoir & qui continuait de me motiver chaque jour, espérait cette victoire, espérait ce troisième sacre de gagnante de la Compétition, d'autant plus que ce serait un bien beau palmarès en seulement six éditions -ma première tentative, ma première Compétition en tant que Maître l'année suivante, & celle-ci-. Mais d'autre part.. Je savais pourquoi ce monstre était là. Je le savais parfaitement, & j'étais pratiquement sûre que s'il échouait, il reviendrait l'année suivante. Lui laisser la victoire m'en coûterait, me laisserait amère, mais si c'était pour ne pas le revoir lors de la 102ème édition, si c'était pour m'épargner un deuxième match contre lui à faire semblant de le considérer comme un simple Compétiteur?.. Je savais déjà que ce sera dur, de ne pas saisir l'arme dissimulée dans un étui à téléphone placé à ma ceinture. Ce serait dur pour moi de ne pas le descendre sans préavis, & pour mes alliés sélectionnés par le hasard de ne pas l'achever tant qu'il serait ainsi à leur portée. Une chance que le masque de Sunny, & l'identité que je lui avais forgée, soient solides. Une chance que j'avais bien d'autres choses à penser, d'autres soucis ces derniers temps, pour ne plus considérer cette vengeance comme si importante pour le moment. Je pourrais y repenser plus tard. & pas sur un terrain de matchs officiels. Lorsqu'il viendrait me rencontrer, je serai Sunny ; tant pis si ça lui déplaisait, mais il allait faire face à un mur & non à la personne qu'il exècre tant.

- Allez, fini pour aujourd'hui! Retournez à vos occupations mes amis, & demain même heure, ici.

Aussitôt tous les exercices & affrontements amicaux cessèrent autour de moi, & mes compagnons vinrent me saluer puis s'en allèrent s'éparpiller sur les terres de l'Elevage de mon époux. Au final, ne restèrent à mes côtés que les quatre leaders de mon équipe, & la belle Tsuki encore toute récente dans l'équipe d'Elite, & qui venait quêter conseils tous les soirs auprès de moi. L'entraînement était rude tout particulièrement pour les sept pokémons qui m'accompagnaient en tant que Maître, surtout ces derniers temps, mais elle s'y était adaptée avec joie & avec une facilité presque déconcertante, au point de dépasser rapidement le niveau de ceux de la "famille" ne participant pas à la Ligue mais qui s'entraînaient tout de même chaque jour avec nous. Un sourire doux à son intention lui indiqua que je n'avais nulle critique à lui faire ce soir, qu'elle avait été juste parfaite ; & une pirouette joyeuse accueillit cette réaction, avant que nous prenions le chemin de la maison tous les six. & sur le trajet nous y menant, Kijani s'en vint à notre rencontre d'un pas vif, si ce n'était en courant, pour m'attraper par la main & me traîner vers la Pouponnière tout aussi rapidement. S'il m'était difficile d'en comprendre la raison? Nullement ; & je l'y suivis sans rechigner, me calquant sur son rythme tout comme le firent mes cinq alliés. Seuls trois d'entre eux m'accompagnèrent à l'intérieur, les deux oiseaux trop grands restant à la porte.

& même si je m'attendais parfaitement à la raison de cette venue précipitée, ce que je vis en arrivant me surprend un peu ; ce n'était pas un seul des œufs qui m'avaient été confiés & que j'avais placés en couveuse chez moi mari qui brillaient de manière continue désormais, mais deux. L'œuf de Ptiravi confié par mon frère, & l'œuf de Morphéo trouvé abandonné dans une ruelle de Baguin par Maelys, avaient choisi d'éclore le même jour, au même instant. Dans les yeux de mon fils adoptif demeuré muet brillaient déjà ces étoiles qui n'apparaissaient toujours que rarement, mais tout de même de plus en plus souvent depuis qu'on l'avait recueilli & qu'il avait accepté de s'ouvrir à nous ; uniquement en notre présence cependant, ou face aux pokémons de l'Elevage dont il s'occupait avec son père. Il ne m'était donc pas surprenant de le voir ému & enthousiasmé par la naissance de ces deux jeunes femelles qui ne tardèrent pas à apparaître, mais c'était tout de même avec un certain attendrissement que je le regardais faire, alors qu'il tendait ses bras vers la petite rose avant de se figer & lever un regard hésitant vers moi. Un rire doux fut ma seule réaction, & je l'encourageais d'un signe de tête à appliquer ces geste que mon époux lui avait enseigné, puis câliner la petite nouvelle née qui observait déjà son monde avec curiosité ; tandis que je m'occupais de sa "jumelle" non moins attentive & curieuse à ce qui l'entourait, & particulièrement à la Ptiravi qu'elle se montra vite pressée de rejoindre, & qui réclamait elle aussi sa proximité. Nouveau rire, commun avec le garçon qui me lança une œillade à la fois complice & amusée à laquelle je répondis par l'identique. En voici deux qui promettaient d'être très proches.. Comme de véritables sœurs, en somme.

- Bienvenue à vous, Leana & Molly..

28 août 2015

Un entraînement, de nouveau ; encore & toujours. Je ne m'en plaignais pas, loin de là, après tout j'avais choisi cette vie en toute conscience de cela car j'étais & restais passionnée de pokémons, de combats pokémons, & donc de tout ce qui va autour : les entraînements faisaient partie de ma routine, & j'appréciais énormément de les mener au côté de mon équipe. Souvent, je m'exerçais avec eux, pas à leur niveau évidemment puisque contrairement à eux je ne possédais nul pouvoir surnaturel, mais je pouvais les aider en jouant un rôle de cible qui me faisait également pratiquer mon propre physique en jouant à esquiver leurs attaques ou en les obligeant à modérer leur force pour ne pas blesser mon corps plus fragile que les leurs.. Je me plaisais particulièrement à aller auprès de ceux de mon équipe ne participant pas à la Ligue, car ces derniers étant d'un tout autre niveau, ils savaient parfaitement organiser leurs entraînements sans moi pendant une heure ou deux. Je leur disais quoi travailler, ils se trouvaient un exercice, s'organisaient entre eux, parfois acceptaient un de nos autres alliés comme renfort -notamment Triss, qui étant largement de leur niveau leur était d'une grande aide sur bien des points, ou bien Ryan qui après tout avait été le tout premier membre de ce groupe- ou bien à prendre sous leur aile pour l'encourager & soutenir son effert de renforcement -telle que la belle Mayna qui ne rêvait que de s'améliorer encore & encore-. & puis ils se supervisaient entre eux, tour à tour l'un d'eux restant sur le côté pour observer les autres & corriger à mesure ; en général c'était plutôt le rôle de Louna ou Ryan, leaders de l'équipe, mais les autres apprenaient à le faire aussi peu à peu car cela ne pouvait que les aider.

Dans ce but précis, j'avais demandé aux deux autres leaders de l'équipe, Riad & Cathy, de ne plus s'intéresser aux entraînements de l'équipe de Ligue durant quelques temps, bien qu'ils aient largement les capacités de les guider, pour rester avec les autres dont certains continuaient de faire des progrès fulgurants. Ma belle Délia entre autres n'avait jamais cessé d'être de plus en plus excellente, protégée de Ryan qui refuse encore de voir l'évidence de leurs sentiments mais qui a tout fait pour l'aider depuis que, petite Poichigeon encore, elle l'avait impressionné par sa détermination à devenir plus forte malgré ses faiblesses à l'époque évidentes. L'on pourrait aussi citer Polyx, qui n'avait jamais cessé de développer ses pouvoirs psychiques, électriques & même glaciaux, de manière à ne jamais se sentir impuissant ; mais qui avait redoublé d'efforts & de détermination encore il y a quelques mois.. Soit lorsqu'il avait finalement compris que plus qu'une dresseuse devenue depuis longtemps son amie, les enfants de celle-ci qu'il adore, & une équipe l'ayant intégré largement comme membre de la famille, il avait à perdre quelque chose de bien plus précieux. A savoir les sentiments qu'il portait à Medhy de façon plus que visible, & son affection pour l'unique enfant né de leur union explosive ; car bien évidemment, aucun des deux ne s'était déclaré, & donc depuis l'œuf de Dot ils ne cessaient de se blesser mutuellement en tentant d'agir comme avant y compris l'un envers l'autre, malgré ceux tentant de les convaincre de faire le premier pas. Enfin, le fait restait le même ; le Porygon2 s'était trouvé une source de motivation supplémentaire, en plus de son souhait de m'aider dans la Résistance, pour s'entraîner plus & plus efficacement.

& puis il y avait ce cher Arès, dont la combativité & la motivation n'avaient jamais diminué, & qui était largement devenu l'un des plus puissants de l'équipe depuis qu'il l'avait intégrée, largement arrivé au niveau de ceux m'accompagnant à la Ligue depuis longtemps ; pourtant il ne cesse de vouloir se surpasser. & depuis pratiquement un an, au moment de la naissance de Neji l'Hélionceau, il s'était de plus mis à agir tel un père, adoptant complètement le petit orphelin & agissant avec lui ainsi que j'ai toujours agi avec Crystal : doux, protecteur, présent, sans pour autant cesser ses entraînements afin de pouvoir toujours être un mur entre lui & leurs ennemis au besoin.. & dès l'instant où le petit avait semblé montrer un intérêt pour les combats, l'Arcanin avait commencé à lui montrer petit à petit, à le guider pour qu'il fasse les choses bien plutôt que continuer de le mettre dans un cocon au risque qu'il essaie tout seul & se blesse. Petit à petit, il l'avait pris sous son aile sir ce plan également, lui avait appris, & aujourd'hui l'Hélionceau rivalise avec une bonne partie de l'équipe sur le plan technique ; ne lui manque que la puissance. C'était à leurs côtés précisément que je me trouvais ce jour-là, intervenant peu mais me permettant occasionnellement un conseil toujours bien accueilli d'un côté autant que de l'autre, lorsque frustré de ne pouvoir toucher son père trop rapide avec ses attaques de feu, le jeune lion avait subitement craché un jet de flammes immense par rapport à lui. Aussitôt tout mouvement avait cessé autour d'eux, alors que le grand chien recevait de plein fouet cette attaque qu'il n'avait pu esquiver, tant elle avait d'envergure & un peu tant il était surpris de la voir arriver si puissante au point de ne pas se souvenir de bondir à temps. L'activation de son Talent l'empêcha d'être blessé, mais honnêtement il n'en avait rien à foutre, cela se vit tant à son expression qu'à sa réaction ; il n'attendit pas la fin du déluge de flammes pour se jeter directement vers son origine, n'ayant pas manqué l'éclat de lumière vive & blanche ayant auréolé le jeune lion désormais plus grand alors que son feu gagnait de plus en plus en intensité.

Sans grande surprise, il fut le premier à l'entourer de félicitations ; lui qui d'habitude n'était qu'assez peu expressif même face à cette équipe devenue sa famille, débordait d'affection & de fierté. Après tout, son fils unique venait de franchir un grand cap.

10 septembre 2016

Louna m’interpella alors que je m’apprêtais à passer la cape bleu-roi correspondant à l’identité qu’il me faudra bientôt revêtir. Tout en fixant le vêtement, je la rejoignis dans la pièce principale de ma loge, pour esquisser un sourire en voyant briller l’oeuf posé sur un coussin, lui-même placé précautionneusement sur la petite table entre les deux fauteuils moelleux d’où je pouvais observer chaque match de Ligue sans être visible grâce à la baie vitrée teintée qui me donne une vue imprenable sur le terrain de combat. Voilà plusieurs jours que le petit être contenu dans cette coquille paraissait vouloir sortir, illuminant son entourage d’une vive lumière ; mais cette fois l’instant semblait être réellement venu, car la lueur plutôt que s’atténuer puis s’éteindre comme précédemment ne faisait au contraire que se renforcer. Quelques instants plus tard, un jeune Excellangue se tenait près de nous, observant de ses petits yeux curieux & à peine ouverts ce qui l’entourait. Souriante, je m’approchais aussitôt de lui pour l’accueillir, lui souhaiter la bienvenue en ce monde & parmi nous. Je ne pouvais pas passer beaucoup de temps près de lui tout de suite, ayant un rendez-vous important d’ici peu, mais je lui promis de revenir vite & me consacrer à lui entièrement, lui faire découvrir tranquillement tout ce qui constituait notre vie. Après l’avoir confié aux bons soins de Cathy, j’allais alors finir de me préparer, avant de quitter ma loge pour me mettre en place derrière la grande porte qui, comme de coutume, ne tarderait pas à s’ouvrir en ce grand moment.

Fierté m’envahissait, alors que je m’apprêtais à monter sur le Stadium pour une énième fois depuis que j’avais obtenu mon titre, sept ans plus tôt. Nous étions en retard sur le calendrier, ce match qui s’apprêtait à avoir lieu allait se dérouler après le lancement de l’édition suivante de la Compétition ; mais tout cela était médiatique, finement calculé par les organisateurs. Après tout, tous les autres challengers arrivés jusqu’à moi avaient déjà été défaits des semaines plus tôt, & celui-ci leur avait semblé suffisamment plus prometteur pour justifier de retarder son combat, de le faire avoir lieu une fois les premiers participants de l’édition suivante arrivés & inscrits. Quoi de mieux que de leur présenter pour une fois en direct l’événement qui pourrait attendre chacun d’eux à l’issue de cette année de matchs endiablés, après tout? Moi, je me foutais un peu du fait que cela se passe en décalé ; une seule constatation m’importait. Aujourd’hui, je n’affronterai pas n’importe qui. Aujourd’hui face à mon masque de Sunny, ce serait mon élève qui se dresserait, le jeune homme dont j’avais guidé les pas de dresseur à ses débuts, depuis cette fameuse journée dans la Forêt d’Erode. & Arceus savait combien j’avais hâte de lui faire enfin face, des années après. Avait-il finalement compris qui j’étais, outre Solène Weber, ou serait-ce la surprise pour lui au terme de ce combat? Un sourire naquit sur mon visage ; quoiqu’il en soit, ce serait une rencontre inoubliable.

15 septembre 2016

Bardée de plaies plus ou moins importantes, les muscles tendus à l’extrême dans l’oubli absolu de toute souffrance & le souffle court, mes doigts toujours crispés sur l’arme fichée dans l’abdomen de mon adversaire devenu inerte, je fixais ses yeux éteints d’un air interdit. Prise dans le feu de l’action jusque là, en état de rage absolue d’avoir vu ma grand-mère & nos alliés malmenés en entrant chez moi, je n’avais pas encore pris le temps de réfléchir, d’assimiler. Ces deux individus masqués, déguisés, je les connaissais, même un peu trop bien. Mercedes avait-elle la moindre idée de leur visite chez eux, elle qui semblait approuver la montée de violence que je parvenais de moins en moins à contenir au sein de la Résistance? J’en doutais, fortement. Aussi pressée qu’elle soit d’en finir avec le Régime, tout comme ma famille moins extrême, même si cela pouvait dire mettre en danger des civils.. Elle n’aurait jamais admis de mettre en péril ses proches ; alors de là à fermer les yeux sur l’attaque pure & simple de la demeure de l’une d’entre eux.. Je n’y croyais guère. Cette mission-là, pure traîtrise, avait dû être commanditée dans le secret, sans en avertir grand monde ; suffisamment peu de gens pour qu’elle n’en fasse pas partie malgré son gain d’influence au sein du mouvement. Un soupir las m’échappa, alors que je me relevais, observant mon Jardin ravagé par la violence du combat que je viens de mener, les cadavres des deux mutins vaincus, & leurs pokémons mis à bas par Louna, Arès, Galia & Ryan. Ils auraient dû savoir, eux qui avaient deviné le visage caché de Sunny, que Soledad n’était pas à sous-estimer tout comme ses camarades. Que l’effet de surprise ne suffirait pas, & qu’outre la force de guerrière de la facette Pilier de la Résistance, il y avait aussi le pendant Maître de la Ligue à prendre en compte. Pensaient-ils vraiment avoir la victoire ici? Lentement, je m’avançais vers ma demeure soudain devenue source de menace, suivie de près par ma Lockpin prête à soutenir le moindre de mes pas. Insouciante du liquide vermeil qui s’écoulait d’une plaie plus inquiétante que les autres au niveau de l’abdomen, plus préoccupée par l’unique idée qui vrombissait sous mon crâne. Préserver les miens. Coûte que coûte.

Pas à pas, sans parvenir à recouvrer une respiration convenable, je parcourais chaque étage, pièce après pièce, & y récupérais quelques objets essentiels ou souvenirs importants dans un grand sac, des effets comptant particulièrement pour mes enfants ou ma grand-mère, les photos de bébé de mon aînée, puis enfin récupérais le costume de Soledad. Puis retournais dans le Jardin, non sans répandre au passage tous les flacons de produits inflammables rencontrés sur mon chemin, le regard de plus en plus trouble, étaient-ce seulement les larmes qui produisaient cela? Lentement, je me dirigeais vers le troisième corps auprès duquel la Gardevoir chromatique était agenouillée, le regard bas & la souffrance inscrite sur son visage. Pleurant moi aussi, j’effleurais son visage douloureusement paisible du bout des doigts tandis que la Mastouffe de Mamie, seule survivante de ses alliés, lâchait une plainte déchirante ; puis je portais finalement mon attention vers l’autre cadavre féminin, consciente de n’avoir peut-être que peu de temps. L’une des traîtres serait ma mise en scène. Sans délicatesse aucune, je lui passais le costume que j’avais tant & tant porté. & l’arrosait d’une bouteille de vieux whisky sortie tantôt de mon buffet. & enfin, sans me retourner, je rejoignis mes alliés aussi endeuillés que moi, la Gardevoir ayant pris dans ses bras la défunte qui avait géré & gardé ma demeure des années durant, le Rapasdepic ayant récupéré dans son bec mon sac de souvenirs, & le grand Arcanin couvrant déjà le Manoir & le Jardin de ses flammes ardentes, ayant compris sans soucis le sens de mes actes. Quand la femelle aux pouvoirs psychiques nous Téléporta tous d’un coup, je n’étais plus que dans un état de semi-conscience, ne tenant sur mes jambes que grâce à l’étreinte de ma chère Lockpin.

Un cri d’horreur pure échappa à la petite Ptiravi lorsqu’elle vit se matérialiser, sur les terres de la Pension de Baguin, sa dresseuse sanguinolente & évanouie, accompagnée de quatre de leurs alliés pas en bien meilleur état, de Marynn la Mastouffe-vivant-à-Sunny-Manor.. Mais aussi plusieurs cadavres, ceux de Béatrice la Grand-mère de Solène & de plusieurs de ses pokémons. Les larmes montant à ses petits yeux, la petite boule rose trouva enfin le courage de se saisir du contenu de la petite sacoche offerte par sa dresseuse des mois plus tôt, pour lorsqu’elle se sentirait prête. Rapidement, elle fut bien plus grande, & aux côtés de l’humaine qui l’avait élevée, dont le souffle lui semblait définitivement bien trop court. Non sans avoir exhorté sa sœur de cœur, petite Morphéo, à aller quérir de l’aide au plus vite. La rousse était la survivante la plus critique à traiter ; mais les pokémons l’accompagnant requéraient des soins urgents également. &, tout en quêtant auprès des autres blessés des explications sur l’origine de ces plaies, l’histoire de ce combat morbide qui les avait mis en pareil état, la Leveinard tout juste métamorphosée se mit au travail sans perdre un instant de plus.



fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team Maître.

Offrandes ♡ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Game of the Masks.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ALL STAR GAME 2009
» FINALE DES PO GAME 2 : CHARLEROI - BELGACOM LIEGE BASKET
» All Star Game
» Shimano GAME AR-C SPINNING
» SORRY GOOD GAME !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Baguin :: Résidences :: Pension de Baguin-