« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Mar 10 Déc - 19:57








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Le jour diminuait déjà quand j'étais arrivé en bas de la montagne, revenant de mon excursion dans les neiges, je rentrais au bercail histoire de me changer et de me poser, mais j'avais de nouveau la bougeotte. Oh, ça m'arrivait souvent ces derniers temps, tout simplement parce que je devais m'occuper l'esprit autrement qu'avec un certain ninja Résistant allié avec mon pire ennemi. C'ets donc de mauvais humeur je je sortais à pied dans la capitale. Sans réelle soif de tuer, car pour cela je pourrais aller torturer deux trois mecs à la Grande Maison, ça leur ferait une bonne surprise à cette heure-ci... Mais non, j'étais simplement poussé par un sentiment d'ennui profond. Et, ça Sophie l'avait plutôt bien compris, donc pour m'occuper elle m'avait suivi juste pour m'embêter. Enfin, je suppose qu'en fait elle s'inquiète un peu. Je ne suis pas vraiment attentif à ce qui se passe autour et je pense qu'elle est là pour me protéger d'une agression potentielle. Bof, ça ne m'arrive jamais, elle est bien gentille.

Puis, je me suis en quelques sortes retrouvé sur la plage caillouteuse d'Amanil, moins touristique et carrément vide à cette heure tardive. Je m'étais éloigné du port pour éviter les endroits dégueulasses pleins de déchets, mais l'endroit restait assez glauque. J'adore. Les mains dans la poche de mon blouson court noir à capuche je longeais l'eau de loin, observant la mer calme reflétant bien la reine d'argent presque à son zénith.  En balayant le littoral du regard, j'apercevais une silhouette, une autre âme solitaire. Oh, c'est beau c'que je dis là. Sophie, tu as noté? Nan, c'est niais la poésie. De toute évidence, la silhouette appartenait à une femme si je jugeais des formes arrondies et harmonieuses de son corps. Je m'arrêtais une seconde et repartais d'un pas plus silencieux, dans le but de surprendre la jeune femme. Je n'étais qu'a une dizaine de pas et elle ne semblait pas m'avoir remarqué, elle me tournait le dos. Je comblais la distance en quelques pas, Sophie traînant plus derrière, en simple spectatrice. J'appuyais mon index sur l'arrière de la tête recouverte d'une longue chevelure blonde  de l'inconnue, à la façon d'un flingue. Non, je ne voulais pas la descendre. Je voulais m'amuser. Je m'ennuyais, et quand je m'ennuie, je suis parfois plus un gosse qu'un tueur et là, j'étais juste un gamin. Je murmurais un « pan » et retirais mon doigt de son crâne comme si ne rien était.

« Si ça avait été un vrai, tu serais morte. Je me fais grave chier, tu voudrais pas jouer un peu? »

Jouer à quoi? Oh, ça dépend. Je lui laisse le choix de proposer ce qu'elle veut, et je jugerais de voir si c'est suffisant pour me distraire.


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Ven 13 Déc - 19:07

Le jokari sur la plage? Sans façon

Feat Alexander Nagel; Amanil


Je regarde mon verre a moitier vide...Ou a moitier plein, ça dépend du point de vu. Le liquide orangatre reflette a peine mon visage, je peux voir seulement une forme flou. Ma main s'accroche au vert hésitant a le porté au bord de mes lèvres pour me permettre de prendre une autre gorgée.
Autour de moi le bar se rempli petit a petit que la nuit s'installe. Des centaines de voix se mélange a la music et une désagréable odeur de transpiration et d'alcool mélangé s'installe me fesant fronçer le nez. En face de moi le barman me regarde avec curiosité, comme un chat devant une souris. Si il pense vraiment que je fait partie de ces blondasse prêtent a se laisser avoir pars n'importe qui, il se trompe. Je suis peut être blonde mais ça veux pas dire que je suis bête.
Lors ce qu'il croise mon regard pas très acceuilant il tourne la tête et se dirige vers la prochaine blonde, assise a quelque chaise de moi avec un décolté qui... promet une belle vu a la gente masculine.
Je regarde encore une fois mon verre de malibu orange. Je n'aime pas l'alcool, ce liquide brûlant qui coule le long de ma gorge. Pourtant je ne peux pas m'en passer. Pas que j'en sois acro, non. Mais de temps en temps ça fait du bien. Je ne le fait pas pour me bourrer, car c'est dur que j'arrive a devenir soul mais juste comme ça. Pour le plaisire de boir quelque chose que je trouve absolument déguelasse. Ma logique n'a jamais été facile a comprendre.
J'avale la dernière gorgé du liquide orangatre et dépose un billet sur le comptoire avant de me lever. Je traverse la foule de corps endulant au rythme de la music d'un pas rapide. Je veux juste quitter cette endroit. Il fait trop chaud, les hurlements des gens qui essayent de communiquer malgres la music me fait mal au oreille et en plus ça pue.
Une fois dehors un vent froid me frappe au visage. Ca fait du bien! Sur le moment je ne ressent pas le froid, c'est comme si une envloppe chaleureuse m'enttoure. Je m'avance et descend sur la plage de gravier. Les vague s'élèvent et cachent une partie du ciel nocturne parsemé d'étoiles. On dit que c'est la lune qui les rend si grande la nuit. Cette dernière et jolie et ronde et brille d'un telle éclat que je n'ai pas besoin de lampe de poche pour m'orrienter.
Je m'avance, fesant trainer mes pieds au sol jusqu'au bord de la mer ou je reste la a observer le paysage nocturne.
Quelqu'un me surprend par derrière et quelque chose se pointe contre mon arrière tête. Je me fige mais ne reagis pas. L'inconnu me murmure a l'oreille:

-Si ça avait été un vrai, tu serais morte. Je me fais grave chier, tu voudrais pas jouer un peu?

Je souris en comprenant. Il pense vraiment que je vais me laisser avoir? Je reagis au trois quart de tours, me retourne rapidement et avec élégance, attrape son bras et le tire en arrière ou je le fixe dans son dos et avec mon autre main je mime un pistolet que je pose sur l'arrière tête blonde du garçon.

-Si ça avait été un vrai, tu serrais mort.

Dis-je en répétant ses mots. On ne surprend pas si facilement une ancienne soldate.
Je met mes mains sur les hanches et le regarde puis répond a sa question d'un air mysterieux.

- Alors comme ça tu veux jouer? Jouer a quoi au juste... euh c'est quoi ton nom enfait?

Au moin j'y vais droit au but, j'aime pas quand ça tourne longtemp autour du pot.



Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

[/i]


Dernière édition par Iléa Meyer le Dim 22 Déc - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Mer 18 Déc - 17:47








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Je me demande ce qu'elle était en train de penser. Est-ce qu'elle avait flippé? Apparemment non, parce que voilà, je me retrouvais victime d'une clé de bras et réalisais qu'elle savait ce qu'elle faisait. C'était une manie chez les gens que je connaissais pas et que je venais juste embêter de me faire des clés de bras comme ça, sérieux?! Ou alors, j'avais la poisse et je tombais que sur des gens qui avaient eu un entraînement martial un peu poussé. Ceci étant, elle ne se mit pas à m'engueuler ni à continuer outre mesure. Au moins elle n'était pas hystérique, c'est ça de gagné. Dès que je fus libre, je me retournais et l'observais, agacé mais pas sur le point d'exploser, il n'y avait pas d'agressivité ni de mépris qui se dégageait de sa voix, pas d'arrogance non plus, il ne prenait pas de haut, je l'avais surprise et elle faisait de même, c'est tout. Je vais l’appeler Copycat si ça continue, ça lui irait bien. J'agitais mon bras pour le détendre et je l'entendis me poser une question et arquais le sourcil en l'entendant... Mon nom? Pourquoi voulait-elle savoir mon nom? Peut-être était-elle simplement polie... J’apprécierais, ma foi. Je l'observe brièvement maintenant qu'elle me fait face, et grogne en voyant qu'elle me dépasse de quelques centimètres . Foutu mètre soixante-dix-sept, je te hais. Elle a des yeux et des cheveux des mêmes couleurs que les miens, ayant rarement vu des iris si clairs chez quelqu'un d'autre que moi-même, je comprend que cette couleur peut troubler.

« Je sais pas, on pourrait jouer à... Oh, attends, je sais! Échange de bons procédés : tu me dis ou t'as appris cette clé de bras, je te dirais comment je m'appelle. Puis, quand ça ce sera fait, tu pourras me dire ton prénom, et je te laisserait me poser une autre question, comme ça, on sera quittes. Pas mal, non? »

Mon sourire revint, j'avais bien des idées de jeu qui, je pense, seraient intéressants à jouer avec cette fille qui me paraissait bien plus mystérieuse qu'elle ne laissait le prétendre. Ce n'était pas mon habitude de m’intéresser au gens, quoique, là, ce n'est pas vraiment de l’intérêt ou de la curiosité maladive, mais un jeu, juste un jeu. Déjà, une nana qui ne me regarde pas comme un petit con et qui demande si spontanément son identité à un inconnu en pleine nuit, pour moi, c'est pas une nana normale. Et la politesse n'a rien à voir avec tout ça. J'attendais qu'elle me raconte sa petite histoire sur ses qualités martiales, me poser sa question, et je pourrais donc reprendre la parole.


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Dim 22 Déc - 15:40

Le jokari sur la plage? Sans façon

Feat Alexander Nagel; Amanil


Je sursaute presque et retient un petit rire. On pourrais dire mon moi masculin. Les même cheveux blond, quoi que court et ébouriffé. Les même yeux de saphir pourtant caché derrière des verres épais. J’esquisse un sourire. Il a pas l'aire d'un mec normal lui. Il a l'aire vachement tordu quand même. Les expressions presque ferme de son visage me rappellent celles de J-John, le commandant du département torture de la CIA. Ce pourrait il que...? Non, impossible que ce sois un agent qui sois venu me chercher. La CIA enverrait un de ses meilleur espion et non pas un qui provient du département torture. Alors de ou peu il venir? Surement du régime. Il n'a pas la tête d'un résistant. Foutu manie d'analyser tout ce que je rencontre. Apres tout je ne suis plus de service, je n'ai plus besoin de faire ça...Mais bon c'est dur d’abandonner ses mauvaises habitudes.
J'écoute le jeune homme terminer sa phrase puis je réfléchit. Il me propose un...jeu? Je réfléchit un petit moment avant de lui répondre. Est-ce vraiment une bonne idée de participer a ce genre de chose? Ca tourne toujours mal...
Je secoue la tête. Rrroh et qu'est ce qui peu bien m'arriver de pire?
Un sourire au coin, la tête légèrement penchée je lui réponds:

- Mmmh pourquoi pas? Alors j'ai appris cette clé de bras a l'armée.

Je passe sous silence que ce n'est pas tout a fait que j'ai appris. Mais mieux vaut ne pas tout dire. Ce n'est qu'un mensonge a moitié apres tout.
Je n'ai pas besoin de réfléchir très longtemps pour poser ma question.

- Maintenant tu dois me dire ton nom. Et si tu veux savoir le miens dit moi pour qui tu travail.

Un sourire malin ou coin des lèvres j'attends sa réponse.




Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

[/i]


Dernière édition par Iléa Meyer le Dim 5 Jan - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Ven 27 Déc - 19:34








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Au moins, elle réagissait vite et bien, cette petite. J'attendais sa réponse avec un air joueur et même si la réponse fut brève, elle parla d'elle même bien assez pour me satisfaire. Si elle avait fait l'armée... Oh, ça pouvait être beaucoup de chose, et je préférais ne pas trop réfléchir la dessus, je n'étais pas d'humeur à tout envenimer, ce soir. Enfin, pas pour le moment car je savais très bien que ça n'allait pas durer. Je me connaissais assez pour savoir que mes humeurs faisaient toujours le grand huit. Sa question arriva finalement et je souriais encore d'avantage car ses propos prouvaient qu'elle ne se fiait pas aux apparence mais se méfiait quand même de moi... La blonde était loin d'être bête. Je comptais bien jouer le jeu, sans mentir. Tout d’abord car j'étais quelqu'un de plutôt direct et, même si je suis malhonnête... Cela ne veut pas dire que j'aime forcément mentir.

« Je vois que tu perds pas le nord, toi. Bon. Tu peux m’appeler Alexander, ou Alex, débrouille-toi avec ça. » Maintenant, la seconde partie de son interrogation. Oui, je voulais bien savoir son prénom, et comme je l'avais dit, c'était un échange de bons procédés. De plus, si elle me posait des questions sur mon employeur, n'était-ce pas qu'elle s'attendait déjà à la réponse que je lui donnerais. « Et je travaille pour le Régime, mais ça a pas trop l'air de trop te surprendre, j'me trompe? Ah, et là, tu vas me sortir que tu fais partie des U.S Marines et m'emmener à ton boss? »

J'attendais qu'elle me dise finalement son prénom, comme elle l'avait promis. Je savais que ces questionnements et ce petit jeu n'aurait pas de suite. Peut-être bien qu'elle était une espionne, après tout, je jouais un jeu dangereux. On verra bien.

« Et sinon, qu'est-ce que tu fiches là, à cette heure? Y'a un paquet de types pas fréquentables qui rôdent la nuit, ici, surtout que t'es une nana, ils te sauteraient rapidement dessus. »

Bingo, je suis justement un de ces types pas fréquentables, et j'avais certainement eu de la chance d'être « gentil » plutôt que de l'agresser dans le but de la tuer. Bon, si elle me lassait, j'aviserais sur son sort. Diantre, j'étais vraiment cool, ce soir. Parler à une inconnue me faisiat du bien, c'était comme... Ah, ben voilà que je pensais à Sky, à notre première rencontre plutôt violente. J'étais justement là pour l'oublier. Fuck it. Je me déconcentrais sur ma vis-à-vis, l'air d'un coup plus sérieux. Pourquoi est-ce que j'espérais qu'elle pouvait me ressembler, quelque part? La ressemblance était simplement physique, rien de plus. Par contre, si sa réponse ressemblait à mon propre motif... Ça allait être assez bizarre comme situation.

[/quote]

____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Dim 5 Jan - 14:19

Le jokari sur la plage? Sans façon

Feat Alexander Nagel; Amanil



Alexander. Il dois venire d'un endroit ou l'on parle en tout cas pas notre langue. Car ici le nom Alexander est pas très répendu. Pars contre le nom Alexandre ça oui. Alexander me fait presque penser a de l'allemand, ce qui est tout a fait possible puisque le faible accent qu'il a peut très bien être l'accent d'un allemand.
Apres avoir dit son nom il me dit qu'il travail pour le Régime. J'avais vu juste. Je ne peux pas m'empécher de sourire. Il a l'aire malin lui aussi, autant que moi. Et d'après ce que je peux voir ce "petit jeux" a quoi nous jouons peu prendre une toute autre tournure. A voir maintenant lequel de nous deux serra le plus malin. Et en plus je ne fait pas confiance au Régime. Même si je ne fait pas plus confience en la Résistance. C'est souvant les rebelles qui font le plus de dégat en essayant de sauver ce qui leur est chère. En fait je fait confiance a absolument personne. Seulement en mes pokémons.
La remarque qu'il sors ensuite me fait rire. Et pas qu'un peu. Si il y a bien des mecs qui rodent ici pour ce jetter sur moi et bien ils terminerons sois dans la l'eau salé sois comme une autruche avec la tête dans le sable. Je n'ai rien a craindre des gens d'ici. Je sais que je suis plus rapide que ce qui me veulent du mal et bien plus forte. Difficile a croire a cause de ma fine silhouette mais en général ce n'est pas le tas de muscle qui gagne. Mais celui qui est rapide avec beaucoup d'endurance et en plus de ça qui est agile.
Pars contre quelque chose me dit que je dois me méfier d'Alex. Lui il n'est pas comme les gros pataud idiot. Non lui il est bien trop intélligent et comme il doit travailler pour le Régime en plus dans la partie torture je suis sûr qu'il a des resources qui pourraient bien me surprendre. Il faut que e fasse gaffe. Vachement gaffe.

- Je n'ai pas peur des mecs d'ici. C'est plus tôp eux qui devrais avoir peur de moi. Je ne suis pas ce genre de fille idiote et sans défance. Je sais me défandre.

J'inspire puis continue:

- Je m'appelle Iléa. Je n'ai pas de surnom, mon nom est trop court pour ça. Et dis moi Alexander qu'est ce que tu fait ici a cette heure là?


Je lui retourne la question. Alors que j'ai simplement répondu indirectement a la sienne. Je suis bien curieuse de voir si il vas remarquer. En tout cas je m'amuse bien, enfin un qui n'est pas facile a duper.



Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

[/i]


Dernière édition par Iléa Meyer le Dim 19 Jan - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Jeu 9 Jan - 19:14








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Ça, j'avais compris qu'elle savait se défendre, c'est a peine si elle m'avait laissé la toucher plus d'une seconde, Iléa avait des réflexes de fou, surtout, de l’entraînement. Chose qui, même avec mes réflexes me faisait défaut. Donc, je n'aimerais pas être un de ces mecs trop insistants qui se prendrait certainement un bon coup de pied bien placé entre les jambes et perdrait espoir de se servir de ce qui se trouve dans son slip pendant au moins un mois. Non j'avais compris qu'elle n'était pas une nana ordinaire, même si au final, elle n'avais pas vraiment répondu à ma question, à savoir, ce qu'elle faisait là. Peut-être qu'elle ne faisait rien justement, ou alors, elle attendait qu'on la sollicite pour jouer au même genre de jeux débiles auxquels on jouait actuellement. Donc, forcément, elle me retournait la même question, et je n'avais pas grand chose à dire de plus qu'elle. Je ne voyais pas bien ce qu'on cherchait à chercher dans l'un et dans l'autre, pourquoi elle jouait le jeu ou quoi, probablement pour obtenir quelque information. Vu ou j'en étais rendu, mon but n'était plus de protéger mon identité, si elle avait été résistante, elle m'aurait sauté dessus. Si j'avais eu un gros problème de ce genre j'aurais sorti le cutter et Sophie qui me surveillait toujours de l'autre côté de la plage. J’appelais donc ma Granbull qui traînât les pattes pour arriver à notre hauteur, en mordillant un espèce de rongeur qu'elle venait de chopper parmi les galets, un Rattatac malchanceux qui était passé au mauvais endroit au mauvais moment, il n'en restait plus grand chose. D'un signe de tête j'ordonnais à Sophie d'aller laver sa gueule dans la mer car devant une jeune femme ce n'était pas très poli d'avoir la bouche pleine de sang.

« Moi? Eh ben... Comme tu vois je promène ma Granbull. »

Je lui offrais un sourire complètement innocent. A quoi s'attendait-elle, que je lui dise que je recherchais du sang frais, car je suis un méchant du Régime. Mais non, pas ce soir. Sophie repartit se balader jugeant que nos conversations était foutrement débiles et superflues. Je l'observais fouiller à nouveau dans les galets et courir après une nouvelle bête dans défense puis retournais à Iléa.

« Tu t'attendais à quoi au juste? »


J'étais curieux de savoir de quoi j'avais l'air pour elle, et surtout, qu'est-ce qu'elle avait pu penser que je foutais là en pleine nuit.


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Dim 19 Jan - 15:34

Ont vas manger un morceau?

Feat Alexander Nagel; Amanil



Il réfléchit puis siffle. Un sifflement qui ressemble a un ordre. Puis un grognement retentit dans le noir. Quelque chose s'avance dans notre direction mais il fait trop sombre pour que je puisse voir quoi ou plus top quel genre de pokémon c'est. En cette soirée, quelques nuages voilent les rayons argenté de la lune au point que parfois il est impossible de voir quoi que ce sois dans la pénombre. Je n'aime pas trop ça. Je suis du genre a toujours être sur mes gardes, j'ai besoin d'avoir tout mes senses a l'éveille pour me sentire a l'aise. Mais le plus important c'est mon ouï et ma vue. Et comme le bruit des vagues est asser fort et couvre les autres bruit il ne me reste plus que ma vue. Mais qui elle aussi n'est pas des meilleures. Et ça je n'aime pas du tout.
Un pokémon entre dans mon champ de vision. Un gros chien violet se tenant sur deux pattes. Un Grandbulle. OU plus top une. C'est une femelle. Le pokémon machouille quelque chose entre ses crocs. Du sang dégouline de sa grande gueule. Je fronce les sourcils de dégouts. Elle aime la violance celle là. Surement comme son maitre. C'est deux la vont bien ensemble...
Obeillsant au ordres de son maitre le gros chien partie en direction de la mer et y plonga sa grande tête a l'interrieur. Elle revient ensuite toute propre et se secoue pour se débarasser des gouttes d'eau trempant son pelage. Je fait quelque pas en arrière pour ne pas être aspèrgé. Il designe sa Grandbulle en disant qu'il est la pour la promener.
Son chien repart fourré son museau je ne sais ou. Je la regarde s'éloigner puis me retourne vers Alex alors qu'il me pose une question, un sourire innocant sur les lèvres.
Je ricane presque mais arrive a me retenire.

- Mmmh pas a grand chose.

Du signe de tête je désigne le bar a quelques pas de la.

- Je pensais que tu pourrais venir du bar pour te rafraichire. Mais comme j'y été il y a dix minutes et que je ne t'ai pas vu...Tu viens? Je te paye un verre.

Je me retourne et fait mine de me diriger vers le bar avant de me retourner et de le regarder.



Codage par Bambi, parce que vous le valez bien ♫

[/i]

HRP: Désolée du retaaaaaard =/
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Lun 20 Jan - 15:56








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Après avoir observé le manège de Sophie, Iléa eut un sourire étrange et un semblant de rire. Oui, remarque, elle ne pouvait pas se douter que j'aimais tuer ou torturer des gens a mes heures perdues. Enfin, autant éviter de lui donner trop d'indices, elle avait l'air très loin d'être stupide. Trop intelligente pour son propre bien peut-être? Enfin, je m'en fous, ça ne me regarde pas. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me propose un verre. Non, il est vrai que je n'étais pas sorti pour
me soûler, ça n'avait jamais été dans les habitudes de boire pour m'oublier. Enfin, pourquoi pas. Au pire je demanderais un diabolo menthe.

« Rare qu'une fille m'invite, tiens. Je n'vais pas refuser ça! »


C'était pas mon genre d'être modeste comme ça. Mais quoi... Si je lui faisais mon numéro de tyoe imbu de lui-même elle analyserait d'autant plus mon comportement. Puis c'est vrai. Ces derniers temps les filles ne m’intéressaient pas dans ce sens là. Sky m'avait homosexualisé ou quoi. Mais il y avait eu la Fraulein Cobra, mais elle, c'est pas une femme, c'est une mort-vivante. Bref. Fini de repenser à mes histoires de cul, Iléa n'en ferait pas partie, je me méfiais bien trop d'elle. Nous commençâmes donc à marcher le long de la plage pour retourner en ville, Sophie me suivant de loin, en mode garde du corps. Je laissais la jeune femme me guider vars le bar ou elle souhaitait m'emmener. Nous entrâmes dans le boui-boui en question et je m'asseyais face au comptoir, attendant que le type prenne nos commandes et me décidais finalement sur un coca, tout bêtement. Puis en appuyant mon coude sur le bar, je fixais ma voisine et compagne de soirée de nouveau, un sourire ambiguë ornant mon visage.

« Alors, c'est en quel honneur, ce verre? J'attire ta curiosité, peut-être? »


Eh, oui j'avoue, c'était trop flatteur pour mon ego démesuré qu'on s’intéresse à moi de cette façon.


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Ven 24 Jan - 18:19



Le Jokari sur la plage? Sans façon.


Apres qu'il ai accepté nous commencions a marcher en direction du bar. Alex m'intrigue profondement et même si je ne fais pas partie de la Resistance, j'ai quand même l'envie de apprendre plus. Et le mieux se serrait de le sôuler. Mais bon je sais pas si ce serra si facile. Apres tout la plus part de hommes dans son genre son pratiquement immunuisé contre l'alcool.
Une fois a l'interrieure une vague de chaleur me frappe au visage. P*tain ce qu'il fais chaud ici. Et pas qu'un peu... Les relants d'alcool et de transpiration me font fronçer le nez. Y a rien de plus horrible comme mélange d'odeur.
Alex s'assied face au comptoire, sur un tabouret. Je l'imite et attends jusqu'a ce qu'un barman vienne prendre la commance. Le blondinet commande un coca, ce qui me surprant mais je ne réagis pas. Je le laisse faire et commande de mon côté une Sangria. Même si je préfère largement le Malibu faut pas en abuser non plus.
Je soupire, je n'aime pas spécialement l'alcool mais je ne peux pas m'en passé. Même si c'est très dur de me souler je n'en bois pas des masses. Si je ne l'aime pas trop c'est a cause de l'arrière gout dégueulasse qui reste dans ma bouche pendant plusieur jours apres que j'ai bu plus de deux verres. Ce genre de gout horrible qui vous empèche de différencier des frites du chocolat. Ce genre de gout qui vous reste coller dans le cou et vous donne l'envie de vomire a chaque fois que vous mangez ou buvez quelque chose. Mais je n'arrive quand même pas a me passer de l'alcool.
Au même moment ou les verres arrivent je répond a sa question:

- J'en avais juste l'envie et en plus c'est ennuyeux quand on se retrouve seule dans un bar, surtout en étant une fille.

Je prends mon verre et prends quelques gorgées du liquide rouge. Je savour ma boisson puis tourne la tête vers Alex et son Coca tout mignon.

- Tu es sûr de vouloir qu'un coca? Tu as peur de te souler et de me raconter des choses qui ne me regardent pas?

Dit-je avec humour. Je lui fais un petit clin d'oeil avant de reprendre une gorgé.

- Alors Alex, de ou est ce que tu viens? Je crois pas que tu es originaire d'Enola, n'est ce pas?


Dernière édition par Iléa Meyer le Dim 2 Fév - 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Ven 24 Jan - 20:13








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Quoi, donc elle avait voulu m'emmener ici pour boire? Allons bon, pourquoi est-ce elle voulait me soûler, pour me faire cracher le morceau, est-ce que c'est un espionne infiltrée? Ouais, j'ai de l’imagination, mais qu'elle me demande aussi directement si j'ai peur de finir bourré et de balancer des trucs, c'est un peu gros, quand même. Et puis, oui, je me méfie. Je pense que je joue un peu trop de mes privilèges et jusqu'à maintenant, et le fait de m’appeler aussi Dio Silvery ne m'a absolument offert aucune protection, ni même mon grade. Je l'avais remarqué pendant l'opération des Résistants au Bloc R, le Régime avait d'autres priorités que celle de zigouiller des Résistants et d'envoyer immédiatement des renforts qui au final avaient trop tardé et les avait tous laissé  filer. Irrité, je commençais à boire mon coca. Et l'attitude du gros bonnet monsieur le visage du Régime a mon égard m'avait mis sur les nerfs encore d'avantage. Mais le tout est que j'avais besoin du Régime pour avoir un permis de tuer et de torturer, voilà. Si il ne me donne plus de promotion, j'y resterais mais il me faudra trouver un autre chemin pour prendre le pouvoir. J'avais déjà fini mon soda. Eh merde. Une fois n'est pas coutume, j'en redemandais un, comme si je voulais juste contredire ma voisine. Je finissais par lui envoyer un sourire en coin.

« Nan, je suis pas du genre hyper bavard même bourré, mais j'ai l'alcool mauvais. Chuis du genre violent une fois complètement fait. Enfin, t'as déjà réussi a me faire dire des trucs sans alcool, je te rappelle. »

Je lui tendais mon verre pour trinquer, histoire de et buvais une gorgée tout en l'écoutant me poser une nouvelle question. Ah, mes origines. Mon accent me trahit, je crois. Je ris doucement à sa question. J'hésite à répondre, franchement, j'hésite a parler de la Hollande à la place de l'Allemagne j'y ai passé un peu de temps, je pourrais développer si elle me le demandait. Je n'étais peut-être pas honnête mais mentir, je n'aimais pas tant ça, même si il m'arrivait d'être un faux-cul par moment, héritage de ma chère famille. Disons plutôt que je n'aimais pas utiliser des moyens détournés pour arriver à mes fins, je trouvais ça poisseux d'hypocrisie et cela n'apportait aucune satisfaction de ne pas se salir les mains.

« Oh, voyons, je suis sûr que tu as déjà deviné rien qu'à mon prénom et à mon accent, je crois que tu n'as pas vraiment besoin d'aide pour répondre à celle-là! »


Et je ne parlais même pas de ma tronche d'aryen. Quant à elle, je pense qu'elle n'était pas d'ici non plus. Même si elle semblait connaître le coin, elle m'avait semblé un peu paumée et hors de tout ce qui se passe sur l'île. Ça avait fait tilt quand j'avais remarqué que le fait que je fasse partie du Régime ne l'affectait à peine. Elle n'avait pas tremblé ni ne s'était jeté sur moi.

« Toi non plus, tu n'es pas d'ici. On a pas d'armée de métier sur l'île, et je t'aurais croisée si tu étais dans la police du Régime. Honnêtement, un allemand comme moi qui vient jusqu'ici, c'est carrément moins louche qu'une jolie nana comme toi qui sort de l'armée de je sais quel pays. Surtout que t'as pas un physique de warrior du tout. »


En faisant tout de même attention a ne pas alerter tout le bar -qui ne m'écoutait pas de toute manière- avec mes histoire de Régimeux, je continuais de boire mon coca. J'étais légèrement échauffé, maintenant, pas énervé, mais je m'enflammais. Déformation professionnelle, je crois. Mes yeux brillèrent derrière les verres de mes lunettes quand je croisais de nouveau son regard. Non, cette fille me faisait ouvrir les yeux sur moi-même. Elle me ressemblait, et je n'aimais pas ça. Car je ne sais pas encore en quoi elle me ressemblait. Et si je trouvais en quoi, cela serait certainement insupportable à avaler. Mais en même temps, je pouvais plus me dégonfler.

« T'as vu, quand on cherche un peu, on peut se trouver des points en commun. »


Dis-je, sur un ton devenu amer.


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Dim 2 Fév - 18:41



Le Jokari sur la plage? Sans façon.


Je continue a boire. Gorgé apres gorgé. L'alcool me brûle le cou et pourtant je continue de boire. J'aime ça, cette sentation. Et je la détèste a la fois. J'avale le liquide orangatre puis regarde monn verre qui se vide a fure et a mesure que je continue de boire. Je regarde mon reflet dans le verre. Mon visage est déformé pars l'eau. Je regarde mes yeux bleus saphir qui on pris un teint légèrement orange a cause du reflet. Mes lèvres fines, mes paumettes, les contours de mon visages sont limite la perfection et je le sais. Mais je m'en fou aussi. Certaine fille en profiterais largement. Moi tout ce qui est beauté je m'en fou. J'ai pas besoin d'être belle. La beauté peut être un atout mais peux aussi très bien servire a rien. Et je n'ai pas besoin de quelque chose qui ne me serve a rien. Pas que je m'en suis jamais servit. Bien sûr que c'est pratique lors ce que tu as un peu bu et que le mec qui continue de te payer des verres et pas moche lui non plus. Mais sinon, a part ça je n'en vois pas l'utilité.
J'écoute Alexander me parler. Je lève même pas le regarde vers lui. Je me sens fatigué tout a coup et un vide s'empare de moi. Je soupire. Je savais que je devais pas prendre se foutu verre! Mais bien s'ur je n'ai pas pu m'en empécher! A chaque fois que j'en prends je deviens sentimental! J'ai beau resisté a l'alcool, le fais que je devienne sentimental m'énèrve plus que le fais d'être bourré, car çe n'est pas moi. Je suis pas vraiment du genre a me lamenter sur mon sort. J'ai apris, au file des ans a tout oublier. A tout cacher dans un tirroire sans jamais le rouvire. Mais je sais qu'un jours il vas déborder. Mais ce jours n'est pas encore venue.
Son ton amer me fais lever la tête. Oh-oh... je l'ai fâché? Pourtant je ne me rapelle pas avoir dit quelque chose de vexant. A moin que c'est un de ces mecs qui s'énèrvent pour un rien. Je retient un soupire.

- Non, en effet je ne viens pas de l'île. Pour être plus précise je viens d'Amérique. Ou exactement ça ne te regarde pas. Et désolé de te décevoir, mais tu ferais plus confiance a qui toi? A une jolie fille ou a une femme tellement grande et grosse et musclé que rien que lors ce qu'elle marche a coté de toi t'as l'impression d'étouffer?

Je prends mon verre et reprend une gorgé avant de continuer:

- A l'armée, comme femme nous apprenons non seulement a caché nos muscles mais aussi a les produire.

Je n'ai pas vraiment l'aire d'une femme musclé pourtant je suis bien plus forte que j'en ai l'aire. Et en plus je préfère utilisé la rapidité et l'endurance plus top que la force. Tout trois peuvent aussi bien tuer l'un que l'autre.


Dernière édition par Iléa Meyer le Lun 3 Fév - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Lun 3 Fév - 15:56








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Iléa prend du temps a répliquer. L'aurais-je froissée? Je ne la vois pas s'énerver du tout, pourtant, je crois justement qu'elle est le genre de personnage qui possède un sang-froid à tout épreuve et un self contrôle du même accabi. Elle a fait l'armée, après tout, ce serait normal d'apprendre ce genre de chose, on ne forme pas que des brutes épaisses, dans les casernes, me semble-t-il. Et elle s'empresse de le souligner, qu'elle n'est pas une bodybuildeuse. Je ne crois pas que j'aurais accepté son invitation si elle avait une apparence de culturiste, ma foi, elle aurait fait deux mètres et déjà qu'Iléa était quelques centimètre plus grande que moi, et que ça m’énervait.. Passons. Elle insiste sur le fait qu'elle n'a pas besoin d'être vraiment musclée pour être forte et pour avoir fait l'armée, autrement dit, qu'elle n'est pas faible. Ce n'est pas car c'est une femme, une jolie nana qu'elle est faible. Oh, ça je l'avais remarqué, ce n'était pas ça que je remettait en question. Je n'avais rien à redire sur son physique, au final. Vraiment rien. Elle était très bien comme elle était, plutôt canon, et si j'avais été dans la bonne humeur ce soir je crois que j'aurais pas hésité pour déjà passer à l'attaque et planifier de la faire monter dans un chambre d’hôtel ou dans ma caisse. Enfin, je pensais trop à un autre pour avoir envie de m'envoyer en l'air ces derniers soirs. Quelqu'un aux cheveux plus noirs, longs aussi, aux yeux plus sombres, et surtout, qui avait un sourire qui me rendait dingue. Merde. J'avais dit que Sky, je l'oubliais, merde à la fin! Mais pas en buvant, je ne voulais pas finir ivrogne. En plus, quand je buvais, ça me rappelait notre première rencontre et ça me donnait l'envie de le revoir.

« Que tu fasses deux mètre de long sur deux mètres de large ou que tu sois telle que tu es actuellement, je n'aurais pas confiance en toi, Iléa. Vaut mieux faire confiance à personne. Je pense que tu peux comprendre ça, toi. La plupart du temps, non, tout le temps, c'est mieux de se fier uniquement à soi-même. »


Au moins, ça, c'était dit. Je me retourne vers elle qui tire un peu la tronche depuis son verre d'alcool. Tiens, ça la rendait morose ou je l'avais réellement vexée? Bon, j'étais le premier à être devenu amer et incisif, je dois avouer cela. Et pourtant, même si je sens qu'elle est mille fois plus maligne que moi et n'hésitera pas à s’engouffrer dans la moindre ouverture que je lui laisserais pour satisfaire sa curiosité, et peut-être a-t-elle déjà deviné bien plus qu'elle ne le prétend, aussi... Eh bien, je ne parviens pas à m’énerver contre elle, ou a faire le malin. Je crois que je me sens seul, pour la première fois depuis plusieurs années. Normalement je ressens la présence d'Irina, mais plus depuis plusieurs soirs, j'ai l'impression qu'elle a disparu, ça m'inquiète. Puis il y a eu Sky qui n'est plus là non plus.

« Dis-moi, Iléa... Tu t'es déjà sentie perdue? »


Et merde, encore merde. J'étais en train de lui déballer toute ma vie, là. J'attendais quoi au juste, un câlin, du réconfort, une foutue aide quelconque?! Bien malgré moi, tout au fond, j'en étais presque à me dire que oui, un de ces trucs débiles, ça me ferait peut-être du bien. Voir que quelqu'un ne sait pas quoi faire, est aussi paumé que moi, ça me ferait peut-être me sentir un peu moins seul.

« C'était une question à la con! T'occupes. »


J'aurais jamais dû poser cette question. Je me mis ç jouer nerveusement avec mon verre, et grinçais des dents. Au fond, j'attendais qu'un truc, qu'elle me réponde. J'étais tombé dans quoi là. Irina, reviens, à la fin, j'ai besoin d'aide, regarde ou j'en suis!


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Lun 3 Fév - 18:58



Le Jokari sur la plage? Sans façon.



Je regarde le contenu de mon verre alors qu'il me parle. Je l'écoute mais comme avant sans lever le regards vers lui. Puis la question qu'il me pose me fige. C'est comme un couteau que l'ont plante dans mon coeur. Une ancienne blessure s'ouvre et je peux presque sentire le sang couler sur ma poitrine, le longt de mon ventre pour gouter sur le tabouret ou je suis assise. Malgrès le fais que je sois surprise, voir même un peu blésser je ne laisse rien paraitre. Mon visage reste ferme. Je tourne la tête vers lui et le regarde de travers. Un sourire au coin. Il s'empresse de me dire que ce qu'il viens de dire n'est qu'une phrase de travers. Pourtant la façon dont son regard se perds dans les vagues la seconde d'apres me dit tout le contraire. Pas besoin d'avoir été entrainé pars les meilleures pour vois la douleur qu'il essaye de cacher. Surtout quand je l'ai non seulement déjà vu, mais aussi déjà ressentis cette douleur. Et elle n'a toujours pas encore complettement dissparut. Elle est toujours encore la et continue a me ronger de l'interrieur. Elle me grognotte bout pars bout et ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne laisse derrière elle un coquille vide.
Je ne répond pas tout de suite a sa question, a vrai dire je ne sais vraiment pas quoi lui répondre. Quelqu'un d'autre aurais bien pu interrptéter sa question différament, mais pas moi. Car rien que le son de sa voix m'a trahi ou il voulait en venir. Dans un endroit tabou, dont je refuse d'y entrer. Mais je sais qu'un jours je devrais. Et en jouant a la gamine la, je ne fais que retarder l'inévitable.
Je sais qu'il est la. Il a toujours été la a mes yeux sauf que nous sommes dans des mondes différents. Et un jours je le rejoindrerais. Certain trouverais complettement stupide que je pleurs un simple pokémon. Sauf que lui il été bien plus qu'un pokémon. Il été mon frère d'âme, mon meilleur ami, mon frère, mon confident, le seul en qui j'avais vraiment confiance. Et en me l'enlevant lui, on m'a aussi enlever le fait de pouvoir faire confiance a quelqu'un. Plus jamais je n'offrirais ma confiance a quelqu'un. Sauf peut être a mes pokémons, et encore!

- Je ne t'ai pas demandé de me faire confiance, Alex. Voilà notre prochain point commun! Et faut dire que sur ce point la je suis bien d'accors avec toi!

Je reprends une gorgé et m'empresse de lui répondre:

- Tu veux vraiment le savoir, Alex?

Je ricane. Pour cacher ma nervosité et surtout se vide qui s'installe a nouveau en moi.

- Mouais, ça m'es déjà arrivé. Mais pas que a moi, j'ai pas raison?

Je sais pas si c'est une bonne chose ou une mauvaise de le suivre sur ce chemin.


Dernière édition par Iléa Meyer le Mer 5 Fév - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Lun 3 Fév - 23:49








Le jokari sur la plage? Sans façons.

Qu'est-ce que je cherchais au juste, en Iléa. On avait des trucs en commun, pas des trucs banals, du genre, on s'habille dans le même magasin ou bien on va tous les deux a la piscine tel jour tel heure nan... C'est plus profond. Et c'est carrément trop profond. Je commence a avoir peur de ce qui peut être caché, en elle, et en moi, ce qui prenait pourtant tant de place et que je voulais oublier. Que j'arrivais à oublier, d'ailleurs. Au fond, je connais la souffrance. Trop bien, depuis trop longtemps. Alors comme je ne peux plus la supporter, eh bien je la fais subir aux autres. Sky l'a compris. Iléa vient de le comprendre aussi, parce qu’apparemment elle aussi cache un truc, que je devrais pas vouloir savoir, d'après elle. La vue de mon verre me semble d'un coup bien plus intéressante que n'importe que autre panorama magnifique. Je continue de le serrer, non plus nerveusement, mais avec le peur au ventre, un truc carrément viscéral et je dois serrer encore plus fort ma main pour qu'on ne s'aperçoive pas que je me suis mis à trembler. Quand bien même je dirais les choses à la jolie blonde qui m'accompagnait, que se passerait-il ensuite? Est-ce que j'allais changer, est-ce que je serais un autre? Est-ce que je serais encore moi, et surtout... Irina, Sky, Soltan, tout ceux qui sont passé dans ma vie, j'allais les oublier? Nan, on zappait pas 22 ans, bientôt 23 comme ça, en une discussion. Je voulais pas commencer a réfléchir là dessus en fait. Je regrettais, bordel. jamais j'aurais du aborder le sujet. Mais il était sorti parce que ça faisait trop longtemps qui pourrissais, alors c'est comme si je l'avais gerbé sur le comptoir.

Un silence s'étira, encore, pendant lequel je ruminais mes craintes et mes hésitations. Sophie s'était glissée à coté de mon siège, posant sa gueule sur mon genou, dans un geste presque réconfortant. Même elle, elle ne savait pas tout ça. Sky avait voulu savoir, et j'avais refusé de lui dire, de lui "raconter mon enfer" comme il l'avait dit, et je me suis barré parce que je voulais pas, mais je lui laissé un fragment de réponse. Pourquoi faire, je sais pas. Est-ce que ce soir, avec cette fille que je connaissais à peine, j'allais en dire plus. Ma main passa sur la tête de la Granbull qui grogna, comme pour me donner du courage supplémentaire. Je me sentais faible, dans ces moments là, terriblement pathétique. Je ne pourrais supporter qu'on me voie ainsi alors, autant sortir mon faux sourire, allez. Avec un beau faux sourire narquois, je plongeais mon regard dans celui d'Iléa, pour l'affronter de nouveau.

« Dans le mille... Je suis mal barré, moi aussi. Mais ça fait un bail, y'a plus rien a faire à ce niveau là... » Ne baisse pas les yeux Alex, fais un peu face à toi-même pour une fois. Sois lucide sur ce que tu es. « Je te demanderais pas de me raconter, parce qu'on a pas confiance, et puis, parce que moi j'ai pas envie de tout te dire non plus. Tu veux pas savoir. » Pourquoi c'est aussi crevant? Pourquoi j'en peux plus alors que je fais que parler. « Mais disons que toi aussi, t'as sûrement un moyen de t'échapper de tout ça, de ta souffrance. Moi, comme j'en peux plus et que j'ai arrêté de me retenir, je fais souffrir les gens. Pour qu'ils sachent ce que je ressens, juste un peu. Y'a pas de raisons que je sois le seul a souffrir, c'est pas juste. »

Ouais. C'est pas juste, putain. Mon poing quitte mon verre pour s'écraser violemment sur le comptoir. Ce n'est plus de la peur, c'est la colère qui revient, comme toujours. Eternel cercle vicieux. La haine, la rage, on en revient toujours au même point.

« Pourquoi, putain... Pourquoi les gens ont fait comme si ils avaient rien vu?! »


Toujours. Pourquoi? Pourquoi les gens m'ont-il laissé me briser? Pourquoi les personnes censées m'aimer m'ont juste lâchées. Allez tous vous faire foutre. C'est trop tard. Faites qu'elle ne fasse pas attention a ma dernière interjection.

« Fallait que ça sorte. Merde... »

J'aurais pu m'excuser, mais plus rien n'allait sortir mis à part des obscénités, désormais, alors on allait éviter. Nan, je voulais juste qu'Iléa en reste au souvenir de moi qui la menace avec un faux flingue, le mec qui fait que jouer, le sale gosse, le petit con, pas le type qui se retient de s’effondrer dans un bar. Et surtout, pitié, faites qu'elle n'ait pas compris, qu'elle ne devine rien, cette fois.



/HRP: Dis-moi si je prends un peu trop de place et que je te laisse pas assez, j'éditerais si nécéssaire! C'est sorti en gros bloc comme ça alors voila ._. J'espère pas te bloquer °°/



____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   Mer 5 Fév - 19:02



Le Jokari sur la plage? Sans façon.



Mon regards se perds dans le vide alors que je revois les images. Tout est tellement réelle. Ca l'a toujours été. J'ai rejoué cette scène des milliers de fois dans ma tête, je l'ai imaginer terminer autremant et non pas en morceau. Et ça c'est le cas de le dire! Mon coeur est tomber en morceau car mon Ares est en morceau, litteralement.
Tout c'est passé tellement vite que parfois j'essaye de me consoler en me disant qu'il n'a pas souffert et qu'il est mort en pensant m'avoir aidé. Il est peut être mort heureux après tout... Et pourtant j'ai été dur avec lui! Beaucoup trop dur. Je l'ai haie tout autant que je l'ai aimé. Je le détestais pour ce qu'il me fesait, de moi un rat de laboratoir et une jeune fille coupé de la civilisation. Mais je l'ai aimé car il a toujours été a mes côtés, il a toujours été la, il m'a toujours protégé et soutenue. Et ce soutient me manque plus que tout. Et il y a ce vide en moi. Cet énorme vide, que rien ni personne ne pourra comblé. J'ai passé le trois quart de ma vie avec sa présence dans ma tête, mais la voilà dissparut a présent. Sa présence est plus là. Je suis qu'une coquille vide, seulement l'ombre de moi même. C'est un sentiment que l'on ne peux pas mîmer, et c'est pourquoi en ce moment je crois Alex'. Je sais qu'il me dit la vérité. Si il avait été un agent ou tout simplement un mec' qui essaye d'en apprendre plus que moi, il n'aurait jamais réussi a laisser les trais de son visage exprimer cette douleur silencieuse. Le meilleur acteur n'arriverait pas a les mimer.
Le voyant carresser sa Granbulle ça me donne presque envie de caresser un de mes pokémons. Mais je n'ai pas le courage de les faire sortire de leur balle. Je l'écoute parler, et cette fois je lève le regard dans sa direction. J'étudie les traie de son visage, ses yeux bleus, ses cheveux blond. Il est beau, c'est pas un BG, non pour ça il n'a pas cette alure. Mais il reste beau a sa manière.
Quand j'entends qu'il aime torturer les gens un sourire se dessine sur mes lèvres légèrement roses. Je l'avais deviné. Et ça ne m'étonne pas vraiment, en plus sa manière de penser et très proche de la mienne. Sauf que moi ce sont que des fantasmes et non la réalité. J'arrive toujours a me retenir de me jetter sur un des policiers pour lui arracher son arme et tirer sur celui ou celle qui me mêttera un peu en colère. C'est dur de se retenir, car oui c'est pas juste. Non ce n'est pas juste de voir tout ce monde sourire, rire et simplement être heureux alors que nous nous sommes la, engloutit pars les ténèbres. Ont tombent dans un trou sans fin et tout ces gens heureux nous regarde. Ils regardent notre chute dans les ténèbres, le sourire au lèvre et aucun de ces idiots ne pense pendant une seconde qu'il suffirais juste de tendre la main. Et bientôt ce serra trop tard. Bientôt j'aurais sombré bien trop profond et plus personne ne poura essayer de me rattraper. Bientôt les ténèbres m'aurons engloutis et ce serra trop tard.
Son poing frappe le bar et je sursaute presque. J'étais perdue dans mes pensées tout en méditant ses paroles.
Je tourne la tête. Je ne sais pas vraiment quoi répondre.

- Et bien ont est deux alors...

C'est la seule chose qui sort. Ridicule.

- Tu sais ce sont tous que des connards, ils pensent pouvoir te donner des ordres, t'enlever ce qui t'es de plus chère juste pars ce qu'ils sont un grade au dessus de toi. Ils se croyent plus intelligent, plus fort. Mais enfait ce sont que des petite merde gonflé d'arrogance qui ne verront même pas ton couteau se planter dans leur gorge.

Ce que je dis n'a aucun sense. Enfin pour lui, pour moi chaqu'un  de mes mots a un sense. Une colère s'empare de moi. Ma voix est glaciale et mon regarde lance des éclaire. Je ressers mon verre avec une telle force qu'une fissure et a deux doigts de se former. Et pour la illième fois je me l'imagine. Lui et mon couteaux planté dans sa gorge, son sang rouge claire me gigle au visage. Mais je souris, un sourire triomphant.

- Moi? Nan j'ai rien... Juste une promesse.

De vengance. Tout ça en devient carrement enfantin. Mais je m'en fou. Je m'en fou complettement. Car la vengance est la seule chose qui me fais vivre. Mais pour ça il faut que j'attende et un jours je les turais, tous.
Trop prise dans mes pensées je ne remarque pas que j'ai laissé tomber mon masque pour laisser un place a un sourire mauvais, limite maléfique.



Dernière édition par Iléa Meyer le Sam 8 Fév - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le jokari sur la plage? Sans façons. {pv. Iléa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bien taché ???
» Pour s'entrainer à sauter en MTB ou kitesurf sans kite
» Recheche hameçons sans ardillon pour truites
» anti selle sans arçon!
» Selle sans arçon ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil :: Port-