« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Espérance ~ Éclosion de Tsuki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solène E. Weber-Ikeda
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Messages : 679
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, 24/01.
Métier / Études : Dresseuse
Pseudonyme(s) : .
Sunny - Ancienne Maître Dresseur d'Enola, son vrai nom est inconnu du public.
Soledad - Résistante.
Solange - Compétitrice, habitante de Baguin.

Niveau : 100.
Team active : .
Ryan, ♂
Regard Vif, prudent - Bec Pointu.
> Vol.
Cathy, ♀
Technicien, joviale.
> Force, Poing Glace.
Taryn, ♀
Lévitation, docile - Baie Panga.
> Vol, Surf.
Arès, ♂
Intimidation, brave - Baie Pocpoc.
> /
Délia, ♀
Chanceux, naïve - Lentiscope.
> Vol.
Polyx, ∅
Calque, bizarre - Lunettes Choix.
> Cage-Éclair, Psyko, Laser Glace.

Team spécifique : .
Louna, ♀
Joli Sourire, maligne - Lockpinite.
> Vampipoing, Poing Glace.
Rony, ♂
Isograisse, relax - Baie Chérim.
> Casse-Brique, Poing de Feu.
Many, ♂
Intimidation, malin - Ceinture Pro.
> Force, Tête de Fer.
Toby, ♂
Intimidation, gentil - Poudre Claire.
> Séisme, Éclair Fou.
Galia, ♀
Calque, modeste - Gardevoirite.
> Ball'Ombre.
Triss, ♀
Brise Moule, prudente - Veste de Combat.
> Direct Toxik, Hydroqueue.
Tsuki, ♀
Sérénité, timide - Lunettes Sages.
> Choc Psy, Lance-Flammes.


MessageSujet: Espérance ~ Éclosion de Tsuki.   Lun 30 Déc - 14:41

Espérance.
L'espoir fait vivre.


- Sous les herbes folles, moi j'ai grandi ; je suis une enfant ordinaire, plutôt jolie.. Petite fille rêvant d'ailleurs, ici pas très loin de vous. Parfois je soupire & souvent je me dis : J'aimerai tant voir la vie en grand!

Une matinée d'hiver dans les montagnes du nord, douce & paisible, entourée de Louna & de Cathy, avec le petit œuf de Togépi niché dans une couverture auprès de la Capidextre. Appuyée contre un arbre, ma guitare sur les genoux, je n'étais pour une fois pas sortie dans le but de m'entraîner. Juste penser un peu, ou ne pas penser -je ne savais pas vraiment-. Juste passer un peu de temps avec mes sœurs pokémon, en pleine nature, avec l'œuf que nous avions emmené pour ne pas risquer de manquer son éclosion, car il avait commencé à s'illuminer parfois par sursauts la veille au soir. & grattant les cordes de mon instrument, je chantais depuis que nous nous étions installées ici. Bien des mélodies y étaient passées déjà, plus ou moins joyeuses, & j'ignorais totalement depuis combien de temps nous étions là, je ne cherchais pas non plus à le savoir -un regard au soleil m'aurait suffit, mais voilà-. Des mélodies plus ou moins joyeuses, plus ou moins entraînantes, la berceuse de Damien une ou deux fois bien sûr, jusqu'à en venir à ce chant magnifique que j'aimais tant depuis que je l'avais découverte dans un animé japonais ; un texte écrit & chanté par une française, la musique composée par cette même femme. Il m'avait suffit de remplacer la harpe par ma guitare, & je pouvais prêter ma voix à La Chanson d'Arrietty.

- Les cheveux froissés par le vent, fendre l'air comme un oiseau blanc, sentir enfin ton regard sur moi.. Derrière ces murs je sais qu'il y a la mer, des papillons, un grand livre ouvert ; mais y a-t-il quelqu'un quelque part, pour moi?.

Un léger sourire aux lèvres, je n'étais pas vraiment là. Emportée par les paroles qui m'échappaient sans y penser, par la mélodie qui se jouait presque d'elle-même sous mes doigts. J'avais toujours aimé la musique, & chanter. Quand Damien avait commencé la guitare, je lui avais naturellement demandé de m'aider à apprendre. Je ne serais jamais aussi douée que lui avec cet instrument, mais je me débrouille plutôt pas mal du tout, je pense pouvoir dire ça honnêtement. Je connais mes guitare par cœur depuis longtemps désormais, & en faire chanter les cordes est depuis longtemps un geste naturel qui ne me demande plus de réflexion. J'avais même commencé à jouer parfois juste à l'oreille, bien que cela me demande généralement plusieurs tentatives pour trouver la bonne note. Enfin. Cela m'était presque aussi naturel que de chanter, en somme. & j'aimais cela sincèrement, la musique m'apaisait presque en toutes circonstances. Elle apaisait aussi la plupart de mes pokémons, presque autant que de s'entraîner pour les plus combattifs d'entre eux. Elle apaisait aussi ma fille, que m'écouter jouer ou chanter avait toujours charmée, tout comme elle aimait écouter son père ; & d'avance j'étais persuadée qu'il en serait de même pour le petit être qui grandissait déjà dans mon ventre, au contact de la musique déjà comme sa grande sœur lorsque je l'attendais. La musique & les pokémons, deux passions bien communes à toute notre petite famille qui baignait dedans à longueur de temps & nous permettaient d'oublier nos peines.

- Sous les herbes folles, j'écoute la pluie ; le temps s'écoule ordinaire, moi je m'ennuie.. À chaque pas suivre nos cœurs, je veux suivre mon cœur. J'attends, souvent je me dis : Si j'avais des ailes, si j'avais un ami, la vie s'rait plus belle avec lui.

Mon sourire s'étirait, & je fermais les yeux, juste portée par la musique. Je n'avais pas remarqué l'agitation soudaine de Cathy, & elle ne l'interpella pas puisque Louna l'en empêcha d'un geste. Je chantais, paisible, loin de nos tourments & des douleurs, loin des questions & des doutes & des peurs, repoussant les traumatismes qui pavaient ma vie. & la lapine, consciente de l'apaisement en question, avait veillé à ne pas interrompre mon chant ni la mélodie que jouaient mes doigts sur la guitare par une exclamation, si enthousiaste & joyeuse soit-elle. Elle se contenta, doucement, de poser une patte sur mon épaule pour me pousser à rouvrir les yeux. Ce que je fis alors, lui lançant une œillade interrogative avant de suivre son regard, pour tomber directement sur le petit œuf.. Qui s'était illuminé de nouveau, mais de façon plus nette cette fois, & plus vive, "clignotant" de plus en plus vite sous les pattes douces de la Capidextre qui s'était approchée. Cette fois, c'était l'heure, & mes yeux s'embuèrent, mon cœur s'emplit de plusieurs émotions contradictoires devant cette lueur immaculée & chaleureuse qui ne tarda pas à devenir continue. Alors pour rester paisible, je continuais de jouer, de chanter.

- Les cheveux froissés par le vent, j’irais voir les grands oiseaux blancs, je sentirais ton regard sur moi.. Derrière ces murs je sais qu’il y a la mer, des papillons, un grand livre ouvert ; & toi là-bas quelque part, qui attend..

Ma voix se tut pour laisser place à la seule mélodie. & mon sourire qui s'était vaguement évaporé me revint. Au diable les doutes, les questions, les peurs & les traumatismes. Les choses ne se passent jamais deux fois de la même manière, après tout. Nous nous débrouillerions toujours pour l'enfant que je portais, après tout. & ce Togépi qui était en train de sortir de son œuf n'était pas celui qu'avait obtenu ma sœur peu avant de nous quitter ; c'était l'enfant de ce dernier. Nouveaux départs & nouveaux espoirs, car la vie continue, voilà tout. C'est sur ce fond musical, sur ces pensées qui après une brève agitation s'étaient de nouveau apaisées, que Tsuki naquit. La petite Togépi, fille de Toshan le Togekiss de ma défunte Angie recueilli par notre grand-mère, & de Pandora celle de mon grand frère. Tsuki, un prénom japonais je crois, avec un rapport à la lune que j'ai oublié mais qui de fait me semblait adaptée pour ce jeune pokémon de type fée, qui un jour volerait sous les étoiles. Sur une dernière note, je posais ma guitare afin de prendre la nouvelle-née dans mes bras, la bercer doucement alors qu'elle me souriait, les yeux étincelants & admiratifs, pleine de confiance autant envers moi qu'envers Louna & Cathy qui m'entouraient, puisque nous étions les trois tous premiers visages qu'elle vit. & ce fut ainsi, a capella, que j'achevais cette chanson qui venait de bercer sa venue au monde, cette mélodie qui resterait de fait probablement toujours une douce & apaisante berceuse pour elle.

- Les cheveux froissés par le vent, j’irais voir les grands oiseaux blancs, je sentirais ton regard sur moi.. Derrière ces murs je sais qu’il y a la mer, des papillons, un grand livre ouvert ; & toi là-bas quelque part, qui attend..

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Team classique & Team Maître.

Offrandes ♡ :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Espérance ~ Éclosion de Tsuki.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» éclosion de sarcelle
» éclosion (réglage couveuse)
» la technique a un prix...39€
» bouchour
» Les muscles , les filiere énergétiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Montagnes du Nord-