« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Devenir parfait. | Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Devenir parfait. | Mercy   Lun 15 Juil - 10:09


DEVENIR PARFAIT.

- - - - - - - ✂ - - - - - - -
♠ La perfection ne s'atteint pas, mais on peut toujours rêver de l'atteindre. ♠

« Un kilomètre à pied, ça use, ça use, un kilomètre à pied, ça use les souliers ! Deux kilomètres à pied… » Je chantonnais doucement pour me donner envie d’avancer. Etant donné que récemment je n’avais plus de casque, je devais me débrouiller avec mon propre répertoire. En effet, je n’avais plus de batterie sur mon MP3 pour écouter ma musique donc autant dire que le casque, sans la musique, ce n’était pas vraiment utile. Hiko marchait à mes côtés, Kaï sur ma tête, et mon œuf dans les bras. Oui, les deux petits derniers n’aidaient pas non plus. Le fait de devoir les porter, me fatiguait encore plus. Mais bon, je n’allais pas m’en plaindre, j’étais en train de faire une randonnée avec des pokémons ! Soyons heureux ! Encore une fois, c’est pour mieux me motiver. Autour de moi, il n’y a rien. Dis donc, j’ai le chic pour trouver des endroits déserts moi… Déjà la dernière fois en arrivant, il n’y avait personne au port… Je ne dois pas avoir la chance de mon côté en ce moment. Oui, ça doit être ça. Mais fort heureusement, la chance ça tourne ! Enfin, je crois… Je me suis toujours dis ça, et c’est ce que mon frère me disait aussi. Mon frère… Il me manque tellement. Je crois que ça doit faire une semaine que je ne l’ai pas vu, et j’ai vraiment hâte qu’il arrive. Il fait parti de ma vie. J’ai vraiment besoin de lui. Depuis que je suis sur cette île, je ne suis qu’avec des pokémons, à part pour trouver un endroit ou dormir, je n’aie pas vraiment côtoyé de vraie personne. Et oui, ça me manque vraiment. Néanmoins, je devais suivre le chemin que je m’étais fixé pour pouvoir m’améliorer en concours de coordination. Je devais m’améliorer encore et encore pour être prête pour un premier concours. Mais bon pour le moment, je ne tenterais rien pour le moment. Je manque encore beaucoup d’expérience. Je soupirais un bon coup et continuais d’avancer.
 
Une fois que j’eu trouvé une surface plane dans les montagnes, je décidais de faire une halte dans cet endroit. Kaï sauta sur le sol et atterri avec grâce. J’étais vraiment fière de mes pokémons. Je posais l’œuf de pokémon contre la roche, autour de lui, j’y posais mon sac pour le caler. Comme ça aucun risque qu’il glisse de toute façon, il était protégé dans une petite boîte de verre. Elle me permettait de voir quand il allait éclore et surtout de voir s’il était en parfaite état. On ne sait jamais, un coup mal placé et c’était la fin. Autant dire que je n’en avais aucune envie de perdre le petit être qui était en train de grandir à l’intérieur. Je regardais Hiko avec un petit sourire, il s’était assis, parfaitement droit devant l’œuf comme pour le protéger. Non, je ne pouvais pas rêver mieux en termes de pokémons. J’appelais mes deux petits anges près de moi. Il était temps que l’on s’entraîne un peu après tout, depuis notre arrivée, nous n’avions encore rien fait en terme d’entraînement, et si nous étions sur Enola, c’était en parti pour la compétition donc… « Kaï place toi à côté de Hiko… En fait non, dos à dos c’est mieux ! » Très vite les pokémons avaient pris place, je plaçais ma main sous mon menton. Ils tournèrent la tête vers moi en attente d’un ordre. Je regardais Kaï et Hiko à tour de rôle. La position de départ est bien, mais il manque l’entrée. « Kaï utilise Jet de sable de façons à vous rendre invisible à mon regard. » Le petit pokémon commença à battre le sol de sa queue et de la poussière s’en souleva, cachant les deux pokémons. « Oui, c’est bien ! » Maintenant, je devais trouver une suite d’enchaînements qui me permettrait de mettre en valeur mes deux pokémons et aussi qu’ils s’amusent, c’est le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Mer 17 Juil - 2:35


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


Mon installation à Baguin s'est fait sans anicroche notable. J'ai découvert avec grand plaisir l'immense appartement qui me logera pendant mon séjour sur l'île. Magnifique. Luxueux, spacieux, bien éclairé. L'endroit respire le neuf! Rien à voir avec les quartiers entiers en ruines au Sud de la ville. J'ai beau me compter chanceuse pour une installation aussi rapide et agréable, je dois avouer avoir la tête lourde depuis quelques jours. La nervosité en vue de mon grand rendez-vous avec ma contact, Solène Weber, me pèse, mais il y a bien plus. C'est Eliza Turnac. Je croyais m'être débarrassée de ces visions nocturnes récurrentes depuis ma visite au volcan Limar, il y a deux jours, non loin de Vanawi. Et pourtant. L'ex-présidente de l'île continue de me hanter, malgré moi. Sa présence à mes côtés est parfois si intense, que j'ai l'impression de sentir son regard sur elle. Je ne crois pas aux esprits, ni aux fantômes. Foutaise que toutes ces histoires pour enfants à l'imagination trop fertile. Malgré tout, je vis avec ce sentiment étrange que nos destinées étaient liées d'une façon que je ne pourrais expliquer. À quoi bon, à présent? Il n'y a pas plus morte qu'elle. Pendue devant des milliers de témoins. Si je pouvais seulement cesser de la revoir, au bout de sa corde, la nuit quand les songes m'ont aspirée. Si seulement je pouvais cesser de penser à elle, pour plutôt me concentrer sur mon triomphe.

Mon triomphe. Il est complet et absolu. Mon article sur la mise à mort de la martyre nationale m'a valu un intérêt non seulement à Montréal, mais aussi dans tout le Canada. Mes écrits font le tour des médias sociaux et se propagent, créant beaucoup d'émoi. Je frôle tout juste mon rêve. Je suis une journaliste qui rêve de changer le monde avec son art. J'ai enfin la sensation d'être utile. Je vis un rêve, depuis la réponse de mon patron. «Nous en voulons plus. Un article pour mercredi prochain. Bon boulot!». Bon boulot. Je veux plus, moi aussi. Je veux connaître ce Régime. Je veux m'infiltrer dans leur tête, révéler leurs intentions réelles. Mais comment? Je commence à me familiariser, je me donne du temps. Mais je garde les yeux ouverts et ma caméra prête. D'ailleurs, je suis sortie, aujourd'hui. J'ai décidé de prendre un peu d'air en compagnie de Kinu et de Shadaya, mais aussi m'approcher un peu de ses immenses montagnes. Prendre de l'air quoi! De plus, je crois bien qu'il faudrait que je m'entraîne un peu. Le Kaïminus, l'indomptable leader de cette équipe, m'a signifié ce matin qu'il avait besoin de se dépenser... en m'envoyant un Pistolet à O en pleine figure. J'imagine que je l'avais cherché. Je me dois absolument de les garder en forme. Car pour continuer la poursuite de mes rêves, j'ai besoin d'eux, de cette couverture.

«Aller, vous deux, plus vite!»

Loin en avant sur le sentier, je gambade presque, pressée de découvrir ce petit terrain plat qui semble prometteur. Qu'y faire? M'entraîner, bien sûr... Du moins, essayer. J'ignore vraiment comment entraîner mes Pokémon, mais rien ne m'empêche d'essayer! La Lixy me dépasse, le sourire aux lèvres, la queue bien haute. Kinu suit en riant de mon enthousiasme. Il n'a pas l'habitude de me voir ainsi. Nous dévalons ensemble une pente, menaçant de nous casser le cou ou pire... ma caméra! Mais nous tenons bon et bientôt nous atteignons cet endroit d'une beauté incomparable. J'en suis bouche bée un moment. Puis je mitraille l'endroit. Je veux des photos de tous les recoins! Je m'arrête rapidement, cependant. Une voix a attiré mon attention. Je ne suis pas seule.

«Alloo?»

Je la vois, bientôt. Une jeune fille, pas plus de seize ou dix sept ans, en compagnie de ses Pokémon. Si je ne reconnais pas celui de forme canine, j'ai déjà vu et rêvé d'un Evoli. Le sien est magnifique. Ses longs poils luisant dans le soleil. Je m'approche, tout sourire, mes alliés sur les talons.

«Eh! Bonjour toi, je ne m'attendais pas à voir quelqu'un ici! Tu t'entraînais?»

Mon oeil averti remarque aussitôt leur position peu orthodoxe. Je me demande bien quel genre de stratégie elle pratique ainsi. Peut-être que je pourrais m'en inspirer, qui sait?



____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Mer 17 Juil - 18:33


♠ Rencontrer des gens, c'est bien. Entretenir une conversation avec eux, c'est mieux. ♠
Maintenant qu’ils sont dos à dos, que l’entrée est faite, il faudrait que les pokémons se retournent et se voient. Bien sur, il faudrait que ce soit des mouvements de grâce et non pas des mouvements exécutés juste pour être fait. Quand on fait, on fait bien. Enfin du moins, on essaie. Toujours tenter, cela finit par porter ses fruits. « Alors… Aidez moi, je ne trouve pas ! » Et voilà que maintenant, je me retrouve à implorer mes pokémons de trouver comment les entrainer. Décidément, il fallait vraiment que je retrouve mon frère. Du moins, il fallait que je reste en vie et avec un minimum de raison pour survivre. De toute façon, moi et ma patience. Alors que je tentais de trouver une bonne chorégraphie sous l’œil avertie de Kaï, une jeune fille me tira de mes réflexions. «Eh ! Bonjour toi, je ne m'attendais pas à voir quelqu'un ici! Tu t'entraînais ?» Je la regardais comme si elle était le messie que j’avais attendu depuis des jours, c'est-à-dire, avec de grands yeux, ronds comme des soucoupes volantes. Oui, à ce point là. C’était la première personne humaine qui me parlait depuis un mois. Et puis pour lancer une conversation censée, logique et dans laquelle je n’aurais pas pour réponse un Eveeeee ou bien un Dhyyyyyyyy. J’étais tellement heureuse que j’en étais presque à sauter partout. Cependant, je me retins. Si je la faisais fuir tout de suite, j’étais bonne pour retourner à la solitude en compagnie de mes pokémons. Je tentais de répondre d’une voix calme mais celle-ci laissait clairement voir que j’étais toute excitée. « Je ne pensais pas voir quelqu’un non plus, mais je suis plutôt contente ! » Quand à l’entraînement, on ne pouvait pas dire que s’en était un puisque je cherchais désespérément de quoi m’inspirer pour créer quelque chose de beau, de magnifique. Quelque chose qui attire le regard et qui frappe la mémoire. C’est souvent difficile à faire, mais une fois, j’avais réussi. Enfin, une fois.
« Disons que je tente de commencer une nouvelle chorégraphie pour mes deux p’tits loups, mais je ne trouve encore l’inspiration. » Et mais, je parle de chorégraphie, mais si celle à qui je parle est une dresseuse, elle ne comprendra certainement pas ! C’est sur qu’une chorégraphie c’est pour danser, et on ne danse pas dans un combat pokémon. Enfin sauf dans la deuxième partie des concours bien sur. D’ailleurs, cela me fait penser que je ne me suis pas présentée. Quelle impolie je fais ! Super la première impression. Je rougis de honte avant de parler. « Je m’appelle Yumi Tokiro. Je suis une coordinatrice ! » Et fière de l’être. Je pense qu’elle va vite le voir vu le grand sourire qui prend maintenant toute la place sur mon visage. Puis je tourne la tête vers mes pokémons. Ah oui ! Eux aussi je dois les présenter convenablement ! « La petite Evoli, c’est Kaï et le petit Medhyena, c’est Hiko ! » Les deux intéressés s’étaient rapprochés et s’étaient collés chacun à une de mes jambes. En même temps, c’est normal, il ne connaisse pas la jeune fille. Comme moi d’ailleurs… Mais on en a que faire ! Elle est venue me voir alors elle est gentille ! Par contre, je n’ai pas arrêté de parler… « Désolée, je n’arrête pas de parler. Je vais me taire maintenant. » Je baisse la tête et attends que la jeune fille prenne la parole. Je crois qu’en fait, en voulant me présenter, j’ai monopolisé toute l’attention. Si je ne l’ai pas ennuyée avec tout ce flot de parole, je pourrais vraiment m’estimer heureuse. Mais bon, je croise les doigts derrière mon dos. En général, peu de personne arrive à canaliser mon énergie et donc peu de personne aime parler longtemps avec moi. Un peu, oui, mais trop, non. Puisque bon, on va dire que parler, c’est plus que dire des mots. C’est une passion. Et disons que comme je n’ai pas beaucoup parlé depuis un mois, tout ressort. Il ne faut pas m’en vouloir. S’il te plait. Je te revaudrais ça, promis, enfin juste si tu ne me jette pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Jeu 18 Juil - 2:46


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


En effet, en m'approchant, je constate qu'elle n'est qu'une adolescente. Qu'est-ce qu'une aussi jeune fille peut faire dans un endroit pareil? J'ai mis au moins une heure de marche, si n'est plus, pour rejoindre cet adorable terrain plat surmonté de montagnes à la beauté ahurissante. Peut-être possède-t-elle une fibre aventureuse, tout comme moi. Une chose est certaine, elle m'est bien sympathique, avec ses longs cheveux bleus et son enthousiasme débordant. Elle semble aussi surprise que moi de croiser quelqu'un ici, ce qui accentue mon sentiment que ces montagnes aux pics déchirés s'étendent bien au-delà de mon regard. Peut-être même jusqu'à Amanil, qui sait. Je devrais consulter un carte, cela fera taire toutes mes questions. Une chose est certaine, la région du Nord est vraiment impressionnante et je me sens toute petite en son coeur, en compagnie de cette jeune fille. Au moins, un peu de compagnie ne fait pas de mal. Bientôt, la jeune fille entame un charabia que je ne suis pas en mesure de comprendre. Une chorégraphie? Avec des Pokémon? J'ignorais qu'une telle chose était possible. Je veux dire... jamais au grand jamais Kinu n'accepterait de danser, et Shadaya est trop... rêveuse pour suivre quoi que ce soit.

«Une... quoi?» je bafouille, non certaine d'avoir bien compris.

Le tout s'éclaire assez rapidement, cependant, alors qu'elle révèle sa nature. Une Coordinatrice. J'ai déjà entendu parler de ce genre de dresseurs, même qu'une amie proche à moi fait fureur sur les planches des Concours à Montréal. Je n'y ai jamais compris grand chose, mais chaque fois où j'ai assisté à une de ses performances, j'en ai été fort impressionnée. Yumi Tokiro me semble jeune pour exercer un métier aussi difficile que celui de Coordinatrice. À son âge, je commençais véritablement mes premiers pas dans le journalisme... Y a-t-il un âge pour le talent? J'ignore si cette inconnue en possède, mais je ne peux qu'admirer Kaï et Hiko, ses deux Pokémon qu'elle me présente. Je trouve ce comportement un peu étrange. Je veux dire... je n'aurais jamais pensé à présenter Kinu et Shadaya, mais du coup, cela m'apparaît naturel. Je n'aimerais pas me trouver en compagnie de quelqu'un qui ne me présente pas! D'ailleurs, je m'empresse de le faire, amusée par sa gêne nouvelle.

«Je suis Victoria Hills, et voici mes Pokémon, Kinu le Kaïminus et Shadaya la Lixy.»

Sans aucune gêne, cette dernière trottine vers l'inconnue pour mieux l'observer. Je lui fais signe de revenir, un peu embarrassée, mais elle continue son examen, un grand sourire sur le visage. Je soupire. Je la récupère dans mes bras et elle proteste un peu, mais sans colère.

«Tu es donc une Coordinatrice... inscrite à la Compétition? Je suis une dresseuse et j'y participe, même si je n'ai toujours pas de Badge.»

Je sens qu'il s'agit d'une chance de tester cette couverture. Cette Victoria Hills, que je me dois d'incarner. Je n'ai jamais aimé jouer des jeux, surtout pas avec des adolescentes innocentes comme Yumi. Mais je n'ai pas le choix. Il pourrait s'agir de la différence entre vie et mort, ici sur l'île. Mon travail de journaliste dérange, je le sais. Cet article d'Azmitia sur la mise à mort d'Eliza Turnac n'a pas amusé le Régime, du tout. Et tant mieux. Tout journaliste cherche à informer, mais aussi à changer les choses, à susciter une réaction.

«Ne t'inquiète pas, Yumi... c'est bien ça? Tu ne parles pas trop. Par contre, je m'excuse d'avoir stoppé l'élaboration de ta... chorégraphie. J'aimerais bien voir ce que tu fais, en fait, je n'y ai jamais compris en Concours... Même si en fait, je ne suis pas une dresseuse très douée non plus.»

Je gratte l'arrière de ma tête sous l'effet de la confession. S'il y a bien une vérité dans ce discours, il s'agit de celle-là.



____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Ven 19 Juil - 17:58


♠ Rencontrer des gens, c'est bien. Entretenir une conversation avec eux, c'est mieux. ♠
L’inconnue aux longs cheveux roses, couleur d’ailleurs très originale (je peux parler avec mes cheveux...) se présenta finalement. Elle n’avait pas l’air de m’en vouloir de beaucoup parler. J’étais contente qu’elle ne me reproche rien. « Je suis Victoria Hills, et voici mes Pokémon, Kinu le Kaïminus et Shadaya la Lixy. » Alors qu’elle présentait par la même occasion ses pokémons, je les regardais avec des étoiles dans les yeux. C’étaient de très beaux pokémons qu’elle avait là. Si mignon en plus ! Son Lixy, Shadaya, trottina vers moi pour mieux m’observer, enfin je crois. Elle était si mignonne avec son grand sourire sur son visage, mais sa dresseuse, un peu gênée la prit dans ses bras. Je souriais maintenant. Vraiment, Shadaya était vraiment trop choupi. J’avais vraiment envie de lui tirer les joues comme le faisait les grands-mères avec leurs petits enfants. Non, je ne me compare à une grand-mère. Mais avec ses grands yeux pétillants qui me fixent, je n’avais qu’une envie, lui faire des gros câlins et des gros bisous partout. Mais bien sur, de façon plus classe qu’un Lipoutou. Parce que bon, ses pokémons font des gros bisous, mais tout dégoûtant. En y repensant, cela me donnait la migraine. « Tu es donc une Coordinatrice... inscrite à la Compétition? Je suis une dresseuse et j'y participe, même si je n'ai toujours pas de Badge. » Oh une dresseuse. Comme mon frère ! Même si elle n’avait pas encore de badge, je savais que cela ne saurait tarder. Avec des pokémons comme les siens, elle y arriverait avec facilité, enfin du moins, si elle s’entraîne bien et qu’elle s’entends bien avec ses pokémons ce qui m’a l’air d’être le cas. Alors, je ne m’en fais pas trop pour elle. Et puis, elle a l’air d’être plus âgée que moi donc elle doit avoir plus d’expérience que moi pour se débrouiller dans la nature. 

«Ne t'inquiète pas, Yumi... c'est bien ça? Tu ne parles pas trop. Par contre, je m'excuse d'avoir stoppé l'élaboration de ta... chorégraphie. J'aimerais bien voir ce que tu fais, en fait, je n'y ai jamais compris en Concours... Même si en fait, je ne suis pas une dresseuse très douée non plus.» Elle se gratte l’arrière de la tête comme si ce qu’elle venait de dire était vrai. Elle ne m’avait pas du tout interrompue, puisque je ne savais pas quoi faire justement. Alors, il n’y avait pas de quoi s’en faire. Pas du tout même. En y repensant, j’étais ravie qu’elle me dise que je ne parle pas trop. Ça me faisait très plaisir. D’ailleurs, si elle veut que je lui parle de concours, je ne vais plus m’arrêter tant j’adore cette discipline. J’aime tant voir les pokémons se mouvoir avec grâce et aussi, se mettre en valeur grâce à leurs attaques. C’est vraiment magnifique un concours. J’ai bien conscience que pour le moment, je n’en suis pas encore là. Malheureusement. Mais je compte bien y arriver. J’en ai fais la promesse à mon frère. Il compte sur moi. « Oui, je suis bien inscrite à la Compétition, et je compte faire de mon mieux pour réussir à la gagner ! Au moins pour mon frère. » C’est vrai que je ne peux me passer de mon frère. Il me manque tellement. Je n’arrive pas à me l’enlever de mes pensées. Il est tout le temps près de moi, dans mon cœur, et quelque part, ça me rassure un peu. Je sais que même si un océan nous sépare, il sera toujours là pour moi. « Mais tu n’as pas à t’excuser, tu n’as rien stoppé du tout. J’étais vraiment en train de chercher de l’inspiration. » J’étais assez surprise qu’elle m’avoue de ne pas comprendre grand-chose car après tout, c’est assez simple. Et puis si elle n’est pas « très douée », c’est qu’elle vient surement d’acquérir ses pokémons. Elle n’a pas du les avoir depuis aussi longtemps que moi je connais les miens. Donc d’un autre côté, si son aventure vient juste de commencer, je comprends qu’elle ne connaisse pas les Concours. « Les Concours. Franchement, c’est… Je ne sais même pas comment expliquer. C’est juste magique. C’est une harmonie entre les dresseurs et leurs pokémons. C’est mettre un pokémon en valeur avec ses propres atouts. Je suis encore loin de ça, mais j’y crois. Je crois qu’un jour, je saurais faire tout ça. » Oui, on peut toujours rêver, ce n’est pas interdit. Moi, il est là mon rêve.


Dernière édition par Yumi Tokiro le Lun 29 Juil - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Sam 20 Juil - 4:11


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


Yumi semble manquer d'assurance, et je peux le voir à ses paroles. Je ne comprends pas trop ce qui peut l'inquiéter. Kaï et Hiko me semblent heureux, pleins de santé, vifs et intelligents. Que dire de cette petite Evoli! Son pelage resplendit littéralement, alors que le soleil joue dans ses longs poils bruns. Si la Coordination rime avec beauté et grâce, alors la jeune fille est accompagnée des meilleurs artistes qu'elle pourrait rêver! L'histoire de son frère attire aussitôt mon attention. Difficile de ne pas piquer la curiosité de Mercedes Leighton Blanchett. Je perçois dans sa voix comme un brin de mélancolie, mais rien qui n'indiquerait une réelle douleur. Ce frère doit toujours être en vie. Une chose est certaine, elle porte une grande affection envers ce membre de sa famille, même qu'elle veut gagner toute la Compétition pour lui. Je trouve cette pensée un peu dommage. Je regarde cette adolescente énergique, verbale et surexcitée et je me dis qu'elle devrait poursuivre ce rêve pour elle-même. Je n'ose pas lui dire, évidemment, même si je le pense pleinement. Je lui souris. Je me retrouve un peu dans son angoisse face au défi que représente la Compétition de l'île d'Enola. J'en ressens un peu le vertige. Je n'ai jamais été très portée vers tous ces tournois Pokémon, même au fin fond du Canada, j'ai déjà entendu parler du prestige entourant la Compétition de Nuva Eja.

«Ton frère? Il est Coordinateur aussi?»

Je n'ai pas pu m'en empêcher. Il faut que j'en sache plus sur lui. Je suis comme ça, une vraie fouineuse. Je m'exaspère moi-même de ma curiosité. Je m'assieds dans l'herbe, posant Shadaya contre mes genoux. Elle revient aussitôt à la charge de caresses en frottant son dos contre mon bras. Je la caresse avec douceur, amusée par son côté affectueux qui me surprendra toujours. Kinu, lui, ne se laisse que très peu toucher. Une distance respectueuse persiste entre nous deux, une distance que ni lui, ni moi n'osons franchir. Yumi avoue qu'elle cherchait son inspiration. Une part importante, j'en ai l'impression, du travail de Coordinateur. Tout comme le mien... même si au final, le journalisme relève des faits, des vérités.

«Nous formons une belle paire dans ce cas: une mauvaise dresseuse et une Coordinatrice qui cherche son inspiration!»

Je souris. Les explications apportées par Yumi à propos de son art n'ont pas vraiment éclairé ma lanterne, mais je me promets d'investiguer un peu plus à ce sujet. L'entendre papoter à propos des Concours est un vrai plaisir cependant.

«J'aimerais beaucoup voir ton Evoli en action, en tout cas! Je la regardais tout à l'heure, et je me disais... que le soleil fais des merveilles sur son pelage! Peut-être devrais-tu regarder cet aspect pour t'inspirer? Pfff... je n'y connais rien!»

J'éclate de rire, attirant l'attention de Shadaya, qui dans un nouvel élan d'amour, saute dans mes bras, me faisant tomber à la renverse. Je me retrouve allongée dans les herbes folles, observée par les hautes montagnes. Mes cheveux se mêlent au gazon et mes yeux se ferment alors qu'une brise fraîche me caresse le visage. Ces derniers temps, la chaleur de l'été m'a totalement étouffé, mais dans les montagnes, l'humidité m'a quittée pour laisser place à la plus belle journée depuis des semaines.

«Quel paradis...» je souffle.





Déjà trois cartes! Bravo! Attention, tu n'es pas au bout de tes peines. Les fantômes sont attirées par la perfection, par la beauté, paraît-il, et peuvent prendre toutes sortes de formes. J'aimerais voir si tu arrives à résoudre la prochaine énigme. Elle concerne justement quelqu'un qui adore modeler les apparences.

Petit indice: Les gens qu'on apprécie peuvent aussi disparaître.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Lun 29 Juil - 15:43


♠ Rencontrer des gens, c'est bien. Entretenir une conversation avec eux, c'est mieux. ♠
Victoria est toujours en face de moi après que je lui ai expliqué ce que j’aimais dans les concours de coordination. Elle me sourit. Elle est vraiment quelqu’un de sympathique décidemment, je n’ai rien à dire là-dessus. Et bien que je ne la connaisse pas encore, elle m’inspire confiance, pourquoi, je ne sais pas vraiment. « Ton frère? Il est Coordinateur aussi? » Mon frère. J’aurais vraiment aimé qu’il fasse des concours, c’est vrai. Il était toujours en train de me donner des conseils grâce à son œil neuf. J’avais toujours de bon avis. Et puis, on peut dire que mon frère est très doué avec les pokémons. J’admire cette relation qu’il possède avec eux. Disons que je l’admire tout cours. Tout en lui, me donne envie de lui ressembler. «  Non, lui c’est un dresseur. Un très bon d’ailleurs ! Toujours là pour me protéger… Enfin, jusqu’à ce que j’arrive sur cette île. » Je souris à la dresseuse. C’est vrai que j’ai beaucoup aimé venir ici, mais l’absence de mon frère me manque. Comme si sa présence m’avait toujours été essentielle. Enfin, c’est peut être le cas d’ailleurs. Alors que Victoria s’installe dans l’herbe, je prie place aussi à mon tour. Et alors qu’elle caresse son Lixy, Kaï prend place près de moi en se roulant en boule. A côté, les oreilles bien droites, Hiko surveille le Kaïminus avec attention. Ce qui me donne en quelques sortes envie de rire. « Nous formons une belle paire dans ce cas : une mauvaise dresseuse et une Coordinatrice qui cherche son inspiration ! » Je rigole à cette phrase là. Elle n’a pas tord du tout. Quel beau duo ! En tout cas, nous pourrons nous défendre mutuellement si nous sommes attaquée, mais je ne suis pas sure que si l’on devait être séparée, ce soit aussi facile. Remarque avec deux pokémons chacune, on peut très bien y arriver toute seule. Mais comme ça n’arrivera pas. Pourquoi je réfléchis à ça alors que je suis en train de passer un bon moment avec Victoria… ? « Oui en effet ! Quel beau duo nous faisons. Mais je suis sure que tu n’es pas si mauvaise que ça ! »
 
Elle m’offre un nouveau sourire. Je sens qu’elle va me parler d’autres choses. « J'aimerais beaucoup voir ton Evoli en action, en tout cas! Je la regardais tout à l'heure, et je me disais... que le soleil fait des merveilles sur son pelage! Peut-être devrais-tu regarder cet aspect pour t'inspirer? Pfff... Je n'y connais rien! » Je la regarde avec un regard compatissant. Elle débute dans les pas de dresseurs et je comprends très bien que la coordination ne soit pas la chose la plus facile à découvrir au début. Même moi, j’ai fait des débuts plus bas que terre et je peux aujourd’hui dire que je maintiens ma tête hors de l’eau. Enfin, de justesse cependant. Néanmoins, je garderais en tête ce petit conseil qu’elle m’a donné. C’est vrai que le soleil rend bien sur son pelage, il faudrait que j’en prenne compte lors d’une élaboration de chorégraphie. « Non, non, c’est une bonne remarque que tu m’as fait là ! Il faudrait que je mette ce côté-là en avant lors de ma prochaine chorégraphie. Et comme tu ne connais pas vraiment la coordination, tu pourrais peut être me donner des conseils ? Après tout, un œil neuf, c’est toujours bien vu ! » Je lui offre mon plus beau sourire, puis entreprends de caresser Kaï. Celle-ci, les yeux clos, se serre un peu plus contre moi. Alors que Victoria se retrouve allongée sous son petit Lixy, je l’entends malgré tout souffler quelques mots. « Quel paradis... » Je ne peux qu’approuver cette affirmation d’un hochement de tête. Bien que je ne sois pas sure qu’elle le remarque, c’est mon affirmation. «  C’est vrai que c’est un beau paysage qui s’offre à nous. La montagne est magnifique et ce petit air frais… Quel délice ! »
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Lun 5 Aoû - 21:47


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


La présence de Yumi m'est très agréable. Cette jeune fille pétille de vie et naïveté, qui me rappelle ma propre adolescence. Bien sûr, à son âge, je n'étais pas aussi grande, ni aussi jolie. Je n'avais aucun intérêt pour les Pokémon non plus, de près ou de loin. Cependant, je vivais tout comme elle-même aujourd'hui ma passion qui brûlait en moi comme une flamme qui aujourd'hui bouillonne en moi comme la lave du volcan Limar! Il est facile de discuter avec elle, malgré son débit rapide et l'abondance de ses paroles. Je n'ai jamais dédaigné une bonne conversation, surtout quand on me place en position d'écoute. Au contraire, j'absorbe alors toutes les informations possibles pour les stocker quelque part dans mon cerveau. Je suis en train de me demander quel genre de conseils je pourrais bien lui fournir sur son art, autre que celui-ci. À vrai dire, je n'avais jamais considéré produire une oeuvre d'art avec les attaques d'un Pokémon. Le tout me semble vraiment complexe et plutôt difficile. Je me considère absolument incapable d'imaginer une seule combinaison, mais je me dis que je pourrais toujours essayer d'aider la jeune fille si je le pouvais. Je lui avoue donc que je ne pense pas être en mesure de la conseiller, n'y connaissant rien à rien à son domaine.

«Par contre, ma mère me disait toujours d'être moi-même et de garder la tête haute... Je crois que ça compte pour quelque chose. Reste authentique dans tes performances et je suis sûre que les juges t'aimeront! Tu m'a l'air d'être une jeune fille énergique et très intéressante, ainsi si tu es toi-même, tes prestations le sauront tout autant!»

Voilà qui me semble intelligent. Je me félicite de cette réponse en caressant la tête de Shadaya qui ronronne toujours comme un gros moteur contre ma poitrine. Kinu s'est roulé en boule dans l'herbe à son tour, s'étant assoupi au soleil. Je me sens moi-même lourde, comme grisée par mon propre sommeil. Alors que je me sens partir vers le monde des rêves, un grognement attire mon attention. Il s'agit du Kaïminus qui s'est relevé, le museau pointé vers une route sinuant entre les montagnes. Je me redresse trop tard pour nous mettre à couvert. C'est un jeep de guerre... Un jeep du Régime! Et dedans... deux soldats masqués qui nous ont aperçu et qui viennent dans notre direction. La voiture s'arrête non loin de nous. Je me place aussitôt devant Yumi dans un geste protecteur. Si j'ignore encore ce que ces soldats peuvent faire, je ne doute pas une seconde qu'ils sont mal intentionnés alors qu'ils arrivent en souriant. Je reconnaîtrais ce sourire entre mille.

«Bonjour mesdames! On peut savoir ce que vous faites ici?»

Je leur rend leur sourire affable. Je sais très bien jouer, très bien mentir. Mais j'avoue qu'à la vue de leurs fusils à leurs ceintures, je commence à perdre un peu mon sang froid.

«Oh rien, ma jeune amie et moi nous nous reposions ici après un petit entraînement pour la Compétition. Il faut être prêtes pour nos premiers affrontements, n'est-ce pas?»

Je prends la main de Yumi, par réflexe. Shadaya, que j'ai posé par terre en me levant, m'observe avec inquiétude.

«Oui, oui, bien sûr. Mais il se fait tard. On va vous ramener.»

«Oh, ce n'est pas la peine, on aime beaucoup marcher, pas vrai, Rose?»

Le premier nom qui me soit venu à l'esprit. Je n'allais certainement pas leur fournir son vrai nom! Le leader des deux, celui qui nous a adressé la parole depuis le début, s'approche un peu, une main posée négligemment sur son fusil. Or, une main ne se porte jamais à une arme pour rien.

«Nous insistons.»

Mon regard croise alors celui du deuxième homme. Ses intentions ne pourraient être on ne peut plus claires. Les mains du premier se referment sur mes deux bras et me tirent vers l'avant. Mon genou se hisse vers son entre-jambe où il trouve sa cible. Bientôt, le soldat se tord de douleur sur le sol. Je m'empresse de crier.

«Kinu, PISTOLET À O! Yu... Rose... COURS!»

Je la tire dans ma course folle pour dévaler la pente. Je ne pense pas, je ne pense à rien. Seul l'idée de leur échapper me pousse à courir, courir. Derrière nous, nos Pokémon nous ont suivi, y compris Kinu qui nous a débarrassé du deuxième homme. Nous courrons sans nous arrêter, malgré nos poumons en feu. J'attends des cris et des vociférations derrière nous. Ils nous suivent et se vengeront s'ils nous trouvent. Je cherche désespérément une issue alors que je sens mes jambes se transformer en roc. Je ne tiendrai plus longtemps le coup! Par miracle, je trouve une entrée des sous-terrains et y pousse Yumi avant de m'y engouffrer à mon tour, tombant lourdement sur ma cheville par le fait même. Bientôt, les voix ont disparu et nous nous retrouvons dans le silence et le noir.

«Tu... tu vas bien Yumi?» je fais d'une voix chevrotante.



____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Jeu 8 Aoû - 23:20

Devenir Parfait.

Cette journée était rafraichissante aux côtés de Victoria. Je me sentais comme dans un monde un peu appart. Dans une bulle de plaisance que nous seules pouvons percer si l’envie nous en prend. Le soleil de la montagne, l’air frais, je me sens bien ici avec elle. Sa simple présence a suffit pour me redonner le sourire. Par je ne sais quel moyen, peut être parce que c’est la première conversation que j’ai avec quelqu’un d’autre depuis que je suis arrivée sur l’île ? Les infirmières des Centres pokémons ne comptent pas. Alors que le silence règne, la dresseuse reprend la parole pour me donner conseils sur mes concours. Peut être le seul qu’elle peut me donner, mais c’est déjà un grand plaisir pour moi. Pour mieux l’écouter, je me redresse, croise mes jambes, et attends impatiemment son précieux conseil.  « Par contre, ma mère me disait toujours d'être moi-même et de garder la tête haute... Je crois que ça compte pour quelque chose. Reste authentique dans tes performances et je suis sûre que les juges t'aimeront ! Tu m'as l'air d'être une jeune fille énergique et très intéressante, ainsi si tu es toi-même, tes prestations le sauront tout autant ! » Je ne sais pas vraiment si je devais prendre ces quelques mots pour des compliments, mais je les acceptais quand même en rougissant. Détournant le regard, je me dis qu’elle avait surement raison. Il fallait toujours être soi-même et ne jamais laisser les autres nous changer. Nous sommes ce que nous sommes. Avec de tels conseils, Victoria a dut souvent parler de ses problèmes à sa mère. Elle devait toujours trouver une solution à tous. En y repensant, ma mère n’avait jamais vraiment pris soin de moi, mais ce n’était pas sa faute, c’est parce que c’est mon frère qui s’en occupait. Parfois, je me dis que je devrais plus profiter de ma famille avant qu’on me l’arrache. Cette guerre sur l’île, bien que je n’en fasse pas partie, mais ouvert les yeux. « Je ferais toujours de mon mieux en tout cas. » Et comme pour prouver mes paroles, j’hochais vivement la tête en même temps. Puis un bruit de moteur se fit entendre.
En tournant la tête et en plissant les yeux, je crois reconnaitre une Jeep du régime. Victoria s’est elle aussi brusquement redressée, elle, avertie par son Kaïminus. Voyant ma nouvelle amie debout, je me redresse doucement, toujours un peu en retrait. La Jeep se garant non loin de nous, je vois la dresseuse faire barrière entre le régime et moi. Mais peut être qu’Alexander est dans cette jeep. Peut être qu’il vient me dire bonjour parce qu’il a reconnut mes cheveux de loin. Néanmoins, même si j’espère que ce soit lui, instinctivement, je reste cachée derrière la dresseuse. La voix que j’entends n’est pas du tout celle d’Alexander. « Bonjour mesdames! On peut savoir ce que vous faites ici ? » Je laisse dépasser un bout de ma tête, puis m’accroche au bras de la jeune fille. Le sourire que je vois sur leur visage ne me présage rien de bon, et c’est en partie confirmer par les grognements de nos Pokémons respectifs. « Oh rien, ma jeune amie et moi nous nous reposions ici après un petit entraînement pour la Compétition. Il faut être prêtes pour nos premiers affrontements, n'est-ce pas ? » Elle m’avait pris la main, et j’en profitais pour resserrer ma prise sur son bras. Je ne suis pas une trouillarde, mais cette ambiance est lourde et gênante autour de nous. Je me sens plus que mal à l’aise. Je voudrais tellement parler pour l’aider. Moi qui parle si facilement d’habitude. « O…Oui… Tou…Toujours prête ! » J’avais du tout lâcher d’un coup, sinon mes mots ne sortaient pas. Cela ne me ressemblait pas mais pourtant, je n’arrivais pas à articuler correctement. Les soldats, ne voulant nous laisser aucunes chances, reprirent très vite. « Oui, oui, bien sûr. Mais il se fait tard. On va vous ramener.» Victoria enchaina presque du tac au tac. J’étais émerveillée par tant de répartie devant moi. « Oh, ce n'est pas la peine, on aime beaucoup marcher, pas vrai, Rose ? » Elle venait de me parler. Enfin, si j’avais bien suivis la conversation, elle ne voulait pas donner nos vrais noms, ce que je peux parfaitement comprendre vu la situation dans laquelle nous étions. Je devais parler. Approuver. Mais les mots ne me venaient pas comme d’habitude. « O…Oui. C’est… v…vrai… » Je ne devais surement pas aider au vue de ma pitoyable prise de parole. A cet instant précis, je décidais de me taire devant ces gens du régime. Mon regard était figé sur le sol. Je ne voulais pas voir leur sourire mesquin sur leur visage. Ils me faisaient vraiment peur.
Le soldat fit un pas en avant. Je tentais de contrôler mon regard qui se faisait terrifié. Il s’était avancé avec la main sur son arme. Dieu sait ce qu’il pourrait nous faire si nous refusons toujours son offre. Arrivé à hauteur de la dresseuse, il l’attrapa par les deux avant bras et la tira en avant. C’est bon, je tremblais, et je sentais de l’eau perler au coin de mes yeux. Je vois Victoria donner un grand coup de genoux la ou ça fait bien mal au soldat, puis me crie très vite de courir après avoir ordonné à son pokémon de lancer une attaque. Malgré ma peur, je ne me fis pas prier pour m’enfuir. Je me retournais illico presto, et courut le plus vite que je le pouvais, Victoria sur mes talons. De loin, on entendait les hommes crier des injures et vociférer. J’avais très peur et je sentais que mes jambes étaient semblables à du coton. Mais je me forçais à continuer. Notre survie en dépendait. Je me sens poussé sur la droite, j’entends la dresseuse derrière moi. Seul le bruit de notre respiration emplis l’endroit. Les voix ont disparu, tout comme les soldats. Nous sommes de nouveau seules, et dans le noir. « Tu... tu vas bien Yumi ? » La voix provient du sol. Elle est par terre, et sa voix n’est pas assurée. Me repérant au son de sa voix, je me dirige dans le noir jusqu’à elle et me laisse tomber à côté d’elle. J’entoure sa taille de mes bras fins et pose ma tête sur son épaule. Là, je laisse libre cours à mes larmes. Je tremblais toujours de notre folle course poursuite. Je sentis la chaleur de Kaï et d’Hiko à mes côtés, mais je ne voulais pas lâcher la dresseuse. Elle m’avait sauvé. Sans elle, qui sait ce qu’on serait devenues ! « Merci ! Merci beaucoup ! J’ai eu… j’ai eu tellement peur ! J’ai cru qu’ils allaient… qu’ils allaient… » Je ne pouvais même pas finir ma phrase et continuais de pleurer. La chaleur de mes pokémons me réconfortait et celle de la dresseuse aussi, mais j’avais peur maintenant. Et dire qu’Alexander les connaissait peut être. J’étais déçue. Très déçue de ce groupe, de cette ambiance malsaine qu’il avait rejoint. Séchant rageusement mes larmes, en colère de me laisser aller alors que je n’avais même pas pris soin de l’état de la dresseuse. Je m’étais plainte de mon propre sort sans savoir si elle était blessée. « Tu n’es pas blessée au moins ? Tu as mal quelque part ? » Je la regardais, enfin, dans le noir, je regardais ce que je pensais être elle en attente d’une réponse que j’espérais plus que tout positive.



Dernière édition par Yumi Tokiro le Sam 10 Aoû - 14:36, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Ven 9 Aoû - 20:40


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


Les larmes de Yumi me sont douleur et perdition dans lesquelle je m'enfonce à mesure qu'elles coulent le long de ses joues. Dans cette obscurité, je ne peux les voir, mais je peux entendre les sanglots déchirants de la jeune fille qui s'est laissé aller à sa peur. Un trop plein d'émotions que je ne suis pas certaine de savoir gérer, moi qui peine à garder contenance du flot de mes propres sentiments. Le premier d'entre eux à disparaître est la terreur inspirée par la menace de la mort que ces deux soldats auraient pu nous apporter. Le corps chaud de Yumi, contre le mien, m'apporte du réconfort. Je n'ai jamais eu de soeur, mais je peux m'imaginer que la sensation doit ressembler à celle que je ressens à présent. Sécurité, mais aussi responsabilité. J'ai eu si peur, mais encore plus que la jeune fille se fasse blesser ou... Un frisson m'échappa malgré moi. L'adolescente finit par ouvrir la bouche et m'avouer combien elle était terrorisée. Je remercie le ciel de m'avoir pourvu d'un bon instinct et de Kinu aussi. Nous avons su gérer la situation, mais mon geste auraient pu avoir sur nous deux, filles, des conséquences bien plus graves. L'adrénaline donne des ailes heureusement et nous avons couru comme des beaux diables. Cette caverne nous protège à présent. De la chance dans notre malchance.

La gorge nouée, je n'ose pas répondre à la petite, de peur d'éclater en sanglots moi-même. Sa peine m'emmène un flot de douleur moi-même. J'essaie de ne pas penser à ce qui aurait pu se produire si ces deux imbéciles avaient mis la main sur elle, sur moi. Sentant ma détresse, Kinu et Shadaya s'approchent pour m'entourer de leur chaleur. Dans ce cocon d'amour, je me débats avec un sentiment honteux de la victime, de la femme qui aurait pu servir d'objet à de bas-instincts. Je me sens malade, nauséeuse. J'ai envie de m'éloigner au plus vite de cet endroit, mais je n'ai pas la force de me détacher de cette pile d'humains et de Pokémon réunis dans une forme d'espérance. Yumi brisa une fois de plus le silence, probablement alertée par mon immobilité et mon absence de paroles. Elle me demande comment je vais à mon tour. Je soupire en faisant bouger ma cheville. Je suis tombée plutôt dur, mais la douleur reste minime. Le tout devrait guérir en quelques jours à peine, à condition que je la ménage. À vrai dire, je ne ressens qu'un élancement limité issu d'une vieille blessure. Me détachant de la jeune fille pour tenter de l'observer dans ce noir, j'avoue à contre-coeur:

«J'ai eu peur, moi aussi. Je suis seulement heureuse de voir que tu es saine et sauve. Tout comme nos Pokémon. Je suis tombée sur ma cheville droite, mais ça devrait aller.»

À tâtons, je cherche une Poké Ball à ma ceinture que je retire avant de rappeler Shadaya. Je préfère éviter plus de mésaventures à la Lixy, mais j'aurai besoin de Kinu mon Kaïminus auquel cas ces brutes devaient revenir nous hanter. Dans un effort surhumain, je me redresse, m'arrachant du sol comme si je pesais trois tonnes. Je sens mon corps lourd, las, sans vie. Je pourrais me coucher et dormir pendant des heures et des heures tant je me sens fatiguée. Normal après avoir tant couru. Sans un mot, je m'approche de la sortie et parcoure les environs du regard. Malgré ce qui vient de se passer, les montagnes n'ont pas perdu de leur charme unique. L'air qui s'engouffre par la cavité m'insuffle du courage. Comme je ne connais rien de ces galeries souterraines, nous devrons faire le reste du chemin à découvert. Je m'avance en terrain risqué et repère assez facilement la piste empruntée par les deux malfrats. À mon plus grand soulagement, ils ont pris la route principale qui mène à Baguin. Ce qui signifie que nous pourrons prendre la route secondaire sans trop craindre de les rencontrer de nouveau. Pendant mon exploration, Kinu m'a suivie afin de couvrir mes arrières. Je lui souris avec reconnaissance. Son Pistolet à O nous a sauvé la vie. Il hoche la tête sans rien dire, acceptant mes remerciements silencieux. Le dépassant, je reviens vers Yumi.

«Tu peux sortir. Ils sont déjà loin.»

Alors qu'elle parvient à ma hauteur, je lui désigne la petite route rocailleuse qui descend plutôt abruptement en direction de la ville.

«Nous prendrons ce chemin, ce sera plus sécuritaire. Je vais t'accompagner jusque chez toi... Pas question que je prenne le risque qu'il ne t'arrive quoi que ce soit.»

Alors que nous nous aventurons sur la piste, je tente de détendre l'atmosphère en jetant:

«Dire que cette rencontre avait commencé avec quelques conseils de Coordination!»

Je lui adresse un petit sourire désolée. Au final, je suis simplement heureuse qu'aucun mal ne nous ai été fait.



____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Sam 10 Aoû - 14:35

Devenir Parfait.

J’entends un petit bruit comme un membre que l’on bouge. Surement que Victoria était mal tombée. Elle était peut être gravement blessée. Qui sait si elle ne s’était pas cassé quelque chose pendant sa chute ? Depuis que nous étions dans cette petite grotte, seuls mes sanglots avaient comblé le silence. Rien d’autre ne résonnait dans la pièce. Lentement, Victoria m’éloigna de ses bras, et j’attendis en silence ce qu’elle allait me dire. Depuis le début, tout était grâce à elle. Nous étions sauves grâce à elle. Je me sens vraiment redevable en ce moment, et je ne sais pas trop quoi dire ou même faire pour la remercier. Je voudrais faire plus que de simples mots. Je voudrais faire plus, mais je ne sais pas comment y arriver. « J'ai eu peur, moi aussi. Je suis seulement heureuse de voir que tu es saine et sauve. Tout comme nos Pokémon. Je suis tombée sur ma cheville droite, mais ça devrait aller. » Alors qu’elle rappelait son pokémon dans sa pokéball, j’en restais plutôt choquée. Elle aussi avait eut peur ? Son comportement avait pourtant été si spontané, si… réfléchit. Avait-elle déjà vécu des expériences de la sorte pour pouvoir se jouer des autres si aisément ? Néanmoins, j’étais contente qu’elle se souci un peu de moi. Qu’elle ait voulu m’aider alors qu’elle ne me connaissait que depuis aujourd’hui. J’étais vraiment ravie. Mais elle s’était tout de même fait mal en nous tirant de ce mauvais pas. Elle était tombée sur sa cheville ce qui pouvait présager une entorse, ou bien pire. Comme une cheville cassée par exemple. J’étais gênée qu’elle se soit fait mal après nous avoir tirée de ce mauvais pas alors que moi, j’avais tout simplement suivis ce qu’elle faisait, à la limite d’être un boulet pour finalement en ressortir sans même une écorchure. Les larmes me revinrent aux yeux encore plus rageusement. Comment avais je pu être aussi faible dans une telle situation. Je m’étais laissée faire alors que j’aurais pu agir moi aussi, pour l’aider ne serait ce qu’un peu.
Je serais rageusement mes points pour m’être laissée faire. La prochaine fois, s’il y en a une, elle pourra compter sur moi. Je serais là pour prêter main forte, je serais courageuse et je ne la laisserais pas nous sauver sans au moins lui montrer qu’elle peut se fier à moi. Je la sens se redresser à côté de moi mais je reste assise. Un courant d’air frais souffle dans la galerie. Je le savoure, il sèche mes larmes. Cela me fait tellement de bien. Elle est sortie dehors accompagné de Kinu. Je tiens toujours mes deux pokémons contre moi. Je ne veux pas les laisser dans un moment pareil. Cependant, ce serait plus prudent. Attrapant la pokéball d’Hiko, je le rappelle. Avant de partir, ce dernier m’offre une petite léchouille rassurante sur ma main. Il avait senti ma peur. Quoique toute la montagne l’a senti à des kilomètres. « Tu peux sortir. Ils sont déjà loin.» Sa voix me tire de ma contemplation dans le noir de mon pokémon. Ils ne sont plus là, je suis rassurée. Nous pourrons être tranquilles maintenant. A moins qu’un autre malheur ne nous arrive en cours de route. Je m’extirpe prudemment de la petite grotte qui nous avait de refuge pour me mettre près de la dresseuse. Une fois près d’elle, elle prit la parole. « Nous prendrons ce chemin, ce sera plus sécuritaire. Je vais t'accompagner jusque chez toi... Pas question que je prenne le risque qu'il ne t'arrive quoi que ce soit. » J’hoche la tête en lui souriant. C’est tellement gentil de sa part de me prêter autant d’attention. 
J’aurais pu rentrer toute seule, mais bon, en fait, je n’ai pas vraiment de chez moi. Juste un petit hôtel à Amanil. Enfin, ça dépends des jours parce que des fois, je m’arrête dans des Centre Pokémon. C’est assez varié. Je ne voulais pas acheter de maison, tant que mon frère n’était pas là. Je voulais aussi son avis pour que l’on puisse vivre ensemble tranquillement. « Je te suis pour redescendre, je ne connais pas trop cette montagne. Enfin, tu peux me raccompagner jusqu’à Amanil ? Fin, parce que c’est loin quand même et que je mets plusieurs jours de marche pour rentrer… » J’étais assez gêné et je me grattais l’arrière de la tête en souriant bêtement. En fait, je devais me diriger vers le volcan de Limar, mais disons que je ne savais pas s’il y avait des centres pokémons, ou même des habitations autour. « Mais je dois aller vers le Volcan, tu ne saurais pas s’il y a des Centres pokémons pour m’héberger ? Je dois aller chercher un compagnon de feu. Donc, si oui, je te suis si non, rentrons à Amanil ! Dans tous les cas, je te suis en fait…» Oui, il manquait dans mon équipe. Je devais aller le chercher pour mes concours. Je devais être prête à affronter tous les types d’adversaires qui se présenteraient à moi. Je souris, vraiment gênée d’être un tel boulet pour la jeune fille. Qui, elle détendit l’atmosphère à sa manière. « Dire que cette rencontre avait commencé avec quelques conseils de Coordination ! » Elle arborait un sourire désolé. Je lui souris gentiment avant de lui répondre gentiment. « T’inquiète pas, on refera une autre journée de conseils de coordination ! Enfin, si ça te dit bien sur… » Elle se mit à marcher et je me mis à la suivre. De toute façon, sans elle, je ne pouvais plus descendre de la montagne, puisque notre course avait fait en sorte que j’avais perdu tous les repères que j’avais pu me faire.


END
Revenir en haut Aller en bas
Mercedes L. Blanchett
Administratrice Fondatrice
avatar
Féminin Age : 25
Messages : 807
Date d'inscription : 01/07/2013

Âge du personnage : 26 ans
Métier / Études : Journaliste, mannequin en tant que couverture
Pseudonyme(s) : Victoria Hills, ma fausse identité sur l'île d'Enola.
Azmitia, surnom de journaliste qui protège mon identité, et mon nom au sein de la Résistance.

Niveau : 80
Team active :

Kinu, Aligatueur ♂, Rigide, Torrent


Shadaya, Luxray ♀, Joviale, Intimidation


Hercules, Minotaupe ♂, Gentil, Baigne Sable

 
Nemeroff, Drattak ♂, Naïf, Intimidation @Drattakite

 
Silver, Dimoret ♂, Mauvais, Attention


Jeda, Steelix ♀, Brave, Tête de Roc



MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   Lun 12 Aoû - 21:36


Chercher la Perfection?"feat. Yumi Tokiro"


Le chemin est si étroit que nous devons nous tenir l'une derrière l'autre. Nous trébuchons sans cesse sur des pierres, malgré le passage que crée Kinu avec sa queue, lui qui ouvre la marche pour nous. Certaines fois, nous devons prudemment descendre d'une plateforme rocailleuse à une autre, s'appuyant sur nos mains pour se faire, nous laissant glisser sans trop de danger. Mes muscles tendus rendent l'aventure difficile, mais je réussis tout de même, motivée par mon envie de rentrer chez moi au plus vite. Pendant ce temps, Yumi m'explique qu'elle vit présentement à Amanil et que c'est vers cette ville qu'elle souhaiterait se diriger. Je m'étais imaginé à tort qu'elle souhaitait se rendre à Baguin. Je lui confie alors que le chemin que nous empruntons mène vers le Nord et que j'ignore comment me rendre à la capitale par les montagnes. Elle me parle du volcan de Vanawi, un lieu qu'elle souhaiterait visiter. Moi-même je veux réitérer mon expérience en cet endroit dangereux. Je n'ai pas abandonné mon idée de capturer un Pokémon de type feu et cette fois je compte bien réussir! Aucun Magmar enragé ne se placera dans mon chemin cette fois, j'en fais la promesse. J'explique donc à Yumi que je désire moi-même revenir vers cet endroit et que, si elle le veut bien, je pourrai l'y emmener.

«Nous devrons d'abord arrêter à Baguin car c'est là que je vis et j'ai quelques trucs à faire avant de penser faire un tel voyage. Par contre, je te montrerai le Centre Pokémon, il est vraiment super. Tu pourras y loger quelques jours. Lily, la propriétaire, est vraiment très gentille!»

Je lui parle un peu de la jeune soeur de Solène pour nous distraire de la difficulté de notre marche. J'ai rencontré la jeune femme il y a quelques jours par l'entremise de sa soeur et elle me plaît déjà beaucoup. Je lui rends visite tous les jours ou presque afin de m'assurer que mes Pokémon vont bien. Mais vraiment, ce n'est qu'une excuse. En fait, c'est plutôt parce que je l'aime bien et que j'apprécie son énergie! Nous nous entendons donc sur ce plan et je promets à Yumi de lui laisser mon numéro de téléphone portable avant que nous nous quittions. Je me presse car je peux apercevoir le soleil se coucher à l'horizon. Une brise fraîche se met à souffler, m'arrachant une série de violents frissons qui finissent par me faire rire. Avoir froid sur l'île d'Enola? Quelle drôle d'idée! Et pourtant! Depuis mon arrivée ici, je ne cesse de me plaindre de la chaleur et de l'humidité, moi qui suit habituée à un climat tempéré canadien. Mes épaules nues pourtant sont refroidies par ce petit vent des montagnes qui me rappelle tant de mon chez moi. À mon plus grand plaisir, j'aperçois finalement Baguin, en contrebas. Un dernier sprint abrupte et nous sommes de retour sur le plancher des vaches, dans les rues de la grande ville férue d'histoire. En passant par le Centre des Musées, je lui désigne l'Amphithéâtre et l'Arène et reprend à peu près les mêmes explications que Solène m'a fournie sur Baguin. Je répète par le fait même ce que j'ai appris, en plus d'instruire ma jeune amie. Je me sens très lasse quand nous atteignons finalement le Centre, mais très heureuse d'être enfin arrivée. Je lui désigne les portes avec un sourire.

«Nous y voilà! Je te laisse te présenter à Lily, mais si tu lui dis me connaître, elle te traitera aux petits soins. Elle s'occupera bien de Hiko et de Kaï, tu verras.»

Sur un morceau de papier trouvé dans mon sac -une journaliste ne se départit jamais de papier et de crayon, évidemment, je lui file mon numéro de téléphone. Je la quitte ensuite à contre-coeur, après l'avoir tenue dans mes bras un moment. En m'éloignant, je sens mon coeur se serrer de désarroi, mais j'essaie de ne pas m'en faire. Yumi et moi sommes liées maintenant que nous avons failli y passer et malgré mon envie de n'entretenir aucune attache ici, je sais que je ne pourrai y remédier. Je me sens désormais responsable d'elle et l'idée que quelconque mal puisse lui être fait me donne la nausée. Silencieuse, je me replie dans mes pensées jusqu'à mon arrivée à mon appartement. À ma plus grande surprise, la porte est ouverte. Mon colocataire est finalement arrivé et termine de s'installer. Malgré la fatigue et l'inquiétude, je me dis qu'il faudrait que je change un peu d'air pour aller le saluer. Affichant un grand sourire, j'entre dans l'appartement, laissant derrière moi une journée forte en émotions.

FIN



____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Devenir parfait. | Mercy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devenir parfait. | Mercy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Devenir éleveur
» devenir guide peche
» Devenir du kiosque Twisto du théâtre.
» Pour tous ceux qui rêvent de devenir bon shooters...
» J'ai envi de devenir routier!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Montagnes du Nord-