« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Le cœur a ses raisons que la raison ignore. [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Judith L. Weber-Watson
Administratrice Fondatrice
avatar
Messages : 358
Date d'inscription : 01/01/2014

Âge du personnage : 21 ans, 8 février 1996.
Métier / Études : Ranger Pokémon / Championne de Vanawi.
Pseudonyme(s) : .
Sylvia - Nom de Ranger.
Émeraude - Résistante.
Captain Hook - Championne de Vanawi. Ce personnage est une identité à part entière, sans lien avec sa vie réelle.

Niveau : 50
Team active : .
- Flynn, l'Insoumis
♂ - Statik - Brave
- Mélodie, la Flèche
♀ - Intimidation - Prudente
Demi-Tour / Bec Pointu
- Stitch, le Brave
♂ - Corps Ardent - Hardi
- Mulan, l'Agile
♀ - Attention - Prudente
Lame de Roc / Loupe
- Elinor, l'Étoilée
♀ - Déclic Tactique - Joviale
Joyau Roche
- Jim, le Fourbe
♂ - Cran - Malin
Tyranocivite

Team spécifique : .
- Bambi, le Juste
♂ - Herbivore - Malin
Eclair Fou
- Terkina "Terk", la Vigie
♀ - Gloutonnerie - Hardie
Eco-Sphère, Détricanon
- Arthur, l'Intrépide
♂ - Engrais - Solo
Hydroqueue, Queue-de-Fer

- Gurri, la Douce
♀ - Herbivore - Joviale
Eboulement


MessageSujet: Le cœur a ses raisons que la raison ignore. [OS]   Mar 21 Jan - 23:32

Le cœur a ses raisons que la raison ignore.


C'est une simple journée paisible, une journée douce d'hiver que j'ai décidé de passer au Centre de ma sœur. Mes pokémons profitent je ne sais où de cette journée de congé, même Bambi m'a laissée. Midi vient de passer, & je me trouve dans le Jardin en compagnie d'Eugène qui est en congé aussi aujourd'hui. Assis dans l'herbe nous parlons de tout, de rien, de choses importantes & d'autres moins, nous rions en oubliant le chaos au dehors, nous oublions le Régime, & même le monde entier, perdus dans une bulle que je ne m'explique pas mais qui n'appartient qu'à nous. & je suis bien, tellement bien, juste paisible. & soudain il se tait en se retournant vers moi après m'avoir désigné je-ne-sais-plus-quoi, coupé en plein milieu de sa phrase dont il perd le fil. Car nos visages ne sont qu'à quelques centimètres l'un de l'autre & j'ignore comment nous en sommes arrivés là, mais il se tait au lieu de s'écarter, & moi je ne fais pas un geste non plus. Mon cœur bat à tout rompre, si fort que je crains qu'il ne puisse l'entendre. Le silence s'installe sur le Jardin, étrange sans pour autant être pesant, nos regards se sont accrochés & ne veulent plus se lâcher. Je suis si troublée que je ne parviens pas à déchiffrer son visage ni ses yeux. Je ne vois rien venir non plus, & pourtant je l'ai bien vu se pencher vers moi, franchir ces quelques centimètres nous séparant encore. Je l'ai bien vu, oui, mais jamais je n'aurai imaginé.. Doucement ses lèvres effleurent les miennes, d'abord simple caresse puis tendre baiser. Je mentirai si je disais que je ne suis pas surprise, mais ce sentiment disparaît bien vite. Fermant les yeux je m'abandonne sans même avoir lutté, je me laisse aller à profiter de ce contact si doux, si agréable, & hélas bien trop bref à mon sens. Trop vite le contact se rompt, & avec lui la féerie de l'instant, trop vite Eugène s'éloigne, & la réalité revient me frapper.

C'était mon premier baiser, celui que je réservais à mon premier amour. Mais étrangement, je ne peux lui en vouloir de l'avoir volé. Mes yeux se rouvrent pour plonger dans les siens, qui s'emplissent vite de culpabilité & de gêne. Je n'ai pas le temps d'un geste, ni même d'un mot, qu'il se détourne & fuit, courant vers la sortie du Centre. L'incompréhension me taraude. Tant que je ne fais plus un mouvement. Que vient-il de se passer? Je sens mes joues toujours brûlantes, & mon cœur qui bat à la chamade, des papillons au creux de mon ventre. Que m'arrive-t-il? Je ne suis pas assez stupide pour ignorer ce que signifient ces symptômes, mais peut-être un peu trop effrayée pour admettre leur sens. Pourtant j'ai apprécié ce baiser, c'est indéniable. Même s'il fut volé, j'ai apprécié cette sensation, ce contact doux de ses lèvres sur les miennes. Je.. Muette, tremblante, je reste figée là où il m'a laissée, seule avec mes questions. Pourquoi a-t-il fait ça? La réponse en est si évidente que je ne la vois pas, pas tout de suite. Pourquoi fuir sans une explication? Peut-être que cela n'était guère utile, peut-être à cause du vif sentiment de culpabilité que j'ai discerné dans ses yeux avant qu'il ne parte. Il devait bien savoir que c'était mon premier baiser.. S'en veut-il de me l'avoir volé? Je ne lui en veux pas, moi.. J'admets toujours pas le pourquoi, mais je ne lui en veux absolument pas. Soudain, comme si je venais de prendre un électrochoc, un regain d'énergie, je bondis sur mes pieds. L'instant d'après, je suis hors du Centre moi aussi.

J'ai couru longtemps dans les rues de Baguin, puis hors de la ville, avec une destination bien précise. Je ne sais pas vraiment ce qui m'y pousse, mais je cours comme une folle, remerciant les longues heures d'entraînement de Ranger destinées à augmenter mon endurance. J'ignore combien de temps après lui je suis partie, mais j'arrive sur place en un temps record. Il s'agit d'un lieu qu'il affectionne particulièrement, un simple petit pont au dessus d'un ruisseau montagnard à une certaine distance de la ville. Le ruisseau coule jusqu'à une petite vallée toute en fleurs, & l'endroit est aussi paisible que magnifique. Comme je m'y attends, il est bien là, appuyé à la rambarde du pont, son regard perdu sur l'horizon. Vu son absence de réaction je suppose qu'il ne m'a pas entendue arriver, & j'en profite pour reprendre mon souffle, le regardant en silence. Je m'aperçois alors que je n'ai pas pensé un seul instant à ce que je lui dirai en le retrouvant. Que dit-on dans ce genre de situations? Il ne m'a toujours pas remarquée, & je me surprends à me perdre dans sa contemplation une fois encore. Il parait presque irréel ainsi, dans la lueur chaude du soleil couchant, une légère brise dans ses cheveux. Il est beau, il l'a toujours été à mes yeux mais je n'avais encore jamais osé m'avouer à quel point. Aujourd'hui, je ne suis que forcée de le reconnaître. Je ne le vois que de profil mais je remarque son air songeur sans mal, je le devine tourmenté. Je vois ses mains se crisper sur la rambarde, & crois même l'entendre se traiter d'imbécile à voix basse. C'est à cet instant précis je crois, que d'une impulsion je décide de lui faire savoir ma présence, cessant de me demander ce que je pourrai lui dire.

- Je savais bien que je te trouverai là.

Banalité, sur un ton frêle & tremblant. Je ne sais quoi ajouter, quelles paroles plus intéressantes je pourrai prononcer. Le regard incertain & gêné qu'il tourne vers moi me serre le cœur, autant que de le voir se détourner vers l'horizon, revenant ainsi dans la même position qu'à mon arrivée. Plusieurs secondes s'écoulent avant que je ne trouve la force de bouger, & je vais vers lui, m'accoudant à la rambarde à ses côtés. Comme lui, je porte mon regard vers l'horizon, sans mot dire. & naturellement, dans un geste irréfléchi, ma main trouve la sienne. Il sursaute légèrement, se crispe un peu & je sens son regard peser sur moi, empli de questions auxquelles je n'ai pas de réponses. Pour autant je n'ôte pas ma main, même si je tremble un peu. Quel soulagement, lorsque finalement il bouge la sienne de manière à lier nos doigts, avec une douceur infinie.. Je ne m'aperçois qu'à cet instant, alors qu'un fin sourire s'esquisse sur mon visage, combien j'étais tendue, combien mon cœur battait vite, & surtout à quel point j'ai eu peur qu'il ne me repousse. Je ne saurai expliquer pourquoi ; & à vrai dire, je m'en contrefous. Tout ceci se passe de mots, d'ailleurs nous n'en prononçons aucun. Je suis juste bien, là auprès de lui, sa main dans la mienne, nos yeux perdus sur l'horizon. J'ignore depuis combien de temps nous sommes là, mais une chose est certaine, je ne veux pas que cet instant s'achève.

fiche by Nighty Jaegan, alias Rayquaza.

____________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le cœur a ses raisons que la raison ignore. [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Messages de soutien
» L'amour a ses raisons que l'ourson ignore [OS d'évolution et d'éclosion]
» Le Top 10 des raisons de se mettre au basket-ball
» Dix-huit bonnes raisons de se mettre au vélo couché
» Les 10 raisons de préférer le golf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU NORD :: Montagnes du Nord-