« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Kido Tsubomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kido Tsubomi
Newbie
avatar
Age : 21
Messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2015

Âge du personnage : 19
Métier / Études : Etudiante
Pseudonyme(s) : /

Niveau : 5
Team active : - Caninos ♂ - Quidam - Intimidation - Rigide

- Cabriolaine ♂ - Pan - Herbivore - Jovial


MessageSujet: Kido Tsubomi    Sam 31 Jan - 14:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
KIDO TSUBOMI


INFORMATIONS
NOM: Tsubomi
PRÉNOM: Kido
SURNOM: /
PSEUDONYME(S): /
ÂGE: 19 ans
DATE DE NAISSANCE: 28 mars
SEXE: F
GROUPE: Habitante (dresseuse) - Régime
RÔLE: Soldat
MÉTIER/ÉTUDES: Etudiante
ORIGINE: Née sur l'île d'Enola


PHYSIQUE
COULEUR DE PEAU: Kido a la peau pâle, sans trop l'être.

CARACTÉRISTIQUES DES CHEVEUX: Elle a de longs cheveux verts qu'elle n'attache que très rarement ainsi qu'une frange qui tombe sur la partie droite de son visage.

CARACTÉRISTIQUES DES YEUX: Tout comme ses cheveux, la couleur de ses yeux sont teintés de vert mais aussi de quelques reflets d'or.

DESCRIPTION DE LA SILHOUETTE: Kido mesure 1 mètre 72 pour 49 kilos, elle est donc de taille et de corpulence moyenne. Elle arbore un visage finement dessiné aux traits androgyne. Elle est souvent prise pour un garçon mais n'y porte plus aucune attention sauf quand il s'agit d'une connaissance. Elle n'aime pas qu'on le lui rappelle et n'hésitera pas à frapper l'idiot qui aura eu l'idée de la taquiner à ce propos.

PARTICULARITÉ: N'aimant pas particulièrement mettre en avant ses atouts tels que sa poitrine, sa taille ou ses jambes, elle porte la plupart du temps, de longs sweats à capuche un peu grands pour elle qui recouvrent son corps jusqu'à ses cuisses. Sur la partie inférieure de son corps, elle s'habille d'un pantalon qu'elle a choisi de retrousser jusqu'au genou sur la jambe gauche. Une habitude qu'elle a pris et qui lui donne un petit style à elle qu'elle apprécie. 


CARACTÈRE
PERSONNALITÉ: Adroite - Attentive - Cultivée - Dynamique - Fidèle - Indépendante - Un brin sentimentale - Volontaire - Butée - Lunatique - Rancunière - Rebelle - Téméraire - Têtue - Vicieuse - Honnête - Persévérante - Belliqueuse - Autoritaire - Efface ses sentiments - Responsable - Débrouillarde - Tenace - Réaliste - Susceptible - Indisciplinée - Instable (parfois) - Dure - Possessive - Impulsive - Bipolaire - Optimiste - Immature (un peu) - Affectueuse (de temps en temps) - Franche - Spontanée

GOÛTS & DÉGOÛTS: Kido aime le danger et l'adrénaline qu'il procure. C'est sa façon de se sentir vivante, de valider et de s’assurer de sa propre existence au risque de la perdre. En résumé, il s'agit simplement de mettre ma vie en gage d’une partie de poker avec son existant. Une fois l'épreuve surmontée, sa subsistance n’en est que plus requinquée et fortifiée. Peut-être est-ce aussi une façon de connaître ses propres limites et de les repousser ? C'est probablement une partie de la réponse. Mais enfin, en y repensant bien, elle ne jouit pas du plaisir de mourir mais elle a ce besoin et cette volonté de maîtriser sa vie et selon elle rien ne nous fait nous sentir plus vivant que de risquer de la perdre. Sinon, plus raisonnablement, l'adolescente, derrière ses airs de mauvaises filles aime tout ce qui est mignon et sucré et ce depuis qu'elle est petite. Les pokémons, les peluches, les bonbons, les glaces... Personne n'est au courant ce côté d'elle-même, cette âme d'enfant qu'elle prend soin de cacher à ses collègues qui ne manqueraient pas une bonne partie de rigolade en apprenant que le garçon manqué du lot partage son lit avec un ourson en peluche.
Quant à ce qui la dégoûte, Kido pourra principalement citer la mode. Je pense qu'il ne sera pas aisé à l'heure qu'il est de lui faire porter une robe qui descend sous les genoux. Il ne s'agit pas réellement d'un traumatisme dû à son passé mais plus d'un choix qu'elle a fait. Ainsi sa penderie ne compte plus que que des affaires amples, trop larges pour elle, des sweats à foison et des pantalons droits qui ne mettent aucune de ses formes en valeur. Si vous commencez à parler mode alors même un mur sera plus attentif et aura probablement plus de goût. Autant dire que ce n'est pas sa tasse de thé, loin de là.

ASPIRATIONS & PEURS: Kido aspire à continuer ses études en parallèle de son métier de soldat, elle espère devenir chercheuse, petit clin d'oeil à ses parents qu'elle ne souhaite pas revoir, peut-être une façon de leur rendre un dernier hommage. En effet, elle est terrorisée à l'idée de leur montrer ce qu'elle est devenue, eux qui ont certainement rejoint les rangs de la résistance après avoir fait le deuil de leur fille qu'ils imaginent probablement morte après 4 ans sans nouvelles. Plus rien ne les pousse à travailler pour le régime. Malgré son rôle, Kido est terrorisée à l'idée de devoir prendre la vie. Plus elle y pense et plus ça la tracasse, elle sait qu'en tant que soldat elle devrait y faire face un jour ou l'autre et qu'elle ne fait que repousser l'échéance chaque jour un peu plus mais c'est un cap qu'elle a du mal à franchir, à surpasser. Une idée qui aujourd'hui encore lui donne la nausée.

ALLÉGEANCES: Kido en a toujours voulu au régime d'avoir pris ses parents, de l'avoir éloigné. Mais elle ne peut le détester puisqu'elle y a fait des connaissances dont elle ne pourra plus jamais se passer. Et aujourd'hui, le régime représente sa maison, son point de repère même si certaines méthodes adoptées ne lui conviennent pas.


BIOGRAPHIE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

" La guerre nous prend tout, elle n'épargne personne. "

Je suis née dans un foyer aimant et chaleureux. Mes parents, chercheurs au pôle scientifique d'Amanil n'ont jamais manqué d'argent, bien au contraire et on toujours veillé sur mon bien-être du plus loin que je me souvienne. Père était d'origine anglaise, il avait les cheveux bruns ornés de quelques boucles qui contribuaient à son charme et qui selon ses dires avaient fait craquer ma mère. Il était drôle et généreux et il jouait avec moi, tous les soirs, jamais il ne manquait à l'appel. Il était jeune et plein de vie, il aimait son travail et plus encore sa vie familiale à laquelle il accordait une grande importance, c'était le meilleur papa du monde. Et puis il y avait maman d'origine japonaise. Contrairement à papa, elle était calme, douce et réfléchie. C'est probablement cette attitude sereine qui a attiré l'attention de père au travail. Elle était nouvelle, tout juste diplômée de la fac, si belle, si jeune, si différente des autres aux yeux de papa. Et ça, elle l'avait bien compris. Sous ses airs angéliques se cachait en réalité une véritable petite peste qui ne cessait de profiter des sentiments de papa, bien trop occupé à tomber amoureux pour s'en apercevoir. Mais finalement, comment résister à ce sourire charmeur, à ses boucles anglaises, à ce léger accent britannique ? Après 2 ans, maman a arrêté de jouer et a accepté ses sentiments et finalement me voilà, moi, quelques années plus tard.   

Je grandis donc bercée par la chaleur d'un foyer où le monde tournait autour de moi. J'étais une jeune fille dynamique et insouciante. Je travaillais bien à l'école, j'étais sage, je n'étais pas difficile, je goûtais de tout à table, je mettais les habits que maman m'achetait et je ne demandais jamais rien. En somme, j'étais la petite fille parfaite. Et puis, je suis entrée au collège et tout a basculé pour moi. Mes cheveux verts, mes jolies robes, ma façon d'être, de me tenir, de travailler... Tout a été sujet à des moqueries et des dérisions. J'ai commencé à me renfermer sur moi-même et à criser contre mes parents. J'ai abandonné mes affaires de jolies petites filles innocentes contre des tenues plus banales, plus amples, qui me donnaient l'impression de pouvoir me cacher, de passer inaperçu. Mon caractère a lui aussi pris un tournant et il m'est arrivé de frapper l'un de mes camarades de classe, Matthieu, parce qu'il avait dépassé les bornes, il avait insulté papa et maman. Je l'avais même mordu, jusqu'au sang pour avoir osé les injurier. Après ça, on avait peur de moi, on me craignait, même les garçons m'évitaient et étrangement j'aimais ça. C'est bon de se faire respecter, de se sentir forte, d'être supérieure à toutes ces personnes qui ont pris un malin plaisir à se moquer de vous pour un oui ou pour un non. Ceux qui eurent le plus de mal à accepter ce changement furent bien entendu mes parents qui ne comprirent pas ce qu'il m'arrivait. Du jour au lendemain j'étais devenue une autre personne qu'il redécouvrait chaque jour un peu plus. Mais il m'aimait toujours, autant qu'avant. Et moi je les aimais aussi.

Pour mes 12 ans, mon père et ma mère m'offrirent mon premier pokémon, peut-être avaient-ils comme espoir de m'adoucir, de ramener la gentille petite Kido du passé mais leurs espérances ne virent pas le jour instantanément. Malgré tout, Caninos fut mon premier pokémon et un confident silencieux à qui raconter mes problèmes, mes désirs, mes envies, mes idéaux... Je pouvais lui faire confiance, il ne se moquerait pas de moi, il ne raconterait rien de ce qu'il entendait. A l'époque il m'est apparu comme tout ce dont j'avais besoin : un ami. Et puis contre toute attendre, grâce à lui, je repris progressivement contact avec la douceur, la confiance, la raison... Et ainsi, un an passa où pour la seconde fois, mon caractère et mes habitudes prirent un nouveau tournant. Mais ce n'était malheureusement pas fini et malgré moi le troisième changement était le bon, entraîné par le mauvais.

Tout bascula l'été de mes 13 ans quand le nouveau régime s'empara du pouvoir. Les chercheurs furent menacés de mise à mort s'ils ne commençaient pas à travailler pour le nouveau gouvernement. Les filles et fils de scientifiques et de politiciens étaient tous invités à rejoindre de force des écoles de formation avancée et les parents ne pouvaient s'y opposé, fortement dissuadé par les violentes méthodes du régime. Au début, ce n'était pas si terrible, bien au contraire. Pour moi qui avait connu la dérision dans mon ancienne école, c'était l'occasion de me faire de nouveaux amis. Nous étudiions les même matières générales et quelques unes en plus. D'après nos professeur, le régime apparaissait comme le seul avenir de cette île, il allait donc falloir le défendre et nous étions les futurs protecteur de cette entité. Personnellement, ça ne m'atteignait pas, je n'en avais que faire jusqu'à ce qu'on nous interdise après deux années passées à étudier dans ce centre de formation de revoir nos familles. Nous avions été sevré progressivement, au début on rentrait toutes les semaines, puis une fois par mois et maintenant je n'avais plus le droit de quitter les rangs.

Ce qui était pour moi un nouveau départ s'est finalement transformé en cauchemar à mes 16 ans. Quand vous êtes en âge de prendre des décisions, de réfléchir rationnellement par vous-même et de comprendre que d'une façon ou d'une autre vous vous êtes fait avoir, que vous avez été endoctriné, on vous apprend qu'au moindre mouvement de rébellion, vos proches risquent la mort. Et pour une nouvelle fois dans votre vie, vous changez radicalement. Vous apprenez à oublier, à vous détacher du passé à obéir aux ordres. En 2 ans, je me suis ainsi forgée un nouveau caractère, inébranlable, difficile à percer. J'ai endossé mon rôle de soldat à pleines mains et j'ai accepté mon destin. Je pense qu'il est horrible de songer ainsi mais j'y ai pris goût à cette infime pouvoir, à ce droit de vie ou de mort, à cette façon de contrôler et d'utiliser les autres. Quand on ne peut pas s'échapper, on apprend à vivre avec et à apprécier ce qu'on a. Pour ma part, être un soldat est devenu une routine agréable, comme une chanson. Remplir des missions, arrêter des opposants, patrouiller en ville... Un travail comme un autre qui me permet de me dépenser et d'être avec des personnes que j'aime. Cependant, je n'ai pas encore ôté de vie et je redoute ce prochain tournant de mon existence car un jour, je le sais, je le sens au fond de moi, ça finira par me tuer.     



HORS-JEU
PUF: Fairy
ÂGE: 17 ans
DISPONIBILITÉ: Un peu tous les jours.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?: DC
QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM ET DU CONTEXTE?  
PERSONNAGE SUR L'AVATAR: Kido Tsubomi [Kagerou Project]
CODE: Vortéxifié
AUTRE: Graou o/



Dernière édition par Kido Tsubomi le Dim 1 Fév - 15:11, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kido Tsubomi
Newbie
avatar
Age : 21
Messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2015

Âge du personnage : 19
Métier / Études : Etudiante
Pseudonyme(s) : /

Niveau : 5
Team active : - Caninos ♂ - Quidam - Intimidation - Rigide

- Cabriolaine ♂ - Pan - Herbivore - Jovial


MessageSujet: Re: Kido Tsubomi    Sam 31 Jan - 17:59

FICHE DRESSEUR


INFORMATIONS
RAPPEL GROUPE: Habitante (dresseuse) - Régime
RAPPEL RÔLE: Soldat



TEAM
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Caninos ♂ - Quidam - Intimidation - Rigide
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Offert par ses parents à l'anniversaire de ses 12 ans.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] - Cabriolaine ♂ - Pan - Herbivore - Jovial
COMMENT L'AVEZ-VOUS CONNU?: Son second pokémon, Cabriolaine vient de lui être récemment confié par le régime. Un pokémon arraché à sa mère, un de plus. C'est entre autre une des méthodes du gouvernement que rejette Kido. Elle s'identifie beaucoup bien en ce pokémon puisque leur histoire est assez semblable.


Dernière édition par Kido Tsubomi le Dim 1 Fév - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cobaltium
Administratrice
avatar
Messages : 1604
Date d'inscription : 24/06/2013


MessageSujet: Re: Kido Tsubomi    Dim 1 Fév - 14:48

Uguguguguguuuhuhuhuhhhh /PAN/

Re-Re-Bienvenue, Kido!

Déjà ton 3ème perso ici? Eh bien tu devrais faire gaffe, la Enola-mania te guette (a) En en plus, que voila pas une nouvelle jeune Régimeuse ** C'est pas dur de me convaincre avec les Régimeux, mais j'aime particiulièrement les choix originaux que tu as fait pour écrire Kido (mais c’est triiiiiiiiiste ;;), qui existent bien au Régime mais qui n'ont pas été encore explorés. Elle est pour le coup véritablement un exemple de victime de l'endoctrinage du Régime, ça ne pourra être qu’intéressant à explorer en RP! Bon, j'ai un peu de peine pour elle car sa conception du monde risque d'être mise à mal au bout d'un moment, mais qui sait, elle trouvera surement un moyen de s'en sortir! J'ai hâte de voir la place que pourra prendre notre petite aux cheveux verts dans le contexte actuel!

A part cela, j'avais déjà parlé avec toi des choses à arranger pour que la fiche soit bonne pour la validation donc... Eh bien c'est bon, tu es déjà validée!

Je m'en vais poster ton sac de suite, et je te laisse te charger comme d'hab de ton Pokédex et de ta fiche de liens!

Bisous sur toi et bon jeu sur Enola

____________________________________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
DCs: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
Revenir en haut Aller en bas
Kido Tsubomi
Newbie
avatar
Age : 21
Messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2015

Âge du personnage : 19
Métier / Études : Etudiante
Pseudonyme(s) : /

Niveau : 5
Team active : - Caninos ♂ - Quidam - Intimidation - Rigide

- Cabriolaine ♂ - Pan - Herbivore - Jovial


MessageSujet: Re: Kido Tsubomi    Dim 1 Fév - 15:07

Merci pour tous ces petits compliments :huhu:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kido Tsubomi    

Revenir en haut Aller en bas
 

Kido Tsubomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kido racing
» présentation Yoann
» Un vieillard vous salue
» une bonne claque
» stage commun Aïkido & Karatédo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: Premiers Pas :: PRÉSENTOIR :: Présentations Validées-