« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Mar 11 Fév - 20:55











When knowing is enough.

Voir Sky dans tous ces états ça pouvait pas s'acheter tellement tout cela me semblait exclusif. Il était à la fois mignon, carrément ridicule et beau. Et donnait envie d'en voir encore plus. Dans tous les sens du terme! Ses réaction me faisaient pouffer de nouveau, à chaque fois sa gueule de débile me revenait et je m'étouffais encore, je crois que je finirais jamais cette glace. Le resto se vidait, sûrement à cause de nous mais c'est à peine si je m'en rendais compte, nous étions plus tranquilles et puis, j'avais remarqué que Sky se sentait mieux dans des endroits peu peuplés. Il aimait le calme, mais paradoxalement, il semblait me supporter à peu près avec mes sautes d'humeur impromptues. J'arquais un sourcils en avalant quelques autres bouchées de ma glace -très bonne, au passage-, et qu'il me reparlait de l'autre gonzesse. Oh, mais si il savait, je m'en foutais d'elle.

« J'ai pas vraiment de genre. Et je te trouve pas spécialement rafiné mais... » Merde, j'allais dire quoi, là, je tombais ou pour lui raconter ce genre de trucs, c'est carrément super bizarre alors qu'on est meme pas... Qu'est-ce qu'on es tous les deux au juste? « C'est juste que toi c'est toi et... PUIS TOI T'ES CON D’ABORD.»


Rooofjdmlsjfdj... Quel truc débile j'ai encore dit, là. C'était hyper niais! Et j'avais changé ça en insulte. Ou alors "con", c'était devenu un compliment j'en sais trop rien. C'est par ce que tu est toi que je t'aime, voilà ce que j'avais presque dit. L'expression qui me bloquait ne sortait toujours pas mais c'était déjà amplement suffisant pour me mettre mal à l'aise. Pas que je ne le pensais pas, mais c'était tellement inédit. Et lui qui ne faisait presque du pied en me testant de nouveau. Il allait réveiller la bête, et ma foi, j'avais tellement envie de lui rouler un patin en ce moment précis que j'en oubliais ma glace et en laissait tomber un morceau sur la table. Scheize! Du calme la bête. En plus, c'était plus une bête là, c'était une espèce de bestiole rose qui pensait qu'a lui faire des câlins et des bisous. Bon, je pensais à ce qui venait après, le partie la plus intéressante ou il pourrait me toucher aux endroits les plus inavouables et ensuite me prendre dans n'importe quelle position... WOOOOOW CALMOS ALEX! Rien qu'à cette idée, je sentais des bouffées de  chaleur m'envahir et... J'avais envie de rentrer maintenant. Atrocement envie. Je soupirais d'un air affamé en le regardant les yeux brillants en train de passer une langue innocente sur ses lèvres pour retirer les résidus de crème glacée qui traînaient ça et là... Oh mais on dirait presque du... OH PUNAISE DU CALME LA BÊTE! Ceci est de la glace, Alexander. JUSTE DE LA PUTAIN DE GLACE! CE N'EST PAS TON SP- Hein, quoi? Qu'est-ce qu'y dit? Si je me suis tapé beaucoup de gens? Was? Pourquoi ça le préoccupe mon nombre de... Oh. Il a pas envie que je lui sois... Infidèle? Peut-être?

D'ordinaire, je me serais bien foutu de sa gueule et je l'aurais probablement envoyé chier. Mais je dois dire qu'il me faisait un peu réfléchir. Je l'observais d'un œil méfiant. C'était une question piège. Il flattait mon ego mais il cherchait une tout autre réponse. J'aimais pas vraiment ça, ce genre de questions détournées. Si il a un problème il peut me le... Non, je réalisais que je l'avais repoussé assez souvent pour qu'il craigne de m'interroger franchement sur certains sujets. Il n'était pas craintif, mais se faire refouler par une personne qu'on aime, y'a rien de pire. Malheureusement, j'en sais quelque chose, et vu ou ça m'a mené. Je pars peut-être un peu loin. Je repense a Fraulein Cobra, et ma visite de son amphithéâtre qui s'était terminé en partie de baise et... Rien à voir avec Sky, y'avait même pas lieu de comparer. J'avais fini ma glace et j'étais au pied du mur...

« Euhm je... C'est con de s'demander ça, t'es maso ou quoi?! »
Eh merde, c'est la journée confidence. La honte, encore. « Avec les autres, c'est que de la baise, pas comme avec toi ou c'est vachement plus... »

Meeeeeeerde. Je cause à qui là au juste? Ça me ressemble pas d'étaler ma vie comme ça. Je baissais le regard vers la table, un peu rouge. Mais je suis largué, j'y peux rien. J'ai peur de pas réussir à le suivre la ou il veut aller, si il veut aller quelque part. Je finirais par tout foutre en l'air et le blesser à nouveau.

« Mais... Tu crois qu'on est quoi au juste? Je- je suis paumé, est-ce que tout ça ça veut dire qu'on est... » Comme une espèce de vierge effarouchée, je me penchais par dessus la table à voix basse LE mot qui me mettais mal à l'aise. « Ensembles? »

Gros débile. Je posais une main sur mon visage pour me cacher. Je venais de me vendre complètement, là. Au final, c'est moi qui me dit totalement anti-romantique, et c'est moi qui ait posé la question la premier! Mais quel con. Encore un peu rouge, je me mets à appeler frénétiquement la serveuse et lui demande l'addition d'une voix presque affolée. Je paye nos deux parts et me lève de mon siège. Ma tête regarde à droite et à gauche, je stresse comme un malade mais je ne m'enfuis même pas, je suis incapable de bouger à part faire du surplace qui me donne un air de demeuré.

« Bon euh ben... J'Y VAIS MOI! SALUT! »


Sauf que j'ai toujours pas bougé. Scheize. Allo, Alex, tu peux revenir dans ce corps, s'il te plait? Et balancer une grosse salope de vanne au passage?


____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Mer 12 Fév - 11:20

Franchement, notre conversation s'enlisait un peu. Dans les conneries, je veux dire. Et je n'étais pas inconnu à tout ça : c'est moi qui avait lancé le sujet. Mais c'était Alex qui avait commencé, d'abord ! Il n'avait pas à draguer cette fille ! Je me sentais comme un gamin à qui on pique son jouet. Je manquais de lui tirer la langue quand il remit en cause mon raffinement, mais je sentis mon attention s'aiguiser. Moi, c'est moi et ? Je connaissais Alex assez pour savoir que quand il s'énerve comme ça, dans une phase, pour m'insulter - si on peut dire, parce que finalement, con était devenu mon petit nom, comme chéri ou mon amour - c'est parce qu'il voulait dire autre chose à la base. Je lui lançais un regard entre amusement et curiosité ; le problème avec lui, c'est que lui tirer les vers du nez, ça sert à rien. Flûte ! Je voulais savoir, moi !

Après, j'devais être maso. Demander ça, comme ça, d'un air aussi détaché. Okay, j'étais pas du tout aussi tranquille intérieurement : c'était plutôt du genre apocalypse now, alerte rouge, grands bruits de sirène de pompier. Mais je ne montrais rien. Pourtant, Alex devint tout de suite soupçonneux : merde. Je le connaissais bien, mais lui me connaissait bien aussi. Je fis un sourire qui aurait pu passer pour un aveu tellement il semblait tendu et louche. Je me grattais la joue en détournant les yeux : ça servait à rien, je savais pas mentir, de toute façon.

La suite ne me plu pas franchement. Les autres ?! Une lueur s'alluma dans mon regard, tempérée par la suite de sa phrase mais pas totalement : peut-être qu'avec moi, c'était vachement plus - plus quoi, mystère - mais moi, je voulais juste l'avoir pour moi. Pour un peu, et je le serrais contre moi comme un nounours en lui chuchotant : A MOI. Je devenais crétin, ma parole ! Et je n'avais plus de glace pour faire diversion. Et merde. Alex a l'air aussi tranquille que moi - rouge, les yeux baissés. Merde. Je voulais pas l'ennuyer. Je marque un geste vers lui, pour lui effleurer la main, mais il me prend de vitesse : il se cacha le visage, juste après avoir soufflé ce qui lui pesait le coeur. Et le mien, à vrai dire. J'allais répondre, mais il s'agita, comme un gamin perdu ; il paya sans me laisser le temps de réagir, et se mit à gueuler comme un moufouette. J'eus un sourire indulgent, puis me baissais pour que lui seul m'entende :

▬ « Je crois qu'il n'y a pas vraiment de mot pour dire ce qu'on est : on est pas vraiment en couple, mais personnellement, je ne peux pas me passer de toi. Et je crois que c'est pareil pour toi. Alors, au fond, peut-être qu'on est ensemble, peut-être pas. Je m'en fiche, mais la seule chose que je sais, c'est que je te veux pour moi tout seul. »

Voilà, c'est dit. A mon tour de rougir comme une gonzesse un jour de gay pride. Je soupire, me lève, et lui souris. Mon regard s'allume un instant, mais je me calme.

▬ « On rentre ? Je ne pense pas que ce soit le bon endroit pour parler de tout ça. Enfin, si t'as pas envie d'en parler .... J'peux comprendre. »

C'est moi ou je suis super indulgent là ? Je mériterais presque une médaille, parce que intérieurement, j'ai envie de mettre des mots sur ce qu'on est. J'ai envie qu'il me dise qu'il couchera plus à droite à gauche. J'ai envie qu'il me soit exclusif, mais c'est pas justement ça, être ensemble ? Merde, je suis paumé ! Comme il a payé et que j'ai besoin d'air, je sors comme une furie, et inspire lourdement, le regard rivé au sol, les dents serrées. Je roule des épaules, et ma main vient masser l'endroit de ma cicatrice. Tiens, ça fait un bail que j'ai pas porté de bande - Alex l'a vu, ma cicatrice, et je n'ai plus à me cacher à ses yeux.

Putain. Il connait tout de moi. Il me connait mieux que tout le monde. Je l'ai laissé me voir, nu non seulement de corps mais d'âme. C'est con à dire, mais je l'aime. Alors oui, finalement, peut-être qu'on est ensemble ...

▬ « On peut rentrer ? » je grogne, et je lui lance un petit regard.

Non, je ne fais pas la gueule. J'ai juste envie d'aller dans un endroit où je pourrais le serrer contre moi. Je ne tiens pas à faire mon coming-out comme Max. Max ... Merde. Emilio. Depuis tout ce temps, j'aurais dû me révéler à eux, leur dire tout. Plus tard. Plus tard, me chuchote une voix douce. Demain. Ou après. J'aurais toujours le temps. Emilio a attendu des années, quelques jours de plus ... L'idée aussi de révéler tout ça m'allège le coeur. Les secrets, ce n'est plus pour moi. Peut-être y puiserais-je la force de faire valoir mon homosexu- non. Ne rêvons pas. Un champion homo, tout de suite, les gens vont jaser ... J'ai pas exactement besoin de ça en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Mer 12 Fév - 15:14











When knowing is enough.




____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Jeu 13 Fév - 9:37

Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Jeu 13 Fév - 17:19











When knowing is enough.




____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Jeu 13 Fév - 19:16

Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Jeu 13 Fév - 20:31











When knowing is enough.





____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Ven 14 Fév - 9:39

Son visage. C'est juste à mourir de rire. Il a l'air tellement éberlué, tellement l'air de se demander ce qui s'est passé que je ris encore plus fort, en me tenant les côtes. J'ignore si il a prit autant son pied que moi ; je suis assez mécontent d'avoir craqué juste au dernier moment. Il n'est pas à l'aise avec les effusions d'amour, et du coup ça me mets un peu mal à l'aise. Je me gratte la joue en me calmant un peu ; fait chaud ici, dites donc ! Je reprends mon souffle, les joues toutes rouges, un grand sourire plaqué aux lèvres. Alex semblait avoir du mal à s'en remettre, et je ne sais pourquoi, devant son air hagard et éperdu de plaisir, je me sentais vachement fier. La porte s'ouvrit, et on alla jusque chez lui. Ne croyez pas que je n'ai pas remarqué sa main dans la mienne. Nos doigts s'entrelacent presque paresseusement, et ce contact m'électrise. C'est plus doux, plus voyant que ce qu'on peut faire d'habitude. Est-ce que ça signifie quelque chose ? Je n'ai pas envie de croire ça et d'être déçu, alors je me contente d'apprécier son contact.

Une fois entrés chez lui, nous cherchâmes le contact de nouveau. Je répondis à son baiser, avec moins de fougue, moins d'impatience, mais cela ne changeait rien aux sentiment que j'avais pour lui. Il se recula soudain, l'air de vouloir dire quelque chose. Je l'interrogeais du regard ; comme un chasseur qui a peur de faire fuir un daim, je n'osais pas lui poser de question avec des mots. Qui sait si il n'allait pas regimber, rechigner pour au final m'insulter gentiment et ne rien me dire du tout ?

La suite, ce fut je crois une explosion. Quoi ? Pardon ? Je me retins de passer un doigt dans mon oreille et de lui demander de répéter. QUOI ?! J'écarquillais les yeux ; comment il pouvait me dire ça d'un coup. C'était ... Je ... Je m'étais redressé, le visage rougi non plus par la gêne ou l'effort, mais par autre chose. Je crois que je devais être aussi surpris que lui dans l'ascenseur. Je grattais ma joue plus fort, détournais le regard, me mordillais la lèvre. Oh, j'étais content ! J'avais deviné depuis un moment que notre lien, notre attache était plus importante que ce qu'on croyait. Mais qu'il arrive à mettre des mots dessus, lui qui était si distant avec ce genre de choses. Sa question me fit marrer tout bas, et je passais une main dans ses cheveux blonds.

▬ « Alex ... Si t'as pas envie, le fait pas. Ca me fait très plaisir que tu me dises des choses comme ça. Je me sens un peu moins con, avec mes sentiments. Tu sais, c'est pas parce que l'on choisit d'être ensemble que .. Comment dire ? J'ai l'impression que t'aimes bien t'amuser, t'aimes pas qu'on te donnes des ordres ou bien qu'on t'étouffes. Je ... J'en ai pas l'intention. Si j'ai donné cette impression, désolé. C'est juste que, quand je te vois draguer d'autres gens que moi, j'ai l'impression ... »

Quoi ? Qu'il m'utilises ? Qu'il ne me prends que pour s'amuser ? Que je ne le satisfais pas ? Allez, dis-le. DIS-LE. Mais ça ne sort pas. Je soupire, et secoue la tête, vaincu d'avance.

▬ « Moi, je veux juste être avec toi. Le reste n'a pas d'importance. Si t'as besoin d'aller voir ailleurs, fais-le. Si je pouvais juste éviter de l'apprendre ... Oui, je sais, c'est moi qui ai posé la question tout à l'heure, je sais, mais que veux-tu ? Je suis con. »

Voilà que je commence à me donner moi-même ce surnom qu'il a dans la bouche. J'ai un petit sourire amusé, puis m'étire et regarde autour de moi. Je ne sais pas quelle heure il est, mais un pincement au coeur surgit quand je songe que je devrais bientôt partir. Je peux pas crécher toute ma vie ici ; j'ai une arène à faire tourner. Des pokémons à m'occuper. Un ga- MERDE PETER. J'espère que Rouge va s'en occuper. Putain, j'assure pas sur ce coup-là.

▬ « La prochaine fois, viens à l'arène, j'aurais quelqu'un à te présenter » je fais en me marrant sous cape.

Je sens que ça va être drôle - drôle et explosif. Pourquoi j'ai le sentiment que si ces deux-là se rencontrent, mon joli jardin japonais n'existera plus ? Je soupires, puis vais m'asseoir dans le salon, jambes allongées l'une sur l'autre, de tout mon long. Je suis fourbu - et pour être honnête, j'ai un peu mal à mon arrière-train raffiné. Mais ça a valu le coup, ô oui. J'eus une petite pensée perverse : je n'hésiterais pas à faire ça à chaque fois, si il me disait ce genre de mots après. Je lui lançais un petit sourire, en massant mon épaule endolorie, là où il y avait la cicatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Nagel
Administratrice
avatar
Age : 25
Messages : 882
Date d'inscription : 07/07/2013

Âge du personnage : 26 ans, né un 2 février
Métier / Études : Tortionnaire, Dresseur a ses heures, Débute une carrière d'acteur, Se tient actif mais ne sait pas quoi faire de sa vie.
Pseudonyme(s) : ›› Dio Silvery, Officier Subalterne du Régime (principalement tortionnaire et combattant, ponctuellement homme de main).

Niveau : 75
Team active : ››

››Christopher - Foufou - Hyper Cutter
›Seisme, Aile d'acier


››Sophie - Mauvaise - Intimidation
›Eclair Fou, Poing Feu


››Irma - Gentille - Torche
›Psyko


››Viktor - Jovial - Turbo


››Harald - Mauvais - Fermeté
›Seisme


››Lorelei - Solo - Intimidation
›Lance-Flamme



MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Ven 14 Fév - 15:04











When knowing is enough.

Je me sentais faible. Sky a bien raison, il m'a cerné et il sait bien que je n'aime pas être étouffé. Mais est-ce bien le problème? Nan, ce n'est pas ça. Ces mots me réchauffent et en même temps, me blessent, mais ce n'est pas sa faute, c'est juste que par là je me rappelle ce que je suis vraiment : un gamin débile, imbu de lui-même et cruel. Je me détache et secoue la tête quand il s'excuse. Putain, pourquoi est-ce qu'il veut s'excuser de quelque chose, alors que c'est moi qui le blesse depuis le début. Je me sens mal, coupable. Ce n'est pas lui qui m'étouffe, c'est moi qui suis étouffant pour lui. Pourtant, je suis pas un manipulateur, je détesterais en être un. J'ai jamais voulu le rendre dépendant de moi, l'emprisonner, c'est de ce genre d’ambiguïté que j'ai peur. Et surtout, j'ai tellement du mal à aimer. Parce que j'ai peur du refus, de l'ignorance, encore et toujours. Mais, Sky, c'est différent. Il m'a rendu l'espoir de pouvoir être aimé. Il m'a donné envie d'aimer aussi, alors avec lui, je veux essayer.

« Arrête de t'excuser à la fin, t'es trop gentil, sérieux. C'est pas ta faute. » C'était dur à exprimer, ce que je voulais lui dire. Je faisais les cent pas dans le salon et allais me servir un verre d'eau pour me détendre un peu. J'étais tendu comme un string de parler de tout ça. « J'ai jamais eu envie d’être avec quelqu'un avant. Avant, je pensais qu'à m'amuser avec toi, t'as raison, je t'ai peut-être un peu utilisé, désolé. Maintenant, c'est plus pareil, t'es pas juste un mec avec qui j'aime coucher. Après, comme tu dis, moi, je suis un mec facile. Pour le cul, je veux dire. Mais y'a que avec toi que j'aime vraiment ça. Le reste, c'est nul. Je vais pas dire que je déteste ça, mais ce que j'aime c'est pas tant l'acte, c'est le fait de séduire et de flatter mon ego. Pourquoi avec toi c'est si différent des autres... J'sais pas. Parce que c'est toi. »

J'suis un sacré connard, pas vrai? Blague a part, ce que je venais de dire était presque un aveu total de mes sentiments. Pour lui, je vais tenter de m'abstenir, à la limite y'a que de lui que j'ai besoin. Juste, je vais perdre un certaine réputation de queutard que j'appréciais bien, avant lui. J'aime pas changer mes habitudes, et puis... Non, ce n'est pas changer mes convictions et mes buts que de changer de routine. Et puis, rien m’empêche de sortir le soir si j'ai envie. Lui, il veut juste être avec moi. Bon, je sais que je suis canon, "mignon" comme il dit, que je suis pas mal foutu et tout, mais sérieux, qu'est-ce qui lui a pris de m'aimer? Je suis son ennemi. Mais je pourrais très bien me poser la même question, pourquoi je l'ai choisi, lui? Et je savais que c'est parce qu'il était ce qu'il était. C'est vraiment débile comme réponse, à la fin... mais c'est sûrement ça aimer, apprécier une personne tout simplement car elle est comme ci ou comme ça, et aimer autant ses défauts que ses qualités. Mais je ne peux m’imaginer que tout cela peut bien finir. J'ai pas envie d'y penser pour le moment.

Je voyais Sky aller s'étendre sur le canapé tout en m'annonçant qu'il aurait quelqu'un a me présenter. Oh? Je vois pas bien qui, mais pourquoi pas. En lui remplissant un verre d'eau je le rejoignais et m'asseyais à ses cotés, pas trop proche non plus, et lui tendais le verre histoire qu'il se désaltère un peu après l'activité plutôt intense de l’ascenseur. Je me rendais compte qu'il devrait rentrer chez lui ce soir et je faisais la moue car j'aurais vraiment eu envie qu'il dorme ici ce soir. Mais je n'avais pas à lui demander de rester ici, il était pas ma propriété, il était une des rares personnes que je considérais comme un être humain et pas un jouet, alors je respectais son libre arbitre et ses décisions. J'avais été cruel avec lui, méchant, et je ne voulais plus l’être, même si au fond, il y a certains cotés peu aimables de moi qu'il semblait apprécier.

« Quoi, tu vas te marier avec Rouge, c'est ça? »


Je ricanais en le regardant boire. Nan mais c'est vrai, c'était pas du tout de la jalousie, mais elle ferait une bonne petite femme au foyer, dans son genre. Enfin, je crois. Bon, ok, c'est super misogyne ce que je viens de penser, mais sérieux, ici, qui s'en soucie? Pas moi, en tout cas, jamais. Je soupirais et chassais une mèche de cheveux de son front en lui souriant doucement, forçant un naturel dont je n'avais pas encore l'habitude. Je m'appuyais doucement sur son épaule pour me poser un peu, moi aussi.

« Je sais pas toi mais j'irais bien prendre un bain... »


Oh, il est pas obligé de venir, hein, et c'est pas non plus une invitation à faire des trucs encore une fois -quoique j'étais peut-être un peu resté sur ma faim avec le départ de l’ascenseur tout à l'heure-. Enfin, après avoir marché et fait des trucs cochons, j'avais envie de passer sous l'eau pour me sentir propre a nouveau. Reste a voir si j'allais pas craquer juste en le voyant a poil, et j'avais pas envie de me désaper devant lui non plus. Mais ce n'était que soucis superficiels pour le moment. Il pouvait très bien rester roupiller ici pour le moment  ou bien... Oh. Pendant que j'y pense.

« Ah, attends, moi aussi j'ai quelqu'un a te présenter, en fait! »

Comme un gosse, j'allais dans la salle d'à coté chercher Leon qui devait dormir dans sa ball et je faisais sortir le Kicklee dans le salon. Tout ça en le montrant à Sky avec des grands geste et un sourire digne d'une pub Freedent.

« T'es vert, hein, hein?! »




____________________________________________

Chat-Lex #cccccc
DCs :Julianne, Riku, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJs : Irina et Ludwig

RPs : Natsume, Calypso, William.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: When knowing is enough. {pv. Skyyyyyy   Mar 18 Fév - 12:15

When knowing is enough


Alexander Nagel | Sky Vassily




-----------------------------------------------