« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mar 22 Nov - 0:46




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




J’ai laissé aller pas mal de trucs, pendant plusieurs mois. Maintenant que j’ai sorti la tête de l’eau, et que je ne passe plus mes journées aplatie sur le canapé à me dire « la vie c’est de la merde et toute façon, à la fin, on meurt, et je peux plus compter sur personne », ou à trainer dans les bars à la recherche d’éphémère compagnie qui ne comblaient en rien le vide, je me sens prête à reprendre le contrôle. La seule chose qui me bloque de manière illusoire, maintenant, c’est que je ne sais pas où commencer. C’est un peu un nouveau départ qui s’offre à moi, et même si j’ai littéralement passé des mois larvesques et non-productifs, j’ai la sensation d’avoir beaucoup à me faire pardonner. Aux gens qui m’ont tendu la main, mais que j’ai repoussé en pensant tout savoir comme une gamine, à ceux à qui j’ai tourné le dos, de peur de les décevoir… De beaucoup de choses. Pourtant, les choses n’ont pas été fixées pendant tout ce temps. Je me suis rapprochée de Shizune, malgré ma réticence initiale et l’impression (que j’ai toujours) qu’elle est aussi folle qu’Alex. J’ai été surprise que ma presque-tante de sang choisisse de vivre une vie de famille ordinaire, de se reposer en compagnie de Soltan et de leurs désormais 3 enfants. Mais les voir tous les 5, aller de l’avant, alors qu’un lourd passé les avait séparés, eh bien, ça m’a rendu la foi en pas mal de trucs.

Aussi con et simplet que cela puisse paraître, j’ai fait une liste de noms. Enfin, de prénoms. De gens plus ou moins connus ou chers à mes yeux, à qui je juge devoir des excuses, avec qui il me faut rattraper le temps perdu. Klaus, Liza, Winter, Cassey, Charlie, Edwin, Weston, Maxwell (en quelque sorte, mais c’est aussi car sa disparition partielle m’inquiète)… Bien d'autres, et même Ludwig figure en fin de liste, mais je ne pense pas que j’aurais le courage de m’expliquer avec ce gamin. La présence de son grand frère me gêne, mais, surtout, je ne sais pas si j’aurais les mots pour lui expliquer la situation avec Alex, sans être maladroite et le faire s’imaginer des choses que je n’aurais pas voulu dire. Bref, il me reste beaucoup à faire, mais cette liste m’oblige en quelque sorte à me tenir à ma résolution. Aucun nom n’en est encore « barré », ce qui signifie que j’ai encore parlé à aucunes de ces chères personnes. Meh. Encore une fois, je sais pas trop par où commencer.

En attendant, je ne fais que me balader dans le centre ville, en regardant ma colone de prénoms griffonnés sur un papier, que je tripote maladroitement de ma main couverte d’une mitaine grunge, accompagnée de Nao et d'Anette, qui me font un peu de place au milieu  des rues passagères. J’imagine que j’espère croiser Charlie ou Edwin quelque part? Autant commencer par les plus proches, non? En fait, j’ai beau connaître la ville par cœur, j’ai l’impression de ne pas trop savoir ou je vais… Mais il n’est plus question de procrastiner! D’un pas plus décidé que tantôt, je me décide à prendre la direction de l’Arène de Zazambes. J’allais me préparer à foncer tête baissée, puis c’est en passant non loin d’un des nombreux stands de sucreries reliées aux alentours du parc d’attraction que j’aperçois une chevelure bleue et une carrure familière. Ce coin de la ville est toujours très passager, aussi, il est possible que j’ai mal vu, et je dois m’arrêter au milieu du chemin pour tenter de mieux y voir, et m’assurer que j’ai peut-être juste eu la berlue. Est-ce que c’était vraiment Winter?! C’est pas la seule nana un peu grande avec des cheveux bleus sur Enola, me direz-vous, et même si c’est elle, je vais peut-être encore me planquer, mais…  MAIS SI! En la voyant ressurgir au milieu de la cohue, j’ai senti mon cœur bondir de surprise. Tout d’abord hésitante d’appréhension, bloquée par mes propres barrières superficielles qu’autre chose, je ne tarde pourtant pas à cesser de tergiverser pour me précipiter vers la championne de Vanawi en gueulant son nom à la manière d’une gamine de 4 ans.

« WINWIN! HEEEE-YOOOO! »


J’ai l’air maligne, moi, la naine, à sauter au milieu des gens plus grands pour me faire remarquer. Je bouscule des gens au passage, shoote certainement dans quelques Ponchiens et Yorshires mal élevés à leur mémère, me gamelle une fois ou deux, jusqu’à arriver à « destination », c'est-à-dire… Le cou de Winter? Bah, voila. J’ai fini par la rattraper, et si j’arrive à causer, j’pourais déjà raturer un nom de cette fichue liste! Bon, euh, c’est pas que pour ça que je vais la voir, hein, quand même mais… bref.

« T’ai eue! Ça fait longtemps! C’est un peu ma faute, j’suis désolée! Euh! Qu’est-ce que tu fais là?! Tu sors ta sista ou ton colloc au parc d’attractions? »

Je commence à balayer la foule du regard pour tenter de trouver April, que j’avais pu croiser plusieurs fois à l’amphithéâtre… Ou alors, elle balade le gamin zarbe (celui que j’ai fini par nommer le « colloc », à force de ne pas en savoir plus) à la touffe de hérisson qu’elle gardait à un moment (et qui faisait bien marrer Alex).. J’ai l’impression que j’ai du rater des tonnes de trucs, depuis la dernière fois, et que je ‘lai laissée dans le silence. Je ne pense pas que la bleue soit du genre à me reprocher ça, ou à s’appesantir sur des trucs un peu mélos de ce genre m’enfin… Tout ça, c’est surtout pour moi que je le fais, soyons honnêtes!

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Lun 28 Nov - 1:43



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

L'ennui. Terrible, terrible ennui. Depuis quelques semaines, rien ne paraissait la sortir de cette période insupportablement longue de non-évenement, à son grand désespoir. Même ses concours, les seuls moments où elle tentait de sortir de cette ambiance ma fois très frustrante pour quelqu'un comme elle, lui semblaient plus fades que d'ordinaire. Et elle aurait été incapable de dire pourquoi. Entre la tension palpable qui se ressentait depuis que les informations quant aux découvertes du Régime avaient été révélées, la frustration qu'elle ressentait à s'occuper de Kylian et le fait qu'elle se rappelait qu'elle devrait retourner voir Faust bientôt... Autant dire qu'il n'y avait pas grand chose qui la motivait à quoi que ce soit. Et en plus, pour couronner de ça, Natsume était introuvable depuis qu'il avait retrouvé la mémoire, en oubliant ses entraînements pour elle ne savait quelle raison, bien qu'elle avait une idée du coupable. Aucune option pour se divertir, donc, malheureusement. Elle ne pouvait qu'essayer de perfectionner ses combinaisons, bien que même ses propres pokémon fatiguaient peu à peu.
Peut-être aurait-elle dû inviter April, oui, si elle se décidait à faire un tour vers le parc d'attraction. Mais non, puisque comme d'habitude, sa nerd de sœur était plus occupée à plonger sa tête dans des bouquins bien trop compliqués pour son âge. Encore, si cela avait été de la littérature correcte et potable ou quelques vieux films, elle n'aurait rien dit, mais sincèrement, qui s'intéressait à la Loi d'Avogadro à seize ans ? Bah, peu importe. Elle savait s'amuser, elle, et elle saurait très bien se débrouiller seule. Pas comme si elle n'avait pas fait de sortie de ce genre depuis... Depuis longtemps. Et pas comme si elle était vieille, hein, surtout pas ! Elle ne s'approchait d'ailleurs pas du tout de la trentaine ; jamais de la vie, vous entendez ?

Tout cela pour dire que Winter était relativement perplexe quant à la marche à suivre. Entre les innombrables couleurs flashys qui auraient pu brûler la rétine d'un aveugle et les cris incessants des forains en quête désespérée de quelques balauds à arnaquer, la liste des choix ne paraissait pas très longue, malheureusement. Elle commeçait d'ailleurs un peu à regretter son choix, du moins jusqu'à ce qu'une voix bien connue ne crie son nom au loin, et que son regard océan ne se mette à en chercher la source avec une rapidité relativement impressionnante.
La bleue n'avait après tout pas vu la championne de Zazambes depuis un bon bout de temps maintenant. Etant donné qu'elle semblait plongée dans quelques soucis personnels dont Winnie n'avait pas eu envie de s'approcher car il était de sa nature de laisser les problèmes des autres là où ils étaient, elle s'était contentée d'attendre de voir si elle reviendrait vers elle. Si ce n'était pas le cas, elle se serait joyeusement amusé à défoncer la porte de son amphithéâtre, bien que son assureur aurait pu se plaindre, encore, qu'elle brisait définitivement trop de choses.
Autant dire qu'elle arrivait à pic. Ne faisant pas trop attention aux regards interloqués, agacés ou vaguement j'menfoutistes qu'elles attiraient, l'aînée haussa les sourcils devant l'agitation et l'impatience de la cadette. Son ego en était définitivement flatté, ne vous trompez pas, mais elle ne s'attendait néanmoins pas à autant de vivacité de la part de la rouge. Le flot de questions et d'exclamations lui, fut sans surprise, au vu du caractère de son interlocutrice, bien qu'il suscita chez la championne de Vanawi un rictus amusé. Ouais, ça, ça n'avait pas l'air d'avoir trop changé, en somme. Si tel était le cas, alors peut-être que cette journée aurait le mérite de ne pas être aussi chiante que les autres. Elle ne s'attendait toutefois pas à se faire sauter dessus, si bien qu'elle tangua un peu, désarçonné, avant d'éclater de rire.

« Waw, waw, deux secondes. Tu ne me laisses pas vraiment la possibilité de répondre ! »

Elle gloussa joyeusement, un air légèrement plus agréable sur son visage que d'ordinaire. Se sentant d'humeur relativement random, elle saisit la plus jeune par les jambes pour la relever, étant donné qu'elle savait à quel point cela pouvait être efficace si elle souhaitait la taquiner. Un grand rictus amusé sur son visage, elle prit un ton assez léger et désinvolte.

« Non non, rien de tout ça, je m'ennuyais juste royalement à l'amphi, en fait. C'est un peu une période morte, ces temps-ci. Franchement, tu m'as presque manqué, je me suis ennuyée ! »

'Presque' hein, parce que la fierté avait quand même ses raisons que la raison ignore. Elle fit quelques pas sur le côté, souhaitant s'éloigner de la masse de foule le temps de parler avec la rouge, qu'elle reposa sans plus de procès sur le sol, car ses bras n'étaient pas non plus si puissants que ça. Winter esquissa un sourire jovial avant de poser une question qui, tout de même, lui brûlait les lèvres.

« Alors, du neuf ? Circée n'arrêtait pas de me harceler pour aller voir Carlos, en fait.. Et la compét, t'as vu les nouvelles ? Les matchs de Maxwell durant la dernière, sincèrement, c'était splendide ! J'espère vraiment qu'on aura des compétiteurs aussi créatifs durant cette saison, même si pour l'instant.. Enfin, on verra bien ! »

Pas qu'elle espérait vraiment en tirer au moins un peu d'amusement, mais si. Et l'idée de réaffronter Riku à une occasion était très tentante, d'ailleurs, bien qu'elle garderait cette potentielle surprise pour elle jusqu'au moment venu. Elle allait déjà profiter du fait de l'avoir sous la main pour squatter un peu de son temps, tiens.

« Bon, du coup... Tu veux venir faire un tour avec moi, si tu n'as rien à faire ? Enfin, qu'est-ce que tu fais là, à la base ? »

Elle en était presque surexcitée. Presque, on vous dit.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mar 6 Déc - 0:24




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Tu m’étonnes, que je lui laisse pas le temps. Mais c’est pas ma faute. Mes mots et mes gestes s’emballent et veulent rattraper le temps perdu avant même que je puisse réfléchir. L’affirmation de ma collègue m’arrache un rire enjoué, d’un naturel que je me suis rarement trouvé, depuis des mois. Ca m’avait manqué. Et le fait qu’elle parle justement de ça me fait sourire encore plus largement. Comme une enfant à noël, je sautillerais presque sur place, mais à la place, mes yeux pétillent. Diantre, je dois être un peu creepy, à force. Après quelques secondes de suspens, je reviens à la réalité et range en vitesse ma liste au fond de ma poche, car elle était restée dans ma main. Bref, bref, que disait-elle ? Ah, oui, periode creuse, tout ça elle s’ennuie! Eheh, ça tombe bien  moi aussi ! Enfin, techniquement non, j’ai toute une liste de « trucs » importants à faire. Mais, justement, je m’y atèle! Oh, et les concours de Maxwell, bien sur, c’était super! Je ne sais plus où donner de la tête, c’et elle qui me laisse pas le temps de répondre là! Enfin, voila, à défaut de ne savoir quoi répondre, je continue de ricaner bêtement, jusqu’à ce qu’on me laisse le temps de parler.

« Pareil, j’me baladais! Bon, j’voulais ptet passer dire coucou à Charlie, la Championne d’Arène de la ville, mais je sais même pas si elle est là, alors, pas de planning! J’te ramènerais Carlito à l’occase, il m’a réclamé son amie aussi et… Bordel tu vas trop vite, je sais même plus ce que je voulais dire ensuite! »
C’est mon cerveau qui s’active trop, là, plutôt! « Mais ouais, j’ai pas eu autant de temps pour voir les matchs cette année, mais ce que j’ai vu était génial! » Dis plutôt que t’étais encore en train de faire l’émo au fond de ton lit. « Et, j’espère bien, ouais! Et devines qui vient me voir dans quelques semaines, à propos de compétiteurs?! »

Fucking Mascarade. A mon regard brillant d’audace et à mon sourire triomphant, la bleue l’aura compris sans problèmes. Pour dire vrai, elle m’a manqué aussi, je crois. Je ne vais pas me taire de tout l’aprem, je crois!

« Ouais, carrément ! En plus, ça fait un bail que je suis pas passée par le parc d’attraction! On va se chercher un truc à bouffer?! »

Je ne laisse pas le temps à la coordinatrice de répondre et l’emmène par le poignée vers un stand de crêpes fort bien garnies. Je baverais presque à la vue de cette bouffe et.. ah, non, je bave déjà, en fait. Je fais rapidement mon choix sur une crêpe avec une bonne dose de chantilly, de coulis de fruits rouges, et de grenades (enfin, c’est plutôt de la chantilly à la crêpe, maintenant). Je suis contente, là, je sais plus où donner de la tête et je ne réfléchis plus un instant, mais je suis vraiment heureuse de pouvoir de nouveau me lâcher pour faire n’importe quoi sans penser toutes les dix secondes à des choses moins joyeuses. C’est vraiment grisant, et je me sens allégée de tous mes poids!

« T’es déjà passée dans ce parc? Ils ont quelques montagnes russes qui déchirent carrément! Allez, j’vais t’faire visiter! Tu sais qu’ils me donnent des trucs sympa genre… Des entrées gratuites?! Même pas la peine de sortir ton porte-monnaie grenouille! »

Bah, à votre avis, comment j’ai pu amener ce coincé d’Alex ici, à l’époque? Lui qui faisait le fier sur les manèges, il en tremblait quand même en sortant! J'ai hâte de pouvoir montrer ces trucs à Winwin pour qu'on s'éclate. Je dois avoir l'air d'une véritable excitée, mais au pire, elle n'aura qu'à trouver une aiguille pour dégonfler le ballon, je sais qu'elle sait y faire, avec les hystériques!

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Ven 23 Déc - 3:54



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

Le débit de paroles de la rouge avait en effet de quoi impressionner, ne serait-ce que par sa capacité à enchaîner les paroles sans que sa langue ne finisse par brûler. Ce n'était pas très surprenant quand on prenait en compte le tempérament habituel de la plus jeune championne, mais Winter ne pouvait s'empêcher de le remarquer avec un sourire satisfait. Flattée dans son ego par l'intention et l'intérêt que lui portait Riku, elle se tenait presque plus droite, comme pour se pavaner et faire la bellâtre tant qu'elle en avait encore les moyens. Elle savait que son interlocutrice l'appréciait, et elle ne pouvait que s'en gausser à chaque fois qu'elle le constatait. Alors bien sûr, oui, l'arrogance, c'est mal, mais dire ça à la bleue serait comme dire à Faust qu'il est stupide ; autrement dit, tout le monde le sait et ça ne la fera pas changer de comportement.
Elle haussa les sourcils en l'entendant mentionner une certaine Charlotte, championne dresseuse de la ville. Puisqu'elle n'était pas connue du bataillon, Winnie l'oublia aussitôt, préférant penser à ce qui l'intéressait. Ou ce qui la concernait. Ouais, égocentrisme, tout ça. Une moue amusée s'étira sur son visage lorsque la rouge parla de son Avaltout. Vrai que cela mettrait un terme aux complaintes pathétiques et dramatiques de Circé, et en même temps, elle n'était jamais contre une raison valable pour squatter de manière éhontée. Bah oui, il fallait bien trouver un prétexte, tout de même.

Au moins, elle avait l'air aussi confuse et perdue, si ce n'est un peu plus. Cela ne l'empêcha pourtant pas d'embrayer sur les matchs à suivre et la saison qui se déroulait, bien qu'elle se contenta de faire une moue moqueuse devant l'enthousiasme que présentait Riku envers l'arrivée de Mascarade. Si elle saisissait l'impatience de l'autre coordinatrice, elle ne pouvait pas s'empêcher de ricaner un peu sous sa barbe, sans vraie méchanceté toutefois. La jovialité ne paraissait pas en manque chez elle, et cela se confirma lorsqu'elle invita sa comparse à aller manger un truc. Bien que Winter n'était pas une grande adoratrice de tout ce qui était sucré, préférant d'autres types de plat que les cochonneries que l'on trouvait à tous les coins de rue dans les fêtes foraines, elle hocha de la tête. Elle n'avait rien à faire, après tout, et si elle était contente... Bah, peu lui importait.
Tandis que Riku se baffrait l'aînée se contentait d'une crêpe plus légère, fournie uniquement en petits morceaux de fruits, parce qu'elle ne sait pas ce qui est bon dans la vie, en jetant des coups d’œil autour d'elles de temps à autre. La question de la plus jeune la prit donc au dépourvu, et elle sursauta un peu avant de hocher négativement de la tête.

« Pas vraiment, en fait. April y allait avec notre sœur, et mes mères ont toujours préféré d'autres genres d'activités. »

Car en vrai, j'étais tellement infernale qu'elles n'avaient pas la foi de me surveiller en permanence dans ce genre de coin.
Mais ça, elle n'allait évidemment pas le dire. Une moue heureuse se dessina sur son visage en apprenant qu'elle n'aurait pas à dépenser un sou, si bien qu'on aurait même pu la voir sautiller sur place. Oui, même si elle était très loin d'avoir des soucis d'argent depuis qu'elle avait commencé son job d'informatrice puis celui de championne, son côté avare ne pouvait s'empêcher d'être caressé dans le sens du poil parce ce qu'elle apprenait. Alors qu'elle prenait une nouvelle bouchée de sa sucrerie, un rictus joueur se dessina sur son visage.

« Toi, je suppose que tu y vas souvent, si tu as des places gratuites ? Une raison à ça ? »

N'allez pas croire qu'elle était curieuse quant aux activités de la jeune femme hein, pas du tout. Cépavré. Néanmoins, son attention avait déjà été attirée par des mots tels que 'montagnes russes', qui ne pouvaient que susciter son envie. Elle saisit donc sans plus attendre le bras de son amie pour la tirer vers une des attractions dont elle voyait déjà les loopings de loin, un grand sourire impatient et joueur aux bras.

« Elles m'ont l'air pas mal, celles-là... Tu es sûre que tiendras le coup ? »

Son ton est narquois, défiant. Elle fait la maligne, en somme, en voulant jouer ainsi avec l'autre championne pour s'amuser ne serait-ce qu'un peu ; après tout, la rouge avait le talent de la surprendre et de la tirer de son ennui, alors elle n'allait pas se gêner. Elle la pressa jusqu'à l'entrée de l'attraction en lui tenant la main jusqu'au moment où elles entrèrent dans un des wagons. Un grand sourire satisfait sur son visage, elle se rappela alors qu'elle n'avait pas fait ce genre d'activité depuis des années, et il y avait quelque chose d'assez excitant à en profiter avec la cadette.
Elle ne se gêna pas pour crier comme une idiote quand l'attraction démarra, quoique c'était davantage un grand rire qu'un véritable cri de terreur, encore plus quand l'objet dans lequel elles étaient fit un piqué juste avant de suivre par un looping particulièrement impressionnant qui donna à Winter une assez belle vue de la dizaine de mètres qui les séparaient du sol. Alors qu'elles reprenaient de la hauteur toutefois, l'engin commença à ralentir lentement. La coordinatrice plissa les yeux et fronça les sourcils, perplexe, mais le wagon ne redémarra pas. Quelques secondes après, alors que des murmures inquiets se diffusaient autour d'elles, une voix retentit dans ce qui semblait être un mégaphone

« Mesdameuh zé messieurs-euh, veuillez patienter pendant que nous réglons un petit souci technique-ah. Merci de vôtreuh patience. »

La bleue grommela quelque peu, agacée. Dans ce genre de cas, cela finissait souvent par des heures d'attente interminables que Winter n'avait vraiment pas envie de passer ici. Pas que la compagnie de Riku n'était pas divertissante, mais rester bloquées toute l'après-midi ici ne la tentait vraiment pas. Elle marmonna quelque chose d'incompréhensible dans sa barbe inexistante pendant qu'une de ses mains farfouillait dans une de ses poches à la recherche de quelque chose.

« Hm, on ne va pas rester là, tout de même... Attends voir ! »

Elle finit par décrocher une pokéball bicolore avec un grand sourire presque malsain sur ses lèvres. Elle en libéra une Bruyverne qui agita joyeusement ses ailes à la vision de sa dresseuse, quoique elle parut confuse par son immobilisme. La plus âgée fit signe à la dragonne de les libérer, ce qu'elle fit sans trop se plaindre, quelque peu perplexe face à l'utilité de cette démarche. La barre émit un crissement métallique avant de rompre, ce à quoi Winter réagit par un simple gloussement tandis que des murmures effarés résonnaient à ses oreilles. Elle grimpa alors sans grande crainte sur le dos de Cassiopée, en tendant la main à Riku.

« Allez, monte ! Ça sera plus rapide comme ça, je t'assure ! »

Elle ne lui en laissa pas vraiment le choix, de toute manière, puisqu'elle l'attrapa par la poignet pour la faire monter à sa suite. Très contente de sa génialissime et pas du tout dangereuse idée, Winnie gloussa alors que la Bruyverne montait un peu plus en hauteur, de telle sorte qu'elles surplombaient dorénavant le parc.

« Et voilà ! Dis, tu veux descendre quelque part, maintenant ? »

Le pire, c'était qu'elle était fière, la bougre.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mer 4 Jan - 21:47




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Je me demande bien quel genre d’activité privilégiait la famille de Winwin… Des musées, des sorties cinéma, peut-être? Bah, oui car niveau culture ciné, elle est balèze, quand même. Comme je me mets à imaginer un peu l’enfance de ma collègue coordinatrice, je ne peux m’empêcher de relever un autre de nos points communs, c'est-à-dire nos parents pas tout à fait dans les normes fixées par la société. Ce serait simplement lourd de plus relever la chose, néanmoins, donc je n’insiste pas, et me laisse guider par l’autre, alors même que c’est moi qui l’y ait invitée en premier lieu. Mais, bon, quelque part, j’aime bien qu’on me prenne par la main (pas littéralement, là, hein), ça m’arrange de devoir juste attendre et me faire servir, huhu. Et ma camarade du jour doit comprendre ce sentiment. Bah, oui, parce que même si elle est smart et tout, depuis le temps je sais que Winter, c’est pas Miss Parfaite, et que ça peut-être une vraie princesse pimbèche, quand elle s’y met. Ca tombe bien, je sais y faire, avec les divas, j’en avais 4 ou 5 aux réunions de famille. Ouais, j’ai vecu avec toute ma vie, en fait, faut croire que j’aime ça, en fait. Et… Oh, elle trouve que j’ai une tête à aller souvent au parc d’attraction ? C’est mon sourire de gamine, qui lui fait dire ça, ou juste le fait que je suis euh… bah, là, quoi.

« Tu trouves pas que j’ai une tête à faire la fête?! »
Plaisantais-je, avant de reprendre. « Nah, bah, depuis que je suis Championne, je fais un peu « partie » de l’animation de la ville ? Du coup, pour la promo, ils m’offrent parfois des billets pour les manifestations de la ville. »

Je hausse les épaules. Bien entendu, je ne m’acquitte pas toujours de mon « devoir » de les promouvoir dans mes interviews, j’ai un peu mieux à faire. Si passer dans les magazines était au mieux rigolo au début, c’est devenu une formalité, désormais. Cela ne m’ennuie pas réellement, je m’y amuse même, des fois, mais je préfère largement être ailleurs.

« J’peux en profiter pour m’amuser quand je m’ennuie, c’est ça qui est bon! »

Je suis pas compliquée, moi au moins (et je vois ma joueuse approuver cette remarque avec des larmes de joie). Et parlant de s’amuser, Winter me montre alors l’attraction en plein air la plus violente du parc. Elle semble me défier, et alors que je finis ma crèpe, je ne peux que sourire en coin. Avec un rire narquois, je réponds sans peur à son interrogation.

« Celle-là? Tu déconnes?! Je l’ai déjà fait des tonnes de fois! »


Et ça, c’est vrai. C’est mes cousins, qui sont des petites natures, et qui pleuraient leur maman en sortant! Ahlala, les petits blonds, quels fragiles. Toute ravie, je me dépêche de grimper dans un wagon aux côtés de Winter. Mise en joie par le bruit de l’attraction qui démarre et commence à monter la pente pour redescendre à toute vitesse, je m’échauffe la voix telle une diva pour me préparer à gueuler. Et pour hurler, je m’en donne à cœur joie dès que la descente commence à toute vitesse. J’imite Winter en étendant mes bras vers le haut, et criant toujours plus fort. Mais, voila, c’était bien, c’était rigolo, mais les techniciens n’ont pas bien fait leur boulot (oh la belle rime).

« Quouaaaaaaaaaaaaaah?! »


Le wagon a ralenti et s’est planté au milieu d’une pente.. Une des plus fun de l’attraction, en plus. A juste titre, je m’offusque sur leur inefficacité, et je pourrais bien les menacer d’en parler dans ma prochaine interview, pour les presser un peu, tiens! Mais avant que je me plaigne, la bleue a une idée. On ne va pas rester là? Bah, euh, on n’a pas trop le choix… si? Pourquoi j’ai cru que les choses allaient se dérouler normalement, déjà? Sans même avoir le temps de poser mes nombreuses questions, je regarde d’un air incrédule Winter appeler une Bruiverne, qui s’apprête à tirer sur les rambardes de sécurités.

« Euh, euh… Eh, eeeeeh ohhh-euh, non, euh, attends! Si le wagon repart on fait quoi là?! Pouuuceuh! »

Bon, bah, trop tard. J’aurais du m’y attendre! Le plus naturellement du monde, la bleue grimpe sur sa Bruiverne, sous mon regard ébahi et mon expression de carpe. Si le wagon repart je suis fichue dans le looping! Elle me laisse pas le choix, c’est de la triche!

« Iiiiiih! Mais t’es tarréééééééée! »

Gémissais-je en me levant dans le wagon, et en tendant ma main vers celle de Winter, alors que mes jambes font des claquettes. Enfin, j’arrive à grimper, et je glisse au dernier moment, alors que le wagon repart.

« AAAAAAAAAAH! Me lâches paaaaaaaaaaas! »


Pour joindre le geste à la parole, je m’accroche comme un koala à tout ce qui peut dépasser, alors que la Bruiverne s’élève dans les cieux. Oh, j’ai confiance en les Bruivernes, ce sont des créatures adorables, pour celles que je connais. C’est en la grosse diva à cheveux bleus, que j’ai pas confiance, là!! Mais, heureusement, elle ne le lâche pas, et à mesure que l’on s’élève, je me retrouve même bien assise devant elle. Une fois que j’ai fin ide crier, j’admire le paysage, et j’ai l’impression de faire une balade en vélo mais… bah, dans le ciel.  Je ricane bêtement comme une enfant, avec mes jambes pendantes dans le vide. Comme je me ragaillardis, je lui montre les fourches que constituent les montagnes du sud, un peu plus au loin de la ville.

« Mmmmh, j’ai pas envie de descendre, moi! T’es cap d’aller slalomer entre les fourches, là-bas, plutôt, ma grosse?! Oh, et aussi, passer à ras de la mer, entre les bords de la digue, puis dans les loopings des montagnes russes! Alors ?! »

T’vas relever le défi? Alors, alors, alors?

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Dim 15 Jan - 22:48



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

Alors oui, c'est dangereux. Oui, ce n'est pas bien du tout et les propriétaires de l'attraction seraient tout à fait en droit de lui faire un procès pour les dégâts qu'elle venait de causer. Mais comme d'ordinaire, Winnie plaiderait l'innocence et le désir de bien faire de ses pokémon, et ainsi son assureur pourrait la tirer de cette situation sans trop de soucis. Elle n'avait pas vraiment de remords, de son côté ; à en juger par son gigantesque sourire, du moins. Plus surexcitée et désireuse de s'amuser qu'autre chose, il n'était pas surprenant de la voir ne dédier qu'un intérêt très mineur aux dégâts collatéraux.
Elle fit la moue face à la réaction de la rouge, qui parut se rappeler soudainement de l'existence des lois de la gravité. Enfin, disons plutôt qu'elle rappela à Winter qu’effectivement, elle la forçait plus ou moins à la suivre, car autrement, elle risquait de finir étalée comme de la confiture au sol. Oups. Bah, elle ne lui en voudrait pas vraiment, ou du moins pas longtemps, bien que ses tympans risquaient de prendre cher au vu des cris indignés que Riku poussait. La bleue se contenta de lever les yeux au ciel face aux protestations qu'elle entendait, persuadée que la cadette changerait de registre dès lors qu'elle aurait saisi toute la génialité (et chut on va dire que ça se dit) de son idée. Quoique elle ne put s'empêcher de rire aux éclats quand elle la traita de folle.

« C'est maintenant seulement que tu t'en rends compte ? »

Elle hocha de la tête avec un grand sourire fier pour rassurer la plus jeune quant au fait qu'elle ne la laisserait pas tomber. Pour la forme, elle se permit même de raffermir un peu la prise de Riku, l'air fière d'elle et de la situation dans laquelle elle les avait mises.

« Allez, Cassiopée est douce comme un agneau, elle ne fait tomber presque personne ! »

Ricanant tranquillement devant sa blague qui ne faisait rire qu'elle car franchement c'en était presque pathétique, elle caressa machinalement le cou de la Bruyverne pour que celle-ci se montre moins rapide qu'à l'ordinaire. En plus, même avec la selle et la sécurité, Winnie ne pouvait pas se prévaloir d'être une spécialiste en voltige, tout au plus se contentait-elle de profiter du moyen de transport car la route, c'était bon pour les pauvres.
Le défi que lui tendit Riku ne la découragea pas, bien au contraire. Evidemment, en titillant ainsi son ego, il était évident que la bleue n'allait pas lâcher prise et abandonner, puisque tout son tempérament la poussait à relever le défi en en faisant le plus possible. Son sourire s'agrandit encore si possible, et un ricanement arrogant lui échappa tandis qu'une moue prétentieuse se dessinait sur son visage.

« Tu vas voir, les montagnes russes à côté, c'était de la pisse de chat ! »

Oui, c'est vulgaire, tout ça, mais bon. Il ne fallait pas vraiment s'attendre à autre chose en provenance de Winter, parfois, surtout quand elle frétillait comme une enfant surexcitée. Elle tapota alors le cou de la Bruyverne pour l'inciter à partir, ce qu'elle fit sans plus attendre, dépliant largement ses ailes. La chauve-souris commença à vitesse lente, pour ne pas qu'un départ trop brusque ne précipite ses passagères vers une chute ma foi plutôt douloureuse. Voulant à tout prix relever le défi lancé par la rouge, la bleue fit signe à Cassiopée d'accélérer du mieux qu'elle le pouvait. La chauve-souris prit en vélocité, et se mit à zigzaguer entre les différentes attractions, suscitant l'effroi de certains badauds. Elle alterna plusieurs fois entre les anneaux des montagnes et les pylônes qui maintenaient les attractions, en poussant de temps à autre quelques rugissements contents. Vrai que c'était la première fois que la femelle se montrait aussi douée que ça pour les cabrioles, car d'ordinaire, les chutes n'étaient pas rares. La Bruyverne, maintenant plus sûre d'elle, replia ses ailes vers le sud, s'engageant dans un piqué pour passer juste à la surface de l'eau. Avec un peu d'effort, elles pourraient même toucher le bassin d'une main.

« Allez, accroche-toi et ne viens pas pleurer tout de suite ! »

Elle aurait peut-être dû réfléchir, ma foi. Puisqu'au moment même où elles arrivaient à toute vitesse à quelques centimètres de l'eau et que la dragonne voulut se redresser soudainement, une de sers ailes lui fit défaut. Elle poussa un geignement de douleur alors qu'une crampe brutale venait de la saisir dans un de ses muscles, et elle perdit l'équilibre. Les deux passagères et leur fier destrier ailé finirent donc la tête la première dans l'eau (glacée) du bassin d'une attraction destinée à des petits enfants montés sur des petits karts aquatiques en forme de bateaux. Plusieurs parents terrorisés poussèrent d'ailleurs des cris ma foi plus aigus que ceux de certains de leurs mioches.

« Glbglglglgl !  Chu va bl-bien ? »

Ayant pris la tasse, elle toussa et crachota plusieurs fois, trempée jusqu'aux os. En se tenant à la Bruyverne qui était elle-même raccrochée au bord de la piscine, elle ignora les regards mécontents et furieux des gardes et des passants pour porter le sien vers Riku. Oui parce que mine de rien, si elle s'était blessée, ça serait quelque peu embêtant. En attendant, et pendant que Cassiopée était occupée à geindre, la bleue sentit quelque chose remuer sous son t-shirt. Ce ne fut que lorsqu'elle se rendit compte qu'un objet visqueux et remuant comme un diable s'y trouvait qu'elle poussa un cri plutôt pathétique.

« AAAAAAH ! BORDEL C'EST QUOI CETTE-... »

Et de un poisson, un. De manière assez peu digne, la jeune femme tira l'animal aquatique de là où il se trouvait, en le jetant dans n'importe quel sens. C'est-à-dire celui de Riku. Bah oui, c'est pas drôle, sinon.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Sam 21 Jan - 16:50




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Je connais bien assez Winter pour m’assurer qu’elle acceptera sans hésiter une seconde de répondre à ma petite « commande » de gamine gâtée en manque de sensation fortes. Le sourire de défi que je lui lance ne provoquera pas grand-chose de plus par rapport à ce que j’attendais déjà. Car je sais qu’elle ne va pas hésiter une seconde pour relever le challenge, et se la péter pour donner plus que ce qui était stipulé dans le cahier des charges. Enfin, je fanfaronne, je fanfaronne, mais dans environ 10 secondes, je vais hurler comme une enfant de six mois qui fait ses dents brutalement en pleine nuit. J’étais optimiste. Il ne m’en a pas fallu 5. Elle a beau m’avoir donné confiance en Cassiopée… ce n’est pas de la Bruiverne dont je devrais me méfier le plus ! Et ça, je le sais pertinemment depuis…

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Mais on fonce vers la-ouuuuuuuhhhhhh ! »


Ma voix changea brutalement de tessiture quand la dragonne remonta après être passée au travers d’un premier looping. Et d’après Winwin, cela ne faisait que commencer. Allons bon! Bon, bah, je ais continuer de crier, alors! Même si l’autre me tient fermement pour qu’on aille pas dire bonjour à nos dents sur le sol, je ne suis pas rassurée ! Cassiopée continue de zigzaguer entre les attractions, et c’est là que je nous vois approcher d’un bassin. Yiiiissss, je vais avoir mon passage au dessus de l’eau et éclabousser les enfants, leurs karts, et leurs barbapapa en plongeant la main, et…

« OUHLA OUHLAA ! »
L’eau elle est quand même vachement près de nous, là, non ? Iiiiih! Je n’ai pas le temps de fermer ma bouche avant de boire la tasse, en faisant par la même occasion un magnifique plat dans le bassin. « OUHZZBLOUBLOIUBLBLL »

Pas sûre que cette précision au niveau du dialogue était nécessaire. Passons. J’imagine que j’essaie d’oublier le fait que l’eau est gelée, et que je vais certainement mourir d’hypothermie ou je ne sais pas quoi, quelque soit le terme scientifique approprié. Au moins, les réflexes ne me font pas totalement défaut quand il me faut nager comme un petit toutou et rejoindre la surface.

« AAAAAAAAH ! Cassez-vous les—bloblbbl ! Les mioches avec vo-zbblllblb VOS BAGNOLES DE MERDE, LA ! »


Car, bien entendu, les gamins se sont rassemblés pour me regarder me noyer à moitié, les yeux grands comme des assiettes. Je repère rapidement Cassiopée et Winter non loin de moi, et les rejoins en battant plus frénétiquement des bras et des pieds.

« Winwiiiiineuuuuh ! J’vais bien, j’suis là— »

Et slpaf. Dans ma tronche. Gné ? J’ai pas tout suivi, mais je crois que je viens de me recevoir un vertébré aquatique dans la face. Un Barloche. Alors, je trouve que ce Pokémon est adorable, et par ailleurs j’en possède une moi-même, Patty. Mais premièrement, c’est vraiment pas sympa de la part de Winter de m’envoyer un thon (c’est pas un thon, je sais, on s’en fout) dans la face. Et de deux… je déteste quand ils sont en banc à ce point, et commencent à tout se rassembler autour de la Bruiverne, sa maîtresse, et moi-même, et à aspirer nos vêtements comme pour les manger sans y parvenir, vite déçus que nous ne soyons pas des bouts de pain comestibles, comme ceux qu’on doit leur donner plusieurs fois par jours, au vu de leur surpoids. Mais il y en a tant, et le contact de leur moustaches sur mes cuisses m’est tout sauf agréable, que des frissons me recouvrent jusqu’au trognon. Sans attendre, je fonce sur Winter et Cassiopée et me cache dans les bras de la bleue.

« AAAAAAH ! Ils vont nous bouffer ! J’suis trop jeune pour mourir Winwin ! Sauves-nous de cet enfer, Cassiopée ! »

Et pendant ce temps, les gamins sur leurs karts de débiles se marrent en voyant notre infortune. Scandalisée, j’arrête de pleurnicher et m’adresse à eux.

« Nah mais dis-donc, bande de petits bâtards ! Tu crois qu’ j’vois pas qu’tu portes encore des couches, toi ?! Ouais, baisses-les yeux quand j’te— »
« Arhem, Mesdaaaames ? Veuillez quitter ce bassin immédiatement… Y nager est interdit… »


Me coupa la voix blasée du maître nageur, en train de nous causer à travers son porte-voix. Toujours outrée et agrippée tel un Koala à Winter, je lui réponds, toujours de mauvaise humeur.

« Vos poissons sont en train de nous bouffer, m’sieur ! On est bloquées ! »
« …Les Barloches sont inoffensifs, mamzelle… »


Fit-il, encore plus blasé. Bon, j’avoue que j’ai tord. Et j’accepte de me détacher de la bleue pour nager vers le bord et me hisser jusqu’au petit ponton. La le maître nageur se prépare à nous faire la morale, et va certainement nous faire payer une amende. Heureusement, mon intelligence va nous sauver. En posant mon bras sur l’épaule de Winter, et en me recoiffant d’une main comme une précieuse, je commence mon numéro.

« How dare you, mister porte-voix ! Vous avez face à vous Miss Anarchy et Grima en personne ! In Personne, dude ! Je me plaindrais personnellement de vous à mon agent, si vous osez nous expulser ou nous mettre une contravention ! J’vous préviens ! »

Eheh ! Un gamin de 5 ans aurait pas fait mieux, avouez !

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Ven 27 Jan - 18:34



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

Pour être un fail, c'en était un bon. Un gargantuesque, même. Winnie ne se souvenait pas avoir autant échoué que la dernière fois qu'elle avait voulu faire un plongeon dans la piscine après une nuit de cuite ; le plat avait été un peu près semblable, quoique plus douloureux à ce moment-là. Et pourtant, elle n'était pas si bouleversée que ça par la situation dans laquelle elle se trouvait. Tout au plus se contenta-t-elle d'un air un peu surpris, les sourcils haussés. Ah. Ce n'était pas prévu, mais maintenant qu'elle voyait la tête de la rouge, elle ne pouvait pas s'empêcher de ricaner un peu devant son air indigné. Bon, d'accord, envoyer un poisson dans la tête de l'autre jeune femme n'était pas très sympa, mais la bleue objecterait que ce n'était pas le but, à la base. Pas qu'elle serait prête à admettre être responsable non plus, d'autre part.
Toutefois, il n'y avait pas qu'un seul poisson dans ledit bassin, et comme le criait Riku en se cachant dans ses bras comme une enfant apeurée, lesdits poissons paraissaient plutôt déçus par le fait qu'ils ne soient pas consommables. Dégoûtée par les Barloches qui tentaient d'aspirer ses vêtements, la championne ne se fit pas prier pour leur donner des coups de pied totalement gratuits, l'air mécontente. Il faut dire qu'à ce stade, elle se serait peut-être même mise à jouer au football avec leurs têtes, bien qu'une ou deux lois sur la cruauté envers les pokémon se seraient alors rappelées à elle et à son portefeuille (surtout à son portefeuille, soyons honnêtes).

« Nan mais oh ! Du balai, les mochetés ! »

Beurk. La Kenway n'avait rien contre les poissons en temps normal, mais ceux-ci avaient le don de lui hérisser le poil dans le mauvais sens, un peu comme des gros lourdauds en soirée, en somme. Toutefois, les cris paniqués d'hystérique de Riku n'aidaient pas ses nerfs, et Winnie leva les yeux au ciel, agacée.

« Rah, mais crie pas ! Ils vont s'énerver encore plus, sinon ! »

Plutôt hypocrite étant donné qu'en faisant ça, elle contribuait elle-même à leur frustration. Mais bon, il ne fallait pas s'en étonner, à ce stade. Toutefois, en plus de leur situation ridicule, une bande d'enfants se moquaient joyeusement de leurs tronches, ce à quoi la plus âgée se contenta de répondre par un lever d'yeux au ciel ma foi très méprisant. Sales mômes. Elle n'aimait déjà pas les chiards, mais ceux-là n'aidaient pas du tout son envie de renverser leurs karts pour voir en combien de temps exactement est-ce qu'ils se mettraient à pleurnicher. Ils riraient moins, tiens, quand ils seraient occupés à morvouiller dans les jupons de leurs parents... Et oui vous ne rêvez pas, une 'adulte' de vingt-sept ans est en train de rager comme une adolescente sur des mômes. Elle ricana même plus qu'ouvertement quand Riku les réprimanda d'une manière vulgaire mais diablement satisfaisante.
Bien fait.

Néanmoins, elles n'allaient pas être laissées seules, malheureusement. Il fallait bien que les autorités se ramènent pour jouer les rabats-joie de service après tout, et les voilà qui déboulaient sous la forme d'un maître-nageur plutôt mécontent. Maître-nageur qui, pour avoir eu l'outrecuidance de leur dire de sortir, se fit enguirlander de la plus belle des manières par la rouge, pendant que Winter ricanait derrière. Comme une gamine mesquine du collège, elle pouffait à chaque interpellation condescendante de sa partenaire de connerie, jubilant à l'arrière, même si leur comportement était loin d'être digne. Mais mine de rien, que la cadette mentionne leur position ne l'arrangeait pas vraiment ; hm, elle ferait mieux de mettre un terme à tout cela avant qu'elles ne se retrouvent à se faire embarquer au poste de police, tiens.
Elle reprit donc la parole avec un grand sourire colgate, les traits de son visage déformés en une expression arrogante et digne d'une femme politique. Sa voix se fit méprisante et hautaine, tandis qu'elle passait une main dans ses cheveux pour les remettre à l'endroit, et ce malgré le fait que sa dignité disparaissait presque autant que ses vêtements dégoûlinaient d'eau. Elle se mit donc en avant, comme la digne drama queen qu'elle était.

« Evidemment, il ne vous viendrait pas à l'esprit que l'article L-340 article 58 alinéa 3 du Code Civil de notre charmant pays vous interdit, dans toute la légalité de cette affaire- »

Alors qu'elle continuait de parler, une de ses mains glissait de manière terriblement lente vers sa ceinture de pokéballs, pendant que ses yeux étaient toujours fixés sur le maître nageur qu'elle tentait d'embobiner avec une volonté qui en était presque respectable. Enfin, en même temps, inventer des articles et des arrêts était à la portée de n'importe quel idiot.

« … Et en fonction de la jurisprudence Tolène contre Germiaud, il serait inacceptable et entendez bien, complètement déraisonnable de- »

Bien placée devant Riku, elle jeta quelques rapides coups d'oeil de droite à gauche, tout ça pour vérifier quelles voies étaient plus ou moins dégagées. Bon d'accord, son plan n'était peut-être pas le plus original de ce dernier siècle, mais cela restait un plan, aussi vaseux que ce soit. Ne dites pas ça si vous vous retrouvez un jour devant un juge en revanche, hein, qu'on soit clair. Cela ne marche pas et vous risqueriez juste une peine de prison supplémentaire pour votre propre sécurité.

« … Considérer qu'il est de notre faute le fait d'être par hasard tombé dans ce bassin alors que vos attractions sont ma foi aussi dangereuses, car il ne faut pas oublié que tout cela est de votre faute et que- »

Elle décrocha la ball qu'elle venait de saisir, libérant une grande Zéblitz qui claqua des sabots au moment même où elle se posa au sol. Winter saisit sans plus attendre Riku par le bras pour la forcer à monter sur le dos de la zèbre, avant qu'elle n'adresse un énorme rictus mesquin à leurs interlocuteurs.

« … Vous pouvez aller vous faire mettre. »

Elle tapa alors du pied sur la croupe d'Epona, qui ne perdit pas de temps pour partir au galop. Consciente que c'était la deuxième fois en moins d'une heure que la bleue faisait subir cela à la cadette, elle tenta de lui rappeler de ne pas lâcher prise. Vrai que vu qu'elles zigzaguaient entre les passants de manière totalement anarchique et désorganisée, il y avait de quoi s'inquiéter.

« Accroche-toi ! »

Leur petite cavale dura cinq petites minutes au final, en renversant au passages une petite mémé innocente qui pasait par là, et en faisant paniquer un certain nombre d'enfants. Mais bon. Au moins, une fois qu'elles furent arrivées dans une rue où Winter appercevait un détour plus isolé où elles pouvaient s'engouffrer, l'aînée fit signe à la Zéblitz de s'y engouffrer. La rue était plutôt étroite, vide, menant sûrement à la sortie de la fête forraine. Mais pour l'instant, la priorité de Winnie était de reprendre son souffle, si bien qu'elle expira lourdemment avant d'apposer sa tête sur la crinière de la Zéblitz qui ne paraissait pas très heureuse d'être utilisée ainsi. Puis, avec un sourire désolé, elle tourna sa tête vers Riku, l'air un tout peu gênée. Un tout petit peu, hein, on vous dit.

« Bon, euhm, maintenant que ça c'est fait... Tu veux retourner au parc, ou passer en ville ? Doit bien y avoir des trucs à faire, si on cherche, d'une manière ou d'une autre. »

La virée shopping, c'était cliché, mais bon, elle était sûre qu'il y aurait de quoi faire. Et puis il y avait sûrement quelque chose à visiter, ou des bâtiments intéressants, alors bon, elle n'était pas si pessimiste que ça.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mer 1 Fév - 14:03




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Je m’attendais au soutient de Winwin sur ce coup-ci. Comme moi, elle n’est pas exactement du genre à accepter de subir les emmerdeurs, et je savais qu’elle allait s’opposer avec tout autant de virulence. Mais je n’imaginais pas qu’elle utiliserait des moyens qui me feraient autant fumer le cerveau. Car j’ai décroché à « article numéro machin bidule trente-douze-pouette ». Je crois qu’elle parle de droit, un truc du genre… Je ne suis pas certaine, mais peut-être bien m’avait-elle parlé d’avoir fait quelques études dans ce milieu. Meh. Pas moi qui me lancerais dans un tel truc, ça a l’air ultra-relou. Même si je vois maintenant que ça doit être rudement commode, d’en savoir tant sur les textes de loi (enfin je me doute pas mal que là, Winter est juste en train de baratiner le Maitre Nageur avec du beau vocabulaire, à force, je sais reconnaître quand un drama-queen est en jeu ou non).

Au final, toute cette jolie petite manipulation verbale, ne servait à rien d’autre que glisser une injure gratuite, et laisser le temps à ma collègue coordinatrice de faire sortir sa Zeblitz, en laquelle je reconnais la petite Zebibron que je lui avait offerte, et m’invite à grimper dessus. Tout cela se passe sous le regard bluffé et frustré du mec au haut-parleur, à qui j’adresse un « POPOPOOOOOO », histoire de terminer de l’enfoncer. Bien fait, c’est lui qui a commencé, nananère. Sans un instant d’hésitation, je grimpe sur la Zéblitz et la laisse galoper avec des « Yepeeee » de fausse cow-girl. C’est ainsi que nous semons la gens de la sécurité, pour nous retrouver vers la sortie de cette partie du parc, où nous descendons d’Epona. Je prends un moment pour admirer la petite zébrée qui a évolué depuis la dernière fois que j’ai vu, toute admirative. C’est fou ce qu’elle est devenu badass ! Bon, elle l’était déjà dans son genre, mais je ne me gêne absolument pas pour me prendre à son cou et lui faire des câlins de grand-mère gaga.

« J’suis pas hyper motivée de risquer d’avoir la sécurité aux fesses si on y retourne… J’ai la flemme du drama, là. Un autre jour, peut-être, on pourra aller les castagner ! »

Je lance un sourire narquois et mutin à la bleue. C’est quand même assez marrant, de pouvoir profiter de sa position pour faire n’importe quoi. Et, oui, je sais que c’est pas très bien. Mais je le fais pas tous les jours, alors ça va. Et puis le parc c’est sympa, mais vu qu’on a fait bien mieux que leurs attractions avec un vol de Bruiverne et un galop de Zéblitz, je pense que ce serait plus sympa de faire autre chose. En plus, Winter avait l’air de ne pas trop connaître ma ville. Autant lui faire visiter.

« Tu veux que j’te fasse un tour du coin, Docteur Es Droit ? »
Lui proposais-je avec un sourire provocateur d’enfant. « Ça m’fait penser que y’a un nouveau magasin que je voulais aller voir. Allez, suis-moi, cette fois ! »

Sur ces mots, je fais sortir Valentine, ma Mastouffe chromatique, histoire de nous faire de la place dans les rues potentiellement bondées. Hors de questions de me compromettre dans une promiscuité dégoutante avec des touristes américain obèses, non mais ! (les clichés c’est mal, les enfants). Si des flics passent dans le coin, on se fera surement réprimander pour encombrer la chaussée plus que n’importe qui mais, eh, « bitch, we’re famous » ! Tout en avançant, je faisait du repérage pour Winter, en lui légendant tous les bâtiments que nous croisions ou presque, en lui présentant par la même occasion mes magasins, bars, restos, et autres endroits favoris, jusqu’à ce que nos pas nous mènent à l’objectif dont je parlais tantôt. Un magasin de fringues plutôt branché et chic, dont les vêtements semblent tous suivre une thématique Pokémonesque. Sans être de grossiers cosplays, la plupart de leurs modèles, dans les couleurs, les motifs, et les formes, sont subtilement inspirés de Pokémon existants, et c’est plutôt cool. Enthousiasmée, je rentre sans attendre en laissant Winter m’emboiter le pas, et commence à farfouiller les rayons. Le magasin n’est pas bondé, pour notre plus grand bonheur, et je finis par trouver un haut plutôt long et à manches courtes, mauve et doré, aux motifs plutôt psychédéliques, dont le col intérieur est orné d’une étiquette « Léopardus » (surement pour nous indiquer son « inspiration ».

« Eh ! Ça t’irait bien, ça, Winwin ! »
Fis-je en tendant le haut devant elle, comme pour jauger  vue d’œil si cela lui irait. « En plus « Léopardus », c’est tout toi, ça ! Rawwr ! »

Je ricane comme une adolescente débile à mes blagues. Mais y’a qu’à voir l’air prétentieux de Leopardus pour penser à Winter dans ses moments diva ! C’est juste totalement elle. Mes yeux brillent en attendant qu’elle me donne son verdict. J’aimerais vachement qu’elle l’essaye, au risque de passer pour une grosse pepette de service !

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mer 8 Fév - 12:17



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

En effet, Winter devait elle-même avoué ne pas être extrêmement tentée par l'idée de retourner au parc, maintenant. Déjà que si les vigiles les trouvaient, elles risquaient de sacrés embrouilles... Et pour être honnête, la bleue n'avait pas vraiment envie d'aller faire un tour au commissariat tout de suite. Il y avait mieux à faire, surtout avec Riku, que de s'épancher en excuses, certes amusantes, dans une salle froide et aussi chaleureuse qu'un hospice en période d'hiver.  Que la rouge la fasse visiter la ville n'était pas sans lui plaire car, bien qu'elle n'accordait pas trop d'importance au paysage, le fait de rester s'amuser avec elle était une motivation suffisante pour sa petite personne. Elle hocha donc de la tête, un grand sourire sur son visage. Elle aurait presque piétiné sur place, impatiente comme une enfant.  
Elle ne s'attendait toutefois pas à un magasin, et elle haussa les sourcils d'un air perplexe. Ah. Bah pourquoi pas, après tout, maintenant qu'elle y pensait. Elle n'était pas vraiment une grande fan du fait de faire les boutiques, et vu à quel point elle était radin cela n'avait rien d'étonnant, mais ça ne le dérangeait pas trop de changer ses habitudes sur le moment. Elle suivit donc sans poser de questions, quoique un rictus joueur se dessina sur son visage en réponse à la provocation légère de l'autre championne.

« Oh, mais je vous suis, très chère spécialiste des magasins de fripes. »

La théâtralité de sa propre voix la faisait rire. Elle ne se gênait pas trop pour agir comme une gamine, ici, encore plus qu'à l'ordinaire. C'était rafraîchissant au moins, de pouvoir agir comme une enfant avec quelqu'un d'aussi énergique ; autant dire que comparé aux silences mornes de Jade, à la timidité d'April et aux sarcasmes placides de Natsume, le changement était appréciable. Et c'était sans doute pour cette raison qu'elle pouffa bêtement quand Riku lui tendit une tenue ma foi très kitsch. Le faux miaulement raffermit encore son hilarité, quoique celle-ci se manifesta par la peinture d'un rictus provocateur et puéril sur son visage. Elle attrapa donc sans plus attendre l'habit que lui tendait la plus jeune. De toute façon, il était évident que Winter était incapable de ne pas relever un défi, ne serait-ce que pour sa fierté démesurée.

« Attends, ils vont être éblouis par la sublime beauté ma personne, les pauvres ! »

Dandinant presque du popotin alors qu'elle rentrait dans la cabine, elle entreprit de se changer sans plus attendre, jetant d'ailleurs quelques coups d’œil dans le miroir avec une certaine arrogance satisfaite. Pendant que la joueuse démissionne parce qu'elle refuse de commenter le fait que la championne soit satisfaite de la vision qu'elle avait, par un narcissisme exaspérant, le regard de la bleue identifia quelque chose qui la fit tiquer. Elle venait tout juste d'enfiler le haut donné par Riku lorsque quelque chose sur le miroir attira son attention. Les sourcils froncés, elle mit un doigt sur la glace, et écarquilla les yeux en constatant que le reflet de son doigt n'était pas séparé par un petit espace.
Rageant intérieurement, elle dégagea le rideau, moins intéressée par le fait de montrer sa sublime tenue à son amie, pour le coup. Elle attrapa le poignet de son interlocutrice et l'emmena à sa suite, afin de pointer du doigt (littéralement) ce qui la dérangeait.

« Tu vois ça ? Ça veut dire que y'a quelque chose, derrière ce miroir. Te désape pas, ça pue un peu. »

Méfiante, elle tapota sur la glace, sans trop savoir ce qu'elle faisait. Toutefois, alors qu'elle terminait de faire un très joli doigt d'honneur à l'arrière, sa main s'agrippa à une sorte de poignée en hauteur. Dans un silence presque inexplicable, si ce n'est que la joueuse cherche à excuser l'illogisme grotesque de ce qui se passait, le miroir tournoya, laissant place à une entrée en biais. Surprise, les yeux écarquillées, Winter resta bouchée bée. On aurait dit un mauvais film, là.

« … Oh putain. »

Bien trop curieuse pour son bien et oubliant qu'il fallait tout de même une certaine méfiance pour survivre dans la vie, car comme le dit le prophète, « on meurt quand on est tué », elle avança donc. Le couloir par lequel il passait semblait étonnamment sombre, et amenait à des escaliers étroits qui se déroulaient circulairement. Le moindre mauvais pas risquait de mener à une chute, si bien que la bleue porta une attention presque religieuse à ses mouvements.
Alors qu'elle descendait les marches, elle aperçut une sorte de petite meurtrière qui permettait de voir ce qui se passait au bout des escaliers. Winter s'accroupit donc pour y voir un peu plus clair, et fit une tête de poisson mort face à ce qu'elle voyait. Là, au centre de la salle, se trouvait une assemblée religieusement silencieuse, dont les figures masquées étaient uniquement éclairées à la lumière de torches disséminées ici et là. Plus encore, au centre, une table de ces individus étaient occupées à jouer à ce qui ressemblait à du poker, de loin.
L'un des joueurs, d'ailleurs, ne disposait plus d'une pièce, et on le tira violemment de la table, sous les cris enthousiastes et les huées du public. Il fut ensuite envoyé dans une pièce adjacente où des hurlements hystériques émanèrent alors. Ne voulant pas savoir si on était en train de le torturer ou de le chatouiller à mort, elle tapota l'épaule de Riku d'un air alerté et franchement inquiet.

« … Riku, dis-moi que la porte n'est pas fermée, pitié. »

Il serait bête d'être coincé ici, n'est-ce pas ?

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Jeu 16 Fév - 22:12




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Au début, Winter m’impressionnait un peu, mais en réalité, c’est juste trop facile de traiter avec elle. Je dois m’empêcher de ricaner mesquinement en la voyant recommencer à s’envoyer des fleurs à la vue du haut que je lui tend. C’est pas dur, vu sa silhouette et sa taille de mannequin, tout doit lui aller, à cette nana (bah, quoi, c’est vrai) ! Que voulez-vous, tout cageot de taille réduite, avec mon petit (mais tout petit hein) ventre de glandeuse fumeuse et un peu alcolo sur les bords, et mon buste de planche à pain, j’ai pris l’habitude de traiter avec des gens branchés. Enfin, je crois. Cherchez pas la logique, y’en a pas ! Je n’ai pas douté une seconde que la bleue filerait dans les cabines, surement pressée de montrer ensuite au monde entier sa graaaande beauté de duchesse. En la voyant partir, je souris en coin, plus sincère que réellement narquoise. C’est un peu étrange à dire, alors qu’on s’amuse à jouer les pouffes depuis tout à l’heure, mais les moments passés  avec Winter me redonnent du courage, et me font me sentir mieux dans ma peau que je n’étais ces derniers temps. Tout en m’égarant dans ces pensées un peu mièvres, je fouille dans les rayons, et trouve un hoodie en cuir rouge et noir (ça change de mes couleurs habituelles, non ?) l’effigie de Crocorible. Je file donc le mettre par-dessus mon haut, et m’observe rapidement dans une des glasses des cabines, jusqu’à entendre Winter m’appeler à voix basse.

Interpellée par son ton mystérieux, j’arque un sourcil en me laissant entrainer naïvement dans la cabine. Je sais pas trop ce qu’elle me veut mais je m’attendais pas exactement à ce qu’on trouve un truc derrière le miroir de cette cabine. Oubliant totalement le reste, mes yeux brillent alors que j’aide la bleue à pousser sur le miroir.

« Yooooooooo ?! Whaaaaaat the fuuuuuuck… ? »


Fis-je à voix basse, devant notre découverte. Même le château d’Alex ne contenait pas de passages secrets de ce genre ! Petit joueur ! J’écarquille encore plus les yeux (si, si, c’est toujours possible) à la vue de l’escalier qui se dévoile devant nous, et vérifie que personne dans le magasin ne nous a remarquées. Sans même hésiter une seconde, et guidée par ma seule curiosité mal placée de gamine niaise, je descends les marches à la suite de ma camarade, après avoir repoussé le miroir derrière nous pour masquer nos traces, et l’imitais lorsqu’elle se  baissa en face d’une petite meurtrière, donnant sur la vue d’un sous-sol où se déroulait une scène qui me laissa perplexe. Et quand bien même, mes yeux ne cessaient de briller d’excitation devant notre découverte. Winwin ne partageait pas vraiment mon enthousiasme un peu malsain, néanmoins, et ne sembla pas très rassurée en voyant le type qui venait de tout perdre au jeu se faire emmener vers un destin incertain. Roooh, trop de drama, j’suis sûre ils vont juste le jeter dehors ! C’est juste le club de Poker clandestin de Zazambes, si vous saviez le nombre de trucs chelous qu’on voit, parfois ! Faut croire que depuis l’épisode de la chambre d’hôtel avec Weston, le gros mafieux travelo à poil, et les sous dans la baignoire, il n’y a plus grand-chose de ce genre qui me surprend. Pas sûre que ce soit une bonne chose, néanmoins. Et là, la bleue me demande si la porte n’est pas refermée. Pitié ? Elle espérait quoi avec moi ? Zut alors. Je lève les yeux vers le haut des marches, la bouche en cul de poule, même pas réellement désolée.

« … Oups. »


Vu la tronche de l’autre, je devrais probablement être plus alarmée. Mais, quoi, si on peut sortir de là, on aura eu des fringues chic gratis ! Non, c’est une excuse à la con ? Surtout que Winter n’a pas franchement l’air de plaisanter.

« J’crois que j’l’ai fermée. Bah, parce que je voulais pas que les gens du magasins voient que… »
Sourire forcé plein de dents blanches. « … J’aurais pas dû, c’est ça ? » Non, non, je n’arrive même pas à m’inquiéter, ça devient grave. « Désolée… ? »

Et toujours ce sourire forcé. Je reporte mon attention sur le sous-sol, où les types en noir ont recommencé à jouer, en fumant de gros cigares, et en tirant des poker face méchante dignes des meilleurs nanars.

« …Tu veux pas aller voir de plus près ? J’aimerais bien entendre ce qu’ils disent. »


Chuchotais-je à la bleue, bien trop curieuse pour savoir me préserver raisonnablement.

« Allez ! Toute façon, on a nos Pokémon avec nous ! On risque quoi ?! »


Dis-je en commençant à entrainer la bleue par la main le long de l’escalier descendant vers le sous-sol, toujours accroupie.  Sauf que, personne ne croit plus à ma furtivité depuis des siècles, ni à mon adresse légendaire. Pour faire, court, cela signifie que j’ai fini par malencontreusement marcher son mon lacet, et à dégringoler le long des escaliers, entrainant bien entendu la bleue avec moi dans ma chute. Arrivée en bas, je dois bien avouer que j’ai légèrement mal aux lombaires, mais je ferais mieux de me soucier des regards des hommes en noir posés sur nous.

« Héhéhé… Bonjour messieurs dames… ? Vous vous amusez bien ? On peut jouer avec vous, ptet ? »

Bordel, mais Riku, tu ferais mieux de courir, là. Mais j’ai un peu mal au dos. J’ai quand même la présence d’esprit de poser ma main sur l’une des balles fixées à ma ceinture, au cas-où si les choses viennent à dégénérer. On s’en sortira très bien ! Mais ouais !  

____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Mar 7 Mar - 16:04



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

Ce n'était pas qu'elle n'avait vu de choses étranges dans sa vie ; entre ses parents et le fait de sortir avec Faust, puis d'être tout simplement ce qu'elle était, ses yeux avaient plus d'une fois eu l'immense honneur de découvrir des images ridicules et grotesques. Ça ne le dérangeait pas tant que ça, puisqu'elle préférait de loin voir des choses tirées par les cheveux plutôt que de mourir intérieurement d'ennui. Enfin, jusqu'à à un certain point, aussi irresponsable qu'elle soit. Sauter d'un manège en route sur le dos d'une Buyverne, ça va. Mais risquer de mourir de façon extrêmement bête, ça, c'était autre chose. Probablement qu'elle dramatisait trop ; mais bon, sa méfiance était parfois utile, mine de rien.
Et malheureusement, comme elle s'y attendait, Riku avait fermé la porte. Une expression d'incrédibilité prit place sur son visage et elle étouffa un gémissement de regret, la tête apposée contre le mur. Elle se pinça l'arrête du nez, hésitant de plus en plus entre se laisser tomber la tête la première dans les escaliers, en espérant si possible que son crâne se fende sur l'une des marches au plus vite. Enfin, elle était peut-être un peu dramatique, oui, voir même trop. Mais bon, à sa décharge, elle avait de légitimes raisons de s'inquiéter au moins un peu. La bleue pesta et se frotta un peu le front, vaguement agacée.

« Mais c'est pas vrai... Drah ! On est dans une sacré m- »

Mais son inquiétude n'était pas partagée par la rouge, ça, c’était évident. En la voyant, Winter se demanda d'ailleurs brièvement si elle ne voyait pas tout en hyperbole, au fond. Peut-être que Riku avait raison et qu'elles auraient pu tirer quelque chose de cette situation, tiens... Mais dans l'optique où Riku n'avait jamais raison selon Winter, l'aînée ne pouvait pas s'empêcher d'avoir des doutes quant à cette hypothèse. Dans la liste des risques, la championne de Vanawi aurait pu en citer une quinzaine à la va-vite, sans même réfléchir une seule seconde ; pourtant, elle ne le fit pas, se contentant d'un air désarçonné et un peu blasé sur les bords.

« Je ne suis pas si sûre, Riku. »

Inutile de le dire, pourtant, car déjà les deux pieds gauches de la plus jeune avaient fait leur office et celle-ci dégringola du sommet des escaliers à leur base. Éberluée, Winter se demanda brièvement si elle n'était pas en train d'halluciner et si tout cela ne se passait pas dans sa tête, au vu des événements qui se suivaient depuis une petite heure à peine. Elle aurait bien aimé avoir réponse à sa question, mais ce ne fut pas le cas. Tout au plus, tout les regards se tournèrent alors vers elles, car elle avait entre temps cherché à la rattraper, sans aucun succès. Vrai que son adresse, en dehors de son terrain de prédilection, était parfois... Discutable. Bourrin un jour, bourrin toujours, après tout.

« Non, tu ne veux pas risquer de finir emmurée vivante, reviens-là ! »

Trop tard, pourtant. Winter aurait dû se douter qu'elle ne pourra pas empêcher une catastrophe de se produire, et elle le découvrait avec une certaine amertume. Grommelant, elle laissa son crâne frapper légèrement le mur, hésitant de plus en plus à le laisser s'éclater dessus. La douleur ne serait que brève, après tout.
Mais parce que l'univers ne les aimait définitivement pas, Winnie n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Deux paires de bras saisirent les siens par derrière, et elle remarqua au dernier moment que deux individus masqués s'étaient glissés derrières elles. Maudissant son inquiétude pour la plus jeune qui lui avait fait temporairement oublié tout ce qui se passait autour, elle se débattit comme un diable, sans toutefois que ce soit utile. Contre une personne, elle s'en serait sortie sans souci, mais deux, c'était déjà plus compliqué. Elle tenta bien un croche-pied ou deux, mais ce serait inutile au final, elle en était bien consciente. Elles étaient enfermées, entourées de toute part, et elles n'avaient aucune idée d'une échappatoire possible. Il aurait été naïf de croire qu'elles auraient pu s'échapper comme ça.

« Rah, mais doucement, vous allez abîmer le tissu ! »

… Priorités, évidemment. Alors qu'elle terminait d'enguirlander un des types qui la tenait, elle jeta toutefois un regard nerveux vers Riku. Drah. Toute seule, elle aurait peut-être pu tenir, mais avec l'autre... Meh. Être prudente n'était pas vraiment une méthode qu'elle apprécierait, mais il faudrait faire avec.
J'veux pas avoir l'air inconsciente, mais c'est vraiment le genre de moment où t'as pas envie d'avoir les fesses qui grattent.
Les regards des encagoulés se croisèrent, et ils énoncèrent une série de borborygmes incompréhensibles dont la coordinatrice n'aurait pas pu définir la langue.  Puis, après une bonne minutes de discussions animées auxquelles elle ne comprit pas une virgule, de grandes exclamations résonnèrent à leurs oreilles et elle furent tirées vers la table de jeu, d'où l'on sortit deux individus. Les deux éjectés fut dès lors emmenés, sous le cris exaltés et enthousiastes de la foule, dans la salle où avait été transporté l'autre auparavant. Lorsque des cris aigus commencèrent à se faire entendre, Winnie se mit à prier pour qu'ils ne soient qu’en train de se faire raconter des blagues de Toto. Et oui, elle stressait peut-être un peu. Juuuuuste un peu.

Une fois à table, on leur donna des cartes et un sac de jetons composée de petites images d'animaux bien trop mignons pour être utilisées ainsi. Sans trop comprendre pourquoi ce qu'on lui avait donné était un mélange de cartes de uno, de bataille, de time's up et de loups-garous, la bleue fit une magnifique derpface, quelque peu mal à l'aise devant l'assemblée de regards qui les observait. Pour le coup, sa tenue ridicule n'était plus ce à quoi elle pensait le plus.

« Euhm. Donc euh. Je fais uno avec ma carte loup-garou, et quel est le nom du père du comte de Chambord ? »

Elle était presque sûre qu'on ne jouait pas comme ça, mais au moins, elle essayait. Et elle n'aurait pas pû comprendre la réaction face à ses propos, vu le brouhaha qui s'empara de la salle. Zut.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Dim 12 Mar - 16:37




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




Winter aura pu tenter de me recadrer autant qu’elle le voudra d’un air exaspéré, c’est comme si je n’avais rien entendu. Non, ce n’est pas par esprit de contradiction… Enfin, je crois. Mais j’avoue que j’éprouve aussi un malin plaisir à entendre la bleue gueuler comme si elle avait les chocottes.. Pour une fois que c’est moi qui mène le jeu et elle qui flippe, héhéhé ! Oui, il en faut peu pour me rendre fière, surtout que ça m’a tout l’air d’être une mauvaise idée, tout ça, qui se passe dans cette cave. En plus  voila qu’on nous soulève du sol, et que j’ai pas le temps de faire sortir mon Pokémon… Oups ? Winter se défend de manière à ne pas se faire déchirer son superbe haut, et à cela, je ne peux que l’assister.

« Ah oui, hein ! On est pas des voleuses ! On veut rendre la marchandise en bon état ! Ça doit coûter plus cher que tout ce que vous avez sur le dos ! »


Faut vraiment que j’arrête, sinon on va se retrouver dans une cave avec des messieurs à moustache d’Hitler. Point godwin, me demandez pas d’où je sors ce genre d’idées bizarres, mais il faut bien que je fasse honneur à mes origines shleu, et à mon tonton, non ? Dans tous les cas, je battais des jambes dans l’air comme un bébé dans son déambulateur à roulettes, sachant bien que vu les gros bras en train de me tenir en respect, ça n’y ferait pas grand-chose. D’ailleurs, ça fait bien rire l’assemblée, à qui je tire la langue pour toute répartie. Je lançais un regard frustré à Winter l’air de dire « maieuh, c’est pas juste, je veux descendre ! », et vu son air nerveux, ce n’est probablement pas ça dont je devrait m’inquiéter en premier lieu… mais y’a-t-il un moment où j’ai eu un sens logique des priorités ?

Bref, nos hôtes, eux, commencent à échanger dans une langue étrange, et je gonfle les joues pendant qu’ils se consultent, l’air de commence à trouver ça vraiment long et chiant. Comme je ne sais pas si ils parlent seulement français, je m’adresse à Winter à voix basse.

« … Ils vont nous garder comme ça longtemps ? On fait quoi si on doit aller faire pipi ? »

… J’ai vraiment un problème. Et je ne m’en rends  même pas compte. Le gros cagoulé qui me fait vachement penser à un gorille et qui me tient me lance un truc dans sa langue étrange, mais je devine que ça doit vouloir dire « ta gueule » ou « ta mère », enfin, c’tait surement pas un « je t’aime », dans tous les cas. Dommage, il était bien monté. Euh, wait. Dans tous les cas, j’ai bien fait de poser la question, car les types se sont décidés à nous laisser jouer avec eux, sous l’approbation du public. Tandis que Winter tente de comprendre les règles du jeu, je prête attention aux gens qui nous regardent… Ils ont l’air extrêmement attentif, j’ai l’impression qu’il y a même des commentateurs dans le lot, en haleine après chacun des gestes des joueurs. C’est vraiment zarbe, tout ça, au moins, j’aurais de bonnes histoires à raconter au bar (même si personne va me croire), après toute cette aventure… Et un blouson Pikachu rockeur gratis ? Hmhm. Pendant que je découvre mes cartes d’origine différentes et que je commence moi aussi à plancher sur ce que tout cela pourrait signifier. Probablement rien. Probablement que le but du jeu c’est juste… de ne pas se laisser impressionner par la connerie des autres, et renchérir sur le n’importe quoi. Ahah ! ils sont mal tombés, en laissant jouer les deux plus grand coordinatrices d’Enola ! Quand Winter à fini son laïus, je m’empare d’une carte de Time’s Up dans mon jeu où est inscrit « Moustaki » en bleue et « Dark Vador » en jaune, puis la plaque contre mon front, face dévoilée aux autres.

« Kem’s !! Vous avez pas su donner la réponse, alors on prend la main ! Rien ne va plus ! »

Si le public avait eu l’air mécontent il y a deux minutes, le voila qui pousse un soupir de surprise. Hmm… Y’a de la strat, on dirait. Je regarde dans mon jeu, puis décide de tirer un dé qui se trouve là. Un « 2 » apparait, et l’atmosphère se tend. Je réfléchis, puis tire deux « 2 » de UNO, un bleu et un vert, pour les poser sur la table.

« Ok, avec ça, j’invoque deux vaches pour aller nourrir le loup-garou et le rendre plus fort ! Combo duo ! »

Dis-je en plaçant deux figurines de vaches sur la carte sortie précédemment par Winter. Nos deux adversaires se regardent avec perplexité, puis plissent les yeux en nous regardant. Tout le public se met à bavasser, et je n’ai aucune idée de si je viens d’avoir un éclair de génie, ou si je viens de faire n’importe quoi, et donc, qu’on vient en quelque sorte d’insulter les règles de leur jeu ancestral… Ça me semble bien complexe, tout ça… Mais sans blague, si il n’y avait pas deux gros costauds qui m’entouraient, j’aurais vraiment aimé apprendre comment jouer à ce truc ! De leur côté, nos deux adversaires se regardent, et l’un jette son jeu sur la table d’un air furieux, en jurant dans sa langue étrange.

« … Hein ? On a gagné la manche ? »


Mais voila qu’une cloche, semblable à une cloche de ring de boxe se fait entendre, et les gros bras nous refont lever de nos sièges, avant de nous faire accéder à un ring provisoire, qu’ils délimitent à l’instant grâce à des barrières de fortune. Debout au milieu de tout ce bordel et du public galvanisé qui s’est mit à crier un truc à l’unisson… Que disent-ils… ? « Final Stage » ?! C’est ça ? Ouhla. On est arrivé au boss de fin ?

Lorsqu’un des colosses encagoulé se ramène d’un coin d’ombre avec derrière lui la silhouette massive d’un gros Rinoféros, je ne suis pas rassuwée. Le public siffle et réclame son du alors que.. ; « Predator », enfin, c’est comme ça qu’ils semblent l’appeler, car entrer sur le Ring.


« Ah, merde, c'est VRAIMENT le boss de fin !! »


On doit affronter ça ?! A mains nues ?! Je panique et ma main glisse contre la Pokéball d’un de mes alliés, et entre nous et « Prédator » apparaît alors…

« Patty ! Non, pas toi, ma choupinette, reste dans la balle ! »


La Barloche qui rebondit par terre comme une bienheureuse n’a pas l’air de bien comprendre la situation. Elle est au milieu d’un large public hilaire, et le centre de l’attention, et on dirait qu’elle veut faire son spectacle. Mais quelle andouille cette Barloche ! Je le disais tout à l’heure, que c’était con, ces trucs ! D’ailleurs, le voila qui se roule dans la poussière sablonneuse du sous-sol, tout en envoyant de l’eau, changeant petit à petit tout ça en boue et… Oh, la voila qui brille et qui grossit et…

« Winwin… Je sais que tu veux pas abîmer ton haut mais… »


Et je sais qu’on a déjà fait le coup de la boue mais, là, c’est pas pareil, et ça va peut-être nous sauver.

« A couvert !! »

Dis-je alors qu’un « Baaaar-bi-chaaaaaaaaaaaaa » épique retentit dans le sous sol, et qu’une vague de boue se précipite sur le public et le Rhinoféros, et que pour ma part, je commence a glisser avec la vague vers ce qui me semble être… une sortie ? Le bout du tunnel... ? Dans tous les cas… On se la donne ?

« Weeeeeeee ! »


____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Jeu 20 Avr - 0:20



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

Tout ça n'avait plus aucun sens. Franchement, c'était digne d'un de ses rêves les plus loufoques, et c'était peu dire. Elle tentait pourtant de s'habituer, en 'jouant' du mieux qu'elle le pouvait sans que son incompréhension totale ne se fasse remarquer, mais c'était bien plus aisé à dire qu'à faire, à vrai dire. Cette comédie ne durerait pas longtemps, peu importe à quel point elle la faisait durer en espérant pouvoir parvenir, entre temps, à trouver une solution miraculeuse à tout ça. Riku, toutefois, n'était pas aussi indisposée qu'elle ne l'était par l'état des choses, et s'en sortait d'ailleurs avec une inventivité presque remarquable. Winter haussa les sourcils, hésitant entre qualifier cela de génie ou de simple don pour la bêtise ; mais au moins, ça marchait mieux que ce qu'elle faisait. La bleue n'allait pas se plaindre de ses gestes dans cette optique. De son côté, pendant que Riku faisait le show pour leur 'public', elle tentait maladroitement d'attraper ses pokéballs pour pouvoir s'en servir et ainsi plus ou moins retourner la situation en leur faveur. Néanmoins, malgré tout ce qu'elle envisageait, elle ne voyait pas comment s'en sortir sans être grillée sur place.
Drah, mais pourquoi est-ce qu'il fallait que j'enfile ce stupide haut, vraiment ?! Je pouvais pas juste dandiner des fesses et basta, hein ?

Elle n'eut pas de temps supplémentaire pour grommeler, de toute façon. Les actions de la cadette n'avaient visiblement pas plu, si bien que deux portes de prison s'étaient rapprochées d'elle, l'air menaçants. Winnie hésita sincèrement entre les frapper et s'enfuir en courant, car franchement, ces leçons de self-defense auraient été très utiles à l'instant, mais elle n'en eut pas le temps. Tout comme Riku, elle fut emmenée jusqu'à une sorte de vieux ring des familles, improvisé sur le moment, et lâchée  à l'intérieur. Les cris de ferveur qui commençaient à résonner autour d'elles, d'ailleurs, ne lui disaient rien qui vaille. Et elle n'avait pas tort puisqu'un Rhinoféros, le 'boss' improvisé, s'approchait de plus en plus. Bon, là, franchement, son cerveau était à court d'idées pour survivre, et elle se contenta d'un juron bien salé. Tout au plus, l'intervention de la Barloche ne suscita chez elle qu'une très forte envie de se facepalmer, ainsi qu'un grognement sonore. Elle ne fit pas tant que ça attention à la masse boueuse qui se formait petit à petit, ne pensant pas que cela pourrait déboucher sur quoi que ce soit, mais le cri de Riku la prit au dépourvu. Une vague de boue les renversa, en même temps que la Barbicha poussa un grand cri victorieux.

« Mais c'est pas vrai ! »

La bleue tenta de garder l'équilibre, sans la moindre chance de réussite. Évidemment, elle s'écrasa lamentablement et se laissa porter par le courant qui les amena jusqu'à une sortie ouverte sur une rue en pente. Echouée au sol comme un cachalot sur une plage, elle poussa un juron très vulgaire. Néanmoins, elle ne se permit pas d'attendre que les cultistes se réveillent pour les poursuivre, car elle attrapa alors sans douceur la main de Riku pour qu'elles s'éloignent le plus vite possible.

« Tu m'excuseras, mais les bises attendront plus tard ! »

En essayant de ne pas penser aux regards interloqués et inquiets qui se portaient vers elles, sûrement autant à cause de leurs accoutrements que de la tonne de boue qui les couvrait, la bleue fit zigzaguer la rouge entre les rues. Elles étaient d'ailleurs bien bondées, ce qui facilita grandement leur disparition dans la foule. Winter ne faisait toutefois pas vraiment attention à quoi que ce soit d'autre, si bien qu’au bout d'un moment, elle se rendit compte qu'elle les avait emmenées près de l'entrée d'une plage. Du moins, à une vingtaine de mètres, puisque tout le paysage était rempli de vendeurs et de restaurateurs en tous genres, et que derrière seulement, un grand groupe de touristes rougis par le soleil s'adonnaient à des séances de bronzage ou de baignade. La championne hésita un peu au vu de son accoutrement qui était déjà passablement ridicule, mais il aurait été un peu tard pour commencer à s'inquiéter de cela. Elle se tourna donc vers la plus jeune avec un sourire confiant.

« Bon, écoute, vu notre état, on devrait peut-être faire un tour dans l'eau... »

Elle saisit la main de sa cadette avec enthousiasme pour s'assurer qu'elle la suive bien, ricanant quelque peu devant les regards interloqués que l'on leur jetait depuis tout à l'heure. Puis, plus elle se rapprochait, et plus elle se mettait à sourire, une lueur malicieuse dans le regard. Quand elles furent arrivées près du bord de l'eau, Winter s'arrêta et sourit franchement.

« Ah, l'eau, l'odeur de la mer, le soleil... »

Elle se rapprocha un peu de son interlocutrice pour la guider vers l'eau, souhaitant la mettre en confiance. Néanmoins, après plusieurs secondes, un air malicieux se dessina sur son visage et elle saisit la rouge par le dos et les genoux. Elle rigola joyeusement, pas du tout embêtée par le fait que son intention prochaine était devenue dangereusement évidente.

« Et les tasses ! »

Après avoir couru pendant quelques mètres pour se donner de l'élan, elle finit par sauter en bombe dans l'eau, Riku dans les bras. Hehe. Aucune raison qu'elle soit épargnée, tiens ! Au moins, maintenant, Winter était dans son élément, et elle ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas satisfaite d'être en compagnie de l'autre coordinatrice pour traîner par ici. Mais bon, cela aurait été naïf de croire qu'elle allait se priver d'un pareil tour évident et un peu lourd sur les bords.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riku A. Nagel
Administratrice
avatar
Messages : 453
Date d'inscription : 08/01/2014

Âge du personnage : 22 ans, née un 29 septembre
Métier / Études : Championne Coordinatrice de Zazambes
Pseudonyme(s) : Miss Anarchy, Championne coordinatrice de Zazambes

Niveau : 66
Team active :

Bob - Bizarre - Sans Limite
★ Lance-Soleil


Tarja - Modeste - Contestation
★ Eboulement


Marilyn - Bizarre - Corps Gel
★ Vibrobscur


Janis - Discrète - Intimidation
★ Seisme


Lemmy - Hardi - Statik
★ Danse-Pluie


Floor - Naïve - Matinal
★ Ball-Ombre


Team spécifique : ★★

Jimmy - Discret - Essaim
★ Toxik


Ripper - Jovial - Brise-Moule
★ Tonnerre


Dio - Malpoli - Armurbastion
-
Li - Maligne - Force Pure


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Sam 6 Mai - 20:38




Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé.
avec WINTER L. KENWAY




J’adore les glissades, moi ! Quand j’étais petite, je passais toujours des trèèèès longs moments dans les tobbagans, à la piscine. Je montais les escaliers sans jamais me fatiguer, et fuyais les  bras de Klaus et ceux de Liza qui cherchaient à me rattraper quand il fallait s’en aller. A cause de moi ils restaient parfois des heures supplémentaires à la piscine en se caillant les miches sur le bord du bassin.. Et moi, je chouinais pendant une bonne plombe quand on finissait par m’arracher du toboggan, parce que « oui faut aller manger chez tonton, Riku, arrêtes ton cinéma ! ». Meh. Si on était pas il y a trente seconde dans une cave remplie de gens aux loisirs étranges (je ne juge pas, hein), et au devant d’un Rinoféros, je retomberais certainement plus en enfance, mais comme le relève bien Winter alors que nous roulons désormais par terre, ce n’est pas le moment de faire des embrassades et des adieux lyriques aux gorilles qui nous avaient attrapées. Ah ! Quelqu’un de censé, enfin ! C’est juste pas très rassurant que cette personne « censée » soit Winter L. Kenway, soit la diva imbue d’elle-même accessoirement championne de l’amphithéâtre de Zazambes. Ah, je suis entre de bonnes mains, n’est-ce pas !

Je me laisse pourtant faire après avoir hoché frénétiquement la tête avec des « hm-hm ! » approbateurs, et me met à crapahuter à la suite de l’asperge à cheveux bleus, sans oublier de ramasser ma Barbicha pour la faire rentrer dans sa balle. A force de courir vers la partie basse de la ville, nous débarquons sur les plages de Zazambes, où sont déjà regroupées de nombreuses familles, touristes, vacanciers, habitants en tous genres, dont certains dévisagent notre dégaine bouillasseuse. Et c’est pas seulement le fait qu’on soit crades qui me donne si envie d’aller dans l’eau, mais c’est que sous ce soleil, on cuit ! Et même si je porte des Docs, le Sable me fait chaud au pompes !

« Yes, yes, yes ! A l’eau, baby ! »

Sympa, ce surnom, je suis sûre qu'elle va le détester. Comme deux enfants pressées de plonger dans l’eau salée aux reflets de ciel, nous courrons de nouveau main dans la main jusqu’à la rive. Et j’aurais du m’en douter ! Même si elle me sort son jeu de gentille madame, elle avait son air malicieux des bons jours… Et voilà ! L’autre gorille bleue me saisit comme un sac à patates pour se balancer à la flotte, entrainement donc au passage avec elle !

« Iih ?! Youpiiiii ! »


Criais-je en tombant dans l’eau iodée et en buvant la tasse (il parait que c’est bon pour la santé, de faire ça en mer, les enfants !). Je remonte grâce à mon niveau olympique en nage du petit toutou, et crache de l’eau. Je cherche vivement Winter des yeux, qui émerge non loin de là.

« Hé, Hulk !! »

Et paf, le gros tas d’algues bien gluantes et dégoulinantes de mini-crevettes en pleine face ! Tu l’avais pas vu venir celle-là, hein ?! Et comme je sais que la riposte ne va pas tarder, je commence a nager le plus rapidement possible au large, dans l’espoir (très vain) que Winwin ne me rattrape pas. Patty est ressortie pour sa part et s’amuse elle aussi dans les vagues en souriant béatement entre deux regards moqueurs qu’elle nous lance à toutes les deux. A force de fuir et de hurler, et de boire la tasse, je finis par me réfugier là ou la flotte ne m’arrive qu’aux genoux, bien décidée à poursuivre mon évasion sur la plage, mais l’eau est plus forte et lourde que moi, et me voila roulée par une vague qui m’arrive dans le dos. Étourdie, je me retrouve littéralement cul par-dessus tête sur le rivage, des algues plein la culotte et le ressac entrainement progressivement à nouveau vers le large.

« Eurk ! Pouce ! Chui morte là ! »


Pas sûre qu’elle écoute mon avertissement, cependant, alors que je suis en train de cracher de l’eau salée, entre deux éclats de rire incontrôlés. Il me faut autre chose pour négocier !

« … POUCE ! Si tu me fous pas la tête dans le sable, je t’invite à prendre l’apéro à l’amphi ! Voila ! Deal ?! »


____________________________________________

★ Nanar-Riku #cc0000 ★
                                     
   
DCs: Alexander, Julianne, Cesar, Mell et Cobaltium
PNJ: Soltan
RPs : Winter, Cassey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winter L. Kenway
Modératrice en Chef
avatar
Féminin Age : 21
Messages : 134
Date d'inscription : 17/12/2014

Âge du personnage : 28 ans
Métier / Études : Diplômée en communication
Pseudonyme(s) : .
Grima
~> Pseudonyme de championne
Nimue
~> Pseudonyme d'infomatrice

Niveau : 50.
Team active : .

♀ - Cassiopée
Infiltration - Douce

♂ - Ethan
Ramassage - Solo
# Cage-Éclair

♂ - Caelum
Intimidation - Jovial

♀ - Sephora
Absorb Eau - Joviale

♀ - Naga
Brasier - Pressée

♀ - Callisto
Colérique - Malpolie

Team spécifique : .

∅ - Orphée
Adaptabilité - Modeste
# Laser Glace

♂ - Orion
Brasier - Sérieux
# Toxik
- ()
♀ - Circé
Insomnia - Mauvaise ; Branettite
- ()
♂ - Aramis
Statik - Assuré ; Pharampite


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   Dim 28 Mai - 21:26



Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé

Feat Riku A. Nagel

D'accord, c'était vache. Et elle aussi en payait les frais, maintenant qu'une grosse gardée d'eau salée lui remontait dans la gorge, nettoyant jusqu'au fond de ses narines. Elle émergea difficilement, gloussant malgré les restes d'eau dans sa bouche, un sourire ridicule aux lèvres. Contente de son tour, elle s'était mise à rire comme une idiote, du moins jusqu'au moment où Riku lui lança un tas d'algues dégoûtantes dans le visage. Bien que répugnée par la texture froide et gluante sur sa peau, elle ne s'en offusqua nullement et pouffa. Elle serait vengée, toutefois, parole de Winter !
Courant après Riku au ralenti, presque à la manière du générique d'une certaine vieille série nanardeque, elle évita de justesse une chute semblable à celle de sa comparse. Amusée par ses cris de plus en plus fréquents, la championne de Vanawi la saisit par l'abdomen pour la soulever au dessus de ses épaules. Elle ne savait pas encore quoi faire du sac à patates rouge qu'elle tenait, mais elle pourrait bien trouver ; ce n'était pas l'imagination qui lui manquait. Elle hésita d'ailleurs à accepter ses supplications de l'épargner, mais l'invitation était tentante, maintenant qu'elle le proposait. Si elle ne l'avouerait jamais, elle avait toujours été curieuse des locaux où vivaient Riku, et à vrai dire, tant qu'elle pouvait passer encore un peu de temps avec elle, ça ne la dérangeait pas de la suivre. Enfin, elle ne le dirai pas comme ça, évidemment, mais la pensée restait la même.

« Donc. Tu comptes me montrer ton chez toi ? Si t'as du bon rhum, je suis partante. »

Un sourire joueur sur son visage, elle affichait un air amusé. Oh, en vérité, si elle n'en avait pas, peu lui importerait, mais c'était une façon comme une autre d'accepter son offre sans avoir l'air trop impatiente, ce qu'elle était un peu en dépit de ce qu'elle pouvait dire. Elle s'éloigna donc un peu de l'eau avec l'autre jeune femme sur les épaules, et la déposa quand elle atteignit une partie de la plage moins humide que le reste. En le déposant assez délicatement, elle posa le pour et le contre entre partir maintenant ou non. Bah, elles avaient déjà grignoté quelque chose, et leur tour à l'eau était fait, alors...
Malgré tout, elle restait un peu frustrée de rien avoir à offrir de distrayant à son accompagnatrice. Se rendant compte du drame que cela serait dans sa conception des choses, elle bougonna intérieurement, et fit de plus amples efforts dans l'espoir de régler son souci. Puis, se demandant comment elles allaient bien pouvoir repartir vers l'amphithéâtre puisqu'elles étaient ici, une idée vint  en tête à Winter. Souriant d'un air joueur, intérieurement satisfaite, elle décrocha une des balls à sa ceinture et elle en libéra sa Bruyverne. La femelle, pour la seconde fois de la journée, s'étira longuement. La bleue passa une main sur la tête de celle-ci, puis fixa son regard sur Riku.

« La dernière fois, ça s'est mal passé, alors... Un tour sur Cassiopée, sans chute dans une bassine, jusqu'à chez toi, ça te va ? »

Sans attendre de réponse, elle monta sur le dos de son amie, laissant devant elle une place pour la cadette, si jamais elle se décidait à accepter. Elle lui tendit sa main, un rictus léger aux lèvres. D'accord, peut-être qu'elle devenait un peu molle, là, mais personne ne pouvait le voir. Et comme le dit le saint proverbe, quand personne ne peut le voir, ça n'est jamais arrivé.

« Promis, pas de sales tours. Et puis ce n'est pas si laid, d'en haut. »

Une moue amicale sur le visage, elle caressa doucement l'une des oreilles de la Bruyverne. La dragonne roucoula en approbation, ayant hâte de montrer à la rouge ce qu'elle pouvait faire, sans que cela ne soit une chute ridicule et dramatique.

____________________________________________

=> DC de Faust M. Donovan, Clive G. Donovan, Mikael J. Evans & Natsume Shimomura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Pubs Royal Canin n'ont rien inventé. {Win-dydadimdoo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» on n'a rien inventé.... juste amélioré
» Ils n'ont rien inventé chez Quadro : le Piaggio MP3 à 4 roues, ça existe déjà
» ROYAL CASH
» Royal de Luxe au Havre, du 26 au 29 Octobre 2006
» Premium...Quarter d'aigle Royal...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: RÉGION DU SUD :: Zazambes :: Parc d'Attraction-