« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! »

''Dégage'', de Bryan Adams.
 

Partagez | .
 

 Rouge sur rouge, rien ne bouge. (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mell Straum
Administratrice
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 28/12/2015

Âge du personnage : 25 ans ; né un 15 novembre
Métier / Études : Etudiant Chercheur
Pseudonyme(s) : Maelstrom, pseudo de Chercheur

Niveau : 30
Team active : .

Rubis - Technicien - Assurée

Diiode - Lévitation - Douce

Berylle - Garde Magik - Gentille

Vortex - Tempo Perso - Hardi

Azolith - Isomnia - Malpoli

Garnet - Fofolle - Mode Transe



MessageSujet: Rouge sur rouge, rien ne bouge. (OS)   Mer 16 Nov - 17:40

Rouge sur rouge, rien ne bouge.
Arrivée de Garnet et Évolution de Rubis
13 Novembre 2016
Leanne m’a demandé d’aller faire des courses du côté du quartier pauvre… La barbe! Tout ça parce que c’est là-bas qu’on trouve le meilleur magasin de produits culinaires exotiques.. Pff! J’aime pas aller par-là, y’a pleins de Régimeux partout, et des gens qui me tiennent la jambe pour avoir mes sous… Ça me fait peur, et à chaque fois je craque.. Bref. (NDT : Faut vraiment que j’arrête de tenir ce carnet de bord à moitié comme un journal intime.)

Découverte du jour!!
En revenant des courses, j’ai heurté un rocher singulier, qui se cachait dans une ruelle, près des bidonvilles. J’ai commencé par passer mon chemin, mais Rubis a attiré mon attention, en grognant avec appréhension sur ce que je pensais juste être une étrange statue. En l’observant je me suis rappelé de ce que j’avais lu sur certains Darumacho, rares, dont on avait trouvé deux espèces dans le Titak, il y a quelques années. J’ai donc pu l’examiner assez longuement avant que Leanne ne m’appelle pour me presser de rentrer avant le couvre-feu. Je ne cache pas que ça m’embête de laisser ce « rocher » là, car s’il s’agit réellement d’un Darumacho en mode Transe, cela signifie qu’il est peut-être très affaibli, et je ne peux pas laisser un Pokémon en mauvaise posture. Surtout dans ce quartier. Je décide donc de tenter de le transporter, mais il me semble lourd –--


Le stylo du binoclard tomba à terre avec son carnet, lâchés par leur propriétaire qui se retrouva projeté de l’autre côté de la ruelle, par une puissante onde psychique, aussitôt qu’il toucha la « statue » vivante. Affolée, sa Miaouss feula, et s’interposa entre la statue bleu-grise entourée d’une aura mauve, en train de se mouvoir progressivement, pour reprendre sa couleur rouge, et commencer à rugir en direction de l’humain qui avait osé trop s’approcher pour l’aider. Le couvre feu venait de sonner, et les gens avaient déserté les lieux, laissant la ruelle sans surveillance. La Darumacho rugit de plus belle, et se percha sur ses pattes avant, pour avancer péniblement vers le Chercheur encore sonné allongé à terre, et sa Miaouss en train de faire le gros dos, tentée de fuir face au grand monstre de feu.

Péniblement, Mell reprit connaissance, et se redressa, couvert de poussière. Il avait échappé ses lunettes au cours de sa chute, et ne distinguait pour le moment qu’une ombre pourpre en train de s’approcher dangereusement, et les crachats de Rubis lui parvenaient aux oreilles. Même sans bien y voir, le scientifique comprit de quoi il retournait. Pris de panique, il commença à tâtonner, à la recherche de ses lunettes. Mais un éclair blanchâtre l’éblouit soudainement, l’aveuglant temporairement, alors que sa vue redevenait plus potable. Quand la lumière s’estompa, il devina avec plus de précision la silhouette de la féline beige qui venait d’évoluer.  Fière sur ses 4 pattes, la Persian grondait de plus belle, plus menaçante et assurée. Même si face à elle, la Darumacho la surplombait de plusieurs têtes, Rubis fit un pas en avant, rappelant ses instincts de prédateur, et défiant ainsi le Pokémon feu. Encore spectateur, Mell écarquilla soudain les yeux, en distinguant une tâche plus écarlate dans la fourrure poussiéreuse de la Darumacho. Cette jeune femelle était grièvement blessée et affaiblie, comme sa première hypothèse le laissait présager. Cela explique son comportement apeuré et colérique, ainsi que la cachette dans laquelle elle s’était mise en Mode Transe, certainement pour que les humains ne la retrouvent pas. Elle n’aura peut-être pas pu aller plus loin, blessée et fatiguée qu’elle était. Mais même si elle avait probablement remarqué tout ça, l’impulsive Persian était trop aveuglée par sa propre peur, et son désir de protéger son pigeon, ou plutôt, si elle était honnête, son dresseur favori. La voila prête à bondir sur la Darumacho blessée, qui, elle, avait commencé à montrer des signes de soumission à son ennemie.

« Rubis, non…!! Elle est gravement blessée, attends!! »


La Persian rugit, et se jeta sur son adversaire, qui resta à terre suite à cet assaut.

Je me suis empressé de quérir l’aide des pouvoirs de telekinésie d’Azolith pour transporter la Darumacho blessée jusqu’au centre le plus proche. Rubis feulait encore, et faisait le gros dos, probablement pas encore remise de ses émotions. Tandis que les employés du centre avaient pris le Pokémon feu en charge, je suis rentré à la maison, dans l’espoir de pouvoir retrouver Darumacho vivante le lendemain. J’ai pu me renseigner plus en détail sur la rareté de ces Darumacho spéciaux. Quelques-uns avaient été trouvés dans les Ruines du Titak il y a un temps, mais il est probable qu’avec les travaux du régime dans cette zone, les espèces restantes aient dû s’exiler, et pour certains, partir vers la ville. Je ne sais pas ce qui est arrivé à cette Darumacho avant que je la trouve et que Rubis de l’affronte, mais, je pourrais avoir plus d’informations demain.

(NDT : Leanne m’a bien engueulé en rentrant.)


14 Novembre 2016
Darumacho est tirée d’affaire, mais toujours inconsciente. Je n’ai pas pu vérifier longtemps son état de près, mais on m’annonça qu’on avait retiré plusieurs balles de son flanc infecté, ce qui me laissa penser qu’elle avait attaqué ou été prise en chasse par des Régimeux, ou un groupe de personnes armées. Je reviendrais demain, en espérant qu’elle se réveille. Rubis est restée à la maison, aujourd’hui, elle semble encore secouée par les évènements récents.



Un coup de fil parvint le lendemain à Mell pour lui annoncer que Darumacho s’était échappée en début de soirée. Il partit immédiatement à sa recherche, en suivant les éclats de verres laissés par sa fuite brusque, suivant les indices laissés par les employés. Rubis, bien que réticente, avait emboité piteusement le pas à son maitre, en train de parcourir les rues à la recherche du Pokémon Feu dont ils avaient peut-être définitivement perdu la trace. La femelle pouvait être n’importe où, et l’envie d’abandonner vint à Mell plus tôt qu’il n’avait prévu. Il s’était ainsi retrouvé aux portes de la ville, dans le vieux port, près de la base militaire. La plage sale était déserte, comme habituellement, et le binoclard cessa de courir un instant, pour soupirer, et baisser la tête. Visiblement, c’est une chance qui ne se reproduira pas. Un mouvement hésitant de sa Persian lui mit pourtant la puce à l’oreille, et ils s’approchèrent d’un tas de ferraille et de ciment qui attirait l’attention de Rubis. C’est là qu’ils retrouvèrent le même « rocher »  qu’il y a deux jours. Son espoir résorbé, Mell prit garde à ne pas trop s’approcher, et s’agenouilla devant la forme statuaire de Darumacho. Rubis resta sur ses gardes, et feula, ne tenant pas à ce que son maitre se retrouve encore en fâcheuse posture. L’état de ses lunettes rafistolées faisait déjà assez pitié à voir comme ça.

« Hé.. Darumacho? J’sais pas si tu m’entends, mais… j’sais que t’as du te perdre, depuis qu’ils font des travaux dans les Ruines. C’est de là-bas que tu viens, non? J’ai lu des trucs, sur ton espèce, et sur ton talent rare. C’est vrai que le désert n’est plus un très bon endroit où vivre, à cause d’eux… Dire que j’suis quand même de leur côté, alors qu’ils massacrent indirectement mes recherches… M’enfin… »


Le binoclard soupira. Se confier à une pierre qui m’entend peut-être pas, c’est d’un ridicule… Ou peut-être pas tant, car petit à petit, la Darumacho sortit de sa Transe, pour reculer et se tenir à une distance sécuritaire de Mell et de sa Persian. Rubis ne tenta pas d’attaquer à nouveau la créature rouge, et se recula, elle aussi, respectueusement.

« Hm… J’suis aussi un scientifique, donc j’vaux ptet pas mieux qu’eux. J’te demande pas d’rester avec moi, mais.. j’peux te conduire quelque part, là où tu pourras être un peu plus heureuse que dans une ville qui te fait peur. »

Il pense au volcan, là où vivent apparemment plusieurs Darumarond. Il regrette que la Darumacho ne reste pas plus longtemps avec lui, car il aurait pu grandement faire évoluer ses recherches en sa présence, mais, tant pis, ce n’est pas son genre d’étudier un Pokémon contre son gré non plus. Le Pokémon feu sembla reprendre un peu de confiance en écoutant le chercheur parler, et la peur disparu progressivement de son regard.


19 Novembre 2016
Les blessures de Darumacho sont finalement guéries. Aujourd’hui, j’entreprends de l’emmener jusqu’au Volcan Limar. Hier, quand je suis venu la voir, comme tous les jours depuis le 15 elle m’a accueilli avec le sourire, visiblement heureuse de me voir revenir pour prendre un peu soin d’elle. Rubis semble également s’être faite pardonner, même si elle est toujours mal à l’aise près de Darumacho. Je me suis attachée à cette grosse bête, et la laisser aller ne va pas être facile. Mais bon.


Après avoir réussi à gagner sa confiance pour qu’elle rentre dans une Pokéball, Mell fit le chemin en bus, qui lui coûta quelques économies, jusqu’au pied du Volcan Enolian bien connu. Arrivé sur les sentiers plus sauvages, il laissa sortir la Darumacho, qui observa les environs avec un enthousiasme non dissimulé. Son sourire, rare, revint, et elle sautilla sur place. Mell tenta de l’imiter et de lui rendre le même enthousiasme, mais n’y parvint pas, à cause du nœud qui vient de nouer son ventre.

« Bon bah… Je te laisse là. Sois heureuse. »


Mell fit un pas en arrière, et entreprit de faire volte-face, quand il fut interrompu par un grognement d’incompréhension de la part du Pokémon feu.

« Quoi? J’reste pas avec toi, désolé… C’est c’que j’avais dit. Les humains ne peuvent pas vivre ici, tu l’sais bien. »


Comme scandalisée d’être abandonnée ici, la femelle rouge tapa des poings sur le sol, et gémit de plus belle, implorant le jeune chercheur de rester. Mell sentit remuer son cœur, et se mordit la lèvre.

« Les humains, ça vit dans les villes! Tu n'veux pas r'tourner dans la ville, hein? T'veux pas rester dans une Pokéball alors que tu peux être bien, là, dans la nature! »


Elle s’interrompit, en comprenant ce que voulait lui dire le scientifique. Elle cessa de s’ébrouer, et sembla réfléchir un instant. Puis, elle revint vers Mell, qui frémit un instant de peur, en voyant cette grosse boule de poil simiesque l’approcher de si près. De son gros poing, elle fit rouler la Pokéball restée au sol vers le chercheur, puis lui adressa un grognement enthousiaste. Le binoclard hésita avant de bien comprendre.

« …T’es sûre de vouloir rester avec moi? »

Darumacho rugit de plus belle en guise de confirmation.

« Mais j’vis dans un petit appart… Et j’peux pas sortir très souvent. Donc… »

Avant qu’il ne finisse, le chercheur fut attrapé dans les gros bras de la boule de poils rouge, et sérré affectueusement par le Pokémon feu. Le message était plutôt clair.

« Bon bah… Comme tu voudras… Même si j’vais m’faire encore engueuler par Leanne, mais bon! »


____________________________________________


DCs : Alexander, Julianne, Riku, Cesar et Cobaltium
RPs : Evie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rouge sur rouge, rien ne bouge. (OS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» gardien du futur pont de la rivière rouge
» Vends : Rosin noir, 802-40 rouge, Catapult rouge
» Le Havre sous 30 cm de neige...
» recherche joola samba + rouge, tenergy05 rouge, EnergyX-Soft
» le KOP Rouge et Bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« C'est toi ou moi, l'un de nous est de trop! » :: L'Île d'Enola :: CÔTE OUEST :: Amanil-